Comment pouvons-nous ressembler au Créateur ?

Question : Dois-je apprendre les attributs du Créateur si je veux Lui ressembler ? Quels sont ces attributs ?

Réponse : Les attributs du Créateur sont l’amour et le don sans réserve et de ce fait nous devons apprendre à aimer et à donner sans réserve.

Je ne veux pas dire que nous devons aimer et donner sans réserve comme nous le faisons dans notre monde où je choisis à qui je veux donner et qui aimer tant que cela me donne du plaisir. Il s’agit plutôt de l’amour et du don sans réserve dans le sens spirituel.

Cela signifie que je m’élève de l’intérieur de moi-même sans tenir compte d’aucun désir, attribut ou intention que j’ai parce que je n’ai qu’un seul but : satisfaire autrui. Autrui signifie un total étranger qui ne me donne aucun plaisir en retour (comme le fait mon petit enfant ou un membre de la famille).

Je suis absolument indifférent à autrui. Et plus encore, s’il m’est indifférent c’est une chose, mais si je le déteste ? Ainsi, c’est un test encore plus sérieux. Je dois donc corriger ma haine en amour. Il y a deux phases dans notre ascension et dans la ressemblance au Créateur. La première est une ascension vers l’amour et le don sans réserve à ceux que je traite d’une manière ordinaire.

La seconde est une ascension vers « aime tes ennemis » comme le plus grand amour possible. La première phase s’appelle GE (ou un état de petitesse) et la seconde phase s’appelle AHP (ou un état de grandeur de l’âme).

Question : Existe-t-il une action de courage dans la spiritualité ?

Réponse : Je ne veux pas parler d’attributs spécifiques parce que je devrais alors expliquer ce que le courage, la tranquillité, l’humilité, la patience, la colère ou la domination signifient dans la spiritualité. Tous nos attributs sont essentiels pour parvenir à ressembler au Créateur.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 02/04/2017

Devrais-je faire connaissance avec les gens au congrès ?

Question : Il n’y a pas assez de temps dans un grand congrès pour faire connaissance avec tout le monde. Quelle est l’importance de la communication pour le succès spirituel et quelle forme recommandez-vous ?

Réponse : Il n’est pas nécessaire de communiquer. Vous ne devez pas faire connaissance personnellement avec tout le monde, entrer personnellement dans l’âme de chacun. Soyez simplement avec tout le monde. S’ils dansent, dansez avec eux. S’ils sont en train de parler, vous pouvez soit parler, soit vous taire ; apprenez ou discutez de tous les problèmes. C’est un travail constant durant de nombreuses heures.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 19/02/2017

La spiritualité n’est pas divisée en parties

Question : Le Baal HaSoulam a écrit que dans la spiritualité, rien n’est divisé en parties. Alors, d’où vient le concept de division en dix Sefirot ?

Réponse : Le concept que la spiritualité n’est pas divisée en parties signifie que vous ne pouvez pas prendre une partie d’un Partzouf donné (un système spirituel) et faire ce que vous voulez avec.

Dès que vous en extrayez une partie, sa structure devient immédiatement complexe et comprend dix Sefirot. En d’autres termes, chaque grain de sable, ou quoi que ce puisse être, est composé de dix Sefirot : cela est vrai tant pour l’ensemble que pour la partie, que pour chaque partie d’une partie et pour toute partie de l’ensemble.

Il est impossible de déconnecter et de séparer les dix Sefirot ; il ne peut pas y en avoir moins. S’il semble y en avoir plus de dix, c’est que ces dix Sefirot ont été agrandies. Dans tous les cas, leur nombre sera dix, ni plus ni moins. En d’autres termes, ils peuvent être d’avantage qualitativement, mais pas quantitativement.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 05/03/2017

Qui prions-nous ?

Question : Si le Créateur n’existe pas dans le sens interprété par les religions et que nous Le créons, alors vers quel Créateur dirigeons-nous nos prières ?

Réponse : Vers celui que vous créez, vers celui à qui vous vous adressez.

Question : De la Kabbale, j’entends dire que si vous ne priez pas pour ce dont vous avez besoin, vous vous faites du mal. Est-ce vrai ?

Réponse : Oui. D’une part, si vous demandez quelque chose pour vous-même, vous vous faites uniquement du mal parce que vous réclamez une satisfaction égoïste. Mais d’autre part, vous êtes corrigé : tout est pardonné, comme à un petit enfant.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 12/03/2017

Congrès, impressions psychologiques et spiritualité

Question : Comment est-il possible de différencier les impressions psychologiques dans un congrès des impressions spirituelles ? Est-ce possible ?

Réponse : Je ne pense pas que cela soit possible maintenant. Mais à la longue, vous y parviendrez.

Les impressions psychologiques sont ce qui se passe dans mes Kélim naturels (récipients), dans mon égoïsme. Et ce qu’il faut pour les impressions spirituelles, c’est l’acquisition d’un nouveau Kli (récipient).

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 19/02/2017

Ne mélangez pas différentes méthodes

Question : Ce qui m’a amené au Centre d’Éducation de la Kabbale Bnei Baruch était l’étude de la numérologie, du tarot et de la guematria (des lettres et des mots), que je croyais être des dérivés de la sagesse de la Kabbale.

Mais il s’est avéré que tout cela n’est pas considéré comme la sagesse de la Kabbale. Devrais-je développer mes passes-temps ou vaudrait-il mieux les abandonner totalement et me concentrer entièrement sur le travail dans le groupe et sur l’étude ?

Réponse : Ce n’est pas à moi de vous dire que faire. Une personne choisit elle-même ses hobbies. Selon la sagesse de la Kabbale, « Il n’y a pas de contrainte dans la spiritualité » et c’est la raison pour laquelle nous n’essayons pas de persuader quelqu’un de nous rejoindre, mais simplement d’offrir la méthode et de l’expliquer. Ceux qui nous rejoignent étudient selon cette méthode et peuvent s’intéresser à n’importe quelle autre méthode ailleurs.

Personnellement, je conseille fortement de ne pas mélanger différentes méthodes, de ne pas les confondre, et de ne pas essayer de les compléter. Si vous le faites, vous ne trouverez ni le début ni la fin de celle-ci, et vous vous sentirez finalement très désorienté physiquement, moralement et spirituellement. Par conséquent, concentrez-vous sur une seule chose et engagez-vous entièrement.

Si la méthode que vous avez choisie ne vous satisfait pas, vous pouvez partir et aller où vous le souhaitez, mais vous devriez étudier et faire une seule chose. Aucun bien ne sortira du mélange de différentes méthodes, car en ne connaissant pas une méthode ni l’autre, vous ne pourrez pas les évaluer. Cela ne marchera pas.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 12/03/2017

Pourquoi devrais-je me corriger ?

Question : Pourquoi devrais-je me corriger et non pas corriger l’environnement ?

Réponse : Lorsque vous corrigez l’environnement, vous restez un égoïste et le devenez même plus. Mais lorsque vous vous corrigez, vous aurez une chance, un espoir et une opportunité de devenir comme le Créateur, ce qui signifie un altruiste absolu.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 23/04/2017

Suivre les conseils des kabbalistes

Question : Que signifie « principe » dans la spiritualité ? Est-ce une loi ? Et que se passera-t-il si je ne suis pas un certain principe ?

Réponse : Tous les principes que nous avons venant des souhaits et des conseils des kabbalistes sont destinés uniquement à nous aider à nous concentrer correctement sur la sensation du monde supérieur. Par conséquent, si nous suivons leurs conseils, nous commencerons à percevoir et à atteindre le monde supérieur, ce qui est la chose principale et tout le reste dépend de vous.

Beaucoup d’étudiants de la Kabbale sont entêtés et ne veulent rien changer intérieurement. Ils ne veulent pas changer leur paradigme de la perception du monde. Par conséquent, ils continuent à se précipiter contre un mur lors de l’étude de cette sagesse et ils ne peuvent rien faire.

Question : Je comprends ce qui se passera dans notre monde si j’ignore la loi de la gravité, mais qu’arrivera-t-il si je ne respecte pas ou ne suis pas une loi ou un principe qui est dans Le Livre du Zohar ?

Réponse : Si vous ne respectez pas la loi du monde supérieur, vous ne la ressentirez pas.

Question : Est-ce la pire chose qui puisse arriver ?

Réponse : Cela peut être bien pire parce que tout notre développement dans ce monde vise à nous pousser à un développement supplémentaire : à la perception du monde supérieur. Si nous ne le faisons pas, nous nous développerons par de terribles souffrances.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 12/02/2017

Qui a créé le Créateur ?

Question : Qui a créé le Créateur ?

Réponse : L’homme. Le Créateur s’appelle Boré, « Bo u ré » qui veut dire « venez et voyez ». Tout ce qu’une personne atteint dans ses récipients corrigés (Kélim) s’appelle le Créateur. Par conséquent, l’atteinte du Créateur dépend des actions d’une personne. Ainsi, la personne crée le Créateur.

Je crée un petit ou un grand récipient à différents niveaux dans lequel la Lumière supérieure pénètre. Le récipient avec la Lumière qui le remplit (HaVaYaH qui est rempli de la Lumière de NRNHY soit Nefesh, Rouach, Neshama, Haya, Yehida) est appelé le Créateur.

Qui a créé le récipient ? Moi, grâce à mes efforts. Par conséquent, le Créateur s’appelle « viens et vois ».

De ce fait, qui est le Créateur ? Celui que j’ai créé. La force qui existe au-dessus de nous et qui nous permet de nous réaliser s’appelle Atzmouto, c’est-à-dire, Il est Lui-même en Lui-même.

Question : Et c’est l’esprit supérieur ?

Réponse : Nous ne pouvons même pas parler de l’esprit. C’est tout simplement Lui.

Extrait de la leçon de Kabbale en Russe, le 12/03/2017

De quoi dépend la force vitale ?

Question : Qu’est-ce qui détermine la puissance de la force vitale d’une personne ?

Réponse : Cela dépend uniquement de la Lumière supérieure. La puissance de la force vitale matérielle de l’homme dépend aussi de la Lumière supérieure, mais il existe une certaine corrélation entre elles.

Question : Vous dites souvent que la fatigue n’existe pas. Qu’entendez-vous par là ?

Réponse : La fatigue n’existe pas car elle dépend de la façon dont la Lumière vous influence. C’est pourquoi la puissance de la force de vie peut être absolument infinie.

Pour le dire simplement, nous sommes créés afin qu’il y ait une alternance entre le fait d’être éveillé et endormi, mais cela n’a rien à voir avec la fatigue. Certains signaux baissent en nous qui nous font dormir, nous fatiguent, nous font nous réveiller, pas parce que le corps en a besoin.

Les lois de la nature sont organisées ainsi. Cela vient des mondes supérieurs.

Extrait de la leçon de Kabbale en Russe, le 12/03/2017

Page 2 des 8771234550Dernière »