Category Archives: Société

Consulter le collectif

 

284Question : Y a-t-il des décisions qu’une personne puisse prendre seule sans rien demander à personne ?

Réponse : Si sa décision correspond à la décision du collectif, alors elle peut le faire seule.

Question : Si je dois prendre une simple décision personnelle, par exemple, acheter une maison, alors je n’ai pas besoin de consulter le collectif, n’est-ce pas ?

Réponse : Ce serait bien. Pourquoi pas ? Il se peut que les gens vous donnent un indice et que vous compreniez : « En effet, regardez ce que je visais ?! Pourquoi ai-je besoin d’une telle maison ? Pour quoi faire ? »

Je suis pour un collectif. Cependant, d’un autre côté, vous pouvez demander à quel point cela m’oblige après avoir découvert leur opinion. C’est déjà une autre affaire.

Question : Et à quel point cela vous contraint-il ?

Réponse : Il est avantageux de consulter le collectif pour tout. Cependant, vous devez toujours prendre la décision finale par vous-même. Mais vous devez comprendre sur la base de quels critères vous acceptez soit leur décision, soit la vôtre.

Je pense qu’il vaut mieux faire des erreurs avec le collectif que d’avoir raison seul car de toute façon votre mouvement commun va vers la connexion.

Extrait de KabTV, « Les Compétences de Management » du 11/06/2020

Les affaires selon les lois de la nature

565.01Question : Dans le monde des affaires, les bénéfices reposent sur le fait que chacun essaie d’utiliser les autres pour tirer le meilleur parti de ses propres super-profits. Par conséquent, il n’y a pratiquement pas de place pour une personne honnête dans une entreprise. À quoi devrait ressembler une entreprise pour se conformer aux lois de la nature ?

Réponse : Une société commerciale doit être absolument égale lorsque les deux partenaires comprennent qu’ils ne peuvent pas se passer l’un de l’autre. De ce fait, l’entreprise matérielle ne doit pas être construite sur le fait qu’ils se réunissent, commencent à se tromper et à se voler, puis liquident la société.

Et les affaires spirituelles sont basées sur le fait que nous nous unissons et finissons par former quelque chose de plus. Et c’est quelque chose de plus grand, quelque chose dont la société peut tirer le meilleur parti, et nous voulons l’offrir à la société.

Question : Quels conseils donneriez-vous aux personnes qui souhaitent se conformer aux lois de la nature ?

Réponse : D’investir autant que possible dans une nouvelle éducation ou dans le développement d’une nouvelle société.

Extrait de KabTV, « L’Ère après le Coronavirus » du 04/06/2020

Le dernier jour de l’été

243.07Le dernier jour de l’été est arrivé. Nous entrons dans la période automne-hiver, et bien sûr, la pandémie de coronavirus se poursuivra. C’est une bonne chose que jour après jour, nous réalisions de plus en plus clairement que le virus ne s’en ira pas aussi vite. La pandémie entraîne non seulement la maladie, mais change toute notre existence : le travail, la maison, notre communication les uns avec les autres et l’attitude d’une personne face à la vie.

Il n’y a jamais eu d’épidémie aussi étendue, aussi profonde et aussi durable, et qui a apporté de tels changements qualitatifs chez une personne. L’humanité a encore du mal à comprendre quels changements sont exigés d’elle, mais dans les deux ou trois prochains mois, nous sentirons que ce coup nous oblige à changer, à modifier notre attitude envers la vie et la société. Le coronavirus change les gens et il nous sera plus facile de comprendre quel genre de personnes nous devrions être.

L’automne commence et les gens retournent au travail après les grandes vacances, les enfants retournent à l’école, les étudiants à l’université. Tout commence à reprendre sa routine, et ici nous sentirons à quel point nous sommes incapables d’y revenir.

Nous n’avons nulle part où retourner ! Nous ne serons plus en mesure de prendre en charge les systèmes que nous avions auparavant. Pour l’instant, nous ne savons pas comment continuer le parcours précédent. Quelle devrait être notre attitude vis-à-vis du travail, des études, de la vie dans les nouvelles conditions qui nous sont révélées par la pandémie ? Nous devrons tout comprendre à nouveau.

Nous ressentirons que nous voulons de moins en moins lutter contre ces phénomènes, mais nous devons comprendre leur essence profonde et nous transformer en conséquence.

Extrait de la 1ère partie de la leçon quotidienne de Kabbale, « Le Travail avec la Foi au-dessus de la Raison » du 31/08/2020

Un cadre et une liberté absolue

284Question : Il y a des gens qui ne peuvent pas vivre dans un cadre restrictif. Et il y a des gens qui ne peuvent pas vivre sans le cadre de notre monde. Quelle est la bonne approche de ce phénomène ?

Réponse : Il existe une expression de ce genre : la liberté est une nécessité consciente. Si je ressens le besoin de soumission, alors dans ce cadre je suis déjà libre. Mais cela est incorrect car cela reste néanmoins une nécessité.

Si j’étudie la nature dans laquelle je me trouve, alors je commence à comprendre que ce n’est pas une nécessité, mais un désir conscient d’obéir à toutes les lois de la nature, à toutes les forces qui m’affectent et de s’élever au niveau du don sans réserve absolu. C’est la liberté absolue.

Extrait de KabTV, « Les Compétences de Management » du 02/07/2020

Sur quoi repose l’amour ?

963.6Question : Vous dites souvent dans vos entretiens qu’il est faux de considérer l’attraction mutuelle comme de l’amour, que l’amour devrait être construit par des concessions mutuelles. Pourquoi l’attirance devrait-elle m’empêcher de développer des sentiments pour mon partenaire ?

Réponse : L’attraction ne peut pas vous en empêcher. Cependant, l’amour n’est pas basé sur l’attirance sexuelle. C’est nécessaire en tant que partie intégrante, mais ce n’est absolument pas suffisant. C’est comme en mathématiques : la condition est nécessaire mais non suffisante.

L’amour survient lorsqu’il y a un certain type de contact spirituel entre partenaires, lorsqu’ils se complètent, lorsqu’il y a un rapprochement progressif, une satisfaction spirituelle commune entre eux. Par conséquent, les relations sexuelles ici ne jouent pas un rôle primordial.

Extrait de KabTV, « L’Ère après le Coronavirus » du 21/05/2020

La société peut-elle donner à une personne les compétences acquises dans la famille ?

937Question : La nature nous a donné un amour naturel pour les enfants, sinon nous ne serions pas capables de fonder des familles et d’élever nos enfants.

Pensez-vous qu’une organisation ou un État puisse assumer le rôle d’élever des enfants ? Quel serait le résultat ?

Réponse : Premièrement, nous avons de tels exemples dans l’histoire, à commencer par l’éducation spartiate dans la Grèce antique et l’éducation dans des institutions spéciales de la Rome antique, qui ont littéralement nuis aux enfants.

De plus, ils ont pratiqué la conscription précoce dans l’armée à partir de l’âge de dix à quinze ans, où ils faisaient tout ce qu’ils voulaient avec les enfants. Ils ont grandi en étant des gens très cruels et durs, qui ne pouvaient pas créer de familles normales. Ils manquaient de sens de l’empathie envers les autres, et sans cela, la société ne peut pas être créée.

Question : Autrement dit, la société ne peut pas remplacer les compétences fournies par la famille ?

Réponse : Non. Jusqu’à présent, nous voyons que les personnes qui n’ont pas été élevées dans des familles normales sont différentes des autres. Peu importe à quel point elles veulent fonder une famille, elles ne le peuvent pas. Après tout, nous créons toujours une famille d’une manière ou d’une autre similaire à celle dont nous sommes issus.

Extrait de KabTV, « L’Ère après le Coronavirus » du 21/05/2020

Les crises changent la conscience d’une personne

283.01Question : Des millions de personnes comprennent aujourd’hui de quoi vous parlez, mais seuls les politiciens qui établissent des lois peuvent changer l’opinion publique et ils sont choisis par les médias. De plus, les médias sont entre les mains des riches et les riches ne veulent rien changer. Il s’avère que c’est un cercle vicieux. Y a-t-il un moyen de sortir de cette situation ?

Réponse : La nature nous indique la sortie. Cela nous mènera toujours à un big bang, à l’égoïsme, à la frustration. Et alors nous pourrons tout changer. Aucune force basée sur le pouvoir et l’argent ne peut gouverner le monde plus que ce que ne veulent les gens eux-mêmes.

Et les gens commencent progressivement à comprendre que continuer à exister comme cela signifie détruire la nature, eux-mêmes et leurs enfants, et qu’il faut faire quelque chose à ce sujet.

Je crois que nous vivons dans une telle génération et à une époque où les attaques globales et intégrales que le virus mène sur nous changeront rapidement l’opinion de l’humanité sur la façon dont elle devrait regarder le monde, la vie, la nature et elle-même. En fin de compte, tout va changer.

Les crises modifient la conscience d’une personne et il est impossible de se développer plus sans elles.

Extrait de KabTV, « L’Ère après le Coronavirus » du 30/05/2020

La vie et la mort : le cycle circulaire du désir dans la nature

627.2Question : Est-ce que je comprends correctement que la mort existe pour qu’une personne réfléchisse au sens de la vie ?

Réponse : En général, oui. S’il y avait d’autres formes de perpétuation de la vie au lieu de la mort, alors bien sûr une personne ressentirait les choses complètement différemment. La présence de la mort détermine toute notre vision du monde.

Question : Que pouvez-vous dire sur la mort clinique ? Les processus vécus par une personne sont-ils une illusion ? Et pourquoi les images et les sensations en cas de mort clinique sont-elles similaires chez de nombreuses personnes ?

Réponse : Ceci est naturel car nous existons dans des corps d’animaux similaires, et par conséquent les processus qui se produisent en nous lors de l’extinction de certains fonctionnements de nos systèmes biologiques sont similaires et donnent les mêmes choses.

Question : La mort clinique est-elle une illusion ?

Réponse : En partie, parce que le désir lui-même ne peut pas mourir. Seule la forme de ce désir, appelée le corps, disparaît.

Question : Lorsque l’eau change de forme, elle peut être à l’état gazeux, liquide et solide. Une personne change-t-elle donc la forme de son existence ?

Réponse : Le fait est que le processus de la vie et de la mort s’exprime par rapport à une personne. Rien ne se passe vraiment. Ce n’est qu’à l’égard des personnes que le désir passe par de telles formes de transformation lorsqu’il nous semble qu’il vit, meurt, naît, etc. Il y a un circuit de désir dans la nature.

Extrait de KabTV, « L’Ère après le Coronavirus » du 14/05/2020

Gérer le stress, partie n°8

80Les causes du stress

Question : Le stress peut être causé par diverses circonstances. Cependant, la chose la plus terrible pour une personne est le stress causé par le rejet de la société. Pourquoi ?

Réponse : C’est parce qu’une personne se trouve entièrement à l’intérieur de la société. Par conséquent, lorsqu’elle sent que la société la rejette, elle n’a aucune raison de s’accrocher à la vie. Elle ne sait pas où elle existera.

Question : Qu’est-ce qui cause généralement du stress, le fait qu’une personne soit trop satisfaite de la vie ou qu’elle se sente vide ?

Réponse : Le stress est causé par le fait qu’une personne perd son orientation. Peu importe l’état dans lequel on se trouve lorsque l’on perd pieds, on se sent alors stressé.

Question : Ils disent que la solitude cause du stress. Une socialisation excessive peut-elle être stressante ?

Réponse : Oui, bien sûr ! Plus encore que la solitude. La solitude, au contraire, peut suggérer la réflexion et le calme. Cependant, lorsqu’une personne est au milieu du tourbillon bouillonnant des gens, elle est affectée par d’énormes vibrations qui peuvent causer un stress très fort.

Question : Il existe de nombreuses méthodes différentes pour gérer le stress. Comment éviter le stress lié à la prise de conscience de la nature limitée de la vie ?

Réponse : En aucune façon. Une personne devrait simplement réfléchir à la façon dont la vie devrait se terminer, si elle la termine correctement et bien. Dans notre psyché, il y a une condition spéciale qui coupe le moment où une personne se sépare de la vie, et elle accepte de s’en séparer. Elle accepte de s’endormir.

Extrait de KabTV, « Les Compétences de Management » du 25/06/2020

La plus puissante influence sur une personne

627.1Question : L’environnement nous affecte à travers trois canaux. Le premier, ce sont les médias. Le second, ce sont les exemples des personnes autour de nous. Et le troisième, c’est à travers les pensées et les désirs puisque nous sommes dans le même système, sur le même globe et que tous sont interconnectés.

Lequel de ces facteurs est le plus influent ?

Réponse : Le facteur d’influence le plus fort sur une personne est la société environnante, ses exemples et ses opinions.

Question : Nous, les humains, ne pouvons que changer notre attitude face au monde, mais est-ce suffisant ? Ou devons-nous encore changer le monde ?

Réponse : Nous ne pouvons pas changer le monde nous-mêmes. Nous pouvons progressivement changer notre attitude à son égard, et alors nous verrons un autre monde.

Extrait de KabTV, « L’Ère après le Coronavirus » du 07/05/2020