Comment le Créateur dirige-t-Il une personne ?

Question : Comment le Créateur dirige-t-Il une personne ?

Réponse : Le Créateur dirige une personne en lui envoyant constamment de petites portions de Lumière, de plaisir. Et la personne en conséquence, comme un chien, renifle : « Où est-ce ? » Et elle court dans cette direction.

Pour arrêter et ne pas chasser cette Lumière, une personne doit tout d’abord acquérir la bonne intention. C’est ce que doit faire une personne.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 26/02/2017

Comment lire correctement le livre du Zohar ?

Question : Comment peut-on lire le Livre du Zohar correctement et dans quel ordre ?

 

Réponse : Le Livre du Zohar doit être lu avec des commentaires ; sans eux en fait, il est impossible de le comprendre.

Il y a quelques années, durant le travail en groupe, nous avons publié un livre qui a été préparé pour les gens et c’est aussi comment nous l’avons appelé, le Zohar pour Tous. À la suite de ce travail, aujourd’hui tout le monde peut lire le livre et le comprendre. Nous avons traduit le texte de l’araméen à l’hébreu et « simplifié » le texte sans le déformer.

À l’origine, la structure du Livre du Zohar était divisée en plusieurs parties : le texte lui-même, le commentaire du texte, et ainsi de suite. Nous avons unis les différentes parties d’une manière harmonieuse dans un seul texte qui est divisé en sections numérotées, permettant de le lire facilement et en continu.

Le Zohar pour Tous est un matériau qui a été préparé et traduit, non seulement en hébreu mais aussi en russe et en anglais et partiellement en français. Je recommande vivement de vous familiariser avec le livre et d’essayer de commencer à l’étudier.

Les leçons que nous apprenons du livre le Zohar pour Tous commencent à être ressenties par les étudiants présents dans une leçon comme un « flux spirituel » défini qui les traverse. Le livre fonctionne sur eux de l’intérieur et les nettoie des pensées et des calculs égoïstes.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 05/02/2017

Aime ton prochain au sens littéral

Question : Dans l’article « La Dernière Génération », le Baal HaSoulam écrit : « L’adoption de la loi de l’altruisme repose sur l’amour du prochain au sens littéral. » Qu’entend-il par « au sens littéral » ?

Réponse : Cela signifie que tout ce à quoi je pense, rêve et ce que je fais, tout ce qui surgit dans la pensée et le désir, vient uniquement de l’aspiration à satisfaire autrui avec une réalisation absolue et faire cela pour faire plaisir au Créateur.

Question : Dans le monde corporel, cela se déroule-t-il littéralement ?

Réponse : Je ne peux pas dire comment cela se réalisera physiquement, car cela dépend de combien notre monde perdra progressivement la forme physique que nous expérimentons actuellement, et s’évaporera en se transformant en une matière purement spirituelle.

Cela dépend de nos sensations. Le monde deviendra plus spirituel conformément à notre correction spirituelle, et nous allons commencer à passer de la sensation physique à la virtuelle.

Extrait de KabTV, « La Dernière Génération » du 22/05/2017

Qui lève l’ancre ?

Question : Notre génération est comme un navire prêt à naviguer, mais il a jeté l’ancre. Comment lever cette ancre pour que le bateau quitte le port ?

Réponse : Seule la Lumière supérieure peut le faire ! Nous devons comprendre que la décision est uniquement dans l’influence de la Lumière supérieure sur nous. Seuls des efforts sont nécessaires de notre part afin de faire en sorte que la Lumière nous influence correctement.

Question : Le but de la dernière génération est de parvenir à l’adhésion au Créateur. Sur quels principes la société de la dernière génération sera-t-elle fondée ?

Réponse : Il n’y a qu’un seul principe : « Aime ton prochain comme toi-même. » Tout le reste est une aspiration à l’accomplissement de ce principe.

Extrait de KabTV, « La Dernière Génération » du 22/05/2017

L’unique principe de la Création

Les noms des Sefirot (Keter, Hochma, Bina, Hessed, Guevoura, Tifferet, Netzach, Hod, Yessod et Malchout) se réfèrent au contenu intérieur des connexions dans la création.

Parfois, nous rencontrons une autre Sefira dans le plan appelé Daat. Deux directions proviennent de Keter, Hochma et Bina qui sous l’impact de Keter créent la Sefira de Daat, qui n’est pas incluse dans les dix Sefirot.

A partir de Daat découle une direction distincte vers Hessed et Guevoura, qui se rencontrent dans Tifferet. C’est ainsi que se déroule l’interaction entre les Sefirot. Il existe de nombreuses connexions de ce type. Tout dans la création est organisé et arrangé ainsi : chaque cellule, chaque atome, chaque grain de sable et l’ensemble du gigantesque univers sont tous construits selon l’unique structure des dix Sefirot.

Nos désirs égoïstes sont dans un point noir appelé Malchout et sont le résultat de toute la force qui influe sur nous. Cela ne fait aucune différence à quel niveau de coopération les désirs se trouvent, qu’ils soient sur un plan psychologique, physiologique ou physique. A chaque niveau de rayonnement cosmique dans l’univers et dans tous les mondes, le principe est le même : dix Sefirot.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 05/03/2017

Congrès : rejoindre le flux commun

Question : Comment les désirs peuvent-ils s’accumuler ? Même avec des briques, nous avons besoin de ciment. Qu’est-ce qui nous connecte ensemble puisque nous sommes tellement différents ?

Réponse : Nous sommes tous égoïstes, mais chacun possède un point dans le cœur, et nous voulons les connecter en un seul gros point. C’est notre aspiration pour le Créateur.

Pour cela, notre égoïsme reste en dessous, et nos aspirations pour le Créateur sont au-dessus.

Si nous nous élevons au-dessus de notre égoïsme jusqu’à un certain niveau, alors le potentiel spirituel appelé un Kli (Récipient) se révèle ; c’est-à-dire la tension entre l’aspiration pour le Créateur vers le haut, et l’aspiration pour nous-mêmes vers le bas.

Nous formons notre Kli en fonction de ce potentiel. Cependant, la question se pose si ce Kli est suffisant pour révéler le Créateur à l’intérieur.

Question : Cela signifie-t-il que plus le rejet est grand, plus le potentiel est grand ? C’est que, dans l’ensemble, cela me déchire.

Réponse : Non seulement vous, mais l’ensemble du groupe. Si vous êtes dans la dizaine, alors il devrait y avoir dix de ces états. Ainsi le Créateur se révélera à l’intérieur d’eux. Le principal est le point commun (couleur rouge dans le dessin), le Créateur. Nous avons constamment besoin de nous cramponner à cela.

Question : De ce fait, le potentiel est-il beaucoup plus vif pour ceux qui viennent au congrès sans désir, avec de grands doutes, mais qui les surmontent alors ?

Réponse : Bien sûr. Par conséquent, nous avons besoin de tout le monde : de potentiels différents, des désirs différents. L’essentiel est que tout le monde puisse rejoindre notre flux commun.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 19/02/2017

Est-il possible d’influencer la perception d’une personne ?

Question : Plus je vous écoute, plus je comprends que la Kabbale est la Lumière. A travers l’amour des autres, les personnes qui sont à un haut niveau spirituel peuvent-elles influencer la perception émotionnelle d’une personne normale lorsqu’elle ne comprend pas son état spirituel lui-même mais ressent uniquement une sorte d’enthousiasme spirituel intérieur ?

Réponse : En fait, il est impossible d’influencer la perception émotionnelle d’une personne car son état spirituel ne dépend pas de son désir, mais de sa capacité à s’élever au-dessus de son ego.

Beaucoup de gens veulent la spiritualité, mais ils ne sont pas prêts à se convaincre que la signification d’un désir pour la spiritualité est de s’élever au-dessus de nous-mêmes, au-dessus de notre ego. Ils sont prêts à tout sauf à cela.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 22/01/2017

Ma lettre hébraïque préférée

Question : Quelle lettre parmi les lettres de l’alphabet hébreu vous plaît plus que les autres ?

Réponse : Je pense que c’est la lettre « ».

C’est la cinquième lettre de l’alphabet et elle symbolise le Kli final, qui a été entièrement corrigé, l’âme qui est prête à commencer à absorber la Lumière.

En dehors de  ceci, Bina et Malkhout sont indiquées par cette lettre, et elles donnent ensemble la lettre « Youd », et il s’agit de la dixième.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 22/01/2017

À propos de l’amour de soi

Question : L’amour de soi est-il une mauvaise chose ?

Réponse : Au contraire, c’est une sensation nécessaire chez une personne lorsqu’elle se rend compte que l’on s’aime et que l’on fait tout pour son propre bien. Pour ce bien, elle découvre la méthode de la réalisation de la vie jusqu’à ce qu’elle atteigne son essence. Tout cela provient uniquement de l’amour-propre, d’un grand égoïsme.

Question : L’amour-propre est-il un attribut de l’égoïsme ?

Réponse : L’amour-propre est l’égoïsme : je m’aime et je veux me remplir, c’est crucial pour moi.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 26/02/2017

Comment ne pas se tromper dans le développement spirituel ?

Question : Comment une personne qui a avancé spirituellement n’est pas désorientée par les différentes formes de perception ? Par exemple, un kabbaliste vit d’une part une vie ordinaire, mais d’autre part il est impliqué dans l’atteinte spirituelle.

Réponse : Au début, il y a une légère confusion mais tout cela passe rapidement. Si vous étudiez sérieusement, investissez-vous dans un groupe et ayez des relations normales avec les amis dans un groupe, alors vous ne serez pas désorienté par quoi que ce soit.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 29/01/2017

Page 3 des 8721234550Dernière »