Category Archives: travail intérieur

Il n’y a rien à envier

Dr. Michael LaitmanQuestion: Pourquoi voulons-nous naturellement recevoir la Torah comme une sorte de bien, que nous sommes « supposés » recevoir?

Réponse: Et qui a dit que la Torah, la méthode de correction, est perçue comme bonne?

Il est dit: « . J’ai créé le mauvais penchant, et j’ai créé la Torah comme une épice » Le Créateur a créé, d’une part, le mal, et d’autre part, une «épice», contre elle, la force de correction . Mais quel bien y-at-il en elle? Qu’est-ce qui est bon si j’ai une voiture en panne qui doit être réparée?

Regardez le monde. Qui envie le peuple juif parce qu’ils ont reçu la Torah? Sauf les gens qui sont attirés par le but de la création, de la correction, d’autres peuvent apporter une variété de définitions de la Torah, et personne ne nomme la Lumière qui ramène vers le bien. Personne ne dira que l’essence de la Torah est la correction du mal de soi-même et que nous devons nous plonger dans ce processus.

Notre définition de la Torah comme la Lumière qui ramène vers le bien ne semble pas de bon augure. Nous parlons de la force de la correction qui confronte tout le mal qui doit nous être révélé. L révélation du mal est toujours très désagréable, inconfortable, et pas douce. C’est quelque chose de terrible: une grave maladie et un remède pour elle.

Ce n’est pas une coïncidence si les enfants passent par certaines maladies qui assureront leur immunité ensuite. Nous avons besoin de l’expérience de chaque état en chemin, en découvrant le mal dans chacun, souffrant de cette maladie, puis le corriger.

Alors, qui a en besoin ? Dans la définition correcte de ce mot, le terme «Israël», ne promet pas une belle vie à personne. Si vous regardez l’histoire du peuple juif, alors il n’y a rien à envier. Seule une poignée de personnes dans le monde sont liées à Israël pour partager son sort. Peut-être qu’elles ont peut-être hérité de leur attraction de la Reshimot (souvenirs) des tribus perdues.

Il est difficile de s’attendre à un afflux massif là où nous travaillons contre l’égoïsme.

De la 4e partie du cours quotidien de Kabbale 09/07/14, «L’unité du peuple »

Les fragments du récipient brisé

Dr. Michael LaitmanChacun de nous est une particule, un fragment du récipient brisé. Si nous pouvions nous connecter, nous deviendrions Malkhout du monde de l’Infini et nous nous sentirions comme une seule âme remplie de la lumière infinie.

Mais il y avait un éclatement lorsque la lumière du Ein Sof est entré dans le désir qu’elle avait créé et l’a fait exploser de l’intérieur en le remplissant avec l’intensité du Créateur, de l’Emanateur. Ainsi le Créateur insère Son désir de faire le bien dans les êtres créés.

Il s’avère que notre petit désir s’est élargi en une fois de 620 fois plus que ce qu’il était avant, et avec toute cette intensité, le désir a attiré la lumière en lui afin de recevoir, mais il n’était pas protégé par les conditions de la première restriction ou par un (écran) Massakh.

En conséquence, il ya eu une explosion et le désir a été brisé en plusieurs fragments. Même avant cela, il était fait de nombreuses pièces: cinq types de désir, ce qui signifie les niveaux de la phase de racine, de la phase un, deux, trois et quatre, qui sont différentes en quantité et en qualité, même si elle n’avait jamais ressenti auparavant qu’il était divisé.

Chaque niveau est divisé en cinq autres parties et puis dans cinq autres parties, etc, et le résultat est un grand nombre de particules. Dans chaque particule il existe un désir qui est différent des autres, tant en qualité et en quantité. La distance entre les désirs est la différence entre les parties, et c’est la raison pour laquelle personne ne comprend l’autre.

Parce que chacun est séparé des autres, personne ne peut sentir sa propre réalité puisque la réalité se fait sentir dans l’ensemble du récipient, ou au moins dans la connexion entre deux, où chacun sent sa réalité de l’autre. Plus les autres parties se connectent à elles-mêmes, plus fort elles peuvent sentir la réalité. Afin d’atteindre cette correction, nous sommes dans un état appelé ce monde, et par des actions de connexion, nous attirons la grande Lumière qui nous a quitté, de sorte qu’elle nous influence et corrige.

De la préparation pour le cours quotidien de Kabbale 22/06/14

La lumière illuminera la prochaine étape

Dr. Michael LaitmanQuestion: Que devons-nous faire afin de ne pas manquer une occasion d’agir de manière indépendante?

Réponse: Vous ne pouvez identifier ces opportunités que dans l’environnement. Je cherche constamment comment améliorer et être utile à l’environnement, au monde. Si j’aspire à cela, je reçois les possibilités.

Si une personne est passive et pense qu’il n’y a rien qu’elle puisse faire, elle n’identifiera pas les opportunités qui lui sont données. Mais si elle fait pression sur elle et cherche comment faire le bien et être utile, elle trouve les possibilités. C’est comme quand nous diffusons aujourd’hui dans de nombreux pays, participons à des salons du livre, et organisons des ateliers dans les lieux de travail et chez les gens à leur domicile.

Nous sommes en constante recherche et nous ne savons pas ce que sera demain. J’insiste sur le but, afin que vous appreniez à sentir de cette façon. C’est la Lumière Supérieure qui doit éclairer tout et nous montrer le droit chemin pour aujourd’hui et pour demain.

Je ne sais pas ce qui se passera dans l’avenir et je ne veux pas le savoir. Un tel désir est déjà un signe de l’ego. Si vous voulez donner, vous devriez le faire dès maintenant et ici. Faites tout votre possible partout où vous pouvez. C’est ce qu’on appelle le don. Si vous calculez les choses et pensez peut-être pas maintenant, peut-être plus tard, ce n’est plus le don.

Faites tout aujourd’hui et puis la lumière supérieure arrivera en fonction de votre état ​​et vous donnera l’esprit et le cœur de comprendre ce que votre prochaine étape devrait être. C’est comme ça.

De la 5ème partie du cours quotidien de Kabbale 17/06/14, Écrits du Baal HaSoulam

La dernière phase de la correction

Dr. Michael LaitmanNimrod, le roi de Babylone symbolise Malkhout générale. C’est la force de réception dont Pharaon le roi d’Égypte dit : « Le Créateur va me servir ! » En même temps, Abraham dit : « Nous allons servir le Créateur. »

C’est la raison de la scission entre Nimrod et Abraham et plus tard entre Moïse et Pharaon. Le conflit tout entier est de savoir qui va gouverner, qui est le patron. Le point de connexion entre eux est créé lorsque Israël prend tous les récipients d’or et d’argent de l’Égypte et les corrige progressivement au cours des quarante années dans le désert, et ainsi les élève même à un niveau appelé la terre d’Israël, et construit le Temple.

C’est le point de connexion entre Bina et Malkhout, où les vases d’or et d’argent qui ont été pris de l’Égypte accèdent au don sans réserve du Créateur. Puis la brisure commence parce que ces récipients ne sont pas suffisants pour la fin de la correction. Tous ces récipients appartiennent à GE et pour effectuer la correction, les récipients de AHP sont nécessaires, ce qui est la raison pour laquelle Israël est en exil.

Aujourd’hui, après l’exil, nous commençons à corriger les récipients. D’abord, nous corrigeons les récipients de GE, mais en eux nous avons rassemblé tous les récipients dans les profondeurs de AHP, qui sont tous nos amis partout dans le monde. Ce n’est pas grave d’où est-ce qu’ils viennent et de quelle nationalité ils sont, car maintenant ils commencent à rejoindre GE. Plus tard, le AHP qui appartient à GE se révèlera en nous et puis le véritable AHP aussi.

Mais la correction s’effectue différemment, pas comme lors de l’exode de Babylone et d’Égypte. Ensuite GE est corrigé séparément et plus tard est incorporé dans AHP ; ils se sont libérés du contrôle de l’AHP général et ont corrigé l’AHP de l’ascension.

Mais maintenant, la nation d’Israël, qui se corrige elle-même comme GE, comprend déjà les récipients de AHP en elle, et ainsi ces récipients de GE sont suffisants pour corriger le véritable AHP général. Dès le moment où la nation d’Israël se corrige, l’intégration, la correction et le remplissage des récipients de réception et de l’AHP général se fera par le biais de leur AHP.

De la 5ème partie du cours quotidien de Kabbale du 17/06/14, Écrits du Baal HaSoulam

La bonne intention spirituelle

Dr. Michael LaitmanQuestion: Si en allant vers les gens nous voulons leur transmettre un sentiment de connexion , avons-nous besoin de nous identifier à eux d’une façon particulière, disons, comme les parents envers leurs enfants, avec amour?

Réponse: Nous avons besoin de nous identifier à eux comme à des personnes uniques entre l’humanité tout entière.  Le Créateur vous met en contact avec eux en particulier, vous devez vous ouvrir émotionnellement à leur égard. L’intention émotionnelle détermine tout.

Question: Nous sommes censés aller à la rencontre avec le conseil municipal de la ville. Mais j’ai personnellement ressenti un grief contre eux. Puis-je aller vers les gens dans un tel état?

Réponse: Absolument pas. Le Créateur organise tout cela; Il vous construit toutes sortes de distorsions et des visages tordus. Et vous devez vous comporter envers Lui avec amour. Vous vous tenez devant les autres comme si vous êtes debout devant le Créateur. Cette expérience a été préparée pour vous afin que vous voyez que si vous n’aimez pas quelqu’un et ne pouvez pas le faire vous aimer, c’est un signe que vous n’avez pas la bonne intention spirituelle.

Question: La Lumière effectue toutes les actions avec le public externe. Je ne la ressens pas, mais vois le résultat positif qui, selon mes calculs n’auraient pas dû arrivé. Comment le travail de la lumière commence et qu’est-ce qui dépend de moi pour que ce travail commence?

Réponse: En vérité, parfois vous sentez une insensibilité intérieure, de l’arrogance et du mépris pour tout le monde. A l’extérieur, vous parlez aussi avec difficulté. Et soudain, vous voyez que les gens sont vraiment enthousiastes et enflammés même si vous n’étiez pas vraiment prêt pour cela.

Mais la lumière fonctionne selon ses propres lois. C’est ce qui s’est passé avec moi plus d’une fois, même dans les leçons. Le Créateur organise tout cela pour vous montrer que cela ne fait aucune différence comment vous percevez tout. Il fait son travail et afin de vous en donner un exemple, il vous donne des états de mépris, d’arrogance, et ainsi de suite, et vous devez vous élever au-dessus.

D’une conversation au congrès de Sotchi 09/06/14

Contrôlez vos pensées

Dr. Michael LaitmanQuestion: Que devez-vous faire si au cours de problèmes matériels de l’atelier vous envahi à un tel degré que vous ne savez pas comment y échapper?

Réponse: Pour chaque nouvel état, ce n’est pas grave s’il est positif ou négatif, il doit être clarifié de sorte qu’une personne puisse penser à elle-même: «Je reste dans la direction précédente de pensées. » Ceci est nécessaire.

Vous ne pouvez pas imaginer ce qui vous arrive pendant la durée du cours matinal. Il y a 300-400 hommes assis devant moi et un grand nombre de personnes connectées sur Internet. Si je ne réussis pas à organiser mes pensées, alors on ne sait pas ce qui aurait pu se passer dans la leçon, ce qui aurait pu passer à mes étudiants, quel gâchis, quel gâchis!

Les pensées peuvent être différentes: parfois stupides, parfois confuses, parfois effrayante, comme dans un film d’horreur. Elles pourraient être complètement hors de propos: des problèmes à la maison, avec les enfants, les problèmes liés au sexe. Tout est possible! Cela ne dépend pas de l’âge ou de tous les différents facteurs. Toutes ces pensées nous sont envoyées afin que nous les traitons.

Je ne peux pas penser à moi ou vous contrôler. Vous êtes, après tout, au début du chemin.

Si je ne contrôle pas mes pensées, ma leçon ne vaudra rien. Au lieu d’élever les étudiants, je les abaisserai parce qu’ils reçoivent tout de moi. C’est la responsabilité du prof.

Imaginez que vous soyez le corps d’une mère et l’embryon qui se développe en elle, la chose qui vous est la plus précieuse. Accepteriez-vous qu’il reçoive une alimentation qui soit nocive ou incorrecte? Par conséquent, tous les états expérimentés doivent être contrôlés.

Du congrès de Sotchi 10/06/14, Leçon 3

Devenir des invités reconnaissants

congrès, groupeNous étudions qu’il n’y a pas d’autre travail à part la connexion à atteindre. Mais nous ne créons pas la connexion par nous-mêmes, ce qui est une incompréhension générale est amer qui corrompt notre chemin et prolonge l’exil.

Nous ne devrions souhaitez que nous connecter et attribuer cette connexion à un facteur externe, à la force supérieure. Nous ne nous corrigeons pas, mais seulement en découvrons sa nécessité.

La nécessité pour la connexion provient de notre désir d’éviter les souffrances et de la volonté de ravir la source de la lumière qui nous parvient. C’est tout à fait un long chemin, toute une échelle de niveaux spirituels que nous devons monter dans notre compréhension et notre conscience dans la connexion à la source de lumière.

Par conséquent, nous devons d’abord arrêter de penser que nous sommes ceux qui établissent notre connexion. L’appel «connectons-nous » signifie «nous allons connecter à la source de la force supérieure, la force supérieure du don qui nous relient. » Tout ce que nous avons à faire est de simplement élever MAN (eaux femelles), qui, d’une part, est une demande et une prière pour la révélation et l’élévation d’un manque. D’autre part, c’est la nourriture que nous mangeons pendant les quarante années d’errance dans le désert.

Cela signifie que nous ne sommes pas tenus de faire quelque chose, sauf d’élever l’homme, la pleine reconnaissance de notre dépendance à la force supérieure. Nous devons invoquer le bon manque dans nos cœurs et essayer de les relier en un seul cœur qui veut être connecté. Ensuite nous nous tournons vers l’hôte avec la demande de nous relier afin de lui  faire plaisir et devenir des invités reconnaissants.

De la préparation de cours quotidien de Kabbale 03/07/14

Une guerre n’est pas une correction

Dr. Michael LaitmanQuestion : Quand quelqu’un entend la sirène d’alerte de missiles et qu’il court se mettre à l’abri, à quoi est-il censé penser à ce moment-là ?

Réponse : Que le Créateur lui fait un rappel à propos d’une sorte de défaut, qu’il y a quelque chose qu’il n’a pas encore corrigée, qu’il est censé avoir fait. C’est pourquoi cela se révèle à travers la souffrance et non par le biais de la Torah.

 

Question : Et que devraient penser les personnes qui vivent dans d’autres parties du pays, celles qui ne sont pas sous le feu ? Après tout, elles vont à leurs occupations comme si rien ne se passait, alors que dans le sud cette vie tranquille est terminée. Comment puis-je me connecter à ceux qui descendent aux abris aux sons des sirènes et des explosions ?

Réponse : Je devrais faire tous les efforts pour utiliser toutes les chances de conduire le peuple à s’unir. Et tandis que je fais cela, je devrais construire une intention pour que la situation se calme afin que nous puissions tous aller de l’avant vers le but de la création par-dessus ce segment de la route, en suivant le chemin de la Torah et non par la souffrance.

Et ainsi chaque jour, à chaque instant, je bascule « l’interrupteur » sur le bon chemin, pour aider les personnes dans le sud ou (une étape au-dessus) pour apporter satisfaction au Créateur. Bien sûr, vous devez arrêter les ennemis avec une armée. Nous avons besoin de la paix dès maintenant, et nous ne pouvons pas l’obtenir sans recourir à la force. Et pourtant, nous devrions utiliser ces moyens uniquement pour obtenir du temps pour notre correction.

Une guerre ne corrigera rien. Aujourd’hui, le monde est déjà conscient que la guerre n’apportera pas la prospérité. C’est clair pour tout le monde : la force ne résout pas les problèmes. Par conséquent, nous avons recours à des moyens militaires seulement pour arrêter l’escalade du conflit et pour nous donner le temps de faire notre travail principal d’unification de la nation.

De la 6ème partie du cours quotidien de Kabbale du 08/07/14, Leçon sur le thème « L’unité du Peuple »

De quoi nous devrions avoir peur

Dr. Michael LaitmanQuestion: J’ai terriblement peur parce que je sens la menace des catastrophes et des guerres à travers le monde entier. Que puis-je faire pour le Créateur, pour le monde, pour prévenir les catastrophes imminentes?

Réponse: Le Créateur est indépendant; Il n’a pas besoin de quoi que ce soit. Que pouvez-vous Lui donner s’Il est tout? Notre rôle est d’aider le monde. C’est ce que nous faisons. Nous apprenons ce qui doit être fait pour le monde de sorte qu’il découvre le Créateur.

Il n’y a aucune raison de craindre la guerre. Nous n’avons pas besoin de travailler sur la peur, tout ce qui est utile, mais la peur doit être différente. Il ne s’agit pas de ce qui se passera avec moi et avec le monde, mais du fait que je ne peux pas jouer le rôle pour lequel je suis né.

Donc, vous ne devez pas avoir peur. Baal HaSoulam écrit que la troisième ou même la quatrième GUERRE MONDIALE est possible, mais je ne pense pas que cela soit encore vrai. Maintenant, nous approchons d’un tel niveau où tout est en train de changer. Nous devons être intensément impliqué dans la diffusion, pas par peur, mais parce que c’est vraiment le travail le plus nécessaire pour le Créateur.

De la conversation au congrès de Sotchi  09/06/14

Un robinet qui régule toute notre vie

Dr. Michael LaitmanQuestion: Comment puis-je influencer sur ma vie?

Réponse: Dans la mesure où vous êtes incorporé à toute la réalité, vous permettez à la lumière de la remplir à travers vous. La lumière est bonne et bienveillante. Toute la création a été créée par elle et veut être rempli de la lumière. En étant au milieu, vous devez aider la Lumière à remplir le monde entier.

D’un côté il y a l’ensemble de la création et de l’autre côté, il y a la lumière, et vous êtes entre les deux comme un bouchon qui bloque la voie à la lumière, laissant le robinet fermé. Vous devez ouvrir le robinet et laisser la Lumière remplir toute la création.

A Tap That Regulates Our Whole Life

Pour ce faire, vous devez être incorporé à la création dans une certaine mesure et d’autre part vous connecter à la lumière. Ainsi, vous connectez les deux et la lumière peut couler à travers vous à toute la création. Vous êtes comme un chef d’orchestre, un tuyau de raccordement. Ouvrez le robinet et la lumière passe à travers et remplit le monde entier.

Question: Comment puis-je ouvrir ce robinet?

Réponse: Cela dépend de combien vous êtes incorporé à la société dans la création et à la lumière, reliant ainsi les deux. En les connectant, vous ouvrez le robinet. Tout cela se fait à l’intérieur de vous.

La création devient votre AHP et la lumière devient votre GE, et votre rôle est de devenir le tuyau qui relie les deux. Telle est la mission d’Israël. Israël sont ceux qui ouvrent le robinet.

Question: Il s’avère que si je veux changer la réalité j’ai besoin de m’accrocher au robinet.

Réponse: Maintenant, vous tenez aussi ce robinet dans vos mains, que vous le vouliez ou non. Le problème est que vous ne sentez pas comment vous bloquez la voie à la lumière, la bonté, et ne la laissez pas se déverser à toute l’humanité.

Question: Quelle est la première chose que je dois faire?

Réponse: La première chose est de se connecter aux gens comme vous et ensemble en place un système qui ressemble à la lumière. Ainsi, vous ouvrez le robinet de la lumière.

De KabTV de « Les mondes se rencontrent » 20/06/14