Category Archives: Solution à la crise

Globalisation: Nous sommes tous dans un cercle commun

Dr. Michael LaitmanLes gens ne comprennent toujours pas que notre salut réside dans l’unité. L’unité est une force réelle, notre bouclier et l’épée. Nous devons aller de l’avant avec elle.

Aujourd’hui, quand les manifestants démontrent, qu’ils tentent de briser l’égoïsme du gouvernement avec leur égoïsme. Je ne dis pas que les gens ont tort de faire avancer leurs exigences, mais dans le monde moderne, cette approche n’est plus efficace. Aujourd’hui, le monde est entraîné par un « cercle » de force d’un système fermé et intégral. Lorsque vous entrez dans ce cercle avec d’autres, vous devenez semblable à la nature intégrante, et puis vous atteignez le succès. Si, toutefois, vous n’êtes pas dans le cercle commun, vous apportez la destruction de soi et des autres jusqu’à ce que tout s’écroule complètement.

Regardez ce qui se passe aux Etats-Unis. Le monde entier se tourne vers les Américains, mais comme des petits enfants, ils sont incapables de parvenir à un accord sur le plafond de la dette nationale. Le plafond a déjà été augmenté à plusieurs reprises, mais soudain, c’est comme s’ils étaient coincés, comme si quelque chose les bloquait. Tout le monde plaide, «Augmentez-le! Gardez les billets dollars, nous en avons besoin. Nous allons les stocker comme des cornichons dans un tonneau. Après tout, sans eux nous ne savons simplement pas comment vivre. Ne nous privez pas de ce courant vert car sinon nous n’aurons plus rien!  »

Mais les Américains sont incapables de prendre une décision parce qu’ils n’ont pas pris une forme de « cercle ». Et le même problème sera exprimé dans tous les domaines. Un pays qui était sain et réussissait juste hier, se retrouve  soudainement dans une débâcle. Comme un château de sable, une fois qu’il atteint une certaine hauteur, il s’écroule, enterré sous son propre poids.
De la 5ème partie du cours quotidien de Kabbale 28.07.11  « La Paix »

La dépression : faits et statistiques

Dr. Michael LaitmanAvis: (Bob Murray, Ph.D. et Alicia Fortinberry, MS ): « La dépression est l’un des plus grands problèmes et des plus grands tueurs de notre temps ….

«Les antidépresseurs agissent pour 35 à 45% de la population déprimée, tandis que les chiffres les plus récents suggèrent un résultat  inférieur à 30%. Les antidépresseurs standards  … ont récemment révélé de graves risques, et sont liés au suicide, à la violence, la psychose, des saignements anormaux et des tumeurs cérébrales ….

« Le rétablissement à  long terme de la dépression exige finalement de s’attaquer aux causes sous-jacentes en relation avec la dépression, et pas simplement aux symptômes tels qu’un déséquilibre chimique et des pensées dépressives. C’est pourquoi  guérir à la fois l’environnement relationnel et la personne dans son ensemble est essentiel dans la prévention des rechutes ….

Les statistiques sur la dépression

  • « Les troubles dépressifs affectent environ 18,8 millions d’adultes américains, soit environ 9,5% de la population  de  18 ans et plus aux États-Unis ….
  • « Les enfants d’âge préscolaire représentent le marché à plus forte croissance pour les antidépresseurs. Au moins quatre pour cent des enfants d’âge préscolaire – plus d’un million – sont cliniquement déprimés.
  • Le taux d’augmentation de la dépression chez les enfants atteint un niveau stupéfiant de  23% ;
  • 15% de la population des pays les plus développés souffre de dépression sévère.
  • 30% des femmes sont déprimées.  On pensait précédemment  que les hommes étaient à moitié moins concernés que les femmes, mais de nouvelles estimations sont plus élevées. »

Mon commentaire: Sans aucun doute, la dépression va croître, qualitativement et quantitativement, dans le monde entier, partout. C’est parce que nous avons créé un monde inadapté à la vie. Pour le moment, c’est  en particulier la dépression qui nous pousse à chercher une solution. La dépression ne disparaît que lorsque nous créons une atmosphère chaleureuse et  aimante dans la société.

Une génération qui ne sent pas le lendemain

Dr. Michael LaitmanSelon les statistiques, la plupart des manifestants  à Tel Aviv, ainsi que les organisateurs de la protestation, appartiennent aux classes moyennes et supérieures.  On a effectué  des  recherches spéciales pour savoir quelles  couches de la société  étaient représentées dans ces manifestations et  leurs pourcentages.

Et la même chose se passe actuellement à Londres. Nous pensons que les gens sortent dans les rues et  font des ravages parce qu’ils n’ont rien à manger. Mais ce n’est pas là le problème. Pourquoi est-il devenu possible de les inciter et de les agiter  à  organiser une révolution? C’est parce que la nouvelle génération a  le sentiment que l’avenir ne leur réserve rien de bon. La tendance est que les choses s’aggravent. Et c’est le fond du problème: il n’y a pas d’avenir !

Que m’importent les problèmes comme un appartement, la famille et les enfants s’il n’y a pas de lendemain pour moi? Cela signifie le désespoir total, comme la dépression, quand une personne ne comprend pas ce qu’elle doit vivre. Et si elle entre dans cet état, alors elle est prête à tout  faire tout et n’importe quoi, pour détruire ce sentiment horrible de tristesse intérieure. C’est pourquoi les gens sortent dans la rue et tiennent des révolutions, même quand ils appartiennent aux  hautes  couches de la société.

Leur désespoir intérieur les rend vulnérables pour être à l’écoute et dirigés dans cette direction, alors qu’ils ne comprennent même pas ce qui se passe pour eux. Ils expliquent cela par un millier d’autres raisons, telles que la recherche de la justice  sociale, comme si elle était réellement nécessaire. En réalité, ils ne savent même pas ce que signifie ce concept, car une approche juste leur rendrait  la vie encore pire que ce qu’ils sont aujourd’hui. Ils ne sont pas en quête de justice.

Si nous examinons les raisons sérieuses et intérieures, du point de vue de la volonté de profiter que nous cherchons le long de sa profondeur totale, alors la raison des manifestations réside dans le fait qu’il n’y a pas de lendemain! Et ce sentiment règne dans le monde entier. Il n’ya rien qui puisse être fait au sujet de la situation, à moins que nous ne donnions aux gens la lumière de l’espoir pour l’avenir, et qui ne peut provenir que d’une seule source – la  science de la Kabbale.

Le monde entier se tient devant le Mont Sinaï

Pour que l’étude devienne un «élixir de vie » plutôt qu’un « poison mortel », elle  doit commencer par la volonté d’attirer la Lumière qui ramène vers le bien. Nous devons étudier et ouvrir le livre seulement en vue de notre correction.

La Kabbale et tous les autres livres saints, quelle que soit la langue dans laquelle ils sont écrits  (par exemple, le Talmud et la Mishna utilisent la langue des allusions et des allégories) sont des descriptions de notre connexion avec la Lumière, de nos états spirituels. Tous ces livres, écrits par des sages, les kabbalistes, au cours de toute notre histoire, parlent du monde spirituel, de nos états supérieurs.

Si une personne étudie dans le but d’atteindre les états et les degrés spirituels dont nous parlent les kabbalistes, comme un enfant qui veut grandir, alors elle atteint d’abord la connaissance de son propre mal. Il est écrit: «J’ai créé le mauvais penchant et en plus, la Torah, le moyen pour sa correction. »

Aussi longtemps que nous étions «en exil», tout cela était caché, mais maintenant nous commençons à sortir de l’exil définitif. Et tout comme lors de l’exode d’Egypte, nous sommes aujourd’hui à nouveau debout avant la réception de la Torah, si nous désirons devenir «comme un seul homme dans un seul cœur », pour atteindre la  garantie mutuelle, tout comme près du  mont Sinaï.

Une montagne de haine se révèle en face de nous (le Mont Sinaï vient du mot Sina – haine). Mais même malgré cela, nous nous unissons avec l’aide de nos points dans le cœur, la qualité supérieure, le Moïse en nous qui nous tire vers le haut et nous conduit à travers le désert, à travers la «période de préparation» vers l’entrée « dans la terre d’Israël, » qui signifie le désir pour l’amour du don sans réserve.

C’est ainsi que l’ensemble de l’humanité est debout devant la montagne de la haine aujourd’hui . Cela se révèle à nous comme un pour tous et on l’appelle la crise mondiale. Nous sommes tous dans le même état, mais pas tout le monde ne le comprend pas bien encore, semblable à la façon d’une foule de personnes qui inclut des personnes aussi différentes que des hommes, des femmes, des personnes âgées et des enfants qui comprenaient à peine ce qui se passait.

Pourtant, tout le monde commence déjà à ressentir cet état. C’est juste que certains ont déjà compris que la cause de tout cela est notre ego et la haine qui nous divise, alors que d’autres l’expérimente  encore comme une mauvaise situation financière. Chaque personne ressent une sorte de manque en fonction de ses qualités, son environnement et des besoins: une personne manque d’un appartement, un autre de fromage blanc, pour un troisième c’est autre chose, et ainsi de suite dans l’ensemble de l’humanité, pour chaque personne 

De la 1ère partie du cours quotidien de Kabbale du 11/08/2011, Écrits du  Rabash

Le problème existe. Qui a une solution?

Dr. Michael LaitmanBaal HaSoulam, « Arvout (Garantie mutuelle) »: Mais le rôle d’Israël envers le monde ressemble au rôle de nos saints pères envers la nation israélienne ….

Si ce n’était pas à cause de nos ancêtres, il n’y aurait aucune nation d’Israël, ce qui signifie le groupe qui aspire au Créateur et à la correction. De la même façon, nous devons maintenant nous soucier du monde, car sans notre aide, les gens ne seront pas en mesure de se corriger. Leurs désirs ne sont pas capables de s’élever par eux-mêmes, et les gens ne peuvent même pas penser à la correction en vue du don sans réserve.

Aujourd’hui, nous voyons cela dans le travail des scientifiques et d’experts éminents dans différents domaines. Ils écrivent des choses correctes sur le monde, mais ils ne peuvent pas prononcer un mot au sujet de la solution. Ils n’ont aucune aspiration « droit au Créateur », aucune étincelle spirituelle. Ainsi, ils ne réalisent pas que c’est la seule possibilité. Ils sont impuissants devant la nécessité d’une correction, ils n’ont pas les moyens pour cela.

Par conséquent, ils évitent les réponses dans leurs recherche et discussions. Ils ne peuvent pas voir plus loin sur la route, ils ne voient que ce qui se passe. Ils comprennent la nécessité de créer un monde intégré, et ils s’arrêtent  là. Par conséquent, leur raisonnement est vague. Cela se termine en rien ou retombe sur des propositions totalement irréalistes.
Je ne leur reproche pas. Ce n’est pas un signe de leurs limites. C’est juste que, sans l’ajout d’une étincelle spirituelle aux désirs humains dans notre monde, les gens ne peuvent pas voir l’avenir, le seul développement possible.

De la 5ème partie du cours quotidien de Kabbale du 19/07/2011, «L’Arvout (Garantie mutuelle) »

Le vent du changement

Dr. Michael LaitmanJ’ai une vision positive de la mondialisation et de l’intégration qui se révèlent à notre époque. Auparavant, le monde était conduit par un élan égoïste, qui grandissait à l’intérieur de nous, d’une génération à l’autre, d’une année à l’autre. L’homme s’est développé égoïstement, changeant la société, les technologies, sa vie, et la nature. Mais aujourd’hui, cette «tendance» touche à sa fin, et maintenant, avec l’émergence de la nouvelle tendance, tout sera différent.

La nature s’est soudainement fermée et s’exprime comme « ronde », intégrale. Nous ne changerons pas la nature plus longtemps, mais au contraire, elle nous dit: «Maintenant, vous devez commencer à changer. » La nature ne changera plus. Elle a atteint un état global et intégral. Cela est devenu une donnée, un nouveau format indestructible,  et à partir de maintenant nous devons nous y conformer.

Ce processus se passe sous pression. La nature s’exprime constamment comme étant de plus en plus intégrale, et nous devons aussi devenir plus intégrales dans les relations entre nous. Sinon, nous devrons souffrir à cause de notre manque de ressemblance avec elle.

Par exemple, la nature nous montre un réchauffement, et en réponse, nous devrions exprimer plus de chaleur. Les vents soufflant sur la terre sont plus forts, et nous devons nous imprégner des «nouveaux courants». Il est nécessaire d’avoir une équivalence de forme, des caractéristiques égales.

Par conséquent, des chocs surviennent dans l’ensemble de la société humaine, parce qu’un format global « se revêt sur nous», que nous le voulions ou non. Et quelle est la première chose que nous découvrons? Que notre égoïsme ne fonctionne plus. Les dictateurs et les séparatistes perdent leur pouvoir, les gouvernements isolés sont inefficaces, et les organisations séparées n’atteignent pas de résultats. Les seuls à faire des actions concrètes sont les individus capables d’union.

En conséquence, le pouvoir passe des gouvernements séparés et uniques aux mains des individus, qui savent s’unir. Après tout, ils sont «ronds» et intégrales, tandis que le gouvernement ne l’est pas.

Maintenant, un mouvement est en train de voir le jour partout dans le monde: les gens vont faire de plus en plus pression sur le gouvernement. Leurs actions sont peut-être désorganisées et spontanées, mais elles sont interconnectées. Et le gouvernement va soudainement découvrir dans la peur qu’il fait face à ces gens peur et ne sera pas quoi faire.

Il semblerait: Pourquoi ne pas éloigner le peuple? Cependant, l’équilibre des forces intérieures a changé et vous ne pouvez plus rien faire. Dans le passé, tout était simple: Laissez-les crier dans les rues le contenu de leur coeur, laissez-les détruire quelques boutiques, et une semaine plus tard, quand la nourriture vient à manquer, tout reviendra dans l’ordre. Mais aujourd’hui, cette approche ne fonctionne pas. Dans certains endroits, les dirigeants et les gouvernements sont déjà contraints de démissionner, et même de s’enfuir.

C’est le format mondial et intégral qui est plus adapté aux gens qui s’unissent qu’aux gouvernements égoïstes, qui sont désunis, en conflits entre eux et à l’intérieur d’eux-mêmes. Le système précédent est si opposée au nouveau modèle que pas un seul gouvernement ne va rester au pouvoir, s’il joue selon les anciennes règles. Il sera achevé par cette même démocratie, hautement louée. Un dictateur pourrait durer plus longtemps en choisissant correctement qui attirer à ses côtés, alors qu’un fouillis de démocratie parlementaire  est l’opposé. – Elle reprochera sa disparition partout.

C’est ainsi que chaque niveau accompli s’annule: Il exprime l’incapacité de nous retenir et est remplacé par le niveau suivant. Toutes les meilleures choses, obtenues à la phase précédente ne sont pas seulement devenues inutiles, mais nuisibles, et l’ordre ancien est donc enterré. C’est ce que nous allons voir.

Ainsi, amener les gens à l’unité et à la garantie mutuelle signifie les rendre similaires au nouveau format naturel, qui se révèle de nos jours. En obtenant cette similarité, nous allons réussir, prospérer, et nous élever – même dans le sens matériel, et spécialement dans le développement spirituel.

Quant à Israël, là aussi, l’agitation ne sera pas réglée et les protestations ne feront qu’augmenter. Les gens vont s’unir à chaque problème et iront contre le gouvernement. Cela vient de l’intérieur. Les gens pensent que ceux qui sont au pouvoir sont sans valeur. Le temps des chefs acclamés est passé. Les politiciens sont devenus tellement embourbés par les « relations du marché» que vous ne pouvez plus l’inverser. Les gens ressentent un regain d’énergie car l’ensemble de la nature globale se tient derrière eux.

Où ce processus global nous conduira? A un gouvernement mondial. Les différences régionales demeureront, étant définies par la personnalité de la population et la religion, mais les frontières seront complètement effacées. Elles sont déjà floues. Le gouvernement commun sera un gouvernement de sages, et sera uni, sans aucune division petite ou grande. Tout le monde entrera dans l’union commune et ne se souciera que de l’unité.

Après tout, rien de plus n’est nécessaire: Si nous sommes unis, nous correspondons à la Force supérieure. L’unité est l’égalité et la réciprocité, la garantie mutuelle. De cette manière, les développements récents dans le monde sont le début d’une nouvelle phase de développement, une nouvelle réalité, une nouvelle formation sociale.
De la 5ème partie du cours quotidien de  la Kabbale 20/07/11, « Arvout »

La révolution intérieure

Dr. Michael LaitmanLa révélation de la méthode kabbalistique du monde suppose que quatre conditions soient remplies:

Condition n° 1: que  la méthode de correction ne soit pas remise  à une personne, mais à toute une nation.

Aujourd’hui, il y a plus de gens qui se rendent compte qu’il est nécessaire de se changer soi-même et d’entrer en équilibre avec la nature. Dans le passé, nous  pensions que nous étions au-dessus de la nature et notre égoïsme est destiné à la contrôler, mais maintenant nous comprenons combien cela nous détruit.

Cette sensation est en train de surfer dans les masses, en vertu du fait que nous satisfaisons à la  première condition de la révélation de la Kabbale, où 600.000 personnes, « 600 000 âmes» étudient la méthode de la correction spirituelle. C’est un concept conditionnel symbolisant un rassemblement de personnes qui sont capables d’atteindre un lien spécial entre elles, appelé «garantie mutuelle ».

Condition n ° 2: La nation doit sortir de l’esclavage égyptien, ce qui signifie réaliser le mal de son propre égoïsme.
Condition n ° 3: Chacun des 600 000 doit accepter de travailler pour le bien du don sans réserve.

Condition n ° 4: Chacun doit être prêt à mener toute action qui l’amenera à une connexion avec les autres.

La garantie mutuelle c’est se soucier de la satisfaction des désirs de l’autre. Tous les plans humains doivent aspirer à cela. Nous devons mener une révolution en nous. Le monde a tout pour assurer une existence favorable aux habitants de la planète, mais il y manque une chose – une pensée commune qui vise à cela. Si nous aspirons à cela intérieurement,  alors l’abondance deviendra accessible à tous.

Tout dépend de notre interconnexion.  Plus notre interconnexion est resserrée, plus intense est l’action de la Lumière supérieure, qui commandera l’état des niveaux inférieurs de l’univers. Dès qu’un groupe de 600.000 personnes accepte la condition de la garantie mutuelle, l’interconnexion et l’amour, il recevra immédiatement un énorme soutien d’En Haut.

La seule chose qui est nous est demandée est de désirer restaurer l’interconnexion et l’intention de travailler pour le don sans réserve. C’est précisément l’intention, et non les progrès technologiques, qui causeront  une révolution dans le monde. Nous allons progressivement atteindre un état où les nouvelles technologies seront créées et contrôlées par la pensée, ce qui signifie avec une intention et un désir qui est corrigé par l’intention.

L’obligation de chaque personne est de se soucier de toute l’humanité. Le monde entier est inclus dans le système de garantie mutuelle, mais tout d’abord, cela doit être fait parceux qui ont la compréhension et le désir de s’élever au niveau supérieur et de découvrir le Créateur parmi eux. Le désir du groupe va se déverser en douceur sur le désir du monde.

Une personne va progressivement changer son attitude envers elle-même, la société, et la nature, et recevra la satisfaction d’être dans le système de l’interconnexion commune. Elle sera «nourrie» par la Lumière supérieure, qui la remplit et la ravit.

C’est ainsi que nous allons passer à l’économie de la consommation intelligente parce que nous ne serons satisfaits que par les nécessités vitales. En commençant à travailler selon le principe «tout est pour tout le monde », nous allons atteindre l’état de garantie mutuelle. Et les changements intérieurs de l’homme comprendront la reconstruction du monde entier.

Du cours virtuel du  17.07.11

Des tentes dans la rue

Dr. Michael LaitmanQuestion: Ces derniers jours, des couples  en Israël ont commencé à protester contre la crise du logement. Ils dressent des tentes en ville dans les lieux publics pour protester contre la flambée des prix des logements. Cela mènera-t-il  à la correction?

Réponse: C’est une bonne chose. Cependant, que peut faire pour eux notre pauvre gouvernement ? Nous lui attribuons une grande capacité, en pensant, « Ils vont décider quelque chose aujourd’hui et le réaliser demain. » Mais ce n’est pas le cas. Le gouvernement n’est-il  pas au courant de ces problèmes?  Les ministres veulent-ils juste se réunir en conférence et prendre une décision afin qu’à partir de demain, on commence à construire de nouvelles maisons bon marché ?

Cela ne peut pas arriver parce que nous avons affaire à un grand complexe de problèmes sociaux interconnectés, et ce n’est que l’un d’entre eux. Nous ne pouvons pas corriger l’un d’eux à moins que nous ne corrigions la connexion entre les gens dans le pays. Personne ne sera en mesure d’aider: ni  le premier ministre ni le gouvernement, pas les parlementaires, et pas les gens qui sont assis dans des tentes dans les rues de la ville.

Il est bon qu’ils soient assis là, et il est bon que le premier ministre soit concerné. C’est bien qu’il ait peur et qu’ils aient des exigences envers lui. Peut-être que cela va finalement les pousser à atteindre la bonne conclusion: que la correction ne viendra pas du  premier ministre. Et même l’argent ne résoudra rien. Il y a un gros problème caché ici. Même s’il y avait assez d’argent dans le pays, les autorités ne seraient pas en mesure de prendre toute décision utile.

Nous devons comprendre qu’à notre époque  il n’y a pas de situations problématiques séparées. Maintenant, quand la nature nous a enfermés à l’intérieur d’un filet intégral, tout ne dépend que de la connexion entre les gens. Il n’y a pas un problème social, pas même le plus petit, qui puisse être résolu sans une solidarité sociale, sans connexion au sein de la nation et dans le monde. Sans recourir à ce moyen, vous ne pourrez rien faire.

La tâche peut sembler secondaire ou purement technique, «Qu’y a-t-il de si dur à ce sujet, vraiment? Il suffit de donner un ordre, de libérer des terres pour la construction, et laissez-les commencer à construire ». Mais ils ne peuvent pas le faire parce qu’ils viendront se heurter à des barrières insurmontables à l’intérieur. Ce serait la même chose que se demander le pur don sans réserve d’une personne quand elle en est tout simplement incapable. Elle  ne peut  juste pas le faire.

Alors sachez ceci: Aujourd’hui, il y a juste une solution à tout problème: la garantie mutuelle. S’il n’y a pas de garantie mutuelle, il n’y a pas de solution. C’est exactement ce que nous devons apporter à la compréhension du peuple. Nous ne pouvons être sûrs d’atteindre le succès et surmonter tous les problèmes que par la force de la garantie mutuelle.
De la 5ème partie du cours quotidien de Kabbale  du 17/07/11, « Arvout »

Donner ne signifie pas imposer

Dr. Michael LaitmanQuestion: Je dois renforcer mon désir de diffuser la sagesse de la Kabbale. Plus mon désir est grand, plus je serai en mesure de donner au monde. Comment pouvons-nous développer un désir assez important pour qu’il puisse juste se déverser  à l’extérieur?

Réponse: Pour ce faire, vous avez besoin de développer une capacité d’empathie avec les gens et de ressentir leur douleur. Disons que vous êtes «tombés»  pour une certaine idée du Baal HaSoulam, avez décidé de découvrir le Créateur, et de vous unir à Lui. Maintenant, vous voulez l’imposer à tout le monde. Cela serait-il le don sans réserve vers le monde?

Donner sans réserve à d’autres personnes les moyens de satisfaire leurs désirs au lieu des vôtres. Vous n’avez pas à les forcer à accepter tout ce qui est important pour vous. Au contraire, leurs désirs deviennent plus importants pour vous. Ceci est le don sans réserve. Sinon, vous voulez leur imposer quelque chose par la force.

Par exemple, ils veulent regarder du football, mais vous fermez tous les stades. «Je vais leur montrer le football. Je vais goudronner tous les terrains. Je vais faire passer une loi interdisant le football comme jeu ». Vous pensez que de cette façon, leur temps se libérera pour la correction intérieure. Vous le souhaitez. Ils ne veulent pas de la correction;  ils veulent du foot.

Pensez-vous que ceci est de l’amour? Pensez-vous vraiment que quelque chose peut être donnée aux gens par la force? Vous brisez simplement  leur vie. Est-ce vraiment correct ?

Aimer quelqu’un signifie prendre son désir et l’accomplir. C’est pourquoi nous avons besoin d’un système éducatif, afin que nous puissions agir progressivement, en douceur, et sans pression.

Nous devons expliquer aux gens que tous leurs malheurs sont causés par un manque d’équilibre avec la nature et la haine des autres. C’est exactement ce qui nous oppose à la nature, et c’est pourquoi nous souffrons à différents niveaux.

Expliquez les choses à chaque fois qu’une occasion se présente et graduellement établir la communication avec ceux qui  interceptent votre message à un degré ou à un autre. Nous devons aller vers les gens avec des choses qui promettent le bien-être.

Par exemple, c’est  la saison des vacances maintenant. Distribuez des brochures à l’aéroport pour les gens qui partent en vacances avec des illustrations colorées et de l’humour qui, en même temps, expriment l’idée que vous souhaitez véhiculer. Faire de cette brochure quelque chose d’agréable à ouvrir pour quelqu’un pendant le vol ou lorsqu’il  se prélasse. Sa forme correspond à son humeur, tandis que son contenu est attrayant, promettant un bon moment après son retour à domicile.
Pouvons-nous émettre ce genre de brochure? Jusqu’ici, nous ne l’avons pas fait.

De la 5ème partie du cours quotidien de Kabbale du 12/07/2011, «Matan Torah (Le Don de la Torah) »

L’Amérique et l’Europe font naufrage ensemble

Dr. Michael LaitmanAux nouvelles (tiré du « Financial Times »): « A Washington, ils se disputent au sujet d’un plafond d’endettement; à Bruxelles, ils ont les yeux sur le gouffre de la dette. Mais le problème fondamental est le même. Les Etats-Unis et l’Union européenne ont des finances publiques hors de contrôle et des systèmes politiques qui sont trop dysfonctionnels pour résoudre le problème. L’Amérique et l’Europe sont dans le même bateau qui sombre ….

«L’idée que l’Europe et les Etats-Unis représentent les deux faces de la même crise a été lente à venir, car pendant de nombreuses années, les élites des deux côtés de l’Atlantique ont souligné les différences entre les modèles américain et européen ….

« Pourtant, les similitudes entre les dilemmes des deux zones sont désormais plus frappantes que les différences – endettement croissant, une économie faible, un état-providence de plus en plus coûteux et irréformable, la crainte pour l’avenir de l’impasse politique, sont les points communs ….

«En Europe, l’idée que les hausses d’impôts pourraient faire partie de la solution à la flambée des dettes est incontestable. En Amérique, l’opposition républicaine à la notion même de hausses d’impôts est au centre de l’argumentation politique.

«Obsédés par leurs propres problèmes et différences, les Américains et les Européens ont été lents à voir les connexions entre leurs deux crises. Mais les analystes dans le reste du monde sont beaucoup plus susceptibles de détecter la tendance commune. Parmi les dirigeants et intellectuels chinois, c’est maintenant une pratique courante de suggérer que les Occidentaux de toutes sortes doivent arrêter d’essayer de «donner des leçons à la Chine – étant donné la profondeur de leurs propres problèmes politiques et économiques ….

«Si la maladie s’aggrave à l’ouest, il y aura une tentation d’essayer de nouveaux traitements plus radicaux. Ceux –ci peuvent inclure un déplacement vers le protectionnisme et le contrôle des capitaux. Si la mondialisation va en marche arrière alors la Chine pourrait ressentir sa propre crise politique et économique. »
Mon commentaire: Enfin! L’idée d’interdépendance complète et d’impasse totale commence à voir le jour. Mais ceux qui pensent selon un vieux schéma ne savent pas quoi faire ensuite. Pourtant, la reconnaissance de ce fait est un pas en avant. De plus, il y a une voie vers une guerre et un nouveau monde ou bien directement vers un nouveau monde.