Category Archives: Zohar

Le désir n’a pas de nationalité

chileUne question reçue: Si je lis le Livre du Zohar dans une autre langue, a t-il le même effet qu’en hébreu ou en araméen?

Ma réponse: Peu importe la langue dans laquelle vous lisez le Livre du Zohar. Tout le monde devra étudier ce livre et tout le monde le lire dans sa langue.

Même les parties du Zohar qui parlent des élèments formant les lettres hébraïques, tels que les lignes et les points des lettres, ne sont pas vraiment des lettres, mais plutôt des symboles, des signes et formes qui désignent des forces. Peu importe si vous regardez une lettre de l’alphabet hébraïque ou juste un symbole, ce qui compte est sa signification. En fin de compte, il s’agit du désir d’une personne, et le désir n’a pas de langue ou nationalité. C’est juste un désir.

Lorsque vous traduisez les mots « doux », « amer » ou « aigre » dans d’autres langues – chaque lecteur ressentira ces goûts. Le Zohar parle de sensations et puisque les mots qui semblent différents évoquent les mêmes sensations chez les gens, lire dans une autre langue n’entrave pas la perception de chacun.

Gardez le point de contact avec le livre du Zohar

Faith Above Reason Is Bestowal Above ReceptionUne question reçue: Si une personne qui lit le Zohar est capable momentanément de trouver un point de contact avec lui, alors comment peut-elle le garder?

Ma réponse: Elle s’y attachera si elle n’est pas effrayée de tout ce qui lui arrivera après et sera prête à reconstruire cette connexion encore et encore dans n’importe quelles circonstances. Si elle a peur à en mourir de perdre cette sensation de connexion, cela signifie qu’elle manque de confiance et n’est pas assez connectée aux autres. Qui plus est, elle ne comprend pas que son progrès a lieu dans la qualité du don, qui grandit toujours, se développe et s’intensifie en elle. Cependant, elle ne peut pas se développer si elle a peur et se retient. Si elle se soucie de son futur, alors elle est activée par l’égoïsme et non pas le désir de donner sans réserve.

L’arc en ciel en nous

trueLe Zohar ( je dois chercher tout ce que je lis dans ce livre en moi); et le Créateur (la force générale du don, comme je me l’imagine) dit à Noé (mon désir intérieur de devenir comme le Créateur): « J’ai placé mon arc en ciel dans le nuage ». « J »ai placé » fait allusion de l’avoir placé même avant, parce que l’arc en ciel est une pierre angulaire ». Et la pierre angulaire a été placée avant même la création du monde, pour que le monde soit fondé sur elle, et c’est pourquoi il est écrit: « J’ai placé », au passé.

Il est écrit: « Au dessus du firmament ». Sur ce qui existe au dessus du firmament il est écrit: « et J’écouterai le son de leurs ailes ». Ce sont les quatre plus grands et hauts des animaux saints qui se tiennent dans le firmament. Leurs ailes se connectent, dissimulent leurs torses. Le firmament est la frontière de la seconde restriction, appelé Parsa. Il se tient au dessus des quatre grands animaux: Hessed, Gvoura, Tifferet, et Malchout.

En nous, il y a les forces appelées Hessed, Gevoura, Tifferet, et Malchout ou les quatre animaux au niveau animal. Il y a le « firmament » qui sépare ces forces les unes des autres. Mais ce ne sont juste que cela – des forces.

Tout ce que nous ressentons actuellement est décrit pour nous par ces forces sur notre écran intérieur. Notre but est d’inverser les images extérieures sur l’écran en forces. Alors nous pourrons atteindre la racine de notre réalité, commencer à la changer et d’arriver à la Source.

Le monde spirituel est un monde de forces. Ce n’est que parce que nous existons dans le monde matériel que nous imaginons ces forces comme des images matérielles. Cependant, toute cette réalité imaginée s’évaporera.

Un rayon X spirituel qui vous scanne

true6Vous devez percevoir chacun des mots du Livre du Zohar dans sa signification spirituel parce qu’il parle de vos désirs intérieurs, des forces et qualités. Nous devons essayer de trouver la connexion entre eux. Où sont mes qualités intérieures que le Zohar nomme Animaux, poissons, homme, l’arche et les eaux du déluge?

Je suis en train de me découvrir. Je veux me voir de l’intérieur comme les images scannées par un rayon X, parce que toutes ces choses se passent en moi. Il n’y a rien d’autre dans la vie à part moi.

Le Zohar ne parle que de la matière (désir) et de la forme de cette matière – quel « type » de désir il s’agit. Mais tous ces désirs sont dirigés « dans mon propre intérêt » et c’est pourquoi ils me donnent la sensation appelée « ce monde ».

Si, cependant, je désire changer leur intention en « pour le bien des autres » (mon prochain ou le Créateur), alors je commencerai à percevoir « l’autre » monde à travers eux à la place de « ce » monde. Les mots du livre du Zohar ne se réfèrent qu’à mes attributs.

Le Zohar nous fait toucher quelque chose de vraiment grandiose

wordsLorsque je lis le livre du Zohar, je veux me connecter au Créateur autant que possible et à « il n’y a rien hormis Lui ». Tous les personnages que je lis vivent en moi, tels que Bilam, Balak et Noé. Mes pensées sont les eaux du déluge, et le Créateur est un de mes attribut intérieur qui me dit: « va te cacher dans l’arche, l’attribut du don! pour augmenter la force du don en toi Noé, J’innonderai le monde entier, tous tes autres désirs égoïstes. Mais Je te laisserai, ton seul désir juste, pour l’augmenter et le renforcer – et pour faire de toi le géniteur des descendants sur terre (désirs) ». Je veux ressentir tous ces attributs, désirs et impressions, et qu’ils sont très importants et nobles et qu’ils brûlent en moi.

Même si pour le moent le Livre du Zohar ne réveille pas des sensations puissantes en moi,  en le lisant toutefois, je veux que chacun d’entre nous sente que nous touchons quelque chose de grandiose, comme lorsque les gens retiennent leur respiration en pensant à des espaces cosmiques infinis, à des étoiles lointaines et à des galaxies. Essayez de ressentir que vous êtes imergé dans une mer agitée de sensations en vous. Tout un drame s’y joue.

Mais si vous restez insensible, alors les amis doivent vous réveiller! Dans notre monde il est très facile de vous faire sentir quelque chose et de vous souciez de quelque chose. Tout ce que vous devez faire est lire les détails d’un crime cruel ou de regarder une image. Mais ici vous devez faire des efforts pour réveiller les sensations en vous. C’est exactement ce que nous devons faire. Je dois m’organiser, moi et mon environnement pour passer de l’indifférence à la maladie d’amour! C’est mon seul désir: se connecter et aimer!

Les difficultés sont données uniquement aux forts

uptousUne question reçue: Il me semble que la correction doit être une action active, mais nous ne faisons que lire le livre du Zohar et rien de plus. Qu’avons-nous à surmonter ici?

Ma réponse: Toutes les corrections sont faites par la Lumière, pas par vous. Vous ne faites que surmonter les pensées parasites qui vous empêchent de demander la révélation du Créateur, car il est nécessaire que vous deveniez identique à Lui.

Si vous n’êtes pas dérangés par les pensées parasites lors de la lecture du chapitre sur le déluge dans le Zohar, c’est que vous n’êtes pas encore prêt pour surmonter ces pensées. Lorsque vous deviendrez un juste, vous ressentirez comment « les eaux du déluge » s’élèvent contre votre justesse, essayant de vous écarter du chemin et de vous engouffrer dans l’égoïsme.

Il est préférable pour vous de vous arrêter et de penser pourquoi ces pensées dérangeantes n’émergent pas en vous. Cela ne veut pas dire que vous devez vous plonger en elles intentionnellement, mais si vous essayez d’être un juste, vous comprendrez combien vous êtes toujours un pécheur.

Vibrer à l’unisson avec les sons du livre du Zohar

The Secret Things Belong to the CreatorIl est écrit: « Découvrer le Créateur dans la crainte. » Mais qu’est-ce que la crainte? La crainte se réfère aux changements intérieurs, et ressemble aux vibrations d’un instrument de musique comme le violon, une harpe ou une guitare. Ces vibrations intérieures permettent à l’instrument d’émettre des sons et de révéler son son.

Pour découvrir le Créateur, nous devons comprendre que « chaque jour Il nous appelle du Mont Horev ». Nous devons être prêts à entendre cet appel comme un instrument de musique qui vibre ensemble avec Son son à l’unisson. Telle est la signification de la révélation du Créateur dans la crainte. Alors vous L’entendrez.

Il convient d’approcher le Livre du Zohar avec la bonne préparation: avec la sensation d’un besoin pressant de Le découvrir, et en même temps, la sensation d’une complète impuissance et incapacité de le faire. Ces deux impressions nous forcent à vivrer à l’unisson avec l’appel du Créateur, qui est caché dans le Livre du Zohar, et nous découvrirons alors Son son.

Une personne ressentira progressivement qu’elle est en train de devenir l’instrument du Créateur et que tout l’univers traverse en lui comme un énorme courant d’énergie, des vagues et de découverte. Cependant, ce n’est pas qu’un instrument fait en bois, c’est plutôt être à l’unisson avec le Créateur et émettre les mêmes vibrations, et devenir identique à Lui. Elle est être à s’annuler entièrement pour participer aux mêmes mouvements et changements, comme le Créateur qui donne à la personne Sa connaissance et attributs.

Par conséquent, lorsque nous lisons le Livre du Zohar, nous devons nous annuler comme un embryon et essayer d’absorber les sons de ce livre.

Comment atteindre la révélation du livre du Zohar

attainrevelationLe Zohar est une découverte de notre véritable état. Cette révélation se fait en fonction de notre similitude à ce qui est dissimilé, au degré où nous avons acquis la qualité qui est similaire à ce qui caché, le monde spirituel. Le Livre du Zohar se révèle si nous acquérons l’intention de donner, et si nous ne l’avons pas, le livre restera pour toujours un mystère.

La Kabbale nous conseille de vérifier: Désirons-nous donner sans réserve? Nous devons vérifier si nous aspirons à unir tous les désirs de donner à tous nos amis. Leurs désirs unis seront la découverte du degré supérieur – le Créateur.

Chacun d’entre nous, sans exception, doit tout exclure et ne désirer que s’élever au dessus de notre monde, s’unir et ressentir que nous sommes tous « un homme avec un coeur ». C’est la seule façon de parvenir à l’union et à une garantie mutuelle, et ainsi découvrir le Monde Supérieur à l’intérieur de cette qualité.

Le Zohar: une drogue spirituelle

escalator.jpgUne question reçue: que devons-nous faire en vue du prochain cours sur le Livre du Zohar afin de ne rien manquer?

Ma réponse: Restez connecté avec ce dont nous avons discuté lors du cours quotidien, pensez y tout le temps.

Le Zohar est une fenêtre sur le monde spirituel, c’est un monde qui vous attend et vous invite à le découvrir. Si vous vous écartez du chemin vous y menant, vous devrez recommencer à le chercher, et vous perdrez du temps et de l’énergie.

C’est pourquoi, vous devez essayer de garder les impressions des cours. Par ailleurs, le Livre du Zohar pousse quiconque qui l’étudie à l’intériorité.

Les personnes qui travaillent sur le Zohar dans notre centre, savent qu’une fois immergé vous ne pouvez plus le quitter. C’est comme une drogue: vous vous sentez mal si vous vous en éloignez trop longtemps. C’est ainsi que ca marche.

En lisant le Livre du Zohar et en cherchant en vous ce qu’il y a d’écrit, en essayant de vous identifier à ses images spirituelles et en construisant le Monde Supérieur en dehors de ces images, vous commencerez à ressentir un plaisir qui se développe dans un besoin profond. Le Livre du Zohar créé une certaine palette d’impressions, un nuage de sensations avec tout d’abord des images pas très claires, mais qui sont ressenties comme des inspirations et impressions plutôt qu’un savoir. Plus tard, cependant, vous commecerez à ressentir et à comprendre la position des lignes droite et gauche et comment les combiner dans la ligne médiane. Alors vous ressentirez ce qui vous fait sentir bien ou mal.

Graduellement ces sensations commencent à s’entrelacer avec le texte que vous lisez; il commence à faire appel à votre intellect et l’image du monde que vous construisez. La même chose se passe en fait dans notre monde. Même si je parle de quelque chose de complètement abstrait, je vérifie ce que je dits par rapport à mes désirs, puisque je n’ai rien d’autre à part eux. Tout se passe à l’intérieur de nos désirs.

Ainsi, les impressions obtenues en lisant le Livre du Zohar doivent être sensorielles. Je dois demander que ce courant entre en moi directement dans mes sens, ensuite mon intellect suivra. Quand toutes les sensations reçues du Zohar seront en ordre, je commencerai à voir les connexions entre elles, à comprendre, et à analyser la corrélation entre elles. Nous devons tous parvenir à ceci dans le futur.

Un exercice de routine pour entrer dans le monde spirituel

excerciseLa seule chose qui puisse aider une personne qui étudie pour découvrir le Livre du Zohar est des exercices constants, où le lecteurs aspire à ressentir le texte en lui. Sinon ce livre restera pour toujours émertique.

Si nous pouvions changer cette « prise » de nos sensations, nous nous ouvririons un chemin vers des sensations spirituelles plus élevées, qui nous éleveraient de bas en Haut. Alors notre monde intérieur se dévoilerait en nous.

Ainsi, jour et nuit, une personne doit attendre obstinément la naissance d’une réponse intérieure aux mots du Zohar. Et alors, comme un enfant découvrant le monde, les impressions de cette réalité supérieure (le Monde Supérieur) qui sont dissimulées à l’intérieur de nous feront spontannément surface