Category Archives: Spiritualité

Le pouvoir de l’unité

Question : Quel est le pouvoir de l’attribut de l’unité ?

Réponse : Le pouvoir de l’unité provient de personnes qui s’élèvent au-dessus de leur ego. Il ne s’agit pas de l’unité elle-même. C’est plutôt une personne qui l’atteint en s’élevant au-dessus de son ego, et en contraste à cela, elle connecte son désir aux désirs des autres. Avec ce désir unique et unifié qui est créé à partir de l’unité au-dessus de l’ego, une personne atteint l’attribut merveilleux de l’unité.

Néanmoins, une tension très forte se crée entre les caractéristiques égoïstes qui veulent rompre la connexion entre nous et les caractéristiques altruistes qui nous connectent au-dessus de l’ego. Cette différence de potentiel entre le plus et le moins crée un état appelé un Kli spirituel dans lequel le Créateur se révèle.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 19/02/2017

Le Livre du Zohar est une source d’information

Question : Comment le Livre du Zohar a-t-il écrit ? Est-ce que ses auteurs s’appuyaient sur une sorte de source comme la Torah par exemple, ou ont-ils tout écrit uniquement à partir de leur atteinte ?

Réponse : Les auteurs du Livre du Zohar n’avaient pas de bibliothèque, d’ordinateur ou de connexion à aucune information parce que l’information elle-même se trouvait en eux ; ils en étaient sa source.

Les dix personnes qui ont écrit le Livre du Zohar étaient un seul corps spirituel dans lequel toutes les informations qu’ils ont décrites et exprimées partiellement se trouvaient.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 05/02/2017

Le Créateur est plus jaloux qu’une femme

Le Créateur met délibérément divers obstacles sur notre chemin afin que nous ne puissions pas nous en sortir ou ne puissions pas les surmonter.

Pourquoi ? Afin que nous nous L’appelons, pour Lui demander, Le regarder et nous rapprocher de Lui ! Il devient très jaloux si l’on se regarde les uns les autres au lieu de Le regarder ! Il est plus jaloux qu’une femme ! Je suis très sérieux.

C’est très important ! C’est pourquoi le Créateur nous met constamment dans des situations que nous ne pouvons pas surmonter, afin que nous aspirions à Lui et demandions qu’Il nous aide. C’est ainsi que les parents se comportent parfois envers leurs enfants : d’une part, ils veulent que les enfants fassent quelque chose de leur propre chef et, d’autre part, qu’ils soient obligés d’obtenir l’aide des parents.

Dans le cas du Créateur, c’est assez simple. Dès le début de notre voyage, si nous marchons sur le bon chemin, alors chaque pas que nous faisons, nous ne pouvons jamais le faire sans le Créateur, jamais ! Dans nos vies, nous apprenons à marcher, puis nous marchons seul, grandissons et devenons des adultes.

Dans la spiritualité, ce n’est pas le cas. Dans la spiritualité, nous avons constamment besoin du Créateur ; cela s’accroît de plus en plus, et enfin nous arrivons vraiment à une plus grande adhésion à Lui. Après tout, le Créateur nous ouvre le système mais nous ne savons pas comment agir en son sein.

Après avoir fait des efforts dans la connexion entre nous, nous ouvrons de plus en plus le lieu où Il doit expliquer et accomplir. Et puis Il se révèle, toujours en réponse à une demande pour Lui ! Il n’y a rien hormis Lui.

Par conséquent, si nous ne pouvons pas nous connecter, c’est naturel et normal. Nous devons seulement nous rappeler qui met ces obstacles sur notre chemin : Il le fait afin que nous nous adressions à Lui.

L’essentiel est le désir

Question : Si mes désirs et mes pensées viennent du Créateur, alors est-ce que mon travail dans la vie est uniquement d’avancer et d’exécuter Ses ordres ?

Réponse : Qu’y a-t-il dans la création, si ce n’est les désirs et les pensées du Créateur ? Nous baignons dans la pensée de la création qui est autour de nous et nous la ressentons un peu comme étant notre vie indépendante. Mais nous pouvons ressentir l’ensemble de l’image multidimensionnelle, et c’est ce à quoi consiste notre développement.

L’essentiel est le désir, et nous devons nous concentrer pour penser selon les désirs. Si les désirs fonctionnent, une personne peut facilement penser, qu’elle soit jeune ou âgée. L’important est de vouloir ; le principal est de vivre dans nos désirs !

Nos pensées peuvent être très lentes. Mais même une pensée paresseuse est bonne car elle n’interférera pas avec vos désirs, mais les aidera réellement. La pensée est toujours secondaire, et le désir est primordial.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 15/01/2017

Les lois de l’espace spirituel

Question : Les lois universelles de la sagesse de la Kabbale sont-elles applicables dans notre sphère matérielle ou ne fonctionnent-elles que dans l’univers spirituel ?

Réponse : Les lois dont la Kabbale nous parle fonctionnent uniquement dans la sphère spirituelle. Leur impact sur notre monde est absolu mais uniquement à travers les Sefirot supérieures.

Si nous commençons à respecter les lois de l’espace spirituel, nous influencerons simultanément les lois de notre monde.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 22/01/2017

Les articles du Rabash

Le Rabash est une âme spéciale. Dans ses articles, il a révélé toute la méthodologie de l’entrée dans le monde supérieur à l’humanité.

Je me souviens de ce que je lui ai dit à ce sujet. C’était à mes débuts. Il m’a demandé ce que je pensais de ses articles, et parce qu’ils m’avaient profondément touchés, ma réponse a été : « Vous faites quelque chose de complètement nouveau, quelque chose que le monde n’a jamais vu auparavant. »

Le Rabash a compris l’essence de cette énorme entreprise, des relations dans le groupe, ce qui est également évident venant de ses notes secondaires qui ont été publiées dans le troisième volume de ses œuvres. Elles ont été écrites avant que je trouve le Rabash et elles présentent brièvement les articles qu’il a écrits plus tard après que je lui ai amené des étudiants et qu’il ait commencé à tout présenter de manière systématique.

En lisant ses notes, qu’il a écrit essentiellement pour lui, je le ressens davantage.

Le Baal HaSoulam est différent. Il avait une âme très élevée. Même lorsqu’il écrit pour lui-même, ou déverse son cœur à ses élèves, ses paroles viennent de telles hauteurs comme si vous étiez sous sa coupe. Son amour est absolu. Le Rabash est beaucoup plus accessible, car il vous parle dans un langage qui vous touche droit au cœur.

Extrait de KabTV, « Les Secrets du Livre éternel » du 31/10/2016

Quelle langue parlaient les Babyloniens ?

Question : Quelle langue les habitants de Babylone parlaient-ils et écrivaient-ils ?

Réponse : Les Babyloniens parlaient l’araméen. Nous utilisons cette langue dans la Kabbale avec l’hébreu. Seuls ceux qui ont atteint le monde supérieur parlaient hébreu parce que c’est le langage de la Lumière, et l’araméen est la langue du Kli (récipient), ce qui signifie des désirs qui révèlent la Lumière.

Les deux langues sont complètement identiques et en même temps complètement opposées l’une de l’autre. Par exemple « Lumière » en hébreu se dit « Ohr », et la nuit en araméen est « Orta ». Autrement dit, les deux langues utilisent le même mot mais avec une signification complètement opposée.

Question : Quelle langue Terach, le père d’Abraham, parlait-il ?

Réponse : Terach parlait l’araméen et Abraham est passé à l’hébreu. Ils connaissaient les deux langues.

Comme les publications modernes le confirment, à partir de ces deux langues anciennes qui se complètent, une écriture globale s’est développée. Après tout, les deux langues sont construites sur la coïncidence de deux forces, le don sans réserve et la réception, le plus et le moins. C’est précisément de là que sont venus les éléments horizontaux et verticaux des lettres qui sont la base de l’écriture dans n’importe quelle langue.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 22/01/2017

Ouvrir le robinet supérieur

Question : Comment puis-je façonner les bonnes pensées en moi et nettoyer mon esprit de toutes sortes de bêtises ? Est-ce possible et est-ce nécessaire ?

 

Réponse : C’est possible et c’est également nécessaire, mais il est possible de le faire uniquement à travers un groupe qui est dirigé vers la découverte du Créateur afin qu’Il exécute cette action.

Le Créateur fait toutes les corrections et les changements, et tout ce qui se passe dans la création. Ce qui nous reste, c’est seulement de nous tourner vers Lui avec une demande spécifique afin qu’Il fasse ce qui est nécessaire pour la correction. Il va le faire de toute façon, mais Il « attend » notre désir.

Par exemple, lorsque nous ouvrons un robinet d’eau, l’eau coule. C’est pareil dans la spiritualité. Nous pouvons ouvrir le robinet à l’intérieur de nous, puis la Lumière du Créateur œuvrera à travers nous et nous corrigera.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 15/01/2017

Les livres d’un kabbaliste

Question : Le développement d’un kabbaliste comprend trois phases : la connaissance, la compréhension et l’atteinte. Vous avez trouvé votre professeur en 1979 et deux ans plus tard, vous avez commencé à écrire des livres. A quelle étape de développement étiez-vous à ce moment-là ?

Réponse : À la phase initiale de l’évolution, au stade de la connaissance.

Question : Cela signifie-t-il qu’il est possible d’écrire des livres aussi merveilleux que le Système de la Création avant même d’atteindre le niveau de l’atteinte ?

Réponse : Je n’étais pas encore parvenu à l’atteinte intérieure dans laquelle vous découvrez le système et le ressentez intérieurement. J’avais une certaine révélation mais pas l’atteinte. D’ailleurs, j’ai écrit ce que j’ai ressenti, ce que j’ai découvert dans les livres du Baal HaSoulam. J’ai simplement écrit mon impression intérieure de ses écrits. Mais le quatrième livre, Connaissances des mondes spirituels , qui est basé sur Shamati, m’avait déjà traversé.

Commentaire : Le Baal HaSoulam a écrit durant 30 à 40 ans de sa vie. Son atteinte a certainement changé constamment ?

Réponse : Il est difficile de parler de gens qui, même dans leurs premières atteintes, étaient beaucoup plus élevés que nous.

Question : Cela signifie-t-il que des étincelles spéciales passent à une personne dans le monde, même si elle n’est pas dans l’atteinte ?

Réponse : Oui, cela dépend de la personne. Je n’écrirai pas de tels livres aujourd’hui parce qu’ils contiennent trop d’informations, trop d’impressions, de sensations et d’atteintes. Je ne pourrai pas tout décrire si naïvement aujourd’hui.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 29/01/2017

Un kabbaliste n’est pas un ermite

Question : Pourquoi un kabbaliste doit-il travailler ?

 

Réponse : Un kabbaliste doit participer pleinement à tout ce que fait l’humanité. Il est une partie naturelle de ce monde et doit par conséquent exister dans le même système au sein duquel tout le monde se trouve.

Un kabbaliste ne peut pas grimper jusqu’au sommet d’une montagne et y vivre comme un ermite. Il doit vivre ensemble avec tout le monde, avoir une famille, avoir des enfants et gagner de l’argent pour vivre, etc.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 18/12/2016

Page 3 des 1691234550Dernière »