Category Archives: travail intérieur

Les commandements sont les désirs du Créateur

560Question : En s’approchant du Créateur, l’homme devrait-il comprendre qu’il accomplira les actions commandées même sans instructions d’en haut ?
Réponse : Non, sans instructions d’en haut on n’aurait pas observer les commandements. Ces instructions incitent une personne à entreprendre des actions spirituelles, car les commandements sont les désirs du Créateur qu’Il a commandés aux gens.

Question : Une personne doit-elle ressentir elle-même quelles actions lui sont commandées ?

Réponse : Non, elle obtient des connaissances à leur sujet à partir des sources primaires.

Extrait de la Leçon quotidienne de Kabbale, Les Écrits du Baal HaSoulam, « Et vous préserverez vos âmes » du 16/02/2024

Dans un seul cercle avec les amis

934Question : Que signifie être dans le même cercle avec les amis ?

Réponse : Étudier ensemble, animer des ateliers et participer à divers événements qui vous rapprochent et vous font avancer vers le Créateur, cela signifie que vous êtes dans le même cercle avec les amis.

Aidez-les, et ils aideront tous les autres dans la dizaine. De cette façon, vous vous élèverez tous ensemble parce qu’une personne gravit les degrés spirituels en étant élevée par le groupe.

Question : Comment pouvons-nous apprendre à accepter les louanges de la dizaine et à ne pas ressentir de honte ?

Réponse : Non, nous devrions louer la dizaine et louer le Créateur de nous avoir donné les amis grâce auxquels nous pouvons avancer. Tout ce que nous recevons de l’environnement, nous l’attribuons au Créateur car c’est Lui qui donne aux amis le désir d’élever la dizaine toute entière.

Extrait de la Leçon quotidienne de Kabbale, Les Écrits du Baal HaSoulam, « S’élever soi-même » du 15/02/2024

Soyez dans la joie

572.02Question : Il est dit que celui qui sert le Créateur devrait être heureux. Quel est cet état de joie intérieure ?

Réponse : Si je m’efforce d’atteindre le Créateur, alors je devrais en ressentir de la joie uniquement .

Même si je suis encore loin de me rapprocher de Lui, je dois constamment penser à Lui, imaginer que j’ai une connexion avec Lui, me tourner tout le temps vers Lui et être heureux.

Extrait de la Leçon quotidienne de Kabbale, Les Écrits du Baal HaSoulam, « Mes ennemis me maudissent toute la journée » du 14/02/2024

Un manque devient un endroit pour la foi

942Question : Que signifie « tout lieu où il y a un manque devient un endroit pour la foi ? »

Réponse : Lorsqu’une personne manque de quelque chose et ne sait pas comment y parvenir, elle se tourne vers la foi. Dans ce cas, un désir émerge en elle qui se développe jusqu’au niveau de similitude avec le Créateur.

Question : Comment ce manque se forme-t-il en nous ? Nous nous unissons dans la dizaine, nous recherchons la perfection et il semble que nos Kelim (Récipients) grandissent tout le temps. Comment cela se produit-il ?

Réponse : Cela se produit sous l’influence de la Lumière supérieure qui nous affecte et élargit nos Kelim.

Question : Je comprends qu’au moment de la leçon j’attire une propriété miraculeuse (Segula) qui me corrige, mais ici je ne le fais pas. Comment trouver cet indicateur ?

Réponse : C’est une sensation interne. Il n’y a pas d’autre moyen.

Nous devons nous élever spirituellement jusqu’à un niveau où nous attirons les désirs et la Lumière qui magnifie ces désirs, au point où nous pouvons ressentir l’univers tout entier à l’intérieur de nous.

Extrait de la Leçon quotidienne de Kabbale, Les Écrits du Baal HaSoulam, « Récompensé : je l’accélèrerai » du 13/02/2024

Les leçons du Créateur

36Commentaire : Il existe une certaine perception de la réalité. Certaines parties de l’univers semblent nous prendre à part, tandis que d’autres au contraire nous guident.

Ma Réponse : Ce sont toutes des manifestations du Créateur. Il n’y a aucune différence entre ce qui vous éloigne, ce qui vous guide, quelles propriétés, sentiments, personnes ou raisons.

Tous ces éléments me dirigent vers le Créateur, ce sont les façons qui me conduisent à Lui. Il me guide en me confondant et en s’adressant à moi de diverses façons. Chaque minute, Il m’emmène ailleurs, et j’ai besoin de m’accrocher de plus en plus à la compréhension que tout cela c’est Lui, selon le principe « Il n’y a rien hormis Lui ».

Puis, petit à petit, je commencerai à voir à travers ces interférences, à travers tous Ses exercices avec moi, qu’Il veut m’apprendre à Le distinguer dans toutes ces scènes qu’Il joue devant moi, y compris en jouant Lui-même.

Le Créateur veut que j’atteigne Ses pensées, Son esprit, Ses désirs et Ses intentions concernant moi et tout le monde ; Il veut que j’atteigne le moteur interne qui contrôle l’univers entier.

Extrait de KabTV, « J’ai reçu un appel – Le Créateur est partout » du 24/12/2011

Option privilégiée

200.01Question : Disons que vous venez à la leçon et ne lisez que le texte avec tout le monde, ou que vous venez à la leçon, lisez le texte et priez pour vos amis, ou que vous venez à une leçon et voyez que vous n’avez aucune force, et vous demandez au Créateur de vous donner la force de prier pour vos amis et d’être dans l’intention. Ces options attirent-elles différemment la Lumière de la Torah ?

Réponse : Certes, l’option privilégiée est celle qui éveille le plus la prière au Créateur. Cela dépend de ce que vous attendez de la Lumière qui répare, qui retourne à la source.

L’idéal est le désir d’éveiller tous les amis, la dizaine, le groupe, et de s’élever avec eux vers le Créateur et de Lui fournir un Kli (Récipient) commun afin qu’Il puisse le remplir jusqu’à la correction finale.

Extrait de la 1ère partie de la Leçon quotidienne de Kabbale, Les Écrits du Rabash, « Que sont la Torah et le travail dans la voie du Créateur ? » du 14/02/2024

Corrigez le péché de l’arbre de la connaissance

232.06La correction du péché de l’arbre de la connaissance consiste à corriger Malkhout, qui à l’origine a reçu la lumière de Hokhma pour elle-même.

Il faut maintenant revenir à la première restriction (Tsimtsoum Aleph), sinon rien ne fonctionnera.

Pour faire une restriction, nous acceptons de ne rien recevoir jusqu’à ce que nous obtenions l’écran (Massakh). C’est seulement en formant l’écran que nous pouvons commencer à recevoir la lumière (Ohr).

Question : Pourquoi le Créateur a-t-il poussé Adam à goûter au fruit de l’arbre de la connaissance ?

Réponse : Pour l’élever à Son niveau.

Extrait de la Leçon quotidienne de Kabbale, Les Écrits du Baal HaSoulam, « Qu’est-ce que « Il chassa l’homme du jardin d’Eden pour qu’il ne prenne pas de l’arbre de vie » ? » du 08/02/2024

Le point de vue de la ligne de gauche

198Question : Quel est le bon soutien lorsqu’il s’agit de la ligne gauche ? Est-ce qu’une personne vérifie son véritable état ?

Réponse : La ligne gauche est une ligne d’autocritique dans laquelle nous gardons l’esprit ouvert sur notre état et l’examinons de près.

Par conséquent, avant de se tourner vers la ligne gauche, une personne devrait bien s’examiner et se positionner correctement. Ce n’est qu’à ce moment-là qu’elle pourra regarder ce qui se passe par la ligne gauche.

Question : Comment puis-je transmettre l’amour à mes amis dans la ligne gauche ?

Réponse : Même si vous êtes enclin à les critiquer, essayez de leur transmettre votre amour.

Extrait de la Leçon quotidienne de Kabbale, Les Écrits du Baal HaSoulam, « Les purs et les justes ne tuent pas » du 07/02/2024

Le Créateur aide tout le monde

546.03Question : Comment pouvons-nous parvenir à un état où les paroles de la Torah restent dans le cœur ?

Réponse : Si votre cœur n’est pas connecté à celui des autres, il est impossible de conserver ce qui vient du Créateur.

Pour savoir si c’est connecté au cœur de vos amis, vous devez constamment vérifier par vous-même ce que vous étudiez, et vous le saurez alors.

Question : Qu’est-ce que cela ajoute à une personne si elle découvre des « gravures » sur les tables du cœur des autres ?

Réponse : Elle découvre comment le Créateur aide les autres, et cela lui donne la force de demander au Créateur de l’aider.

Extrait de la Leçon quotidienne de Kabbale, Les Écrits du Baal HaSoulam, « La Liberté » du 04/02/2024

Les mots de la Torah sur le cœur vivant

282.02Question : Le Créateur nous a donné des tables et y a gravé le mot « liberté ». Cela signifie que le cœur est identique aux tables. Mais je ne peux pas faire moi-même cette gravure sur mon cœur. Comment mes amis m’aident-ils à faire cela, ou est-ce que je les aide ?

Réponse : Nous travaillons ensemble pour accepter de tout notre cœur ce que le Créateur attend de nous. Ainsi, on grave les mots de la Torah sur un cœur vivant.

Écrire sur mon cœur, c’est écrire sur mes sentiments. Tout comme les lettres sont gravées sur la pierre avec un marteau et un ciseau, il en va de même pour nous. Plus nous pouvons les creuser profondément, plus notre existence devient justifiée.

Question : Mais ce qui est écrit dans nos cœurs est effacé. Pouvons-nous faire quelque chose pour graver les mots de la Torah une fois pour toutes ?

Réponse : Non, seulement si nous sommes connectés aux amis, alors les enregistrements de notre cœur seront préservés.

Extrait de la Leçon quotidienne de Kabbale, Les Écrits du Baal HaSoulam, «  la liberté » du 04/02/2024