Le Chabbat

Dr. Michael LaitmanQuestion : Pourquoi la question du Chabbat survient dans la Parachat HaShavoua (portion hebdomadaire de la Torah), “Après la Mort”, après la description du bouc qui est envoyé dans le désert et l’autre bouc qui est offert en sacrifice ? Après tout, cela a déjà été mentionné dans l’exode d’Égypte.

Réponse : A première vue, la référence au Chabbat semble superflu et inutile. Mais le fait est que toutes les actions que nous effectuons sont uniquement dans le but de nous amener à l’état de la fin de la correction, que l’on appelle Chabbat. Le Chabbat symbolise la fin de tout le travail lorsque tout est corrigé et qu’il n’y a plus besoin de faire quelque chose. Ainsi, les états qui sont progressivement corrigés sont ajoutés aux états préalablement corrigés et ils s’accumulent dans un compte général, qui est finalement exprimé dans l’état du Chabbat.
Mais après chaque action, chaque niveau finit également dans le même état, car si on me donne 20 kilos de désirs afin de les corriger en amour et en don sans réserve, et si j’arrive à la fin de la correction de cette partie, j’entre dans un état ​​temporaire du Chabbat. Lorsque je corrige entièrement mon âme, j’atteins l’état final du Grand Chabbat.

De KabTV, “Les Secrets du Livre Éternel” du 06/03/14

Le groupe est une unité spirituelle

congrès, groupeQuestion: Nous effectuerons le travail en groupes de dix au prochain congrès de Saint-Pétersbourg. Est-ce qu’un groupe de dix-doit être tout le temps ensemble, y compris les repas, les réunions des amis, les ateliers et les leçons?

Réponse: Je ne vois pas d’intérêt de se promener en groupes de dix se tenant la main.

Un groupe de dix est considéré comme une unité entière spirituelle. En hébreu, cela s’appelle un Minyan. Il est une condition: vous ne pouvez pas prier si vous ne vous assemblez pas dans un groupe de dix. Cela signifie que vous ne pouvez pas appeler le Créateur si vous n’êtes pas dans un groupe de dix. Par conséquent, les groupes de dix sont indispensables dans tous nos événements.

Au cours des réunions des amis tout le monde est présent: les hommes dans un cercle à l’intérieur et les femmes à l’extérieur. Nous devons souligner constamment que nous sommes avec l’ensemble de l’humanité, avec l’ensemble du groupe dans le monde.

Les groupes de dix n’ont pas à montrer leur individualisme excessif. Leur rôle principal est de cultiver l’intention: Nous sommes réunis ici afin de fusionner en un seul, de sorte que les unités identiques à la nôtre vont se connecter en une seule unité énorme qui est égale au Créateur.

Un groupe de dix est ce que vous soulève au niveau suivant; il s’agit d’un dérivé. Ceux qui ont étudié les mathématiques supérieures savent que la décomposition d’un dérivé est bouleversante et la mort. Si un groupe de dix se décompose, vous ne pouvez pas vous élever au prochain niveau.

Par conséquent, nous devons faire tout notre possible pour que les groupes de dix restent ensemble même lors de l’exécution des fonctions différentes dans la cuisine ou tout autre service. Ceci est important.

De la Préparation au congrès de St Pétersbourg, 09/09/14

L’envol de l’âme

Dr. Michael LaitmanQuestion : Nous savons qu’une action spirituelle se réalise par l’intention. Comment devrions-nous aborder correctement la performance de la musique des mondes supérieurs afin d’atteindre le but dans les plus brefs délais possible, afin que, ensemble avec cela, nous continuions d’avancer spirituellement ?

Réponse : Je pense que la chose principale est la guidance constante de la providence supérieure avec la joie.

Il y a 20 ans environ, j’ai mené une expérience dans une maison de retraite, et j’ai donné les musiques de “Qui est le Secret de la Vie” aux résidents là-bas. Ensuite, j’ai mené une enquête. Les personnes de plus de 65 ans m’ont dit qu’elles avaient pleuré quand elles ont écouté la musique.

Je les comprends. Tout d’abord, une personne âgée qui écoute cette chanson plonge immédiatement dans ses souvenirs et la vie qu’elle a vécue, mais ces expériences sont fondamentalement différentes de ce que ce genre de musique devrait transmettre.

Il est question de la joie, de la Lumière supérieure, d’un état très clair. C’est un sentiment de crainte mêlée d’admiration, d’inspiration, une ascension et un envol de l’âme ! Elle nage dans la Lumière blanche, et un tel état ​​glorieux s’incarne dans notre monde lorsque la mariée se revêt d’une robe blanche.

Par conséquent, la chose principale est d’au moins comprendre et ressentir autant que possible ce qu’est la musique en se concentrant sur la joie et en essayant de ressembler à la personne qui l’a écrite. C’est parce qu’elle l’a écrite de par son atteinte des mondes supérieurs, l’état supérieur, et la force supérieure. Là, on découvre uniquement la joie de l’atteinte éternelle, la plénitude et l’harmonie qui provoque et remplit tout !

Nous devrions essayer de nous détacher de notre ego, de ce qu’il fait avec nous dans notre monde, de sa déformation, et en nous élevant au-dessus de l’ego, nous devrions essayer de vivre dans une dimension de l’amour totalement différente, le don sans réserve, et une bonne connexion mutuelle. Alors, les mélodies des mondes spirituels se ressentiraient d’une manière totalement différente.

Il s’agit d’une petite révélation pour chaque étudiant. Je pense que s’il se souvient constamment de cela, il sera en mesure de commencer à ressentir le monde spirituel sans étudier autre chose que l’ensemble de l’énorme méthode de l’atteinte des mondes spirituels que le Baal HaSoulam a écrit. Il n’y a pas besoin de mots ! Si une personne s’ouvre à ces sons et à leurs sources internes, elle commencera à tout comprendre.

De KabTV, “Conversations avec Michael Laitman” du 09/02/14

A la place du mariage civil

Dr. Michael LaitmanCommentaire : Il semble que notre prochain niveau soit au service des gens. Il y a par exemple tellement de gens solitaires que cela est vraiment terrible. Mais malgré le fait qu’il y ait beaucoup de sites de rencontres en ligne, cela n’entraîne pas les gens à fonder une famille. Ayant accumulé beaucoup d’expérience en travaillant dans les cercles, je vois l’image exacte de la façon de parler de ce problème avec les gens et comment leur enseigner.

Réponse : Je ne pense pas que rassembler les gens et les aider à fonder une famille soit la solution au problème. Nous sommes dans une phase de l’histoire humaine où les gens ne peuvent pas se voir eux-mêmes connectés à une famille. Ils se lient rapidement, ont des enfants, et commencent à le regretter : “Qu’avons-nous fait ?! Cela nous limite beaucoup, c’est étouffant !”

Je commence à mieux les comprendre ces derniers temps. Ce qui les étouffe, c’est l’ego qui a évolué à sa taille maximale. Nous devons accéder à la nécessité d’avoir une famille, de sorte que cela fera partie de notre récipient spirituel (Kli). C’est seulement alors que nous pourrons parler de mariage. Sinon, ça ne mènera à rien.

Plus nous avançons, plus nous verrons cette situation. Ainsi les gens vont fonder une famille uniquement s’ils peuvent être sûrs que ce soit leur chemin d’élévation et non parce qu’ils ont soudainement été inspirés dans le groupe ou dans un certain atelier. C’est seulement quand ils atteignent un certain état ​​spirituel et grandissent spirituellement qu’ils comprendront la signification d’une famille.

L’idée du mariage civil disparaîtra pratiquement et à la place il y aura des familles spirituelles. C’est la nécessité de créer une cellule familiale qui deviendra la raison de fonder une famille.

Du congrès de Sotchi, Leçon n°1 du 24/08/14

Qu’est-ce que l’égalité ?

Dr. Michael LaitmanQuestion : Qu’est-ce que l’égalité ? Une personne naît, vient en ce monde, et tout ce qu’elle voit, tout est absolument divisé et séparé, commençant avec ce qu’elle ressent intérieurement et se terminant par ce qu’elle voit à l’extérieur. Mais en dépit de tout cela, pour les individus, il y a un désir particulier pour l’égalité. D’où cela vient-il ?

Réponse : Toutes nos caractéristiques, observations, situations et lois viennent d’un seul état, un état d’unité, l’état de l’analogique, d’un système intégral dans lequel nous nous trouvons.

Le système intégral est construit sur ​​le principe de notre entière dépendance les uns à l’égard des autres. Cela signifie que nous sommes tous absolument égaux. Peut-être que pour l’un, certains paramètres sont mille fois plus grands que pour un autre, mais si le système est complètement connecté, alors pour cette grande personne, sa grandeur en quelque sorte dépend d’une personne très petite. En effet, l’ensemble du système est intégral, et si un genre de perturbation minimale se produit à l’intérieur, il échoue complètement ! C’est le principe de l’égalité.

Ce principe ne repose pas sur qui vous étiez et qui j’étais depuis le début. Il est basé sur ce que nous devons atteindre pour amener le système à un état intégral sous notre influence. En d’autres termes, la nature a créé un système intégral et nous a créé complètement à l’opposé de cet état.

Notre rôle est d’atteindre l’état idéal, sans connexion avec qui parmi nous est formidable, petit, sage, stupide, faible ou fort. Chacun de nous doit atteindre la dépendance mutuelle les uns avec les autres. Dans ce cas uniquement, nous nous découvrirons nous-mêmes pour être complètement égaux.

Tout est dérivé du principe de l’unité du système dans son état initial et final. Et nous, au milieu, nous devons l’amener à son idéal planifié grâce à nos efforts. De là dérivent toutes les lois de la coopération mutuelle dans un groupe, dans un collectif, dans une société, dans l’humanité.

De KabTV, “Une Discussion sur la Méthode Intégrale” du 07/09/14

D’où venons-nous?

Dr. Michael LaitmanIl est écrit (Avot 3.1) « Sache d’où tu viens, où tu vas et devant qui tu rendras des comptes ». Comme nous le savons, le peuple d’Israël vient de l’ancienne Babylone. Il y a 4000 ans, vivait une grande civilisation prospère qui a jeté les bases du développement économique et social, faisant que les gens étaient interconnectés, avec un même destin, une histoire commune.

Le problème n’était pas la dépendance mutuelle qui s’était créée entre eux, mais avec l’essor naissant, ils ont commencé à se séparer, la compétition est née dans la société. Toutes sortes de croyances ont prospéré pour apporter une solution à cette incohérence à laquelle ils faisaient face pour la première fois avec tant de vigueur. Les babyloniens ont bien compris les avantages du progrès, mais ne savaient pas comment maintenir une vie harmonieuse, cette épisode est relaté dans la Bible par la construction de la tour de Babel (Genèse 11).

L’histoire recommence ?

Dr. Michael LaitmanAujourd’hui l’humanité se retrouve dans la même situation que celle de l’ancienne Babylone – une situation dans laquelle nous sommes tous interconnectés, mais en même temps divisés par notre ego. L’histoire se répète.

Donc, le temps est venu d’appliquer la méthode d’Abraham – unir toutes les parties de l’humanité harmonieusement.

Et si nous, le peuple d’Israël, ne le faisons pas nous-mêmes – nous serons amenés à le faire par la force car c’est notre rôle et mission d’être la lumière pour les nations. Tant que nous ne la réalisons pas, nous vivrons toutes sortes d’évènements désagréables en Israël et dans le monde, tel que l’antisémitisme.

« Le juif, c’est le symbole de l’éternité, celui qu’on a jamais réussi à détruire, ni les bains de sang, ni les tortures, ni le feu, ni l’épée de l’inquisition n’ont pu l’annihiler, c’est celui qui a conservé si longtemps le message prophétique et l’a transmis à toute l’humanité. Un tel peuple ne pourra jamais disparaitre, le juif est éternel, il est la manifestation de l’éternité ». Léon Tolstoï.

Les racines de l’antisémitisme

Dr. Michael LaitmanEn France, la haine du juif n’est pas nouvelle, dès le Moyen-Age, les persécutions ont commencé, peu importe la contribution des juifs aux développements économique, social, scientifique. L’affaire Dreyfus a profondément marqué la France, par une injustice commise en toute légalité : l’accusation de trahison d’un officier de l’armée parce qu’il était juif. Sa réhabilitation a prise des années, le « J’accuse » de Zola n’a pas aidé à l’époque. Après l’horreur de la deuxième guerre mondiale, on aurait pu penser que l’antisémitisme ne referait plus surface, or ce n’est pas le cas, il revient à un niveau mondial, les juifs sont accusés et visés de toutes parts dans le monde entier, même par des pays où ne résident pas des juifs (en Corée). Les nations accusent les Juifs d’être la source de tous leurs problèmes. En cela, elles admettent le fait qu’elles dépendent des Juifs.

Et c’est vrai: les Juifs sont porteurs de la sagesse de la Kabbale, la Sagesse de l’union, de la méthode comment sortir de la crise. Mais le Peuple d’Israël ne se rend même pas compte qu’il détient la clef du bonheur du monde entier et que cette ignorance est l’origine de l’antisémitisme.

Sans le savoir, les peuples du monde poussent les Juifs à découvrir cette méthode. Ils ressentent que c’est précisément cela qui leur manque. Seule cette connaissance peut élever le monde au bonheur général.

D’où viens-tu peuple d’Israël?

Dr. Michael LaitmanNous avons toujours eu à faire face à des problèmes, des menaces, pourtant cette année est différente. L’opération « bordure protectrice » a profondément changé l’opinion en Israël, certes un cessez le feu a été signé, mais la vague de solidarité qui est apparue est sans précédent et nous a tous marqué et ravi, confirmant le fait que ce n’est qu’ensemble, en s’unissant que le Peuple d’Israël est fort et vit. Néanmoins  l’opinion des nations à l’égard d’Israël a fait que l’antisémitisme a resurgi avec virulence en Europe et aux Etats-Unis. Pourquoi toute cette haine ? Pourquoi semble-t-elle inévitable et se répète constamment ?

Nos grands-parents et parents en ont souffert lors de la deuxième guerre mondiale, lors de la guerre d’Algérie, lorsqu’ils ont dû quitté le Maroc, l’Egypte, la Tunisie. Beaucoup pensent que cela ne se reproduira plus car l’Etat d’Israël existe, que l’horreur que le monde a découvert en 1944-45 ne se répétera pas, que les pays démocratiques ne laisseront pas l’extrémisme vaincre et pourtant que montrent les résultats des élections dans les pays d’Europe ? La résurgence du nationalisme, des partis d’extrême droite qui n’ont plus honte de manifester et d’affirmer tout haut leurs prétentions. Les juifs sont responsables, coupables, en deux mots : la haine du juif.

Les récents évènements en France, en Allemagne m’ont poussé à écrire cette brochure. J’ai tenté d’apporter une réponse aux questions auxquelles le Peuple d’Israël doit faire face ainsi que tout juif dans le monde et de proposer la solution que nous devons tous appliquer, nous les juifs du monde entier où que nous soyons.

J’espère que cette brochure aidera quiconque la lira, qu’elle vous apportera une explication, certes succincte de notre situation. Pour plus d’explications vous êtes invités à visiter le site.

Am Israël Hay !

Rav Michaël Laitman

Sur le chemin de l’illumination

Dr. Michael LaitmanQuestion : Il est dit : “Achète la foi du Rav (Enseignant) et suis-le. Et tu pries pour avoir l’esprit comme le Rav le fait. C’est ainsi que la spiritualité s’achète.” Qu’est-ce que cela signifie ?

Réponse : La croyance dans l’enseignant, c’est croire en ce qu’il dit et c’est exécuter ses recommandations sans questions.

Tout ce que je dis, je le dis pour vous. Celui qui écoute et l’accepte avance.

Je n’ai pas de revendications envers ceux qui refusent de m’écouter ; c’est leur propre affaire. Mais si vous voulez être lié à moi et me suivre, vous devez écouter ce que je dis.

Parce que sur le chemin spirituel, vos yeux seront toujours fermés, vous me suivrez tout le temps. Ils s’ouvriront quand vous monterez sur votre prochain degré, et vous vous élèverez à votre degré suivant de nouveau avec les yeux fermés. C’est ce qu’on appelle “la foi au-dessus de la raison”.

Du congrès de Sotchi, Leçon n°4