La coexistence peut-elle naître des cendres de la haine ?

400px-Michael_Laitman_Teaching-mediumLien vers l’article :
http://frblogs.timesofisrael.com/la-coexistence-peut-elle-naitre-des-cendres-de-la-haine/

La fin du libéralisme tel que nous le connaissons

400px-Michael_Laitman_Teaching-mediumLien vers l’article :
http://frblogs.timesofisrael.com/la-fin-du-liberalisme-tel-que-nous-le-connaissons/

Trump, Brexit, terrorisme, et le chaînon caché qui les lie

Trump, Brexit, terrorisme, et le chaînon caché qui les lie

L’histoire de l’exploitation et pourquoi il faut que cela cesse

128 Lien vers l’article :
http://unitingeurope.blogactiv.eu/2016/12/14/lhistoire-de-lexploitation-et-pourquoi-il-faut-que-cela-cesse/

L’argent gratuit ! Il peut sauver le monde ou le détruire

L’argent gratuit ! Il peut sauver le monde ou le détruire

Dans son effort pour éradiquer l’antisémitisme, Theresa May a besoin de nous

Dans son effort pour éradiquer l’antisémitisme, Theresa May a besoin de nous

Pourquoi le Revenu de Base Universel ne peut fonctionner tel quel

128Lien vers l’article :
http://unitingeurope.blogactiv.eu/2016/12/18/pourquoi-le-revenu-de-base-universel-ne-peut-fonctionner-tel-quel/

Les incendies en Israël

Commentaire : En Israël, il y a une catastrophe naturelle, des incendies ont détruits des forêts, des champs et de vastes zones.

Mon commentaire : Cela se produit en raison de causes naturelles ainsi que par l’activité terroriste. Il y a une énorme sécheresse dans la plupart des régions ; les champs de végétation sèche devraient être brûlés intentionnellement à l’avance, car ils pourraient s’embraser comme de la poudre à canon. Il n’y a pas assez d’endroits où l’eau s’est accumulée qui pourrait être utilisée pour éteindre un feu immédiatement. Les zones ne sont pas prêtes. Contrairement aux Arabes, les Juifs aiment s’entourer d’arbres. Par conséquent, les villes sont pleines de végétation sèche avec des branches et des épines sèches qui peuvent s’enflammer très rapidement et transporter le feu avec une vitesse terrible. Tout cela doit être pris en compte et traité.

La sagesse de la Kabbale dit que tant que nous ne serons pas connectés avec une bonne connexion entre nous, nous devrons investir des efforts et prendre de nombreuses mesures pour prévenir des catastrophes de ce genre.

Une personne ne peut pas opérer dans la bonne direction à cent pour cent. Mais elle doit au moins le faire dans une mesure particulière. Malheureusement, nous n’agissons pas dans la bonne direction, ni dans le domaine de l’économie, ni dans le domaine politique, et surtout pas dans la structure de la société.

Mais nous n’avons pas le choix ; c’est une loi de la nature ! Il nous appartient de comprendre que tant que nous ne sommes pas semblables à la nature et que nous ne respectons pas ses lois principales, elle nous sera révélée négativement, elle nous « conduira » de toutes sortes de manières « vers le bonheur par le bâton ».

Si nous commençons à nous rapprocher les uns des autres selon les conditions qui nous ont été données, rien de mauvais ne se produira. Nous n’aurions peur de personne. Personne ne pourrait se tourner vers nous avec un gros mot, avec une épée ou avec une mitraillette. Le problème réside uniquement dans les relations entre nous.

Si nous ne le faisons pas, tout brûlera.

Nous devons donc repenser la façon dont nous pouvons créer un avenir sûr pour nous-mêmes et ne pas incendier notre propre maison.

Extrait de KabTV, « L’Actualité avec Michaël Laitman » du 23/11/2016

Chaque personne a-t-elle un point dans le cœur ?

Question : Chaque personne a-t-elle un point dans le cœur ?

Réponse :
 Oui, mais il y a des gens dont le point dans le cœur ne sera pas révélé en eux durant 200 ans, et il y a ceux en qui il s’est déjà révélé aujourd’hui.

Nous ne savons pas quand le point dans le cœur se révèlera dans une personne, donc nous diffusons la sagesse de la Kabbale sans coercition, sans aucune pression. Quelqu’un qui le veut, quelqu’un à qui cette méthode parle, viendra apprendre.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 28/08/2016

Recevoir dans le but de donner sans réserve

Question : Je suis une personne normale et je veux seulement recevoir pour moi-même. Que signifie « la réception pour donner » ?

Réponse : En effet, une personne normale ne reçoit que pour elle-même. Mais la sagesse de la Kabbale dit qu’à la suite de notre développement évolutif, le fait de recevoir pour son propre bien ne fonctionne plus.

De nos jours, le monde est dans un tel état que recevoir simplement pour soi-même n’est plus possible parce que nous sommes devenus complets. Nous comprenons que lorsque nous nous détériorons au niveau de la « bête », nous nous volons nous-mêmes.

Nous ne pouvons pas atteindre le sens de la vie qui se trouve en dehors des limites de notre existence physique.

Dans cette vie, nous jouons avec toutes sortes de « jouets » technologiques, avec la mode et toutes les choses que la société humaine produit pour remplir son existence d’une manière ou d’une autre, mais en fait elle est complètement vide. Si une personne devait calculer la quantité de plaisir qu’elle a reçue dans la vie par rapport à l’énergie, à la force et à la souffrance qu’elle a dépensées pour eux, elle se rendrait bien sûr compte qu’il aurait été préférable de ne pas vivre.

Nous devons comprendre que dans la vie il y a des calculs complètement différents, selon lesquels nous n’avons pas été créés pour vivre contre notre désir. Si nous découvrons son sens, nous verrons que nous pouvons même être heureux dans cette vie et vivre aussi à l’infini en dehors de ses limites.

La méthode pour atteindre ce bonheur est appelée la sagesse de la Kabbale, la sagesse de la façon d’atteindre le vrai plaisir, non seulement depuis notre vie temporaire terrestre, aussi longtemps que notre corps existe, mais aussi au-delà du corps, dans la vie éternelle, que nous pouvons atteindre tandis que nous sommes encore dans ce monde. C’est ce que l’on appelle recevoir dans le but de donner sans réserve. Dans cet état, je continue d’exister en dehors de mon corps.

Extrait de KabTV, « L’Actualité avec Michaël Laitman » le 09/11/2016