Category Archives: travail intérieur

Patience et persévérance

155Tout d’abord, nous avons besoin de patience. Je suis sur le chemin, je dois encore parcourir quelques kilomètres pour atteindre mon but, et de ce fait aujourd’hui je dois avancer d’au moins un centimètre. Par conséquent je dois être patient.

Cette patience doit être dynamique, c’est-à-dire efficace, pour que je comprenne que je fais régulièrement un pas de plus et un pas de plus en avant. Je dois ressentir que chaque jour, je passe en revue de nouveaux discernements. Ce qui n’a pas marché hier, j’essaie de le faire aujourd’hui et je le vois comme un progrès.

Même si je désespère du manque de succès et que je critique le chemin, c’est déjà un succès parce qu’hier je ne ressentais pas qu’il n’y avait aucun succès, je ne comprenais pas que jeme trompais et que je ne progressais pas. Et aujourd’hui je le ressens, et cela fait partie du progrès.

Il est impossible d’avancer autrement. Le progrès se fait toujours sur la base de descentes, de problèmes et de la révélation de la brisure. S’il n’y a pas de brisure, alors il n’y a rien à corriger et nulle part où avancer. Ainsi, la brisure était prévue avant même notre création, et nous avons commencé à exister à partir d’un petit gène informationnel (Reshimo) qui a commencé à se développer.

Cependant, ici vous devez être très cohérent afin qu’au moment même où vous ressentez un manque de succès, vous soyez prêt à continuer immédiatement.

Extrait de la 1ère partie de la Leçon quotidienne de Kabbale, Les Écrits du Rabash, Article 164 – « Que demander au Créateur pour être Son Serviteur » du 23/06/2022

L’Arbre de Vie et l’Arbre de la Connaissance du Bien et du Mal

198Question : Quelle est la différence entre les concepts de l’Arbre de la connaissance du bien et du mal et de l’Arbre de Vie ? Vous avez dit que le bien et le mal sont le travail le long de deux lignes.

Réponse : Le fait est que l’Arbre de Vie symbolise notre atteinte du Créateur. Son attitude envers nous en fonction de notre attitude envers Lui est appelée l’Arbre de Vie.

L’arbre de la connaissance du bien et du mal est un système de notre interaction avec la force du Créateur, lorsque nous apprenons comment nous pouvons nous connecter les uns aux autres et avec le Créateur afin d’utiliser les qualités qui nous sont données aussi correctement que possible.

C’est-à-dire que le processus même d’atteinte de la force supérieure suit deux lignes de l’arbre de la connaissance du bien et du mal. Une personne commence à établir les actions correctes à l’égard du Créateur et elle appelle cela le bien, et elle appelle les mauvaises actions le mal. Lorsqu’on arrive à la correction finale, cet état est appelé l’Arbre de Vie.

Extrait de KabTV, « Les États Spirituels » du 14/06/2022

Approcher et atteindre

276.02Question : Quel est le nom correct pour la force qui nous gouverne : le Créateur, Dieu, la pensée, la force supérieure ?

Réponse : Comme vous voulez. Ce qui vous convient le mieux dans chaque cas.

Question : Dans la Kabbale, il est écrit que « Boré » (le Créateur) est issu des mots « Bo » et «  » (viens et vois). Où aller et que voit-on là-bas ?

Réponse : Le Créateur est une qualité que nous pouvons approcher et atteindre. C’est pourquoi nous l’appelons Boré. Si vous vous rapprochez de Lui au niveau des qualités, alors vous comprendrez qui Il est, ce qu’Il est, et vous serez capable de L’explorer.

Question : Dans la sagesse de la Kabbale, il est dit : « Ce que nous n’atteignons pas, nous ne le connaissons pas par son nom. » Qu’est-ce que cela signifie ?

Réponse : Le fait est que nous atteignons tout dans nos sens et non en dehors d’eux, et de ce fait nous ne pouvons rien nommer sous une forme objective. Nous atteignons tout uniquement dans une condition limitée et prédéterminée. Par conséquent, le Créateur est appelé Bo-Re.

Extrait de KabTV, « Les États Spirituels » du 07/06/2022

Pour quelles actions le Créateur punit-Il une personne ?

928Question : Existe-t-il des récompenses et des punitions qui viennent directement du Créateur, et non par le biais de la nature environnante, des gens et de la société ? Une personne ressent simplement que le Créateur lui envoie quelque chose.

Réponse : Oui. Mais pour cela, une personne doit s’adapter et se placer sous le contrôle du Créateur, alors elle le ressentira.

Question : Pour quelles actions le Créateur punit-il une personne ?

Réponse : Pour celles qui ne mènent pas au but de la création. Il ne s’agit pas d’une punition, mais simplement de modifications, de restrictions, et d’une sorte d’étayage. C’est ce qu’on appelle travailler sur les erreurs.

Extrait de KabTV, « Les États Spirituels » du 31/05/2022

Vers de meilleurs résultats

764.3Question : Parfois, une personne ressent qu’elle a fait quelque chose de mal et qu’elle a immédiatement été punie et inversement, qu’elle a fait quelque chose de bien et a immédiatement été récompensée. Mais dans la plupart des cas, ce lien direct n’existe pas ; il est dissimulé. Pourquoi ne nous montre-t-on pas directement qu’il y a une punition pour les mauvaises actions ?

Réponse : On ne montre rien du tout à une personne, sauf ce qu’elle doit savoir pour sa prochaine action correcte. C’est ainsi qu’elle est guidée dans la vie.

Si elle ne le comprend pas et ne le ressent pas, le problème est en elle. Dans ce cas, selon la mesure où elle ne ressent pas qu’elle a prétendument fait une erreur, l’erreur elle-même la conduit progressivement à de meilleurs résultats.

Tout est arrangé pour que nous progressions par des tentatives et des erreurs.

Extrait de KabTV, « Les États Spirituels » du 31/05/2022

La Lumière est le fondement de la vie

294.1Question : Le plaisir est-il une sorte de substance spirituelle ?

Réponse : Le plaisir est la satisfaction par l’énergie supérieure.

Même dans notre monde, il nous vient d’en haut. La vie qui fait tourner les atomes, qui maintient les molécules, et toutes les transformations chimiques et biologiques qui nous remplissent et nous spiritualisent, tout cela est appelé Lumière dans la Kabbale.

Question : La Lumière dont parle la Kabbale et dont le Ari parle au tout début de son livre L’Arbre de vie, et la lumière dont Einstein parle comme d’une sorte de substance dans sa théorie de la relativité, sont-elles des concepts sans ambiguïté ?

Réponse : Dans notre monde aussi, la lumière est le fondement de la vie. Mais c’est une conséquence de la Lumière spirituelle dans le monde matériel, car notre monde est construit comme une empreinte du monde supérieur.

La Lumière est la plus haute énergie spirituelle à partir de laquelle une petite étincelle a fait irruption dans notre monde, dans notre univers vide, et a donné naissance à tout ce qui y existe aujourd’hui : tout ce que nous savons et ne savons pas encore.

Extrait de KabTV, « Gros Plan – Est-ce que Dieu existe ? »

La nature de l’égoïsme

239Commentaire : Nous sommes tous des égoïstes. Mais l’égoïsme de certains est fait de telle sorte qu’ils se félicitent si quelqu’un d’autre souffre.

Ma Réponse : Tel est notre égoïsme ! Personne n’est à blâmer pour cela. Mais s’avouer à soi-même que l’on est comme cela est très difficile pour une personne. Mais au fond, on se moque absolument de ce qui arrive aux autres quii sont à nos côtés. Et même s’il est au plus mal, je me sens mieux, de sorte que »le malheur des uns fait le bonheur des autres ». C’est notre égoïsme.

Lorsque de tels événements se produisent et que je sens que l’égoïsme s’éveille en moi, je dois comprendre que c’est le mal qui est en moi et je voudrais en quelque sorte m’en débarrasser, le corriger.

Et vous ne devriez pas vous réjouir des problèmes des autres. Les gens ne comprennent pas qu’ils ne font que se nuire à eux-mêmes en agissant ainsi.

Extrait de KabTV, « Gros Plan – La branche de Sakura » du 15/05/2011

L’essentiel, ce sont les bonnes relations

564Question : Il y a des choses qui viennent facilement à une personne, alors que d’autres choses sont beaucoup plus difficiles. Disons l’unité. Cela vaut-il la peine de la considérer ainsi : il m’est difficile de m’unir à une autre personne, et c’est là ma contribution ?

Réponse : Non. Nous devrions vraiment essayer d’établir tout type de contact, en tout lieu et dans toutes les conditions. L’essentiel est d’avoir de bonnes relations. Différents niveaux de relations, mais aimables et positives, lorsque je souhaite à un autre individu ce que je me souhaite à moi-même.

En même temps, une bonne connexion émerge entre les gens lorsqu’ils se ressentent mutuellement et s’imprègnent émotionnellement.

Chacun d’entre eux comprend les désirs de l’autre, les qualités de l’autre, et comment il peut les compléter et les remplir. Nous devons ressentir cela ! Pour ce faire, vous devez être dans un groupe qui travaille sur l’unité, et alors vous ressentirez.

Nous devons trouver un tel groupe ; nous en avons beaucoup dans le monde entier. En participant systématiquement au travail du groupe, vous verrez comment vous accumulez des sensations et des connaissances internes, qui commencent à se transformer en un nouveau sens ; cela s’appelle ressentir son prochain. Vous commencerez à comprendre que, jusqu’à présent, vous ne ressentiez pas votre prochain.

Vous ne ressentiez pas du tout les gens ! Vous ressentiez en vous leur modèle que vous vous êtes créé égoïstement, pour obtenir d’eux le plus possible et leur donner le moins possible, selon une simple loi égoïste. Cela inclut vos enfants, cela inclut tout le monde. Maintenant, lorsque vous le faites d’une nouvelle manière, c’est complètement différent.

Par conséquent, nous devons ouvrir des cours et constamment enseigner partout aux gens les lois élémentaires de la commutation.

Extrait de KabTV, « J’ai reçu un appel – Comment résoudre n’importe quel problème ? » du 01/05/2014

La tâche de chaque personne

293Question : Pourquoi la Kabbale dit-elle que chaque personne devrait se changer elle-même ? Si nous sommes tous un seul système commun, que les kabbalistes changent tout.

Réponse : Comment puis-je vous changer ? Vous avez votre propre égoïsme, vos propres qualités ; j’ai les miennes, et je n’ai aucun pouvoir sur vous. Chaque personne doit atteindre cet état, et chacun peut et doit finalement contrôler son propre destin. C’est alors qu’elle parviendra à la compréhension d’une idée commune, d’une pensée commune.

Question : Donc la Kabbale donne à une personne l’opportunité de devenir le maître de son propre destin et ne prédit pas seulement certains événements ?

Réponse : La Kabbale ne fait pas du tout de prédictions. C’est exactement ce qui est interdit dans la Kabbale, parce que vous allez plus loin dans la prédiction du futur, au lieu de vous changer par vous-même pour que ce futur soit bon.

Question : Donc, en principe, les prédictions ne changent rien ?

Réponse : Bien sûr. Ce n’est qu’un jeu, et c’est pourquoi la Kabbale l’interdit.

Mais il y a l’immortalité ! Et il est très facile d’atteindre ce degré. J’invite tout le monde.

Extrait de KabTV, « Gros Plan – Les Secrets de l’Immortalité » du 07/01/2011

Comment atteindre la paix

963.6Question : Voltaire a décrit l’idée d’atteindre la paix universelle comme un renversement armé des gouvernants parce qu’ils ne sont pas intéressés par la préservation de la paix. Ou bien cela pourrait se faire par une révolution d’en bas lorsque des gouvernants éclairés établissent la paix dans l’intérêt du peuple ou de la nation.

La paix peut-elle être établie par les forces des masses ou par les dirigeants d’en haut ?

Réponse : Ni l’un ni l’autre. En général, l’expression « la paix est établie » ne tient pas debout. C’est impossible.

La paix naît de la conscience de la nécessité d’unir les contraires par nos efforts. Nous devons constamment faire ces efforts car tout est dynamique, et alors il y aura la paix.

La nécessité de la paix vient de la prise de conscience que toute la nature est dynamique et qu’il faut par conséquent unifier tous les opposés. Dans un tel état, ils ont tous la possibilité de se développer au maximum, de s’aider mutuellement et de se compléter en même temps. C’est très important. Si nous trouvons ces deux conditions qui peuvent coexister ensemble, alors nous parviendrons à la paix.

Extrait de KabTV, « La Kabbale Expresse » du 04/03/2022