Category Archives: Société

Une société sans concurrence

Selon la sagesse de la Kabbale, à la place des conflits, des révolutions et des guerres, le temps est venu de mettre au point un autre système de bonnes relations sociales, qui permettra de résoudre l’ensemble de ces situations terribles dans le monde. Le moyen essentiel est la cohésion correcte de la société, ce qui permet, avec notre négativité égoïste, d’activer la force positive de l’unité qui est de nature latente.

Pour cela, il est nécessaire de créer un système éducatif complet et de former les gens à suivre le format des ateliers autour d’une table ronde. Dans ces ateliers, les gens vont commencer à changer, non par la contrainte, mais d’eux-mêmes. Après tout, ils verront qu’il est possible d’établir une société qui ne repose pas sur la négativité de la concurrence égoïste où le plus fort gagne, mais sur l’unité.

Tout comme dans une famille unie, le fort n’opprime pas le faible. Au contraire, l’amour demeure parmi eux, et le petit reçoit plus de préoccupation et d’attention que ceux qui sont déjà en mesure de satisfaire leurs besoins dans une certaine mesure par eux-mêmes. Ainsi nous activons également deux forces dans une famille, mais ici notre amour est provoqué par la nature elle-même. D’autre part, que devons-nous faire dans les situations où les relations entre nous sont fondées sur des calculs individuels égoïstes et non sur l’amour ? Comment pouvons-nous transformer une société individualiste concurrentielle en une famille aimante ?

Certes, ce n’est pas à travers la pression, mais plus particulièrement avec l’aide de l’étude et d’une formation unique, dans laquelle les gens ressentiront un réel bénéfice à partir des nouvelles relations et remarqueront le succès qui leur est inhérent. Outre cela, il est souhaitable de se rappeler que la nature gère notre développement, et nous ne pouvons tout simplement pas agir en fonction de ce qui nous arrive. Quand nous sommes soumis aux impulsions naturelles du narcissisme, de nous-mêmes nous « sautons dans un feu flamboyant ».

Non, le développement de l’humanité est soumis à des lois strictes que nous n’avons pas choisies. Nous n’avons jamais eu de liberté de choix à ce sujet. Depuis le début de l’univers jusqu’à aujourd’hui, le « moteur » interne a poussé l’évolution en avant sans dépendre de nos souhaits. Cela vaut donc la peine pour nous d’étudier les processus naturels et de comprendre comment s’intégrer dans leur courant de la bonne manière.

De KabTV, « La Solution » du 06/05/15

Le nouveau visage de la ville et de la famille

Laitman_201_01Question : Quelles lois devrait-il y avoir dans la société correcte et la famille ?

Réponse :
Les lois de l’égalité, de la participation totale, de l’unité et de la réciprocité. Tout ce que nous voulons voir dans notre famille est nécessaire pour prendre et enseigner ces lois à la nation toute entière.

Tout le monde doit les accepter et comprendre que si l’ensemble de la nation ne peut pas vivre selon ces lois, alors aucune famille sera en mesure de vivre dans le bonheur, ni la plus riche ni la plus pauvre.

Le général et le particulier sont égaux, donc si nous voulons que notre famille vive bien, il est nécessaire d’établir de bonnes relations dans la société. Et ainsi la société maintiendra la paix dans chaque famille. Voilà le secret d’une famille heureuse.

Question :
Mais j’apporte à la famille dans la soirée toutes mes plaintes qui se sont accumulées au cours de la journée de travail, toutes mes querelles avec les collègues.

Réponse :
Avec qui puis-je me quereller au travail si nous sommes tous une seule famille et si nous prenons soin les uns des autres ? Je verrai autour de moi uniquement de bons exemples et ressentirai que tout le monde est un frère.

Ce sera le monde de demain si aujourd’hui, nous commençons à apprendre comment le construire. Et ce n’est pas difficile du tout. Une personne se lève le matin et regarde une discussion de 15 minutes à la télévision sur les relations correctes. C’est intéressant, un programme agréable qu’elle regarde avec plaisir car elle comprend qu’elle-même, les enfants et toute la famille en bénéficient.

Elle va au travail, et la première demi-heure de la journée est un atelier dans le cercle à propos des relations correctes entre les gens. Seulement alors ils commencent à travailler. Au milieu de la journée, il y a encore un atelier. Nous n’arrivons à rien de bon sans éducation pour la nation toute entière.

À la fin de la journée, il lui est enseigné comment il doit se comporter sur la route, en revenant chez lui et comment se comporter à la maison. Dans sa demeure, les membres de sa famille qui ont également reçu la même éducation l’attendent. Tout le monde étudie comment établir de bonnes relations les uns avec les autres. Après tout, en cela nous gagnons un sens de l’existence supérieure, comme si nous nous trouvions dans les nuages.

Cela guérit toutes nos plaies, renforce le lien entre les parents et les enfants, les relations avec les voisins, et change le visage de notre ville et de notre région. Personne n’a peur de laisser ses enfants sortir dans la rue puisque tous les passants les traiteront comme leurs propres enfants. Mais pour y parvenir, chacun doit être constamment en train d’apprendre.

De KabTV, « Une Nouvelle Vie » du 15/02/15

Qu’est-ce qui détermine la durée d’une vie ?

Dr. Michael LaitmanQuestion : Qu’est-ce qui détermine la longueur du cours de sa vie, qui est la longueur d’une vie ?

Réponse : La durée de sa vie est déterminée par le rôle d’une personne à l’égard de tout le monde, parce que nous sommes tous connectés en un seul réseau. Je détermine la longueur de ma vie et sa valeur dans la mesure où j’essaie d’avancer et de tirer tous ceux autour de moi vers le but.

Cependant, si je ne fais aucun de ces efforts, il est inutile que je reste en vie. Il est donné à une personne une longue vie dans la mesure où elle est nécessaire pour les autres et est prête à les aider.

Question : Est-ce que cela signifie que si une personne vit une longue vie, elle a de bonnes relations avec les autres ?

Réponse :
Non, le calcul ici est beaucoup plus compliqué. Il est impossible de le calculer si simplement. Quand une personne voit sa place dans le système général, elle saura comment participer correctement en son sein et elle prolongera ainsi sa vie. Cependant, une longue vie ne signifie pas nécessairement une vie pleine de sens.

D’un Programme de la Radio Israélienne 103FM, le 15/02/15

Le futur réside dans une société homogène

laitman_944Tout d’abord, nous devons avoir une idée générale de l’état de notre monde d’aujourd’hui, comprendre qu’ils’effondre, vers quel précipice il se dirige. D’uatre part, nous devons réaliser que nous, l’humanité, n’avons aucun moyen de surmonter n’importe quel problème.

La seule solution est de devenir comme la nature. la nature est entièrement globale et intégrale. Nous sommes tous mutuellement reliés dans le monde entier. Donc, nous devons avoir la même forme que la nature. Ce n’est qu’alors que nous atteindrons la plénitude.

Toute la nature est tirée et attirée vers la complétude, la réciprocité et l’équivalence de forme. C’est comme l’atmosphère où les masses d’air froid et chaud sont équilibrées, le vent monte entre la pression et le manque de pression, ce qui met tout en équilibre. Donc, nous devons également nous connecter entre nous afin que la société devienne homogène, absolument unie.

Nous devons atteindre cet état. Sinon, nous allons entrer en collision avec la nature, quelque chose qui conduira à une explosion inévitable.
[153431]
De la 2ème partie du cours quotidien de Kabbale 04/02/15, Talmud Esser Sefirot

Quand le rêve devient réalité

laitman_214Question : Les gens aiment fantasmer d’une vie meilleure. Certains se livrent à ces doux rêves tout le temps, s’échappant de la réalité et vivant dans un rêve.

Une personne peut-elle développer la capacité à rester dans la ligne médiane et de connecter correctement les forces positives et négatives de la nature, comme Jacob et Joseph dont la Torah parle ? Aura-t-elle la possibilité d’imaginer l’image souhaitée de l’avenir et de réellement l’accomplir ?

Réponse : C’est possible si une personne développe un très fort désir pour un certain but, le définissant comme le but de sa vie. Il est seulement nécessaire de savoir d’où elle obtient soudainement un désir si fort. Peut-être qu’elle est dans ce monde avec une mission spéciale.

Le but d’une personne est de devenir un grand médecin, l’autre un premier ministre, la troisième d’accomplir un développement spirituel élevé. De telles aspirations viennent de notre point de la racine, appelé le point dans le cœur. Il éveille en chaque personne son désir respectif de devenir quelqu’un.

Nous pouvons également obtenir ces aspirations de l’environnement, comme si nous étions par hasard sous une certaine influence. Il y a beaucoup de gens autour de nous ; cependant, tout le monde est impressionné par quelque chose qui lui est propre. Toutes ces données, nous les obtenons du programme général de la nature.

Question : S’il y a un programme supérieur qui détermine mon sort, comment puis-je le modifier de sorte que l’avenir soit le chemin que je veux qu’il soit ? Comment puis-je faire que mes rêves deviennent réalité ? Comment puis-je changer ce programme caché ?

Réponse : Tout ce qui est écrit dans ce programme va néanmoins se passer, que vous soyez au courant ou pas. Le programme général doit se réaliser. Et comment des pensées viennent à vous à chaque seconde, comment les gens apparaissent avec qui vous entrez en contact, comment les choses se passent-elles ? Tout cela se déroule selon le programme général. Nous opérons en son sein, comme des marionnettes obéissantes.

Mais si nous voulons nous élever au-dessus de ce programme, nous devons atteindre le niveau duquel les forces qui contrôlent ce monde agissent. Aujourd’hui, la science de la Kabbale nous permet de faire cela, mais elle nécessite un désir très fort.

De KabTV, « Une Nouvelle Vie » du 11/01/15

Les porteurs de la force de l’unité

Dr. Michael LaitmanQuestion: Pourquoi est-il impossible de remplacer le millier de Juifs qui sont à des postes clés de l’industrie et des finance en France, en mettant à leur place des français intelligents, doués?

Réponse: Les Juifs sont porteurs de la force de l’unité, de l’union. Ils ne développent pas quelque chose localement et à l’écart du reste, mais les liens sont construits et tout est relié entre eux. Ils sont comme des explorateurs qui découvrent de nouvelles terres. Toutes ces découvertes ont été faites par les Juifs parce qu’ils se sentaient opprimés en Espagne et au Portugal. Pour cette raison Colomb découvrit l’Amérique, en raison de la volonté de changement.

Les Juifs ont ce pouvoir d’avancer parce que c’est la force de Bina, le désir de donner, appelé Galgalta ve-Eynaim. Le mot « Juif » (Yehoudi) vient du mot «unité» (Ykhoud). Ils ne représentent qu’une infime partie de l’humanité, mais ils sont situés en haut, comme une fine couche de crème. La force du don se concentre en son sein, et par conséquent, leur participation apporte une contribution significative.

Il suffit de regarder l’histoire. Il y a deux mille ans, à l’époque du Temple, Israël état un pays prospère, avec une culture prospère et une éducation et une infrastructure développée. Il a donné à toute l’humanité la fondation de la culture, l’éducation, et la base de tout développement. Tout cela est venu du peuple d’Israël, et ceci est resté dans sa nature.

De Kab TV »une nouvelle vie » du 13/01/15

La force du bien et la force du mal, 5ème partie

Dr. Michael LaitmanUne formule pour le bien

Question : Quelle est cette force de réception et cette force du don sans réserve ? Est-ce que ces forces portent différentes énergies ?

Réponse : Ce sont des énergies différentes et l’une ne peut exister sans l’autre. Elles existent toujours ensemble l’une contre l’autre. Mais au niveau minéral, végétal et animal, elles existent automatiquement dans un état d’équilibre dès le début et tout au long du programme de la nature.

Et au niveau humain, nous devons comprendre ce programme et équilibrer ces forces nous-mêmes. A partir de là nous apprenons le programme de la nature, et nous atteignons et comprenons la nature de ce qui est supérieur. A cet effet, ces deux forces nous ont été données pour que nous puissions les apprendre et nous élever au niveau d’Adam, celui qui ressemble à la puissance supérieure.

Question : Quelle est la formule de l’équilibre ?

Réponse : La formule de l’équilibre est l’harmonie entre toutes les parties de la réalité : le minéral, le végétal, l’animal, et surtout au sein de la société humaine. L’harmonie indique que je suis connecté à tout le monde, tous sont interconnectés entre eux et avec moi. Nous sommes comme des frères. Nous ne ressentons pas que quelqu’un est supérieur à n’importe qui d’autre, plus ou moins proche. Ils sont tous plutôt comme un seul homme avec un seul cœur.

Nous devons atteindre un tel niveau. Ensuite, nous vivrons en équilibre entre les deux forces de la réception et du don sans réserve, et vivrons une véritable bonne vie. Et puis nous dirons qu’une seule et unique force existe dans le monde, la force de la bonté, au milieu et en équilibre !

De KabTV, « Une Nouvelle Vie » du 03/06/14

Les personnes incompétentes ne sont pas conscientes de leur incompétence

Dr. Michael Laitman

Dans les Nouvelles (Psychologies): «Les gens qui ont une faible intelligence, une qualification moyenne, une vision réduite – précisément en raison de leurs capacités modestes ne peuvent pas comprendre que leurs décisions ont fausses,elles pensent avoir des talents qu’ils n’ont pas. C’est pourquoi ils pensent qu’ils ont raison dans toutes leurs actions et comprennent mieux la situation que lesautres.

«Les gens talentueux sont caractérisés par l’effet inverse: ils comprennent comment les lois de la réalité sont compliquées et que champ de la connaissance est étendu ce qui peuvt être acquis avec le temps, ceciles amène à sous-estimer leurs propres capacités, à sous-estimer leur place dans société.

« Le résultat est que ceux qui ont confiance sont stupides, et ceux qui ont une compréhension doutent et sont indécis. »

Mon commentaire: Le monde va progressivement reconnaître la perfection, précisément dans l’opinion du collectif. La Kabbale enseigne que seule une équipe soudée de 10 spécialistes solidaire est en mesure d’éviter les erreurs et de parvenir à l’opinion correcte.

Comment gérer l’anxiété et les soucis ?

Dr. Michael LaitmanQuestion : Imaginons que dix personnes de tous milieux soient avec nous dans le studio. Ce sont des hommes et des femmes qui veulent faire face à leurs angoisses et leurs soucis. Comment est-il possible de les aider à trouver un point d’équilibre et de ne pas être insensible telle une pierre, mais aussi savoir relativiser toutes sortes de petites choses à l’extrême ?

Réponse : Il est important de considérer chaque personne comme un petit système individuel qui doit être en équilibre avec le système général dans lequel cette personne existe.

Pour autant qu’il y paraît, chacun des dix membres du groupe ressent un besoin de changer sa vie. Tout d’abord, ce groupe de personnes doit imaginer un avenir merveilleux. Jouez à avoir une vie ordonnée et détendue dans laquelle tout autour de vous rayonne d’espoir, de confiance et de chaleur. Si tout le monde est sous l’influence de son petit environnement, alors en fonction de cela, tout le monde commencera à se rapporter à la vie différemment.

Question : Comment puis-je être impressionné par l’environnement ?

Réponse : A l’intérieur de lui je dois me sentir comme étant quelqu’un de petit parmi les grands, tout comme un enfant se sent avec ses parents. Tout d’abord, je dois respecter cet environnement, en y pensant comme étant important et grand, et apprenant de lui.

Deuxièmement, je dois me ressentir comme étant grand et influent envers ces personnes. Je commence à jouer à être calme et confiant, même si dans la vie je suis loin d’être comme ça. Dans tous les cas je fais partie d’un jeu et je dis : « Les amis, tout va bien. Regardons la situation de l’autre côté. »

Ensemble avec cela, nous ne devrions pas dire qu’un tel comportement n’est pas sérieux. Nous neutralisons simplement nos réactions qui sont basées sur des facteurs externes que quelqu’un gonfle délibérément parce qu’il veut nous vendre quelque chose ou tout simplement attirer notre attention. Si chacun ici présent maintient les règles du jeu, alors tout à coup, tout le monde ressentira cela partout où qu’il soit, les gens sont attirés par lui comme un aimant parce qu’il rayonne de confiance à propos de demain.

De KabTV, « Une Nouvelle Vie » du 21/12/12

Les rois et les bouffons

Dr. Michael LaitmanQuestion : Dans mon environnement, il est de coutume de raconter des blagues afin de détendre l’atmosphère. Mais que dois-je faire si, par nature, je n’aime pas les blagues ?

Réponse : Les blagues privilégient l’incorporation mutuelle. Seulement, elles doivent être des blagues intelligentes, pleines d’humour subtil.

Par exemple, dans la cour de chaque roi il y avait un bouffon. Il était même autorisé à faire tout ce qui lui plaisait, même se moquer du roi. N’importe qui d’autre aurait eu la tête coupée en faisant ainsi, mais pas le bouffon. Bien que les rois étaient des hommes très sérieux, déterminés, ils gardaient toujours un bouffon à leurs côtés. Pourquoi avaient-ils besoin d’un bouffon ?

Il se trouve que les gens qui étaient couronnés pour être rois étaient au-dessus de tout le monde autour d’eux. Ainsi, qui aurait-pu les influencer ? A cette époque, c’était en fait le bouffon qui pouvait remonter le moral du roi et de ce fait, l’aider à faire face à de nombreux problèmes.

Si quelque chose de désagréable arrivait ou s’il y avait certains problèmes, le bouffon commençait à divertir le roi et le roi se détendait et commencer à penser différemment quant à ce qui se passait. Ce sont des points très profonds et importants.

De KabTV, « Une Nouvelle Vie » du 21/10/14