Category Archives: Société

Se rapprocher ensemble dans le monde moderne

laitman_275Question : Qu’est-il demandé maintenant aux gens du monde entier ?

Réponse : D’accepter le système de l’attitude correcte envers eux-mêmes et envers la nature, « aime ton prochain comme toi-même », et de créer une connexion mutuelle absolument complète et intégrale entre toutes les personnes dans le monde.

Comme il est écrit : « Ils battront leurs épées en socs de charrue. » Par conséquent, j’espère que nous allons avancer vers cela maintenant. Au moins, selon la Kabbale, nous vivons à une époque, dans une ère qui nous forcera à nous rapprocher les uns des autres et à créer une société correcte.

Extrait de KabTV, « Les Fondamentaux de la Kabbale » du 10/05/2020

Eviter la souffrance de l’humanité

laitman_259.02Question : Est-il possible que dans un avenir proche, disons peut-être dans un an, un pays puisse se tourner vers les kabbalistes afin d’introduire un nouveau système d’éducation et d’instruction ? Ou est-ce impossible du point de vue des lois spirituelles ?

Réponse : Peu importe qu’ils s’adressent à nous ou pas. Nous devons être prêts et diffuser nos connaissances à tous. Alors dans chaque pays, il y aura des gens intelligents, y compris vous qui étudiez la Kabbale, qui pourront participer à la transformation de leur pays et de la société.

Pour ce faire, il suffit d’attirer des scientifiques et de leur montrer que tout devrait être en accord avec le système intégral de l’humanité, de la société et de la nature.

L’humanité a besoin de se changer elle-même, de se recréer en partie intégrale de la nature. Aujourd’hui, elle est opposée à la nature et de ce fait elle souffre. Cette souffrance doit être évitée. Si la société devient intégrale, alors tout ira bien. Sinon, elle s’engagera dans une troisième guerre mondiale et disparaîtra pratiquement. Cela est indiqué dans la Kabbale.

Extrait de KabTV, « Les Fondamentaux de la Kabbale » du 03/05/2020

Les désirs sont déterminés par l’environnement

737.01Les désirs d’un individu ne sont pas sous son contrôle. Ils sont déterminés par la société. Si nous comparons les Papous historiques avec les gens modernes, nous pouvons clairement voir que le développement d’une personne détermine ses désirs et ses plaisirs.

Question : Pourquoi une personne a-t-elle l’illusion que ce sont précisément ses propres désirs ?

Réponse : Une personne ne connaît rien d’autre. Nous avons été créé comme cela, nous nous sommes développés à l’intérieur de cela, et l’on ressent donc que c’est à nous. Que signifie nos propres désirs ? En fait, on est comme une marionnette, remplie de certains désirs et petits programmes, et cela existe comme ça.

Question : Pensez-vous qu’il est important de réaliser que la société me dicte tous mes désirs ?

Réponse : Une personne n’a pas de désirs en soi, tout le monde devrait le savoir. Les désirs sont déterminés par la société, l’environnement. En changeant l’environnement, je peux changer ces désirs.

Extrait de KabTV, « L’Ère Post-Coronavirus » du 23/04/2020

Terminologie kabbalistique : « la qualité de Hassadim »

Laitman_115.05Question : Il y a dans la Kabbale le concept de la « qualité de Hassadim », « Hessed ». Qu’est-ce que cela veut dire ?

Réponse : Hessed est une propriété du don sans réserve. Lorsqu’une telle qualité apparaît dans la création ou qu’un homme y aspire, nous utilisons le terme « Hassadim ».

Question : Il s’avère que toute la Kabbale consiste à donner et à recevoir ? Rien d’autre ?

Réponse : Il n’y a rien d’autre. Dans notre monde, tout se compose de « plus » et de « moins ». Toutes nos pensées comportent la réception et le don sans réserve.

Question : Donc, il n’y a que deux actions dans la société : soit je reçois de la société, soit je donne ?

Réponse : Tout à fait exact.

Commentaire : Mais il semble qu’il y ait beaucoup plus.

Ma Réponse : Non. Tout se compose toujours de ces deux directions.

Extrait de KabTV, « Les Fondamentaux de la Kabbale » du 17/06/2019

Au seuil d’une nouvelle société

laitman_275Nous sommes au seuil d’une société complètement nouvelle, une société sur laquelle les kabbalistes ont écrit.

Aujourd’hui, nous sommes témoins du fait que la nature se rebelle. Elle ne veut plus avoir affaire à des personnes malfaisantes. Elle doit les amener à s’équilibrer avec elle-même, et nous résistons. En conséquence, dans cette mesure, la nature doit nous corriger par des réactions négatives. C’est exactement ce que nous ressentons sur nous-mêmes.

Tous les virus sont destinés à nous ramener à un certain état d’équilibre. Si nous comprenons cela, alors nous nous corrigerons facilement nous-mêmes et le système dans lequel nous existons ensemble sur Terre. Ainsi, nous obtiendrons une humanité complètement différente. J’espère que nous le découvrirons dans les plus brefs délais, peut-être même dans un an et demi. Il est peu probable que cela se produise plus tôt.

Si nous voulons expliquer de toutes les manières possibles comment l’humanité devrait se comporter et quelle est la réponse correcte au coronavirus, alors nous pouvons littéralement le faire pendant cette période. Pourtant, cela n’arrivera pas tant que le coronavirus n’aura pas fait le tour du monde et que chacun ne voit combien il a de pouvoir sur nous.

Les gens comprendront que c’est nous qui l’avons causé par nos relations non corrigées et notre mauvaise attitude envers la nature et les gens ; nous commencerons à nous demander comment corriger cela. Ce n’est qu’à ce moment-là que le coronavirus disparaîtra. Nous devons passer par toutes les étapes de la révélation du mal, de sa correction et de la manifestation du bien.

J’espère vraiment que nous en serons témoins très bientôt.

Extrait de KabTV, «Les Fondamentaux de la Kabbale » du 15/03/2020

La tour de Babel comme essence des relations entre les gens

laitman_245.12Remarque : Le livre de la Genèse décrit comment les gens ont construit la tour de Babel : ils l’ont construite haute. Ceux qui ont soulevé les briques se sont levés du côté est de la tour, et ceux qui sont descendus l’ont fait du côté ouest de la tour.

Et si quelqu’un tombait et mourait, ils ne faisaient pas attention à lui. Mais si une brique tombait, ils s’asseyaient et pleuraient : « Quand est-ce qu’une autre s’élèvera à la place ! »

Ma Réponse : Ici, cela parle allégoriquement de l’égoïsme des Babyloniens qui a augmenté à un point tel qu’ils ne respectaient pas la vie humaine, mais valorisaient seulement le travail d’une personne.

Si une personne ne pouvait pas rapporter de bénéfices et que sa productivité diminuait, il valait mieux qu’elle meure tout simplement, qu’elle disparaisse ; de telles personnes n’étaient pas nécessaires. Autrement dit, ils étaient purement pragmatiques.

Extrait de KabTV, « L’Analyse Systématique du Développement du Peuple d’Israël » du 24/06/2019

Faisons du Covid-19 une épidémie de gentillesse

laitman_567.04Le fardeau du cœur nous est donné afin d’assurer notre libre choix. La crise mondiale, qui a englouti le monde en raison de l’épidémie de coronavirus, montre comment la force supérieure traite chaque personne, nous laissant la possibilité de choisir librement afin d’équilibrer le bien et le mal, de construire une ligne médiane et de toujours pencher vers le bien.

Le coronavirus révèle à chaque personne, à chaque pays et au monde entier la vérité sur nos relations. Cela nous oblige à rester confiné chez nous et à réfléchir à la raison pour laquelle cela se produit et dans quel but.

Si nous réalisons nous-mêmes que nous pouvons vivre différemment, non pas comme nous le faisions auparavant, mais en harmonie avec la nature, en bonnes relations les uns avec les autres, en s’élevant au-dessus de notre égoïsme, alors nous n’aurons pas à traverser une crise longue et douloureuse. Nous pouvons sortir de cette épidémie très rapidement. Le virus nous montre combien nous avons déséquilibré le monde.

A chaque fois le Créateur arrange une situation qui est plus efficace pour notre correction. Par conséquent, l’épidémie de coronavirus et le confinement sont bénéfiques pour la correction du monde. Le virus nous montre que nous sommes incapables d’être ensemble.

Au lieu de se transmettre des choses bonnes et utiles, nous transmettons la maladie et nous nous condamnons mutuellement à mort. Apprenons de ce fait à nous connecter avec de bonnes connexions afin de nous transmettre mutuellement de bonnes émotions, du plaisir, de la joie, de l’amour, l’unité et la chaleur. C’est ce qui est censé se passer entre les gens.

Examinons pourquoi nous nous transmettons les uns les autres un virus mortel et comment transformer ce mal en bien afin d’avancer vers un nouveau monde. J’espère vraiment que nous comprendrons cela nous-mêmes et que nous pourrons l’expliquer à tout le monde.

Extrait de la 2ème partie de la Leçon Quotidienne de Kabbale, leçon sur le thème « Pessah » (Pâque) du 17/03/2020

Le meilleur remède contre le coronavirus

laitman_938.07Le coronavirus est devenu un problème mondial pour l’humanité. Le nombre de morts du virus originaire de Chine et qui s’est répandu dans le monde a déjà dépassé les 3000 personnes. Comment devrions-nous aborder ce problème ?

Nous rencontrons de nombreux problèmes sur le chemin de notre développement. De nouveaux virus et de nouvelles maladies apparaissent tout le temps. En raison du réchauffement climatique, la terre s’évapore et nous découvrons chaque jour quelque chose de nouveau. Nous pouvons assister au retour de maladies qui existaient dans un passé lointain, il y a environ 50000 à 100000 ans.

Nous ne savons pas d’où viennent les nouveaux virus, nous ne vivions pas à l’époque puisque l’humanité n’existe consciemment sur cette planète que depuis quelques milliers d’années. C’est pourquoi nous pouvons nous attendre à la manifestation d’un nombre de plus en plus important de nouveaux virus et bactéries.

La sagesse de la Kabbale offre un moyen de protection simple : nous n’avons rien à craindre si nous nous unissons ensemble. Par notre unité, nous créons une situation et une force qui tue tous les virus. Essayez-la et vous verrez.

Par exemple, nous avons récemment organisé le Congrès Mondial de Kabbale au cœur de Tel Aviv. Plus de 5000 personnes venant de 78 pays y ont participé. Nous étions ensemble pendant les trois jours du Congrès principal ainsi qu’avant et après, pendant 10 jours au total. Et personne n’est tombé malade, ni même a attrapé froid.

Le fait est que nous avons un vaccin : un agent désinfectant spécial qui élimine tous les microbes, c’est notre union. C’est la force de la nature qui agit contre toutes les forces du mal. Si les gens veulent s’unir ensemble, ils ne craignent aucun virus, ils reçoivent un vaccin qui tue tous les virus, tant spirituels que matériels.

C’est pourquoi je n’ai eu aucun doute sur la tenue de ce Congrès. Certains ont suggéré d’annuler le Congrès ou au moins de restreindre l’accès aux personnes qui doivent éviter les grands rassemblements par crainte de différentes infections, c’est-à-dire les mères qui allaitent ou les personnes atteintes de maladies chroniques.

Cependant, je suis convaincu qu’un tel Congrès ne pose aucun risque pour la santé. Nous avons le remède contre tous les virus, il suffit d’apprendre à l’utiliser et ce n’est pas simple.

Les gens doivent apprendre à utiliser la connexion entre eux qui peut éliminer et désinfecter toutes les infections et tuer les virus qui existent aux niveaux biologique et spirituel. Cela peut sembler mystique et irréel, mais c’est précisément la connexion entre les personnes qui est le remède à toutes les maladies et à tous les problèmes. C’est parce que notre unité a lieu au plus haut niveau possible dans ce monde.

Il existe quatre niveaux de la nature : minéral, végétal, animal et humain. Aux niveaux minéral, végétal et animal, la nature existe telle qu’elle a été créée, sans changements. Mais au niveau humain, nous pouvons influencer ce qui se passe. Si nous construisons de bonnes relations entre nous, nous nous transmettons de l’énergie et de la force afin que cela nous vaccine contre les mauvaises pensées, les problèmes et les mauvaises relations.

Mais si nous ne corrigeons pas les relations entre les gens, nous encourageons la prolifération et la manifestation de divers virus et catastrophes naturelles : les éruptions volcaniques, les tsunamis, les typhons, etc. Tout dépend des relations entre les gens car nous existons au plus haut niveau de la nature. C’est pourquoi notre attitude tue la nature ou au contraire la commande de devenir meilleure.

Extrait de KabTV, « Le Monde : l’Épidémie de Coronavirus » du 03/03/2020

Construire la société de demain, partie n°6

laitman_294.1La Kabbale : un guide pour la société du futur

Le Baal HaSoulam, « Construire la Société de Demain » : […] ils doivent établir le niveau moral de la majorité du public sur une base qui nécessitera et garantira que le communisme corrigé ne sera jamais corrompu.

Les gens doivent comprendre que toutes les lois d’une société future sont absolues et éternelles. Ce n’est qu’à partir de là qu’ils commenceront à agir par eux-mêmes, en préservant tout consciemment.

La Kabbale, en tant que méthode pour atteindre le but de la création (la loi globale de l’univers), est la seule base certaine pour élever le niveau du collectif au niveau moral de « travailler selon la capacité et recevoir selon le besoin ».

La sagesse de la Kabbale explique la mise en œuvre de la méthodologie pour créer une nouvelle société : comment le faire, comment réaliser toutes les lois et règles qui s’y trouvent. En pratique, c’est un guide pour la société de demain.

Question : Cela peut-il être prouvé d’une manière ou d’une autre ?

Réponse : Vous ne pouvez pas le prouver, les gens n’auront tout simplement pas d’autre choix. Sur la base de tous leurs problèmes, ils verront que seule cette sagesse donne les bons conseils.

Extrait de KabTV, « Les Fondements de la Kabbale » du 07/02/2019

La famille et le mariage, partie n°3

Qu’est-ce qui aidera à sauver le mariage ?

Question : Aujourd’hui, l’institution du mariage ne peut pas être maintenue par des impulsions ; il est donc nécessaire de rechercher des objectifs supplémentaires. Quels sont ces objectifs pour qu’un mariage dure ?

Réponse : De nos jours, la consécration religieuse du mariage ne peut pas conserver une famille. Non seulement dans une petite société, mais pratiquement partout dans le monde. Les jeunes ne s’intéressent pas à ce que l’on pense d’eux.

En règle générale, ils ne dépendent pas de leurs parents, ne vivent pas avec eux, ne sont pas dans la même société où ils sont nés et ont grandi. Généralement, les jeunes couples sont indépendants de la génération précédente et de la société dans laquelle ils ont été élevés.

Ils se séparent complètement et créent une famille à un tout autre niveau. Entre eux, des connexions nécessaires complètement différentes apparaissent. Et s’il n’y a pas de telles relations, alors comme nous le voyons, le mariage n’existe pas.

Question : Quels objectifs peuvent soutenir le mariage à l’avenir ?

Réponse : Du moins, pas des enfants communs et des biens communs, mais quelque chose qui est au-dessus de cela. Il ne peut s’agir que d’un but supérieur à la vie : j’ai besoin de cette personne en tant que mari ou femme, avec des enfants et avec tout mon mode de vie car avec eux, je gagne l’espace nécessaire dans lequel je me prépare à un objectif supérieur. Il n’y aura pas de famille sans cela.

Extrait de KabTV, « Les Fondamentaux de la Kabbale » du 01/01/2019