Category Archives: travail intérieur

La tâche actuelle

Dr. Michael LaitmanQuestion : Quelle est notre tâche aujourd’hui ?

Réponse : La tâche aujourd’hui est de réfléchir à la façon de construire une matrice spirituelle et un fœtus à chaque instant avec tous les amis ensemble, en d’autres termes, construire l’état ​​de grossesse. Nous devons clarifier pour nous-mêmes quelles intentions, efforts et types de connexion entre nous sont nécessaires pour construire l’utérus et au moyen de quels efforts et types de connexion entre nous construisons-nous le fœtus.

De même, il est nécessaire de comprendre quel genre de lacune il doit exister entre l’utérus et le fœtus. Par quel biais continuera-t-il de croître tout le temps ? Car la taille de cette lacune détermine l’influence de la Lumière Environnante sur nous ; dans la mesure où la plus haute nous semble la plus grande et dans la mesure où je suis le plus bas, alors la Lumière qui Répare agit sur moi plus fortement.

Dans la Lumière Environnante, il y a des Sefirot et de nombreux types de Lumières qui nous influencent et nous construisent à partir de toutes sortes de formes. Dès le début, nous utilisons un matériau qui est sans forme, un désir non façonné. C’est comme notre corps physique qui est construit à partir de cellules souches qui commencent plus tard à se connecter et à construire différentes parties du corps : les mains, les pieds, le cerveau, le cœur, le foie, les poumons et ainsi de suite.

Elles commencent à former des connexions très complexes, recevant de la mère toutes sortes de fonctions et de types de travail, pour être en mesure de prendre soin d’elles-mêmes au sein de leur corps. Auparavant, la mère a fourni le sang pour le fœtus, tandis que maintenant, son cœur commence à travailler et après cela, toutes les parties du corps deviennent incluses dans le travail, à l’exception des poumons. Le fœtus commence à fonctionner comme un corps vivant. Seuls quelques systèmes sont laissés qui sont inactifs. Ensuite, nous allons apprendre pourquoi ils sont actifs seulement après la naissance.

Il a déjà été prouvé par la recherche que le fœtus voit le monde à travers les tissus de la mère. Ils allument ​​une lumière de l’extérieur et le fœtus sait et réagit à cela. Vous ne vous souvenez pas comment vous cligniez des yeux quand vous étiez dans l’utérus de la mère ?

Par conséquent, il ne faut pas sous-estimer le niveau du fœtus et penser que ce n’est que de l’auto-annulation. Tout dépend de cela, sur quels niveaux je m’annule et ajoute donc une multitude d’observations. La Lumière de l’Infini vient à moi, mais à l’intérieur de moi toutes sortes de niveaux de stades du désir sont réveillés du degré zéro au 4ème degré. Et dans la mesure où j’annule mon désir dans le but de rester un fœtus, j’entre dans la coopération avec la Lumière Supérieure de l’Infini dans chaque partie.

Outre la respiration, qui appartient au niveau de Bina et au-dessus, tout le reste des niveaux commencent à travailler avant même la naissance. Un fœtus est un niveau très sage, c’est le fondement de tout le développement continu de tous les niveaux. Tout commence à partir du niveau minéral, ce qui signifie le fœtus.

De la 4ème partie du cours quotidien de Kabbale du 12/02/14, Écrits du Baal HaSoulam

Je reçois selon mon équivalence de forme

Dr. Michael LaitmanLe Baal HaSoulam, « Introduction au Livre du Zohar« , Point 46 : Mais les Kélim, appelés KHBTM dans chacun des mondes inférieurs (Bryia, Yetsira, Assiya) ne sont pas considérés comme la piété, mais sont plutôt des couvertures qui cachent la Lumière de l’Infini en eux et rationnent une certaine quantité de Lumière vers les receveurs. Chacun d’entre eux recevra seulement en fonction du niveau de sa pureté.

C’est comme si j’étais à côté d’un tuyau qui passe et reçoit la Lumière à travers lui uniquement selon le niveau de ma pureté, selon mon équivalence de forme. Supposons que je sois dans le monde d’Assiya. En général, l’ensemble de l’échelle des mondes est remplie de la Lumière de l’Infini, mais à chaque fois le système se stabilise à l’égard de celui qui reçoit et lui donne la Lumière selon l’attribut du don sans réserve.

Ainsi, je reçois ma Lumière privée qui correspond à mon désir et selon le niveau de ma correction, mon Massakh (écran). Je reçois selon mon équivalence de forme avec la Lumière.

I Receive According To My Equivalence Of Form

De la 4ème partie du cours quotidien de Kabbale du 12/02/14, Écrits du Baal HaSoulam

Le groupe est une force purifiante

Dr. Michael LaitmanQuestion: Comment pouvons -nous nous concentrer en permanence sur l’amour et le don ?

Réponse: Nous pouvons nous concentrer sur l’amour et le don que dans le bon environnement, qui est notre salut. Nous ne pouvons même pas imaginer combien cette aide est efficace et unique, il est comme un diapason dans lequel nous pouvons régler tous les attributs, chaque chaîne de l’âme .

D’une part, il ya des attributs de don enfouis profondément à l’intérieur de toutes les particules de l’âme générale grâce à l’éclatement. D’autre part, il y a ceux qui reçoivent une prise de conscience de cet attribut de don et sont prêts à commencer à travailler avec lui et de se connecter à un autre. La volonté de se connecter et de s’unir transforme la société en un mécanisme spirituel dans lequel toute personne qui veut se purifier et se renforcer dans la bonne direction peut le faire.

Mais cette société a à clarifier en permanence et chercher ce qui pourrait être amélioré. C’est ce qu’est travail de groupe continu, tout le monde travaille sur la connexion aux autres.

L’ensemble collectif égoïste est remplacé par une seule société unifiée et puis celle-ci attribut unie d’amour et de don , que tout le monde est dissous en une unité géante qui est faite de beaucoup, devient une force purificatrice parce que la Lumière Supérieure passe par elle. Il ressemble au Créateur et est en équivalence de forme avec Lui, avec sa vigueur, de sa présence claire et plus tard avec sa présence claire qui va précisément à travers ce système appelé un groupe.

Maintenant ses représentants qui sont les vecteurs de la force de l’ensemble du groupe peuvent sortir vers le public et travailler avec tout le monde sur la connexion.

De  » les secrets du livre éternel  » de KabTV 9/11/13

Suivre le professeur pas à pas

Dr. Michael LaitmanQuestion: Un congrès est toujours pour nous un grand test. Comment pouvons-nous nous assurer que nous sommes dans la bonne direction entre les congrès, même lorsque nous éprouvons des sentiments négatifs ?

Réponse: Je ne peux pas vous dire quand vous rencontrez des sentiments négatifs et inversement. Si vous êtes connectés à nous, vous avancez et la distance géographique n’a pas d’importance.

Je le répète, vous avancez que lorsque vous êtes avec nous dans toutes nos actions collectives, car en manquant plusieurs leçons, vous manquez beaucoup plus et vous ne pourrez pas comprendre ce qui est dit dans la prochaine leçon. Vous ne pourrez pas comprendre les choses à l’intérieur ! Vous n’aurez pas le remplissage et la satisfaction nécessaire.

Mes cours sont toujours dirigés vers le haut, sans cesse plus haut. Vous pouvez penser que c’est une répétition ou que ca n’a rien à voir avec le matériel précédent, mais ce n’est pas vrai! Je vais toujours de l’avant ! Le cours peut être présenté différemment, d’une manière ou dans un style différent, mais il est toujours à un niveau plus élevé .

Donc, vous ne devez pas manquer lesleçons ! Si vous n’avez pas eu la chance d’écouter les leçons penadant plusieurs jours pour des raisons différentes, alors vous devriez toujours les regarder plus tard. Le problème est que la plupart des amis ne prennent pas au sérieux ni ne participent aux leçons quotidiennes, alors que je fonde mon étude précisement sur cela. Un étudiant est une personne qui me suit pas à pas.

Ne perdez pas le niveau que vous avez atteint

Dr. Michael LaitmanQuestion: Maintenant que le congrès est terminé, je pense que je commence à revenir à mon état ​​précédent et je ne veux pas du tout. Que dois- je faire pour que tout ce que je fais et pense soit pour le Créateur afin de le ravir ?

Réponse: Le Créateur a organisé nos vies et rien n’est à nous. C’est la même chose quand il s’agit de politiciens, des économistes, de nos parents et même nous. Le Créateur organise intentionnellement et organise la vie de la façon pour que nous la sentons et qu’à partir de ces conditions spécifiques, nous atteignons la révélation de son caractère unique, sa plénitude.

Donc, le fait que vous sentez déjà que vous êtes loin du congrès et retournez à votre vie précédente, alors que vous êtes  toujours là avec nous n’est pas un bon signe. Vous devez faire tout en votre pouvoir pour vous réchauffer afin de ne pas perdre le niveau que vous avez atteint et garder le avec vos dents s’il le  faut.

Je comprends que ce soit difficile et je sais même que c’est impossible, mais vos moindres efforts pour le faire aidera déjà à monter spirituellement et c’est un bénéfice net. Surtout maintenant que vous êtes encore là et votre routine quotidienne ne vous met pas la pression, vous devriez au moins résister à cece de toutes les manières possibles.

J’ai fait des exercices similaires quand j’étais avec le Rabash, quand l’Irak a bombardé Israël pendant la guerre du Golfe et des missiles sont tombés environ à 500-700 mètres de l’endroit où nous étudiions. C’était très désagréable, mais une personne doit constamment essayer de s’accrocher à la connexion au Créateur à la fois dans les bons états et dans les mauvais. Donc, essayez de garder constamment un petit espace dans votre esprit dans lequel vous gardez constamment un contact avec le Créateur, peu importe dans quel état vous êtes, même si c’est un état où vous ne sentez rien.

Un bon garçon suit l’exemple de ses parents

Dr. Michael LaitmanRabash : «La question de l’allaitement et de la fécondation » : donc la première phase de l’œuvre de Dieu est la phase de la fécondation, Ibour, ce qui signifie qu’une personne annule son auto et pénètre dans l’utérus de la mère dans un état ​​de fécondation.

Cela signifie qu’il annule l’amour de soi appelé Malkhout, qui est à l’origine appelé le désir de recevoir pour recevoir et entre dans la phase des récipients du don que l’on appelle la phase de Bina.

Une personne se limite par la Lumière qui ramène vers le bien et commence à travailler à partir d’un état ​​embryonnaire. Toutes les satisfactions sont le fruit de notre travail contre notre ego. C’est l’effort de surmonter les difficultés, les problèmes et les confusions que nous traversons qui en fait le remplissage de notre récipient spirituel.

Le Créateur est bon et bienveillant. Nous devons travailler afin de devenir un être humain, Adam, qui signifie celui qui ressemble ( Domé – de la même racine en hébreu ) au Créateur. Mais nous devons suivre l’exemple du Créateur afin de lui ressembler, comme une mère qui dit à ses enfants: « Vous devriez être gentils les uns envers l’autre, pourquoi n’essayez-vous pas de ne pas vous disputer et de vous battre tout le temps ?  » Cela signifie que nous devons suivre l’exemple de la mère et du père comment ils nous traitent.

Il n’y a rien sur quoi nous pouvons prendre un exemple, sauf eux. Il n’y a pas de bons enfants pour commencer et nous pouvons suivre l’exemple des adultes, des parents. Nous devons nous traiter les uns les autres avec amour de la même façon dont ils nous traitent. Ensuite, chacun de nous sera appelé Adam, celui qui ressemble au Créateur. C’est très simple et c’est tout ce que nous devons faire.

Si le Créateur est bon et bienveillant pour les méchants et les bons et traite tout le monde avec amour absolu, nous devons également atteindre l’état dans lequel nous traitons tous les êtres créés avec amour. Qu’en est-il de l’atteinte du Créateur, l’atteinte des niveaux spirituels, l’atteinte des mondes supérieurs ? Tout cela se révèle entre nous.

Nous commençons à travailler avec le monde, avec les gens, en commençant par ceux qui nous sont proches puis les plus éloignés, car les corrections sont de la plus simple à la plus difficile. Ensuite, plus nous élargissons ce cercle, ce qui signifie  notre récipient, plus profondément nous nous engageons dans ces relations en surmontant un ego de plus en plus grand et plus cruel, nous découvrons alors un travail de plus en plus sublime. Ainsi, nous avançons à travers les phases de Aviout (épaisseur ) de la phase de racine, de la phase un, deux, trois et quatre et découvrons la lumière de NRNHY.

De la préparation au cours quotidien de Kabbale 13/02/14

Le salut individuel et collectif

Dr. Michael LaitmanComment pouvons-nous nous libérer de l’impulsion de prier pour nous-mêmes, de demander des choses égoïstement d’être malheureux de notre passé et de nous blâmer pour des choses dans le passé ? Après tout, quand nous faisons cela, nous blâmons le Créateur.

Toutes les choses qui nous sont arrivées dans le passé ont dû se produire, le Créateur l’a fait ainsi. Et c’est pourquoi, lorsque nous sommes mécontents de notre passé , nous Lui reprochons de nous mettre dans ces situations.

Lorsque nous nous concentrons uniquement sur le groupe, cette concentration nous aide à nous libérer de notre attitude incorrecte envers le passé, le présent, de prier pour nous-mêmes, en notre nom, pour notre bien . C’est la seule façon dont nous pouvons nous résoudre à avoir la bonne intention. Et de cette façon, lorsque nous sommes à l’intérieur de ce réseau, nous restons près du système et ne tirons pas dans la direction opposée. Lorsque nous nous concentrons sur la prière de beaucoup et restons constamment dans cet état, elle nous sauve personnellement et aide l’ensemble du système avancer grâce à nous.

Comment pouvons-nous avoir toujours cette aspiration, être en elle dès que nous ouvrons les yeux le matin ? Juste ça! Sinon, toutes nos pensées, tous les mouvements de nos désirs et de l’esprit seront négatifs et nous éloignerons de l’objectif.

Si nous avançons e cette façon, nous aurons certainement des descentes et des impulsions négatives, mais seulement pour que nous puissions les remplir avec un plus grand mouvement vers l’avant. En d’autres termes, si je cesse de progresser en priant pour les autres,pour les faire avancer, toutes les impulsions négatives ne seront dirigées que vers mon futur avancement et vers la compréhension de la direction dans laquelle je dois aller et comment me déplacer.

Cela permettra de déterminer le style et la forme de mon mouvement. Puis le Créateur m’aidera : un peu à gauche , un peu à droite, pensez à un autre, souhaitez ceci et cela, etc Si j’avance bien, je vais certainement commencer à sentir Ses instructions.

De la Semaine mondiale du Zohar « congrès d’Éducation intégrale  » jour Trois 04/02/14 , Atelier 5

Il n’y a rien de honteux

Dr. Michael LaitmanQuestion : Est-ce que je vole au groupe de la possibilité de s’unir autour de mon problème et de le résoudre si j’ai un certain problème et que j’ai honte de l’apporter au groupe ?

Réponse : La honte est l’orgueil, l’ego, et peut-être même le narcissisme, mais il n’y a rien que nous pouvions faire à ce sujet. Elle passe progressivement.

Les animaux ne ressentent pas de honte. Une vache debout dans l’herbe en train de manger n’a pas honte de quoi que ce soit. Alors, pourquoi une personne devrait-elle avoir honte d’être un âne se tenant dans un champ et faisant ce que son corps demande ?

Ce n’est pas par hasard qu’il est dit : « Allez à l’artisan qui m’a fait. » Il m’a donné le désir de recevoir et je dois avoir honte d’avoir l’occasion de le corriger et de ne pas le faire.

J’ai honte des corrections non remplies, mais je n’ai pas besoin d’avoir honte des formes naturelles corrompues et corrigées car les deux appartiennent au Créateur, tandis que l’être humain en moi est la partie centrale, la coquille de Noga, le milieu du tiers de Tifferet. C’est l’endroit où mon libre arbitre se trouve. C’est là que j’ai besoin de ressentir de la honte et de me soucier de savoir si je me suis rempli correctement.

Donc, je ne comprends pas les gens qui ne peuvent pas ou qui ne veulent pas dire aux amis du groupe ce qui leur arrive, surtout quand cela peut endommager l’ensemble du groupe. Nous devrions être très prudents, car en retardant l’avancement des amis, en « économisant » sur leur compte, je prends beaucoup plus de retard.

Cela n’en vaut pas la peine. Qu’avons-nous à cacher ? Après tout, tout vient d’En-Haut et nous n’en sommes pas responsables. Il n’y a rien d’autre en dehors de Lui. Nous devons seulement nous unir davantage et trouver la possibilité de corriger la situation. Il y aura beaucoup d’autres états comme ceux-ci et ils cesseront uniquement à la fin de la correction.

De la 4ème partie du cours quotidien de Kabbale du 14/02/14, Écrits du Baal HaSoulam

Apprenez au monde à être un embryon en nous

Dr. Michael LaitmanQuestion: Parfois, vous mettez l’accent sur ​​l’importance du groupe et parfois sur l’ importance de la diffusion. Comment comprendre cela correctement pour entrer dans la «Lumière» ?

Réponse: Toute personne doit recevoir de la nourriture de la partie supérieure , et ensemble, ils doivent intérioriser ce pouvoir qu’ils ont reçu pour grandir. C’est la prochaine étape après la construction d’un ventre et un embryon; la poursuite de notre avancement a lieu à l’intérieur de ce système interne et externe : la partie supérieure et inférieure du système.

Pour ce faire, nous devons constamment rechercher les défauts en nous, notre capacité à ajouter quelque chose pour la croissance de notre ventre et notre état de l’embryon, en d’autres termes, nous devons nous abaisser. Si nous sommes prêts à cela et nous voulons que le Supérieur soit  aussi grand que possible, si nous cherchons des moyens pour le faire grandi, nous réveillons les mauvais désirs corrompus en nous, qui se réveillent sous la forme d’une protestation. De cette façon, nous avançons « en accélérant le temps », en éveillant l’aube.  »

Nous devenons un vieil homme qui marche courbé et qui s’assure de n’avoir rien perdu. Et ainsi nous commençons à avancer en découvrant les défauts, que nous utilisons pour bâtir et nous étendre à un plus haut degré. Le ventre grandrit et maintenant notre embryon peut grandir en lui. L’appel vient d’en bas, de l’inférieur, tandis que la croissance, les stades de développement se manifestent par le haut, par le pouvoir du supérieur. C’est ainsi que nous nous construisons.

Et une fois que nous aurons terminé les neuf mois de développement prénatal, nous naitrons dans le monde spirituel, nous passerons par les étapes de ce petit état , atteindrons le grand état ​ et seront prêts à donner naissance à d’autres et d’être pour eux comme la partie supérieure est vis à vis de l’inférieur. Nous devons être dans cet état par rapport au monde et lui enseigner  à être un embryon à l’intérieur de nous.

Question: Est ce que la Makhsom est la ligne où nous comparons nos qualités de l’utérus et apprenons à nourrir les autres?

Réponse: Un embryon spirituel est un état au-dessus de la Makhsom. Si je suis en mesure de me connecter aux autres et  créer avec eux un seul corps avec l’aide de la lumière supérieure, qui nous influence et nous unit en un seul tout, alors je suis déjà au-dessus de la Makhsom. A ce stade, nous sommes déjà en mesure de donner au niveau minimal et cela ne peut être fait dans le monde spirituel, au-dessus de la Makhsom. La Makhsom est la frontière qui détermine si je suis encore à l’état de réception égoïste ou si je possède déjà un certain degré de don.

La Makhsom est une sorte de restriction où je me couvre à un degré minimal. Et les étapes de plus grande restriction et de don sont construits au-dessus de cela

De la 3ème partie du cours quotidien de Kabbale 12/02/14 , L’étude des dix Sefirot

Une personne grandissant dans l’utérus de mère Bina

Dr. Michael LaitmanQuestion: Si nous établissons le groupe comme le ventre de notre embryon spirituel, est-ce que certains amis pourront s’en démarquer?

Réponse: Non, il ne peut pas y avoir quelqu’un qui se distingue ou qui soit différent ou inégal soit dans l’embryon ou dans le groupe. Tout le monde doit être égal. C’est en fait par nos différences que nous établissons ensemble un récipient général: un embryon et un utérus. En se connectant vis à vis de la grandeur de l’attribut du don, nous établissons un utérus. C’est dans la connexion et la reconnaissance de l’humilité de notre nature que nous établissions un embryon.

Personne ne peut se démarquer des autres, mais il y a des parties qui se démarquent dans l’embryo , car il a une forme humaine et l’utérus a aussi sa propre form . Mais ces formes sont créées en tant que résultat de la somme de la connexion entre nous tous, où tout disparaît et tout le monde prend la forme du don.

En outre, l’embryon est dans les «eaux de l’utérus », qui le sépare des parois de l’utérus. L’utérus n’est pas collé directement à l’embryon et ne donne pas sa forme à l’embryon. L’embryon est Bina, qui est une forme d’un tout et non pas une forme humaine. Mais si l’embryon s’enveloppe entièrement de Hassadim, il reçoit un tel don de l’utérus qu’il le transforme en un être humain et lui donne la forme d’un être humain, Adam , qui ressemble au Créateur ( Domé , qui a la même racine en hébreu ) .

De la 3ème partie du cours quotidien de Kabbale 12/02/14 , le Talmud Esser Sefirot