Category Archives: Travail en groupe

Etre impressionné et dépendant en même temps

Dr. Michael LaitmanL’environnement va me tenir en pensée sur le but spirituel, si moi, à mon tour, je veille à ce que tout le monde pense à notre unité et n’abandonne pas ces pensées. Ainsi, tout le monde recevra cette impression, se renforcera, et avancera. C’est ce qu’on appelle «garantie mutuelle», permettant à chacun de se soucier que les autres ont tout ce qui leur est nécessaires à l’avancement spirituel. 

Si, au lieu de me soucier de recevoir de l’environnement, je m’inquiète de la façon de renforcer le lien entre les amis, comme une mère se soucie de ses enfants, alors cela est suffisant pour que cet environnement commence à m’influencer.

Tout d’abord, je dois prendre des mesures dans le sens du don, de la connexion, et des soins. Je devrais me considérer comme étant plus grand qu’eux à cet égard, afin de les influencer, de les renforcer; je devrais rechercher des moyens supplémentaires de façon à leur fournir cela. Et après cela, je dois pouvoir me rendre humble pour recevoir d’eux.

Cela viendra à vous, parce qu’en mettant vos efforts en quelque chose, cela vous devient cher et important, et influe ainsi sur vous. C’est pareil pour les parents d’être à la fois impressionnés par leurs enfants et dépendants d’eux.

On ne peut marcher seul

Dr. Michael LaitmanSi je reste seul pendant un moment, sans le soutien du groupe, je vais immédiatement tomber. Par moi-même je n’ai pas de prise sur la spiritualité, ni sur le Créateur, ni sur le don sans réserve. Je peux me trouver soit au sein de mon récipient spirituel, pendant que je suis connecté aux autres et que je reçois un soutien de leur part, soit à l’extérieur de celui-ci. Dès que je perds leur soutien, je tombe.On ne peut pas avancer et réaliser quelque chose de son propre chef. On ne sera pas en mesure de se maintenir dans la spiritualité, même pour un instant. Si une personne croit qu’elle peut avancer par elle-même grâce à la lecture de livres kabbalistiques, en effectuant certaines actions, et rester sur le chemin spirituel, alors c’est de l’auto-tromperie. L’un sera en train de se mentir et espérera seulement en vain un avancement. Sans la participation et la connexion avec le groupe, appelé la garantie mutuelle, nous n’avons aucune chance de rester dans la spiritualité, même un instant.

D’ailleurs, être présents dans l’environnement spirituel ne signifie pas être en lui physiquement. Ce qui importe est de savoir combien vivement une personne désire cet environnement pour l’influencer car cela témoigne de son désir de se placer sous l’influence de la Force Supérieure ou du Créateur. Mais si une personne lit simplement des textes kabbalistiques dans la solitude, elle ne sera pas sous l’influence du Créateur, car tout ce qu’elle lit traverse son filtre égoïste. Une personne percevra le livre comme elle l’entend, le ressent et veut le voir !

Ainsi, je suis sous l’influence du Créateur seulement si ce que je lis me parvient à travers le groupe. Le Créateur ou la Lumière, « qui réside parmi son peuple », ce qui signifie « au sein du groupe, de l’assemblée des âmes. »

Individuellement, nous n’avons aucune chance d’avancement spirituel. Nous devons comprendre très clairement que notre seul instrument pour dévoiler le Créateur, c’est notre unité

Une union éternelle

Dr. Michael LaitmanIl y a une notion de «rentrer dans une association », lorsque les parties signent un engagement de bien se traiter les uns les autres à l’avenir si la relation se détériore, si les problèmes et les malentendus émergent, si la haine éclate, ou le manque de compréhension vient se substituer à la compréhension. Toutefois, Même si je tombe dans un tel état où il me semble évident que l’autre est devenu mon ennemi, je continuerai à le traiter comme un ami conformément à l’accord que j’ai signé une fois avec lui. Ce qui fait la force de l’union.Quand est-il possible d’entrer dans une telle union? Si nous sommes proches et nos qualités s’assemblent, puis nous entrons dans une association. Nous n’en avons pas besoin dans l’immédiat car il y a de la compréhension entre nous et même de l’amour ! Toutefois, nous signons cet accord dans le cas que j’en viendrai à ressentir de l’opposition et de la haine – alors je suis obligé de me tenir dans une telle relation par la force.

En d’autres termes, je peux « tomber » et nous voir nous haïr les uns les autres, mais j’ai besoin de vous traiter comme avant. Je sais que tout dépend de moi, et l’ensemble de la réalité en dehors de moi est unifiée et parfaite. C’est de là que vient le concept d’une association – je m’appuie sur le fait que tous les changements se produisent uniquement en moi: les bons et les mauvais. Tout dépend de ma vision des choses: «Chacun juge selon ses propres défauts. »

Par conséquent, lorsque je signe un tel accord d’union, je m’établis directement et me dirige sur le fait que le monde est bon et parfait, et tous les changements se produisent uniquement en moi. Tel est le fondement d’une union spirituelle, et elle existe éternellement. Nos Patriarches(les kabbalistes du passé) ont formé une telle union en ayant corrigé leurs parties de l’âme commune qui est appelé «le mérite des pères ». Et nous pouvons utiliser ce mérite si nous nous joignons à eux et revenons à l’état de cette union qui existait entre eux.

Lorsque sept sont plus forts que sept milliards

Dr. Michael LaitmanLe seul effort que nous sommes en mesure de faire dans notre travail spirituel est de nous « brancher » au groupe et lui permettre de nous influencer. L’environnement possède une telle force que sa taille n’est pas importante. Ce qui est important est la mesure dans laquelle je le considère comme mien. 

Nous voyons déjà que ceux qui sont proches de nous nous influencent plus que des étrangers. Il y a sept milliards de personnes sur terre, mais je ne me sens pas leur influence autant que l’impact de ma famille immédiate qui peut être limité à aussi peu que sept personnes.

Par conséquent, si quelqu’un organise sa vie pour que son environnement l’inspire, il l’influence, et annule donc l' »autorité » du reste de l’humanité sur lui. Le reste du monde c’est comme s’il cessait d’exister. En conséquence, une personne acquiert la force, les discernements spirituels, et les grands désirs. A cause de cela, il a les moyens d’avancer

Utiliser des lunettes sur notre chemin vers le but

Dr. Michael LaitmanUne question que j’ai reçue: Comment puis-je me diriger vers le bon objectif ? 

Ma réponse: Le Créateur m’a donné des jumelles à travers lesquelles je peux voir ma destination au loin et marcher vers celle-ci. Ces lunettes sont une poignée d’âmes, auxquelles je me joints et à travers elles je marche vers le but. Je commence à me déplacer vers le but avec leur aide.

De toutes les âmes, le Créateur a sélectionné un groupe d’âmes pour moi. Ce groupe d’âmes est un organe de l’âme collective, l’organe auquel j’appartiens. Le Créateur, non seulement a choisi le groupe d’âmes, il m’a aussi conduit vers la connexion avec elles, de sorte que le groupe d’âmes pourrait devenir l’unité des âmes qui me sont destinées. Cette unité des âmes m’aide à avancer. Je l’atteins en me connectant à elle, et à travers elle, je deviens le système général de la seule âme.

Je ne suis pas encore connecté à ces âmes et je ne les reconnais pas. La connexion se passe comme si elle était sous l’eau. Au-dessus de l’eau, je vois des corps physiques comme le mien puisque le Créateur m’a amené à un groupe physique. Le Créateur m’a donné l’occasion de commencer à entrer dans le réseau interne des âmes à travers mon organisation de la connexion physique avec des amis, en assumant des responsabilités diverses, les tâches, les fonctions et le statut du groupe.

Dans mon unité intrinsèque avec eux, « immergé sous l’eau», je découvre que ce groupe est déjà entièrement corrigé alors que je ne le suis pas. Je vois que dans le groupe, on me donne la possibilité de rejoindre le système corrigé. Grâce à ce groupe, on me donne l’opportunité d’entrer dans une partie de l’ensemble du système d’Adam, de Malkhout de l’Infini.

Je dois atteindre l’attitude de « aime ton prochain comme toi-même » à l’égard de mes amis, alors que mon attitude en ce qui concerne toutes les autres personnes dans le monde devrait être de « d’excuser tout homme. » « Aimer l’autre» signifie s’unir avec l’avis et le désir de ce groupe où le Créateur m’a conduit.

Je peux choisir soit d’accepter le groupe où le Créateur m’a amené, ou bien rester apparemment « libre » (mais qui en réalité est précisément suivant Ses ordres). C’est là que réside mon libre arbitre: se déplacer consciemment avec le groupe ou par la force (apparemment libre) comme tous les autres.

Atteindre les secrets d’En-Haut et d’en-bas

Dr. Michael LaitmanLe Zohar, chapitre « Vayikra (le Seigneur a appelé) », Point 324: « Heureux sont les justes, car le Créateur leur enseigne les secrets profonds d’En-Haut et d’en-bas, et c’est tout pour la Torah, puisque celui qui s’engage dans la Torah est couronné dans les couronnes de Son Saint Nom. Il en est ainsi parce que la Torah est le Saint Nom et celui qui se livre à Elle est enregistré et couronné dans le Saint-Nom, puis il connaît les moyens cachés et les secrets profonds d’En-Haut et d’en-bas, et il ne craint jamais. »


Il n’y a pas d’autre moyen de communiquer avec le Créateur, avec la vraie réalité Supérieur(que nous voulons révéler, et dans laquelle nous voulons entrer et exister) sauf avec l’aide de la Lumière. Elle ne peut briller sur nous que si nous cultivons le désir pour Elle
Nous ne pouvons développer cette volonté qu’avec l’aide du groupe. Une personne a seulement un point dans le cœur, et afin d’attirer la Lumière qui ramène vers le bien, elle a besoin de force supplémentaire, qu’elle ne peut recevoir que du groupe. Le seul désir que l’on reçoit du groupe a déjà l’intention de donner sans réserve, et avec cette force, elle aura une connexion avec la Lumière Supérieure. Afin d’acquérir une connexion avec son groupe, une personne doit s’abaisser devant lui et renforcer l’importance du but.
En d’autres termes, elle doit travailler contre son propre désir de recevoir du plaisir, contre son ego. Par conséquent, lorsqu’une personne travaille avec le groupe, elle peut faire appel à la Lumière qui réforme afin qu’Elle lui accorde une connexion avec les propriétés du don sans réserve, avec le monde spirituel.

Choisir le bon destin dans le groupe

Dr. Michael LaitmanUne question que j’ai reçue: Comment puis-je m’annuler devant l’environnement si je n’ai pas envie de le faire? 

Ma réponse: Comprenez qu’il n’y a pas d’autre choix, vous êtes face au mur. Il y a un groupe; annulez-vous devant lui et vous recevrez de lui l’importance du but. C’est comme faire le plein à une station essence. Vous refaites le plein d’essence dans l’environnement, et donc vous pouvez conduire quelques kilomètres de plus. Si vous vous ravitaillez de nouveau, alors vous pourrez conduire un peu plus loin, et ainsi de suite. Vous vous dites: « Je ne veux pas de carburant, c’est difficile pour moi de me rendre à la station-service, que dois-je faire? » Vous n’avez pas le choix, des lois strictes sont à l’œuvre ici.
Demandez à vos amis de vous aider, comme il est dit: « Aidez un autre homme. » Mais une fois que vous précisez toutes les conditions, il n’y a rien à demander. Vous devez agir. Ne vous attendez pas à trouver une porte de derrière à la spiritualité car elle n’existe pas!

Il n’y a qu’un seul principe: «Nous sommes sous l’influence de l’environnement que nous choisissons ». Le Créateur a créé de cette façon parce que nous sommes les parties d’une seule âme, et tout le monde dépend de tout le monde. Cette dépendance persiste même après la rupture des récipients. C’est soit une influence bonne ou mauvaise, mais en tout cas, une personne est totalement dépendante de l’environnement.
On vous a présenté l’occasion d’entrer dans la société qui aspire à la spiritualité. Cependant, maintenant c’est vous qui décidez comment vous établir en elle. Le Créateur vous met la main sur le bon destin et dit: «Prenez-le! » Maintenant, tout dépend de vous, si vous prenez ou pas. Il ne peut pas vous aider avec quelque chose d’autre, car autrement il va vous priver du libre arbitre. S’il fait votre travail à votre place, votre individualité cessera d’exister.

Mais si quelqu’un veut s’en tenir à ses vieilles habitudes, ce qui signifie se comporter selon sa nature comme le fait l’animal en lui, c’est son choix. Comment peut-il devenir «humain »? Il doit s’élever au-dessus de « l’animal » à l’intérieur de lui et comprendre qu’il doit se résoudre à s’annuler devant le groupe. Dès le premier moment, un acte ne consiste que dans le sentiment de l’importance des autres et de l’union avec eux. Vous ne serez pas capable de rien faire seul.
Ce n’est qu’ensemble que nous pouvons changer et obtenir quoi que ce soit. Si ce n’est pas ainsi, tout ce que vous ferez sera en vain. Vous ne vous réaliserez pas en tant qu’être humain et resterez un animal. Un « être humain » est celui qui est né lui-même en s’annulant devant cet environnement particulier. Cela peut sembler paradoxal, mais c’est ainsi.

L’image holographique de l’âme

Dr. Michael LaitmanLe Créateur exige l’union de nos âmes. Notre éloignement les uns des autres et le sentiment d’être des étrangers constitue toute la corruption. La correction, d’autre part, se trouve en nous par la perception d’être comme des pièces d’un seul corps. Pourtant, si nous nous contentons de nous percevoir comme les parties d’un corps en travaillant ensemble, cela ne suffit pas. 

Je dois devenir incorporé dans tout le monde, ils doivent être incorporés dans tous les autres, et ainsi de suite jusqu’à l’infini! Cela ressemble à une image holographique où chaque élément contient tous les autres en elle-même.

Nous sommes encore incapables d’imaginer cela avec nos sens parce que nous sommes opposés à une telle image. La brisure des récipients nous conduit à nous sentir complètement séparés les uns des autres. Nous ne pouvons même pas comprendre comment il est possible de nous intégrer l’un dans l’autre quand il n’y a pas de «moi» qui unit à tous les autres et devient un tout unique.
Lorsque nos points dans le cœur s’unissent, cette réalité illusoire du corps physique s’efface; seuls nos désirs restent. Plus chacun de nous tente d’imaginer correctement notre union, plus nous nous rapprochons de l’image fidèle de la réalité, la seule qui existe. Nous avons seulement à nous rapprocher de cela et le révéler. C’est ainsi que nous nous guéririrons progressivement de toutes ces illusions matérielles qui nous enveloppent.

Que gagnons-nous de l’amour des amis?

Dr. Michael LaitmanUn « ami » n’est pas seulement une personne,c’est un compagnon qui se tient en face de moi. J’acquière peu à peu de l’amour pour lui afin de parvenir à l’amour du Créateur. Cette formule est rigide et ne change pas. Je fais d’abord appel au Créateur, et afin de me connecter à Lui, je dois m’unir avec mes amis.
Je travaille dans l’amour des amis, parce que c’est la condition nécessaire pour atteindre l’amour du Créateur. Un ami et le Créateur sont liés, car à l’égard de mon désir de recevoir du plaisir, ils sont égaux. Le Créateur et mon ami sont également éloignés de moi, et j’établis un rapport avec eux de la même manière.
Le Créateur est pur don sans réserve. Je déteste mon ami autant que je déteste le don sans réserve et, par conséquent, je rejette les deux. Si je n’accomplis pas cette attitude et si je ne vois pas mon ami et le Créateur de la même manière, alors je ne peux pas fonctionner correctement. C’est pareil à l’alignement de l’œil sur la cible pour la viser. Si mon but est orienté plus vers le Créateur, ou plus vers mon ami, alors il n’est plus assez précis. Je dois viser précisément la cible, de sorte que celui qui aspire au Créateur(Isra-El – droit à Dieu) et le Créateur (la Lumière de la correction) fusionnent en un tout unique.

What Do We Gain

Un groupe de Kabbale est un récipient spirituel, un système d’âmes, tandis que le Créateur est celui qui le remplit. Le récipient devient tout comme la Lumière. Puis je me rends compte que c’est une seule et même chose car il n’y a pas de lumière sans un récipient (Kli).

Tout se confond en un seul tout. Le groupe devient pour moi le modèle du Créateur. Dans mon attitude envers eux, j’apprends comment me relier à Lui, que ce soit par amour ou par haine. Certainement le seul moyen de se relier au Créateur est le don sans réserve .Je suis donc présenté au groupe pour tester combien je peux donner sans réserve. Mon ego est ce qui crée la distance, la disparité de forme entre le Créateur et le groupe. Si ce n’était pas pour mon ego, alors il n’y aurait aucune différence entre eux.

Alors, pourquoi dois-je sentir une différence maintenant? C’est seulement parce que je reçois du plaisir du Créateur, et rien ne vient du groupe. C’est la seule différence.

Juste s’accrocher l’un à l’autre!

Dr. Michael LaitmanLa lumière agit sur notre désir qui est semblable à Lui. Cette mesure de la correspondance du désir de Lumière s’appelle la foi. Si je lis les sources kabbalistiques avec un désir et un but purement égoïstes, elles ne me toucheront pas. 

Le point dans le cœur est un point brisé, il attire une personne à la spiritualité, mais seulement parce qu’elle se sent mal. Elle n’exige pas encore le bien «qui fait du bien », pour le don sans réserve et l’amour. Jusqu’à présent, elle n’est simplement pas satisfaite de la vie terrestre: L’avenir est sombre et la vie n’a pas de sens. Ceci fournit simplement une motivation égoïste pour la recherche de la spiritualité. Mais la Lumière ne peut pas toucher un tel désir même de loin. Elle agit sur la volonté, selon la mesure de foi en elle, c’est-à-dire qu’elle n’agit que sur son grand désir de donner sans réserve.

La foi est testée par le dévouement d’une personne sur le chemin et le but. Il faut vérifier la pureté de son intention d’atteindre la qualité du don sans réserve. La foi elle-même, l’attribut du don sans réserve, est reçue d’En-Haut comme une récompense pour les efforts accomplis. Quand on sera méritant, alors la « nuit » prendra fin et on verra « la lumière du jour. »
Si une personne utilise la Torah pour son épanouissement égoïste, cela devient la potion mortelle pour lui. Cela signifie qu’elle n’est pas seulement «spirituellement morte», mais aussi elle est «droguée» par la mort parce qu’elle pense que c’est la vie spirituelle! Elle soulève son égoïsme encore plus haut et ne peut pas croire qu’elle vit dans le mensonge.
Sortir dans la vérité: Si nous faisons tout ensemble, si tout le monde reçoit de tous les autres des forces telles que l’on peut facilement demander que lumière environnante (Ohr Makif) agisse sur lui, puis le sentier devient une merveilleuse aventure. Juste s’accrocher les uns aux autres!
Si vous restez seul, un mur va se développer immédiatement devant vous. Si vous vous unissez avec les autres, afin de marcher ensemble, le mur tombe immédiatement et s’étend de lui-même en une grande route. Il y a soit un mur soit la route. Le choix est d’être parmi les amis à chaque instant ou non. Tout se fait par la Lumière Supérieure, nous ne devons obéir qu’à cette seule condition.