Quel est le secret de la Kabbale ?

Question : Si aujourd’hui la Kabbale est ouverte à tous, alors quel est son secret ?

Réponse : Il n’y a pas de secrets dans la Kabbale et n’y en a jamais eu. Tout le problème est que la société ne sait pas l’accepter correctement, la goûter et s’en servir comme il se doit pour son développement. Il n’y a rien d’autre.

Par exemple, il est écrit dans Le Livre du Zohar que des dix disciples du grand Kabbaliste Rabbi Shimon, seul Rabbi Aba pouvait écrire correctement pour qu’il se révèle à qui le veut tout en restant caché.

Et la mesure de la dissimulation doit être si spéciale que lorsque vous lisez le texte kabbalistique, il se révèle à vous et peut-être pas à autrui.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 11/12/2017

L’importance des liens sociaux

Question : Comment pouvons-nous éduquer les gens afin qu’ils ressentent l’importance de construire des liens sociaux ?

Réponse : Le régime soviétique a essayé, mais ils ont échoué. Les personnes qui dirigeaient ces efforts étaient des égoïstes. Ils ont utilisé la méthode de la carotte et du bâton dans la poursuite de leurs objectifs et, par conséquent, leurs tentatives étaient coercitives.

L’éducation doit être guidée par des personnes qui perçoivent correctement le système global, qui savent guider les gens vers la connexion, qui peuvent travailler sur la connexion, voir la nature intégrale et comprendre qu’il est nécessaire d’être en adhésion avec elle.

Extrait de KabTV, « La Dernière Génération » du 17/08/2017

En tandem avec le Créateur

Essayez d’agir très simplement : avant qu’un quelconque désir ou pensée surgisse dans votre cœur ou votre esprit, surprenez-vous par le fait que cela vous a été envoyé par le Créateur.

Essayez de continuer d’agir en tandem avec Lui avec cette pensée ou ce désir. Vous comprendrez comment vous commencez à tout ressentir différemment jusqu’à ce que vous ressentiez que vous et Lui êtes des partenaires.

À chaque moment, Il engendre des pensées et des sensations en vous et vous essayez de les perpétuer avec Lui avec une lecture attentive constante de la manière de Le faire rester à l’intérieur de vos actions tout le temps.

Vous verrez que vous réussissez.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 29/10/2017

La prédisposition à la spiritualité

Question : C’està partir de 1995, la Kabbale a commencé à être connue. Cela signifie-t-il que les enfants nés après 1995 ont un niveau spirituel plus élevé que nous et qu’ils sont plus sensibles à la spiritualité ? Ou sont-ils plus égoïstes, ce qui rend la chose plus difficile de se corriger eux-mêmes ?

Réponse : Peu importe quel égoïsme ils endurent, qu’il soit plus grand, plus petit ou quoi que ce soit. Cependant, chaque génération à venir est plus disposée aux concepts abstraits que la précédente.

Les âmes de plus en plus basses descendent constamment dans notre monde. Mais d’un autre côté, en travaillant sur elles-mêmes, elles atteignent des sommets encore plus grands.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 22/10/2017

Une action spirituelle : à l’unanimité

Question : Les kabbalistes ont-ils un ordre défini de vote pour prendre une décision ? La majorité des deux tiers ou autre chose ?

Réponse : Non. Une véritable action spirituelle est faite à l’unanimité.

Dans les temps anciens, il y avait un organe spirituel, le Sanhédrin, où les décisions prises par les sages provenaient de leur atteinte du degré supérieur, et par conséquent ce qu’il fallait faire était clair pour eux. Il n’y avait pas de désaccord.

Si vous vous rencontrez avec votre ami au degré supérieur, vers lequel vous avez besoin d’amener tout le groupe ou plus de gens, alors il n’y a aucun doute sur la manière dont cela se fait.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 22/10/2017

L’égalité dans la spiritualité

Question : L’une des règles importantes de l’atelier est l’égalité : « Dans le cercle, il n’y a pas de participants plus importants ou moins importants. » Comment tout le monde peut-il être égal ?

Réponse : Tout le monde est égal par rapport à l’unité. Le supérieur et l’inférieur ne peuvent pas s’unir. Ils doivent être au même niveau.

Dans la spiritualité, la connexion n’est possible que d’après la similitude entre nous. Parfois, je suis supérieur et vous inférieur et inversement. En conséquence, nous sommes égaux.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 22/10/2017

Atelier : écoutez tout le monde

Question : Pourquoi est-ce important que tout le monde parle durant l’atelier ?

Réponse : Nous devons encourager nos amis, les ressentir. Chacun d’entre eux devrait être capable de parler pour mieux se comprendre, s’exprimer.

Question : Et si une personne dit : « Je vais passer mon tour, je ne peux pas parler, je ne veux pas ! »

Réponse : Il n’y a rien que vous puissiez faire. Les gens dans notre monde sont différents : certains sont silencieux et d’autres bavards. Mais dans le groupe, nous devons tout aplanir.

Remarque : Au cours de l’atelier, nous nous appliquons à écouter chaque ami. Autrement dit, nous parlons à tour de rôle, nous ne nous interrompons pas les uns les autres, nous écoutons attentivement.

Mon Commentaire : Dans l’atelier chaque opinion compte. Et si certaines opinions ne me plaisent pas, je dois me forcer à écouter pour que mon ego n’ignore pas ce que mes amis disent.

Et bien que mon ego ne veuille écouter personne, leurs opinions sont les plus importantes, les plus nécessaires et les plus utiles pour ma correction.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 22/10/2017

L’essentiel est d’agir !

Tout est arrangé de façon miraculeuse de sorte que même sans aucun contact avec la spiritualité, j’ai toujours l’occasion d’y parvenir juste parce que je prétendrais aimer, m’unir, me rapprocher et m’asseoir avec les amis et soi-disant donner.

Si nous mesurions notre vraie distance l’un par rapport à l’autre, l’un serait à des milliers de kilomètres de moi, un autre à cent mille, le troisième un million de kilomètres, et le quatrième disparaîtrait complètement au-delà de l’horizon.

Cependant, nous semblons nous asseoir ensemble. C’est ce que l’on appelle un « monde imaginaire ». Grâce à cela, nous pouvons commencer à nous approcher les uns des autres et à attirer progressivement la Lumière qui commencera à nous changer. Ce faisant, nous commencerons à acquérir l’esprit et les sensations que nous n’avions pas auparavant. Chaque fois nous allons avoir des hauts et des bas, nous sentir de plus en plus stupide ou toujours plus intelligent. La chose la plus importante est de continuer d’agir !

Extrait de la 1ère partie de la leçon de Kabbale, le Baal HaSoulam, Shamati, article n°37 « Un Article pour Pourim » du 28/02/2018

Est-ce utile pour une personne âgée d’étudier la Kabbale ?

Question : Si vous savez que vous ne pourrez pas concrètement appliquer la Kabbale en raison de votre âge, devriez-vous continuer à étudier et travailler dans la connexion avec un groupe ?

Réponse : L’âge n’a rien à voir.

Comment pouvez-vous savoir combien de temps il vous reste jusqu’à la fin de la correction de votre âme ? Si vous avez reçu cette opportunité à un certain âge, à un certain moment donné, dans une certaine situation, cela signifie que vous en avez besoin. Ne le regrettez pas et ne rejetez rien.

Ne vous plaignez pas. A la place, étudiez et vous verrez que c’est la meilleure chose pour votre âme.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 24/09/2017

Responsable de chaque mot

Question : Y a-t-il une différence entre un professeur et un enseignant de la Kabbale ?

Réponse : Il y a un professeur de Kabbale, et il y a aussi ses assistants qui enseignent certains aspects de la Kabbale. Mais en tout cas, tout vient d’un enseignant qui définit la direction générale et l’esprit de développement. Ses assistants se rapportent à lui, mais chacun enseigne séparément.

Question : L’enseignant se sent-il responsable de chaque mot qu’il dit à ses élèves ?

Réponse : Absolument. On ne peut transmettre cette connaissance uniquement dans la mesure où nous croyons qu’elle est vraie, et que nous l’ayons testé et souffert pour elle. Elle lui appartient, ce qui signifie qu’il l’a mérité.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 01/10/2017