Category Archives: Société

Les sondages sont-ils efficaces pour la prise de décision ?

275Question : Vaut-il la peine d’utiliser des sondages publics pour prendre certaines décisions au niveau gouvernemental ?

Réponse : Non. Nous n’arriverons à aucune décision de cette manière. L’opinion d’une foule ordinaire, non recueillie selon certaines lois, ne donnera rien. Leur opinion générale ne peut être plus grande que l’opinion de chacun d’eux. Nous avons déjà vu tout cela.

Si nous voulons vraiment atteindre l’opinion supérieure, nous devons nous élever au-dessus de notre égoïsme et nous connecter pour que nos désirs anti-égoïstes ne fassent qu’un. Ensuite, nous pouvons résoudre le problème à ce nouveau niveau qui est supérieur au niveau humain.

Extrait de KabTV, « Les Compétences de Communication » du 25/09/2020

Croire ou vérifier ?

552.03Question : Pour une personne religieuse, la plus grande motivation vient de la foi. Que pouvez-vous offrir à un laïc ?

Réponse : Une personne laïque peut se voir offrir la connaissance au lieu de la foi, ainsi elle comprendra le concept le plus élevé de la nature, appelé le Créateur et ne croira pas seulement ce qu’on lui a dit.

Question : Mais pourquoi y a-t-il assez de foi dans la force supérieure dans la religion et non chez les laïcs ? Vous parlez maintenant, mais je n’y crois pas.

Réponse : Parce que nous avons dépassé cet état. Nous ne pouvons pas vivre uniquement en fonction de ce qu’on nous dit.

Question : Est-ce beaucoup plus difficile pour les laïcs ?

Réponse : Bien sûr.

Commentaire : Si j’étais religieux, je croirais simplement vos paroles et saurais comment procéder pour le reste de ma vie. Et ici vous me parlez, et je ne sais pas, peut-être que vous avez raison, peut-être pas.

Réponse : Absolument. Vous devez donc le découvrir.

Extrait de KabTV, « Les Compétences de Management » du 28/08/2020

L’équilibre entre coopération et concurrence

595.06Question : Les scientifiques disent qu’il existe certains types de mécanismes dans la nature qui maintiennent un équilibre entre la coopération et la compétition. Cela permet d’éviter la destruction physique des adversaires et offre ainsi un niveau de diversité interne suffisamment élevé.

Pensez-vous que la même chose s’applique à la société humaine, qui a reçu le libre arbitre ? Ou pouvons-nous nous détruire mutuellement ?

Réponse : Non, la nature ne le permettra pas. Nous devons comprendre que toutes ces lois s’appliquent aussi bien au niveau des organismes les plus simples qu’à celui des plus complexes. Si parfois nous ne voyons pas quelque chose, c’est uniquement parce que nous n’avons pas la capacité de le voir. En général, la loi de la nature est universelle.

Dans la société, tout fonctionne comme dans la cellule d’un organisme ou entre ses cellules. Nous n’avons rien à craindre. Nous ne pourrons pas nous détruire car il existe un mécanisme contraignant.

Question : On dit que la société moderne a évolué jusqu’à atteindre la taille d’un système qui est similaire à une force géologique destructrice qui peut détruire l’univers entier. Ce n’était pas le cas il y a quelques milliers d’années. Qu’est-ce que cela signifie que les gens ont reçu un tel pouvoir maintenant ?

Réponse : Cette possibilité ne nous a été donnée que potentiellement, mais en aucun cas dans les faits, afin que nous comprenions à quel point nous devons encore nous développer pour équilibrer nos capacités physiques avec l’échelle morale.

Extrait de KabTV, « Les Compétences de Communication » du 21/08/2020

La société en tant qu’individu

448.8Question : La sagesse de la foule est un beau terme. Mais dans la vie réelle, lorsque nous rencontrons une foule dans les stades, lors de manifestations ou de troubles sociaux, nous voyons qu’elle est guidée par les pulsions les plus basses.

Existe-t-il une méthode pour utiliser la sagesse potentielle présente dans la foule et l’orienter vers une direction positive ?

Réponse : Je pense que cela n’est possible que si nous créons l’image d’un individu à partir de la foule. Nous devons unir des personnes opposées et éloignées les unes des autres par leur caractère, leur aspiration, leur compréhension, etc., afin d’atteindre un but commun pour lequel elles peuvent s’annuler et utiliser leur égoïsme au profit de l’unification. Lorsque leur connexion atteindra une telle unité, elles réussiront.

Nous sommes généralement confrontés à une contradiction entre un individu et la société : faire prévaloir l’individu sur la société ou la société supprime l’individu. Mais ici, il faut faire de la société une personne pour qu’elle rassemble tous les éléments des individus qui la composent en une seule image collective.

Question : Que signifie faire de la société une personne ? Chaque personne est un individu particulier avec des objectifs et des désirs différents.

Réponse : Lorsque les gens se réunissent pour atteindre un unique objectif, ils essaient d’utiliser tout ce que chacun d’eux a pour atteindre ce but. Il n’y a alors pas de contradictions entre eux. Ils s’unissent mutuellement sur un principe très strict : au-dessus de toutes les contradictions, même sur la haine, l’amour prévaudra.

Extrait de KabTV, « Les Compétences de Communication » du 25/09/2020

Quel est l’intérêt de l’auto-persuasion ?

229Question : Quel est l’intérêt de l’auto-persuasion par les efforts artificiels d’une personne qu’il existe une force bonne et  bienfaisante qui gère tout ? N’est-ce pas là de la psychologie ?

Réponse : Si par cette affirmation je commence à ressentir que je change ma philosophie de vie, mon attitude face à ce qui se passe, et que tout cela me change, vous pouvez l’appeler comme vous voulez. L’essentiel est qu’il y ait des changements à l’intérieur de moi, qui mènent à des changements dans ma vie, et c’est ce qui compte.

Extrait de KabTV, « Les Fondamentaux de la Kabbale » du 18/11/2018

Comment résister au stress ?

032.01Question : Le stress est appelé une maladie du 21ème siècle. Selon certaines recherches, 40% de la population de la Terre a besoin d’aide pour lutter contre le stress, l’anxiété, etc. Comment une personne peut-elle éviter ou supporter le stress, l’anxiété et l’incertitude quant à l’avenir ?

Réponse : Cela se produit généralement lorsqu’une personne comprend qui la contrôle, qui la dirige et dans quelle mesure elle peut se positionner correctement avec la force qui la développe. Alors elle n’aura plus de soucis ni de problèmes. Elle sera complètement à l’intérieur du système qui le contrôle et elle le suivra.

Remarque : Mais lorsqu’une personne attend quelque chose de bien, elle est toujours stressée.

Mon Commentaire : Elle doit comprendre ce que signifie attendre du bien ou du mal, de qui l’attendre, quand et comment. On ne peut le découvrir qu’en étudiant la méthode de contrôle de la nature. Par conséquent, rien n’aidera ici sauf une éducation sérieuse qui est donnée dans nos cours.

Extrait de KabTV, « La Kabbale Expresse » du 01/09/2020

Est-il possible d’avancer sans souffrir ?

514.04Question : Qu’est-ce que le chemin des souffrances ?

Réponse : Nous ne devons pas avancer vers le but de la création en souffrant, mais lorsque vous vous détournez du chemin spirituel, vous vous enfoncez dans les souffrances. Elles vous remettent sur les rails et vous faites un pas en avant.

Vous vous enfoncez alors dans votre égoïsme, vous vous détournez et ressentez à nouveau des souffrances qui vous remettent sur les rails, puis vous faites à nouveau un pas correct en avant.

Question : Alors, est-il impossible d’avancer sans souffrir ?

Réponse : Le fait est que nous faisons constamment des erreurs en cours de route car sans faire d’erreurs, nous ne pourrions pas comprendre comment fonctionner correctement. Par conséquent, nous avons la possibilité d’avancer vers le but afin que ce ne soient pas les souffrances, mais la réalisation de nos erreurs qui nous aideront à avancer. Cela signifie que travailler sur nos erreurs et avancer sera la même chose.

Dans ce cas, nous irons sans tomber ni monter, en faisant un pas en avant, en redescendant et remontant, en faisant un pas en avant, mais sur deux lignes : la gauche et la droite. Faisant l’expérience de certaines souffrances, problèmes et erreurs dans la ligne gauche, nous travaillons simultanément avec eux dans la ligne droite. Et ainsi on ne va pas alternativement à gauche et à droite, mais on avance avec les deux pieds vers le même but.

Fondamentalement, nous comprenons que nous ne pouvons pas avancer sans commettre d’erreurs puisque c’est ainsi que nous sommes construits. Mais si nous avançons égoïstement, nous assumons déjà la manière dont nous découvrirons nos erreurs, comment nous révélerons le mal, et nous nous efforçons de passer à la ligne droite.

Extrait de KabTV, « Les Fondamentaux de la Kabbale » du 18/11/2018

Consulter le collectif

284Question : Y a-t-il des décisions qu’une personne puisse prendre seule sans rien demander à personne ?

Réponse : Si sa décision correspond à la décision du collectif, alors elle peut le faire seule.

Question : Si je dois prendre une simple décision personnelle, par exemple, acheter une maison, alors je n’ai pas besoin de consulter le collectif, n’est-ce pas ?

Réponse : Ce serait bien. Pourquoi pas ? Il se peut que les gens vous donnent un indice et que vous compreniez : « En effet, regardez ce que je visais ?! Pourquoi ai-je besoin d’une telle maison ? Pour quoi faire ? »

Je suis pour un collectif. Cependant, d’un autre côté, vous pouvez demander à quel point cela m’oblige après avoir découvert leur opinion. C’est déjà une autre affaire.

Question : Et à quel point cela vous contraint-il ?

Réponse : Il est avantageux de consulter le collectif pour tout. Cependant, vous devez toujours prendre la décision finale par vous-même. Mais vous devez comprendre sur la base de quels critères vous acceptez soit leur décision, soit la vôtre.

Je pense qu’il vaut mieux faire des erreurs avec le collectif que d’avoir raison seul car de toute façon votre mouvement commun va vers la connexion.

Extrait de KabTV, « Les Compétences de Management » du 11/06/2020

Les affaires selon les lois de la nature

565.01Question : Dans le monde des affaires, les bénéfices reposent sur le fait que chacun essaie d’utiliser les autres pour tirer le meilleur parti de ses propres super-profits. Par conséquent, il n’y a pratiquement pas de place pour une personne honnête dans une entreprise. À quoi devrait ressembler une entreprise pour se conformer aux lois de la nature ?

Réponse : Une société commerciale doit être absolument égale lorsque les deux partenaires comprennent qu’ils ne peuvent pas se passer l’un de l’autre. De ce fait, l’entreprise matérielle ne doit pas être construite sur le fait qu’ils se réunissent, commencent à se tromper et à se voler, puis liquident la société.

Et les affaires spirituelles sont basées sur le fait que nous nous unissons et finissons par former quelque chose de plus. Et c’est quelque chose de plus grand, quelque chose dont la société peut tirer le meilleur parti, et nous voulons l’offrir à la société.

Question : Quels conseils donneriez-vous aux personnes qui souhaitent se conformer aux lois de la nature ?

Réponse : D’investir autant que possible dans une nouvelle éducation ou dans le développement d’une nouvelle société.

Extrait de KabTV, « L’Ère après le Coronavirus » du 04/06/2020

Le dernier jour de l’été

243.07Le dernier jour de l’été est arrivé. Nous entrons dans la période automne-hiver, et bien sûr, la pandémie de coronavirus se poursuivra. C’est une bonne chose que jour après jour, nous réalisions de plus en plus clairement que le virus ne s’en ira pas aussi vite. La pandémie entraîne non seulement la maladie, mais change toute notre existence : le travail, la maison, notre communication les uns avec les autres et l’attitude d’une personne face à la vie.

Il n’y a jamais eu d’épidémie aussi étendue, aussi profonde et aussi durable, et qui a apporté de tels changements qualitatifs chez une personne. L’humanité a encore du mal à comprendre quels changements sont exigés d’elle, mais dans les deux ou trois prochains mois, nous sentirons que ce coup nous oblige à changer, à modifier notre attitude envers la vie et la société. Le coronavirus change les gens et il nous sera plus facile de comprendre quel genre de personnes nous devrions être.

L’automne commence et les gens retournent au travail après les grandes vacances, les enfants retournent à l’école, les étudiants à l’université. Tout commence à reprendre sa routine, et ici nous sentirons à quel point nous sommes incapables d’y revenir.

Nous n’avons nulle part où retourner ! Nous ne serons plus en mesure de prendre en charge les systèmes que nous avions auparavant. Pour l’instant, nous ne savons pas comment continuer le parcours précédent. Quelle devrait être notre attitude vis-à-vis du travail, des études, de la vie dans les nouvelles conditions qui nous sont révélées par la pandémie ? Nous devrons tout comprendre à nouveau.

Nous ressentirons que nous voulons de moins en moins lutter contre ces phénomènes, mais nous devons comprendre leur essence profonde et nous transformer en conséquence.

Extrait de la 1ère partie de la leçon quotidienne de Kabbale, « Le Travail avec la Foi au-dessus de la Raison » du 31/08/2020