Aimer, pardonner et comprendre

congrès, groupeQuestion : Pendant le congrès, nous avons appris à nous ressentir les uns les autres d’une meilleure façon, pour sentir les désirs des amis. Dans le même temps, notre sensibilité envers toutes les autres personnes que nous rencontrons dans la vie quotidienne est devenue plus aiguë aussi.

Réponse : Cela devient tout simplement de plus en plus claire qui ils sont. Après tout, quand on regarde les petits enfants, nous les comprenons. De même, en ce moment, quand nous regardons les masses, nous comprenons ce qu’ils sont réellement : rien, essentiellement des enfants.

Question : Qu’est-ce qui devrait se produire à l’intérieur de nous lorsque nous allons parmi eux pour diffuser ?

Réponse : Rien. Aimez, pardonnez et comprenez-les. Ce sont des gens ordinaires avec toutes leurs faiblesses, leurs pensées et leurs désirs, tout ce qui a été instillé en eux par le programme de la nature. De quelle autre manière pourriez-vous vous comporter avec eux ? La nature les fait fonctionner intérieurement et comme des poupées mécaniques, ils sont en train d’exécuter leur programme.

Ainsi, votre travail consiste à les traiter calmement et fermement, de la même manière qu’ils se traitent les uns les autres, à l’exception d’une manière bienveillante.

Question : Tout en conservant une connexion avec le groupe et le Créateur ?

Réponse : Le groupe et le Créateur, c’est quelque chose de complètement différent. Cela appartient au monde supérieur, alors que 99 % de la population appartient au monde animal. Donc, interagissez avec eux à ce niveau.

Question : Mais quand vous voyez que la majorité des gens souffrent, cela crée un sentiment de culpabilité et de responsabilité envers eux.

Réponse : Le sentiment de responsabilité surgit parce que nous pouvons, grâce à notre degré spirituel, améliorer leur condition, et s’il y a un sentiment de culpabilité, cela signifie que nous blâmons le Créateur

Un salaire spirituel

Dr. Michael LaitmanQuestion: Vous êtes malade, mais vous continuez à donner des leçons pendant trois heures. Comment faites-vous ? Quand j’ai de la fièvre, je reste à la maison et je n’assiste pas aux cours.

Réponse: Mais vous allez travailler?

Commentaire: Quand j’ai de la fièvre, je ne peux pas bouger .

Réponse: Et si dans ce cas on va vous renvoyer et votre famille restera sans revenu ? Vous voyez c’est déjà une question: comment pouvez-vous rester à la maison ?

Et moi – j’ai la même question. Après tout, moi aussi je travaille et je reçois mon salaire – un salaire spirituel. On me paie avec la possibilité de donner sans réserve, c’est pour cela que je me réveille pour la leçon. En fin de compte, un homme fait le calcul : qu’est-ce qui est le plus important pour lui? Et agit en conséquence …

De la leçon sur «Introduction au Livre du Zohar ” 20/02/2014

Il n’ya pas deux amours qui soient identiques

Dr. Michael LaitmanQuestion: Comment  l’amour change d’étape en étape ? Quels sont les types d’amour ?

Réponse: Ce qui est considéré comme de l’amour dans notre monde n’est pas considéré comme de l’amour dans la Kabbale.

L’amour terrestre est narcissisme. Tous nos émotions entrent en lui, et l’amour dont parle la sagesse de la Kabbale est déjà l’amour en lui-même, car peu importe la négativité que nous ressentons dans notre ego vers la source de l’amour, nous l’aimons en dépit de ce sentiment .

Ce n’est pas du masochisme. Au contraire, c’est la suppression de l’ego en opposition à ce qui est possible d’aimer et si ce n’est pas ” en opposition “, alors cela veut dire que nous nous aimons notre ego.

Par conséquent, tous les types de terre d’amour envers un enfant, un mari envers son épouse , peu importe vers qui ou quoi, tout cela est du narcissisme.

De cette manière, le détachement de l’amour terrestre a lieu sur toute la longueur de l’ensemble des 125 niveaux et seulement dans la mesure où nous rejetons notre ego, il sera possible à ce degré d’atteindre une caractéristique neutre, après cela la caractéristique du don, et après cela la caractéristique de l’amour, qui est de recevoir pour donner et c’est ainsi qu’ il est à tous les niveaux.

En d’autres termes , nous faisons d’abord une restriction ( Tsimtsoum ) sur chaque niveau en fermant notre ego et après, nous atteignons les étapes de fécondaiton ( Ibour ) , l’allaitement maternel ( Yenika ) et un grand état ​​( Mochin ).

 

Vers l’humain qui est en moi

Dr. Michael LaitmanQuestion: Comment puis-je m’annuler devant le groupe?

Réponse: Il est très difficile de le faire, c’est presque impossible. Vous devez fermer les yeux et vous mettre sous l’influence du groupe et essayer physiquement, moralement, psychologiquement et spirituellement de vous annuler dans l’environnement. Ce n’est que comme ça!

Soumettez-vous  et abaissez vous et acceptez les comme ils sont. Si tel est le groupe vers lequel j’ai été conduit et que je m’annule devant lui, alors j’atteins ma restriction.

Par conséquent, il est plus important à chaque moment donné de vous organiser intérieurement, et de préciser: «Vers où sont mes pensées, pouvoirs et désirs, tout ce qui est dans une personne?”

Faites en permanence un balayage intérieur de votre image, je me décris qui je suis en ce moment, une bête ou quelque chose de proche de l’image de l’homme. Malheureusement, je découvre toujours que je suis une bête. Toutefois, après cela, le mouvement se produit, même minime, dans le sens de l’humain en moi.

Reconnaissant de ressentir la honte

Dr. Michael LaitmanQuestion: Comment notre travail élimine la honte de recevoir ?

Réponse: Notre travail enlève et élimine la honte car je m’efforce d’essayer d’établir ma relation avec le Créateur , avec le bon et bienveillant, au-dessus. Je suis reconnaissant de la honte qui me permet d’établir et d’atteindre l’adhésion au Créateur au-dessus d’elle . Donc je justifie le sentiment de honte, le respecte et je suis reconnaissant du fait qu’il soit apparu en moi.

C’est en fait la façon dont les qualités humaines me sont révélées. Bien qu’il soit encore un être humain corrompu, ce n’est plus un animal mais la partie postérieure du niveau suivant, du Partsouf droit supérieur, avec qui je peux travailler. Par conséquent, j’embrasse le bâton qui m’a frappé et je me réjouis de la honte et des frictions qui se posent entre moi et le Créateur. 

Tous les conflits et les désaccords entre le bien et le bienveillant et il n’y a rien hormis Lui et moi-même et l’atteinte et la compréhension de l’écart entre nous est appelé honte. Je suis donc heureux d’avoir honte !

Il y a des états dans lesquels une personne tente d’éliminer son sentiment de l’espace et son inadaptation au Créateur et essaie tout simplement de l’effacer. Mais je veux établir mon attitude envers l’hôte au-dessus de cette honte et je le remercie de me montrer où je suis pas comme Lui , différent de Lui , loin de Ses attributs.

De Préparation au cours quotidien de Kabbale 17/02/14

Vous ne le confondrez pas avec quoi que ce soit.

Dr. Michael LaitmanQuestion: Comment une personne peut-elle être sûre qu’elle a vraiment atteint le premier niveau spirituel de Nefesh De Keodusha et que son esprit ne la trompe pas?

Réponse: Lorsque vous arrivez à cet état, vous le comprendrez tout de suite. Vous ne le confondrez pas avec quoi que ce soit.

Cela signifie que vous verrez à quel point vous êtes détachés de toutes les pensées sur vous-mêmes. C’est un attribut étonnant quand votre «moi», qui dans le passé était si pénible et collant, disparaît soudainement et cesse d’exister.

Vous vous élevez au-dessus du champ de gravité comme une fusée ou un missile, et c’est tout, le calme. Il n’y a pas de haut ni de bas, rien. Il n’y a aucune force de gravité. Mais c’est seulement à ce stade et puis vous devez continuer à avancer.

S’élever au-dessus de la raison

Dr. Michael LaitmanLa Torah, “Exode” (Ki Tissa), 32:2 : Aaron leur dit : “Retirez les anneaux d’or qui sont aux oreilles de vos femmes, de vos fils et de vos filles et amenez-les [les boucles d'oreilles] à moi.”

Cela revient à dire que toutes les caractéristiques internes et les sens d’une personne qui aide son avancement : voir, entendre, sentir, goûter, toucher, reçoivent maintenant des tendances et des directions égoïstes. Mais une personne ne comprend pas et ne ressent pas qu’elle va dans une direction opposée.

En cela, elle sent un besoin aigu de soutien, elle s’appuie sur ce qu’elle a sous la main, sa raison. Elle n’a rien de plus que cela. Il existe des désirs et leurs remplissages. Le remplissage par la connaissance et la raison est la plus haute réalisation après la nourriture, le sexe, la famille, la richesse et le contrôle.

Le remplissage par la connaissance nous donne une sensation de maîtrise sur quelque chose de très important, un sentiment de contrôle. Alors que dans le travail spirituel, nous devons aller de l’avant, l’acquisition d’un nouveau raisonnement plus élevé remplaçant la connaissance matérielle avec le don sans réserve et l’amour, ce qui signifie avancer contrairement à la raison.

S’élever au-dessus de la raison arrive quand je vois que, selon mon raisonnement, ma compréhension égoïste, je dois faire précisément ce pas, mais je fais encore un calcul complètement différent, mais pas contre la raison, car je ne vais pas à l’encontre de la raison, mais plutôt au-dessus de la raison. Il est très important de sentir ce que signifie “au-dessus”. Parfois, nous disons “contraire à la raison”, mais nous ne voulons pas dire annuler la raison, mais s’élever au-dessus.

En annulant la raison et ne la prenant pas en compte du tout, je semble l’annuler. Alors qu’ici je me trouve avec mon ancien raisonnement et pour monter au prochain raisonnement élevé, je dois le faire grâce à une méthode de la foi sans cesse croissante, du don sans réserve et de l’amour croissant, sans aucune base égoïste, contrairement à mon appel égoïste interne. Dans ce cas, pour nous la base de l’avancement devient la règle générale : “Et tu aimeras ton prochain comme toi-même.”

De KabTV, “Les Secrets du livre Éternel” du 09/09/13

De quoi avez-vous honte?

Dr. Michael LaitmanQuestion: Quand je suis dans un groupe, je sens une sorte de sentiment de honte et j’essaye de comprendre ce que mon ego veut me dire . Mais ce n’est pas la honte à l’égard du Créateur, mais vis à vis du monde physique ?

Réponse: Dites-moi, de quoi dois-je avoir honte dans ce monde ? Est-ce parce que je suis une bête normale ? Même si les défauts bestiaux anormaux existent en moi, ce n’est pas moi non plus . De quoi faut-il avoir honte ? Je veux voler ? Oui. Je tiens à pécher ? Oui. Pourtant, ce n’est pas une raison d’avoir honte ! Ce sont des caractéristiques humaines normales et ce n’est même pas nécessaire d’y penser.

La honte ne peut être que de cela :  je ne peux pas approcher le Créateur et je rabaisse les possibilités qu’Il me donne. Un sentiment comme ceci apparaît seulement à l’égard d’un hôte qui honore un invité et que ce dernier commence à avoir honte. Mais cela n’arrive qu’aux niveaux les plus élevés. Et il est également dit que la honte n’est seulement que pour les âmes élevées. Par conséquent , la honte ne doit être que parce que je  n’utilise pas les occasions qui me sont données d’en haut

En chemin, les problèmes nous aident

Dr. Michael LaitmanQuestion: Dois- je m’annuler seulement devant mon groupe ou devant n’importe quelle situation dans la vie?

Réponse: S’annuler se produit uniquement dans mon groupe à travers lequel je vois une situation dans ma vie. Après tout, depuis que je suis entré dans le travail spirituel , je n’ai qu’un seul but en face de moi : m’accrocher à mes amis dans le groupe.

Je perçois et évalue toutes les situations dans ma vie par le groupe : Combien mes problèmes m’aident en m’empêchant de m’inclure dans le groupe et de m’annuler devant le groupe ! Je ne regarde que cette chose. Toutes les situations dans ma vie, les problèmes dans la famille, au travail, ou avec ma santé, je les perçois comme des obstacles sur mon chemin en vue de la connexion aux autres dans la forme parfaite et qui révéle le Créateur entre nous. C’est notre but ultime.

J’évalue tout seulement dans cette perspective. Ensuite, je peux envisager cette image de la vie correctement. Je comprends que tout vient du Créateur qui peint mon monde entier de telle manière.

De la préparation au cours quotidien de Kabbale 16/02/14

Le moteur s’arrête s’il ne fonctionne pas

Dr. Michael LaitmanQuestion: Vous avez dit qu’il nous manque quelques millions de personnes qui se connectent à nous . Mais de quoi manquons-nous exactement? : leurs défauts ou nos propres efforts pour créer un utérus spirituel et le fœtus ?

Réponse: La question est de savoir pourquoi nous voulons naitre et atteindre la maturité dans le monde spirituel ? Pourquoi voulons-nous ressembler au Créateur ? Le Créateur est le donneur, l’amant, le porteur de la vie ! De quelle façon pourrions-nous être comme lui ? Où et à qui pouvons-nous exprimer notre don ?

De quelle manière pouvons-nous prouver que nous voulons être comme Lui ? C’est seulement dans nos relations avec la communauté externe. C’est parce que nous n’avons pas de manque à élever au Créateur si nous ne travaillons pas avec la communauté externe. Grâce à un travail avec les amis, nous ne pouvons pas atteindre un état de Bina, Hessed Hafetz. Nous avons apparemment créé une sorte de moteur, mais ce n’est pas clair que faire avec, quel usage en faire ?

Il n’ya pas de travail pour ce moteur et nous restons donc sans mouvement au niveau minéral. Nous avons corrigé notre groupe, nous faisons taire le moteur et tout est fait. Il est même impossible de terminer la correction de notre groupe si dès le début nous ne le préparons pas pour quel usage en faire. De même, nous devons aussi être dans la diffusion parce que sinon il est impossible d’être comme le Créateur. Nous devons être comme le Créateur vers le grand public.

De la 4e partie du cours quotidien de Kabbale 12/02/14 , Écrits du Baal HaSoulam