Category Archives: Spiritualité

La Kabbale donne l’opportunité de vivre en totale harmonie

connectLa Kabbale est une science qui révèle la gouvernance Supérieure sur tout l’univers, y compris notre monde matériel.

L’univers tout entier est gouverné par une seule loi, qui peut être appelée la loi de la Nature ou du Créateur. C’est la loi de l’amour universel, d’harmonie et de bonté. La méthode de la Kabbale offre à l’humanité une opportunité d’étudier cette loi et de structurer nos vies conformément à elle.

Tout comme nous avons besoin d’étudier les lois de la physique, chimie, et biologie pour exister normalement dans notre monde, l’étude de la Kabbale en est tout autant essentielle.

Seule la connaissance et l’équivalence à cette seule loi de l’univers peut sauver le monde des guerres, catastrophes naturelles, souffrances, amenant toute l’humanité à une totale harmonie et un équilibre avec la Nature.

Il ya a un océan de satisfaction spirituelle juste sous notre nez

satisfaction spirituelleLa fatigue que nous ressentons nous est envoyée de manière déliberée d’En Haut. Il nous semble qu’il n’y a rien de bon dans la spiritualité et que la leçon d’aujourd’hui parle de la même chose que celle d’hier. Et cette fatigue que nous ressentons ne pourra que s’accroître. Si une personne ne reçoit pas l’énergie de son entourage (le groupe et les livres) alors il ne sera pas capable de continuer d’avancer spirituellement.

Nonobstant, les forces les plus grandes viennent de la dissémination de cette sagesse aux autres personnes. Quand vous le ferez, vous sortirez de la leçon revigoré et beaucoup plus fort qu’avant. Et cela parce que vous vous connectez aux désirs de beaucoup de monde, et vous faites tous l’expérience de la matérialité ensemble.

Dans vos nouveaux désirs vous révélez le monde dans un niveau plus profond, et vous expérimenterez cette révélation comme une nouvelle énergie et une nouvelle, une renaissance de votre âme.

Nonobstant, si vous ne ressentez pas le plaisir et la force de la vie des leçons et de la dissémination, alors vous n’êtes pas en train de vous connecter avec les désirs des amis. La correction est basée uniquement dans l’unification de la correction brisée entre les âmes. Nous devons corriger ce qui a été cassé. Aussitôt que nous atteignons la première connection avec un autre, à cet degré nous sentirons immédiatement le Monde Supérieur.

La Lumière, le sentiment de connection, du Don, et de l’amour n’apparaît pas de quelque part, sinon que cela apparaît dans nous dès que nous atteignons cette qualité. Cette qualité vient du Créateur et nous enveloppe.

Le fait est que nous sommes toujours immerges dans un Océan de Lumière ! C’est pour cette raison que nous ne nous apercevons pas qu’il y a de l’eau partout autour de nous. Nous pouvons seulement le ressentir dans notre proper verre. Alors si nous connectons plusieurs âmes ensemble, nous construirons alors un récipient et ressentirons le Monde Spirituel !

C’est tellement simple. Quand cela se révèle finalement à une personne, il revient de loin parce qu’il s’aperçoit que cela était tout le temps sous son nez, et il se demande : Pourquoi n’ai-je pas fait ça il y a dix ans ?

Un nouveau désir pas très clair qui nous conduit à la Kabbale

Laitman_2009-08_2939Nous sentons que nous sommes dans un monde, dans lequel nous séparons le « moi » des autres gens dans mon entourage, et nous essayons de nous en servir à des fins personnnelles. Nous agissons tous conformément à notre nature intérieure.

Cependant, lorsque se réveille un nouveau désir chez une personne, elle ne peut pas le satisfaire avec ce qui existe dans ce monde. Cela engendre confusion, telle une personne voulant quelque chose mais ne sachant pas quoi.

Ce petit désir hante une personne. Il grandit et le conduit à un endroit où se trouve la réponse. C’est ainsi que les gens découvrent la sagesse de la Kabbale.

Elle ne comprend pas immédiatement de quoi il s’agit, mais un instinct l’a conduit à posséder des livres et à aller dans un nouvel environnement. Elle étudie comme un enfant qui ne fait qu’imiter les adultes.

La personne progresse jusqu’à ce que, après un certain temps, elle commence à comprendre que le but est de découvrir un nouveau monde en plus du monde qu’elle perçoit actuellement.

Dans une seconde réalité, tout est différent. La personne et le monde sont tous deux différents. Le nouveau désir qui s’éveille en elle est le début de son nouveau « moi ». Lorsque ce désir se développe, elle se découvre dans un nouveau monde.

C’est comme si vous changiez de chaine de TV. Une personne regarde une chine et voit les images du monde, et soudain elle change de chaine et se trouve en train de regarder un monde complet. Une personne change en même temps qu’elle découvre ce nouveau monde, et elle commence à comprendre ce qui est révélé par la science de la Kabbale.

Nous devons nous élever à un niveau supérieur pour nous connaitre

Laitman_2009-08_2577Une question reçue: quand une personne commence t-elle à réaliser consciemment que ses désirs sont corrigés?

Ma réponse: Lorsqu’une personne est à un certain niveau, elle ne le ressent pas.  Le niveau actuel sur lequel une personne se trouve ne peut pas être étudié tant qu’elle ne s’est pas élevée au niveau supérieur.

Avant de franchir la Machsom, tous les états sont connus comme étant des dissimulations et sont considérés à un seul niveau uniquement. Lorsque nous sommes à ce  niveau, nous voyons que nous ne pouvons pas nous orienter, faire ou comprendre quelque chose, et sans question, nous ne pouvons pas évaluer ni mesurer où nous sommes.

Même après avoir traversé la sensation du prochain niveau, nous ne pouvons pas nous orienter immédiatement, car nous entrons dans l’état appelé « embryonnaire » (Ibur), suivit par l’allaitement (Yénika) et la transition à l’âge adulte (Mochin).

Nous ne pouvons évaluer, examiner et comprendre que rétroactivement, mais pas nos états actuels. Nous ne pouvons jamais évaluer notre état actuels et lorsque c’est le cas, nous devons toujours réaliser cette tâche d’après ‘le supérieur étudie l’inférieur ».

Nous devons nous élever à un niveau supérieur, où nous , la création, percevons le Créateur, et de là, nous étudier qui nous sommes, où nous sommes et comment en sommes nous là.

Briser le cercle viscieux de la vie et de la mort

The Greatest Power Comes from Yielding to OthersLa première étape sur le chemin spirituel est la reconnaissance du mal et de son but, qui est de me conduire à comprendre toute ma nature. Le programme qui dessine l’image de la réalité pour moi en me donnant la sensation de ce monde et moi en lui, est appelé l’ego, ou le désir de recevoir du plaisir à des fins personnelles.

je suis verrouillé en lui, embourbé et il attire toute mon attention, me faisant penser qu’à moi même. J’agis suivant ce programme, incapable d’imaginer qu’il existe une autre option, une autre réalité. Que peut-on faire pour changer cette perception et cette attitude?

Notre nature nous conduit à la reconnaissance du mal, ne nous laissant aucune chance de fuir. Il nous contrôle, nous en sommes prisonnier et sommes sous sa contrainte.

C’est le pire genre d’esclavage, lorsqu’une personne découvre qu’elle est prisonnière de sa propre nature et ne peut que lui obéir. Elle sait par avance qu’elle n’a pas le choix, sauf d’obéir, même à chacun de ses ordres sachant qu’ils lui nuieront.

Les kabbalistes se servent d’une parabole dans laquelle l’ange de la mort vient à une personne et lui propse une épée ave une goutte de poison sur sa lame. L’homme obéit docilement et ouvre la bouche, sachant que la prendre signifie sa mort, et il lèche la lame. Il n’a pas d’autre choix.

C’est un grand drame intérieur. Tout le travail de l’homme est la connaissance de son exil et esclavage. Quand il est complètement désespéré, le point dans le coeur se réveille en lui et commence à briller, lui montrant qu’il existe un autre monde et une terre sainte vers laquelle se diriger.

Il ne peut plus rester assez à l’intérieur de sa coquille! il dispose de la possibilité d’éclore et de sortir comme un vers sortant d’un radis et qui voit soudain le soleil et respire de l’air frais.

Une personne peut alors entendre qu’il existe une méthode qui permet de fuir la servitude et la terrible vie dans laquelle un cycle absurde se répète: La naissance suit la mort. Elle découvre qu’il existe un moyen pour briser ce cercle vivieux et de s’élever.

Quand vous serez prêt, la Kabbale vous attendra

dsc02617Une question reçue: Je ne comprends pas le sens de la vie. Je comprends que vous pouvez peut-être vous créer un but. Je peux ausssi le faire mais je n’y crois pas. Pour le moment, je ne vois pas vers quoi je devrais aspirer. Je ne sais pas quoi faire ni quelle direction prendre.

Certes, il est possible de changer, de se développer; de s’épanouir, de devenir comme le Créateur… mais pour quoi faire? Comment peut-on tendre à devenir identique à quelqu’un que vous ne connaissez pas?

Ma réponse: Si vous n’avez pas ce besoin, détendez-vous. Cela signifie que vous n’êtes pas encore prêt(e) pour la Kabbale. Lorsque ce besoin apparaitra, vous pourrais y revenir! L’étude de la Kabbale est pour ceux qui se posent la question sur le but de la vie, et qui n’ont pas trouvé de réponse et qui ne peuvent pas vivre sans la trouver!

L’école des désirs nous apprend comment construire le monde spirituel en nous (avancé)

priestAu lieu d’examiner nos désirs de l’intérieur, nous devrions les examiner d’en haut, « sous un microscope », et ce le plus rapidement possible. Notre objectif est la correction et seule cette « école des désirs » nous permettra de l’atteindre, ou de travailler en vue du don sans réserve:

Le monde spirituel tout entier est quelque chose à construire en nous, en se servant de nos désirs. Nous les entassons en « montagne » et on l’escalade jusqu’au sommet. Nous répétons sans cesse ce processus. La montagne grandit et nous grandissons avec, parvenant à donner de plus en plus.

Il en résulte que chacun de nous escalade le Mont Sinaï – le mont de la haine (en hébreu, Sina signifie haine), pour atteindre son sommet et y construire le palais du Roi, le château du Créateur. Nous créons tout ceci à partir de nos propres désirs égoïstes et brisés, qui sont révélés en nous les uns après les autres. C’est précisemment en corrigeant ces désirs, et à l’intérieur d’eux, que la personne découvre la réalité du Créateur. Autrement dit, chacun construit son travail « en vue de donner sans réserve » à partir de ces désirs.

C’est pourquoi, tous les mondes spirituels et degrés sont en nous. Tout se révèle à l’intérieur de nos désirs que nous corrigeons. Il en est ainsi parce que le Créateur a créé uniquement un désir commun, et nous découvrons le Créateur à l’intérieur des formes de ces désirs.

Les 125 degrés spirituels ne sont pas quelque chose en dehors de nous. Leur potentiel est inscrit dans nos Reshimot, et chacun de nous doit personnellement développer ses désirs venant de ces Reshimot, travailler avec, et changer la façon de s’en servir. C’est à partir d’eux que l’on construit le monde spirituel.

Un désir (matière) m’ a été donné et des Reshimot (formes). Maintenant, je dois attirer la Lumière Supérieure sur moi et corriger ainsi ces deux composants l’un avec l’autre. Ainsi, j’unie les lumières, les étincelles et les Kelim (en hébreu ça s’appelle ANAH – Orot, Netsoutsim, Kelim). Ils formeront mon âme et à l’intérieur je ressentirai la réalité spirituelle. Pour le moment, je perçois la réalité à l’intérieur de l’âme, mais uniquement dans sa couche la plus basse, appelée le « monde matériel ». Afin de vraiment découvrir l’âme, nous devons atteindre le Créateur.

La Kabbale ne corrige que votre âme pas votre extériorité

higherUne question reçue: Est-ce que mon comportement, actions et attitude vis à vis des gens influencent mon développement spirituel?

Ma réponse:Une personne qui étudie la Kabbale doit se comporter comme elle le fait dans la société dans laquelle elle vit. N’essayez pas de jouer un jeu ou de faire quelque chose de pas naturel et ne dites pas à vos collègues de travail que vous étudiez la Kabbale. Si vous participez à la diffusion, faites le dans un cercle extérieur au vôtre. La raison de tout ceci est que les autres ne pourront pas vous influencer négativement plus tard.

Toutes les corrections que vous pouvez faire ne le sont pas par vous, mais elles sont faites par la Lumière Environnante qui ramène la personne vers le bien. Cette Lumière influence et répare la seule chose qui est brisée – l’âme. En corrigeant l’âme, la Lumière reconstitue toutes ses parties.

Si vous voyez un kabbaliste qui perçoit le Monde Supérieur, la Dimension Supérieure, ou le Créateur, vous ne remarquerez rien de spécial, de l’extérieur. Ou vice versa comment trouverez-vous un kabbaliste d’après son comportement? Il y a beaucoup de gens qui font du bénévolat dans les hôpitaux, dans la protection de l’environnement et des animaux -mais vous ne trouverez aucun kabbaliste parmi eux! Vous ne trouverez pas non plus des kabbalistes parmi ceux qui méditent au sommet du montagne ou qui pratiquent toutes sortes de techniques asiatiques.

Vous ne pouvez corriger que ce qui est brisé, et la seule chose qui l’est est votre âme. Votre âme est intégrée dans toutes les autres âmes, et c’est pourquoi, en vous intégrant correctement à elles, vous serez capable de tout corriger. Tout ce que nous faisons dans ce monde, à part les choses nécessaires pour exister, ne nous apportent rien de bon et ne causent que des souffrances. C’est pourquoi, vous ne devez que vous concentrez sur vous-mêmes avec la correction de votre âme.

Comment vivre sans souffrir?

cubaUne question reçue: Vous avez dit que le but du développement humain, la raison à notre venue au monde, est de découvrir le Monde Supérieur en nous, d’acquérir Ses qualités et de L’aimer, il en est de même pour tout l’univers. Pour parler pratiquement, ceci signifie que nous devons atteindre la capacité à ressentir l’amour inconditionnel et infini.

Comment l’humanité parviendra t-elle à ce stade final si chaque personne inconsciemment agit par strict calcul: Comment satisfaire des propres besoins de nourriture, soif, sommeil (ne vous inquiétez pas pour le sexe – c’est juste du travail en plus) et se protéger des autres? Aujourd’hui une personne peut même délaisser ses propres enfants et famille, parce qu’elle les perçoit comme un étranger, extérieur. Pour la même raison, le gens (en particulier les jeunes) n’ont pas peur de la mort, car il n’y a rien à perdre, il n’y a pas de vie. Ce n’est la faute de personne, mais c’est un désastre!

La peur n’est plus une motivation. Qu’est-ce qui nous forcera donc à changer? En théorie, la sensation de manque est ce qui motive une personne à aller de l’avant, mais comment quelqu’un peut avancer s’il ne ressent pas et de ce fait ne ressent pas de sensation de manque?

Ma réponse: Vous verrez que soudain les gens commenceront à sentir le désir de spiritualité, et agiront en conséquence. Après tout, ils sont des marionnettes et vivent actuellement une sensation de vide et manque de but. tout ceci se passe selon le plan du Créateur. Il y a un temps et lieu pour tout. Et comme vous, le prochain stade est déjà en train de produire!

Toute notre vie est un processus d’accumulation de sensations nécessaires pour parvenir à ressentir le Créateur. C’est pourquoi, résister est inutile. Ce que nous devons faire est d’accélerer le processus. C’est ainsi que tout changera. Vous acquerrez alors les mêmes impressions, mais sans la souffrance.

Dans la spiritualité, la préparation est le moment le plus important

timeUne question reçue: D’après la Kabbale, la correction de l’humanité aura lieu durant les six mille ans. La plupart de cette période est déjà passée, et il ne reste plus que 200 ans.

Pourquoi commençons-nous juste à présent à se servir de la Kabbale pour se corriger, presque à la fin de la période de temps allouée? Et même mainenant, beaucoup de gens n’ont aucune idée de ce qu’est cet enseignement. Il semble que le monde atteidra la correction par de grandes souffrances. Pourquoi les kabbalistes ont commencé à faire tant d’efforts pour enseigner et diffuser la Kabbale uniquement à la « derniere minute » de la correction?

Ma réponse: C’est parce que le monde vient juste de parvenir à maturation, comme la Kabbale l’a prédit. La raison est que l’aspect le plus important des actions spirituelles est la préparation, qui dépend d’une personne et qui se produit en elle. C’est aussi pourquoi c’est si long. Cependant, l’acte de correction lui-même se passe rapidement car une personne est influencée par la Lumière Supérieure et par la découverte du Créateur, elle change donc immédiatement. Essayez vous aussi!

C’est pourquoi, les 230 années restantes sont plus que suffisantes, et si nous le voulons, nous pourrons même réduire cette période.