Comment un kabbaliste traite-t-il la souffrance ?

Question : Quel est le degré de résistance d’un kabbaliste aux sensations de souffrance, de vide et de déception ? Réponse : Un kabbaliste est sensible à la souffrance physique. Tout comme chacun existant dans des corps physiques, il reste un animal et perçoit aussi tout. Il n’y a pas de différence entre lui et […]

Qu’est-ce que la souffrance ?

Question : Vous prétendez que si vous blessez un ami, alors vous nuisez à l’ensemble du système. Qu’est-ce que la souffrance ? Réponse : La souffrance est une sensation de manque de satisfaction dans un désir. Il existe différents seuils de sensation du manque de satisfaction. Un seuil important provoque de la souffrance. Question : […]

Souffrance cachée = plaisir révélé

Question : Le Baal HaSoulam écrit dans « Introduction au Talmud des Dix Sefirot » : « Et nous avons déjà appris que la question du dévoilement du visage va inévitablement transformer chaque chagrin et tristesse qui sont venus au cours de la dissimulation du visage en de merveilleux plaisirs… » Comment la douleur se transforme t-elle en plaisir si […]

La souffrance pour toute l’humanité

L’article « La Dernière Génération » est intéressant car le Baal HaSoulam ne parle pas à ses élèves ni aux kabbalistes contemporains, mais aux gens ordinaires. Il se tourne vers eux d’un point de vue pragmatique et il compare l’humanité toute entière aux passagers qui sont dans un train qui fonce vers un pont, mais à la place […]

Corrigez l’erreur pour réduire la souffrance

Nous existons dans un champ de pensée. Lorsque ce champ fonctionne dans une direction tandis que j’opère dans une autre direction, la différence entre les voies, mon erreur et son degré, sont perçus comme le degré de ma souffrance. Plus l’erreur est grande, plus la souffrance l’est. Tout dépend du degré d’opposition entre la direction […]

Les souffrances de la société aux yeux du juste

De l’article de Baal HaSoulam « L’introduction au Talmud des Dix Sefirot », point 128.  L’homme qui ne souffre pas avec la société n’est pas récompensé de voir la consolation de la société, puisqu’il n’est pas en mesure de persuader les gens à justifier les souffrances ni de voir leur consolation. Pour cette raison il ne sera […]

À propos de la souffrance, grande et petite

Question: Notre diffusion est comme un médicament contre une maladie. Mais les pilules sont généralement amères, et si une personne ne sent pas qu’elle est malade, elle ne les prendra pas. Peut-on diffuser la sagesse de la Kabbale comme un médicament doux à boire ? Réponse: Si les gens ne souffrent pas du tout, il faut […]

Le Créateur n’a pas besoin de notre souffrance

De la lettre du Baal HaSoulam (n ° 8): Nous voyons à partir des temps passés jusqu’à aujourd’hui, comment beaucoup de personnes ont empoisonné leur vie avec toutes sortes de souffrances et d’auto-torture, et tout cela dans le but de trouver une sorte de servir le Créateur, ou d’arriver à connaître la règle du monde! […]

Des souffrances inutiles

Certaines personnes pensent que le Créateur peut être atteint en se torturant soi-même, en se faisant souffrir. Mais le Créateur n’a pas besoin de nos souffrances. Il ne nous les fait pas parvenir. Nous les ressentons parce que, selon la nature de la création, la Lumière et le désir sont à l’opposé l’un de l’autre. Et en révélant […]

Un maximum de plaisir avec un minimum de souffrance

Je voudrais parler de condition que la nature met devant nous: nous devons arriver vers l’amour absolu entre tous les sept milliards de personnes dans le monde. Est-ce que cette condition est immuable? Pouvons-nous la réaliser? Est-ce vrai que si on obtient au moins un succès partiel, si on progresse dans cette direction, alors on […]