Equilibrer deux forces

562.02Question : Votre professeur le Rabash a écrit que la création à partir du moment de la naissance se compose de deux opposés : le désir de recevoir et le désir de donner sans réserve.

Il n’y a pas d’opposition plus grande qu’entre ces phénomènes qui apparaissent l’un après l’autre. Et il y a une ligne médiane qui inclut les deux états : recevoir et donner.

Une personne doit-elle équilibrer les deux forces en elle-même ?

Réponse : Elle doit rassembler ces deux forces pour atteindre le but. Et le but est l’entraide, la solidarité, comme si chaque force se diminuait et faisait tout pour soutenir l’autre. Dans une telle direction mutuelle, elles travaillent entre elles.

Extrait de KabTV, « Les Compétences de Communication » du 11/09/2020

Pourquoi n’y a-t-il aucun désir de travailler ?

248.01Remarque : Il arrive qu’une personne ait du potentiel, qu’elle soit talentueuse, mais qu’elle n’ait pas la motivation de faire un certain type de travail bien qu’elle puisse le faire.

À mon avis, il n’y a rien de tel dans la nature. Si un animal a un certain potentiel, il l’utilise pleinement.

Mon Commentaire : Mais ils ont une motivation animale, donc il n’y a pas de problèmes ici. Les animaux, en règle générale, ne peuvent pas avoir un état tel que la dépression, le manque de motivation. Certes, ils ont commencé à afficher cela aussi récemment, mais uniquement parce qu’ils reçoivent tout de l’homme. Cependant, cela ne leur est pas inhérent par nature.

Question : Quelle est la raison pour laquelle une personne peut avoir du potentiel, des capacités mais pas de motivation ?

Réponse : Parce qu’une personne grandit au-dessus de son état animal et la nature exige d’elle des actions motivées avec précision. « Pourquoi est-ce que je vis ? » C’est la question d’où proviennent le manque de motivation et tous les problèmes négatifs.

Extrait de KabTV, « Les Compétences de Management » du 28/08/2020

L’orgueil est une manifestation de l’égoïsme

294.4

Remarque : L’un des sentiments liés au développement spirituel est l’orgueil, l’estime de soi, le respect de soi, un sentiment de satisfaction de la conscience des succès obtenus, un sentiment de supériorité dans quelque chose. Vous écrivez que toute qualité peut être corrigée sauf la fierté. C’est la manifestation la plus élevée de l’égoïsme. Cela nous éloigne de l’objectif de l’unité.

Mon Commentaire : Le fait est que l’orgueil nous bouche les yeux et les oreilles. Il ferme simplement une personne, elle ne peut rien percevoir, elle ne ressent pas les autres. Dans ce cas, elle n’est pas capable de changer quelque chose en elle-même.

Question : L’amour pour soi est-il aussi de l’orgueil ?

Réponse : L’orgueil est l’égoïsme. L’amour-propre est bien inférieur à l’orgueil.

Question : Comment pouvons-nous surmonter l’orgueil ? Y a-t-il une technique ?

Réponse : Non. Cela vient progressivement lorsque vous ressentez que vous êtes complètement entre les mains de la nature.

Remarque : D’un autre côté, il y a une sorte d’orgueil positif lorsque l’on dit qu’une personne devrait être fière d’appartenir à un certain cercle, par exemple celui des scientifiques.

Mon Commentaire : C’est la fierté de votre appartenance. La fierté dans le chemin, pour le but, c’est la fierté de faire partie de ce chemin.

Extrait de KabTV, « Les Compétences de Communication » du 07/08/2020

La motivation pour agir

592.04Question : Le mot « motivation » vient de l’expression latine « envie d’agir ». La motivation est le processus qui consiste à encourager quelqu’un à agir pour atteindre un objectif spécifique. Il existe différents types de motivation, du plus égoïste au souci du monde entier.

Qu’est-ce que la motivation du point de vue de la science de la Kabbale ?

Réponse : La motivation est un désir intérieur qui pousse une personne à agir, ne laissant aucune possibilité de rester indifférent et poussant quelqu’un à atteindre un certain résultat, qui pour ainsi dire est déjà formé dans la motivation.

Selon la Kabbale, chaque personne devrait avoir une motivation vitale dont elle a besoin pour se réaliser. Sinon, toute la vie est dénuée de sens.

Question : Peut-on appeler la motivation un carburant sans lequel il est impossible de faire un seul pas ?

Réponse : Oui. Elle comprend également le carburant. Mais ce n’est pas assez. Il doit y avoir une direction, il doit y avoir un but pleinement formé chez une personne, une compréhension claire de celui-ci. Alors la vie tout entière prendra un sens et chaque mouvement sera délibérément motivé.

Extrait de KabTV, « Les Compétences de Management » du 28/08/2020

L’équilibre entre coopération et concurrence

595.06Question : Les scientifiques disent qu’il existe certains types de mécanismes dans la nature qui maintiennent un équilibre entre la coopération et la compétition. Cela permet d’éviter la destruction physique des adversaires et offre ainsi un niveau de diversité interne suffisamment élevé.

Pensez-vous que la même chose s’applique à la société humaine, qui a reçu le libre arbitre ? Ou pouvons-nous nous détruire mutuellement ?

Réponse : Non, la nature ne le permettra pas. Nous devons comprendre que toutes ces lois s’appliquent aussi bien au niveau des organismes les plus simples qu’à celui des plus complexes. Si parfois nous ne voyons pas quelque chose, c’est uniquement parce que nous n’avons pas la capacité de le voir. En général, la loi de la nature est universelle.

Dans la société, tout fonctionne comme dans la cellule d’un organisme ou entre ses cellules. Nous n’avons rien à craindre. Nous ne pourrons pas nous détruire car il existe un mécanisme contraignant.

Question : On dit que la société moderne a évolué jusqu’à atteindre la taille d’un système qui est similaire à une force géologique destructrice qui peut détruire l’univers entier. Ce n’était pas le cas il y a quelques milliers d’années. Qu’est-ce que cela signifie que les gens ont reçu un tel pouvoir maintenant ?

Réponse : Cette possibilité ne nous a été donnée que potentiellement, mais en aucun cas dans les faits, afin que nous comprenions à quel point nous devons encore nous développer pour équilibrer nos capacités physiques avec l’échelle morale.

Extrait de KabTV, « Les Compétences de Communication » du 21/08/2020

Un seul Dieu : Unité et Amour

566.02Remarque : Il existe certains films montrant une invasion extraterrestre où toutes les personnes sur Terre s’unissent. Le sentiment de solidarité apparaît.

Mais même maintenant, lorsque le coronavirus domine la Terre entière, nous voyons qu’il n’unit pas les gens mais les divise.

Mon Commentaire : Nous sommes arrivés à un état où rien ne nous aidera à nous unir si ce n’est de réaliser que seule la connexion nous élèvera au-dessus de notre nature, au-dessus de nous-mêmes. Nous devons y parvenir.

Remarque : S’il y avait un Dieu pour chacun, alors tout le monde marcherait sous Lui, croirait en Lui, ce serait bien.

Réponse : Mais ce n’est pas le cas et cela n’arrivera pas. Il n’y a pas de tel Dieu.

Il n’y a qu’un seul Dieu, si nous L’acceptons comme Dieu, et c’est la connexion mutuelle, l’unité et l’amour. Ces qualités peuvent nous rapprocher et nous unir. On peut l’appeler la propriété la plus élevée qui existe dans la nature. C’est ce dont nous avons besoin.

Extrait de KabTV, « Les Compétences de Communication » du 25/09/2020

La société en tant qu’individu

448.8Question : La sagesse de la foule est un beau terme. Mais dans la vie réelle, lorsque nous rencontrons une foule dans les stades, lors de manifestations ou de troubles sociaux, nous voyons qu’elle est guidée par les pulsions les plus basses.

Existe-t-il une méthode pour utiliser la sagesse potentielle présente dans la foule et l’orienter vers une direction positive ?

Réponse : Je pense que cela n’est possible que si nous créons l’image d’un individu à partir de la foule. Nous devons unir des personnes opposées et éloignées les unes des autres par leur caractère, leur aspiration, leur compréhension, etc., afin d’atteindre un but commun pour lequel elles peuvent s’annuler et utiliser leur égoïsme au profit de l’unification. Lorsque leur connexion atteindra une telle unité, elles réussiront.

Nous sommes généralement confrontés à une contradiction entre un individu et la société : faire prévaloir l’individu sur la société ou la société supprime l’individu. Mais ici, il faut faire de la société une personne pour qu’elle rassemble tous les éléments des individus qui la composent en une seule image collective.

Question : Que signifie faire de la société une personne ? Chaque personne est un individu particulier avec des objectifs et des désirs différents.

Réponse : Lorsque les gens se réunissent pour atteindre un unique objectif, ils essaient d’utiliser tout ce que chacun d’eux a pour atteindre ce but. Il n’y a alors pas de contradictions entre eux. Ils s’unissent mutuellement sur un principe très strict : au-dessus de toutes les contradictions, même sur la haine, l’amour prévaudra.

Extrait de KabTV, « Les Compétences de Communication » du 25/09/2020

Chacun est responsable de la correction du monde entier

962.4Si je me corrige, je verrai que tout le monde est déjà complètement corrigé. Tout dépend de ma correction. Mais pour que je me corrige, je dois tendre la main à tout le monde et essayer de les convaincre qu’ils ont tous besoin d’être corrigés.

Tout ce qui se passe autour de moi est ma projection. Je ne les vois pas, je me vois moi-même. Il y a huit milliards de personnes dans le monde, mais elles font toutes partie de moi. Je suis Adam HaRishon, la première personne, et tout le monde est inclus à l’intérieur de moi. Par conséquent, je suis responsable de la correction du monde entier. Et tout le monde devrait penser de cette façon !

La réparation externe est dans le fait que je tende la main à tout le monde et les exhorte à se corriger. Et la correction interne est que je me corrige moi-même, mon attitude envers le monde, afin de bien traiter chacun.

Et jusqu’à ce que je me corrige à la fois intérieurement et extérieurement, de sorte que je puisse voir tout le monde corrigé, il n’y aura pas de fin à la correction dans le monde.

Extrait de KabTV, « Cours pour les Femmes » du 01/11/2020

Contact de cœurs

626Question : Vous pouvez écouter quelqu’un pour avoir des informations ou par empathie et compréhension de l’autre. Que signifie « entendre » du point de vue de la Kabbale ?

Réponse : Du point de vue de la Kabbale, c’est le contact des cœurs, lorsque je veux ressentir ce que ressent mon ami. Écouter et ressentir sont deux choses différentes. Lorsque je ressens quelqu’un d’autre, je n’ai pas besoin de ses mots, je « bois » tout ce qui est en lui, et cela entre en moi et me remplit. Et écouter, c’est comme écouter la radio.

Si j’écoute un ami en tant que kabbaliste, je le fais dans un but précis : pour que mon attention m’aide maintenant à me connecter avec mon ami et pour avoir des sentiments, des pensées, des désirs et des aspirations communs apparaissant entre nous. Ensuite, nous travaillerons ensemble sur un but mutuel auquel nous nous efforçons de parvenir, à savoir révéler le Créateur.

Question : Dans les cours d’éducation intégrale, nous nous asseyons généralement en cercle et discutons d’un sujet donné. Pendant ce temps, chacun exprime son opinion et les autres écoutent. Comment puis-je écouter quelqu’un autre ?

Réponse : Vous devez entrer dans cette personne et ressentir que vous avez des objectifs spirituels et des buts dans la vie en commun avec elle. Ensuite, cela fonctionnera.

Extrait de KabTV, « Les Compétences de Communication » du 14/08/2020

La joie : la réalisation de ce que nous désirons

293.2Question : La joie est l’une des principales émotions positives chez l’homme, un sentiment intérieur de satisfaction, d’épanouissement, de plaisir et de bonheur. Ce sentiment pourrait-il être un indicateur d’avancement pour une personne engagée dans son développement personnel et qui ressent en même temps de la joie ?

Réponse : Pour certains, oui et pour d’autres, c’est tout le contraire. La joie est le sentiment de réaliser ce que vous avez tant désiré en sensations, en accomplissement, en quoi que ce soit. Et si une personne voit qu’elle s’éloigne de cet objectif, alors elle est triste.

Question : Les sages disent qu’il n’y a pas de plus grande joie que la résolution des doutes. Qu’est-ce que cela veut dire ?

Réponse : Si une personne a des doutes, fait une introspection minutieuse, et voit qu’elle peut s’élever au-dessus des doutes, cela provoque en elle un sentiment de joie. Après s’être élevée, elle se débarrasse des doutes.

Et s’il n’y a pas de problèmes, de tâches, de barrières, alors il n’y a rien sur quoi bâtir cet épanouissement.

Question : Doit-on d’abord ressentir de la souffrance pour ressentir de la joie ?

Réponse : La joie est toujours une conséquence du fait de ressentir un niveau inférieur puis d’atteindre le niveau supérieur.

Question : Dans notre monde, nous exprimons beaucoup d’états par le mot « joie »: la joie d’avoir regardé un film, la joie d’un bon travail, de l’unité avec des amis. Pourquoi notre langue est-elle si pauvre ?

Réponse : Ce sont toutes les raisons de la sensation qui s’appelle la joie.

Extrait de KabTV, « Les Compétences de Communication » du 07/08/2020