Category Archives: Unité

Un processus de préparation compliqué

laitman_746.02Question : Comment l’ordre de la création affecte-t-il la capacité de chaque individu à ressentir le Créateur comme un ami ?

Réponse : Nous devons nous en convaincre. Pour ce faire, nous devons écouter et atteindre ce que les kabbalistes écrivent, et essayer de l’absorber autant que possible, ce qui est assez compliqué.

Cela prend des années avant que nous commencions progressivement à être d’accord avec ce que les kabbalistes écrivent, puis quelques années de plus pour l’accepter parce que nous nous y rapportons plutôt passivement. Il faut des années pour percevoir cela sérieusement.

Il nous semble que la proximité et la connexion sont comme un jeu d’enfant et qu’il n’y a en fait rien à faire, et quelle est cette sagesse de la Kabbale en premier lieu ? De quoi s’agit-il ? Est-elle destinée à calmer les enfants bruyants ?

Ce n’est qu’alors qu’un processus sérieux de répulsion commence, et si une personne la surmonte, elle y va pour atteindre la proximité.

Extrait de KabTV, « Les Fondamentaux de la Kabbale » du 12/01/2020

Faisons du Covid-19 une épidémie de gentillesse

laitman_567.04Le fardeau du cœur nous est donné afin d’assurer notre libre choix. La crise mondiale, qui a englouti le monde en raison de l’épidémie de coronavirus, montre comment la force supérieure traite chaque personne, nous laissant la possibilité de choisir librement afin d’équilibrer le bien et le mal, de construire une ligne médiane et de toujours pencher vers le bien.

Le coronavirus révèle à chaque personne, à chaque pays et au monde entier la vérité sur nos relations. Cela nous oblige à rester confiné chez nous et à réfléchir à la raison pour laquelle cela se produit et dans quel but.

Si nous réalisons nous-mêmes que nous pouvons vivre différemment, non pas comme nous le faisions auparavant, mais en harmonie avec la nature, en bonnes relations les uns avec les autres, en s’élevant au-dessus de notre égoïsme, alors nous n’aurons pas à traverser une crise longue et douloureuse. Nous pouvons sortir de cette épidémie très rapidement. Le virus nous montre combien nous avons déséquilibré le monde.

A chaque fois le Créateur arrange une situation qui est plus efficace pour notre correction. Par conséquent, l’épidémie de coronavirus et le confinement sont bénéfiques pour la correction du monde. Le virus nous montre que nous sommes incapables d’être ensemble.

Au lieu de se transmettre des choses bonnes et utiles, nous transmettons la maladie et nous nous condamnons mutuellement à mort. Apprenons de ce fait à nous connecter avec de bonnes connexions afin de nous transmettre mutuellement de bonnes émotions, du plaisir, de la joie, de l’amour, l’unité et la chaleur. C’est ce qui est censé se passer entre les gens.

Examinons pourquoi nous nous transmettons les uns les autres un virus mortel et comment transformer ce mal en bien afin d’avancer vers un nouveau monde. J’espère vraiment que nous comprendrons cela nous-mêmes et que nous pourrons l’expliquer à tout le monde.

Extrait de la 2ème partie de la Leçon Quotidienne de Kabbale, leçon sur le thème « Pessah » (Pâque) du 17/03/2020

La sagesse du roi Salomon : « Deux valent mieux qu’un »

laitman_767.1Commentaire : Le synonyme de l’homme sage est, comme on le dit souvent, le roi Salomon.

C’était la meilleure époque de l’État juif. En son temps, le Temple a été construit. Il a écrit de grands livres. Il se préoccupait de l’éducation, et en général, il y avait une autorité sur toutes les questions.

Il y a des citations qui lui sont attribuées. Elles sont très profondes et en même temps très simples. Commentez-les s’il vous plaît.

« Deux valent mieux qu’un, car ils ont une bonne récompense pour leur labeur. »

« Car s’ils tombent, l’un soulèvera son ami, mais malheur à celui qui tombe et n’a pas quelqu’un pour le relever. »

« De plus, si deux se couchent, ils auront de la chaleur, mais comment un seul aura-t-il de la chaleur ? »

Tout est si simple.

Réponse : Non, ce n’est pas simple. Ce sont de grands faits apparemment simples, mais que le citoyen ordinaire ne peut pas simplement prendre et mettre en œuvre.

Cela fait référence à l’unité interne des gens, au-dessus de la haine, lorsque chacun d’eux est une entité distincte. C’est d’ailleurs un travail énorme d’une personne sur elle-même, selon une technique sérieuse.

Question : Pensez-vous qu’il n’est pas seulement dit : mieux vaut être ensemble et pas seul ?

Réponse : Non, il s’agit du roi Salomon. Dirait-il simplement cela ?

Question : Voulez-vous dire qu’il comprend clairement que les gens ne peuvent pas être ensemble ?

Réponse : Bien sûr. C’est la découverte de la haine interne qui est nécessaire pour découvrir l’étendue de ce que nous devons atteindre pour nous rapprocher les uns des autres, nous réchauffer mutuellement. Ce n’est pas un réchauffement corporel, c’est lorsque vous travaillez sur mon âme et que je travaille sur la vôtre.

Extrait de KabTV, « L’Actualité avec Michael Laitman » du 05/12/2019

Le meilleur remède contre le coronavirus

laitman_938.07Le coronavirus est devenu un problème mondial pour l’humanité. Le nombre de morts du virus originaire de Chine et qui s’est répandu dans le monde a déjà dépassé les 3000 personnes. Comment devrions-nous aborder ce problème ?

Nous rencontrons de nombreux problèmes sur le chemin de notre développement. De nouveaux virus et de nouvelles maladies apparaissent tout le temps. En raison du réchauffement climatique, la terre s’évapore et nous découvrons chaque jour quelque chose de nouveau. Nous pouvons assister au retour de maladies qui existaient dans un passé lointain, il y a environ 50000 à 100000 ans.

Nous ne savons pas d’où viennent les nouveaux virus, nous ne vivions pas à l’époque puisque l’humanité n’existe consciemment sur cette planète que depuis quelques milliers d’années. C’est pourquoi nous pouvons nous attendre à la manifestation d’un nombre de plus en plus important de nouveaux virus et bactéries.

La sagesse de la Kabbale offre un moyen de protection simple : nous n’avons rien à craindre si nous nous unissons ensemble. Par notre unité, nous créons une situation et une force qui tue tous les virus. Essayez-la et vous verrez.

Par exemple, nous avons récemment organisé le Congrès Mondial de Kabbale au cœur de Tel Aviv. Plus de 5000 personnes venant de 78 pays y ont participé. Nous étions ensemble pendant les trois jours du Congrès principal ainsi qu’avant et après, pendant 10 jours au total. Et personne n’est tombé malade, ni même a attrapé froid.

Le fait est que nous avons un vaccin : un agent désinfectant spécial qui élimine tous les microbes, c’est notre union. C’est la force de la nature qui agit contre toutes les forces du mal. Si les gens veulent s’unir ensemble, ils ne craignent aucun virus, ils reçoivent un vaccin qui tue tous les virus, tant spirituels que matériels.

C’est pourquoi je n’ai eu aucun doute sur la tenue de ce Congrès. Certains ont suggéré d’annuler le Congrès ou au moins de restreindre l’accès aux personnes qui doivent éviter les grands rassemblements par crainte de différentes infections, c’est-à-dire les mères qui allaitent ou les personnes atteintes de maladies chroniques.

Cependant, je suis convaincu qu’un tel Congrès ne pose aucun risque pour la santé. Nous avons le remède contre tous les virus, il suffit d’apprendre à l’utiliser et ce n’est pas simple.

Les gens doivent apprendre à utiliser la connexion entre eux qui peut éliminer et désinfecter toutes les infections et tuer les virus qui existent aux niveaux biologique et spirituel. Cela peut sembler mystique et irréel, mais c’est précisément la connexion entre les personnes qui est le remède à toutes les maladies et à tous les problèmes. C’est parce que notre unité a lieu au plus haut niveau possible dans ce monde.

Il existe quatre niveaux de la nature : minéral, végétal, animal et humain. Aux niveaux minéral, végétal et animal, la nature existe telle qu’elle a été créée, sans changements. Mais au niveau humain, nous pouvons influencer ce qui se passe. Si nous construisons de bonnes relations entre nous, nous nous transmettons de l’énergie et de la force afin que cela nous vaccine contre les mauvaises pensées, les problèmes et les mauvaises relations.

Mais si nous ne corrigeons pas les relations entre les gens, nous encourageons la prolifération et la manifestation de divers virus et catastrophes naturelles : les éruptions volcaniques, les tsunamis, les typhons, etc. Tout dépend des relations entre les gens car nous existons au plus haut niveau de la nature. C’est pourquoi notre attitude tue la nature ou au contraire la commande de devenir meilleure.

Extrait de KabTV, « Le Monde : l’Épidémie de Coronavirus » du 03/03/2020

Mouvement spirituel

laitman_530Question : Comment puis-je construire correctement l’interaction entre la société et mon espace spirituel personnel ?

Réponse : Soyez simplement à l’intérieur du groupe et vivez sa vie spirituelle. En outre, vous avez peut-être une famille et un travail, mais votre vie spirituelle est dans le groupe et, avec ensemble avec lui, vous allez de l’avant. C’est toujours ainsi que cela s’aligne.

Il est de la plus haute importance de ressentir que nous sommes toujours dans la bonne société, que nous lui donnons et que nous recevons d’elle. C’est par de telles actions cohérentes avec l’environnement que nous pouvons progresser.

Nous verrons alors que derrière cette société se cache une force supérieure. Nous donnons et recevons, donnons et recevons, et c’est ainsi que nous interagissons avec elle. Comme une roue de vélo qui tourne en avant et en arrière, en avant et en arrière, faisant avancer le vélo. C’est ainsi que nous pouvons imaginer notre mouvement spirituel.

Extrait de KabTV, « Les Fondamentaux de la Kabbale » du 02/02/2020

Le but des obstacles

laitman_424.02Question : Il existe différents types d’interférences à différents niveaux selon les quatre étapes du développement de la nature.

Le premier type est une perturbation au niveau minéral : tremblements de terre, inondations, ouragans, etc. Les interférences au niveau des plantes et des animaux incluent diverses maladies et virus. L’interférence au niveau humain comprend certains types de déviations psychologiques. Est-il possible de calibrer ces types d’interférences ?

Réponse : C’est possible.

Question : Selon la structure de chaque personne, est-ce que la nature, le Créateur, sait comment exercer une pression sur tout le monde ?

Réponse : Bien sûr. Cela se produit conformément à la structure de l’âme, c’est-à-dire notre désir intérieur d’équilibre et d’adhésion avec le Créateur.

Commentaire : Supposons qu’un rejet découle de l’union à l’intérieur d’un groupe kabbalistique. Je comprends que cet obstacle est contre mon égoïsme et m’est donné pour que je puisse acquérir la capacité altruiste du Créateur de ne pas penser à moi.

Ma Réponse : Cela concerne votre action. Et concernant l’état dans lequel vous devez déterminer qu’il n’y a personne d’autre que le Créateur et que Lui seul vous influence, que devriez-vous faire ici ? Comment peut-Il vous influencer, vous donner des tâches, des obstacles, pour que vous puissiez encore vous entraîner en sachant que tout cela vient du Créateur et pas d’autre chose ?

Lorsque, par exemple, on écrit partout des choses peu flatteuses sur vous, qu’on vous insulte ou que vous vous disputez avec votre famille, ou lorsque vous voyez que vous faites du tort, que vous agissez de manière égoïste et que vous vous condamnez, comment se peut-il que vous le fassiez vous-même s’il n’y a qu’une seule force qui fait que tout cela arrive ?

Ainsi, vous devez changer votre attitude envers vous-même, envers les autres et envers le monde entier, pour une seule et unique raison : « Il n’y a rien hormis Lui. »

Extrait de KabTV, « Les Fondamentaux de la Kabbale » du 25/03/2019

À qui prions-nous ?

Laitman_052Question : Si le Créateur est la loi de la nature, alors à qui ou à quoi prions-nous ? Dois-je comprendre correctement que nous éveillons simplement nos états supérieurs lorsque nous élevons une prière pour les autres ?

Réponse : Nous ne travaillons pas dans le vide. Nous travaillons en fonction de la seule loi de la nature, la relation intégrale entre tous les éléments de la création.

Si nous, qui sommes si séparés et éloignés et qui nous repoussons et désirons nous exploiter, changions notre comportement et nous rapprochions les uns des autres, alors nous nous retrouverions dans un état spirituel et verrons que nous sommes dans un monde complètement différent.

Nous devons nous élever au-dessus de notre égoïsme et commencer à nous unir entre nous. La Kabbale parle de cela.

Le chemin qui mène à cela peut être double. L’un est le chemin des souffrances, sur lequel nous continuons de marcher, et l’autre est le chemin de la Lumière, c’est-à-dire l’attraction de la Lumière supérieure et l’entraînement dans de petits groupes, pas toute l’humanité, mais à travers les dizaines.

Extrait de KabTV, « Les Fondamentaux de la Kabbale » du 22/12/2019

Le Choix des Juifs : l’Unité ou l’Antisémitisme – Éveiller la miséricorde dans le monde

laitman_294.1Si nous nous unissons et révélons Hassadim (miséricorde) entre nous, alors rien de mauvais ne se produira. En effet, lorsque la Lumière supérieure se révèle sans être revêtue de Hassadim, elle est très douloureuse : comme un couteau tranchant ou le feu de l’enfer. Cependant, si l’on précède cette révélation avec la couverture de Hassadim, la Lumière se révèle comme une cascade de bonté.

A travers l’unité, nous éveillons la miséricorde dans le monde, Hassadim, et ensuite la Lumière qui vient pousser le peuple d’Israël et toute l’humanité vers la correction entre dans le Hassadim, préparé par nous d’en bas. Hassadim vient d’en bas et d’en haut vient la Lumière de Hokhma. Cela ne dépend que de nous, de notre connexion.

En nous unissant, nous attirons la Lumière qui répare, appelée Hassadim. Ces Hassadim se répandent parmi nous, et nous nous retrouvons dans un nuage de miséricorde. Ensuite, la Lumière supérieure de Hokhma, qui vient pour nous faire avancer, ne nous pénètre pas comme un couteau, mais elle est recouverte dans Hassadim et nous révèle le Créateur selon l’équivalence de forme entre notre don sans réserve (Hassadim) et la Lumière de Hokhma de Son côté.

Extrait de la 2ème partie de la leçon quotidienne de Kabbale, « Le Choix des Juifs : l’Unité ou l’Antisémitisme » du 04/01/2020

Le but d’un groupe kabbalistique, partie n°5

laitman_962.8Le but d’un groupe : s’unir dans un seul désir

Question : D’une part, un groupe dans la Kabbale ne signifie pas les gens eux-mêmes, mais la totalité de leurs désirs.

En revanche, ce groupe de personnes unies par une même idée est nécessaire pour augmenter le désir car chacun y vient avec son petit désir de spiritualité. Par conséquent, l’objectif du groupe est d’augmenter le désir. Comment cela peut-il arriver ?

Réponse : Non. Le but du groupe est de se connecter les uns aux autres dans la mesure où cela représente un seul désir.

Le groupe n’est pas assemblé par des gens, mais d’en haut. Il est alimenté par la Lumière supérieure, le Créateur. Par conséquent, l’action des membres du groupe est de s’unir et de devenir aussi similaire que possible à la Lumière supérieure.

C’est une relation très compliquée car elle existe contre leur énorme égoïsme. Mais plus leur rejet mutuel est grand et plus leur aspiration mutuelle est grande ; ils parviennent en ceci à une certaine combinaison entre l’obscurité égoïste et la Lumière altruiste, et un état émerge dans lequel ils peuvent ressentir la force supérieure.

Extrait de KabTV, « Les Fondamentaux de la Kabbale » du 06/03/2019

Le but d’un groupe kabbalistique, partie n°6

Dr Michael LaitmanComment le groupe se fonde-t-il ?

Question : Chaque individu a un certain désir soit pour le Créateur, soit pour ce que la nature éveille en lui. Pour cultiver ce désir, vous devez vous connecter à des gens qui vous ressemblent. Comment est-ce possible ?

Réponse : Nous ne savons pas très bien comment le groupe s’unit. Les gens ressentent soudainement que cette idée leur est proche, et ainsi ils se joignent au groupe.

Il ne peut pas y avoir beaucoup de personnes de ce genre. Elles sont triées et il y en a de moins en moins jusqu’à ce qu’un tel nombre de personnes en quantité et en qualité se réunissent pour incarner un idéal spirituel, l’unité entre elles.

Extrait de KabTV, « Les Fondamentaux de la Kabbale » du 06/03/2019