Category Archives: Solution à la crise

De quoi dépendent les inégalités sociales ?

laitman_568_01Question : Devrions-nous accepter les inégalités sociales comme une réalité ? Par exemple, en Inde, certains acceptent le fait qu’ils soient nés dans une certaine caste qui ne sera jamais supérieure. Ou devrions-nous aspirer à la richesse et à la sagesse ?

Réponse : Si une personne est plus intelligente ou plus riche, cela ne fera pas d’elle l’égale des autres. Avec une telle attitude envers la vie, nous ne ferions que descendre, et évidemment le monde entier commencera maintenant à glisser fortement vers le bas.

Nous avons réellement presque terminé l’ère du développement capitaliste, et cependant nous ne serons pas en mesure d’utiliser correctement les ressources naturelles afin de poursuivre notre développement égoïste. Tout ce que nous avons construit s’effondrera sous nos yeux.

Question : Mais il n’y a pas assez de ressources dans notre monde développé pour nourrir les pauvres et les affamés.

Réponse : Qui manque de ressources ? Il y a un surplus de biens dans notre monde, et tout dépend de la bonne connexion entre nous. Y a-t-il une pénurie mondiale de voitures ? Savez-vous combien de nouvelles voitures sortent des lignes d’assemblage et sont stockées dans des entrepôts parce qu’il n’y a personne à qui les vendre ? Savez-vous combien de pétrole il y a dans le monde ?

La répartition des ressources dépend uniquement de la connexion entre les gens. Aspirer à la richesse ne mènera à rien, et ne fera que nous diviser davantage. Nous devons enseigner aux gens comment se connecter correctement, et de ce fait ils pourront établir une société plus égalitaire.

Le problème est que la société a besoin d’un système de production qui doit être capitaliste alors qu’en fonction de la connexion entre les gens, il doit être socialiste.

La Kabbale peut amener les gens à cela. C’est uniquement de cette façon que nous serons en mesure de nous développer correctement de sorte que nous soyons tous heureux.

Du Webinaire sur Zahav.ru, le 13/01/16

Une seule solution à tous nos problèmes

laitman_626Question : Vous avez une unique réponse pour chaque problème : la connexion, l’unité. Comment est-ce possible ?

Réponse : La connexion est la seule solution à tous nos problèmes quels qu’ils soient ou pourraient être à l’avenir, si nous ne parvenons pas à l’unité entre nous qui nous mènera à une nouvelle réalité, à la paix et à la tranquillité.

En s’unissant, nous nous trouvons dans un système où tous nous nous complétons les uns les autres. Maintenant, le monde entier est comme une machine en panne dans laquelle toutes les parties sont désynchronisées et nous devons les connecter correctement afin de tout réparer.

C’est comme un corps dans lequel il existe différents systèmes et organes qui ne fonctionnent pas correctement. S’ils sont réparés et qu’ils fonctionnent correctement, le corps peut guérir.

La même chose se passe dans notre société. Regardez les maladies dont elle souffre : la pauvreté et la richesse, le divorce, la drogue, les ennemis internes et externes qui menacent notre sécurité, et tout cela parce que les gens à travers le monde ne sont pas correctement connectés.

C’est en fait nous les Juifs qui possédons la méthode de connexion et d’unité. Si nous commençons à nous unir, nous apporterons l’unité à travers le monde entier. Ainsi, le monde cessera de nous accuser car il recevra ce qu’il exige. Dans l’ensemble, le monde exige que nous amenions le monde entier à l’unité et que nous mettions ainsi un terme à sa souffrance.

C’est la raison pour laquelle l’unité est en effet la réponse à tous nos problèmes, et je n’ai pas d’autres conseils. La solution est uniquement dans notre connexion.

Du Programme de la Radio Israélienne 103FM, le 06/12/15

L’hystérie de l’Europe

Laitman_727Question : Après les événements de Paris, une véritable hystérie a commencé en Europe. Deux vols d’Air France au départ des États-Unis à destination de Paris ont été déroutés en raison de menaces terroristes, les craintes d’attentat terroriste ont provoqué l’annulation d’un match de football entre l’Allemagne et la Hollande, auquel la Chancelière de l’Allemagne devait assister.

A Paris, des échanges de coups de feu incessants ont eu lieu, la Russie a bombardé la Syrie, et Bruxelles a été paralysée par la crainte d’attentats terroristes dans le centre-ville. Cela va-t-il continuer ainsi?

Réponse : Rien ne va changer ! Le monde va de l’avant en accord avec le système vers une convergence croissante. Si la convergence est organisée correctement avec une bonne coopération mutuelle entre les peuples, alors ce sera bien.

Elle doit être accompagnée d’une participation positive avec le système d’unité et de connexion, pas par notre égoïsme qui provoque des affrontements entre nous.

Nous avons seulement besoin d’apprendre à rapprocher les gens afin qu’ils s’élèvent au-dessus de leur égoïsme, sans se battre entre eux parce que cela ne les aidera pas ! La génération précédente a combattu, cette génération combat, et la prochaine génération va se battre !

Question : Quelle solution préconisez-vous pour résoudre ce conflit ?

Réponse : Dans mes rêves les plus beaux, je voudrais voir l’ONU, le G8, le G20 et d’autres organisations et forums forcer Israël à s’unir et, de cette manière, attirer le monde entier après lui vers une unification complète !

Rien d’autre n’est nécessaire. Il n’y a pas besoin de blâmer les Juifs d’être la raison de ce qui est mauvais dans le monde, mais il est nécessaire de les forcer à s’unir de manière à ce qu’ils deviennent la raison de s’unir pour le monde entier.

Même si la nation d’Israël commençait tout simplement à nous écouter un peu, alors le monde entier se sentirait immédiatement soulagé, et les terroristes cesseraient de tuer ! Voilà la réponse à votre question. Je vois le système général, et voici la façon dont il est structuré.

Vous voulez tout changer pour le mieux, puis mettre la force du bien à l’intérieur. Cela n’arrivera qu’à travers la connexion et l’unité entre les Juifs !

De KabTV, « Conversations avec Michael Laitman » du 18/11/15

À temps pour éviter la maladie

laitman_268_03Question : La diffusion des connaissances au sujet de la sagesse de la Kabbale n’est-elle pas une contrainte puisque dans tous les cas, la nature est encore en train de nous développer à travers les confrontations et les conflits ? Voilà comment cela a toujours été et le sera.

Réponse : Certainement. Mais si nous continuons à aller avec la nature, nous nous développons sous la pression de la douleur, de la souffrance et de la guerre.

Mais l’étude de la sagesse de la Kabbale permet de voir l’avenir à travers un « rayon X », tout comme une personne sage avec l’aide de recherches voit à l’avance de quelle manière elle tombe malade, et aussi longtemps que la maladie n’a pas progressé, elle peut l’éviter.

Nous avons deux choix :

– Attendre jusqu’à ce que la « maladie » soit découverte, et ce serait une pathologie telle qu’on ne pourrait pas y échapper, tout le monde lèverait la main et dirait : « Malheureusement, nous ne pouvons rien faire avec ces Juifs. Peut-être qu’ils devraient être détruits. »

– Ou nous voyons où nous allons, et ainsi nous résolvons à l’avance tous nos problèmes et ceux du monde. Une personne sage voit loin, comme il est dit (Ecclésiaste 2:14) : « L’homme sage a ses yeux dans la tête. »

De KabTV, « Face à Face – Comment cela fonctionne dans la réalité » du 28/10/15

De quoi parle la sagesse de la Kabbale ?

laitman_234Commentaire : Beaucoup de gens pensent que la sagesse de la Kabbale devrait s’occuper de l’élévation spirituelle de l’homme et non pas de trouver une solution au conflit israélo-arabe.

Réponse : La sagesse de la Kabbale fournit la solution à tous les conflits et les différends, car elle permet aux gens de se rapprocher de la révélation du monde supérieur. Lorsque nous nous rapprochons de lui, nos vies deviennent meilleures.

Pourtant, nos adversaires ont raison : le vrai rôle de la sagesse de la Kabbale n’est pas d’apporter la bonté dans notre monde, mais d’élever une personne au prochain niveau, au niveau du monde supérieur. Tel est l’objectif réel !

Mais comment pouvez-vous aborder une personne et commencer à expliquer cela ? Après tout, elle ne voudra même pas nous écouter.

Mais lorsque les coups la frappent et que vous lui dites qu’il y a une solution à son problème, elle écoutera quelques mots, puis quelques mots de plus, et ainsi de suite. Ainsi, elle va progressivement se rendre compte que vous offrez une solution aux problèmes dans notre monde parce que cela est la seule chose qu’elle entend. Comme il est dit : « Éduque un enfant selon sa voie. »

Puis elle comprendra que c’est seulement un moyen de vraiment s’élever jusqu’au monde supérieur. Elle reçoit des coups dans ce monde parce que la sagesse de la Kabbale n’attire pas une personne directement.

De KabTV, « Face à Face – Comment cela fonctionne dans la réalité » du 28/10/15

Nouvelles valeurs

laitman_538Dans tout conflit d’intérêts, conflit de valeurs différentes, offert par telle ou telle société, il est nécessaire de chercher quelque chose de raisonnable qui fasse progresser l’humanité. Mais si auparavant il y avait des valeurs scientifiques, culturelles et religieuses pour les nations, maintenant tout cela est en train de disparaître progressivement.

L’institution de la famille a disparu. Ce qui en Europe avait été une fondation (les parents, les enfants, les générations anciennes et jeunes, roulant tranquillement comme un héritage selon le principe « Ma maison – mon château ») n’existe plus.

Question :
Mais tout cela ne peut-il pas être ranimé, renouvelé en quelque sorte ?

Réponse :
Non, il n’y a plus rien à faire à ce sujet ; c’est un développement dialectique. Toutes les valeurs précédentes ont disparu et il est impossible de les renouveler ou de les créer artificiellement. Bien sûr, les politiciens et les sociologues aussi comprennent cela.

La seule chose que l’on puisse faire est d’éveiller chez les gens une question sur le sens de la vie. Mais malheureusement, de nos jours, ils sont dans un niveau de transition de développement de sorte que cela ne les concerne pas non plus. Ils sont tout simplement en train de réfléchir à comment survivre.

C’est ce que nous voyons en Russie. En général, ce qu’il faut faire n’intéresse pas les gens, la chose principale est de vivre en toute sécurité. Mais la lutte pour une bonne vie se fane progressivement. Les gens n’ont pas la force de se battre pour leur place sous le soleil ; ils sont devenus plus passifs. De ce fait, les médicaments dominent progressivement l’humanité.

Tout cela va continuer jusqu’à ce qu’un nouveau désir apparaisse en eux qui va petit à petit les réveiller de leur sommeil à la question du sens de la vie.

L’histoire connaît beaucoup de telles périodes, comme le Moyen Âge, lorsqu’il était nécessaire pour une nouvelle forme d’émerger et qui n’avait que trop duré. Cette période ne durera pas longtemps maintenant, parce que les conditions préalables apparaissent déjà pour quelque chose de nouveau. Mais nous devons passer par cette phase de transition entre les anciennes valeurs et les nouvelles.

De KabTV, « La Dernière Génération » du 19/08/15

De retour à l’unité

Laitman_935Le bonheur de l’unité est la découverte de la force qui régit toute la nature. Après tout, la nature entière est venue d’un point unique du Big Bang. Si nous nous unissons plutôt que de se déconnecter, nous nous rapprochons de cette force supérieure unique donnant sans réserve qui a créé l’univers entier, et plus nous nous en rapprochons, plus nous pouvons l’apprécier.

Cette force supérieure unique a créé la matière à partir de particules opposées, le plus et le moins. Dans un premier temps, ces particules volaient dans des directions différentes, dispersées par le Big Bang. Puis elles ont commencé à se connecter les unes aux autres comme si elles retournaient à la même force, une seule forme, uniquement recréée dans le matériau.

Ainsi, la matière a commencé à être plus connectée, jusqu’à ce que finalement les conditions de la vie soient apparues : la nature minérale, végétale et animale, et l’humain. L’homme poursuit cette approche vers l’unique force, mais maintenant il le fait volontairement avec la compréhension, l’intelligence et la conscience.

Au départ, la matière s’est propagée à partir du point du Big Bang et s’est élargie, mais ensuite, au contraire, elle a commencé à se condenser retournant à l’unité. Si nous aspirons à cette unité, si nous retournons à notre source, nous pouvons recevoir du plaisir d’elle. Aujourd’hui, cette théorie gagne en force et en reconnaissance.

De KabTv, « Une Nouvelle Vie » n°242 du 17/10/13

Souffrance cachée = plaisir révélé

laitman_564Question : Le Baal HaSoulam écrit dans « Introduction au Talmud des Dix Sefirot » : « Et nous avons déjà appris que la question du dévoilement du visage va inévitablement transformer chaque chagrin et tristesse qui sont venus au cours de la dissimulation du visage en de merveilleux plaisirs… »

Comment la douleur se transforme t-elle en plaisir si cela est arrivé dans le passé ? Peut-être que le même film est rejoué pour nous ?

Réponse :
Supposons que vous ayez mal au ventre et que vous ne pouviez rien manger parce que la nourriture vous procure de terribles douleurs. En face de vous se trouve une nourriture merveilleuse et exquise, mais vous tombez malade juste à la vue de celle-ci.

Après que votre estomac guérisse, vous pouvez profiter de tous les délices. Avant d’avoir corrigé votre problème, lorsque vous regardiez les délices, cela vous faisait mal, et maintenant vous appréciez les voir.

Il en résulte que le problème n’était pas dans le remplissage, mais en vous-même, dans vos Kelim. Le remplissage ne vous cause aucun dommage. La présence du remplissage vous dérange, mais en lui-même, il n’était pas mauvais. Le mal se trouvait plutôt dans votre maladie.

De la préparation au cours quotidien de Kabbale du 05/03/14

Vers le niveau suivant avec un minimum de pertes

Dr. Michael LaitmanQuestion : Je peux comprendre que l’égoïsme est la raison de la crise, mais je ne vois pas le rapport avec la façon dont nous pouvons monter à un certain degré en conséquence. Quels sont les signes selon lesquels nous devons monter à un nouveau niveau maintenant et ne pas continuer à progresser de façon linéaire ?

Réponse :
Vous pouvez faire ce que vous voulez : des règles différentes et en particulier celles sociales et économiques. Les politiciens font ce qu’ils croient être juste, et les économistes gèrent tout de la manière dont ils pensent que les choses devraient être, mais tout cela ne mène à rien.

Nous pouvons apprendre quelque chose uniquement si nous écoutons ceux qui comprennent le plan de notre évolution et son but, que d’autres ne peuvent pas voir parce que ce n’est pas dans notre ego, pas dans notre nature, pas dans notre pensée ni dans nos sentiments. Les gens qui le ressentent et l’atteignent doivent essayer de l’expliquer à tout le monde et le reste de l’humanité les suivra comme des petits enfants qui suivent ceux qui savent ce qui se passe. Il n’y a pas d’autres moyens. C’est comme un troupeau qui suit un seul berger qui amène le troupeau au puits ou à la maison. C’est la manière dont ce sera également dans ce cas.

Bien que très peu de gens comprennent la phase suivante, toute l’humanité doit les suivre afin d’être sauvée et atteindre le bon état avec des pertes minimales.

De KabTV, « La Dernière Génération » du 12/08/15

Une société sans concurrence

Selon la sagesse de la Kabbale, à la place des conflits, des révolutions et des guerres, le temps est venu de mettre au point un autre système de bonnes relations sociales, qui permettra de résoudre l’ensemble de ces situations terribles dans le monde. Le moyen essentiel est la cohésion correcte de la société, ce qui permet, avec notre négativité égoïste, d’activer la force positive de l’unité qui est de nature latente.

Pour cela, il est nécessaire de créer un système éducatif complet et de former les gens à suivre le format des ateliers autour d’une table ronde. Dans ces ateliers, les gens vont commencer à changer, non par la contrainte, mais d’eux-mêmes. Après tout, ils verront qu’il est possible d’établir une société qui ne repose pas sur la négativité de la concurrence égoïste où le plus fort gagne, mais sur l’unité.

Tout comme dans une famille unie, le fort n’opprime pas le faible. Au contraire, l’amour demeure parmi eux, et le petit reçoit plus de préoccupation et d’attention que ceux qui sont déjà en mesure de satisfaire leurs besoins dans une certaine mesure par eux-mêmes. Ainsi nous activons également deux forces dans une famille, mais ici notre amour est provoqué par la nature elle-même. D’autre part, que devons-nous faire dans les situations où les relations entre nous sont fondées sur des calculs individuels égoïstes et non sur l’amour ? Comment pouvons-nous transformer une société individualiste concurrentielle en une famille aimante ?

Certes, ce n’est pas à travers la pression, mais plus particulièrement avec l’aide de l’étude et d’une formation unique, dans laquelle les gens ressentiront un réel bénéfice à partir des nouvelles relations et remarqueront le succès qui leur est inhérent. Outre cela, il est souhaitable de se rappeler que la nature gère notre développement, et nous ne pouvons tout simplement pas agir en fonction de ce qui nous arrive. Quand nous sommes soumis aux impulsions naturelles du narcissisme, de nous-mêmes nous « sautons dans un feu flamboyant ».

Non, le développement de l’humanité est soumis à des lois strictes que nous n’avons pas choisies. Nous n’avons jamais eu de liberté de choix à ce sujet. Depuis le début de l’univers jusqu’à aujourd’hui, le « moteur » interne a poussé l’évolution en avant sans dépendre de nos souhaits. Cela vaut donc la peine pour nous d’étudier les processus naturels et de comprendre comment s’intégrer dans leur courant de la bonne manière.

De KabTV, « La Solution » du 06/05/15