Category Archives: Similarité avec le Créateur

La chose la plus importante est une aspiration interne

Dr. Michael LaitmanQuestion: Vous avez dit que nous devons jouer activement en face les uns des autres que nous sommes au degré suivant, afin que d’autres nous envient et nous suivent. Comment cela peut-il être exprimé? Faut-il tout simplement être bon, gentil, serviable, souriant et cela va donner envie et attirer les amis? Ou devrions-nous être fermes par rapport à l’objectif? Comment dois-je le montrer dans le but de provoquer l’envie maximale?

Réponse: Nous sommes dans le monde de l’Infini, la connexion complète entre chacun. Le seul problème est que nous ne le percevons pas. Nous sommes comme des chatons aveugles. Nous devons commencer à sentir où nous sommes dans la réalité à travers nos propriétés.

C’est pourquoi les 125 degrés spirituels sont appelés les échelons de la révélation, la révélation dans ce que vous existez. Mais vous êtes sous-développé et vous ne le sentez pas. Voici maintenant, comme si dans le même espace (bien que pas vraiment dans le même espace, mais dans d’autres dimensions), il y existait une multitude de phénomènes différents, d’objets, de relations et d’actions. Nous ne nous sentons rien de tout cela, cela est en dehors de nos sens.

Certaines personnes, y compris des médiums, le sentent un peu. En fait, il en est ainsi. Les Bédouins qui vivent en Israël sentent ce qui se passe à 100 miles d’eux en fonction de diverses manifestations de la nature. Mais tout cela est au niveau de notre monde. Les médiums comme Wolf Messing sentent un peu plus haut, bien sûr, en dehors du temps, parce que le degré suivant élève l’homme au-dessus du temps, etc.

Autrement dit, nous jouons au niveau supérieur, ainsi en voulant attirer les forces de la nature pour nous-mêmes afin qu’elles nous tirent vers elle. Nous faisons la même chose dans nos vies, les gens jouent: je veux ressembler à quelqu’un, par exemple, comme des scientifiques ou des musiciens, je joue à ça, je fais des exercices, et ainsi je me rapproche d’eux.

Pourquoi les exercices de me tirent vers cela? Parce que j’attire la Lumière même supérieure, uniquement à notre niveau égoïste. C’est une loi physique: Si j’aspire à quelque chose, ces forces d’aspiration réalisent tout. Par conséquent, nous devons être inspirés à jouer.

Mais surtout, nous devons désirer cela à l’intérieur de nous-mêmes d’abord, car à la base nous sommes liés les uns aux autres, et si je veux quelque chose, nos désirs concentrés et réalisés dans le même état vont nous y conduire.

C’est pourquoi il y a des gens qui dansent en face de vous avec un harmonica et inspirent d’autres, et il y a ceux qui sont debout légèrement sur le côté et ne peuvent même pas entrer dans le cercle ou chanter avec tout le monde, il y a des gens différents, cela n’a pas d’importance. Extérieurement, il faut aussi le montrer à nos amis afin d’être inspirés ensemble. Mais la chose la plus importante est une aspiration interne.

Du congrès de Kharkov « S’unir pour s’élever » 17/08/12, Leçon 1

Si vous voulez rendre le monde meilleur, améliorez-vous vous-même

Dr Michaël LaitmanBaal HaSoulam, « la Nation »: Nous devons organiser pour nous l’éducation spéciale par la propagande générale, afin d’éveiller en chacun de nous un sentiment d’amour pour le peuple. Ce travail est préalable, parce que, en tant que base de la société, il donne également une hauteur et une réussite à tous les types d’activités que nous voulons faire dans ce domaine.

Tout d’abord, on a besoin d’éducation. A notre époque – dans un sens plus large: il faut expliquer au peuple juif qu’est-ce qu’un égoïsme humain, comment se produit le développement, comment est apparue cette nation et ce qu’elle est, parce qu’il ne s’agit pas d’une nationalité, mais de l’appartenance à la Force supérieure. Il faut expliquer qu’est-ce qui se passe dans notre monde aujourd’hui, pourquoi nous affrontons une crise générale, qu’est-ce qui doit être corrigé à cet égard.

L’éducation est une condition préalable et obligatoire de toute correction. Si nous avons déjà avec vous une idée de la situation globale, alors aujourd’hui tout le monde a besoin de discerner ses traits de base pour commencer la correction.

Il est important de faire comprendre aux gens que, en se corrigean, nous nous élevons au degré de similitude avec le Créateur. La faille n’est pas quelque part à l’extérieur, mais à l’intérieur de nous. Nous ne devons pas corriger quelque chose d’extérieur, mais nous-mêmes. Ce n’est pas la nature environnante ou l’économie qui est détériorée, mais nous-mêmes. Parce qui l’image extérieure est une projection illusoire de nos propriétés internes.

Il est nécessaire d’amener les gens à cette perception pour qu’ils changent leur point de départ, et au lieu de corriger le monde, commencent à se corriger eux-mêmes. Alors seulement ils seront enfin  heureux – individuellement et collectivement.

De la leçon sur le journal « la Nation », les Écrits du Baal HaSoulam,  21/08/2012

Bienvenue dans la chambre du Créateur

Dr. Michael LaitmanQuestion: Qu’est-ce que cela signifie parler au Créateur à travers le groupe?
Réponse: C’est comme si vous vous parliez à vous-même et apportiez des clarifications. Toutefois, cela ne peut pas simplement être un dialogue intérieur avec soi-même. Il doit y avoir un dialogue avec le Créateur. Cela peut se produire à condition que vous effectuiez ce dialogue à travers le récipient général, la Shekhina, où le Créateur demeure.

Par exemple, si vous vouliez parler avec une personne importante, il vous faudrait envoyer une lettre à son secrétaire et suivre certaines exigences. Vous devez faire la même chose avec le Créateur et effectuer votre dialogue avec Lui par le groupe, qui est, par votre attitude envers les autres amis, à travers le don sans réserve, dans la mesure où vous ne pouvez l’imaginer.

Dans le cas contraire, cet appel ne sera pas dirigé vers le Créateur. Le groupe et la réalité tout entière est un lieu où réside le Créateur. Si vous pouvez vous connecter à sa salle de réception, alors vous pouvez vous connecter avec lui. Il va progressivement se révéler dans la mesure de votre volonté et se connecter correctement à cet endroit où vous et Lui êtes censés vous rencontrer. Cet endroit est comme Sa chambre.

De la 1ère partie du cours quotidien de Kabbale 12/08/12, Shamati n ° 35

L’unité avec le ressenti

Dr. Michael LaitmanQuestion : En ce qui concerne le grand public, notre méthode doit être le moyen par lequel on leur fournira des besoins de base comme la nourriture, la sécurité et la santé. Comment cela les aide-t-il à révéler le monde spirituel ?

Réponse : Ils révèlent le monde spirituel plus passivement que nous ne le faisons.
Nous évoluons connectés avec le supérieur qui apporte la Lumière qui Reforme pour Lui ressembler.  Cette Lumière que nous transmettons, porte la méthode de la correction. Et ils effectuent uniquement les actions nécessaires sous notre direction, sans se soucier de la lumière et la pratique de cette connexion, est suffisante pour l’apporter dans leur l’environnement. La Lumière aura une incidence sur eux et les fera évoluer à travers la compréhension et le ressenti et alors ils voudront la recevoir eux-mêmes pour avancer vers l’unité et la révélation du Créateur, comme il est écrit : « Tous me connaitront, jeunes et vieux ».

Ainsi, nous devons apporter la méthode de l’unité aux gens afin qu’ils se sentent bien. Nous ne pouvons pas expliquer ce que le « Bien » signifie en réalité; Cependant, La Lumière qui corrige réside dans leurs activités, et grâce à Elle, les gens vont aller de plus en plus loin dans l’interprétation de leurs intérêts jusqu’à ce qu’ils arrivent au Bien et Qui fait le Bien.
Question : Comment cela est-il associé aux besoins primaires des gens simples, par exemple, pour les aliments moins chers?
Réponse : Nous expliquons comment nous unir pour que cette nourriture soit moins chère. Bien sûr, personne ne veux s’unir, mais c’est la condition si nous voulons réaliser quelque chose, et c’est pourquoi une personne paie ce prix. Ensuite, en continuant d’agir dans la même direction, elle découvre que l’unité est un trésor en soi-même: Non pas comme un outil qui vous aide à réaliser quelque chose, mais un état. C’est ainsi que La Lumière agit, nous donnant une nouvelle compréhension.

Ainsi, nous expliquons aux gens que unis ensemble ils auront beaucoup d’avantages. Le soutiens mutuel instillera un sentiment de sécurité en chacun d’entres eux; Leur vie deviendra meilleure, plus sure, etc. Bien sûr, vous devez payer pour cela en étant dans un état personnel par une mesure de convenance personnelle, par une part de votre égoïsme, mais c’est facile et attrayant, avec la participation globale. La force de la masse fera le travail. Et alors, en s’étant rapproché de la réalisation, les gens verront que cela apporte vraiment des avantages, que la solution à leurs problème est trouvée. Cela ne sera pas une répétition des scénarios de la Russie soviétique ou des kibboutz israéliens; le script de l’unité est juste dans le but d’une vie meilleure. Après tout, aujourd’hui nous sommes engagés dans le processus, et seulement par notre participation les gens se réunissent de sorte que cela soit bon et utile pour le développement. Soudainement, ils sentiront que l’unité les attire puisque celle-ci réside dans une racine supérieure, un état supérieur, quelque chose qui les remplit de l’esprit de la vie. Alors ils avanceront.
Question : Où avons-nous besoin de commencer nos explications pour les impliquer au processus ?

Réponse : Nous avons besoin de développer une approche qui permettrais d’expliquer correctement aux gens que l’unité peut rendre la société meilleure, pour réaliser les bénéfices mutuels et avantageux, apprendre à s’aider les uns les autres au lieu de payer avec de l’argent, etc. Certains seront volontaires pour s’occuper des enfants dans un club, d’autres contribuerons autrement, et nous serons tous capables de vivre une vie normale sans argent, dévalué par la crise. Nous sentirons la nécessité et les avantages de la réciprocité.

Bien sûr, sans la Lumière qui corrige, sans intention de s’unir sérieusement, les personnes « partiront » après avoir utilisé les autres. Mais dans ce cas, grâce à notre leadership, les gens vont sentir la nécessité d’une croissance interne. Jour après jour, ils vont découvrir de plus grands désirs qui exigent l’accomplissement, pour le moment égoïste. Et puis, progressivement, les gens viendront à l’intention altruiste à partir de Lo Lishma à Lishma (pas en son nom à en son nom).
Ainsi, tout le monde passe par le même processus; seulement leur point de départ se situe en dessous de notre point. Nous commençons par l’état de «Yisrael», avec les aspirations «droit à Dieu » (Yashar-El), nous avons envie de révéler le monde spirituel. Et ils n’ont pas cette attirance, et c’est pourquoi nous devons les tirer tout le long, d’être ce qu’on appelle la « Lumière pour les nations. » Nous menons la Lumière dans les actions de l’unité, à travers laquelle nous formons des gens. Ces actions sont bénéfiques aux gens, et pendant ce temps, la Lumière cachée en eux les développe.

De la 4e partie du cours quotidien de Kabbale 05/08/12, « Introduction au Livre du Zohar»

Mieux vaut peu mais ensemble

Dr. Michael LaitmanQuestion: Que puis-je faire pour le groupe lors de la lecture du Livre du Zohar?

Réponse: Connectez-vous à tout le monde et soyez dans la même intention. Rabash dit que toutes les étincelles dans les cœurs des amis s’unissent en une seule grande flamme d’amour. Par conséquent, nous devrions essayer de connecter tous les petits désirs, toutes les passions, les inclinations et les intentions.

Il y a une grande différence quand des milliers de personnes ici avec nous et partout dans le monde se connectent en lisant le texte et en réfléchissant sur la façon de se connecter à la spiritualité, et le fait que chacun pense à cela séparément.

Si la demande séparée de chacun s’élève, c’est un mensonge. Ce n’est pas un mensonge dans le sens corporel quand des personnes en trompent d’autres, voulant s’utiliser l’un l’autre, ce qui est naturel.

Ici, il s’agit de vouloir vous relier faussement au Créateur. Qu’est-ce que cela veut dire? Si vous le faites seul, alors vous le faites sans doute parce que c’est votre nature. Cependant, si vous le faites en vous connectant à d’autres, vous devez déjà renoncer à quelque chose, vous devez tenir compte des autres et coopérer mutuellement.

Donc, si des millions de gens aspirent à la spiritualité, mais séparément, le résultat est très faible et pratiquement négligeable, même s’ils font des efforts, étudient et font quelque chose. Nous pouvons le voir avec ceux qui étudient la Torah révélée.

Si nous nous connectons en voulant atteindre la spiritualité au moyen du désir du don mutuel, nous sommes immédiatement dans l’équivalence de forme avec la spiritualité, et si vous demandez quelque chose, votre demande est immédiatement dans un récipient de don sans réserve, car elle passe par la connexion. En conséquence, cela évoque la Lumière qui vous reviendra du Créateur, la Lumière qui ramène vers le bien.

Donc, aspirer à l’objectif par vous-même est une perte de temps. Ce sont des tentatives futiles. Aspirer dix fois moins, mais grâce à la connexion aux autres est un million de fois plus efficaces.

Cela signifie que notre travail n’est pas quantitatif mais qualitatif, mieux vaut moins, mais avec une intention correcte.

De la 2ème partie du cours quotidien de Kabbale 09/08/12, Le Livre du Zohar

Danser un tango avec le Créateur

Dr. Michael LaitmanLa seule chose que nous devons atteindre, est qu’ «il n’y a rien hormis Lui. » Cela n’est atteint que par l’opposition, par ce qu’on appelle «l’aide à son encontre. » Le Créateur nous envoie des interruptions différentes, qui semblent provenir de différentes forces, qui sont étranges et opposées au Créateur et par hasard. Il semble que les interruptions sont aléatoires: la force de l’impureté, Pharaon, ce monde entier. Nous pensons que ces sources étrangères sont la cause de tous nos problèmes.

Mais nous devons surmonter ce sentiment et constamment nous devons nous garder à l’esprit que nous devons révéler le Créateur dans tout ce qui se passe. Si nous le voyons dans toutes les difficultés dans ce monde, nous commençons à voir la source en elles, le chemin du Créateur et Son attitude. Alors le Créateur nous enseigne en nous montrant qu’il est dans tous les chemins secrets et rusés.

Le Créateur joue avec nous quand Il se dissimule et se révèle tour à tour encore et encore. Quand il est caché, nous ressentons cette dissimulation comme des événements désagréables dans cette vie. Mais nous devons découvrir qu’il s’agit simplement d’un spectacle de marionnettes et que tout est géré par un grand metteur en scène. Seuls les marionnettes semblent réelles: le minéral, végétal, animal et les personnes vivant dans ce monde. Il semble qu’ils sont vivants et qu’ils peuvent se déplacer par eux-mêmes, qu’ils ont le libre arbitre et qu’ils agissent de manière indépendante. Mais si on regarde ce monde comme un emballage sans vie et que seule la force supérieure lui donne la vie, nous allons nous rapprocher de la révélation du Créateur.

Ce travail n’est pas simple et il est seulement possible en surmontant les difficultés. Pour ce faire nous avons besoin du soutien des amis, la garantie mutuelle qui ne laisse pas une personne oublier ce travail et qui maintient constamment en elle à l’esprit «il n’ya rien hormis Lui. »

Quand une personne se sent faible et désespérée, elle doit comprendre que ces sentiments ont également été envoyés par le Créateur, qui joue avec elle maintenant. Une personne doit immédiatement commencer un dialogue avec Lui et commencer les clarifications internes, qui sont plus simples lorsque nous sommes face directement au Créateur. Tous ces efforts vont finalement amener une personne à la «porte des larmes. » Cela signifie que, même si elle est contrôlé par de nombreux autres désirs, quelque part dans son centre un désir de se surpasser et d’atteindre l’amour et la crainte du Créateur apparaît pendant un brève moment. Le Créateur se révèle parmi toutes les pensées étrangères et les situations qui en fait Le cachaient.

Une personne doit faire de son mieux pour voir la force du Créateur dans toutes les formes imaginaires de la vie, qui semble réelle et indépendante d’elle, et de comprendre pourquoi le Créateur a fait cela. Pour ce faire, elle doit examiner ce qui se passe et découvrir tout cela. Après tout, le Créateur a une seule intention: être révélé à une personne.

Grâce à ces efforts, une personne apprend à connaître la nature de l’attitude du Créateur envers elle, comme elle le connaît à partir de ses actions. Le Créateur se cache à travers la dissimulation et c’est comme s’il jouait avec une personne afin de lui apprendre comment elle doit aussi se cacher et se révéler elle-même. Lorsque le Créateur se révèle, une personne doit se dissimuler elle-même pour qu’elle ne pense pas qu’elle a atteint cette révélation par elle-même. Elle doit donc se couvrir d’un Massakh (l’écran).

Lorsque le Créateur se cache, une personne doit aspirer à le découvrir. Alors, dans le travail mutuel comme chacun fait un pas en avant puis un pas en arrière, c’est comme s’ils dansaient un tango ensemble, car ils créent la dissimulation et la révélation, une fois du côté du Créateur, et une fois du côté de l’être créé ; ils construisent un Massakh stable entre eux.

L’égo d’une personne est caché derrière le Masach alors qu’elles, les désirs de son cœur, l’élévation au-dessus de l’ego, au-dessus du Masach, sont révélées devant le Créateur. Alors le Créateur peut également être révélé de la même manière à une personne.

Le moment où cela se passe, les portes de larmes s‘ouvrent, quand une personne comprend ce jeu, elle accepte, et elle est heureuse lorsqu’elle voit la grande importance de Celui avec qui elle est en contact. Ensuite, une personne peut accepter tous les événements de la vie avec plaisir, peu importe leurs difficultés et la source de confusion qu’ils peuvent être. Après tout, c’est grâce à eux qu’elle parvient à construire un grand compte de tous ses efforts, sou par sou.

De la préparation au cours quotidien de Kabbale 03/08/12

Comment pouvons-nous construire l’amour au-dessus de l’ego?

Dr. Michael LaitmanQuestion: Qu’est-ce-que l’amour au-dessus de l’ego?

Réponse: Tout d’abord par les efforts qu’une personne fait dans le groupe, dans l’étude, en utilisant toutes les options, elle devrait estimer très fortement l’attribut du don sans réserve. Une personne passe par de nombreux états du don et du don sans réserve dont elle n’est pas au courant de tout, car elle se sent comme « morte ». Elle peut être dans des états opposés, voulant seulement recevoir, ou se sentant déçue du chemin ou l’inverse, ce qui signifie être de bonne humeur. Mais une personne doit s’élever au-dessus de tous ces états opposés. Il y a l’état lui-même et je m’élève au-dessus. L’état a été envoyé d’en haut par le Créateur, qui veut ainsi vérifier comment nous réagissons et comment nous nous élevons au-dessus chaque état.

Une personne sent généralement l’indifférence et le mépris. Mais si elle dit qu’elle ne veut pas croire ce qu’elle voit et qu’elle commence à faire quelque chose pour retrouver son inspiration, la sensibilité, le sentiment de vitalité dans le don de donner sans réserve, son attitude particulière envers sa correction, ce qui signifie au-dessus de l’indifférence et du mépris, alors progressivement, elle va attirer sur elle la Lumière qui mène vers le bien.

Je commence à estimer l’attribut du don sans réserve, l’avancement vers le Créateur, vers Sa révélation, les états qui sont au-dessus de ce monde. Si je l’apprécie déjà et si j’aspire à donner sans réserve, j’ai un récipient. Je veux ressentir  le fait que je suis perdu dans l’attribut du don sans réserve, ce qui fait me l’apprécier plus que tout. Pourquoi cela arrive soudainement? C’est de cette façon que la Lumière supérieure me donne sans réserve et maintenant je veux aussi avoir cet attribut.

La question est aussi pourquoi je le veux? Je pense que je vais me sentir mieux avec elle, que cela me libérera de tous les ennuis et les soucis. Est-il mauvais de sentir que je n’appartiens pas à ce monde? Beaucoup de gens veulent se détacher eux-mêmes de ce monde.

Donc, je devrais vérifier la raison pour laquelle je fais cela. La Lumière supérieure me stimule et insère l’appréciation du don sans réserve en moi, mais ce genre de don sans réserve, est peut-être un don sans réserve égoïste? Je clarifie moi-même avec l’aide du groupe et des amis, pour voir si je peux, avec l’aide de mon aspiration apparente pour l’attribut du don sans réserve, l’atteindre et le sentir. Ai-je envie de donner sans réserve en vue de donner sans réserve aux autres ou est-ce que je fais cela dans le but de recevoir quelque chose: le respect ou l’appréciation? Je vérifie tout cela au sein du groupe.

Pourquoi dois-je faire cela? Alors vais-je me sentir bien? Non! Alors que d’autres se sentent bien? Oui! Mais est-ce que je sais que c’est ainsi et qu’à l’intérieur je n’ai pas vraiment l’espoir d’obtenir quelque chose en retour? Je vérifie en me demandant si j’aspire à apporter du plaisir au Créateur à travers les amis. Voici mon vrai but éloigné qui  doit être révélé. Je découvre tout à coup que je veux diriger toutes mes actions de don sans réserve vers le Créateur.

Mais là aussi, je dois toujours clarifier les choses, puisque donner sans réserve au Créateur en vaut sans aucun doute la peine. Après tout, Il va certainement comprendre, découvrir et me récompenser pour ma loyauté, et si j’y arrive, toute ma vie est remplie de priorités différentes. Mais non! Je veux donner sans réserve de telle sorte que le Créateur ne sache rien à ce sujet et dans le seul but d’être dans l’attribut du don sans réserve.

J’examine mes actions en fonction de la mesure où je peux dépasser mes désirs égoïstes. Si je ne me suis constamment examiner de la façon de comment m’élever au-dessus de la réception du don sans réserve, je ne serai pas capable d’acquérir  le don sans réserve d’aucune manière. Je dois constamment vérifier ce que j’ai gagné et ce que j’ai perdu et si je peux ignorer mes pertes. Cela signifie, si je peux recevoir une satisfaction et être au-dessus de cela.

J’ai des calculs constants dans mes désirs de recevoir  comme dans quelle mesure je peux rester dans le don sans réserve véritable. L’un repose sur l’autre. Après tout, il n’y a aucun moyen d’évaluer si oui ou non vous faites cela pour vous-même, dans les récipients du don sans réserve, dans l’aspiration de donner sans réserve, mais seulement si en vertu de tout cela il y a des désirs de recevoir que je limitent à construire au-dessus d’eux un Massakh et la Lumière réfléchie, ce qui signifie mes actions de don sans réserve.
De la 1ère partie du cours quotidien de Kabbale 05/08/12, Les Écrits du Baal HaSoulam

Demander au Créateur

Dr. Michael LaitmanQuestion : Qu’est-ce que signifie demander au Créateur?

Réponse : Demander au Créateur signifie que vous êtes ouvert au pouvoir qui opère dans la création toute entière, vous réalisez que vous en dépendez, et de personne d’autre, uniquement de Ses actes. Vous commencez à sentir que le pouvoir existe, agit, et gère tout ce qui est; ensuite vous avez juste à vous tourner vers lui et à agir de concert.

Pour faire cela, vous devez révéler que ce n’est pas vous qui agissez, mais Lui, pour le bon comme pour  le mauvais, dans chaque acte c’est Lui. Il fait ce dont vous avez besoin qu’Il fasse. Et il vous fait tout le mal possible, pour que vous prêtiez attention à qui vous êtes, à ce que vous donnez et à ce que vous n’êtes pas capable de réaliser. C’est ce qui se révèle dans le monde à travers la crise.

Ensuite vous commencez à évoluer avec cette conscience et à apprendre de quoi vous dépendez vraiment jusqu’à ce que vous Le révéliez, tout d’abord comme le mal parce que vous vous sentez mal. Alors vous changez doucement, vous commencez à devenir plus sage et à réaliser que tout ce qui à été fait est pour votre bien même si vous vous sentez mal, vous savez qu’Il agit sur vous dans le but de vous mener sur la bonne voie, comme un professeur. Et bien que dans les sentiments terrestres ce que vous ressentez soient mauvais, vous commencez à reconnaitre Ses propriétés, à devenir ouvert à Ses actions et à comprendre qu’elles sont bonnes.

Vous vous identifiez à Lui en dépit de vos mauvais sentiments. Et ceci vous donne un nouvel esprit ainsi que de nouveaux sentiments, des sentiments spirituels plutôt que terrestres. Et même si le corps en souffre, vous voulez adhérer au plan de la création, c’est pour cela que vous dépassez votre corps. Alors vous Lui demandez de vous élever, vous réalisez un tel acte, c’est ce qui vous donne de nouvelles valeurs pour que vous adhériez à Son esprit et à Ses sentiments, à Son plan, à tout ce qu’il fait au lieu de rester dans votre amour-propre. Au fur et à mesure que vous lui demandez ceci, la valeur de la fidélité et de l’amour commence à devenir la plus haute réception et le rejet des autres. Ainsi, vous avancez de plus en plus.
De la seconde partie du cours quotidien de Kabbale , Le livre du Zohar

L’ére de l’ascension cruciale

Dr. Michael LaitmanBaal HaSoulam, « Introduction au Livre du Zohar, » l’article 63: Ainsi, dans notre génération, bien que l’essence des âmes soit la pire, ce pourquoi elles ne pouvaient pas être sélectionnées pour la Kedusha jusqu’à ce jour, ce sont ceux qui ont complété le Partsouf du monde et le Partsouf des âmes en ce qui concerne les Kelim, et le travail accompli uniquement par eux … Ainsi, seulement après l’achèvement de ces âmes humbles peut se manifester la plus haute Lumière, mais pas avant.

Les récipients qui appartiennent au tiers supérieur du développement (HBD) sont très « transparents » et purs. Les désirs du deuxième tiers (HGT) sont « épais » mais ils appartiennent toujours à des phases de «petitesse» de Ibur et de Yenika. La Lumière de Hokhma ne peut pas être révélée en eux, et c’est uniquement une préparation pour toutes les générations.

Nous commençons à compter du premier homme jusqu’à la période de 6000 ans, à partir de l’existence d’une corrélation entre les racines spirituelles et les branches corporelles. Les grands récipients ne pouvaient pas être révélés au cours des 4.000 premières années. Pendant le premier tiers des 2.000 dernières années, le processus a également démarré à partir de l’ «éclatement des récipients» (la destruction du Temple), et pendant les trois quarts de cette période ils étaient en exil. Ce n’est que depuis le temps du Ari que le temps de la rédemption a commencé.

Aujourd’hui, nous vivons dans la phase finale des 2000 dernières années (NHY), lorsque les récipients ont acquis l’épaisseur et la dureté et sont devenus de plus en plus lourds et encombrants sous le poids de l’ego. Bien sûr, nous ne blâmons personne pour quoique ce soit. C’est tout simplement notre nature, et c’est très dur et insensible.

Par rapport à nous, il était très facile de découvrir les Lumières et d’atteindre l’adhésion dans les récipients précédents dans l’épaisseur de la racine et les premiers niveaux (HBD et HGT). Alors, bien sûr, une personne a aussi dû travailler dur, mais comme le Rabash avait l’habitude de dire, même au 19ème siècle il y avait des juifs qui étaient prêts à consacrer leur vie à révéler le Créateur. Pour adhérer à Lui, ils ont volontiers abandonné les plaisirs corporels. Cette période a pris fin avec la Première Guerre mondiale, les guerres révèlent le mal afin d’obliger le monde à se connecter plus fortement.

Aujourd’hui, tout est différent. Offrez à une personne un million de dollars ou l’adhésion au Créateur, et elle choisira l’argent sans aucune hésitation. Au 20ème siècle, le monde a tellement progressé qu’il est très difficile pour nous de comprendre le monde de nos ancêtres. Il est difficile d’imaginer les situations précédentes à partir d’une période très spéciale qui a commencé, une période très difficile du développement de notre désir.

Cependant, nous pouvons également diviser cette période, tout comme toutes les autres périodes, dans HaVaYaH. Alors, nous pouvons voir que nous sommes à un certain point dans notre développement où beaucoup de désirs et de forces sont accumulées. Qui plus est, cette phase est également divisée en plusieurs parties, et nous commençons à voir les désirs les plus épais.

Aujourd’hui, hormis La lumière de Neshama, les Lumières de Haya et Yehida doivent également être révélées, la phase qui est appelée AHP de Aliya. La génération précédente nous aide avec les Lumières de Nefesh et Ruach qu’ils ont déjà atteintes, tandis que nous, grâce à leur soutien, nous approchons les corrections que nous avons à faire au niveau de la Lumière de Neshama, qui n’est pas mutuellement incorporés avec les précédentes générations, mais de façon indépendante.

En travaillant dans le monde de Beria, nous découvrons constamment la Lumière de Neshama, tandis que les Lumières de Haya et Yehida nous seront révélées que pendant les ascensions, par incorporation. Elles sont également nécessaires, en particulier dans la phase actuelle. Il s’agit d’un ajout très particulier qui exige un tout autre genre de travail, de recevoir dans le but de donner sans réserve.

De la 4e partie du cours quotidien de Kabbale 05/08/12, « Introduction au Livre du Zohar»

La vérification par l’action

Dr. Michael LaitmanEn s’efforçant vers l’objectif de la création, nous découvrons la destruction à l’intérieur de nous-mêmes. A l’inverse, ceux qui ne s’efforcent pas vers l’avant, ne découvrent pas la destruction à l’intérieur d’eux-mêmes. Exactement de la même manière, on peut révéler les dysfonctionnements dans une automobile que si l’on démarre la voiture et que si on tente de la bouger. Sinon, tout semble en ordre. Je n’ai pas encore trouvé de problèmes à l’intérieur de moi, et j’attribue le mal à autre chose.

C’est pourquoi seul celui qui s’efforce vers l’objectif révèle la destruction, que celui qui s’efforce vers l’unité du groupe découvre à quelle distance il en est. L’activité vers le bien et la lutte pour le bien-être nous apporte un mauvais sentiment, la réalisation du mal.

Pour quoi faire? Alors qu’au niveau suivant je crierais pour demander de l’aide, soulever le MAN (la prière). Et alors je recevrai des modifications, les qualités du don sans réserve. C’est là que le mouvement se produit et non pas dans d’autre chose. On doit se clarifier dans ce domaine.

Donc, j’ai réalisé des efforts, j’ai été uni avec le groupe, et je voulais être avec les amis dans le but de me manifester dans le monde spirituel, pour arriver au don sans réserve, au Créateur. Et qu’est-ce que je reçois comme réponse? La réalisation du mal: à quel point je ne veux pas aller vers le Créateur, à quel point je ne veux pas être dans le groupe. Je découvre mon véritable état; la vérité vient de la Lumière.

Si j’abandonne maintenant, alors je vais rater l’occasion que présente cette révélation. Le Créateur a dit: « J’ai créé le mauvais penchant, j’ai créé la Torah comme une épice. » Cela signifie que maintenant je commence à partir du mauvais penchant, et jusqu’à maintenant j’ai effectué un travail dans le but de le révéler.

Tout d’abord, afin de révéler le mal, je dois être connecté au groupe, à l’étude, au Créateur, et à d’autres moyens. En conséquence, le mauvais penchant a été révélé en moi. Par la suite, j’adresse un appel (MAN) pour la Torah, l’épice, pour la Lumière qui ramène vers le bien dissimulé à l’intérieur de celui-ci.

En réalité, tout cela est bon. Car si nous devions juger du point de vue du don sans réserve, alors la révélation du mal est l’essence du bien. Mais quand vais-je atteindre la révélation?

Ensuite, le prochain état vient à moi, je reçois la réponse de l’Un au-dessus de mon appel-MAD. Cette réponse peut être si grande, que je vais atteindre la connexion du groupe et un récipient dans lequel je vais révéler la Lumière. Alors la Lumière et le récipient deviendront le don sans réserve, ce que j’ai atteint après de nombreuses actions similaires.

Checking By Action

De cette façon, d’une part, la réception, le mauvais penchant est toujours une de mes caractéristique, mais d’autre part, je reçois la force du don sans réserve, la Lumière.

De la 4e partie du cours quotidien de Kabbale 29/07/12, Les Écrits du Rabash