Category Archives: Unité

Étudiant et enseignant : la connexion à travers les mondes

Question : Un élève reste-t-il connecté à son professeur après la mort de ce dernier ?

Réponse : La connexion subsiste. Si l’étudiant est au niveau de l’atteinte, il comprend et maintient cette connexion. Selon le niveau auquel il se trouve, il n’y a pratiquement aucune différence dans le fait que l’enseignant soit physiquement à ses côtés ou non.

Mais si c’est un enseignant ordinaire, comme un physicien ou un mathématicien, il n’y a absolument aucune connexion. Et ici cependant, la connexion continue et n’est pas diminuée par la mort de l’enseignant. Au contraire, elle s’accroît même en force et est plus constante, pure, claire et brillante.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 01/10/2017

La séparation est la source de tous les problèmes

Si j’essaie de résoudre seul mes problèmes à travers mon introspection personnelle et mes études, alors je me fais seulement du mal ! En fait, toutes les clarifications et les ruptures sont associées au fait que tous les désirs étaient ensemble, mais ils se sont séparés.

Nous devons donc agir uniquement à travers notre connexion. Il n’y a pas d’autre solution sauf notre unité. Grâce à l’unité, nous pouvons résoudre n’importe quelle situation.

Au lieu d’un examen minutieux personnel, nous devons nous engager dans notre union et, ce faisant, nous allons résoudre tous les problèmes. Si j’essaye de corriger ma sensation intérieure, désagréable et personnelle, je ne fais qu’empirer la situation. Comme il est dit, celui qui demande pour lui-même fait du mal à tous et à lui-même.

Tous les états sont le résultat de la révélation des réminiscences d’information (Reshimot) de la rupture, de la séparation de nos désirs les uns des autres. Cet écart est la cause de tous les problèmes. Maintenant que l’on vous montre où est la séparation, vous la ressentez comme un problème.

De ce fait, s’il vous plaît corrigez cela en commençant à agir vers l’unité. Cela nécessite de prier pour tout le monde et de se connecter dans la dizaine avec l’aide de la Lumière qui ramène vers le bien.

Le problème doit être corrigé immédiatement en le transférant à notre union, ce que l’on appelle l’exécution du commandement. J’utilise des perturbations pour notre connexion dans le groupe, ce qui signifie qu’à travers le groupe, je trouve l’endroit de la séparation entre nous, et j’attire de la force, ce qui va m’aider à atteindre la correction, la connexion.

Tout le processus est appelé le commandement, c’est-à-dire la correction de l’un des Reshimot brisés (l’enregistrement informationnel de la séparation). Ce commandement doit être accompli par la correction à l’aide de la Lumière qui ramène vers le bien, la force qui s’ouvre à l’intérieur de notre unité, dans nos efforts pour s’unir.

Extrait de la 1ère partie de la Leçon quotidienne de Kabbale, Leçon sur le sujet : « Vivre dans la réalité « qu’Il n’y a rien hormis Lui » » du 08/01/2018

Juger tout le monde favorablement

Question : Dans la Kabbale, il y a un principe : « Juger chaque personne favorablement. » La communication quotidienne et ordinaire avec d’autres gens est-elle plus difficile ou plus facile pour un kabbaliste ?

Réponse : Un kabbaliste n’a aucun problème pour communiquer dans la vie ordinaire, il interagit librement avec absolument tout le monde. Cependant, interagir positivement avec ses amis est un gros problème pour lui.

Il n’a absolument aucune difficulté à justifier les autres puisqu’il comprend parfaitement que celui qui fait quelque chose est une petite créature égoïste. Ainsi, il ne voit personne comme quelqu’un faisant le mal ou le bien.

Question : Mais tout au long de leurs vies, les kabbalistes ont subi beaucoup de pressions négatives de la part de ceux qui s’opposaient à eux. Ils ont été rejetés, exilés de leurs maisons et ainsi de suite. Mais ils justifient toujours ces actions ?

Réponse : Cela n’est pas fait par les gens eux-mêmes. Toute chose est l’influence de la Lumière supérieure, qui provient soit du kabbaliste lui-même, soit des effets sur lui du monde extérieur qui l’entoure. C’est fait pour qu’il justifie encore plus la Lumière supérieure et pour qu’il adhère à elle, pour faire un plus grand effort pour rester dans la qualité du don sans réserve.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 03/09/2017

Demander la connexion au Créateur

Question : Dans quelle mesure un kabbaliste est-il conscient de ses réactions intérieures et les contrôle-t-il ?

Réponse : Cela dépend du niveau auquel le kabbaliste se trouve. Mais en tout cas, il essaie de contrôler ses réactions.

Tout d’abord, le kabbaliste comprend très clairement que tout ce qui lui arrive provient du Créateur. D’une part, il peut être complètement en désaccord avec cela, mais d’autre part il l’accepte comme l’influence du Créateur sur lui.

Cela pourrait être de très mauvaises influences : le Créateur « le plonge dans la boue », dans des désirs horribles, des qualités primitives. A travers tous ces états, une personne est seulement tenue de faire une unique chose : demander à être connectée au Créateur.

Ne demandez pas de changer ces états pour de meilleurs, corrigés, les saints, non. « Quoi que Tu me fasses, continue à le faire. Tout ce que je demande, c’est que je sois connecté à Toi. »

Question : Mais comment pouvez-vous ne pas demander ? Cela arrive automatiquement.

Réponse : Nous parlons ici d’une personne qui doit restreindre son désir égoïste et développer un écran à l’intérieur d’elle.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 03/09/2017

La jalousie est une qualité utile

Question : Qu’est-ce que la jalousie et comment pouvez-vous l’utiliser pour l’avancement spirituel ?

Réponse : La jalousie est une très bonne qualité, tout comme la honte. Cependant, la honte semble vous ralentir, vous arrêter, vous faire vous cacher et rétrécir, mais la jalousie au contraire vous développe et vous pousse en avant, et par conséquent, nous devons l’utiliser.

Cependant, la chose la plus importante est la jalousie entre les amis. Lorsque je suis assis en classe, je regarde chacun d’eux et je suis jaloux d’eux. Je ne les hais pas, mais je les envie. Nous devons nous contrôler ici parce que l’aversion apparaît avec la jalousie.

Je suis content que mon ami me montre ce qu’il peut faire, ce qu’il sait, ce qu’il ressent, et ainsi de suite. Une pâle jalousie grandit en moi vers ses aspirations, et elle me pousse en avant. Par conséquent, la jalousie est une très bonne qualité.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 13/08/2017

La connexion au groupe est la connexion au Créateur

Question : Récemment j’ai eu terriblement honte d’être toujours aussi matérialiste. Que faire ?

Réponse : Rien ! Ce n’est pas votre problème ; vous n’avez pas créé cela. Faites ce que l’on vous demande.

Vous devez simplement vous élever dans votre intention pour être en contact avec le Créateur tout le temps à travers le groupe, à travers les amis. Après tout, une aspiration individuelle au Créateur est absolument égoïste et ne donnera pas de bons résultats.

Vérifiez bien votre connexion avec les autres amis. Essayez de trouver une opportunité pour améliorer ces connexions. Vous ne pouvez pas imaginer comment cela vous fera avancer vers la vérité, la compréhension de ce qui se passe réellement dans votre lien avec le Créateur, parce que la connexion au groupe est la connexion au Créateur.

Maintenant, vous ne pensez pas ainsi, mais ensuite vous verrez que c’est le cas. Si vous regardez un ami et voyez vos propres propriétés par rapport au Créateur, ce sera la direction spirituelle correcte.

Extrait de la leçon en russe, le 13/08/2017

Comment l’embryon spirituel se développe

Nous devons comprendre ce que veut dire avancer sur le chemin du Créateur. Nous pensons que vaincre est le fait de surmonter les obstacles et par là nous nous élevons et grandissons. Mais c’est en réalité le contraire : l’exercice de l’effort consiste à maintenir le point d’adhésion avec le Créateur au-dessus de toutes les difficultés et de tous les problèmes.

Lorsque j’atteins le point où je m’annule devant le supérieur, j’entre dans l’état appelé embryon, et c’est ainsi que je reste, toujours à cet endroit. Et peu importe combien de pensées parasites et de problèmes surgissent, je dois comprendre qu’ils proviennent tous de « Il n’y a rien hormis Lui », et je dois uniquement m’annuler au-dessus de toutes les pensées, événements et influences qui m’arrivent.

Et dans la mesure où je continue à m’annuler de plus en plus devant le Créateur, j’accrois mon adhésion à Lui, du premier point appelé « embryon » et après : c’est comme si mon point d’embryon se développait ; en d’autres termes, cette même graine originelle grandit et je remplis tous les désirs et pensées étrangers qui surgissent en moi avec le pouvoir de la foi et la force du don sans réserve. C’est ainsi que l’embryon se développe.

Extrait de la 1ère partie de la Leçon quotidienne de Kabbale, Leçon sur le sujet : « Maintenir l’Etat d’Entrée d’Ibour (Conception) Au-dessus de Toutes les Perturbations » du 12/08/2017

On doit aimer son prochain

Question : Le Créateur est amour. Lorsque vous êtes allé pour la première fois chez votre professeur le Rabash, avez-vous pensé que la Kabbale ait un lien avec l’amour ?

Réponse : Non. Avant que j’aille chez le Rabash, et même avec lui au début, la Kabbale, de mon point de vue, était identifiée à une science purement sèche et rigide que je devais maîtriser.

Question : Quelle a été votre réaction lorsque pour la première fois vous avez entendu le fait qu’il fallait aimer son prochain ?

Réponse : J’ai réagi à cela comme à une sorte d’addition : « C’est probablement comme cela que ça se manifeste. » J’ai compris que ces mots étaient terrestres, très limités, très superficiels et basés sur des qualités matérielles et non spirituelles. Je me disais que l’amour spirituel était comme une aspiration à quelque chose d’exalté, l’opportunité d’appartenir à cet idéal.

Le principe de « aime ton prochain comme toi-même » devrait être réalisé dans la dizaine. Nous devons l’accepter dans sa forme réelle et le réaliser entre nous. Ainsi, nous serons en mesure de l’atteindre. Nous devons essayer de le faire le plus rapidement possible, avant que toutes sortes de souffrances naturelles ne nous y amènent par un long chemin douloureux.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 08/06/2017

Dupez-vous

Question : Que faire si quelqu’un dans le groupe travaille délibérément contre l’unité ?

Réponse : Dans chaque personne, il y a une force égoïste qui le repousse des autres, le trompe et diminue l’importance de la connexion.

Nous pouvons dire autant que nous le voulons : « Oui, je dois, il faut, je ferai quelque chose », mais en réalité nous ne pouvons rien faire. Après tout, je ne peux pas me forcer à m’ouvrir aux amis et commencer à me connecter à eux.

Cela signifie que nous devrions essayer de créer de tels états alternatifs afin que les amis m’obligent à agir.

Ainsi, nous ne devons pas seulement comprendre les personnes qui ne tolèrent pas le groupe, mais aussi celles qui luttent contre l’égoïsme. L’union au groupe est le problème principal. Ici, l’égoïsme campe fermement sur ses positions.

Certaines personnes ont un problème différent. Elles peuvent facilement se connecter extérieurement. C’est facile pour elles de s’étreindre et de chanter. Mais elles ne peuvent pas surmonter la barrière interne. De plus, elles ne ressentent même pas que cette barrière existe en elles.

Ainsi, à chaque étape chacun a ses propres obstacles. Que pouvez-vous faire ? Essayez de vous tromper.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 30/10/2016

Chaque âme est individuelle

Question : Vais-je perdre mon individualité après m’être uni aux autres âmes ?

Réponse : Chaque âme est absolument individuelle. Lorsque nous parlons de s’unir aux autres âmes, nous voulons dire dans un mouvement général, un effort commun.

Mais en cela, chaque âme individuelle ne fond pas dans d’autres âmes ; même si nous parlons en ces termes, l’accent est mis sur l’effort uni vers un seul but.

Extrait de la leçon en russe, le 14/05/2017

Page 1 des 1131234550Dernière »