Category Archives: Société

Faisons du Covid-19 une épidémie de gentillesse

laitman_567.04Le fardeau du cœur nous est donné afin d’assurer notre libre choix. La crise mondiale, qui a englouti le monde en raison de l’épidémie de coronavirus, montre comment la force supérieure traite chaque personne, nous laissant la possibilité de choisir librement afin d’équilibrer le bien et le mal, de construire une ligne médiane et de toujours pencher vers le bien.

Le coronavirus révèle à chaque personne, à chaque pays et au monde entier la vérité sur nos relations. Cela nous oblige à rester confiné chez nous et à réfléchir à la raison pour laquelle cela se produit et dans quel but.

Si nous réalisons nous-mêmes que nous pouvons vivre différemment, non pas comme nous le faisions auparavant, mais en harmonie avec la nature, en bonnes relations les uns avec les autres, en s’élevant au-dessus de notre égoïsme, alors nous n’aurons pas à traverser une crise longue et douloureuse. Nous pouvons sortir de cette épidémie très rapidement. Le virus nous montre combien nous avons déséquilibré le monde.

A chaque fois le Créateur arrange une situation qui est plus efficace pour notre correction. Par conséquent, l’épidémie de coronavirus et le confinement sont bénéfiques pour la correction du monde. Le virus nous montre que nous sommes incapables d’être ensemble.

Au lieu de se transmettre des choses bonnes et utiles, nous transmettons la maladie et nous nous condamnons mutuellement à mort. Apprenons de ce fait à nous connecter avec de bonnes connexions afin de nous transmettre mutuellement de bonnes émotions, du plaisir, de la joie, de l’amour, l’unité et la chaleur. C’est ce qui est censé se passer entre les gens.

Examinons pourquoi nous nous transmettons les uns les autres un virus mortel et comment transformer ce mal en bien afin d’avancer vers un nouveau monde. J’espère vraiment que nous comprendrons cela nous-mêmes et que nous pourrons l’expliquer à tout le monde.

Extrait de la 2ème partie de la Leçon Quotidienne de Kabbale, leçon sur le thème « Pessah » (Pâque) du 17/03/2020

Le meilleur remède contre le coronavirus

laitman_938.07Le coronavirus est devenu un problème mondial pour l’humanité. Le nombre de morts du virus originaire de Chine et qui s’est répandu dans le monde a déjà dépassé les 3000 personnes. Comment devrions-nous aborder ce problème ?

Nous rencontrons de nombreux problèmes sur le chemin de notre développement. De nouveaux virus et de nouvelles maladies apparaissent tout le temps. En raison du réchauffement climatique, la terre s’évapore et nous découvrons chaque jour quelque chose de nouveau. Nous pouvons assister au retour de maladies qui existaient dans un passé lointain, il y a environ 50000 à 100000 ans.

Nous ne savons pas d’où viennent les nouveaux virus, nous ne vivions pas à l’époque puisque l’humanité n’existe consciemment sur cette planète que depuis quelques milliers d’années. C’est pourquoi nous pouvons nous attendre à la manifestation d’un nombre de plus en plus important de nouveaux virus et bactéries.

La sagesse de la Kabbale offre un moyen de protection simple : nous n’avons rien à craindre si nous nous unissons ensemble. Par notre unité, nous créons une situation et une force qui tue tous les virus. Essayez-la et vous verrez.

Par exemple, nous avons récemment organisé le Congrès Mondial de Kabbale au cœur de Tel Aviv. Plus de 5000 personnes venant de 78 pays y ont participé. Nous étions ensemble pendant les trois jours du Congrès principal ainsi qu’avant et après, pendant 10 jours au total. Et personne n’est tombé malade, ni même a attrapé froid.

Le fait est que nous avons un vaccin : un agent désinfectant spécial qui élimine tous les microbes, c’est notre union. C’est la force de la nature qui agit contre toutes les forces du mal. Si les gens veulent s’unir ensemble, ils ne craignent aucun virus, ils reçoivent un vaccin qui tue tous les virus, tant spirituels que matériels.

C’est pourquoi je n’ai eu aucun doute sur la tenue de ce Congrès. Certains ont suggéré d’annuler le Congrès ou au moins de restreindre l’accès aux personnes qui doivent éviter les grands rassemblements par crainte de différentes infections, c’est-à-dire les mères qui allaitent ou les personnes atteintes de maladies chroniques.

Cependant, je suis convaincu qu’un tel Congrès ne pose aucun risque pour la santé. Nous avons le remède contre tous les virus, il suffit d’apprendre à l’utiliser et ce n’est pas simple.

Les gens doivent apprendre à utiliser la connexion entre eux qui peut éliminer et désinfecter toutes les infections et tuer les virus qui existent aux niveaux biologique et spirituel. Cela peut sembler mystique et irréel, mais c’est précisément la connexion entre les personnes qui est le remède à toutes les maladies et à tous les problèmes. C’est parce que notre unité a lieu au plus haut niveau possible dans ce monde.

Il existe quatre niveaux de la nature : minéral, végétal, animal et humain. Aux niveaux minéral, végétal et animal, la nature existe telle qu’elle a été créée, sans changements. Mais au niveau humain, nous pouvons influencer ce qui se passe. Si nous construisons de bonnes relations entre nous, nous nous transmettons de l’énergie et de la force afin que cela nous vaccine contre les mauvaises pensées, les problèmes et les mauvaises relations.

Mais si nous ne corrigeons pas les relations entre les gens, nous encourageons la prolifération et la manifestation de divers virus et catastrophes naturelles : les éruptions volcaniques, les tsunamis, les typhons, etc. Tout dépend des relations entre les gens car nous existons au plus haut niveau de la nature. C’est pourquoi notre attitude tue la nature ou au contraire la commande de devenir meilleure.

Extrait de KabTV, « Le Monde : l’Épidémie de Coronavirus » du 03/03/2020

Construire la société de demain, partie n°6

laitman_294.1La Kabbale : un guide pour la société du futur

Le Baal HaSoulam, « Construire la Société de Demain » : […] ils doivent établir le niveau moral de la majorité du public sur une base qui nécessitera et garantira que le communisme corrigé ne sera jamais corrompu.

Les gens doivent comprendre que toutes les lois d’une société future sont absolues et éternelles. Ce n’est qu’à partir de là qu’ils commenceront à agir par eux-mêmes, en préservant tout consciemment.

La Kabbale, en tant que méthode pour atteindre le but de la création (la loi globale de l’univers), est la seule base certaine pour élever le niveau du collectif au niveau moral de « travailler selon la capacité et recevoir selon le besoin ».

La sagesse de la Kabbale explique la mise en œuvre de la méthodologie pour créer une nouvelle société : comment le faire, comment réaliser toutes les lois et règles qui s’y trouvent. En pratique, c’est un guide pour la société de demain.

Question : Cela peut-il être prouvé d’une manière ou d’une autre ?

Réponse : Vous ne pouvez pas le prouver, les gens n’auront tout simplement pas d’autre choix. Sur la base de tous leurs problèmes, ils verront que seule cette sagesse donne les bons conseils.

Extrait de KabTV, « Les Fondements de la Kabbale » du 07/02/2019

La famille et le mariage, partie n°3

Qu’est-ce qui aidera à sauver le mariage ?

Question : Aujourd’hui, l’institution du mariage ne peut pas être maintenue par des impulsions ; il est donc nécessaire de rechercher des objectifs supplémentaires. Quels sont ces objectifs pour qu’un mariage dure ?

Réponse : De nos jours, la consécration religieuse du mariage ne peut pas conserver une famille. Non seulement dans une petite société, mais pratiquement partout dans le monde. Les jeunes ne s’intéressent pas à ce que l’on pense d’eux.

En règle générale, ils ne dépendent pas de leurs parents, ne vivent pas avec eux, ne sont pas dans la même société où ils sont nés et ont grandi. Généralement, les jeunes couples sont indépendants de la génération précédente et de la société dans laquelle ils ont été élevés.

Ils se séparent complètement et créent une famille à un tout autre niveau. Entre eux, des connexions nécessaires complètement différentes apparaissent. Et s’il n’y a pas de telles relations, alors comme nous le voyons, le mariage n’existe pas.

Question : Quels objectifs peuvent soutenir le mariage à l’avenir ?

Réponse : Du moins, pas des enfants communs et des biens communs, mais quelque chose qui est au-dessus de cela. Il ne peut s’agir que d’un but supérieur à la vie : j’ai besoin de cette personne en tant que mari ou femme, avec des enfants et avec tout mon mode de vie car avec eux, je gagne l’espace nécessaire dans lequel je me prépare à un objectif supérieur. Il n’y aura pas de famille sans cela.

Extrait de KabTV, « Les Fondamentaux de la Kabbale » du 01/01/2019

Pourquoi les kabbalistes exigent-ils que les étudiants travaillent ?

Question : Pourquoi les kabbalistes demandent-ils aux étudiants de travailler ?

Réponse : Une personne doit travailler car elle doit être occupée. Elle ne peut pas étudier la Kabbale toute la journée ou s’asseoir sur un banc, grignoter des graines de tournesol et parler politique. Elle n’en a pas besoin du tout.

Elle devrait étudier de préférence trois heures le matin avant le travail et deux heures le soir après le travail. Si elle a du temps libre, alors plus. Le reste du temps : travaillez, dormez et mangez. De quoi d’autre a-t-elle besoin dans la vie ? Cela devrait être très simple et naturel.

En ce qui concerne le sommeil, elle doit se reposer pendant 5 à 7 heures. Il y a des gens qui ont besoin de sept heures de sommeil, il y a des gens pour lesquels cinq suffisent.

Remarque : Il y a aussi le sport, la musique et le théâtre.

Mon commentaire : Si une personne étudie la Kabbale, alors elle s’unit pour former une seule musique, théâtre et sport.

Question : Cela signifie-t-il qu’il n’y a pas d’autres besoins ?

Réponse : Non.

Question : Donc, idéalement, la sensation du Créateur devrait combler toutes ces niches ?

Réponse : Tout vient de Lui, seulement cela nous vient sous des formes différentes.

Remarque : En principe, les gens vivaient autrefois normalement et sans sport…

Mon commentaire : Mais faire de l’exercice, peut-être, est nécessaire. La musique, la littérature et tout le reste sont également nécessaires, mais cela doit être dans les limites de la correction de l’âme humaine.

Extrait de KabTV, « Les Fondamentaux de la Kabbale » du 03/01/2019

Dans la paume de la main de la nature intégrale

Le Baal HaSoulam, « La paix dans le monde » : …Ainsi, en raison de ce qui nous préoccupe, l’avantage de chaque individu à l’intérieur de son groupe est évalué non pas selon sa propre bonté, mais selon le service qu’il rend à la société. Et vice et versa : nous évaluons les mauvais attributs de chaque individu uniquement selon le tort qu’il inflige à la société en général, et non selon sa valeur individuelle.

Ces choses sont claires comme de l’eau de roche, car aussi bien du point de vue de la vérité que du bien en lui, la société ne dispose que de ce qui est dans l’individu. Le produit de la société correspond au profit de chacun des individus. Celui qui cause du tort à la société récolte sa part de préjudice, et celui qui apporte un bienfait en récolte le fruit. Tout cela parce que les individus sont les parties du tout et que le tout ne vaut pas plus que la somme de ses parties.

Voici un calcul constant, absolument complet et très vrai.

Je vois devant moi un vaste système intégré du monde entier, pas de notre monde, mais de tous les mondes. Je me sens enfermé dans ce système avec le reste de l’humanité, une énorme quantité de roues dentées interconnectées. Et je n’ai absolument aucune liberté de tourner de quelques degrés dans une direction ou une autre.

Après tout, une roue dentée est comme une sphère : je peux tourner ici et là, dans différentes directions, sous différents angles.

Pourtant, où que je tourne, je suis connecté à d’autres roues dentées. J’influence leur rotation, leur état et elles m’affectent. C’est le monde.

Cela signifie que la nature est absolument entière et interconnectée et que nous n’avons aucun moyen de faire quoi que ce soit contre cela.

Extrait de KabTV, « Les Fondamentaux de la Kabbale » du 21/07/2019

L’ego est à l’origine du dérèglement climatique

L’engouement pour la protection de l’environnement n’est pas nouveau, il est international et existe depuis bien longtemps.

Pourtant en France, pour la première fois, 4 ONG ont assigné l’Etat en justice pour inaction climatique. Elles espèrent à travers « l’affaire du siècle » faire condamner l’Etat pour carence fautive et le pousser à prendre les mesures adéquates.

Climat : la «Marche du siècle»

En effet, ces dernières années, les catastrophes naturelles n’ont fait qu’augmenter. Il n’est pas rare de voir à la une des journaux les dernières catastrophes en date, telles que des ouragans, des inondations, des baleines ou des dauphins qui s’échouent sur des plages etc.

Mère Nature au niveau minéral, végétal et animal fonctionne en parfaite harmonie. Il existe des lois que les minéraux, végétaux et animaux suivent instinctivement et seuls les êtres humains ne se comportent pas comme il faut et enfreignent cet équilibre en exploitant la nature à des fins personnelles.

Car tel est bien le problème de l’Homme, il veut tout et tout de suite. Ce désir n’est pas un mal en soi, c’est son utilisation qui le rend égoïste ou altruiste. Cette distinction est essentielle.

Nous le voyons dans la nature quand un lion tue une gazelle c’est pour se nourrir et il ne mange que ce dont il a besoin, le reste il le laisse aux autres animaux qui finiront et maintiendront ainsi la chaine écologique. C’est son instinct de survie qui le pousse et il ne pense pas à l’avenir, pour lui, seul le présent compte.

A l’inverse, l’homme est doté de la faculté de se projeter dans l’avenir et c’est là que le bât blesse. Il veut accumuler, dominer et ce aux dépens des autres. C’est cette relation à autrui qu’il convient de changer. L’harmonisation des relations humaines est la clé de l’équilibre dans la société et avec la nature et donc de notre bonheur.

Ainsi, il serait bon d’apprendre aux gens quelles sont les lois de la nature afin de les respecter. Ceci entrainerait la fin de la surexploitation des ressources naturelles et humaines, de la surproduction industrielle et nous apprendrait à consommer avec modération.

Il s’avère donc qu’une nouvelle approche éducative de toute une génération est nécessaire : Un code de conduite qui explique à l’humanité le fonctionnement de l’ego et comment s’en servir à bon escient.

La grève mondiale et la « marche du siècle « de ce week-end pour alerter et sensibiliser la population à l’écologie et au respect de l’environnement est un outil efficace de prise de conscience, néanmoins si elle n’est pas suivie d’une nouvelle approche éducative de changement personnel, alors son impact sera hélas limité.

La femme est l’avenir de l’homme

Mon article à l’occasion de la journée internationale de la femme le 8 mars

Le 8 mars est la journée internationale de la femme et à cette occasion, il serait bon de l’honorer comme il se doit.

Penser équitablement, bâtir intelligemment, innover pour le changement

L’Histoire n’a pas toujours été tendre avec les femmes, et même si de grandes personnalités se sont illustrées (Cléopâtre, Catherine et Marie de Médicis, la grande Catherine, Marie Curie, pour n’en citer que quelques-unes), elles ont toujours été en retrait. Il aura fallu attendre le 20ème siècle et les deux guerres mondiales pour que leur influence commence à évoluer, en devenant plus visible et ce, après de longues années de lutte pour l’émancipation et la reconnaissance de leurs droits, ainsi que pour leur contribution sociale, scientifique, politique, et culturelle.

De nos jours, nous voyons que les femmes occupent des postes clé en politique, dans l’armée, elles sont PDG de grandes sociétés, elles s’illustrent dans tous les domaines. Cette tendance va devenir majoritaire car le temps de la correction est venu et la femme y joue un rôle primordial et souvent méconnu.

Si par le passé, les femmes étaient cantonnées dans leur cuisine et devaient s’occuper de leur famille, l’évolution des moeurs leur a permis de sortir de leur réserve et de s’affirmer à part entière, avec succès, presque partout dans le monde.

La femme dispose d’une force qui permet de faire bouger les choses, sans les femmes, les hommes seraient restés de grands enfants. Cette force des femmes vient de la sagesse du coeur, elles comprennent avec leur coeur, d’où leur empathie naturelle.

Cette sagesse les rend plus responsables dans la vie, telle une mère qui veille constamment sur sa famille. Déjà à l’époque d’Abraham, il lui a été ordonné d’écouter ce que lui disait sa femme Sarah.

C’est pour cette vision du monde que les femmes méritent d’être reconnues, d’être prises au sérieux et l’avenir devrait nous le montrer.

Le temps est donc venu que les femmes elles-mêmes prennent les rennes de leur propre destinée et n’attendent pas que les hommes le fassent pour elles. Leur instinct maternel naturel les pousse à oeuvrer en ce sens. L’avenir de l’humanité repose désormais sur leur engagement et sur leur capacité de redonner à la société la cohésion qui lui manque.

En effet, tout comme dans le passé les femmes ont permis la sortie d’Egypte, en cette période d’incertitude, ce sont elles également, qui seront le moteur du changement dont l’humanité a tant besoin.

Bonne fête mesdames!

Davos 2019: un bilan mitigé

Mon article sur le Forum économique mondial 2019

Davos 2019 : Le Forum a-t-il répondu aux questions relatives à notre avenir?

 

Suivez la méthode spirituelle

Question : Quelle est la différence entre des kabbalistes et une société de moqueurs ?

Réponse : De nos jours, tout est mélangé. Je ne séparerais pas l’un de l’autre. Tous ceux qui s’opposent au développement spirituel, qui est décrit à partir du Livre de Zohar et au-delà, ne sont pas sur le même chemin avec nous.

Nous devrions prendre soin de nous-mêmes en consultant en permanence les écrits de nos enseignants et ne pas prêter attention à ce que font les autres.

Il existe le libre arbitre. Une personne peut faire ce qu’elle pense être juste et bien si elle ne nuit pas aux autres. Étant enfermé dans notre petite communauté spirituelle, nous ne faisons de mal à personne, nous sommes ouverts à tous.

L’essentiel est de suivre scrupuleusement le programme, les conseils de nos enseignants, et alors nous atteindrons le but.

Question : Chaque fois que l’égoïsme augmente chez une personne, elle est de plus en plus influencée par la société extérieure. Comment se prévenir de cet effet néfaste ?

Réponse : En plongeant plus profondément dans l’étude de la méthode et dans le travail intérieur sur soi. Rien de plus.

Extrait de KabTV, « La Dernière Génération » du 25/04/2018