Category Archives: travail intérieur

A côté d’une source d’eau fraîche

laitman_525Question : Est-ce que ce sera plus difficile pour les prochaines générations de corriger leur ego ?

Réponse : Celaleur sera plus facile  parce que nous leurs ouvrons la route. Nous sommes les pionniers, et voilà pourquoi c’est si difficile pour nous. Quand j’ai commencé à étudier, il n’y avait pas de livres faciles sur la sagesse de la Kabbale. Il n’y avait pas d’introductions, et mes professeurs parlaient dans une langue que je ne comprenais pas du tout.

De nos jours, tout est beaucoup plus facile et plus simple. Il y a beaucoup de matériel sur notre site Internet, et tout a été préparé pour vous, pour ceux qui étudient. J’espère que de nouveaux étudiants arriveront et nous ouvriront de nouvelles opportunités et nous donneront une grande poussée vers la description correcte de la sagesse de la Kabbale.

Question : Les gens qui lisent les écrits du Baal HaSoulam ne comprennent rien, ce qui signifie qu’il n’y a aucun moyen qu’ils puissent le comprendre sans commentaires.

Réponse : Lorsque j’ai commencé à étudier, cela n’a pas été facile non plus. D’autre part, j’avais le sentiment que j’étais en train de boire de l’eau fraîche, à travers une source que je ne pouvais pas atteindre, mais elle pulvérisait des gouttes d’eau fraîches sur moi. Je ne pouvais pas atteindre l’eau, mais c’était frais. Cette sensation a duré très longtemps.

Mon professeur a toujours dit que beaucoup de centimes s’accumulent jusqu’à former une grosse somme, ce qui signifie que chaque petit effort est ajouté à l’effort précédent et que vous avez besoin de beaucoup de patience.

Je n’avais pas de groupe ni d’amis qui étudiaient avec moi. Je n’avais personne à côté de moi, seulement mon professeur. D’une part, c’était très difficile. D’autre part cependant, je me rends compte aujourd’hui que c’était nécessaire afin de m’élever comme un individu indépendant, un loup solitaire, un solitaire qui pourrait avancer dans la vie sans avoir besoin de personne. C’est la raison pour laquelle je peux être indépendant aujourd’hui.

De la leçon de Kabbale en russe, le 16/02/16

Chacun d’entre vous a le temps

laitman_599_02Question : Comment une personne peut-elle se développer à un tel degré qu’elle puisse s’engager dans la sagesse de la Kabbale, la comprendre, l’accepter et s’élever au niveau de l’unité dans une si courte durée de vie ?

Réponse : Des gens de différents âges viennent étudier avec nous. La vie n’est pas aussi courte qu’elle paraît, mais elle est construite avec précision selon des lois qui permettent à une personne de se réaliser correctement sa vie durant. Dès l’instant où vous commencez à vous engager dans la sagesse de la Kabbale, vous avez la sensation que le temps passe vite et que vous n’avez pas assez de temps.

Mais en fait, le temps se comprime, et tout à coup vous ressentez que vous pouvez tout gérer. Voilà comment cela est arrangé depuis l’en-haut par la direction supérieure.

Vous ne vivez pas dans un monde inconnu avec des règles inconnues. Dès que vous commencez à agir vers le but de la création, vous êtes immédiatement incorporé en lui et sous l’influence de forces totalement différentes. Une personne peut commencer à étudier la sagesse de la Kabbale à l’âge de 70 ans et gérer encore toute chose. Il n’y a aucune limite.

Nous ne devons pas penser à cela. Ce n’est pas notre boulot mais celui du système de direction, qui nous révèle seulement maintenant que nous avons besoin de prendre soin de l’intégralité de toute l’humanité, un processus dans lequel nous pouvons prendre une part plus active et qui ne se fera pas sans nous.

De l’Exposé au Centre Culturel Juif de Moscou, le 24/11/15

Aller au-delà du corps

laitman_938_02Question : Vous êtes un kabbaliste, et je ne le suis pas. En quoi est-ce que votre niveau est-il différent du mien ?

Réponse : Une personne engagée dans la sagesse de la Kabbale commence à découvrir de nouvelles possibilités dans le but de ressentir le monde, non pas à l’intérieur de soi, mais en dehors de soi.

Habituellement, nous ressentons ce qui entre en nous et est traité dans nos sensations et notre esprit. Nous sentons cette image toute prête interne. C’est une méthode pour comprendre le monde des sensations dans nos corps, et nous vivons dans le monde sans imaginer qu’un autre monde existe.

En fait, le monde spirituel est absolument différent. Mais nous ne pouvons pas aller au-delà du cadre du corps pour faire l’expérience de la vraie réalité. La sagesse de la Kabbale vous permet de faire cela parce que, lorsque nous coopérons mutuellement les uns avec les autres, nous construisons un sens complètement différent entre nous. Ainsi, cette méthode est appelée « Tu aimeras ton prochain comme toi-même ».

Lorsque nous commençons à entrer en contact l’un avec l’autre, en même temps nous sortons de nous-mêmes et avons l’occasion de ressentir tout ce qui est en dehors de nous. C’est à ce moment-là que nous commençons à voir le monde, non perturbé par nos propriétés, éternel et parfait.

Nous devons nous élever jusqu’à ce niveau et exister à l’intérieur de lui, parce qu’il est la prochaine étape de notre développement, pas l’étape physique que nous avons déjà terminée, mais le monde spirituel.

Du Programme Radio « L’Echo de Moscou », le 25/11/15

Est-il judicieux de vivre comme un Tzadik (un juste)?

laitman_571_01Question : Y a-t-il une raison de vivre comme un Tzadik dans le sens de l’observation physique de la Torah et des Mitsvot (commandements) sans rechercher le Créateur ?

Réponse : Partout dans le monde, l’humanité se dirige vers la découverte du Créateur. Et à cet effet, il est absolument clair qu’il est nécessaire de commencer à se rapprocher les uns des autres et d’inclure tout l’égoïsme dans ce rapprochement.Par conséquent, il ne suffit pas d’être un Tzadik dans le sens physique. En outre, aujourd’hui nous ne sommes pas dans de telles conditions sereines comme avant. L’ego a grandi en chacun de nous, et il nous appartient de le corriger fondamentalement de sorte qu’au lieu de se rejeter l’un l’autre, nous devons nous connecter entre nous. C’est notre travail.

De la leçon de Kabbale en russe, le 15/11/15

La vie est une intégration de deux forces

laitman_207Dans l’avancement spirituel, de grands obstacles sont placés devant une personne : toutes les grandes forces égoïstes qui dans la Torah sont appelées Balak, Balaam, etc., continuent de croître. En les surmontant, une personne s’élève et commence à comprendre la structure de la direction du monde.

C’est précisément à travers les contradictions et les problèmes auxquels elle est confrontée et par leur résolution progressive qu’une personne devient sage et forte dans l’intellect, le désir et la compréhension, et de cette façon elle peut prendre sur elle les rênes de la direction du système de la création.

Sur le chemin vers le sommet, les forces égoïstes repoussent une personne loin de la mission de plus en plus fortement. D’abord, elle corrige les désirs du monde de Briya, puis ceux du monde de Yetsira et puis ceux du monde d’Assiya, puis elle les élèvent peu à peu au niveau de Atsilout. Le processus de correction se fait à partir des problèmes les plus faciles jusqu’aux plus difficiles parce que la correction des problèmes les plus faciles l’aide à comprendre, à découvrir et à corriger les problèmes qui sont plus difficiles.

Avec l’aide de deux forces opposées, une personne commence à manipuler ses propriétés, puis se construit elle-même entre deux systèmes (les lignes droite et gauche) grâce à la bonne connexion entre eux, comme dans une équation électrique de plus et de moins, ou de condensateur et de solénoïde. Après tout, tout dans la nature est construit selon l’intégration correcte de deux forces.

La vie se trouve toujours entre des caractéristiques opposées et la coopération mutuelle et correcte entre elles. Ainsi, la sagesse de la Kabbale repose sur ce principe, en les assortissant correctement et en existant entre elles. C’est seulement de cette façon qu’une personne peut découvrir le Créateur, le système, la force, qui est au-dessus de ces deux forces.

De KabTV, « Les Secrets du Livre Éternel » du 08/07/15

Le seul chemin vers le Créateur

laitman_214Question : Pensez-vous que la Kabbale soit le seul chemin vers le Créateur ?

Réponse : Bien sûr. Essayez de trouver un autre moyen.

Essayez de trouver une science qui soit capable d’examiner le monde entier, l’univers tout entier, et qui gouvernerait ce monde d’une manière absolument réaliste sans aucune croyance dans toute sorte de superstitions, une science qui fournirait à une personne des instruments pour révéler le système général de gouvernance et qui montrerait à une personne où exactement elle devrait s’impliquer, afin de diriger ce système d’une manière positive pour elle et pour toute l’humanité.

Trouvez une telle méthodologie, et je serais heureux de quitter la sagesse de la Kabbale pour elle parce qu’aujourd’hui la Kabbale est précisément une telle méthodologie.

De la leçon de Kabbale en russe, le 08/11/15

Une chance de faire du monde un meilleur endroit

laitman_229Question : Une personne qui a reçu un coup du sort, ne comprenant pas ses causes, peut-elle faire un mauvais choix ou est-ce que la force correctrice la guide pour faire le bon choix afin de se développer ? Combien de coups une personne peut-elle supporter ?

Réponse : Il y a des gens qui atteignent la solution au sens de la vie, tout comme vous avez été amené à la sagesse de la Kabbale, et il y a ceux qui ne parviennent pas à la sagesse de la Kabbale, bien qu’ils aient souffert plus que vous.Cela dépend de la racine de l’âme d’une personne. Il est impossible de comparer les gens. Il y a ceux qui souffrent et il y a ceux qui ne souffrent pas et qui aiment même la vie. Nous ne connaissons pas la raison quant à ce qui se passe dans le monde et vous ne pouvez pas comparer quiconque selon le même standard et dire que le monde est juste ou pas, ne sachant pas comment les choses arrivent.

Vous ne pouvez parler que pour vous-même. Il vous a été donné une chance de rendre le monde et vous-même plus heureux, et avec votre existence dans ce monde, vous recevez une récompense et un prix, l’atteinte du monde supérieur de l’Infini. Vous êtes en mesure de le faire parce que c’est la racine de votre âme, et plus tard vous découvrirez pourquoi il en est ainsi et pourquoi cela vous a été donné et pas aux 8 milliards autres personnes. Il ne s’agit pas d’un privilège spécial, mais il est tout simplement temps pour votre âme de naître et de remplir sa mission. C’est la raison pour laquelle vous êtes ici.

Vous ne pouvez pas vous comparer aux autres. Vous ne pouvez pas savoir ce qui se passe avec les autres âmes, à quels niveaux elles appartiennent et où elles se trouvent dans le système de contrôle général, et il est inutile d’y penser. Vous découvrirez tout en vous remplissant vous-même.

De la leçon de Kabbale en russe, 08/11/15

Compléter l’énergie de la vie

Laitman_631_2Question : Est-il possible pour une personne de compenser sa perte de vitalité en utilisant un pouvoir supérieur ou d’autres sources ?

Réponse : C’est possible et c’est nécessaire ! Lorsqu’une personne commence à s’engager dans le développement de son âme, elle reçoit énormément d’énergie venant de la force supérieure de la nature. Bien sûr, elle subit des états difficiles comme les déceptions, la faiblesse, etc., mais finalement en raison de sa persévérance et de l’importance de l’objectif, elle acquiert une force énorme appelée l’amour des autres, le besoin d’exister pour les autres.

Une personne ressent qu’elle a épuisé les désirs corporels de ce monde, et en même temps elle reconnaît ses connexions aux gens à partir de l’amour des autres qu’elle a acquis. Elle se développe et peut continuer à vivre dans ce monde avec la sensation du monde supérieur.

De la leçon de Kabbale en russe, le 08/11/15

Pourquoi les gens font-ils des erreurs ?

Dr. Michael LaitmanLa Torah, « Nombres », 22:28 : Alors le Seigneur ouvrit la bouche de l’ânesse, qui dit à Balaam : « Que t’ai-je fait, pour que tu m’aies frappée ainsi à trois reprises ? »

Le mot « ânesse » comme le mot « âne » (Hamor) provient du mot hébreu « Homer » (la matière), et se réfère à la nature égoïste d’une personne. Le Créateur opère en tant que force vitale directe sur les niveaux de la nature minérale, végétale et animale, de sorte qu’ils ne s’opposent pas à cela. Mais au moment où l’ânesse commence à parler, elle est élevée au niveau humain, le niveau de Balaam lui-même.

Comparé aux autres niveaux, il est possible de faire des erreurs sur le plan humain parce que le Créateur est dissimulé. Le Créateur n’est pas dissimulé de la nature elle-même, et en fait les lois qui sont révélées dans la matière sont la révélation directe du Créateur.

Les questions, les doutes et les spéculations montent au niveau humain, et ainsi une personne fait des erreurs et se corrige, puis fait des erreurs une fois de plus et se corrige à nouveau.

L’ânesse représente la matière sur tous les niveaux de la vie ; elle représente la nature qui est contrôlée par les forces positives et négatives qui s’équilibrent instinctivement, visant à clarifier les actions conformément à la loi de la nature.

Sur le plan humain, il y a des doutes et des problèmes qui doivent être résolus. C’est la raison pour laquelle l’ânesse est beaucoup plus intelligente que Balaam parce que le Créateur se révèle dans le niveau animé dans lequel elle se trouve, alors qu’Il est dissimulé au niveau du parlant et n’est pas révélé.

De KabTV, « Les Secrets du Livre Éternel » du 12/08/15

Ne luttez pas contre vous-même

Laitman_524_01Question : Qu’est-ce que cela veut dire de lutter pour une nature supérieure ? Il est possible de comprendre cela avec l’intellect, mais que fait-on avec l’ego ?

Réponse : Il n’est pas nécessaire de faire quoi que ce soit avec l’ego. Nous ne devrions pas combattre avec l’ego, mais nous devrions développer l’altruisme. Cela se réalise en attirant à nous la force positive supérieure, et elle corrigera tout.

C’est à nous de décider de faire un effort pour être connecté avec d’autres amis et appeler la force positive vers nous qui équilibrera la force négative, notre ego.

Nous aspirons à la force supérieure ce faisant, comme il est écrit (Kiddushin 30b) : « J’ai créé le mauvais penchant, J’ai créé pour lui la Torah comme une épice. » Je ne peux pas me tirer en l’air par les cheveux et me sortir du marécage égoïste dans lequel je suis. Après tout, je suis un égoïste complet. Comment puis-je me battre avec moi-même ?!

Tout ce dont j’ai besoin est de laisser au repos mon ego et d’être seulement impliqué dans la méthode qui m’apprend comment attirer la Lumière Supérieure vers moi. En conséquence, je me verrai moi-même, mais ce n’est pas ce qui devrait me concerner. Plus important encore, je pense uniquement à faire venir la force de la correction sur moi.

Question : Alors pourquoi le Créateur a-t-Il crée notre niveau inférieur ?

Réponse : Dans le but de s’élever au-dessus de lui vers des niveaux supérieurs. En même temps, nous nous élevons de notre monde de manière totalement indépendante.

De la leçon de Kabbale en russe, le 08/11/15