Category Archives: Unité

Prenez soin les uns des autres

Dr. Michael LaitmanQuestion: Pouvez-vous décrire brièvement le concept de la garantie mutuelle?

Réponse: la garantie mutuelle c’est quand chaque personne comprend que son bien dépend du bien de l’autre. Cela ne peut pas être bon pour moi, si ce n’est pas bon pour lui. Je ne peux pas me nourrir, mais plutôt, je te nourris et tu me nourris. C’est la seule façon de vivre. Sinon, nous mourrons. Choisissez: il n’y a pas d’autres options.

Dans cette mesure, nous devrions ressentir notre interdépendance. La nourriture est la chose la plus importante pour l’homme, mais personne ne peut lui fournir, même avec les choses nécessaires, sans réaliser cette condition de l’unité mutuelle. Chacun apportera pour les autres et non pour lui-même. La nature nous obligera à nous unir les uns aux autres de cette façon, et aucune autre.

Tout le reste découle de ce sentiment. Comme dans une famille très unie, ensemble, nous prenons soin de nos enfants et soutenons nos parents. Laisserions-nous un grand-père malade en difficulté? Bien sûr que non. La condition de garantie mutuelle nous oblige à faire cela, et il n’est pas nécessaire d’introduire des lois spéciales. La chose principale est une atmosphère appropriée à la société, qui est créée par les médias et l’environnement qui condamnent ou  respectent certaines relations entre les gens.

Cependant, aujourd’hui, alors que la société israélienne n’a pas encore adopté le principe de la garantie mutuelle, nous devons d’abord aider tous ceux qui ne peuvent rien obtenir par eux-mêmes. Discutons ensemble  de la façon d’élever les gens  qui vivent  en dessous du seuil de pauvreté. Ceci est notre première préoccupation parce que personne dans la famille ne devrait tomber en dessous du socle le plus bas.

« Eteignons  le feu» et en même temps, travaillons  sur l’éducation du public afin que la  nation  bouge dans la direction de la garantie mutuelle, que la nature elle-même exige de nous aujourd’hui. Le monde d’En Haut descend sur nous et s’exprime sous la forme de la garantie mutuelle.

Il faudra six mois ou un an avant que les gens commencent à réaliser et à intérioriser ce qui se passe. Cependant, aujourd’hui, le consentement mutuel est déjà requis pour aider les nécessiteux qui n’ont pas d’argent pour se nourrir jusqu’au prochain chèque de paie. Offrons leur ce qui  leur est nécessaire maintenant, et ensuite discutons du reste.

 De la 5ème partie du cours quotidien de Kabbale du 22/058/2011, « Arvout »

L’unité est une boîte à bijoux avec un secret

Dr. Michael LaitmanQuestion: Nous avons la base de la correction: la question sur le sens de la vie. Quelle base les peuples ont-ils?

Réponse: Nous attribuons notre question sur le sens de la vie directement à l’absence d’unité. La lumière se manifeste dans l’unité, et donc, nous devons savoir prendre soin de notre unité. Il s’avère que le sens de la vie pour nous est d’être relié les uns aux autres.

Comme pour les autres, le sens de la vie pour eux est encore dans divers buts égoïstes. À la première étape, ils devront comprendre que le moyen d’atteindre ces objectifs est l’unité. En devenant unis, ils obtiendront ce qu’ils veulent.

Et puis, sur ce chemin, ils vont progressivement commencer à comprendre, à réaliser: «Le logement abordable est important, mais l’unité est plus importante. » Ensuite, ils viendront à la correction.

Nos explications commencent à partir du point par lequel l’unité doit être utilisée comme un moyen propre pour réussir dans la vie. Ainsi, il devient clair que nous parlons du plus important, du meilleur outil que nous ayons. Dans le langage de la Kabbale, cette intention est appelé «Lo Lishma »: Nous voulons utiliser la puissance de notre unité à des fins égoïstes.

Ensuite, en commençant à apprécier l’unité, nous trouvons dans la connexion entre nous une «valeur ajoutée», qui est en soi un statut particulier incomparable, un sentiment sans précédent. Ainsi, nous révélons le « plus » dans l’unité: Nous commençons soudainement à aimer à prendre soin les uns des autres; nous trouvons un enchantement unique dans le don mutuel sans réserve, dans de garantie mutuelle.

Ce plaisir du don mutuel sans réserve est le plaisir même que le Créateur à l’origine a voulu nous donner à la pensée de la création. Le Baal HaSoulam écrit à ce sujet dans le livre Ohr Bahir (la lumière clair) que le but de la création est de faire plaisir à ses créatures par la Lumière du don mutuel sans réserve entre elles et le Créateur. 

De la 5ème partie du cours quotidien de  Kabbale 28.07.2011, « La Paix »

Le médecin que vous soigne de l’égoïsme

Dr. Michael LaitmanQuestion: Comment puis-je libérer mon cœur de l’égoïsme pour que le Créateur y règne?

Réponse: Nous ne pouvons rien faire de nous-mêmes cela devrait être clair pour tout le monde. A propos de cela il est écrit: «Tournez-vous vers l’artiste qui m’a fait ! » Notre travail n’est pas sur notre correction, mais sur l’étude des processus de correction, la réalisation de sa nécessité et de notre propre corruption, et ensuite de demander la correction.

Le «médecin de tous les cœurs brisés » est le Créateur, pas nous. Par conséquent, nous n’avons besoin que de révéler notre brisure, soit par l’étude et l’union ou via le chemin de la souffrance. Ce dernier comprend le genre de bombardements qui ont frappé le sud d’Israël ces derniers jours, la situation financière de crise à travers le monde, et les vagues d’agitation qui ont frappé de nombreux pays.

Tous les problèmes liés à la santé, qu’ils soient général ou particulier, jusqu’au plus petit, découlent tous d’un manque de correction. Il n’y a pas d’autre cause que cela. Et si nous nous réveillons de la plus légère piqûre d’En Haut et que nous pouvons avancer grâce à elle, nous remercions le Créateur pour une telle prise de conscience et n’avons pas besoin de coups plus forts.

Il est écrit que «le Créateur chatouille les justes avec un fil d’un cheveu. » Cela signifie qu’ils prennent le moindre problème, le connectent à la racine, et se rendent compte qu’il vient d’En Haut. Cette approche sensible à toutes les sensations entrantes leur est suffisante pour commencer la correction et avancer.

Mais si nous ne prêtons pas attention aux petits trucs qui sont envoyés du ciel, le scénario est comme une mère qui veut en douceur enseigner quelque chose à son petit enfant, mais il ne fait pas attention à elle. Elle est obligée de faire pression sur lui de plus en plus  fort, parfois même lui donner une fessée, pour obtenir la bonne réaction de sa part.

En effet, l’ego doit en quelque sorte être mis en garde pour que ça  fasse mal. Et nous devons ajouter de nous-mêmes encore un petit peu de cœur lourd pour nous obliger à être prudents puisque nous travaillons contre notre désir égoïste. 

De la 1ère partie du cours quotidien de Kabbale du 21/08/2011, Shamati # 9

Un détecteur pour révéler le Créateur

Dr. Michael LaitmanLe livre du Zohar décrit les liens entre nous, car il n’y a rien d’autre à dire dans l’ensemble de la réalité. La réalité est une. Nous sommes à l’intérieur de la Lumière, le Créateur, le Créateur, et nous devons révéler notre véritable état.

Dans la mesure où nous faisons des tentatives de le révéler, on nous donne la sensation d’obscurité intérieure, que nous pouvons disperser, rabattre, avec l’aide d’efforts communs dans la connexion entre nous. Grâce à ces efforts mutuels, nous aidons la Lumière à devenir révélé.

C’est exactement ce que nous devons faire. Il n’y a rien en dehors de nos efforts, notre désir, notre inquiétude, notre demande, et notre aspiration à l’état de la révélation. Alors, quel est le problème? Le problème est que cette révélation signifie désirant la révélationde l’état qui nous est opposé. Nous nous trouvons entre deux aspirations: l’attraction naturelle vers nous-mêmes, et l’aspiration à l’extérieur artificielle, en dehors de nous.

Par conséquent, grâce à différents efforts, par tous les moyens possibles, je dois être inspiré par l’environnement et atteindre un état où l’aspiration à l’extérieur va devenir plus important pour moi que l’attraction naturelle vers moi.

Si je suis en mesure d’acquérir cette importance avec l’aide des efforts et de la demande de la Lumière, pour qu’elle devienne révélée et m’aide, cela signifie que je suis en mesure de révéler le lien entre nous. Et dans la mesure où je révèle cette connexion, je révèle la Lumière, le Créateur. C’est parce que la Lumière devient révélée l’intérieur de notre connexion, mais je ne peux pas la révèle – il me manque le détecteur.

De la 2ème partie du cours quotidien de de Kabbale du 01/08/11, « Le Zohar« 

Une union d’égoïstes

Dr. Michael LaitmanQuestion: Toutes les strates et tous les secteurs de la société israélienne sont fédérateurs pour protester contre les prix élevés du logement. Travaillent-ils dans la bonne direction? Que manque t-il à une telle union?

Réponse: Vous appelez cela « union », mais je ne vois rien de la sorte. A mes yeux, il n’y a pas de véritable union. Il est assez semblable à un complot entre deux hommes qui se sont unis afin de battre le troisième en place, ou une alliance de voleurs, qui tente de voler une banque. Ils ont une grande solidarité et se soucient vraiment de l’autre.

Donc, du point de vue de la Kabbale, les gens qui scandent des slogans dans la rue sont beaucoup plus attachés comme deux égoïstes qui veulent faire un peu d’argent au détriment du troisième. Ils n’ont pas une forme correcte de l’unité, et donc ils n’auront rien. Nous ne pouvons pas faire appel à eux encore, mais en fait, nous devons leur expliquer que l’Union doit être intégrale, pour le bénéfice de la nation toute entière. Il est impossible d’agir à l’unisson tandis que chacun poursuit ses propres intérêts égoïstes peu profonds. Dans ce cas, on aura toujours l’avantage au détriment de l’autre.

 Après tout, nous avons un «trésor» pour tous, et nous ne pouvons pas l’utiliser pour nos besoins personnels. Si nous le faisons, quelqu’un d’autre en manquera par la suite. Alors pourquoi devriez-vous être le seul à recevoir un « cadeau »?

Tout ceci doit être pris en compte. Aujourd’hui, à travers le monde, de telles initiatives réuniront des résultats positifs à une seule condition: si nous nous soucions du bien-être de la société et si nous sommes engagés dans le don sans réserve. Ensuite, nous commencerons à protéger les intérêts de toutes les couches de la société et ainsi nous réussirons.

 Si nous ne pensons pas en termes d’intégration et ne nous ne sentons pas concernés pour l’ensemble de la société, nous échouerons, et personne n’en bénéficiera, sauf des égoïstes enragés. Mais même eux ne gagneront pas le plaisir de cela continuant à boiter de crise en crise une crise ensemble avec tout le monde.

  De la 5ème partie du cours quotidien de Kabbale  27.07.2011″La Paix »

Dans le monde d’Atsilout signifie « dans Sa maison »

Dr. Michael LaitmanNos âmes brisées sont dans les mondes de BYA (BryiaYetsiraAssiya), et lorsque nous nous unirons, nous monterons dans le monde d’Atsilout, qui signifie «chez Lui» (Etslo). Si nous y remontons « de bas en haut », de nos propres forces, alors nous atteindrons notre correction finale. De cette façon, nous corrigeons la rupture qui a eu lieu dans le monde des Nikoudim.

Cependant, si nous sommes incapables de nous relier en une seule âme, alors nous sommes dans un autre domaine, comme le dit le Créateur, Zeir Anpin du monde d’Atsilout : «Je ne peux pas être dans un endroit avec un homme arrogant. » Nous sommes  « l’homme arrogant » et  nous sommes sous la limite de l’univers d’Atsilout (Parsa), dans les mondes de BYA qui sont «séparés de la sainteté ».

Mais les mondes de BYA sont également un niveau spirituel où une personne se sent séparée et éloignée du Créateur. Elle a une certaine compréhension, la connaissance, et la sensation de son état spirituel non corrigé. D’autre part, quand une personne commence juste sur cette voie, elle est encore plus faible, pour ne pas mentionner ceux qui tout simplement vivent une vie régulière dans ce monde et n’ont même pas encore commencé à se déplacer vers le don sans réserve, à savoir ceux qui ne sont encore en aucune façon  connectés avec  l’échelle spirituelle.

Pourtant, dans la mesure où nous sommes en mesure d’attirer la Lumière qui ramène vers le bien avec notre travail commun, cela nous permettra de nous connecter à Malkhout du monde d’Atsilout, de bas en haut. Et si nous faisons des efforts pour appartenir à Malkhout, en cela nous lui apporterons des organes séparés et les recollerons à nouveau ensemble.

Malkhout du monde d’Atsilout est juste un point, tandis que toutes les âmes sont en dessous de la Parsa. Et si nous demandons et désirons appartenir au don sans réserve, à l’unité, à la garantie mutuelle et à l’amour du prochain, alors nous attirons la Lumière de la correction sur nous et nous élèverons à Malkhout du monde d’Atsilout – l’assemblée de toutes les âmes.

De là, nous commencerons à travailler pour devenir semblable à Zeir Anpin du monde d’Atsilout, le Créateur. Et l’unité de Zeir Anpin et de Malkhout nous soulève encore plus  haut à l’état de la correction finale.

De la 1ère partie du cours quotidien de Kabbale du 21/08/2011, Shamati

Toute la nation à la table ronde

Dr. Michael LaitmanSi nous voulons nous assurer que tous les programmes aient des perspectives à long terme, le critère par lequel nous devons le vérifier est de savoir s’ils voient notre société comme une famille. Nous devons seulement résoudre tous les problèmes de cette façon. Ainsi, nous arriverons à la solution ensemble. Sinon, les décisions seront prises sous l’influence de la force, de diverses manipulations, et dans le long terme, s’avèreront inefficaces: chacune sera en quelque sorte imparfaite.

Cela sonne comme quelque chose d’éloigné de la politique et de tous les moyens que le gouvernement utilise habituellement: la force et l’argent, mais il n’y a pas d’échappatoire car les gens doivent percevoir des solutions précisément de cette manière.

La justice sociale est faite de belles paroles. Mais qu’en est-il en réalité? C’est pourquoi nous devrions toujours observer cette approche globale, intégrale, sans laquelle aucune nation, aucune société ne peut mettre en œuvre tous les changements d’aujourd’hui.

Chacun doit comprendre qu’il n’y a aucune autre approche pour résoudre les problèmes. Nous sommes entrés dans une interconnexion totale et complète dans nos relations, ce qui nécessite la participation de chacun dans les discussions et la prise de décision. Et tout cela doit se faire dans un climat de concessions mutuelles et d’aide parce que la « gateau » national que nous partageons n’est pas illimité. C’est pourquoi nous devons en discuter tous ensemble, et chacun doit comprendre qu’il ne recevra pas 100 pour cent de ce qu’il désire et doit faire des concessions.

Et si l’esprit de la « connexion mutuelle» règne entre nous,  il y aura un accord total entre tous les citoyens, ils se rendront compte que nous ne pouvons avancer que de cette façon. Cela mettre une ambiance saine entre les personnes, et les décisions seront prises dans l’esprit de participation et d’amour. En conséquence, cela va changer l’ambiance générale, et cette forme de prise de décision permettra d’améliorer les relations entre toutes les parties conflictuelles de la société.

Bien sûr, cette approche comporte plus que l’établissement de bonnes relations. Si tout le monde va s’asseoir à la «table ronde», et que chacun, en exigeant un maximum de lui-même, commence à comprendre les exigences des autres et est prêt à sacrifier un peu des siennes , même de ses  demandes justifiées, de cette façon nous arriverons à un consensus général parmi les gens, et ils vont commencer à se connecter.

Ainsi tous les partis et les couches sociales entreront dans le réseau intégré, en ayant relié l’ensemble de la nation ensemble. De cette façon, nous allons révéler la force générale intégrale qui va nous élever à un niveau supérieur de conscience et d’existence.

La crise de la dette européenne est un cercle vicieux

Dr. Michael LaitmanEditorial aux nouvelles (par Siim Kallas, vice-président de la Commission européenne): «Ni la déclaration d’insolvabilité d’un pays, ni sa sortie de la zone euro sont des mesures raisonnables. Si vous essayez de briser ce cercle vicieux en ayant l’un des pays qui se déclare insolvable, alors les autres pays qui lui ont accordé des prêts seront poussés au bord de la faillite. Qu’est-ce qui va se passer ensuite? »

Commentaire: Il est impossible pour quiconque de rompre ses  liens avec les autres. Mais quand les liens sont égoïstes, quiconque descend prend le reste avec lui et utilise leur disparition à dessein pour se sauver lui-même.

Par conséquent, la seule alternative est de s’élever au-dessus des solutions égoïstes et protectionnistes, et de commencer à agir  seulement sur la base de la dépendance commune, globale , intégrale,  totale et de la garantie mutuelle

Lieu de rencontre: Toronto

Dr. Michael LaitmanQuestion: Il y aura un congrès de Kabbale qui  aura lieu à Toronto dans un mois,  appelée « NOUS sommes pour le monde ». Pourriez-vous dire s’il est important d’y participer physiquement ou est-ce suffisant de se connecter virtuellement ? »

Réponse: Je pense que pour tous ceux qui vivent en Amérique du Nord qui ont la chance d’assister au congrès de Toronto, il est logique d’y aller. Ce sera un grand congrès et il aura lieu à un moment très spécial, quand le monde change très rapidement.

Nous devons nous unir et être ensemble autant que possible, et par conséquent, il serait bon que le congrès rassemble autant de personnes que possible. Cela va créer une grande force qui nous permettra d’apporter des modifications à la fois internes et externes.

Je vous invite tous à venir, et je vois la participation de chacun comme une opportunité de recevoir une force supplémentaire et faire un saut dans la correction.

Par exemple, hier, nous avons eu une conférence merveilleuse dans la ville de Netanya, et maintenant nous nous rendrons dans un endroit différent chaque semaine pour  donner des conférences. Je vous invite tous à venir, et à amener des amis et des parents. C’est une merveilleuse opportunité pour une personne de devenir un peu plus connectée au système général, et elle se réveille et corrige son âme. Il serait dommage de rater de telles occasions.

Pour nos étudiants à travers le pays: une ou deux fois par semaine, essayez d’aller à des endroits où des manifestations et protestations sont organisées pour distribuer notre matériel et  parler aux gens. C’est ce qu’on appelle  la Kabbale pratique.

De la 5ème partie du cours quotidien de Kabbale du 17/08/2011, « La nation »

 

La force qui vient des opposés

Dr. Michael LaitmanQuestion: Comment nous préparer intérieurement avant de sortir pour diffuser à l’extérieur?

Réponse: Nous devons aspirer à l’unité au-dessus de toutes les différences et des gouffres entre nous. Je perçois certaines personnes comme totalement antagonistes, d’autres comme me haïssant, et d’autres encore aussi éloignés en termes de leur vision du monde, de croyances et de sensations. Mais j’ai mis une restriction sur l’ensemble de ces sentiments, je n’ai pas utilisé aucune de mes réponses négatives. Au lieu de cela, je veux construire un sentiment de connexion et d’unité au-dessus de tout cela.

Il est écrit: «L’amour couvre tous les crimes ». Cela signifie que le négatif (-), l’ego, toutes les transgressions, sont en-dessous, et ils sont couverts par le haut par le positif (+), qui est l’amour.

La différence ou la divergence entre nous crée une force de résistance et la capacité à surmonter, ou pour utiliser des termes kabbalistiques, l’écran et la Lumière réfléchie. Cela ressort de l’opposition des deux pôles en moi.

C’est pourquoi nous ne supprimons pas notre ego, mais nous le couvrons avec amour. Le crime reste-maintenant nous avons simplement besoin d’utiliser la méthode de la correction et d’ajouter un écran.

De la 2ème partie du cours quotidien de Kabbale du 12/08/2011, Le Zohar