Category Archives: Unité

Où est le sixième sens ?

273.02Question : Si les cinq sens sont à l’intérieur de moi, où est le sixième sens ?

Réponse : Le sixième sens est un désir de donner sans réserve, qui n’existe pas en vous pour le moment. C’est un sens qui est appelé conditionnellement le sixième sens, mais qui est en fait également composé de cinq sens spirituels.

Votre cœur est un égoïsme absolu, mais à l’intérieur de lui il y a un point qui vous tire vers le haut et aspire à sa source, au Créateur

Notre rôle est de donner sans réserve à ce point. Pour ce faire, nous devons attirer la Lumière directe de manière à ce qu’elle ait un impact sur lui, puis le point dans le cœur voudra s’étendre, sortir du corps et s’élever au-dessus de lui.

Lorsqu’il s’élargira, les 125 niveaux de développement y apparaitront, et c’est ainsi que nous grandissons spirituellement.

Extrait de KabTV, « Les Fondamentaux de la Kabbale » du 11/11/2018

Au pic des émotions

511.01Question : S’il y a conflit, vaut-il la peine d’éteindre la vague d’émotions en acceptant les revendications et en partant ?

Réponse : Non. Il faut essayer de noter sur un papier toutes les émotions contradictoires de telle sorte qu’en les utilisant plus tard, il sera possible de s’élever de plus en plus haut vers une solution commune au conflit.

Question : Autrement dit, si une personne est au pic de ses émotions, alors il est conseillé que l’autre partie arrête la conversation et continue plus tard ?

Réponse : Ce n’est pas cela qui est important, mais que nous comprenions clairement l’ampleur du désaccord entre eux, qu’il s’agisse d’un seul ou de plusieurs, et alors nous pourrions résoudre ce problème. Et si les gens se crient dessus, rien ne peut être résolu.

Par conséquent, vous devez leur donner un morceau de papier et un crayon pour qu’ils expriment ce qu’ils crient. Laissez-les noter leurs émotions.

Extrait de KabTV, « Les Compétences de Management » du 16/07/2020

Le travail pratique est à l’intérieur de nous

254.03Question : La sagesse de la Kabbale est-elle une science pratique ? Et où exactement les travaux pratiques sont fait ?

Réponse : Le travail pratique est à l’intérieur de nous. Nous devons nous unir dans le groupe, et sur la base de l’unité entre nous, une variété de sensations, d’attributs, de pensées et de réactions apparaissent en nous. Nous devons les vivre en nous « frottant » les uns contre les autres à un point tel que nous commençons à échanger nos sensations avec celles des autres.

Nous unissons nos sensations dans une sorte de champ de communication dans lequel chacun perd son individualité et acquiert les individualités de tous les autres. C’est ainsi qu’une communauté appelée Shekhina (Divinité) se forme en chacun de nous.

La Shekhina est un champ de force de nos sensations positives et de notre mutualité. Ce n’est qu’à l’intérieur que le Créateur y est révélé. C’est l’atteinte de la sagesse de la Kabbale.

Extrait de KabTV, « Les Fondamentaux de la Kabbale » du 11/11/2018

Résolution de conflit

232.05Question : Que signifie résoudre un conflit ?

Réponse : Résoudre un conflit signifie s’élever au niveau supérieur de notre développement avec son aide, non pas pour atténuer le conflit, mais pour l’utiliser de manière rationnelle.

Question : Est-ce mauvais de garder le silence pour éviter les conflits ?

Réponse : Mais cela ne résoudra pas le problème. Alors, quel est l’intérêt de le faire ?

Question : On dit que la preuve qu’un conflit a été résolu est lorsque les deux parties sont satisfaites. Est-ce un indicateur ?

Réponse : Non. Ce n’est pas correct. On ne sait pas dans quelle mesure les deux parties comprennent si elles sont satisfaites ou il semble à chaque partie qu’elle a vaincu l’autre.

La résolution des conflits, c’est lorsqu’elles s’unissent dans leur solution commune et que personne ne pense que cette solution est meilleure ou pire pour elle.

Question : Autrement dit, l’indicateur n’est pas la satisfaction des deux parties mais l’élévation au-dessus du conflit ?

Réponse : C’est la satisfaction des deux côtés avec une ascension vers un nouveau point commun où elles sont absolument et clairement connectées ensemble dans la ligne médiane.

Extrait de KabTV, « Les Compétences de Management » du 16/07/2020

Devriez-vous écouter votre voix intérieure ?

749.02Question : On dit que les décisions les plus complexes sont prises par une personne de manière intuitive et que seules les décisions simples sont prises consciemment et logiquement. Qu’est-ce que la prise de décision intuitive ?

Réponse : Je ne sais pas si cela vaut la peine de parler de ce sujet. Il n’est pas nécessaire de vous plonger dans un état semi-morne lorsque la partie irrationnelle du cerveau agit.

Question : Ne prenez-vous pas de décisions intuitivement ?

Réponse : Jamais. Je suis une personne très simple et mécanique, et je choisis toujours des solutions basées sur ce que l’on peut apprendre des livres anciens avisés.

Question : Alors, vous n’écoutez pas votre voix intérieure lorsque vous prenez des décisions ?

Réponse : Non. Comment puis-je faire confiance à une voix intérieure, à un subconscient en moi ? En aucune façon.

Je me lève généralement à une heure du matin, bien avant la leçon que je donne à trois heures du matin, et je pense à résoudre un certain problème. Je ne me fie pas à l’intuition, mais j’essaie d’entrer dans sa solution de la manière que conseillent nos anciens professeurs.

Extrait de KabTV, « Les Compétences de Management » du 11/06/2020

Le cœur d’une mère

963.6Le cœur d’une mère se situe au point central de l’univers entier, à la fois corporel et spirituel. Après tout, c’est à partir de là même que se produit la naissance spirituelle et physique. Il n’y a rien de plus fort que le cœur d’une mère ; c’est le point le plus sensible, le plus important de toute la réalité. Le Créateur a créé un désir, qui est la base du cœur d’une mère.

Par conséquent, si les femmes commencent au moins à penser un peu à l’unité, elles toucheront déjà ce point central de l’univers entier d’où la naissance de toute l’humanité, l’âme commune, a commencé. Le monde ne parviendra à la correction qu’à travers une femme.

Une femme a un énorme pouvoir qui donne naissance, se développe et s’organise. Et vice versa, si une femme ne participe pas à cette correction, alors elle se transforme en une cause de discorde, en un lieu d’éloignement et de mal. Par conséquent, j’espère vraiment que les femmes s’uniront et apporteront la paix, la tranquillité et l’unité à l’humanité.

Extrait de la leçon pour les femmes, « La Règle de Bnei Baruch envers l’Humanité » du 29/08/2020

Gagner le consentement de l’autre pour participer à l’union

552.02Question : Que signifie l’expression de la Torah « Allez et enrichissez vous les uns des autres » ?

Réponse : Cela signifie qu’en s’unissant les uns aux autres dans le format correct, nous atteignons un état tel que, dans la connexion altruiste entre nous, dans les propriétés du don sans réserve et de l’amour mutuel, nous commençons à découvrir les couches supérieures de l’univers.

Je gagne d’une autre personne son consentement à participer avec moi à une telle union qui nous donnera une idée du prochain niveau de la nature.

Extrait de KabTV, « L’Ère après le Coronavirus » du 04/06/2020

Les affaires selon les lois de la nature

565.01Question : Dans le monde des affaires, les bénéfices reposent sur le fait que chacun essaie d’utiliser les autres pour tirer le meilleur parti de ses propres super-profits. Par conséquent, il n’y a pratiquement pas de place pour une personne honnête dans une entreprise. À quoi devrait ressembler une entreprise pour se conformer aux lois de la nature ?

Réponse : Une société commerciale doit être absolument égale lorsque les deux partenaires comprennent qu’ils ne peuvent pas se passer l’un de l’autre. De ce fait, l’entreprise matérielle ne doit pas être construite sur le fait qu’ils se réunissent, commencent à se tromper et à se voler, puis liquident la société.

Et les affaires spirituelles sont basées sur le fait que nous nous unissons et finissons par former quelque chose de plus. Et c’est quelque chose de plus grand, quelque chose dont la société peut tirer le meilleur parti, et nous voulons l’offrir à la société.

Question : Quels conseils donneriez-vous aux personnes qui souhaitent se conformer aux lois de la nature ?

Réponse : D’investir autant que possible dans une nouvelle éducation ou dans le développement d’une nouvelle société.

Extrait de KabTV, « L’Ère après le Coronavirus » du 04/06/2020

Le chemin vers le niveau supérieur

760.4Question : Si je suis esclave de mes émotions et que je suis dominé par des désirs qui m’ont été imposés, comment la sagesse de la Kabbale peut-elle m’aider à changer de perspective si elle est le résultat direct de mes désirs et de mes émotions ?

Réponse : Tous vos désirs et vos émotions sont déterminés par le niveau où vous vous trouvez, par vos principaux attributs. Maintenant ils sont égoïstes.

Mais si vous commencez à étudier sérieusement la sagesse de la Kabbale, vous attirerez vers vous ce que l’on appelle la Lumière supérieure, et elle commencera à vous changer progressivement. En conséquence donc, vous commencerez à imaginer un monde différent dans vos nouveaux attributs.

Le monde qui est le plus proche de nous est celui dans lequel vous commencerez à ressentir que tout est dans un état d’unité absolue, d’intégralité et de connexion mutuelle totale. C’est la sensation au niveau le plus bas, pas dans la profondeur de l’atteinte de chaque objet et de ses couches.

Cela signifie que vous atteignez la Lumière de Nefesh du monde d’Assiya, le premier niveau des 125 niveaux. Cela vous donnera une idée de quelque chose qui est plus élevé que votre niveau.

Question : Je perçois le monde matériel à travers mes sens naturels. Lorsque je commence à m’unir avec d’autres personnes, nous commençons à ressentir une nouvelle sensation qualitative, le monde supérieur. Est-ce que cela s’appelle le Créateur ?

Réponse : C’est le niveau suivant. Vous pouvez l’appeler le Créateur parce que c’est un niveau qui est plus élevé que vous, mais vous vous y élevez et devenez comme Lui.

Nous appelons toujours le niveau qui est plus élevé que nous le Créateur. Il apparait immédiatement et devient supérieur.

Extrait de KabTV, « Les Fondamentaux de la Kabbale » du 26/08/2018

Le virus : l’intégrateur

laitman_600.04Remarque : Vous dites que notre chemin est le chemin de l’intégration, la sensation d’unité universelle.

Mon Commentaire : Ceci est inhérent au programme de la nature et il n’y a aucun moyen de s’en éloigner. Plus nous résistons, plus nous serons touchés.

Question : Qui est l’intégrateur dans cette situation ? Il doit y avoir une force motrice.

Réponse : Le virus lui-même. Une fois qu’il aura fait le tour du globe, il nous aura montré que nous sommes tous réellement intégrés, interconnectés et que nous représentons une société unifiée qu’il contamine maintenant.

Mais le virus ne fait pas simplement que d’infecter, il nous montre que nous sommes un seul tout. Et nous ne pouvons le fuir nulle part. Il se manifeste partout, même sur les îles lointaines d’Océanie. Et comment il y est parvenu, personne ne le sait.

Extrait de KabTV, « Les Fondamentaux de la Kabbale » du 24/05/2020