Category Archives: Spiritualité

Le but de la Création

La science de la Kabbale est basée sur l’existence de seulement deux forces : la réception et le don. L’univers entier, le monde dans sa totalité, est basé sur eux. La Kabbale est le système d’équilibre entre ces deux forces, les conduisant à la ligne médiane.

La recherche de la ligne médiane, sa stabilisation, son équilibre, à tous les niveaux (de zéro jusqu’à l’égoïsme absolu, complet, permanent, infini) est le sujet de la science de la Kabbale.

C’est une science et une pratique purement appliquée, qui nous est nécessaire pour nous débarrasser des contradictions. De plus, ces contradictions ne sont pas théoriques, entre quelque chose ou quelqu’un, mais entre la création et le Créateur, c’est-à-dire entre nous et Lui.

Nous devons équilibrer ces contradictions, les ramener à un dénominateur commun, à la soi-disant ligne médiane, où nous et Lui coïnciderons complètement dans nos désirs, nos intentions et nos actions.

C’est ainsi que nous deviendrons partenaires, amants, dans une étreinte, fusionnés les uns aux autres à tous les niveaux possibles, dans toutes les forces, les désirs et les actions.

C’est le but de la création, appelé Devekout, c’est-à-dire une fusion complète entre deux forces complètement opposées.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 16/12/2018

Découvrir l’espace spirituel

Question : Pourquoi une personne ne se voit-elle pas immédiatement donner la possibilité d’entrer dans l’espace spirituel et de s’y développer ?

Réponse : Elle n’en a aucun désir. Si vous lui donnez de tels désirs, ce ne seront pas les siens. C’est un état d’animalité. En partant du contraire, une personne doit développer les bons désirs spirituels. C’est seulement à ce moment-là qu’elle commencera à atteindre les états supérieurs et ils seront siens.

Question : Peut-être existons-nous déjà dans l’espace spirituel sans le ressentir ?

Réponse : Oui, c’est vrai. Et alors ? Vous ne le ressentez toujours pas. Il s’agit de savoir comment y accéder.

Extrait de la leçon quotidienne de kabbale en russe, le 09/12/2019

Comment pouvons-nous utiliser notre individualité ?

Question : Comment peut-on utiliser son individualité pour le bien d’un groupe et de son avancement ?

Réponse : Lorsque vous commencez à travailler avec un groupe, vous voyez à quel point vos qualités sont clairement dirigées contre les amis. Il n’y a rien en vous qui puisse être corrélé avec eux d’une manière ou d’une autre.

Vous êtes complètement différents, éloignés l’un de l’autre. Vous vous confrontez et vous vous détestez. C’est précisément ici que vous avez la possibilité de vous connecter entre vous. C’est comme ça que ça marche.

Question : Comment une personne peut-elle vérifier que sa perception du groupe, de ses amis, de son enseignant et de la Kabbale est vraie si elle le fait à partir de son état non corrigé ?

Réponse : Cela n’a pas d’importance. Vous travaillez en relation avec le groupe, alors faites votre auto critique uniquement par rapport à vos amis. Ne vous inquiétez pas, c’est une méthodologie établie. Cela vient du but même de la création, de la connexion entre nous. Cela ne peut pas échouer. En général, rien dans le monde ne fonctionne, à part cela.

Extrait de la leçon quotidienne de kabbale en russe, le 18/11/2018

De petits efforts, d’énormes corrections

Le travail de la personne consiste à découvrir le Créateur qui est caché à cause de nos désirs brisés. Nous devons corriger nos qualités, les rendre similaires aux qualités du Créateur, ce qui signifie les préparer pour Sa révélation. C’est ainsi que nous Lui apportons du plaisir et que nous réalisons également le but de la création et de nos vies.

Nous existons déjà dans le champ du Créateur, mais afin que nous puissions Le ressentir, nous devons commencer par l’action appelée soumission. Pour ce faire, on doit réduire à néant son désir égoïste et être d’accord avec tout ce qui arrive, comprenant que cela nous est donné dans notre propre intérêt. Rien n’existe dans ce monde à part la Lumière supérieure. C’est ainsi que nous commençons à établir un contact avec le Créateur.

La soumission nous permet d’entrer dans la connexion avec le Créateur et de commencer à se développer, à s’améliorer et à s’élargir dans toutes les directions, pour finalement parvenir à la pleine révélation du Créateur et à son adhésion à Lui. La soumission est la première condition pour parvenir au contact du champ de la Lumière supérieure dans lequel nous existons sans même nous en rendre compte. (1)

Pourquoi ne pouvons-nous pas simplement étudier, mais devons-nous consacrer la majeure partie de notre temps à des préoccupations matérielles, à  travailler, etc, et à la résolution de toutes sortes de problèmes matériels ?

En appliquant même le plus petit effort pour se connecter, nous effectuons des corrections majeures dans le monde car nous les effectuons dans des conditions de confusion extrême. Les fausses nouvelles, les publicités, les peurs et l’inquiétude concernant tout ce qui se passe dans le monde, la chute des cours des actions en bourse, la chute des bombes sont des problèmes perpétuels. Et tout cela est fait pour que nous puissions faire des efforts au milieu de ce gâchis et corriger le monde.

Dans les conditions d’un tel désordre, de bouleversements énormes et d’obstacles, lorsque nous sommes en mesure de faire le moindre effort envers la correction, cela compte pour une contribution énorme. Par conséquent, nous ne pouvons pas sentir que le monde interfère avec notre travail spirituel ; au contraire, cela nous aide. Si nous avions des conditions idéales, exemptes de tout souci matériel, nous ne pourrions jamais rien corriger dans la spiritualité.

Il y a longtemps, les kabbalistes étaient assis et étudiaient en secret en petits groupes. Mais ce n’était qu’une préparation. Plus nous avançons vers la vraie correction générale, plus le monde deviendra désordonné et les kabbalistes auront de plus en plus de problèmes. Le chaos dans le monde joue en notre faveur parce que si nous faisons de petits efforts alors que nous sommes dans les états de toutes ces perturbations, ils sont considérées comme énormes et produisent des corrections significatives. (2)

Extrait de la 1ère partie de la leçon quotidienne de Kabbale, Reddition (soumission) du 10/03/19

(1) à 0 minute et 20 secondes
(2) à 1 heure, 53 minutes et 5 secondes

La richesse et la pauvreté gênent-elles dans l’étude de la Kabbale ?

Question : Vous avez dit un jour que le Créateur donnait la richesse pour S’éloigner. Mais la pauvreté écarte également les gens de la spiritualité, car toutes les forces et toutes les pensées leurs servent à se nourrir ainsi que leurs familles. Est-ce que la richesse et la pauvreté interfèrent avec la Kabbale ?

Réponse : Non. Tout dépend de la manière dont une personne, en dépit de sa richesse ou de sa pauvreté, se rapporte à la plus haute gouvernance, sachant que le Créateur lui donne exactement ce qui est nécessaire à son âme. Même si je ne comprends pas pourquoi Il me donne des conditions telles que la richesse ou la pauvreté, qui me gênent en principe dans mon avancée sans heurt vers le but, je justifie cela parce que je l’ai reçu du Créateur. De plus, probablement, du point de vue de la racine de mon âme, c’est justifié, naturel et absolument équilibré.

Question : Une telle compréhension me permet donc d’éviter de chercher constamment à gagner de l’argent ?

Réponse : Non, je considère également cela comme un travail spirituel.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 25/11/2018

Comment devrait-on percevoir le Créateur ?

Question : Comment devrais-je percevoir le Créateur à travers un enseignant : comme une sorte d’esprit ou comme une personne ?

Réponse : Certainement pas en tant que personne ! Si de telles images apparaissent, nous devons les rejeter immédiatement.

Le Créateur est une force commune en chacun de nous sans exception. Elle nous unifie et nous remplit. C’est un domaine commun dans lequel nous existons. La qualité de ce domaine est l’amour absolu et le don sans réserve. Rien d’autre.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 02/12/2018

Le point de liberté

Question : Quel est le point de liberté en moi et comment le Créateur a-t-Il été capable de le libérer de Lui-même et de tout ce qu’Il avait prédéterminé ?

Réponse : Chacun de nous possède, à côté de son ego, un point dans le cœur appelé « une partie du divin venant d’en haut ». Par conséquent, nous sommes attirés à Lui, nous voulons L’atteindre.

Les personnes qui ont ce besoin peuvent ressentir le point dans le cœur, et c’est pourquoi elles essaient de se connecter entre elles pour découvrir le Créateur.

Extrait de la leçon de kabbale en russe, le 18/11/2018

Comment l’enseignant satisfait-il les désirs d’un élève ?

laitman_294.3Question : Comment l’enseignant satisfait-il les désirs d’un élève et vice versa ?

Réponse : L’enseignant absorbe les désirs d’un étudiant comme étant sa partie constitutive et s’inclut en lui, accomplit tout le travail nécessaire à l’intérieur de lui, laissant à l’étudiant ce qu’il doit terminer avec son libre arbitre.

C’est un contact très sérieux. L’enseignant est comme à l’intérieur de l’élève et « ajuste » toutes sortes d’attitudes en lui : c’est ce que le supérieur doit faire en se basant sur son Galgalta et Eynaim. L’étudiant doit compléter sa part du travail.

Si vous êtes connecté à moi et les uns aux autres, vous ressentirez que nous travaillons ensemble.

Question : Existe-t-il des examens pour l’étudiant d’un kabbaliste ?

Réponse : Il n’existe pas d’examens spéciaux car son chemin tout entier est un examen continu et constant. Il n’y a rien de tel comme passer un test et vous retrouver dans le système spirituel. L’examen a lieu chaque seconde.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 02/12/2019

Le cœur a ses raisons que la raison ne connaît pas

Question : Comment un kabbaliste trouve-t-il une solution lorsqu’il fait l’expérience d’une contradiction entre les désirs du cœur et les arguments de l’esprit ?

Réponse : Dans notre monde, ces contradictions sont basées sur l’ignorance d’une personne. Elle ne sait pas où elle se trouve, avec qui elle traite, ce qu’elle contrôle et ce qu’elle doit équilibrer. Elle n’a absolument aucune base.

Dans le monde spirituel, elle prend le Créateur comme base, qui est la fondation de l’équilibre de ces deux forces parce qu’Il est la force positive. Il génère la force négative afin que nous puissions y exister en tant que créations opposées à Lui.

Par conséquent, l’équilibre entre les deux forces est maintenu par le Créateur aux niveaux minéral, végétal et animal, et au niveau spirituel entre les propriétés du don sans réserve et de la réception, mais avec notre intervention, autant que nous en avons besoin, nous Lui demandons de nous aider à maintenir cet équilibre.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 16/12/2018

Étreignez le monde de l’infini

laitman_275Question : Vous avez dit que le cerveau contrôle nos sensations. Mais selon la Kabbale, le Créateur nous contrôle et contrôle nos pensées. Le cerveau est-il donc un adaptateur entre le Créateur et l’être créé ?

Réponse : Non. Le système de notre interconnexion commune est notre état le plus élevé. La mesure selon laquelle je peux sortir de moi vers les amis définit mon potentiel spirituel.

Dans le champ de forces (couleur verte dans le dessin) que je construis de moi-même, je ressens le Créateur. Ceci est mon monde supérieur.

Il va s’étendre jusqu’à ce que je saisisse tout le système. En le maîtrisant, je commence à l’attirer à moi, en lui donnant. Ce seront tous mes mondes : AssiyaYetziraBeriaAtsilout et Adam Kadmon. Dans cette séquence, je commence à sortir de « moi-même » et lorsque j’aurai terminé ce processus, le monde de l’infini sera en moi.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 18/11/2018