Category Archives: Sources kabbalistiques

Réponses à vos questions, n°131

laitman_269Question : Dans quel livre la traversée de la Machsom (Barrière) est-elle décrite ? Se pourrait-il que je l’aie déjà franchise et ne l’aie pas remarqué ?
Réponse : Vous pouvez en apprendre davantage à ce sujet en lisant le matériel du Baal HaSoulam sur le sujet du Tsimtsoum Aleph (Première Restriction, ndt).
Question : Pour un kabbaliste, qui sont les autres ? Est-ce que ce sont ses amis dans un groupe ou toute personne est-elle considérée comme l’une des autres ?
Réponse : D’abord, ce sont ses amis sur le chemin du développement spirituel et ensuite tous ceux qui sont attachés à lui.
Question : Qu’est-ce qui est « bon » dans la spiritualité, et en quoi c’est différent du « bon » matérialiste ?

Réponse : Le bon dans la spiritualité représente le bien absolu qui conduit une personne au but de sa création.

Lire un texte kabbalistique

laitman_528_01Question : Est-ce qu’un même texte ou un même livre peut être compris différemment lorsqu’on le relit ? Si oui, quelle en est la raison ?

Réponse : Cela ne dépend que de la personne parce que deux personnes qui lisent le même livre sont dans des états totalement différents.

Le livre a été écrit par un kabbaliste qui ressentait le monde spirituel et qui a exprimé ses impressions de son haut niveau par des mots, des phrases et des caractères. Par conséquent, tout en lisant le texte kabbalistique, nous devons ressembler à ce kabbaliste autant que possible afin de ressentir, au moins dans une certaine mesure, l’état où il se trouvait.

En même temps, nous faisons tout ce que nous pouvons pour accomplir ce qui est dit dans les écrits avec l’aide de notre professeur, selon les conseils donnés aux étudiants de Kabbale pour se réunir, lire les sources de la Kabbale, et ensuite discuter de ces sujets.

Nous devons nous concentrer sur les sources kabbalistiques et aspirer à ressembler aux récipients spirituels autant que possible dans nos relations dans la connexion complète entre nous quand nous nous réunissons, dix personnes étudiant à partir d’une source. Nous devrions essayer d’atteindre la racine spirituelle, ce qui signifie la hauteur de la personne qui l’a écrite.

Nous devons nous connecter et ressembler à l’état spirituel, en attendant que la même Lumière nous affecte, que le kabbaliste a découvert et décrit dans ses écrits.

De la leçon de Kabbale en russe, le 07/02/16

Dans quelle langue devrait-on étudier la sagesse de la Kabbale ?

Laitman_107Question : Faut-il diffuser avec des définitions provenant de sources spirituelles dans la langue russe, en plus de l’hébreu, pensant qu’avec une opération spécifique cela pourrait réunir un plus grand cercle de personnes autour de la sagesse de la Kabbale ?

Réponse : La sagesse de la Kabbale peut être étudiée dans toutes les langues, même si ses concepts, comme dans chaque science, sont conservés dans la langue originale dans laquelle ils ont été découverts, ce qui veut dire, en hébreu. Mais à part cela, il est possible d’étudier sans aucune limite de langue.

Est-il nécessaire d’enseigner le Sidour ?

laitman_527_05Question : Dans votre blog, vous incluez certains Psaumes de David. Serait-il également utile d’inclure de la même façon les principales prières du Sidour (Livre de Prières), qui sont essentielles pour notre avancement spirituel ?
Réponse : Je pense qu’il est encore trop tôt pour étudier le Sidour. Nous parlons dans nos leçons des prières comme l’expression correcte du fait de se tourner vers le Créateur, de Sa révélation aux kabbalistes.

Les kabbalistes ont découvert le Créateur, et à partir de leur expérience pratique en se tournant vers Lui, ce qui signifie la création à l’intérieur d’eux de désirs, de demandes, MAN, ils ont décrit la formation des prières pour nous.

Mais nous devons nous-mêmes être en connexion avec le Créateur, au moins au niveau de Lo Lishma (pas en Son nom), de sorte que les mots du Sidour qui ont été créés par les géants kabbalistes, les participants à la Grande Assemblée il y a plus de deux mille ans, ne semblent pas naïfs et étranges.

De quoi parlent les livres de Kabbale ?

laitman_527_04Question : Les livres de Kabbale sont-ils écrits selon la tradition juive ?

Réponse : Les livres de Kabbale n’ont rien à voir avec une quelconque tradition. Ils expliquent comment traiter les autres et comment construire une relation entre ce monde et le plus haut monde, pour découvrir les parties secrètes de l’univers, tous les autres mondes qui sont autour de nous et qui nous gouvernent.

Ensuite, nous serons en mesure de gérer nos vies dans l’ordre inverse. En même temps, nous irons au-delà des limites physiques de nos courtes vies, de nos petites forces, et nous pourrons voir à travers le temps.

Il n’y a pas besoin de lier la sagesse de la Kabbale à aucune tradition ; un kabbaliste peut être Indien, Arabe, Norvégien ou d’Amérique du Sud, peu importe qui. La Kabbale ne dit rien sur les règles terrestres sauf une : rassembler les gens dans un unique tout intégré, tout comme la nature tout entière.

De l’Exposé au Centre Culturel Juif de Moscou, le 24/11/15

Comment lit-on les textes kabbalistiques ?

laitman_216_01Question : Comment des textes comme Le Livre du Zohar et Shamati travaillent et m’influencent lorsque je les lis avec les autres, et comment m’influencent-ils si je les lis seul ? Et qu’est-ce qui est préférable ?

Réponse : Dans les deux cas, l’Ohr Makif (Lumière Environnante) est éveillée ; nous devons les lire à la fois seuls et ensemble, mais c’est plus efficace de les lire ensemble.

Question : Quelles prières particulières valent la peine que je les lise avant d’aller dormir afin que le sommeil m’ouvre spirituellement ?

Réponse : N’importe quelle partie d’un article du Baal HaSoulam ou du Rabash qui semble appropriée pour vous.

Comment pouvons-nous changer la situation en Israël : un problème universel

laitman_254_03Question : Je regarde ce qui se passe autour de moi et je vois que les gens sont dans une hystérie calme, ne comprenant pas ce qu’il faut faire. Comment pouvons-nous transmettre l’essence de ce qui se passe à une personne ordinaire ?

Réponse :
L’explication doit être pratique : que pouvons-nous faire pour éradiquer la racine de ce problème, car elle grandit de plus en plus, devenant plus difficile à cerner, et nous ne pouvons pas traiter avec elle. Elle peut disparaître pendant un certain temps, puis se rallumer de nouveau, mais à un autre niveau.

Question :
Il est important qu’une personne comprenne que tout ce qui arrive est global, et non pas un problème israélien local.

Réponse :
En effet, il s’agit d’un problème universel. De ce fait, nous devons le résoudre au niveau de la gestion supérieure. Et il est dit que tout est entre nos mains.

Si nous prenons les sources kabbalistiques, il est indiqué très clairement en elles que le peuple d’Israël est la cause de toutes les souffrances dans le monde. C’est écrit dans Le Livre du Zohar. Il est impossible de discuter de cela. Au fil des ans, le monde devient de plus en plus antisémite.

Le Livre du Zohar a été écrit il y a des milliers d’années, et il dit très simplement que tous les problèmes viennent dans le monde spécifiquement à cause d’Israël ! Israël est à blâmer pour la souffrance du monde.

Ici, il est très important de préciser que, si le plus grand livre et le plus sacré parle de cette façon à propos de notre peuple, il semble que nous devons clarifier ce point, surtout en cette période troublée.

À suivre…

De KabTV, « La Situation d’Urgence Actuelle en Israël » du 14/10/15

Quelle partie du Zohar devrions-nous lire ?

Laitman_151Question : Le Livre du Zohar est une part importante de l’étude de la Kabbale, mais en même temps, Le Livre du Zohar est divisé en plusieurs parties et il est très compliqué. Il y a trois volumes qui expliquent les cinq livres de la Torah (le Pentateuque).

Au-delà de cela, il y a Le Nouveau Zohar et d’autres livres qui ne sont pas inclus dans les autres volumes tels que Les Secrets des Lettres (Sitrei Otiyot), Raza de Razin, et ainsi de suite.

Récemment, je suis tombé sur un livre intitulé Parachat Pinchas (la section hebdomadaire de la Torah Pinchas) en russe, traduit par Ephraïm Bauch, et je n’ai pas trouvé ce livre dans les éditions que vous avez publiées.

De ce fait, tout cela constitue-t-il Le Livre du Zohar ? Est-ce que tous ces livres attirent la Lumière, même le Raza de Razin mentionné ci-dessus qui parle des différentes lignes sur la paume de la main ? S’il vous plaît, dites-moi ce qu’est Le Livre du Zohar complet ?

Réponse :
Il existe de nombreuses versions, commentaires et traductions du Livre du Zohar. Pour éviter toute confusion, je recommande uniquement Le Livre du Zohar avec le Commentaire du Soulam (Échelle) par le Baal HaSoulam, ou Zohar La’am en hébreu ou la version qui est traduite dans différentes langues.

Où est le monde supérieur ?

laitman_944Question : Nos vies sont si primitives : métro boulot dodo. Et vous parlez d’une sorte de « monde supérieur » !

Je voudrais le voir, mais lorsque je lève les yeux, je ne vois que le plafond. Est-il possible de changer quelque chose dans ma vie ? Où est ce monde supérieur ?

Réponse :
Quand on parle du monde supérieur, qui est situé au-dessus de notre monde, la sagesse de la Kabbale ne veut pas dire une hauteur ordinaire, comme si c’était un plafond ou des étoiles dans le ciel ; cela parle des caractéristiques humaines internes et supérieures. Parfois, nous disons : « Quelle grande personne, elle est au-dessus de tout le monde », mais nous ne voulons pas dire sa taille. Napoléon mesurait un mètre cinquante, en même temps, il était une grande personnalité. Donc, il est d’abord nécessaire de clarifier ce que « bas « et « haut » signifient.

Dans la Kabbale, « supérieur » signifie « supérieur » selon des caractéristiques. Les caractéristiques supérieures sont le don sans réserve, l’amour, la connexion et l’unité. Et si nous indiquons qu’une personne est basse et inférieure, nous nous référons à ses caractéristiques lamentables, pas à la hauteur.

Ainsi, nous appelons le monde spirituel le monde supérieur parce que l’amour et l’unité y résident. Et s’y approcher est possible précisément grâce à la connexion et à l’unité.

Pourquoi ne ressentons-nous pas le Créateur ? Parce qu’il n’y a pas d’unité entre nous. Si nous voulons ressentir la force qui entoure, enveloppe et comprend toute la création en son sein, nous avons besoin de nous connecter et de devenir comme un seul.

La sagesse de la Kabbale dit que même si dix personnes se connectent et se réunissent comme une seule personne, alors elles ressentiront la force supérieure, le monde supérieur. C’est spécifiquement cette connexion que nous essayons de mettre en œuvre dans les groupes kabbalistiques.

Et cela est l’essence de la méthode qui est décrite dans les livres originaux de la Kabbale comme le Livre du Zohar et les livres originaux du Ari et du Baal HaSoulam.

Du Programme de la Radio Israélienne 103FM, le 06/09/15

Lorsque nous ouvrons le Livre du Zohar

Dr. Michael LaitmanQuestion : Quand on commence la lecture du Livre du Zohar, pourquoi demandez-vous souvent : « Avez-vous quelque chose à demander au Créateur ? »

Réponse :
Bien sûr, sinon pour quelle raison avez-vous le Livre du Zohar ? Après tout, pourquoi est-ce que vous l’ouvrez ? C’est pour découvrir la vérité. La vérité est révélée seulement si vous éveillez la ligne droite, qui est l’amour. Lorsque vous l’éveillez, vous devez comprendre, ressentir et découvrir qu’en fait il n’y a pas d’amour à l’intérieur de vous, mais seulement la haine. Et de plus, il y a une haine telle que vous n’êtes pas capable de vous asseoir à côté de vos amis.

Afin de ne pas rester indifférent l’un à l’autre, il est nécessaire d’exiger que le Créateur révèle tout cela pour nous : l’amour, la haine, la coopération mutuelle et les conflits entre nous. Il nous manque le troisième facteur, qui est de se concentrer et d’exiger ! Le Créateur est une force, une condition, et un système qui demande une direction constante vers lui. Tant que cela n’existe pas, vous devez beaucoup travailler. Il n’y a rien qui puisse être fait à ce sujet, car il est impossible de passer outre ces niveaux.

De KabTV, « Les Secrets du Livre Éternel » du 06/05/15