Category Archives: Travail en groupe

L’unique enseignant

Dans notre monde, il n’y a qu’un seul enseignant, guide et Rav : le Créateur. Il n’y a personne d’autre ! Le Créateur, la force positive supérieure, gère tout et crée la relative force égoïste négative.

Tous les autres sont des participants dans ce processus, quel que soit le rôle qu’ils jouent. Ils sont triés uniquement selon l’état relatif à cet enseignant : combien ils Le comprennent et accomplissent Son chemin ou l’inverse. Ceci uniquement reflète leur état et indique leur niveau.

Je me nomme « un guide » parce que j’essaie d’expliquer aux gens comment je comprends mon professeur spirituel et comment je comprends l’enseignant, le Créateur. J’enseigne aux gens comment trouver le chemin de la force supérieure.

En général, je crois que chaque personne dans notre monde n’a pas d’autre mission que celle-ci parce que la chose la plus importante est de comprendre comment elle est associée au Créateur parce qu’Il gère tout.

Être connecté au Créateur n’est possible qu’à travers un groupe, une dizaine, avec plus de connexions, avec une plus grande réciprocité, en se dissolvant soi-même dans les autres et en attirant à l’intérieur en absorbant tout en soi.

C’est la manière dont nous devrions avancer. Et ainsi vous trouverez l’enseignant, le guide, l’ami et le Rav en une seule personne.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 07/08/2016

Adieu 2016, bonjour 2017 ?

400px-Michael_Laitman_Teaching-mediumLien vers l’article :
http://frblogs.timesofisrael.com/adieu-2016-bonjour-2017/

Comment pouvons-nous nous rapprocher du Créateur ?

Question : À quoi devrait penser une personne ou que devrait-elle faire dans le but de se rapprocher du Créateur si elle n’est pas encore dans un groupe ?

Réponse : Il est important d’être dans un groupe de dix, pour établir la connexion à un groupe. Il peut s’agir d’un petit groupe de deux ou trois personnes ou même d’un groupe virtuel. Sans groupe, l’étude est simplement l’acquisition de connaissances, qui ne donne rien de bon. Vous devez apprendre à être connecté à d’autres personnes et à avancer ensemble avec elles.

Notre Centre d’Éducation pour étudier la sagesse de la Kabbale offre l’occasion d’établir une connexion à un tel groupe, qui finit par former une société virtuelle stable. Tous les diplômés du troisième semestre savent déjà où ils peuvent être en contact avec d’autres personnes.

Par conséquent, quiconque étudie la sagesse de la Kabbale devrait suivre un cycle de cours à travers le Centre d’Éducation de Kabbale de Bnei Baruch où vous apprendrez comment organiser un groupe en groupes de dix et selon quels principes ils devraient travailler ensemble.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 26/06/2016

La coexistence peut-elle naître des cendres de la haine ?

400px-Michael_Laitman_Teaching-mediumLien vers l’article :
http://frblogs.timesofisrael.com/la-coexistence-peut-elle-naitre-des-cendres-de-la-haine/

Questions sur le travail dans un groupe, partie 4

Dr. Michael LaitmanQuestion : La participation aux fêtes juives est-elle une obligation pour les groupes en dehors d’Israël ?

Réponse : Je vous conseille de prendre part aux activités du groupe pour comprendre l’essence de toutes les fêtes, parce que chaque fête est un niveau de croissance spirituelle.

Qui parvient à l’atteinte spirituelle ?

laitman_938_04Question : L’un de vos étudiants a-t-il atteint un niveau d’atteinte spirituelle ? Si vous ne pouvez pas parler de cela, comment cette connaissance pourrait-elle nous nuire ou leur nuire ?

Réponse : Vous n’avez pas besoin de savoir si quelqu’un est parvenu à l’atteinte spirituelle ; il vous appartient tout simplement d’apprendre à partir de ces gens qui travaillent dans le cadre de notre groupe ; ils sont destinés à vous élever au niveau de l’atteinte spirituelle.

Lorsque vous entrez dans ce système, la dimension supérieure, vous pouvez également voir tout le monde. Alors vous saurez qui est là et à quels niveaux.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 20/03/2016

Le minimum de plusieurs est deux

laitman_570Question : Il semble impossible de se rapprocher du Créateur même d’un millimètre au cours d’une vie. C’est un travail si difficile que parfois vous sentez que vous êtes trop faible. Que pouvons-nous faire à ce sujet ?

Réponse : Vous pouvez surmonter de tels états uniquement avec l’aide de l’environnement adéquat. Il n’y a pas d’autre moyen ! Une personne qui s’assoit toute seule et n’a personne avec qui étudier attend en vain la réussite.

Si une personne étudie la sagesse de la Kabbale, l’étude est bien sûr fructueuse. Si l’on souhaite avancer aussi vite que possible et sur le bon chemin, alors on doit le faire avec le bon groupe et en combinant le groupe et l’étude correctement. Il faut trouver au moins un partenaire, même virtuellement.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 13/03/2016

Est-il possible d’atteindre le Créateur ?

BB yeshivat

Question : Le Créateur est en chacun de nous tous, des sept milliards de personnes. Il est possible de L’atteindre uniquement à travers la connexion entre les gens. Si toutes les sept milliards de personnes ne s’unissent pas, cela signifie-t-il que nous ne pouvons pas atteindre le Créateur ?

Réponse : De toute façon, nous sommes obligés d’atteindre le Créateur. L’exécution du plan de la création ne dépend pas de nous. Il se trouve dans la nature et la nature nous pousse à le réaliser.

La question est de savoir comment avancer rapidement et facilement, et accélérer notre développement grâce à l’unité et la connexion entre nous et ceux qui sont autour de nous, à savoir, comment est-ce que nous connectons les différentes cellules pour former les organes du corps collectif, l’âme collective, le plus rapidement possible ?

Question : Si personne n’est obligé de s’unir, est-ce que la personne qui étudie la Kabbale est capable d’atteindre le Créateur toute seule, ou est-ce seulement possible à travers le groupe ?

Réponse : Une personne ne peut pas atteindre le Créateur toute seule. Après tout, avec qui voudrait-elle vérifier, montrer, et révéler les propriétés du don sans réserve et de l’amour ? Par rapport à quoi ou à qui ? Vis-à-vis du Créateur ? Mais il n’y a pas de Créateur. On doit Le construire dans la connexion entre soi et ses amis.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 13/03/2016

A côté d’une source d’eau fraîche

laitman_525Question : Est-ce que ce sera plus difficile pour les prochaines générations de corriger leur ego ?

Réponse : Celaleur sera plus facile  parce que nous leurs ouvrons la route. Nous sommes les pionniers, et voilà pourquoi c’est si difficile pour nous. Quand j’ai commencé à étudier, il n’y avait pas de livres faciles sur la sagesse de la Kabbale. Il n’y avait pas d’introductions, et mes professeurs parlaient dans une langue que je ne comprenais pas du tout.

De nos jours, tout est beaucoup plus facile et plus simple. Il y a beaucoup de matériel sur notre site Internet, et tout a été préparé pour vous, pour ceux qui étudient. J’espère que de nouveaux étudiants arriveront et nous ouvriront de nouvelles opportunités et nous donneront une grande poussée vers la description correcte de la sagesse de la Kabbale.

Question : Les gens qui lisent les écrits du Baal HaSoulam ne comprennent rien, ce qui signifie qu’il n’y a aucun moyen qu’ils puissent le comprendre sans commentaires.

Réponse : Lorsque j’ai commencé à étudier, cela n’a pas été facile non plus. D’autre part, j’avais le sentiment que j’étais en train de boire de l’eau fraîche, à travers une source que je ne pouvais pas atteindre, mais elle pulvérisait des gouttes d’eau fraîches sur moi. Je ne pouvais pas atteindre l’eau, mais c’était frais. Cette sensation a duré très longtemps.

Mon professeur a toujours dit que beaucoup de centimes s’accumulent jusqu’à former une grosse somme, ce qui signifie que chaque petit effort est ajouté à l’effort précédent et que vous avez besoin de beaucoup de patience.

Je n’avais pas de groupe ni d’amis qui étudiaient avec moi. Je n’avais personne à côté de moi, seulement mon professeur. D’une part, c’était très difficile. D’autre part cependant, je me rends compte aujourd’hui que c’était nécessaire afin de m’élever comme un individu indépendant, un loup solitaire, un solitaire qui pourrait avancer dans la vie sans avoir besoin de personne. C’est la raison pour laquelle je peux être indépendant aujourd’hui.

De la leçon de Kabbale en russe, le 16/02/16

La sagesse de la Kabbale est une étude en groupe

laitman_940Question : Que faut-il pour commencer à étudier la sagesse de la Kabbale ? Y a-t-il des limites ?

Réponse : Nous ne soumettons personne à un détecteur de mensonge, mais une personne qui veut étudier la sagesse de la Kabbale devrait être en bonne santé mentale. La raison en est que cette étude a besoin d’un certain niveau de concentration interne. C’est une étude sur la signification de la vie, sur l’homme, notre lien avec la nature, et sur la façon dont nous sommes tous connectés les uns aux autres, etc. La sagesse de la Kabbale traite des informations qui peuvent nécessiter un peu d’effort de la part d’une personne. Je suis tombé sur des cas où l’état d’un malade mental qui n’avait pas les nerfs solides a empiré en conséquence. Ces cas sont assez rares, mais cela peut encore se produire.

Question : Une personne peut-elle étudier la sagesse de la Kabbale par elle-même ou cela doit-il se faire dans le bon cadre ?

Réponse : Elle ne parviendra à rien si elle étudie par elle-même. Le fait est que l’étude de la sagesse de la Kabbale se divise en étude théorique et pratique. Une personne doit ressentir progressivement le plan dans lequel les instructions kabbalistiques opèrent et comment elle devrait travailler avec elles, se changer elle-même et son destin, et cela est seulement possible dans le cercle de ses amis.

Question : Est-ce que cela veut dire que la sagesse de la Kabbale est une étude en groupe ?

Réponse : Oui, selon la sagesse de la Kabbale, l’humanité tout entière est collective, vivant dans un espace absolument clos.

Du Webinar sur Zahav.ru, le 10/02/16

Page 3 des 2891234550Dernière »