Category Archives: Solution à la crise

Adieu 2016, bonjour 2017 ?

400px-Michael_Laitman_Teaching-mediumLien vers l’article :
http://frblogs.timesofisrael.com/adieu-2016-bonjour-2017/

Une question sur le sens de la vie

Question : Comment savoir si une personne se pose la question sur le sens de la vie ?

Réponse : Une personne doit répondre à cette question : « Est-ce que-je peux vivre sans chercher le sens de la vie ou pas ? ». Si elle peut remplacer cette question par une sorte de passe-temps et ne plus y penser, cela signifie qu’elle n’a pas encore ce désir, bien que la nature nous pousse dans ce sens.

Nous voyons ce qui se passe dans le monde, ainsi nous nous approchons d’une étape où des milliers de personnes désespéreront de ce monde et ne pourront être satisfaites et épanouies qu’en découvrant le plan de la Création.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 18/09/2016

La fin du libéralisme tel que nous le connaissons

400px-Michael_Laitman_Teaching-mediumLien vers l’article :
http://frblogs.timesofisrael.com/la-fin-du-liberalisme-tel-que-nous-le-connaissons/

Trump, Brexit, terrorisme, et le chaînon caché qui les lie

Trump, Brexit, terrorisme, et le chaînon caché qui les lie

L’histoire de l’exploitation et pourquoi il faut que cela cesse

128 Lien vers l’article :
http://unitingeurope.blogactiv.eu/2016/12/14/lhistoire-de-lexploitation-et-pourquoi-il-faut-que-cela-cesse/

Les élections aux États-Unis : une vue d’ensemble

400px-Michael_Laitman_Teaching-mediumLien vers l’article :
http://frblogs.timesofisrael.com/les-elections-aux-etats-unis-une-vue-densemble/

L’Amérique sous la direction de Trump peut être bénéfique pour les juifs

400px-Michael_Laitman_Teaching-mediumLien vers l’article :
http://frblogs.timesofisrael.com/lamerique-sous-la-direction-de-trump-peut-etre-benefique-pour-les-juifs/

La dépression chez les jeunes

laitman_600_04Je me suis entretenu aujourd’hui avec des parents qui se plaignent de l’état dépressif de leurs enfants. Ils sont perplexes et ne savent pas quoi faire. La dépression pousse souvent les jeunes à faire des choses stupides parce qu’ils font tout pour brouiller et supprimer la dépression aussi profondément que possible.
La
 dépression chez les adolescents est un problème international. Environ 15 % des adolescents sont dépressifs et dans certains pays le chiffre est supérieur à 15 %.

C’est très pénible de voir vos enfants ou vos petits-enfants dans une telle situation. De ce fait, c’est à nous d’essayer de leur fournir une existence qui a un sens parce que la vie est colorée, complexe et très profonde.

Si  nous considérons la vie comme un long fleuve tranquille, nous sommes comme des eaux usées flottant dans le tourbillon de la vie. Mais si nous les pénétrons et atteignons ses profondeurs en particulier, nous trouvons le sens de l’existence en elle, le plan de développement de la création, et nous nous rendons compte que nous sommes en fait les créatures les plus uniques dans l’univers.

Il y a un grand sens dans nos vies. Nous pouvons « nous élever au-dessus des étoiles », ce qui signifie que nous pouvons transcender le temps et l’espace et atteindre un état sans limites.

Il nous appartient de découvrir et de diffuser la connaissance à propos de cela non pas pour nous-mêmes, mais pour nos enfants et nos petits-enfants afin qu’ils puissent atteindre leur propre bonheur. Pensons à cela aujourd’hui.


Extrait de KabTV, « La Sagesse du Jour » du 17/07/2016

Les réfugiés climatiques venant d’Afrique

laitman_955Commentaire : Les médias ont couvert les événements liés à la migration des réfugiés en provenance des pays arabes qui ont inondé l’Europe. Mais il y a aussi des réfugiés environnementaux.En Afrique du Sud, près de 14 millions de personnes souffrent de la faim. Les prédictions sont plus terribles. La désertification arrive rapidement sur le continent, revendiquant 10,6 kilomètres supplémentaires par an.

De plus, il y a l’effet « El Niño » : l’élévation importante de la température de l’océan Pacifique, à l’ouest du Pérou et de l’Équateur en Amérique du Sud, conduit non seulement à des climats plus chauds dans des zones étendues dans le monde et à des ouragans, mais aussi à des conflits et des guerres.

Réponse : Tout cela fait partie d’un seul système réciproquement connecté. Il semble à nos yeux que nous soyons séparés de la nature, que nous pourrions nous cacher, nous réchauffer ou nous refroidir, inventer des serres et autres. Mais rien ne résoudra le problème du climat. Par exemple, l’océan Indien est actuellement soumis à des changements énormes et commence à se tarir. Cela affecte toute l’Asie dont la population tourne autour de 4 milliards de personnes.
Les médias cachent beaucoup de faits concernant les changements dans la nature qui menacent de détruire la planète. Nous avons besoin de les révéler peu à peu, pour comprendre leur interrelation, leur intégralité, et notre influence sur eux à travers nos opinions, notre communauté et les connexions mutuelles. L’humanité, en tant que niveau le plus élevé de toute la nature, influence la nature à travers les pensées et les émotions beaucoup plus que tous les phénomènes « El Niño » et la « désertification ». Si nous devions commencer à être impliqué dans une connexion correcte entre nous et à nous amener à la forme et à la ressemblance du système général de la nature, à la garantie mutuelle (Arvout), nous apaiserions tout. Si nous créons l’équilibre au niveau d’Adam (Homme), cela passera automatiquement aux niveaux de l’animé, du végétal et du minéral, et les obligera à s’équilibrer.

Question : Que devons-nous faire pour commencer à nous équilibrer ?

Réponse : L’éducation est nécessaire et rien d’autre.

Commentaire : Mais c’est un processus de longue haleine.

Réponse : Non. Si l’humanité a besoin de cet équilibre, cela fonctionnera très rapidement ; l’humanité se tiendra immédiatement prête à l’action, comme un lapin qui se dresse sur les pattes arrière lorsqu’il est confronté à un danger mortel.

Question : De ce fait, il a d’abord besoin de sentir qu’il fait face à un danger mortel ?

Réponse : Si nous ne le faisons pas, alors nous attendons jusqu’à ce que nous obtenions des coups graves, à travers lesquels nous atteindrons cette nécessité de toute façon.
De KabTV, « L’Actualité avec Michael Laitman » du 08/02/16

La maturation de la société : il n’y a pas de mal sans bien

laitman_202_0Question : Comment la sagesse de la Kabbale se rapporte à l’inégalité dans la société israélienne ? Par exemple, une personne travaille très dur et ne gagne pas beaucoup d’argent, et une autre ne fait rien et gagne beaucoup, elle vit très bien.

Réponse : Très simplement, nous avons besoin de connaître le système par lequel le monde et notre société tournent, et notre société, le peuple juif, doit en savoir encore plus. Sinon, il semble que tout cela se passe de manière chaotique alors qu’il y a un ordre très strict ici. Ce ne sont pas les gens qui le déterminent.
La société humaine fonctionne selon les lois claires et précises de la nature qui sont semblables aux lois de la physique dans le monde. Il est simplement nécessaire de les connaître. Nous ne les connaissons pas et de ce fait nous ne pouvons pas gérer la société, et même si nous découvrons certains de ces processus, nous les utilisons égoïstement.

La nature nous pousse vers un système intégral unique. Nous découvrons cela sur les niveaux minéral, végétal et animé, et même en commençant au niveau humain, il se révèle dans notre monde de plus en plus. Cela signifie que notre monde est véritablement en train de devenir un petit village global.

Question : Les réseaux sociaux sont très utiles pour cette intégration. Se pourrait-il que ce soit ce que nous ayons attendu et qu’ils vont faire passer l’humanité au prochain niveau de développement ?
Réponse : Certainement pas. Bien sûr, c’est une bénédiction déguisée. Il n’y a pas de mal sans bien. Nous sommes en train de raccourcir le temps de notre maturation au moyen de cela.

Aujourd’hui, les réseaux sociaux œuvrent pour faire en sorte que nous nous rendions compte rapidement à quel point nous sommes inaptes à quoi que ce soit autant que nous sommes, combien nous sommes égoïstes, combien nous ne pouvons pas être dans la bonne connexion, et combien la haine nous repousse les uns des autres. Les réseaux sociaux révèlent progressivement cela, et en principe, ils doivent nous conduire à la conclusion que de cette manière nous nous approchons de l’extinction. La société ne peut pas exister ainsi.

Si nous arrivons à cette prise de conscience plus rapidement, avant une dégradation en une guerre totale, cela sera bon. La possibilité d’une guerre nucléaire mondiale existe aussi longtemps que nous ne comprenons pas que nous avons besoin de toute urgence de faire quelque chose sur nous-mêmes.

Du Webinaire de Zahav.ru, le 13/01/16