Category Archives: Solution à la crise

Penser aux autres est la clef de la fin de la crise

Une question : La fin de la crise est constamment reportée. Tout d’abord on disait qu’elle prendrait fin dans quelques mois – puis quelques années, et aujourd’hui, ils disent qu’elle pourrait durer dix ans. Comment pouvons-nous survivre à de si nombreuses années, sans avantages sociaux, ni retraites, ni réserves alimentaires, et sans pouvoir payer pour le chauffage et l’électricité? Quand est-il de la fin de la crise selon la Kabbale?

Ma Réponse : Elle prendra fin lorsque chaque personne commencera à penser à tout le monde au lieu d’elle-même.

Le G20 ne résoudra pas la crise

Dans la presse (Extrait de l’Earth Times): Le président tchèque Vaclav Klaus, dont le pays est actuellement à la présidence de l’UE, a été cité jeudi par un hebdomadaire français comparant les 27 États membres de l’Union européenne à l’ancienne Union soviétique. « Une chose est certaine, tout comme il a été en URSS, des décisions très importantes ne sont pas prises dans les pays qu’elles concernent. ». Klaus a déclaré qu’il espérait, qu’il n’y aurait jamais de super-État européen, ce qui est le but de ceux qu’il décrit comme des «euro-nihilistes ».

Klaus a déclaré que le prochain sommet du G20 à Londres était une mauvaise idée. « La crise est un phénomène économique avec sa propre dynamique interne », a-t-il dit. « C’est une erreur de vouloir changer le monde afin de le résoudre … Je ne pense pas que vous trouver une solution par l’organisation d’un sommet de 20 dirigeants. »

Mon commentaire : Le fait que les gens critiquent l’«union » européenne indique qu’il désir une réelle intégration. Nombreux sont ceux qui commencent déjà à comprendre que les changements doivent être faits à l’intérieur de la société humaine, et qu’ils ne doivent pas être politiques ou économiques, mais purement sociaux.

Nous devons commencer par reconnaître que notre nature est l’égoïsme, et qu’elle est mauvaise. La phase suivante sera de corriger notre nature en la surmontant : «s’éloigner du mal » et « faire le bien. » Toutefois, ceci ne peut se faire que par le biais de la force de correction, celle qui nous touche lors de l’étude du système des mondes qui nous a été révélé par la Kabbale. En fait, même «la connaissance du mal » est impossible sans l’étude de la Kabbale, car sinon, nous ne pouvons que révéler notre propre mal-être personnel, plutôt que le mal inhérent à l’ensemble du système.

En effet, ce que nous devons révéler est le mal qui nous empêche de nous unir. Nous devons réaliser que c’est le véritable mal, plutôt que toutes les choses qui nous dérangent. En bref, dans l’avenir, le G-20 aura à étudier la structure et le système du monde, comme expliqué par la Kabbale. Alors seulement, ils trouveront la bonne solution à la crise.

La « part active de l’Humanité » doit s’unir

Une question que j’ai reçue : La crise a dévoilé le vide politique et idéologique de la société globale. La demande de nos jours est que la partie active de l’humanité (politiciens, hommes d’affaires, scientifiques et artistes) développe un projet qui rénovera notre civilisation. Le problème est qu’ils manquent d’idées. Pensez-vous qu’il nous soit possible d’avancer avec cette partie active de l’humanité ?

Ma réponse : Ce que je vois est qu’il est nécessaire d’unir tous ceux qui croient que la crise peut être maîtrisée en corrigeant l’homme. Cela veut dire qu’elle pourrait être maîtrisée en créant les relations correctes entre les individus, en accord avec les lois du seul système de la Nature – le système que nous avons trouvé en nous-mêmes après tout notre développement.
Le mieux serait de créer un groupe international, la partie active de l’humanité, qui deviendrait l’expert spirituel du monde ou le gouvernement. Il est de plus en plus nécessaire de trouver de telles personnes.
Je vous demande s’il vous plait de m’envoyer des sujets qui, selon votre opinion, reflètent correctement la raison de la crise et la solution pour celle-ci.