Category Archives: souffrances

Notre aveuglement au sujet du bonheur

Notre aveuglement au sujet du bonheur

Le souvenir de l’Holocauste ne justifie pas l’inaction

Le souvenir de l’Holocauste ne justifie pas l’inaction

Donner un sens au jour du Souvenir de l’Holocauste

Donner un sens au jour du Souvenir de l’Holocauste

Pourquoi le monde compte-t-il sur l’éducation juive en 2017

Pourquoi le monde compte-t-il sur l’éducation juive en 2017

Les élections aux États-Unis : une vue d’ensemble

400px-Michael_Laitman_Teaching-mediumLien vers l’article :
http://frblogs.timesofisrael.com/les-elections-aux-etats-unis-une-vue-densemble/

La dépression chez les jeunes

laitman_600_04Je me suis entretenu aujourd’hui avec des parents qui se plaignent de l’état dépressif de leurs enfants. Ils sont perplexes et ne savent pas quoi faire. La dépression pousse souvent les jeunes à faire des choses stupides parce qu’ils font tout pour brouiller et supprimer la dépression aussi profondément que possible.
La
 dépression chez les adolescents est un problème international. Environ 15 % des adolescents sont dépressifs et dans certains pays le chiffre est supérieur à 15 %.

C’est très pénible de voir vos enfants ou vos petits-enfants dans une telle situation. De ce fait, c’est à nous d’essayer de leur fournir une existence qui a un sens parce que la vie est colorée, complexe et très profonde.

Si  nous considérons la vie comme un long fleuve tranquille, nous sommes comme des eaux usées flottant dans le tourbillon de la vie. Mais si nous les pénétrons et atteignons ses profondeurs en particulier, nous trouvons le sens de l’existence en elle, le plan de développement de la création, et nous nous rendons compte que nous sommes en fait les créatures les plus uniques dans l’univers.

Il y a un grand sens dans nos vies. Nous pouvons « nous élever au-dessus des étoiles », ce qui signifie que nous pouvons transcender le temps et l’espace et atteindre un état sans limites.

Il nous appartient de découvrir et de diffuser la connaissance à propos de cela non pas pour nous-mêmes, mais pour nos enfants et nos petits-enfants afin qu’ils puissent atteindre leur propre bonheur. Pensons à cela aujourd’hui.


Extrait de KabTV, « La Sagesse du Jour » du 17/07/2016

Pourquoi est-ce que tout cela m’arrive ?

laitman_555Question : Pourquoi de nombreux problèmes se déversent sur ceux qui vivent vertueusement, qui jamais ne font de mal à personne, et font tous les efforts pour aider les autres ? Est-ce une punition pour leurs vies antérieures ?

Réponse : Les gens ont inventé de nombreuses théories sur les châtiments pour leurs vies antérieures et les récompenses futures. En fait, personne ne sait pourquoi nous méritons des coups du destin.
Nous dépendons tous les uns des autres. Nous sommes tous à l’intérieur d’un unique réseau. Chacun de nous représente la seule âme commune d’Adam ; nous sommes un seul tout ! Le système global dans lequel nous existons est appelé « Adam ».

Chacune des parties du système est responsable des autres. Notre corps fonctionne de façon similaire : s’il y a une blessure au pied, cela touche au vif toutes les douleurs corporelles et on ne peut pas penser à autre chose que la plaie. Dans ce cas, la tête et les nerfs dépendent du pied endolori. Notre interdépendance s’étend à ce degré.

Notre monde est un système intégral. Voilà pourquoi il est nécessaire d’améliorer le monde entier, de réparer notre inclusion l’un dans l’autre et le reste des âmes. Si vous le faites, vous commencez à vous sentir dans un état parfait et absolument confortable.

Question : Qu’est-ce que la correction de notre inclusion dans d’autres âmes signifie ?

Réponse : Cela signifie l’état « d’aimer ton prochain comme toi-même ». Avant que nous nous corrigions complètement, entièrement et mutuellement, nous continuerons à poser des questions sur les raisons des afflictions terrestres sans être en mesure de trouver des réponses adéquates.

De la leçon de Kabbale en russe, le 27/09/15

Pourquoi est-ce que je souffre ?

 

laitman_628_4Question : Pourquoi est-ce que je souffre ? Pourquoi suis-je redevable envers tout le monde depuis que je suis né ?

Réponse : Vous voyez que la souffrance conduit immédiatement à s’interroger sur le sens de la vie. Autrement, vous auriez continué à gagner de l’argent et à avoir du plaisir, en se contentant de peu, et en laissant passer la vie de sorte qu’à la fin il ne vous reste rien.

La souffrance vous pousse à utiliser cette vie pour atteindre le prochain niveau de complétude et l’éternité, et pour vous élever au-dessus de la mort. Une telle aspiration à atteindre le sens de la vie est un très grand cadeau. Les souffrances sont nécessaires parce que sinon vous ne vous demanderiez pas à quoi sert cette vie.

Question : Le Créateur n’aurait-il pas pu inventer une façon où nous chercherions le sens de la vie sans souffrir ?

Réponse : Non, une personne n’est qu’un désir de recevoir et de jouir, et si elle continue à recevoir du plaisir et de la satisfaction, elle ne se poserait jamais de questions sur l’essence de son existence. Seuls les manques, les problèmes et les souffrances peuvent amener une personne à se poser des questions sur le sens de la vie. C’est ainsi que le monde est arrangé.

De la leçon de Kabbale en russe, le 27/09/15

À temps pour éviter la maladie

laitman_268_03Question : La diffusion des connaissances au sujet de la sagesse de la Kabbale n’est-elle pas une contrainte puisque dans tous les cas, la nature est encore en train de nous développer à travers les confrontations et les conflits ? Voilà comment cela a toujours été et le sera.

Réponse : Certainement. Mais si nous continuons à aller avec la nature, nous nous développons sous la pression de la douleur, de la souffrance et de la guerre.

Mais l’étude de la sagesse de la Kabbale permet de voir l’avenir à travers un « rayon X », tout comme une personne sage avec l’aide de recherches voit à l’avance de quelle manière elle tombe malade, et aussi longtemps que la maladie n’a pas progressé, elle peut l’éviter.

Nous avons deux choix :

– Attendre jusqu’à ce que la « maladie » soit découverte, et ce serait une pathologie telle qu’on ne pourrait pas y échapper, tout le monde lèverait la main et dirait : « Malheureusement, nous ne pouvons rien faire avec ces Juifs. Peut-être qu’ils devraient être détruits. »

– Ou nous voyons où nous allons, et ainsi nous résolvons à l’avance tous nos problèmes et ceux du monde. Une personne sage voit loin, comme il est dit (Ecclésiaste 2:14) : « L’homme sage a ses yeux dans la tête. »

De KabTV, « Face à Face – Comment cela fonctionne dans la réalité » du 28/10/15

Souffrance cachée = plaisir révélé

laitman_564Question : Le Baal HaSoulam écrit dans « Introduction au Talmud des Dix Sefirot » : « Et nous avons déjà appris que la question du dévoilement du visage va inévitablement transformer chaque chagrin et tristesse qui sont venus au cours de la dissimulation du visage en de merveilleux plaisirs… »

Comment la douleur se transforme t-elle en plaisir si cela est arrivé dans le passé ? Peut-être que le même film est rejoué pour nous ?

Réponse :
Supposons que vous ayez mal au ventre et que vous ne pouviez rien manger parce que la nourriture vous procure de terribles douleurs. En face de vous se trouve une nourriture merveilleuse et exquise, mais vous tombez malade juste à la vue de celle-ci.

Après que votre estomac guérisse, vous pouvez profiter de tous les délices. Avant d’avoir corrigé votre problème, lorsque vous regardiez les délices, cela vous faisait mal, et maintenant vous appréciez les voir.

Il en résulte que le problème n’était pas dans le remplissage, mais en vous-même, dans vos Kelim. Le remplissage ne vous cause aucun dommage. La présence du remplissage vous dérange, mais en lui-même, il n’était pas mauvais. Le mal se trouvait plutôt dans votre maladie.

De la préparation au cours quotidien de Kabbale du 05/03/14

Page 1 des 1912345Dernière »