Category Archives: Travail en groupe

A l’entrée de la terre d’Israël : Utiliser les désirs pour donner sans réserve

912Prophètes : Josué, Chapitre 2:1 : « Josué, fils de Noun, envoya deux hommes de Shittim pour espionner secrètement, en disant : Allez voir le pays et Jéricho ».

Josué envoie des espions en terre d’Israël pour deux raisons : la première, pour savoir à l’avance où ils vont et la seconde, pour avoir peur de l’endroit où ils vont car de nouveaux désirs énormes y apparaitront.

Si vous pouvez les dominer, alors vous pouvez conquérir la terre d’Israël, c’est-à-dire choisir ces désirs que l’égoïsme retient en lui avec une force épouvantable, les lui arracher et les utiliser pour donner sans réserve.

Question : Auparavant cette vérification n’a pas abouti parce que les espions sont venus et ont dit :  » Nous sommes incapables de lutter contre le peuple, car il est plus fort que nous « , est-ce possible maintenant ?

Réponse : Oui. Cependant, il ne s’agit pas d’une simple vérification supplémentaire, mais d’une correction. Il ne s’agit donc pas d’une action, d’un jeu au cas où. Il s’agit d’un travail très sérieux.

Franchement, si j’imagine l’état dans lequel je me trouve à l’entrée de la terre d’Israël, alors j’ai peur parce que ce sont des obstacles égoïstes internes tellement énormes qui ébranlent une personne et qu’elle doit les surmonter. Mais comment ? Où trouver la force ?!

Question : Qu’est-ce que la ville de Jéricho en nous ?

Réponse : C’est une ville terrible. Aujourd’hui encore, elle est très problématique. Il y a même eu une prophétie selon laquelle elle ne devait pas être reconstruite. Quand on s’y rend en voiture, on voit à quel point cet endroit est étranger et ancien.

C’est-à-dire que c’est un endroit qu’il est pratiquement impossible à corriger. Il est vraiment à la frontière entre l’impureté (Klipa) et la sainteté (Kedousha). Par conséquent, Jéricho doit tomber en premier.

Extrait de l’émission « Secrets du Livre Eternel » de KabTV, 11/6/21

A l’époque du Rashbi

709Tous les amis du temps du Rashbi avaient l’amour de l’âme et l’amour de l’esprit [Nefesh et Rouakh] entre eux. (« Les Amis », Ouvrir le Zohar). Par conséquent, les étudiants du Rashbi ont pu écrire ensemble le Livre du Zohar.

Question : Qu’est-ce que l’amour de l’âme et de l’esprit, l’amour de Nefesh et de Rouakh ?

Réponse : On dit que c’est l’âme et le cœur. Mais en principe, ce sont deux petits désirs.

Nos désirs actuels sont plus égoïstes. Si nous comprenons le Livre du Zohar aujourd’hui, nous révélerons beaucoup plus et beaucoup plus clairement ce que Rabbi Shimon et ses disciples ont écrit, car nous sommes encore plus égoïstes.

Par rapport à nous, ils n’étaient pas de grands égoïstes. Mais en travaillant sur nous-mêmes, nous avons atteint de grands sommets.

Extrait de « La force du Livre du Zohar » n°21 sur KabTV

Pourquoi ne pouvons-nous pas découvrir le Créateur directement ?

627.1Question : Pourquoi n’est-il pas possible de découvrir directement non seulement le Créateur, mais aussi de nombreux phénomènes dans le monde, sauf par l’entremise d’un intermédiaire quelconque ?

Réponse : Il ne s’agit pas d’intermédiaire, mais de la façon dont je peux créer en moi une certaine ressemblance avec cette force. A partir de quoi puis-je créer ces états ?

Par conséquent, la Kabbale dit que la chose la plus fiable est de former un détecteur à l’intérieur de vous pour détecter le Créateur. Cela n’est possible que lorsque vous vous connectez à plusieurs personnes et que vous établissez avec elles la même relation que la Sienne avec chacun de nous.

Nous ne pouvons pas Le ressentir, nous n’avons pas la qualité du don sans réserve, de l’influence ou de l’émanation. Cependant, si nous créons une telle qualité entre nous dans un petit cercle, alors nous commençons à révéler en eux l’influence du Créateur sur nous.

Extrait de « Les États Spirituels » sur KabTV, le 02/07/2021

Tout le monde peut étudier la Kabbale

939.02Question : Pourquoi existe-t-il une opinion selon laquelle les femmes ne devraient pas étudier la Kabbale ?

Réponse : La Kabbale en général n’a pas été enseignée à n’importe qui. Durant les millénaires de son développement, elle n’a été utilisée que pendant une petite période de temps, il y a environ 3500 ans. Depuis lors, elle a cessé d’être appliquée par les gens.

Avec la destruction du Premier Temple, la Kabbale est tombée dans l’oubli. Elle n’a existé que pendant plusieurs décennies au cours de l’errance dans le désert sur le chemin de l’Égypte vers la terre d’Israël.

Avec la destruction du Premier Temple, elle a déjà commencé à être oubliée du peuple, et après la destruction du Second Temple, elle a presque complètement cessé d’être comprise pour ce qu’elle est et a subsisté seulement comme un destin pour des kabbalistes individuels.

Mais d’après ce que nous étudions, il est clair que d’une part, il s’agit du chemin de développement individuel lorsqu’une personne (homme ou femme) entre individuellement en contact avec d’autres et crée ainsi un groupe commun.

Dans ce groupe, selon une certaine méthode, elles atteignent un contact spirituel intérieur absolument complet, s’élèvent au-dessus de leur « moi » et commencent à se ressentir comme « nous » au lieu de « je ». C’est-à-dire que le « nous » est leur « moi » commun et collectif. Et dans ce « moi » collectif, dans cette connexion à multiples facettes entre elles, elles voient une nouvelle force, une nouvelle qualité, la qualité du don sans réserve et de l’amour mutuels.

Extrait de « Vidéoconférence » sur KabTV

Comment trier vos pensées et vos désirs ?

962.2Question : Comment trier correctement mes désirs et mes pensées ? Quels sont les critères de ce tri ?

Réponse : Vous devriez en discuter entre vous, mais seulement un peu pour ne pas être désorientés. Bien sûr, vous pouvez lire des articles sur le sujet et écouter nos leçons ; nous disposons d’une énorme quantité de matériel.

Lisez les articles, traitez-les systématiquement, et vous verrez que peu à peu une attitude saine et sensée commencera à apparaître en vous, uniquement et seulement grâce aux discussions entre vous et à la lecture des sources.

Question : Cela signifie-t-il que je ne peux pas les trier moi-même ?

Réponse : Non, vous ne pourrez pas le faire tout seul, mais le groupe le peut partiellement. L’un dit quelque chose, un autre dit autre chose, et un troisième ajoute quelque chose de plus. Dans vos tentatives pour parvenir à un accord entre vous, le Créateur vous guidera d’une manière invisible. Soudain, par le biais d’une personne, d’une deuxième ou d’une troisième, vous commencerez à voir qu’une sorte de pensée logique supérieure apparait. C’est ainsi que le Créateur gère cela. Vous le ressentirez.

Extrait de « Les Fondamentaux de la Kabbale » sur KabTV, le 14/04/2019

Pas seulement une pandémie

511.01Le monde est tombé dans un état si difficile qu’il sera forcé d’évoluer vers la connexion, qu’il le veuille ou non. Nous sommes poussés vers cela d’en haut, et si nous ne voulons pas nous connecter, alors la connexion commencera à être mise en œuvre de toute façon. Nous nous y opposerons et nous subirons de grandes souffrances et de grands problèmes.

Cela ressemble à l’attitude des parents envers leurs enfants. Si les enfants sont gentils et obéissants, les parents les traitent avec gentillesse. Et si les enfants se comportent mal, alors les parents doivent les punir pour les corriger, et les enfants ressentent cela comme un mal.

Nous nous trouvons aujourd’hui dans une situation particulière. Pour la première fois dans l’histoire, la société humaine subit une transformation générale. Le coronavirus est d’une ampleur incomparable, même pas avec la Seconde Guerre mondiale ; elle touche tous les pays du monde. Et à côté de la pandémie, d’autres coups viendront : cataclysmes climatiques et autres événements extrêmes pour nous obliger à nous unir davantage et à résister ensemble aux coups de la nature, c’est-à-dire du Créateur.

Il ne s’agit pas seulement d’une pandémie, mais du début d’une nouvelle ère qui nous équilibrera de plus en plus afin de nous amener au bon état et au sentiment de connexion et d’interdépendance. Nous pouvons déjà voir comment tout a changé au cours de l’année écoulée : les touristes ne voyagent plus à travers le monde. Chacun reste dans son coin.

Pour l’instant, nous espérons encore retrouver notre vie d’avant, mais ce ne sera plus le cas. On n’aura plus besoin d’autant d’avions et de bateaux ; beaucoup de choses vont changer dans le monde. Les problèmes ne disparaîtront pas tant que nous n’aurons pas réparé la connexion entre nous. Si cette union est correcte et qu’elle conduit à l’intégration et à l’unité, et non à l’appât du gain, alors le système fonctionnera. Sinon, non. C’est ainsi que la gouvernance supérieure nous enseignera.

Le Créateur arrêtera toutes nos activités égoïstes jusqu’à ce que nous apprenions progressivement, en utilisant l’exemple d’un système commun à l’échelle mondiale, comment travailler correctement avec notre égoïsme. Il ne nous laissera plus nous comporter mal.

Au cours des cent dernières années, le Créateur nous a permis de construire des systèmes globaux et internationaux sur le plan matériel : Internet, les relations industrielles, le tourisme et les relations internationales. Et maintenant, nous devons apprendre à travailler correctement avec ces systèmes dans l’intérêt de notre prochain et celui du Créateur.

La forme de la connexion correcte est celle où chacun essaie de satisfaire l’autre, comme l’union d’un homme et d’une femme, le plus et le moins. Par conséquent, je dois chercher ce qui manque à l’autre, ce par quoi je peux le satisfaire. Et il recherche les mêmes besoins en moi.

C’est contraire à notre égoïsme, car nous essayons de faire une alliance entre nous pour gagner de l’argent l’un de l’autre. Mais le développement a atteint une telle limite que cette approche ne fonctionne plus. L’union égoïste a cessé faire du profit comme avant.

Par conséquent, ces systèmes s’effondreront et s’arrêteront tant que nous ne comprendrons pas sous quelle forme ils doivent fonctionner. Jusqu’à présent, nous nous sommes développés sous une forme égoïste, mais il est temps maintenant de corriger ce que nous avons fait. Tout cela se produira dans les années à venir.

Extrait de la Leçon quotidienne de Kabbale 26/6/21

Changer les attitudes subjectives

511.01Question : Quelles idées fausses (croyances) qui affectent la vie d’une personne et l’empêchent de progresser vers une cognition supérieure sont caractéristiques d’une personne moderne ?

Réponse : Nous examinons l’appareil conceptuel du monde du point de vue de notre conscience actuelle. Comment pouvons-nous l’aborder depuis l’autre côté ? Où se trouve la deuxième partie de notre conscience, celle qui est opposée ?

La Kabbale commence immédiatement à étudier l’attitude opposée à un objet, à une idée, à quelque chose qui se passe.

Elle dit à une personne : actuellement, vous regardez tout du point de vue de vos sensations subjectives et de vos concepts égoïstes, que vous avez reçus de la nature, et vous devriez adopter un autre point de vue, un point de vue altruiste.

Serez-vous capable de vous élever au niveau où vous seriez comme sorti de vous-même pour aimer votre prochain au lieu de vous, pour donner au lieu de prendre, et ainsi de suite ? Changez votre attitude pour une attitude opposée. Quel genre de monde ressentirez-vous alors, quelle solution apporterez-vous à ce problème ?

Comparez ensuite ces deux solutions et voyez ce que vous obtenez. Vous trouverez peut-être quelque chose entre les deux, dans lequel ces deux approches, ces solutions, se complèteront et vous mèneront à un certain dénominateur commun.

Extrait de « Ensemble à propos de l’essentiel » sur KabTV, le 02/09/2018

La forme la plus élevée de la compétition est la coopération

448.9Question : Dans un traité, je suis tombé sur un postulat : « La forme la plus élevée de la compétition est la coopération. » Pensez-vous qu’il soit possible de le mettre en œuvre ?

Réponse : Il s’agit certainement d’une idée kabbalistique étonnante, car la compétition a lieu à l’intérieur d’une personne. Une personne doit s’élever au-dessus de soi, de son égoïsme, afin de se relier aux autres pour former un tout commun.

Nous découvrirons alors une grande force commune entre nous, qui nous donnera de toutes nouvelles possibilités de mise en œuvre, d’atteinte. Nous verrons un espace différent, des possibilités différentes, parce que, par exemple, dix personnes qui s’unissent se sentent comme un tout commun.

Elles ont psychologiquement un sens complètement différent de leur état, de leur espace et de leur interaction. Elles ne se sentent pas comme des individus, mais comme un tout. Mais tout cela est basé sur l’opposition à l’égoïsme.

Il s’avère qu’au fond, nous avons dix désirs égoïstes distincts, et au-dessus d’eux, il y a un désir général positif, altruiste. Et à l’aide de ce système, nous commençons à ressentir un espace complètement différent.

Nous voyons la nature comme globale et intégrale, dans toutes ses connexions. À travers l’espace, nous pouvons voir tout ce qui relie toutes les parties de la nature.

Une personne devient complètement différente. Une personne n’est plus une petite particule égoïste individuelle, elle a maintenant un capteur de perception différent. Maintenant, on voit le monde comme un système unifié. Naturellement, il ou elle commence à l’étudier et à découvrir par lui-même de toutes nouvelles lois de commutation, des lois de gouvernance.

Extrait de la « Vidéoconférence sur la science de la gestion » de KabTV.

La roue qui tourne sans cesse

528.03« Zohar pour Tous », « Ki Tissa », point 54 : C’est pourquoi, à sa génération, les secrets de la Torah étaient révélés. Rabbi Shimon disait : « Tous les amis qui ne s’aiment pas s’égarent du bon chemin. »

Cela ne parle que des personnes qui aspirent à aller de l’avant afin d’atteindre le degré du Créateur. Elles se sont déjà engagées dans la méthodologie spirituelle, atteignant le niveau de l’amour, du soutien mutuel et de l’adhésion dans le groupe, et ensuite elles passent par les processus inverses.

Puis, un plus grand égoïsmeapparait en conséquence, et à nouveau elles y travaillent, et à nouveau elles s’élèvent au niveau du don sans réserve, de la connexion et de l’amour. Comme le mécanisme d’une montre : tic-tac, tic-tac.

La roue tourne pas à pas : en avant, en arrière, en avant, en arrière. On a l’impression qu’elle s’arrête, mais en fait cet arrêt révèle un égoïsme encore plus grand.

Question : Le fait qu’elles s’égarent est-il de leur faute parce qu’elles ne s’aiment pas ?

Réponse : Ce n’est pas de leur faute. Elles doivent simplement découvrir la totalité de l’énorme égoïsme en elles qui a été créé par le Créateur. Cependant, cela apparait progressivement, selon les 125 niveaux de notre ego qui existent en chacun de nous.

Extrait de « La force du Livre du Zohar » – n°21 sur KabTV

Les âmes poursuivent la volonté du Créateur

961.2Rabbi Shimon Bar Yochai (le Rashbi) est un système spirituel entier, une très grande âme, qui comprend de nombreuses autres âmes qui lui sont liées. Grâce à lui, elles ont pu s’élever, se connecter les unes aux autres et fusionner.

L’âme de Rabbi Shimon nous guide et nous fait avancer de la même manière que l’âme de Moïse, du Ari, du Baal HaSoulam, et l’âme d’Abraham, qui fut le premier à établir la méthode kabbalistique.

En fait, Adam était le premier. Mais il n’avait pas de groupe avec lequel il pouvait développer cette technique. À cette époque, ce n’était pas nécessaire car l’égoïsme de l’humanité était encore trop faible.

Le niveau suivant d’égoïsme a été découvert par Abraham, mais il était également faible puisqu’il suffisait que lui et ses disciples se connectent les uns aux autres. L’égoïsme le plus important est apparu pendant la période appelée l’exil égyptien.

Question : Et les âmes des grands kabbalistes tels que Adam HaRishon, Abraham et le Rashbi sont en quelque sorte connectées les unes aux autres ?

Réponse : Oui. Ce sont des âmes qui se manifestent constamment dans l’humanité, ainsi que la principale force supérieure qui doit se manifester en nous afin de répandre la méthode de correction parmi nous pour nous organiser. Ces âmes descendent dans notre monde en tant que messagers pour enseigner les méthodes spirituelles.

Elles ne se corrigent même pas elles-mêmes, elles enseignent simplement aux autres comment se corriger. Par conséquent, on ne peut pas dire qu’elles ont elles-mêmes atteint leur niveau. Mais elles ne sont pas comme tout le monde. Ce sont des âmes spéciales qui sont engagées dans l’exécution de la « politique » du Créateur dans ce monde.

Extrait de « La force du Livre du Zohar » n°21 sur KabTV