Category Archives: Spiritualité

Une méthode simple

Dr. Michael LaitmanQuestion: Comment pouvons-nous accélérer l’avancement spirituel, nous unir, mettre tous les morceaux ensemble, et adhérer au Créateur plus rapidement?

Réponse: Comment accélérer le temps de correction? En fait, c’est ce que nous faisons.

Il peut être étiré sur des décennies, voire des siècles, ce qui entraîne le retour à plusieurs reprises dans cette vie jusqu’à ce que nous nous élevions au degré suivant. L’accélération ne peut être atteinte qu’en attirant la Lumière Supérieure à nous; il n’y a pas d’autre moyen! Nous avons une méthode très simple, très primitive de travail, que nous devons utiliser. Vous pouvez lire des milliers de livres de Kabbale, mais croyez-moi, vous ne trouverez rien de différent.

Après tout, qu’est-ce que nous apprenons à partir du modèle de la création elle-même, à partir du système de gouvernance? Seulement comment évoquer la lumière supérieure, qui va progressivement nous corriger par son influence. Et c’est seulement possible de l’attirer à travers l’équivalence avec elle.

Je donne souvent des exemples de la façon dont les enfants jouent en imitant les adultes et progressivement ils deviennent plus intelligents et deviennent comme eux. Cela, aussi, est l’influence de la lumière supérieure.

Tout est réalisé uniquement par équivalence! Lorsqu’a votre niveau actuel, vous vous efforcez de devenir semblable à quelque chose, le prochain degré agit sur vous et vous y accéder progressivement. Les plantes, les animaux, les cellules et les systèmes se développent selon ce principe. Nous devons nous développer selon ce principe, aussi bien aux niveaux mental que spirituel.

De la 2e leçon du congrès en Bulgarie. 11/07/14

L’union est la mission d’Israël

Dr. Michael LaitmanD’un cours rediffusé : je me rends compte finalement que, s’il y a la destruction qui n’est pas plus épaisse qu’un cheveu de notre côté dans le groupe, ou même chez le peuple d’Israël, elle peut causer une immense montagne de problèmes parmi les nations du monde. Par exemple, il peut y avoir ceux pour qui ca suffit de se regarder les uns les autres de travers en Israël, alors que pour d’autres, ils commencent à s’entre-tuer et à s’empoisonner avec des gaz pour la même chose. Voilà comment tout cela se développe dans leur substance grossière.

Et il est donc compréhensible qu’à part la connexion et l’nion nous n’avons rien d’autre à faire. C’est parce que c’est comme quelqu’un qui travaille sans relâche pour écoper l’eau qui coule d’un robinet et inonde une pièce au lieu de simplement de fermer ce robinet une fois pour toute afin que les choses se passent bien.

Cette unité qui doit également s’étendre aux nations du monde est la mission de la nation d’Israël, alors tous les peuples cesseront d’affirmer qu’elle est la source de tous les problèmes du monde!

Vers le Créateur avec un cœur brisé

Dr. Michael LaitmanQuestion : Est-ce qu’il y a un moyen de garder l’humeur à travers laquelle nous pouvons attirer la Lumière et chercher la force de correction ?

Nous accélérons le « rembobinage du film » et tâchons de recevoir la Lumière sans effort propre. Notre ego n’est pas prêt à faire des efforts ; à la place, il exige en permanence des résultats.

Réponse : Vous devriez utiliser une approche différente : cela n’a pas d’importance dans quel état vous êtes actuellement. La chose importante est de savoir comment vous attirez la Lumière à chacun de vos états.

Cela nous amène à une autre question : « Est-ce à dire que nous devrions nous concentrer sur les troubles et les affections afin de trouver des remèdes contre eux ? » Chaque état nous est donné par le Créateur. Alors, comment pouvons-nous Le révéler? En reconnaissant le mal, nous blâmons en substance le Créateur, c’est-à-dire, la force qui nous envoie effectivement l’état dans lequel nous sommes actuellement.

La réponse est que j’agis comme un vieil homme courbé qui cherche quelque chose qu’il a perdu. Il est sage et sait exactement ce dont il a besoin, et il profite des inconvénients liés à sa situation actuelle afin de les transformer à son avantage. C’est comme un invité qui va chez un hôte généreux avec un grand appétit et d’énormes désirs car il sait qu’il va plaire à son hôte plus que toute autre chose.

Voilà comment nous devrions utiliser nos lacunes, nos besoins et nos problèmes. Nous disons à l’hôte : « Corrige-nous ! Remplis-nous ! Nos problèmes ont une raison ! »

Question : Que dois-je faire si au lieu d’être un vieux sage, je suis juste une petite personne stupide qui continue d’attendre que quelque chose de bien arrive malgré de nombreux problèmes ?

Réponse : Vous avez des amis et un enseignant. Ils vous rappelleront la bonne approche. Au moins une fois par jour, vous devriez entendre que tout ce qui vous arrive est pour le mieux.

Ainsi, ne quittez pas la classe sans une compréhension claire qui vous protège et vous attache en toute sécurité avec la chose la plus significative dans la vie.

De la 4ème partie du cours quotidien de Kabbale du 09/07/14, Écrits du Baal HaSoulam

Le diagnostic: vous êtes en bonne santé

Dr. Michael LaitmanQuestion: Quand j’ai commencé à étudier la Kabbale j’ai commencé à voir l’égoïsme en moi-même et au sein d’autres personnes. En conséquence, je sens de la négativité envers moi-même et les autres. Est-il normal?

Réponse: C’est tout à fait normal! Au début de vos études de la Kabbale vous vous sentirez de pire en pire. C’est un bon signe. Cela signifie que vous avancez. Je vais vous expliquer pourquoi. Tout d’abord, vous commencez à voir notre monde plus profond: comment tout est lié à l’égoïsme.

Deuxièmement, vous existez encore à une petite échelle égoïste: aux niveaux de la nature minérale végétale, animale, et l’homme. Cependant, vous devez vous élever au-dessus de ce niveau et de votre égoïsme doit se développer à l’échelon suivant de sorte que vous puissiez commencer à le transformer en la propriété du don, en altruisme.

Par conséquent, lorsque vous commencez vos études de la Kabbale, vous vous sentez pire dans votre peau et dans le monde qui vous entoure. Chaque personne passe par cette période. Elle doit avoir lieu.

A titre d’exemple, les étudiants qui étudient la médecine sentent qu’ils ont toutes les maladies qu’ils étudient à la fac. La même chose nous arrive.

En réalité, l’égoïsme ne se développe pas en vous, mais vous commencez à l’étudier et vous devenez engagés. En conséquence, vous le voyez dans les tons lumineux: combien vous êtes égoïste et combien vous n’aimez pas et vous détestez vous-même et les autres. C’est précisément parce que vous étudiez cette maladie appelée « l’égoïsme » . Par conséquent, tout va bien; vous êtes en bonne santé.

Du camp d’été international en Bulgarie 12/07/14, Leçon 4

Un doux médicament

Dr. Michael LaitmanQuestion: Comment puis-je travailler avec moi-même si je me sens fatigué de l’effort de rester avec la bonne intention, parce que je n’en reçois pas de plaisir ni de résultats ?

Réponse: Bien sûr, une personne n’est pas prête à le faire. Le groupe doit la soutenir. C’est à nous de trouver une action où, d’une part, nous sommes prêts à la mener à bien, ce qui signifie que dans notre désir de recevoir, il nous est possible de la faire, carelle voit une sorte de bénéfice en elle. D’autre part, en raison de l’avantage que nous obtenons dans le désir de recevoir, il doit y avoir quelque chose qui va nous changer.

Par exemple, j’apporte des médicaments à mon enfant malade. Pour lui ce n’est qu’un bonbons et pour moi, c’est un médicament. Pour lui c’est « bon » et pour moi c’est un remède. Pourquoi? Dans son désir de recevoir, il avale, et il aime car il a la force de  l’avaler. Il obtient du plaisir dans son désir de recevoir, et avec cela, il obtient un médicament.

Ainsi, la Torah est appelé un « élixir de vie », « la santé pour tout leur corps », un médicament que nous prenons sous cette forme. C’est ce qu’on appelle le « vêtements de la Torah. » Donc, c’est à nous d’être créatif et sage, en ne nous opposant pas à notre nature, mais en comprenant et reconnaissant comment il est possible de le tromper afin que d’une part notre ego voit la détermination à une activité particulière. D’autre part, si j’agis avec joie, je reçois également une partie de la lumière qui me change. Alors la prochaine fois, je voudrais déjà effectuer une activité qui est un peu plus près au don.

De la 3ème partie du cours quotidien de Kabbale 23/06/14, Le Zohar

Le Créateur ne ressent pas les individualités

congrès, groupeLes Écrits du Rabash, « Shlavei HaSoulam », 1986, article 15, « Une prière de beaucoup » : Ainsi, il prie pour le collectif. Cela veut dire que si elles sont quelques personnes dans le collectif à pouvoir atteindre le but de la Dvékout au Créateur, cela apportera au Créateur plus de plaisir que si elle avait elle-même été récompensée d’un rapprochement du Créateur, elle renonce à elle-même. Au lieu de cela, ellesouhaite que le Créateur les aide parce que cela apportera plus de plaisir En Haut que son propre travail.

Si une personne ne se joint pas au collectif, elle n’a rien avec quoi se tourner vers le Créateur. Après tout, le Créateur ne ressent pas les individualités, Il ne ressent que le collectif.

C’est pour cela que nous devons sortir vers le public et que nous devons nous connecter. Tout appartient à un seul système, et il est impossible pour une seule partie de travailler quand les autres parties ne le font pas.

Au cours de l’évolution humaine, notre travail a été réalisé parallèlement à notre attente. Les kabbalistes qui ont écrit Le Livre du Zohar l’ont caché pendant deux mille ans jusqu’à nos jours. Toutes les parties de la Bible à propos desquelles ils ont écrit, la Torah, les Prophètes et les Textes Sacrés, devaient encore être développées.

Mais nous sommes une génération particulière, comme disent les Kabbalistes, et nous devons effectuer une correction pratique à la fois à l’intérieur du groupe et hors du groupe, parmi le public. La relation entre les membres du groupe, le groupe et la société en général, entre l’individuel et le collectif, est le seul cadre où nous pouvons élever notre demande.

Même si chaque membre du groupe le demande, nous ne pouvons pas avancer sans que notre demande soit incorporée dans les désirs de la société. C’est la seule façon que le Créateur nous écoute et nous ressente. Après tout, le Créateur est la force générale, la Lumière Supérieure qui a créé l’ensemble du désir de recevoir. Par conséquent, il ne ressent que l’ensemble de ses parties. Si nous Le considérons de cette façon, comme un désir entier, alors nous serons en mesure de Lui transmettre notre manque et de Lui demander la correction ou la révélation. C’est uniquement à travers le collectif que nous pouvons formuler la demande correcte qu’Il connecte.

De la 2ème partie du cours quotidien de Kabbale du 13/07/14, Écrits du Rabash

Le « Reshimo » qui vit au sein d’une personne

Dr. Michael LaitmanLa tâche d’une personne est de toujours adhérer à la gouvernance supérieure, au travail du Créateur sur elle. Par son attitude, le Créateur réveille la substance.

Ainsi, à tous les niveaux du désir pour le plaisir, le minéral, le végétal, l’animé et le parlant, les Reshimot sont réveillés, les gènes informatifs qui développent toute la création et la font avancer vers la correction, vers l’état souhaité, vers l’objectif préalablement défini. Cela signifie l’adhésion complète de l’ensemble de la création avec le Créateur, avec l’origine de la gouvernance supérieure.

Cependant, à partir de la substance elle-même, une participation supplémentaire est nécessaire : elle doit atteindre consciemment l’adhésion avec l’Hôte. Elle doit comprendre les actions qui sont effectuées sur elle et à travers ces actions atteindre la puissance supérieure, le Créateur.

De toute la nature, seul l’homme est prêt à le faire. Et à l’intérieur de l’humain, ces quatre niveaux existent aussi : le minéral, le végétal, l’animé et l’humain. En fait, seul le niveau humain à l’intérieur de l’humain est à l’origine de la réaction correcte aux actions du Créateur.

L’humain dans l’humain doit s’activer pour connecter à lui-même tout le reste des niveaux de l’humanité, et de ce fait les niveaux minéral, végétal et animé de la nature se joindront aussi à lui. Toutes les parties de la nature sont incluses à l’intérieur de l’humain, et elles montent et descendent en même temps que lui.

De cette façon, c’est à nous d’examiner la création. Ceux qui appartiennent au quatrième niveau de la quatrième étape, ce qui signifie le niveau de l’humain dans l’humain, ressentent un éveil pour s’élever. Un Reshimo vivant se révèle en eux, les obligeant à le réaliser. L’homme reçoit une aspiration intérieure vers la spiritualité. Et après cela, il est obligé de clarifier exactement ce qu’il doit faire pour découvrir l’Hôte et adhérer à Lui. En effet, grâce à cela, il remplit le désir du Créateur et Lui donne satisfaction. Tout ce que nous avons besoin de faire alors est de scruter à chaque instant que nous sommes sous le contrôle de la gouvernance supérieure et d’adhérer à ce contrôle.

De la préparation au cours quotidien de Kabbale du 04/07/14

Devenir plus fort à travers notre unité

Dr. Michael LaitmanLa « Lumière et le Soleil » : Quand Israël sont unis et s’engagent dans la Torah, ils soumettent tous ceux qui s’élèvent contre eux par cela.

Il ne s’agit pas d’être sauvé ou de battre les autres. Après tout, les autres sont nos ennemis internes qui sont cachés à l’intérieur de notre nature. Ce n’est que grâce à notre unité que nous, la nation d’Israël, pouvons monter et dominer tous nos désirs égoïstes, toutes les forces qui nous séparent.

Par conséquent, nous ne devrions pas lutter contre notre séparation directement mais devrions plutôt aspirer à l’unité. C’est très important et cela nous donne la bonne direction dans notre travail. Nous ne nous noyons pas dans la séparation et ne cherchons pas à colmater les connexions déchirées parce que ces tentatives ne réussiront jamais. Nous devons seulement travailler sur notre unité, et nous corrigeons la séparation lorsque nous tirons des pouvoirs grâce à notre unité.

Ceux qui ont l’intention de coller les parties brisées ensemble ne corrigeront rien. C’est tout simplement de la folie et il ne faut pas s’y engager. Après tout, les parties séparées devraient non seulement se mettre en contact les unes avec les autres, mais devraient également devenir un tout. C’est pourquoi le champ d’activité est uniquement l’unité.

De la 3ème partie du cours quotidien de Kabbale du 10/07/14, Écrits du Baal HaSoulam

La tâche de chacun est de s’intégrer dans un cercle

Dr. Michael LaitmanQuestion: Quelle est la tâche de l’individu dans l’ensemble du système?

Réponse: la tâche de chacun est de réaliser sa mission. Chacun est intégré dans un certain cercle et reçoit une forme similaire à la partie supérieure. Un cercle est une forme plus élevée et entière.

Everyone’s Task Is To Be Integrated In A Circle

La force de l’influence supérieure nous revêt de tous les côtés. A l’intérieur, dans le cercle le plus proche, est Israël, et dans ce cercle sont les nations du monde. Plus Israël devient « rond »  plus il est proche de la puissance la plus élevée, plus il peut amener les nations du monde, et augmenter l’influence de la force supérieure sur elles. De cette façon, tous les trois cercles sont connectés: la partie supérieure, celle du milieu, et celle du bas.

De KabTV de « La Rencontre des mondes » 18/06/14

La dernière phase de la correction

Dr. Michael LaitmanNimrod, le roi de Babylone symbolise Malkhout générale. C’est la force de réception dont Pharaon le roi d’Égypte dit : « Le Créateur va me servir ! » En même temps, Abraham dit : « Nous allons servir le Créateur. »

C’est la raison de la scission entre Nimrod et Abraham et plus tard entre Moïse et Pharaon. Le conflit tout entier est de savoir qui va gouverner, qui est le patron. Le point de connexion entre eux est créé lorsque Israël prend tous les récipients d’or et d’argent de l’Égypte et les corrige progressivement au cours des quarante années dans le désert, et ainsi les élève même à un niveau appelé la terre d’Israël, et construit le Temple.

C’est le point de connexion entre Bina et Malkhout, où les vases d’or et d’argent qui ont été pris de l’Égypte accèdent au don sans réserve du Créateur. Puis la brisure commence parce que ces récipients ne sont pas suffisants pour la fin de la correction. Tous ces récipients appartiennent à GE et pour effectuer la correction, les récipients de AHP sont nécessaires, ce qui est la raison pour laquelle Israël est en exil.

Aujourd’hui, après l’exil, nous commençons à corriger les récipients. D’abord, nous corrigeons les récipients de GE, mais en eux nous avons rassemblé tous les récipients dans les profondeurs de AHP, qui sont tous nos amis partout dans le monde. Ce n’est pas grave d’où est-ce qu’ils viennent et de quelle nationalité ils sont, car maintenant ils commencent à rejoindre GE. Plus tard, le AHP qui appartient à GE se révèlera en nous et puis le véritable AHP aussi.

Mais la correction s’effectue différemment, pas comme lors de l’exode de Babylone et d’Égypte. Ensuite GE est corrigé séparément et plus tard est incorporé dans AHP ; ils se sont libérés du contrôle de l’AHP général et ont corrigé l’AHP de l’ascension.

Mais maintenant, la nation d’Israël, qui se corrige elle-même comme GE, comprend déjà les récipients de AHP en elle, et ainsi ces récipients de GE sont suffisants pour corriger le véritable AHP général. Dès le moment où la nation d’Israël se corrige, l’intégration, la correction et le remplissage des récipients de réception et de l’AHP général se fera par le biais de leur AHP.

De la 5ème partie du cours quotidien de Kabbale du 17/06/14, Écrits du Baal HaSoulam