Category Archives: souffrances

La différence entre les larmes spirituelles et égoïstes

514.02Question : Pleurer est une façon d’exprimer ses sentiments. Quelle est la différence entre les larmes spirituelles et les larmes égoïstes ?

Réponse : Les larmes spirituelles proviennent du fait qu’une personne ne peut pas d’accepter l’attitude du Créateur à son égard de la bonne manière. Dans notre cas, une personne pleure parce qu’elle n’a pas la possibilité d’exprimer ses émotions de la bonne façon.

Nous pouvons dire que dans le monde spirituel, une personne pleure pour les autres du fait qu’elle ne peut pas aimer ni donner, et dans notre monde, du fait que personne ne l’aime, qu’elle n’est pas satisfaite.

Extrait de KabTV, « Les États Spirituels » du 06/11/2022

Pleurer est la manifestation de l’égoïsme

292Question : Pleurer est une des manifestations de notre égoïsme, de son incapacité à posséder quelque chose, ni d’avoir de la sympathie pour quelqu’un. Pensez-vous qu’une personne ne puisse pleurer que pour elle-même ? Ne peut-elle pas pleurer pour les autres ?

Réponse : Non, pas du tout. Seulement si elle s’imagine à leur place ou comprend que cela la concerne. En général, elle ne peut en aucun cas pleurer pour les autres. Elle se réfère toujours à une expérience personnelle.

Et si sa propre expérience est si proche d’elle qu’elle ne peut se retenir d’exprimer ses émotions, alors elle pleure. Pleurer signifie être incapable de réagir correctement.

Question : D’après ce que j’ai compris, cela peut même être vérifié. Disons qu’il y a un nombre énorme de personnes qui meurent à chaque instant, quelque chose leur arrive mais notre égoïsme n’y réagit pratiquement pas. Cependant, si une personne proche de mon égoïsme meurt, alors il est clair que je réagis. Puis-je le vérifier de cette façon ?

Réponse : Bien sûr.

Extrait de KabTV, « Les États Spirituels » du 06/11/2022

Vers une ère de prospérité

263Nous devons donner l’exemple au monde entier de ce que nous atteignons si nous utilisons la connaissance de la Kabbale pour unir, non pas même les masses, mais plusieurs dizaines de milliers de personnes.

A quel point elles commenceront à se sentir mieux, plus claires et plus spirituelles. Quelles bonnes interactions se développeront entre elles. Comme la sécurité et la propreté des quartiers où elles vivent augmenteront, il y aura moins de maladies et moins de problèmes avec les enfants. Même l’argent qu’elles ont sera soudainement suffisant pour tout. Une personne, sans rien changer, ne connaîtra plus aucun problème.

La Lumière supérieure qui se manifeste entre nous commencera en quelque sorte à modérer et à pacifier. Et les gens seront d’accord avec cela et en seront heureux. Ils cesseront d’être malades, ils commenceront à sourire. C’est ainsi que le Baal HaSoulam décrit la société future dans son article « Dissimulation et Dévoilement de la face du Créateur ». Nous pouvons y parvenir.

Ne pouvons-nous pas rendre les gens heureux ? Je donnerais tout ce que je sais et comprends pour cela.

Aujourd’hui, pour la plupart des pays, ce serait une méthode de salut. Et demain, il en sera de même pour le monde entier.

Extrait de KabTV, « J’ai reçu un appel – Deux voies de développement de l’humanité » du 19/10/2013

De fardeau en fardeau

525Commentaire : Vous avez dit que si une personne n’a pas réalisé son rôle à temps, alors dans le futur cela devient un fardeau une lourdeur et une incapacité à faire quoi que ce soit. Mais il y a aussi une sorte de poids lorsqu’elle a fait tout ce qui était possible, mais qu’une nouvelle Aviout (désir) lui a été ajoutée.

Ma Réponse : Cet ajout, elle le comprend, et sait ce qu’elle doit faire ensuite. Elle est comme un athlète qui a sauté en hauteur deux mètres et maintenant deux centimètres supplémentaires sont ajoutés.

Question : Et quelle est la différence ?

Réponse : Il comprend de quelle manière et pourquoi c’est nécessaire. S’il a correctement accompli la tâche précédente, s’est élevé et s’est développé, alors il comprend parfaitement où il va ensuite.

Question : Et quelle est la différence entre le poids initialement fixé et celui qui est ajouté ?

Réponse : Tout d’abord, la personne est satisfaite du poids. Si elle a accompli correctement l’état précédent, le suivant est souhaitable. Comme ce sauteur qui sait qu’il doit franchir deux mètres et deux centimètres.

Mais si elle a commencé à se relâcher à cause de l’atteinte précédente, c’est-à-dire qu’elle ne l’a pas terminée, qu’elle l’a mal faite ou qu’elle a tardé, et ainsi de suite, alors pour elle les deux mètres et deux centimètres, qui de toute façon sont là, deviennent négatifs et indésirables.

Elle les ressent comme un énorme stress, comme un fardeau dans la vie sous forme de problèmes au travail, à la maison, de maladies, venant de l’environnement, peu importe, tous ensemble. Après tout, l’image intégrale commence à exercer une pression sur elle avec tout ce dont elle dépend. Son égoïsme, son désir d’avoir du plaisir ressent des émotions négatives au lieu d’émotions positives qu’elle aurait dû obtenir.

Si une personne qui avance avec l’aide d’une méthodologie intégrale prend du retard et qu’elle ne fait pas ce qu’elle aurait dû faire à l’étape précédente, alors toutes sortes de haine se retournent contre elle, le harcèlement commence et ainsi de suite. Cela est même arrivé aux plus grands kabbalistes.

Cependant, ne vous rassurez pas en vous disant que vous êtes grand et que c’est pour cela que vous êtes harcelé, essayez de faire tout ce que vous pouvez.

Question : Que se serait-il passé si elle avait tout mis en œuvre à temps ?

Réponse : Elle avancerait plus facilement et plus rapidement.

Extrait de KabTV, « J’ai reçu un appel – Les variétés de souffrance » du 05/10/2013

Comment pouvez-vous atteindre le succès ?

549.02Question : Lorsque vous parlez avec des personnes, comment pouvez-vous savoir par des calculs si leur action sera réussie?

Réponse : Vous ne savez pas ce qu’est le succès. Il est tout à fait possible que vous vous « preniez un coup sur la tête » venant du résultat de votre travail, et ce sera un succès. Le succès peut ne pas correspondre au fait que tout se termine avec succès comme vous l’aviez prévu.

Comment savoir ce qu’est le véritable succès, sous quelle forme il se présente et comment il devrait vous tomber dessus ? Il est possible qu’en réalité l’échec soit un succès, sinon vous et votre chance, selon vos calculs, auriez vogué vers on ne sait où et consumé votre vie. L’échec vous conduit à l’étape suivante, à la nécessité de vous élever, tandis que la chance au contraire vous détend.

Question : Avez-vous eu des exemples clairs où vous avez vu de telles choses dans votre propre expérience ?

Réponse : Parfois, mon professeur le Rabash me donnait une très forte « pichenette sur le nez ». C’était très douloureux et insultant pour moi, mais à ce jour je lui en suis reconnaissant. Il ne le faisait pas assez et il aurait dû le faire davantage. Il m’aimait trop.

Question : Est-il vraiment possible d’atteindre le succès uniquement par des coups ?

Réponse : Et comment pouvez-vous faire autrement face à l’égoïsme ? Il n’y a pas d’autre moyen. Notre nature, quoi qu’on en dise, ne fonctionne jamais dans un état calme et agréable.

Bien sûr, les coups peuvent être doux lorsque vous vous affûtez à l’intérieur du groupe et savez ce que vous gagnez en même temps. C’est ainsi qu’il faut s’organiser.

Extrait de KabTV, « J’ai reçu un appel – Le véritable succès » du 21/08/2013

Si le corps se sent mal à l’aise

559Question : Comment un kabbaliste regarde-t-il les états qui mettent son égoïsme mal à l’aise?

Réponse : Il les analyse tout simplement comme un chercheur qui s’étudie lui-même et qui essaie d’évaluer tous ses états de la manière la plus objective possible, et surtout comment dans chaque état obtenir une connexion maximale au Créateur, à la force supérieure, car tout en dépend.

Plus nous attirons le Créateur, plus vite nous traversons tous les états. C’est tout notre travail.

Soit j’essaie de me rapprocher du Créateur afin d’aller plus vite, et c’est une voie de développement spirituel égoïste, bien que spirituelle, soit j’essaie de le faire pour Lui faire plaisir, pour exprimer mon amour pour Lui, auquel cas mon plaisir est la sensation de plaisir que je suscite en Lui.

Et je vérifie ensuite si je peux faire les mêmes actions par rapport à Lui sans en ressentir de plaisir, afin que cela ne me corrompe pas et ne me récompense pas.

Si je peux le faire sans récompense, c’est déjà une bonne étape. Ou peut-être devrais-je recevoir du plaisir afin de Lui plaire encore plus. En général, il y a plusieurs étapes supplémentaires.

Extrait de KabTV, « J’ai reçu un appel – Si le corps se sent mal à l’aise » du 06/08/2013

Un long chemin et un court chemin

Comment pouvons-nous développer en nous une sensibilité telle que nous comprendrons que si nous espérons construire notre âme sans l’aide du Créateur, alors nous prenons un chemin long et indirect ?

Nous ressentirons que nous prenons un long chemin à chaque fois, et cela nous poussera à chercher constamment des moyens de le raccourcir et de le diriger directement vers le Créateur. C’est ce long chemin qui nous dirige vers le Créateur parce que nous essayons toujours de le redresser.

Tout dépend de l’authenticité du cœur, s’il est dirigé directement vers le Créateur ou non à travers les amis. Cela détermine si le chemin sera long ou court. Imaginez comment nous nous contorsionnons à l’intérieur de nos cœurs et nos esprits, afin d’éviter la connexion aux amis et de ne pas nous rapprocher d’eux ainsi que du Créateur ouvertement et directement. Cela signifie que nous ne prenons pas le chemin direct.

Extrait de la 1ère partie de la Leçon quotidienne de Kabbale, « Si le Seigneur ne bâtit pas une maison, ses bâtisseurs y travaillent en vain » du 30/08/2022

Pourquoi maigrir ?

629.4Question : Pourquoi les gens veulent-ils toujours perdre du poids ?

Réponse : Parce que les produits pour maigrir sont plus chers que les produits pour grossir. Et de ce fait, quelqu’un en profite.

Question : Mais en réalité, quel est le problème de l’excès de poids ?

Réponse : Il est très facile de grossir avec les produits d’aujourd’hui, mais il est très difficile de perdre du poids. Par conséquent, la perte de poids est considérée comme un culte, comme une sorte d’exploit.

En fait, cela n’a aucun rapport avec quoi que ce soit, et les gens ne vivent pas plus longtemps, ne sont pas en meilleure santé. C’est juste considéré comme une forme de culte. Je pense que cela va bientôt passer. Toute forme de violence contre soi-même n’est pas bonne. Une personne devrait être normale. Mais personne ne connaît cette norme et ne peut l’établir. C’est juste qu’une personne devrait manger normalement.

Si nous nous débarrassons de tous les excès qui inondent nos marchés alimentaires et tout le reste, et que nous arrivons à un mode de vie rationnel, alors tout le monde aura un poids normal. Eh bien, vous ne pèserez pas soixante kilogrammes mais soixante-dix. Vos mensurations ne seront pas 90-60-90 mais quelques centimètres de plus. Et alors ? Vous n’aurez pas recours à la chirurgie plastique parce que vous commencerez à voir non pas l’apparence d’une personne mais son monde intérieur.

Extrait de KabTV, « J’ai reçu un appel – Pourquoi maigrir » du 03/03/2013

Jusqu’à ce que l’humanité mûrisse

962.7Les Juifs sont le groupe qui doit enseigner au reste de l’humanité la méthode d’élévation vers la prochaine dimension, l’entrée dans le monde supérieur, et sa révélation ici et maintenant.

C’est pourquoi tous les peuples du monde pensent subconsciemment que les Juifs cachent quelque chose, qu’ils ont une sorte de secret qui interfère avec tous les autres, qu’ils volent tout le monde et sont la cause des malheurs de l’humanité. Tout cela est effectivement écrit dans le Livre du Zohar, le principal ouvrage de la Kabbale.

Mais le problème est que tout au long de l’histoire jusqu’à aujourd’hui, nous n’avons pas pu dévoiler la Kabbale parce que nous avons dû attendre que l’humanité mûrisse et se révèle comme globale et intégrale, et commence à renoncer à son habituel développement culturel, technologique et social, qui montrera tout son échec.

Lorsqu’elle posera la question « A quoi servons-nous ? Pourquoi existons-nous ? » alors la Kabbale apparaitra et ces mêmes Juifs se présenteront et expliqueront pourquoi nous existons tous.

Extrait de KabTV, « Gros Plan – Autour du Monde » du 20/02/2011

Pour quelles actions le Créateur punit-Il une personne ?

928Question : Existe-t-il des récompenses et des punitions qui viennent directement du Créateur, et non par le biais de la nature environnante, des gens et de la société ? Une personne ressent simplement que le Créateur lui envoie quelque chose.

Réponse : Oui. Mais pour cela, une personne doit s’adapter et se placer sous le contrôle du Créateur, alors elle le ressentira.

Question : Pour quelles actions le Créateur punit-il une personne ?

Réponse : Pour celles qui ne mènent pas au but de la création. Il ne s’agit pas d’une punition, mais simplement de modifications, de restrictions, et d’une sorte d’étayage. C’est ce qu’on appelle travailler sur les erreurs.

Extrait de KabTV, « Les États Spirituels » du 31/05/2022