Le mauvais œil est la force de la pensée

laitman_961.1Question : Qu’est-ce que le mauvais œil ? Quel est le mécanisme de son influence ? Comment le contrecarrer ?

Réponse : Le mauvais œil est la force de la pensée. Chacun de nous possède des forces internes, et lorsque nous pensons en mal à quelqu’un, il en résulte que beaucoup de mauvaises pensées à son sujet agissent sur lui. C’est l’impact d’une personne sur une autre ou même sur l’ensemble de la société.

Il y a des gens qui peuvent regarder quelqu’un et disons que sa température augmente. J’ai vu de tels phénomènes à plusieurs reprises.

Nous nous influençons car nous sommes tous dans le même système, dans le même désir. Toute l’humanité est considérée comme une même personne. Par conséquent, notre impact les uns sur les autres n’est pas si improbable. Se trouver dans le système unifié indique déjà la possibilité d’une telle influence.

Question : Ce n’est donc pas quelque chose de surnaturel ?

Réponse : Non, c’est juste que les gens n’ont pas de telles capacités spéciales pour le moment. Autrefois, elles étaient plus prononcées, mais les gens ne les utilisaient pas.

Question : Pouvez-vous les développer en vous-même ?

Réponse : Bien sûr. Mais pour cela, vous devez entrer en reconnaissance, dans certains cercles.

Question : Pouvez-vous résister au mauvais œil ?

Réponse : Cela y est également enseigné.

Extrait de KabTV, « L’Ère après le Coronavirus » du 07/05/2020

D’où vient le nombre 600 000 âmes ?

Laitman_161Question : 600 000 âmes, est-ce un nombre aléatoire ?

Réponse : Non. La sagesse de la Kabbale est la science la plus précise.

Le nombre 600 000 découle de la structure du système spirituel. Malkhout, l’être créé, se connectant à Zeir Anpin, le Créateur, atteint Ses six Sefirot, et est multiplié par la hauteur de la divergence entre eux. Le résultat est 600 000.

Mais le fait est qu’il y a une division supplémentaire pour atteindre la quantité requise car tout dépend de la résolution de nos émotions, de notre conscience, de notre connexion et de l’intégration mutuelle.

Extrait de KabTV, « Les Fondamentaux de la Kabbale » du 16/09/2018

Le troisième Temple est éternel

laitman_936Le Troisième Temple sera corrigé grâce à nos efforts. Évidemment, nous n’avons pas besoin de le construire à partir de bois et de pierre car il est impossible de le construire de cette manière sur le degré de la Lumière de Yékhida, qui est la perfection complète.

Le Troisième Temple comprend en lui-même toutes les corrections. Le Premier et le Second Temple ont dû être construits et détruits selon le programme supérieur, selon l’ordre des degrés qui correspond à la brisure des « rois » dans le monde des Nékoudim (la brisure au degré de Daat-Hessed-Guevoura-Tifferet correspond au Premier Temple, et au degré de Tifferet-Netsakh-Hod-Yessod-Malkhout au Second Temple).

Sur leurs ruines s’élèvera le Troisième Temple qui ne pourra plus être détruit car il est positionné au plus haut degré, au niveau de la Lumière de Yékhida. Ce Temple n’existe que sous forme spirituelle et il existe éternellement.

Aujourd’hui, nous vivons dans la période du début de la construction du Troisième Temple et nous commençons à en jeter ses bases. Par conséquent, notre rôle est très important et élevé, et il vaut la peine de l’étudier et de le comprendre afin de construire un Temple qui unira toutes les âmes et tous les hommes.

Toute l’humanité doit s’unir de tout son cœur et de toute son âme afin de construire ce récipient spirituel (Kli) dans son cœur, qui est appelé « l’âme » commune ou le Troisième Temple, qui ne sera jamais détruit.

Le Troisième Temple se construit grâce à nos efforts, à notre prière, et de ce fait, il est éternel ; il est construit à partir de nos désirs. Par conséquent, les Premier et Deuxième Temples ont été détruits, et le Troisième Temple subsistera pour toujours parce qu’il est construit à partir du fond des désirs et des intentions du don sans réserve, c’est-à-dire des gens eux-mêmes.

Les Premier et Second Temples ont été détruits selon le programme de l’enchaînement des mondes de haut en bas, c’est-à-dire selon la brisure du monde des Nekoudim. Par cela, la brisure de tout le Partsouf ZON a été achevé. Cependant, nous le reconstruisons à partir de zéro et jusqu’à la fin dans le monde d’Atsilout.

Extrait de la 1ère partie de la leçon quotidienne de Kabbale, « Tisha BeAv (le 9 de Av) » du 29/07/2020

Nous avons été créés ainsi

75.01Le Rabash, Article 10, « Quel est le degré à atteindre pour ne pas avoir à se réincarner ? » (1984) : Le fait est que nous devons savoir que toutes les âmes s’étendent de l’âme d’Adam HaRishon, car après avoir péché avec le péché de l’Arbre de la Connaissance, son âme s’est divisée en 600 000 âmes. Cela signifie que la seule Lumière qu’avait Adam HaRishon, que le Zohar appelait Zihara Ila’a [éclat supérieur], qu’il avait immédiatement dans le Jardin d’Eden, s’est répandue en de nombreux morceaux.

Il existe un état appelé « une seule âme générale » ou Adam. C’est un désir de recevoir, d’avoir du plaisir, de se remplir, d’être rempli de Lumière.

Dans un tel état, cette créature se ressent de la manière la plus minimale car elle a été un peu remplie, comme un bébé qui a été nourri ; sa couche est propre, et il se trouve dans les bras de sa mère, il peut la sentir et n’a besoin de rien d’autre, il se sent bien.

Le Créateur ne souhaite pas nous laisser dans cet état. Il veut que nous atteignions Son état, qui est l’état le plus mûr, et il a donc brisé ce désir en 600 000 parties (âmes), qui sont divisées en un nombre infini d’étincelles de l’âme.

Chaque partie se distingue des autres par son désir égoïste, qui ne lui permet pas de percevoir les désirs des autres. Il y a un énorme antagonisme entre eux.

Il y a une particule de l’âme générale en chacun de nous. Par conséquent, nous ne nous comprenons pas les uns les autres et ne pouvons en aucun cas nous connecter. Nous pouvons seulement ressentir que nous dépendons les uns des autres et que cette dépendance nous oblige à nous supporter les uns les autres. Tant que je reçois un remplissage de manière égoïste, certains profitent des autres, je les tolère à côté de moi. S’il n’y a rien que je puisse gagner des autres, alors je souffre réellement de leur présence et j’essaye de me séparer d’eux. C’est ainsi que nous avons été créés.

Extrait de KabTV, « Les Fondamentaux de la Kabbale » du 16/09/2018

Qu’est-ce que la véritable unité ?

laitman_943Question : Qu’est-ce que la véritable unité ?

Réponse :  Par la véritable unité, nous créons une force qui nous est extérieure. Si je me connecte à vous, une force commune qui n’existe pas en chacun de nous apparaît entre nous.

C’est vraiment grâce au fait que chacun de nous est un égoïste que, lorsque nous rejetons chacun notre égoïsmeil entre dans l’espace entre nous et là, une force commune est créée à partir de nos forces égoïstes, et nous nous concentrons en elle et découvrons le Créateur.

Il s’agit d’une action interne.

Extrait de KabTV, « Les Fondamentaux de la Kabbale » du 19/08/2018

Combien d’années faut-il avant d’entrer dans la spiritualité ?

laitman_530Question : Vous avez dit que le voyage vers le premier niveau spirituel prend environ 25 à 30 ans. Comment avez-vous réussi à atteindre la spiritualité avec le Rabash après seulement 11 ans ?

Réponse : Il faut au moins 10 ans pour atteindre le premier niveau spirituel. Si une personne étudie sérieusement, cela peut prendre environ sept, huit, jusqu’à 10 ans.

Mais aujourd’hui, ceux qui entrent dans notre groupe où les gens étudient depuis 10-20 ans peuvent les rattraper en 5 ans. Si une personne s’intègre aux amis et fait tout avec eux, elle entrera dans leur récipient et ils s’engageront ensemble dans la correction spirituelle.

Extrait de KabTV, « Les Fondamentaux de la Kabbale » du 19/08/2018

Pourquoi sommes-nous facilement influencés par la société ?

226

Question : Tous les gens sont conformistes par nature. Ils sont plus disposés à suivre la société qu’à montrer leur indépendance.

Le psychologue renommé du XXème siècle Erich Fromm écrit : « La plupart des gens ne sont même pas conscients de leur besoin de conformisme. Ils vivent avec l’illusion qu’ils suivent leurs propres idées et penchants, que les opinions auxquelles ils sont arrivés représentent l’aboutissement de leur propre réflexion, qu’il s’avère que leur idées rejoignent celles de la majorité. »

Pourquoi sommes-nous si facilement influencés par la société ?

Réponse : Parce que nous sommes entièrement le résultat de la société environnante. Entièrement ! Et qu’est-ce qui peut être propre à une personne ?

Remarque : Cela peut être une illusion, mais tout le monde se ressent comme quelqu’un de particulier.

Mon Commentaire : Ceci nous est donné par la nature. Et ensuite ?

Remarque : Demandez à n’importe quelle personne et elle vous dira : « J’ai pris la décision d’aller dans ce pays. C’est moi qui ai décidé de faire tel ou tel métier », etc.

Mon Commentaire : Bien sûr, elle a pris la décision. Et c’est ce que tout le monde pense. Mais d’où vient cette décision ? C’est une conséquence de quoi ?

Si nous creusons, nous arriverons au fond du fait qu’une personne n’a rien qui lui soit propre.

Extrait de KabTV, « L’Ère après le Coronavirus » du 30/04/2020

Un combat dans lequel nous sommes tous

laitman_220Question : Dans la lutte contre le coronavirus, il est clair que nous avons déjà reçu un cerveau mondial : les informations et l’expérience divergent dans tous les pays.

Comment pouvons-nous atteindre un cœur mondial ? Comment ressentons-nous les autres ? Et de quels sentiments parlez-vous ? Les médecins qui sauvent des vies en travaillant 16 heures par jour ne le font-ils pas par sentiment ? Après tout, de nombreuses personnes ont le choix de ne pas travailler.

Réponse : Je ne pense pas que les médecins aient le choix de travailler ou pas. Je ne pense pas qu’ils décident eux-mêmes de rester à la maison. En principe, leur profession et les circonstances n’excluent pas le sacrifice de soi.

Mais le fait est que le moment est venu de comprendre que nous sommes connectés les uns aux autres, et que chaque pays ne peut pas se préoccuper uniquement de lui car le virus n’a pratiquement pas de frontières.

Comment il se transmet et comment il survient, nous ne le savons toujours pas. Par conséquent, tout le monde doit participer à lutter contre lui. Jusqu’à présent, c’est le meilleur résultat que la pandémie nous ait apporté.

Extrait de KabTV, « L’Ère après le Coronavirus » du 30/04/2020

Entre l’égoïsme et le Créateur

laitman_220Question : Lorsqu’une personne s’élève au-dessus de l’égoïsme, voit-elle qu’il n’y a pas d’égoïsme ?

Réponse : Au contraire, elle voit l’égoïsme et comment elle s’élève au-dessus.

C’est impossible sans l’ego, qui ne disparaît pas. Nous l’équilibrons simplement avec la bonne force de la nature, le Créateur.

Le Créateur a créé la force opposée, l’égoïsme. Afin d’équilibrer l’ego, nous devons découvrir le Créateur et L’attirer.

Nous existerons alors entre l’égoïsme et le Créateur. Nous commencerons à voir le monde d’un bout à l’autre ; tout deviendra absolument clair pour nous. Et tout sera bien, équilibré et parfait.

Extrait de KabTV, « Les Fondamentaux de la Kabbale » du 10/05/2020

Que faire lorsque tout m’est indifférent ?

laitman_530Question : Je ressens constamment que tout vient du Créateur et je regarde tout de manière positive. Mais parfois, je suis rempli d’une sorte de vide et d’indifférence envers toute chose. Que devrais-je faire dans cet état ?

Réponse : Dans de tels états, il est préférable d’être parmi des amis qui eux aussi cherchent et progressent. En étant à côté d’eux, vous essayez d’être influencé par leur désir ardent d’atteindre le but. En principe, le groupe doit s’assurer qu’il avance tout le temps et permettre ainsi à chacun des amis de tomber entre les mains du groupe, et de commencer immédiatement à s’élever.

Extrait de KabTV, « Les Fondamentaux de la Kabbale » du 24/11/2019