Category Archives: Zohar

Vibrer à l’unisson avec les sons du livre du Zohar

The Secret Things Belong to the CreatorIl est écrit: « Découvrer le Créateur dans la crainte. » Mais qu’est-ce que la crainte? La crainte se réfère aux changements intérieurs, et ressemble aux vibrations d’un instrument de musique comme le violon, une harpe ou une guitare. Ces vibrations intérieures permettent à l’instrument d’émettre des sons et de révéler son son.

Pour découvrir le Créateur, nous devons comprendre que « chaque jour Il nous appelle du Mont Horev ». Nous devons être prêts à entendre cet appel comme un instrument de musique qui vibre ensemble avec Son son à l’unisson. Telle est la signification de la révélation du Créateur dans la crainte. Alors vous L’entendrez.

Il convient d’approcher le Livre du Zohar avec la bonne préparation: avec la sensation d’un besoin pressant de Le découvrir, et en même temps, la sensation d’une complète impuissance et incapacité de le faire. Ces deux impressions nous forcent à vivrer à l’unisson avec l’appel du Créateur, qui est caché dans le Livre du Zohar, et nous découvrirons alors Son son.

Une personne ressentira progressivement qu’elle est en train de devenir l’instrument du Créateur et que tout l’univers traverse en lui comme un énorme courant d’énergie, des vagues et de découverte. Cependant, ce n’est pas qu’un instrument fait en bois, c’est plutôt être à l’unisson avec le Créateur et émettre les mêmes vibrations, et devenir identique à Lui. Elle est être à s’annuler entièrement pour participer aux mêmes mouvements et changements, comme le Créateur qui donne à la personne Sa connaissance et attributs.

Par conséquent, lorsque nous lisons le Livre du Zohar, nous devons nous annuler comme un embryon et essayer d’absorber les sons de ce livre.

Comment atteindre la révélation du livre du Zohar

attainrevelationLe Zohar est une découverte de notre véritable état. Cette révélation se fait en fonction de notre similitude à ce qui est dissimilé, au degré où nous avons acquis la qualité qui est similaire à ce qui caché, le monde spirituel. Le Livre du Zohar se révèle si nous acquérons l’intention de donner, et si nous ne l’avons pas, le livre restera pour toujours un mystère.

La Kabbale nous conseille de vérifier: Désirons-nous donner sans réserve? Nous devons vérifier si nous aspirons à unir tous les désirs de donner à tous nos amis. Leurs désirs unis seront la découverte du degré supérieur – le Créateur.

Chacun d’entre nous, sans exception, doit tout exclure et ne désirer que s’élever au dessus de notre monde, s’unir et ressentir que nous sommes tous « un homme avec un coeur ». C’est la seule façon de parvenir à l’union et à une garantie mutuelle, et ainsi découvrir le Monde Supérieur à l’intérieur de cette qualité.

Le Zohar: une drogue spirituelle

escalator.jpgUne question reçue: que devons-nous faire en vue du prochain cours sur le Livre du Zohar afin de ne rien manquer?

Ma réponse: Restez connecté avec ce dont nous avons discuté lors du cours quotidien, pensez y tout le temps.

Le Zohar est une fenêtre sur le monde spirituel, c’est un monde qui vous attend et vous invite à le découvrir. Si vous vous écartez du chemin vous y menant, vous devrez recommencer à le chercher, et vous perdrez du temps et de l’énergie.

C’est pourquoi, vous devez essayer de garder les impressions des cours. Par ailleurs, le Livre du Zohar pousse quiconque qui l’étudie à l’intériorité.

Les personnes qui travaillent sur le Zohar dans notre centre, savent qu’une fois immergé vous ne pouvez plus le quitter. C’est comme une drogue: vous vous sentez mal si vous vous en éloignez trop longtemps. C’est ainsi que ca marche.

En lisant le Livre du Zohar et en cherchant en vous ce qu’il y a d’écrit, en essayant de vous identifier à ses images spirituelles et en construisant le Monde Supérieur en dehors de ces images, vous commencerez à ressentir un plaisir qui se développe dans un besoin profond. Le Livre du Zohar créé une certaine palette d’impressions, un nuage de sensations avec tout d’abord des images pas très claires, mais qui sont ressenties comme des inspirations et impressions plutôt qu’un savoir. Plus tard, cependant, vous commecerez à ressentir et à comprendre la position des lignes droite et gauche et comment les combiner dans la ligne médiane. Alors vous ressentirez ce qui vous fait sentir bien ou mal.

Graduellement ces sensations commencent à s’entrelacer avec le texte que vous lisez; il commence à faire appel à votre intellect et l’image du monde que vous construisez. La même chose se passe en fait dans notre monde. Même si je parle de quelque chose de complètement abstrait, je vérifie ce que je dits par rapport à mes désirs, puisque je n’ai rien d’autre à part eux. Tout se passe à l’intérieur de nos désirs.

Ainsi, les impressions obtenues en lisant le Livre du Zohar doivent être sensorielles. Je dois demander que ce courant entre en moi directement dans mes sens, ensuite mon intellect suivra. Quand toutes les sensations reçues du Zohar seront en ordre, je commencerai à voir les connexions entre elles, à comprendre, et à analyser la corrélation entre elles. Nous devons tous parvenir à ceci dans le futur.

Un exercice de routine pour entrer dans le monde spirituel

excerciseLa seule chose qui puisse aider une personne qui étudie pour découvrir le Livre du Zohar est des exercices constants, où le lecteurs aspire à ressentir le texte en lui. Sinon ce livre restera pour toujours émertique.

Si nous pouvions changer cette « prise » de nos sensations, nous nous ouvririons un chemin vers des sensations spirituelles plus élevées, qui nous éleveraient de bas en Haut. Alors notre monde intérieur se dévoilerait en nous.

Ainsi, jour et nuit, une personne doit attendre obstinément la naissance d’une réponse intérieure aux mots du Zohar. Et alors, comme un enfant découvrant le monde, les impressions de cette réalité supérieure (le Monde Supérieur) qui sont dissimulées à l’intérieur de nous feront spontannément surface

La sagesse dont a besoin une personne

wisdomneedsLe Zohar: La sagesse dont a besoin un personne (toute personne sans exception) est de connaitre et voir les secrets du Créateur, de savoir qui elle est, pourquoi elle est née, d’où elle vient et où elle va, comment se corriger et ce qui l’attend lorsque se présentera devant le Tribunal du Gouverneur du Monde.

Nous devons parvenir à la connaissance, comme il est écrit: « et Adam connu Eve ». Vous atteignez la connaissance lorsque vous vous unissez au Créateur, l’union des deux seules choses existant. Ainsi, l’atteinte ou la connaissance est obtenue lorsque la Lumière de Hochma se revêt dans la Lumière de Hassadim – dans les désirs corrigés d’une personne (Kelim). Telle est la véritable unité.

Lorsqu’un Partsouf spirituel reçoit la lumière à l’intérieur, cette lumière est appelée la Lumière de la connaissance. C’est la sagesse et la miséricorde. La lumière de Hochma et la Lumiire de Bina, la Lumière de réception et la Lumière du don sans réserve unies ensemble.

Si je veux inclure mon âme dans Malchout, la somme de toute les âmes, la seule création créée, connue comme l’âme d’Adam, alors mon désir d’être avec tout le monde fait que je suis une partie de Malchout. Malchout alors élève ce désir au niveau de Daat (connaissance) et Aba et Ima (père et mère, Hochma et Bina) me donnent ce savoir. Tel est le mode de fonctionnement du mécanisme supérieur.

Cherchez les connexions cachées dans le Livre du Zohar

Laitman_2009-11-06_Zohar_tv_8214_wUne question reçue: Vous avez expliqué qu’en lisant le Livre du Zohar, je dois trouver les forces décrites en moi. Cependant, comment puis-je faire cela si je ne sais pas ce que « servante », « maitresse de maison », « femme » ou « homme » et autres mots signifient dans leur sens spirituels?

Ma réponse: Nous commenons avec la signification normale que nous connaissons de notre monde matériel. Le Livre du Zohar nous est caché, mais il peut devenir un guide spirituel. Tout le monde est capable de visionner le matériel de base, les images et actions en se servant de notre compréhension prééxistante de ces concepts. Entre temps, le Livre du Zohar nous élève au dessus de la matérialité et nous fait avancer dans la sphère spirituelle.

Nous ne sommes pas capables de comprendrre les liens entre le Monde Supérieur et notre vie matérielle, qui furent créés par les auteurs du Zohar – Rabbi Shimon et ses disciples. Ils ont créé un lien entre les deux mondes et notre rôle est de voir le Monde Supérieur par les concepts que nous comprenons déjà. Cependant, nous devons faire de grands efforts pour que cela se produise – commencer à voir les forces spirituelles derrière les mots habituels qui relèvent de ce monde.

C’est ce que nous appelons un miracle ‘Segoula« . Nous ne savons pas comment le système foncitonne pour nous connecter au monde Supérieur et nous ne comprenons pas non plus la connexion entre ce que nous imaginons et la signification spirituelle actuelle de ce que nous lisons.

Question: Dois-je chercher cette connexion par moi-même?

Ma réponse: Vous devez rechercher le véritable état d’être et essayer de ressentir le monde supérieur, tel un enfant essayant de devenir adulte. Jouez ce jeu selon les règles données par les kabbalistes et vous réussirez!

Bien que nous visualisions les images dans le Livre du Zohar comme étant des objets matériels et que nous sommes incapables de nous libérer de ces associations, nous sommes également incapables de comprendre ce que ces images signifient dans le monde spirituel. Cependant, vos efforts pour comprendre vous conduiront en fait de compte à ressentir la spiritualité.

Les auteurs du livre du Zohar ont créé un système pour se connecter avec nous sur le plan matériel, qui transforme nos efforts « infantiles » en de véritable état d’être. C’est ce qui fait que le Zohar est si grand et unique.

(extrait du programme Tv « ouvrir le Zohar », du 6 novembre 2009)

Le Livre du Zohar est comme une rivière sortant du Jardin d’Eden

clip_image001Nous devons nous ouvrir au Livre du Zohar de façon à ce qu’il coule en nous facilement, sans obstacle. Alors nous commencerons à ressentir de nouvelles sensations sur ce qui se passe dans cet autre monde.

Vous devez espérer ressentir une image qui est faite de sentiments, mais sans aucune fantaisie ou image visuelle. Nous devrions désirer ressentir les mots du livre immédiatement et directement, comme lorsque nous lisons quelque chose que nous comprenons et qui nous parle, que nous vivons, comme si nous étions imergés dans la lecture du texte.

Le Livre du Zohar est une rivière qui sort du Jardin d’Eden et pénètre dans le coeur d’une personne. Quiconque ouvre son coeur sera submergé par ses eaux, purifié et commencera à voir.

Le livre du Zohar vous emène vers l’inconnu

The Book of ZoharNous commençons à étudier le Livre du Zohar, alors comment aborder l’étude?  Vous n’avez pas à lire le texte. C’est suffisant de l’écouter et de laisser ce qui est dit pénétrer en vous. Laissez le vous pénétrer tout en aspirant à ressentir ce que décrit le Zohar.

Vous ne comprendrez peut-être pas ce que le Zohar vous dit, c’est comme s’il parlait dans une langue étrangère. Mais votre plus grand désir doit être de savoir de quoi il parle. Il vous parle de votre vie ici et de vous, dans le monde supérieur! En aspirant à imaginer votre vie dans cet autre monde avec l’aide de ce texte incompréhensible, cela arrivera simplement. Sans ne rien avoir, savoir et dans un vide total, de nouvelles sensations vont se réveiller en vous. Telles seront vos réactions aux mots de ce livre.

Le Zohar est écrit à deux niveaux ou en deux langues. Une, décrit certains évènements en se servant des images de notre monde, celui qui nous est familier, alors que l’autre langue parlée en parallèle nous mène aux concepts spirituels. On vous montre deux mondes qui sont parallèles. Cependant, ce ne sont que deux niveaux de perception qui existe vis à vis de vous. En réalité, il y a juste une perception et une image, que vous divisez en deux pour le moment.

Pour entrer dans le nouveau monde, vous devez simplement imaginer et ressentir ce niveau supplémentaire, spirituel de perception qui est décrit. Ces deux niveaux doivent exister en vous en étant parallèle l’un à l’autre. Pour l’instant, vous devez aspirer à vous élever au dessus de la description matérielle vers la spirituelle.

Le professeur n’a pas besoin de vous expliquer quoique ce soit. L’étudiant doit lire le texte et s’ouvrir à toutes les « entrées » pour laisser le texte couler en lui, comme un courant d’eau tranquille. Vous devez espérer et attendre de nouvelles sensations et imaginez qu’elles se forment dans votre perception.

N’imaginez pas des images physiques ou actions. Le texte du Livre du Zohar est un voyage dans les profondeurs de votre âme et ses mots doivent éveiller des sensations directes de ce qui se passe en vous. Ceci doit se produire au plus profond de vous-même.

Le Livre du Zohar nous conduit au monde supérieur

riseLa science de la Kabbale nous dit qu’il y a cinq mondes nous séparant de la force supérieure. Ils se trouvent les uns en dessous des autres, où tout ce qui existe dans le monde le plus haut descend et est entièrement copié dans tous les mondes, tout le long de la descente jusqu’au monde le plus bas – notre monde.

La différence entre les mondes n’est pas leurs détails, mais le matériel de chaque monde. Le monde le plus haut, le plus spirituel (le don) est son matériel. Le monde le plus bas, le plus corporel-(reception, l’égoïsme) est son matériel.

Parce que les détails de tous ces mondes sont identiques, en les comprarant nous pouvons essayer d’imaginer la différence entre leur matériel ou désir, et nous pouvons désirer que ce changement se produise en nous. Le Livre du Zohar est spécial car il créé une projection du monde spirituel sur notre monde. Il nous raconte une histoire de ce monde, et parallélement, de la source de ce monde qui est dans le monde supérieur. Qui plus est, il décrit tout ceci avec grande précision, nous permettant d’entrer l’image de la superposition des mondes les uns sur les autres.

Nous sommes donc entre deux mondes: c’est entre eux que nous pouvons comprendre l’histoire de notre monde et l’image supérieure que nous esasyons d’imaginer. La différence entre les deux images est que les images de notre monde sont visuelles, nous les voyons, les percevons et les comprenons. Mais dans le monde spirituel elles sont qualititatives, il y a des attributs, forces, désirs et intentions.

Si une personne se trouve toujours entre ces deux mondes, même si elle ne perçoit pas encore le monde supérieur ni n’en a de sensation spirituelle, néanmoins en essayant toujours d’imaginer le monde supérieur à la place de celui-ci, elle commence à ressentir une révélation. Ainsi, elle se rapproche de sa naissance dans le monde spirituel.

C’est ce qui rend si spécial le Livre du Zohar. Par moment, il attire une personne et par moment il la repousse, par ces vagues, il le rapproche du monde supérieur, ou du prochain monde spirituel au dessus de lui.

Si une personne est déjà à un niveau spirituel et désire s’élever plus haut, alors ce livre réalise les mêmes actions sur lui. Il travaille sur tous les 125 niveaux de l’échelle spirituelle.

Donc, en lisant ou écoutant le Livre du Zohar, derrière chaque mot et action décrits par ce livre, nous devons essayer de voir le concept le plus correct de ce qu’il peut être à un niveau supérieur.

Ces efforts nous permettent de ressentir le monde supérieur. La compréhension viendra après la sensation. Pour l’instant, les sens les plus élevés commencent à se former en nous, parallélement à chaque sens corporel. C’est ainsi que nous entrerons dans tous les mondes les uns après les autres.

Page 79 des 79« Première507576777879