Category Archives: travail intérieur

Pourquoi notre monde existe-t-il ?

laitman_437Question : Comment et pourquoi le Créateur a-t-Il créé notre monde ?

Réponse : Notre monde a été créé spécialement afin que dans ce monde l’homme développe la capacité de s’élever et d’atteindre l’état supérieur, corrigeant successivement tous ses désirs, à partir de ceux qui sont les moins égoïstes jusqu’aux plus égoïstes.

Notre monde est ce que nous ressentons et percevons dans nos désirs non corrigés.

Lorsque nous nous corrigeons et montons vers l’atteinte du monde supérieur, nous ressentons la différence entre les deux mondes, leurs oppositions, leurs contrastes, d’où vient la profondeur de la compréhension du monde supérieur. La différence de potentiel entre les deux mondes donne à une personne la sensation de l’accomplissement intérieur.

Question : Pourquoi une personne trouve-t-elle le monde corporel si attrayant ?

Réponse : C’est spécifiquement pour créer un système de résistance à l’atteinte du monde supérieur à l’intérieur de nous afin que plus tard nous ressentions le monde supérieur plus profondément, en fonction de la différence de potentiel.

Tout le monde peut s’évader de ce monde. Tout dépend de l’environnement d’une personne et de l’utilisation correcte de la méthode d’élévation.

Question : Est-ce que le monde corporel existe toujours lorsque toutes les âmes se connectent au Créateur ?

Réponse : Non, notre monde va disparaître de nos sensations car il se manifeste uniquement dans nos désirs non corrigés, et nous le percevons en tant que niveau minéral, végétal et animé. Il est entièrement à l’intérieur de nous.

Lorsque nous commençons à ressentir le monde supérieur, nous découvrons que notre monde est seulement illusoire. Dans la mesure où nous corrigeons nos attributs égoïstes, notre monde disparaît progressivement comme un mirage.

De la leçon de Kabbale en russe, le 27/09/15

Des cours particuliers n’aideront pas

 

Dr. Michael LaitmanQuestion : Donnez-vous des cours particuliers ?

Réponse : Je ne donne à personne des cours particuliers parce que cela est inutile.

Une personne doit étudier ensemble avec un groupe ; c’est uniquement dans la connexion avec ses amis qu’elle crée le même système de forces dans lequel elle commence à ressentir et à découvrir le monde supérieur.

Ainsi, il n’y a aucune raison d’étudier seul. L’étude devrait avoir lieu uniquement en conjonction avec d’autres personnes, un minimum de dix personnes. Et avec la bonne connexion entre elles, elles commenceront à ressentir le monde supérieur.

Question : Mais vous avez appris en tête-à-tête avec votre professeur. Qu’est-ce qui a changé pour le coup ?

Réponse : J’ai étudié selon un programme particulier ; dans l’histoire, il y a eu des cas comme ceux-ci. Plus tard, il n’a pas été facile de passer de l’étude personnelle à l’étude en groupe. J’ai compris ce qu’il en était, mais je ne travaillais pas personnellement avec le groupe. La plupart de mon étude a eu lieu en tête-à-tête avec l’enseignant.

Mais cela n’a pas lieu d’être aujourd’hui ; nous sommes entrés dans une telle période historique, dans laquelle toute l’humanité a besoin de sortir vers le monde supérieur. De ce fait, l’étude personnelle ne produira pas de résultats.

De la leçon de Kabbale en russe, le 27/09/15

L’âme et les mondes supérieurs

laitman_232_10Question : Comment les kabbalistes communiquent-ils avec le monde supérieur ?

Réponse : Les kabbalistes existent à l’intérieur de lui, non pas cependant comme des personnes, mais comme des âmes. Après tout, un kabbaliste est une personne qui a transformé ses désirs égoïstes en altruistes, lesquels sont appelés son âme.

Une âme n’est pas quelque chose de fantomatique descendant tel un nuage venant de quelque part. Elle n’est pas connectée avec le corps. Ce sont les désirs dirigés vers l’amour et le don sans réserve.

Une personne peut sentir le monde supérieur, le système des forces qui gouvernent, à l’intérieur de ses désirs corrigés appelés l’âme. Celui qui remplit ce monde avec du plaisir est appelé le Créateur. Tout est très concret, en un seul endroit.

Question : Et que fait le kabbaliste dans ce monde supérieur ?

Réponse : Il le savoure.

De la leçon russe, le 11/10/15

A propos des conflits personnels

laitman_549_02Question : Comment résolvez-vous les conflits personnels avec les gens ?

Réponse : Je sais que beaucoup ne sont pas d’accord avec moi, mais je suis toujours prêt à écouter tout le monde. Je vois que les gens ne me comprennent pas et cela suscite un sentiment d’hostilité et de rejet en eux.
Mais je ne ressens pas de haine envers eux, et il s’agit de quelque chose qui me corrige.

Selon ce que j’apprends à propos de la révélation de la gouvernance supérieure, et en conséquence selon ma capacité à changer, je change.

Je justifie les gens qui ne me comprennent pas : je ne viens pas à eux en les regardant d’en haut. Je comprends vraiment leur nature.

De KabTV, « Face à Face : Comment cela fonctionne dans la réalité » du 28/10/15

Le besoin de recherche spirituelle

Laitman_109Question : Comment notre réalité nous aide-t-elle à avancer dans la spiritualité ? Peut-on faire consciemment attention à n’importe quel signe afin que nous puissions avancer selon eux ?

Réponse : Il y a seulement un signe qui montre clairement qu’une personne peut commencer à s’engager dans l’atteinte du monde supérieur. C’est l’émergence de la question la plus sérieuse sur le sens de la vie et l’aspiration pour le monde qui l’aidera à savoir ce pour quoi elle vit. Sinon, elle n’a tout simplement aucune raison de vivre ! Ce n’est pas de l’indifférence ou la dépression, mais un désir ardent de découvrir l’essence de notre existence.

Dans cet état, il semble qu’une personne ne puisse rien faire : « Laissez-moi tranquille ! Je ne veux rien. » Mais cela n’est pas une descente, même si c’est peut être ce que nous attendions, mais un état dans lequel elle est attirée vers le haut où elle peut atteindre la source de son existence, la source de la vie.

Question : Est-ce que tout le monde ressent l’aspiration pour la recherche du sens de la vie, pour atteindre le monde supérieur ?

Réponse : Progressivement, de plus en plus de personnes dans chaque génération ressentent le besoin de découvrir le monde supérieur. Il y a quarante ans lorsque j’ai commencé à étudier la Kabbale, très peu de gens étaient intéressés. Et aujourd’hui, ils sont des centaines de milliers. Je souhaite qu’il y en aura des millions dans un avenir proche.

Nous voyons cela dans le nombre de personnes qui sont déprimées, qui consomment de la drogue et sont détachées de la vie. Ce sont tous des signes de l’absence de sens de la vie.

Je pense donc que la dépression est une maladie normale, car la physiologie d’une personne est en bonne santé tandis que sa psychologie, ce qui signifie l’âme, commence à sentir la nécessité de la recherche spirituelle.

Le monde physique et spirituel

 

Laitman_712_03Question : Comment le monde physique influence le monde spirituel ?

Réponse : Il ne le fait pas. Tout descend de haut en bas : le monde supérieur affecte l’inférieur. Mais sous certaines conditions, nous pouvons influencer le monde supérieur, et à travers lui, le monde matériel.Comme nous corrigeons nos désirs égoïstes, nous affectons les propriétés que nous avons maîtrisées, les propriétés du don sans réserve et de l’amour. En appariant ces propriétés avec les propriétés altruistes de l’âme commune, à travers cela, nous influençons l’impact qu’elle a sur notre monde.

Question : Y a-t-il un danger qu’en se rapprochant soi-même du Créateur et en maîtrisant le système qui gouverne, les kabbalistes puissent abuser de leurs connaissances ?

Réponse : C’est impossible, parce que lorsque vous chutez de la propriété du don sans réserve et de l’amour, vous perdez immédiatement votre connexion avec le monde supérieur et, par conséquent, son impact sur notre monde.

Du cours quotidien de Kabbale du 11/10/15

Comment les douze tribus ont-elles été créées ?

laitman_749_02Pourquoi la nation d’Israël a-t-elle été divisée en douze tribus ? Le fait est qu’il y a quatre lettres (Yod, Hé, Vav, Hey) ou quatre phases de développement du désir. La Lumière qui génère le désir le conduit à travers ces quatre phases, dont la dernière est égoïste.

Il se trouve qu’il y a quatre phases dans notre âme, et si je ressens quelque chose, cela signifie que je suis passé par les phases précédentes de développement, et je ressens déjà leur révélation à l’intérieur de moi.

En outre, le travail spirituel se fait en trois lignes : à droite, à gauche et au milieu.

La ligne droite est l’altruisme, l’attribut de l’amour et du don sans réserve. La ligne gauche est l’égoïsme. Et je suis dans la ligne médiane parce que je dois sortir de la ligne gauche uniquement les désirs égoïstes qui peuvent être corrigés et intégrés dans la ligne droite et les mettre ensemble dans celle du milieu.

Les quatre phases multipliées par trois lignes font douze parties, qui sont les douze tribus, les douze principaux attributs qui composent l’âme générale.

Aucun d’entre nous ne possède une âme, car l’âme ne peut être que générale et commune, une pour tous. Si nous nous connectons en elle, nous allons l’acquérir, tous sans exception.

De KabTV, « Les Secrets du Livre Éternel » du 27/05/15

Corriger les désirs de l’humanité

laitman_557La Torah, « Nombres », 17:4-5 : Et le Prêtre Eléazar prit les encensoirs d’airain qu’avaient apportés ceux qui furent brûlés, et on les lamina pour en revêtir l’autel : signe commémoratif pour les enfants d’Israël, afin que nul profane, étranger à la race d’Aaron, ne s’ingérât de faire fumer l’encens devant le Seigneur et ne subît le sort de Coré et de sa faction, tel que le Seigneur le lui avait annoncé par l’organe de Moïse.

Coré et sa congrégation sont des forces à l’intérieur d’une personne qui expriment nos attributs internes. Chaque personne mentionnée dans la Torah reflète un certain attribut unique dans le corps général d’une personne.

 

La Torah, « Nombres », 17:6-7 : Toute la communauté des enfants d’Israël murmura, le lendemain, contre Moïse et Aaron, en disant : « C’est vous qui avez tué le peuple du Seigneur ! » Or, comme la communauté s’attroupait contre Moïse et contre Aaron, ils se tournèrent vers la Tente d’Assignation, et voici que la nuée la couvrait et la gloire du Seigneur apparut.

Tout ce qui arrive est nécessaire pour provoquer la révélation du Créateur. Même la rébellion de Coré et sa punition apparente, la dissimulation de cette partie dans Malkhout qui ne peut pas être au niveau d’Aaron, et la rébellion du peuple sont la révélation de tous les désirs de notre corps commun et leur correction.

L’assemblée des enfants d’Israël, ce qui signifie tous les désirs non corrigés, dit à Moïse et Aaron « C’est vous qui avez tué le peuple du Seigneur » parce que c’est ainsi qu’ils se sentent. C’est parce qu’ils se comparent à Coré et à ses partenaires, tandis que Moïse et Aaron sont des principes moraux très élevés avec lesquels nos désirs intérieurs qui sont appelés le peuple ne peuvent tout simplement pas être d’accord. C’est réellement de cette manière que la correction des désirs a lieu, et puis le Créateur se révèle.

De KabTV, « Les Secrets du Livre Éternel » du 27/05/15

Sans effort il n’y a aucun résultat

laitman_561Question : Est-ce que la Kabbale en tant que science fait des prédictions précises ? Par exemple, le Baal HaSoulam savait qu’il y aurait une guerre mondiale, alors il a essayé de déplacer les juifs de Pologne en Israël, et après cela il s’est rendu en Pologne pour inciter les grévistes à s’unir. Savait-il que sa mission était vouée à l’échec ?

Réponse : Ici, il y a une approche légèrement différente, même légèrement non scientifique du point de vue du monde. En effet, un kabbaliste prend en compte l’effort qu’il investit.

En principe, afin de parvenir à quelque chose dans notre monde, vous devez investir une somme particulière d’effort.

Par exemple, pour découvrir quelque chose de nouveau dans la nature, l’humanité a frappé sa tête contre un mur pendant des siècles en investissant une certaine quantité d’effort. Nous ne pouvons pas nous plaindre en disant « Pourquoi ont-ils fait cela ?! Ils auraient pu obtenir quelque chose immédiatement » parce qu’après tout, nous nous rendons compte que tous ces efforts ont créé progressivement une certaine base par laquelle quelqu’un a fait une découverte.

De cette manière, la somme de tout effort humain amène le monde vers une nouvelle percée, une nouvelle ascension. La même chose est également vraie dans le travail spirituel.

Par conséquent, je ne peux pas dire si le Baal HaSoulam savait que ses efforts ne seraient pas couronnés de succès. J’ai vu combien mon professeur le Rabash faisait des efforts en dépit de tout, qui de mon point de vue étaient totalement illogiques. Mais il continuait à en faire parce qu’une personne n’a pas besoin de compter sur son esprit seulement. Elle doit aller, pour ainsi dire, au niveau suivant.

Question : Est-ce à dire qu’il a vu ce qui nous pend au nez ?

Réponse : Non, il ne l’a pas vu ! Mais même si c’était le cas, cela n’aurait pas annulé ses efforts, et même si de notre point de vue avec notre approche habituelle et logique, il semble qu’il n’y ait pas besoin de cela, il savait que dans tous les cas, c’était nécessaire.

De KabTV, « La Sagesse de la Kabbale et la Science » du 07/10/15

La Kabbale est pour la famille

laitman_551_0Question : Quel est le sens de la vie pour une femme qui n’a pas de famille ou d’enfants ? Est-ce qu’il se pourrait qu’elle puisse trouver le sens de la vie en se remplissant elle-même au sein de la société ?

Réponse :
Aujourd’hui, la plupart des femmes se posent à peine cette question. Avoir un enfant est la norme, et l’institution de la famille devient de plus en plus faible parce que le taux de divorce dans les pays développés est désormais au-dessus de 50%.

Aujourd’hui, nous sommes moins capables d’entretenir une famille et de s’occuper des enfants. En même temps, une femme a toujours l’instinct maternel et le désir d’avoir des enfants, bien que selon les statistiques, il n’y en ait pas tant que ça. En outre, si l’état cessait d’encourager les femmes à avoir des enfants, il y en aurait encore moins.

Je crois qu’à peine plus de 30% de la population a le désir d’avoir des enfants. Les autres en ont automatiquement sous l’influence de la pression sociale guidée par l’hypothèse que, si tout le monde a des enfants et moi pas, il est temps de me marier aussi.

Selon la sagesse de la Kabbale, une femme doit se réaliser normalement : aimer la vie de famille, avoir des enfants, et s’occuper de sa famille. C’est en fait à partir de ce cadre qu’elle devrait grandir spirituellement tandis qu’elle apprend la méthode du remplissage correct de tout ce qu’il lui a été donné dans ce monde.

Question :
Est-ce pas la sagesse de la Kabbale ne conduit-elle pas à la solitude ?

Réponse :
Au contraire, selon la sagesse de la Kabbale, un homme doit se marier, avoir des enfants, travailler et s’occuper de sa famille, et la méthode kabbalistique lui apprend à soutenir sa famille correctement et à y ressentir un grand plaisir et le bonheur pendant de nombreuses années.

La sagesse de la Kabbale nous raconte comment le monde se développe et ce qui est déterminé par la nature, et comment nous devons remplir, utiliser et gérer toute chose correctement et ne pas déformer notre vie en aucune façon.

De la leçon de Kabbale du 20/09/15