Category Archives: Spiritualité

L’altruisme des actions

962.2Question : Le Baal HaSoulam dit qu’il est nécessaire de considérer le Créateur non pas comme une personne, mais comme les lois de la nature. Il s’avère que si vous suivez les lois de la nature, vous êtes récompensé, et si vous ne le faites pas, vous recevez des coups. Peut-on considérer la nature de cette façon ?

Réponse : Oui. Ce n’est pas important. Nous devons essayer d’agir tout le temps de telle sorte que nous nous rapprochions du Créateur dans le désintéressement de nos actions.

Question : Disons qu’en observant les lois de la gravité, je vis. Et il importe peu que je les comprenne ou non. En est-il de même pour le Créateur ? Il dit : « Nous devons nous connecter à d’autres personnes. » Je le fais, c’est tout, je vais bien. Si je ne le fais pas, je me sens mal.

Réponse : Non. Bien ou mal, vous ne pouvez pas le déterminer sinon vous agirez de manière à vous sentir bien et non mal.

Commentaire : En général, si j’observe cette loi et que je me rapproche des autres d’une manière ou d’une autre, alors je devrais comprendre que j’obtiendrai quelque part une sorte de récompense pour cela, même si je ne la vois pas.

Ma Réponse : Il s’agit toujours d’une récompense.

Commentaire : Mais je ne la vois pas.

Ma Réponse : Cela n’a pas d’importance. Vous ne voyez pas non plus l’argent à la banque.

Commentaire : Oui, mais je peux toujours le retirer.

Ma Réponse : Ici aussi vous espérez pouvoir la retirer.

Extrait de KabTV, « Les États Spirituels » du 31/05/2022

Pour quelles actions le Créateur punit-Il une personne ?

928Question : Existe-t-il des récompenses et des punitions qui viennent directement du Créateur, et non par le biais de la nature environnante, des gens et de la société ? Une personne ressent simplement que le Créateur lui envoie quelque chose.

Réponse : Oui. Mais pour cela, une personne doit s’adapter et se placer sous le contrôle du Créateur, alors elle le ressentira.

Question : Pour quelles actions le Créateur punit-il une personne ?

Réponse : Pour celles qui ne mènent pas au but de la création. Il ne s’agit pas d’une punition, mais simplement de modifications, de restrictions, et d’une sorte d’étayage. C’est ce qu’on appelle travailler sur les erreurs.

Extrait de KabTV, « Les États Spirituels » du 31/05/2022

La Lumière est le fondement de la vie

294.1Question : Le plaisir est-il une sorte de substance spirituelle ?

Réponse : Le plaisir est la satisfaction par l’énergie supérieure.

Même dans notre monde, il nous vient d’en haut. La vie qui fait tourner les atomes, qui maintient les molécules, et toutes les transformations chimiques et biologiques qui nous remplissent et nous spiritualisent, tout cela est appelé Lumière dans la Kabbale.

Question : La Lumière dont parle la Kabbale et dont le Ari parle au tout début de son livre L’Arbre de vie, et la lumière dont Einstein parle comme d’une sorte de substance dans sa théorie de la relativité, sont-elles des concepts sans ambiguïté ?

Réponse : Dans notre monde aussi, la lumière est le fondement de la vie. Mais c’est une conséquence de la Lumière spirituelle dans le monde matériel, car notre monde est construit comme une empreinte du monde supérieur.

La Lumière est la plus haute énergie spirituelle à partir de laquelle une petite étincelle a fait irruption dans notre monde, dans notre univers vide, et a donné naissance à tout ce qui y existe aujourd’hui : tout ce que nous savons et ne savons pas encore.

Extrait de KabTV, « Gros Plan – Est-ce que Dieu existe ? »

La Sefira : l’interaction entre le Créateur et la Création

557Question : Que sont les dix Sefirot ?

Réponse : Lorsque la création commence à interagir avec le Créateur et que les relations entre eux sont remplies de sens, de force et d’intention, alors elles sont appelées Sefirot.

Si une personne atteint l’attitude du Créateur à son égard et y réagit correctement, ces dix degrés se transforment en dix Sefirot. « Sefira » vient du mot « brillant».

Une personne commence à ressentir comment le Créateur la traite et comment elle devrait traiter le Créateur. En d’autres termes, il y a une sorte de système qui existe potentiellement, et lorsque nous l’atteignons, nous y apportons nos sensations et cela s’appelle Sefira. C’est alors que tout le système s’ouvre, brille, resplendit pour ainsi dire.

Extrait de KabTV, « Les États Spirituels » du 10/05/2022

La tâche de chaque personne

293Question : Pourquoi la Kabbale dit-elle que chaque personne devrait se changer elle-même ? Si nous sommes tous un seul système commun, que les kabbalistes changent tout.

Réponse : Comment puis-je vous changer ? Vous avez votre propre égoïsme, vos propres qualités ; j’ai les miennes, et je n’ai aucun pouvoir sur vous. Chaque personne doit atteindre cet état, et chacun peut et doit finalement contrôler son propre destin. C’est alors qu’elle parviendra à la compréhension d’une idée commune, d’une pensée commune.

Question : Donc la Kabbale donne à une personne l’opportunité de devenir le maître de son propre destin et ne prédit pas seulement certains événements ?

Réponse : La Kabbale ne fait pas du tout de prédictions. C’est exactement ce qui est interdit dans la Kabbale, parce que vous allez plus loin dans la prédiction du futur, au lieu de vous changer par vous-même pour que ce futur soit bon.

Question : Donc, en principe, les prédictions ne changent rien ?

Réponse : Bien sûr. Ce n’est qu’un jeu, et c’est pourquoi la Kabbale l’interdit.

Mais il y a l’immortalité ! Et il est très facile d’atteindre ce degré. J’invite tout le monde.

Extrait de KabTV, « Gros Plan – Les Secrets de l’Immortalité » du 07/01/2011

La racine spirituelle du chiffre dix

721.03Question : Quelle est la racine spirituelle du chiffre « 10 » ?

Réponse : La racine spirituelle du chiffre 10 est qu’après 10 degrés, la racine de ce calcul est révélée. Par conséquent, l’essence de l’attitude du Créateur envers la création, et vice versa, se manifeste dans le 10. En d’autres termes, il est nécessaire de passer par 10 degrés de la création au Créateur et du Créateur à la création pour que l’un ressente l’autre.

Question : Comment le chiffre 10 est-il lié au nom à quatre lettres du Créateur « Yod-Hey-Vav-Hey » ?

Réponse : Dix ou quatre, c’est la même chose. Si nous révélons brièvement la qualité du Créateur et la qualité de la création, alors la relation entre elles peut être combinée dans le nom à quatre lettres du Créateur, c’est-à-dire en quatre étapes, ou elles peuvent être étendues et expliquées en 10 étapes. Mais en pratique, c’est la même chose.

Extrait de KabTV, « Les États Spirituels » du 10/05/2022

L’effet de la Terre d’Israël

538Question : Des personnes qui entreprennent un développement spirituel essaient de s’installer en Israël, elles semblent être attirées par cette terre. Cependant, nous ne voyons pas qu’en venant ici, elles deviennent plus spirituelles. Cela signifie-t-il que la terre n’a pas d’effet sur elles ?

Réponse : Et cela ne devrait pas. Après tout, nous devons faire des efforts particuliers pour commencer à nous élever spirituellement.

Commentaire : Je pensais que la Terre d’Israël influençait une personne qui vient ici, et qu’elle devenait meilleure et plus gentille.

Ma Réponse : Au contraire ! Ceux qui viennent ici sont sous l’influence de certaines forces qui ralentissent leur développement. Une personne devrait faire plus d’efforts. Mais en même temps, avec leur aide, elle atteint des degrés spirituels plus élevés.

Extrait de KabTV, « Les États Spirituels » du 26/04/2022

Tout a commencé avec la fille de Pharaon

608.01Question : Que signifie le nom de la fille du Pharaon « Batya » (« Bat de Yod-Hey |NDT: Le Seigneur]») ?

Réponse : C’est le nom de la force du Créateur.

Ce n’est pas une femme ou une fille qui a sorti Moïse du Nil, mais une force spirituelle qui s’est manifestée à l’intérieur de l’âme. Cette force est appelée « Moïse » (Moshé) du mot « Limshokh » (tirer). Elle tire le désir appelé Moïse hors de l’égoïsme initial, et ce désir s’élève alors à la qualité du don sans réserve et de l’amour.

En d’autres termes, la fille du Pharaon est une des qualités de l’égoïsme, qui s’en détache et commence à travailler contre son père, Pharaon. Nous pouvons dire que c’est un point dans le cœur, qui tire ensuite tous les autres désirs.

Tout a commencé avec Batya. Elle a trouvé Moïse dans le Nil, l’a élevé et l’a accompagné durant sa croissance.

Extrait de KabTV, « Les États Spirituels » du 19/04/2022

Le centre spirituel du monde

747.01Question : Quel est l’effet de la terre d’Israël sur les gens ? Il y a neuf zones climatiques ici, et dans chacune d’elles, il y a certaines forces spirituelles qui influencent une personne.

Réponse : C’est un endroit très spécial sur la planète et il y a en lui un grand nombre de zones naturelles. Vous pouvez conduire du nord au sud et en pratiquement quelques heures, vous traverserez une grande variété de zones géographiques. Pour faire cette expérience dans un autre pays, il faut voyager des centaines de fois plus.

Question : Il est écrit dans toutes les sources qu’Israël est le centre du monde, le cœur du monde. Qu’est-ce que cela signifie ?

Réponse : Cela signifie le centre spirituel du monde. Bien sûr, on peut vous dire qu’il y a la Mecque, Médine et d’autres lieux saints.

Cependant, le centre du monde signifie un endroit sur notre planète qui a un certain pouvoir spirituel, correspondant à la racine spirituelle. C’est pourquoi il est spécial.

Extrait de KabTV, « Les États Spirituels » du 26/04/2022

Pharaon : travailler dans la raison

214Question : Comment Pharaon, la force négative en nous, peut-il rapprocher les gens qui veulent atteindre le Créateur ?

Réponse : La force de Pharaon ne nous semble que négative. En fait, elle nous taquine en quelque sorte et nous rapproche du Créateur.

Elle réveille l’égoïsme en nous et nous tire vers l’avant, ostensiblement pour des satisfactions égoïstes. Lorsque nous nous rapprochons, il s’avère soudain que nous ne pouvons rien découvrir ni personne avec l’aide de l’égoïsme. Nous restons comme avec un pichet brisé.

Cela signifie que nous parvenons à atteindre le Créateur à travers la reconnaissance du mal de notre nature.

Question : Pharaon signifie travailler dans la raison lorsqu’une personne veut comprendre l’ensemble du processus avec son intelligence. Qu’y a-t-il de mal à cela ?

Réponse : Ce n’est pas la question. Ce n’est ni bien ni mal. Mais il est impossible de comprendre ce processus avec votre intelligence, tout comme il est impossible de voir le monde spirituel avec nos yeux. Nous comprenons que notre vision ne perçoit qu’une certaine quantité d’informations à une certaine fréquence et rien d’autre. Un réglage approprié est nécessaire ici, et il est obtenu à travers l’assiduité.

Extrait de KabTV, « Les États Spirituels » du 14/04/2022