Category Archives: Zohar

L’holocauste : du souvenir à la prémonition

L’holocauste : du souvenir à la prémonition

La Kabbale ne prédit rien

Question : Le Livre du Zohar est-il considéré comme une prophétie ? Après tout, il décrit l’avenir.

Réponse : La sagesse de la Kabbale ne prédit rien. Elle enseigne à une personne comment atteindre les niveaux spirituels. Lorsqu’une personne y parvient, tout ce qui pourrait apparemment être appelé une prophétie devient réalité pour elle. La sagesse de la Kabbale explique comment il est possible de progresser et de vivre maintenant dans une autre dimension.

Extrait de la Leçon de Kabbale en Russe, le 01/01/2017

En lisant le livre du Zohar, nous changeons le destin

Question : Pouvons-nous changer notre destin en lisant Le Livre du Zohar ?

Réponse : Le Livre du Zohar est porteur d’une puissante Lumière à condition qu’une personne sache comment étudier Le Livre correctement, comment éveiller la Lumière et l’attirer pour qu’elle l’influence.

L’étude doit se faire dans un groupe afin que l’on se dirige d’une manière particulière vers l’illumination qui est cachée dans Le Livre du Zohar. Il n’est pas possible de l’éveiller et de l’attirer d’une autre manière. Cette Lumière nous influence, nous élève et change notre destin.

Extrait de KabTV, « L’Actualité avec Michael Laitman » le 23/01/2016

Nous avons probablement été épargnés, pour l’instant…

400px-Michael_Laitman_Teaching-mediumLien vers l’article :
http://frblogs.timesofisrael.com/nous-avons-probablement-ete-epargnes-pour-linstant/

Dans son effort pour éradiquer l’antisémitisme, Theresa May a besoin de nous

Dans son effort pour éradiquer l’antisémitisme, Theresa May a besoin de nous

Nous avons probablement été épargnés, pour l’instant…

400px-Michael_Laitman_Teaching-medium Lien vers l’article :
http://frblogs.timesofisrael.com/nous-avons-probablement-ete-epargnes-pour-linstant/

L’état du monde dépend d’Israël

Le Zohar pour tousVayechi, « Ne nous impute point les fautes du passé », 412-413 : Si Israël avait fait de bonnes actions devant le Seigneur, les nations du monde et les idolâtres ne se soulèveraient pas contre elle. Mais Israël oblige les autres nations à relever leur tête dans le monde, parce que si Israël n’avait pas péché devant le Seigneur, les autres nations et les idolâtres se seraient rendus à elle.

Si Israël n’avait pas continué ses mauvaises actions de l’autre côté de la Terre d’Israël, les autres nations du monde et les idolâtres ne contrôleraient pas la Terre d’Israël et ils n’auraient pas été exilés de leur terre. Il est dit : « Nous nous sommes appauvris depuis que nous avons cessé de faire de bonnes actions, comme nous aurions dû le faire. »

Une Mitsva (Commandement) d’amour parfait

laitman_572_01Le Zohar, « Le Second Commandement », article 198 : La deuxième Mitzva (Commandement) est indissolublement liée à la Mitsva de la peur, et c’est la Mitsva de l’amour (de l’homme pour aimer son Créateur avec l’amour parfait). Qu’est-ce que l’amour parfait ? Il s’agit d’un grand amour, comme il est écrit (Berechit, 17: 1) : « Il marche devant le Seigneur en toute sincérité et perfection. »

Il existe un amour conditionnel, qui apparaît à la suite de tous les bienfaits reçus du Créateur (Introduction à l’Étude des Dix Sefirot, articles 66-74), en conséquence de quoi l’homme fusionne avec le Créateur de tout son cœur et de toute son âme. Pourtant, bien qu’il fusionne avec le Créateur dans la perfection complète, cet amour est considéré comme imparfait.

L’amour parfait est le plus grand commandement supérieur, le plus inclusif dont nous parlent les kabbalistes, qui est la principale exigence à l’égard de toute la création que nous devons remplir. C’est la raison pour laquelle il est appelé une Mitsva.

Dans l’amour conditionnel, plus je reçois, plus j’aime celui qui donne. Il se trouve que je ne l’aime pas réellement mais la source à partir de laquelle tous les plaisirs proviennent. Si cette source de plaisir s’arrête, je perdrai la connexion avec cette personne ou cette force. Cela s’appelle l’amour conditionnel, car il dépend de mon plaisir.

Je dépends de cet amour parce que je ne peux pas me différencier de mon plaisir, de la partie en moi qui jouit. Je ne me divise pas en deux parties encore : en l’âne qui prend plaisir et en l’être humain qui différencie, voit, réalise et ressent cela. L’âne et l’être humain sont toujours connectés. Par conséquent, si je me sens bien, j’aime la source du plaisir, et si je me sens mal, je ne l’aime pas.

C’est la façon dont nous aimons tous dans ce monde, depuis les petits enfants qui disent parfois que maman est méchante si elle ne fait pas ce qu’ils aiment. C’est une réponse directe, naturelle de l’ego et c’est naturel pour tout le monde vis-à-vis de toute chose dans la vie. Ce genre d’amour est appelé l’amour conditionnel, et par conséquent, il est imparfait. C’est en conformité avec le niveau de notre développement, et il n’y a rien que nous puissions faire à ce sujet.

Bien sûr, plus nous nous développons, plus nous exigerons un amour plus sublime, pas simplement de la nourriture délicieuse, un certain service ou certains petits plaisirs, mais des sensations plus sublimes et spéciales. Cependant, cet amour dépend toujours du fait de recevoir du plaisir. C’est avec un tel amour et à partir d’un tel amour que nous sommes nés, car nous sommes un désir de recevoir ; nous sommes tous comme des bêtes, et c’est de là que nous commençons. C’est la raison pour laquelle nous aimons ce qui nous fait plaisir, ce qui signifie la source du plaisir que nous ressentons.

Cela nécessite beaucoup de travail, beaucoup d’efforts, et un cadeau de l’en-haut afin de commencer à se détacher de la source du plaisir et à se connecter à son essence interne. Nous devrions cesser de dépendre de la réception du plaisir à l’intérieur de notre âne et nous devrions préférer la source réelle du plaisir, Ses qualités, ne m’apportant pas de bénéfice direct, mais étant évaluées pour leur propre bien, à leur source. Ce sera un amour ne dépendant pas de ce que je reçois, mais qui dépend uniquement de ce que j’identifie par mon impression des qualités sublimes de la source, de Son exaltation spéciale par rapport à tout ce que je peux imaginer.

De la préparation au cours quotidien de Kabbale, le 10/02/14

L’impénétrable cœur de pierre

Laitman_155Question : Pourquoi la Lumière de Hokhma à la tête de Arich Anpin est dite bloquée ?

Réponse : Le monde de Atsilout est appelé le monde de la correction, car il apparaît juste après la brisure.

Par conséquent, il est construit de telle sorte qu’aucune erreur de plus ne puisse se produire. Il possède déjà l’expérience de la brisure. Il a été témoin de cela et il est le reliquat des parties brisées. C’est la raison pour laquelle il se construit lui-même de telle sorte que la brisure ne se répète plus et ainsi la Lumière de GAR de Hokhma est bloquée. Le monde de Atsilout ne permet pas à la Lumière de GAR de Hokhma de briller vers le bas parce que c’était la raison pour laquelle elles ont été brisées. Elles ne peuvent pas recevoir une si grande Lumière dans le but de donner sans réserve jusqu’à la fin de la correction.

Il est impossible d’annuler le désir de recevoir au quatrième niveau et de surmonter le cœur de pierre. Nous n’avons pas le pouvoir de surmonter notre ego maintenant. Mais même si nous prenions toute la puissance que nous pourrions de la Lumière, nous ne serions toujours pas en mesure de recevoir le pouvoir qui puisse surmonter le cœur de pierre. Il n’y a pas une telle puissance dans le monde. Parce qu’il a été créé ex-nehilo.

Et de ce fait, la lumière n’a pas la force de fixer quoi que ce soit. Mais parce que nous avons précisément quelque chose en propre, coupée du monde, nous sommes en mesure d’exister et d’être indépendant. C’est un point très important.

Le cœur de pierre a été délibérément créé de cette façon afin que nous soyons séparés du Créateur. Notre « os Louz » (extrémité du coccyx, ndt), notre fondation, a été créé à partir d’absolument rien, et ceci est la raison pour laquelle il n’y a pas de pouvoir dans la Lumière pour corriger le rien. Mais précisément parce que nous avons quelque chose en propre qui est indépendant de la Lumière, nous pouvons exister et être indépendant. Il s’agit d’un discernement très important.

De la 2ème partie du cours quotidien de Kabbale du 13/02/14, Le Livre du Zohar

Empêcher les prédictions du Zohar

Laitman_065Question : Comment Le Livre du Zohar peut-il prévoir tous les événements qui se déroulent maintenant, s’il a été écrit au deuxième siècle de notre ère ?

Réponse : Même si Le Livre du Zohar a été écrit il y a deux mille ans, ses auteurs étaient des gens qui ressentaient tous les processus naturels qui avaient évolué, étaient en train de changer et qui conduiraient l’humanité.

Ces processus sont des concepts que nous apprenons le long de l’axe du temps. Mais en fait, le temps n’existe pas dans l’atteinte spirituelle ; si une personne s’élève au-dessus du temps, elle peut voir tout ce qui se passe dans le monde du début jusqu’à la fin.

Si une personne est corrigée et que sa civilisation est corrigée, les événements indésirables prédits par Le Livre du Zohar n’auront pas à se produire. Sans correction, les forces rigoureuses de la nature mettront la pression sur l’ensemble de l’humanité pour nous conduire à accomplir la correction. Par conséquent, Le Zohar décrit comment tout va arriver dans le monde si une personne ne commence pas à atténuer ces forces.

Actuellement, nous sommes encore loin de l’établissement de relations harmonieuses entre nous qui rendront possible l’adoucissement de ces forces dures qui font pression sur notre développement, par conséquent tout ce que Le Livre du Zohar a prédit il y a deux mille ans se concrétise.

Avec l’aide du Créateur, nous allons réussir à empêcher la réalisation des prophéties du Zohar.

De KabTV, « Conversations avec Michael Laitman » du 16/12/15

Page 2 des 791234550Dernière »