L’intention est l’action

 

Question : Le Baal HaSoulam dit que c’est en fait notre égoïsme qui nous donne la sensation du temps. Il y a une action et son résultat, et c’est le résultat qui est important pour nous, pas le plaisir de l’action elle-même.

Réponse : L’égoïsme est le désir de recevoir, de prendre, d’attirer pour vous-même, d’étirer le point zéro vers deux directions différentes. C’est ainsi qu’est ressenti le concept de temps.

Question : Si tel est le cas, alors il n’y a pas de temps dans la spiritualité parce qu’une personne tire du plaisir uniquement de l’action elle-même et n’attend pas le résultat de son intention ?

Réponse : Dans la spiritualité, l’intention est l’action.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 26/02/2017

Que tu sois un peuple consacré au Seigneur

La Torah, Deutéronome, 26:18-19 : « … et le Seigneur t’a glorifié à son tour en te conviant à être Son peuple privilégié, comme Il te l’a annoncé, et à garder tous Ses commandements. Il veut que tu deviennes la première de toutes les nations qu’Il a faites, en gloire, en renommée et en dignité ; que tu sois un peuple consacré au Seigneur, ton Dieu, comme Il l’a déclaré. »

« La première de toutes les nations qu’Il a faites » signifie d’élever en vous la qualité appelée Yehoudi (du mot « Yihoud », unité, unis au Créateur) au-dessus de tous vos autres désirs que l’on appelle les nations.

Nous voyons cela dans l’Histoire. Jamais le peuple d’Israël, même dans les meilleures années où il était puissant, ne s’est engagé dans des conquêtes.

Dans les temps anciens uniquement, le roi David a dû protéger Israël d’ennemis. Ensuite, le soi-disant « Kiboush David » a été mené (la conquête des territoires du Nil à l’Euphrate) afin de garder toutes les tribus qui les ont habités sous contrôle, car sinon, ces tribus étaient en train de piller Israël.

Par conséquent, lorsque la Torah parle des gens qui sont choisis, loués et grands, il s’agit du travail d’auto-annulation. Ensuite, vous élevez la partie d’Israël à l’intérieur de vous qui est dirigée vers le Créateur au-dessus de tout le reste de vos parties égoïstes. Il ne s’agit que de l’état intérieur d’une personne.

En outre, il s’agit de servir le monde pour être, comme il est écrit dans la Torah, la Lumière ou en d’autres termes, un exemple pour toutes les nations du monde.

Il en va de même pour le Temple. Il est écrit (Isaïe, 56:7) : « Ma maison sera appelée maison de prière pour tous les peuples. » Après tout, dans l’Antiquité, ce ne sont pas seulement les Juifs qui y allaient, mais tout le monde. Une personne pouvait y aller de n’importe quel endroit, de n’importe où, afin de prier, de demander quelque chose ou de participer aux cours. C’est comme cela que de nombreux érudits non-juifs sont apparus parmi nous.

Extrait de KabTV, « Les Secrets du Livre éternel » du 09/11/2016

Le Livre du Zohar est un canal de la Lumière supérieure

Question : Est-il possible de dire que tant que Le Livre du Zohar fut caché, il rassemblait du pouvoir et de l’énergie ? Ou est-ce que l’humanité s’est développée et a atteint une hauteur à partir de laquelle elle peut le percevoir et le comprendre ?

Réponse : Il n’y a rien de sacré dans un livre. Nous devons comprendre que le concept de Kedousha (Sainteté) signifie la caractéristique du don sans réserve et de l’amour ; cela ne se trouve pas dans le Livre lui-même et non parmi ses pages. Le Livre du Zohar est un émetteur, un canal par lequel la force supérieure circule et nous influence.

Si la personne qui lit le texte est intéressée par le fait de s’associer avec lui, alors le texte devient un canal qui conduit à la Lumière supérieure et qui n’est peut-être pas encore ressentie par la personne elle-même, mais cela l’influence déjà. La personne commence à ressentir des changements intérieurs et s’habitue même à une telle influence du Livre du Zohar.

Elle découvre plus tard de nouvelles caractéristiques, de nouvelles sensations. Et c’est ainsi qu’elle avance.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 05/02/2017

Les outils de base pour gérer l’égoïsme

Question : Quels outils la sagesse de la Kabbale offre-t-elle pour gérer l’égoïsme ?

Réponse :

  • Se limiter soi-même avec l’aide de la Lumière supérieure, qu’une personne reçoit à travers le groupe.
  • S’annuler par rapport au groupe et à ce degré, ressentir le point le plus bas.
  • Investir tous mes efforts dans le groupe et aider les amis du groupe, afin d’atteindre le point le plus élevé.

L’écart entre le point le plus bas et le point le plus élevé détermine le format de la révélation du Créateur à une personne.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 26/02/2017

Les lettres et les Sefirot

Question : Pourquoi les 22 lettres de l’alphabet hébreu commencent-elles à partir du niveau de Bina ?

Réponse : Bina opère jusqu’à son milieu sous l’influence de Keter, et à partir de son milieu, elle veut ressembler à Keter, donc elle développe tout par elle-même.

Elle reçoit les attributs pour donner sans réserve de Keter et pour les accomplir et ressembler à Keter, elle commence à donner sans réserve à l’inférieur, tout comme Keter.

Parce que neuf Sefirot descendent de Keter, les neuf premières lettres se développent à partir de Bina (neuf Sefirot – la dernière partie de Bina).

Les neuf Sefirot suivantes appartiennent à Zeir Anpin.

Les quatre dernières lettres, Kof, Resh, Shin et Tav appartiennent à Malkhout. En totalité, il y a 22 lettres, 22 formes de don sans réserve de la force supérieure sur Malkhout.

Dans Malkhout, il y a cinq lettres supplémentaires. Ce sont des lettres spéciales des 22 lettres qui créent leurs formes finales dans Malkhout. En tout, il y a 27 lettres de l’alphabet.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 05/03/2017

Connaître l’esprit du Créateur

Question de Facebook : Comment pouvons-nous connaître l’esprit du Créateur ?

Réponse : La seule façon de connaître l’esprit supérieur est à travers Sa création, à travers les actions qu’Il accomplit sur nous. En fait, le monde entier, tout ce que nous découvrons à travers la sagesse de la Kabbale, les cinq mondes supérieurs, le monde d’Ein Sof (Infini), et tout ce qui se passe là est la pensée du Créateur.

Question : Peut-on atteindre l’esprit du Créateur dans notre monde ?

Réponse : Il est impossible de comprendre quoi que ce soit de cette façon. Notre monde ne fait même pas partie des mondes que j’ai mentionnés auparavant. Il est imaginaire et fictif, et n’existe que dans notre imagination. Il n’existe pas en réalité ; en ce moment, nous sommes dans une sorte de rêve. Dès que nous entrerons dans le monde supérieur, ce monde disparaîtra.

Extrait de KabTV, « L’Actualité avec Michael Laitman » le 23/01/2016

Pourquoi doit-on créer le Créateur ?

Question : Vous dites que le Créateur n’existe pas et que nous devrions Le créer. Qu’est-ce que le Créateur ? Pourquoi devrions-nous Le créer ?

Réponse : Le terme « Créateur – Boré » découle des mots hébreux « Bo-ré » (« venez et voyez »). Tant que vous ne L’atteignez pas, rien ne se passera ou ne fonctionnera car il n’y a pas de Créateur qui soit externe à une personne. Il apparaît à l’intérieur de nous dès que nous L’atteignons.

Il en est de même pour notre monde et pour tout ce qu’il y a en son sein. Tant que nous l’observons, il se révèle en nous, et à partir du moment où nous cessons de l’observer, il disparaît. Les scientifiques commencent également à parler de ce phénomène.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 26/02/2017

Qu’apporte le livre du Zohar à une personne ?

Question : Le Livre du Zohar est-il la bonne force ? Que m’apporte-t-il ?

Réponse : Le Livre du Zohar peut donner à une personne tout ce qu’il y a dans ses désirs les plus secrets et dissimulés, mais seulement si d’abord elle se façonne et se forme comme un récipient pour le recevoir.

Ceci est également écrit au début du Livre du Zohar : « Ouvrez-moi vos cœurs et je vous ouvrirai le monde »

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 05/02/2017

Gérer votre destin

Question de Facebook : Ma vie est très difficile. Je vous épargne les détails. Je veux comprendre ce qui se trouve derrière votre déclaration comme quoi je peux gérer mon destin.

Réponse : Gérer votre destin signifie que vous devez monter à la racine de votre destin, à l’endroit où la direction supérieure nous gère.

La direction supérieure semble être au-dessus de notre monde, extérieure à ce que nous ressentons, mais nous pouvons l’impacter en surmontant notre ego si nous nous connectons dans de bonnes relations entre nous. Alors nous aurons un impact positif sur notre racine spirituelle, deviendrons comme elle, et de ce fait nous recevrons de cela un impact positif sur nous. C’est ainsi que nous pouvons changer notre destin.

Je suis vraiment désolé d’apprendre que votre vie est difficile et que vous souffrez, mais vous pouvez totalement la changer. Essayez ! Vous verrez comment la sagesse de la Kabbale vous conseille de le faire, et je serai très heureux d’entendre que votre vie a changé.

Extrait de KabTV, « L’Actualité avec Michael Laitman » du 25/05/2017

Comment l’amour est-il créé ?

Question : L’amour entre les amis est-il créé par l’unité dans la dizaine ou pas ?

Réponse : L’amour pour les amis est créé par la participation régulière à l’étude, par l’intention pour l’unité avec les amis lors de l’étude et en discutant de différents problèmes.

L’amour émerge parce que, étant donné que la Lumière supérieure nous influence, nous commençons à ressentir ensemble que nous constituons un tout unique.
Nous ne voyons plus les amis, mais seulement les points internes du désir de spiritualité qui sont en nous.

Nous devons rassembler nos points dans le cœur, et si nous les connectons, nous recevrons un récipient spirituel dans lequel la structure du monde supérieur se révélera.

Extrait d’une vidéoconférence avec les étudiants du Learning Center russe, le 21/05/2017

Page 2 des 8721234550Dernière »