Les stades du développement humain

laitman_232_04Question : Le niveau spirituel est au-dessus du niveau humain, et dans le but d’y aller, on doit amener nos caractéristiques internes de la réception à un état de don sans réserve. Quel est le niveau qui est sous le niveau du minéral, et comment pouvons-nous faire attention à lui, le ressentir à l’intérieur de nous ?

Réponse :
Sous le niveau minéral spirituel se trouve toujours le même niveau dans lequel vous êtes maintenant, la bête, ce qui signifie la perception à travers votre corps bestial seul.

Matériel et spirituel

Dr. Michael LaitmanQuestion : Selon la sagesse de la Kabbale, lorsque nous utilisons le mot « matériel » nous nous référons au désir de recevoir, et lorsque nous utilisons le mot « spirituel », nous nous référons au désir de donner sans réserve. Cela fait partie du monde intérieur d’une personne, de ses sensations.

Alors, quel est notre monde physique ? Sont-ce les montagnes, les planètes, le ciel, les plantes, et ainsi de suite ? Ces choses sont-elles liées à la réception et au don sans réserve, ou pas du tout ?

Réponse :
C’est ce que nous ressentons dans nos attributs corporels (les désirs) qui ne peuvent pas être corrigés par nos cinq sens (qui sont parallèles aux cinq Sefirot de l’âme). Regardez sous « La Perception de la Réalité » dans ce blog.

Se plaindre des ténèbres alors qu’il y a une Lumière Infinie

laitman_528_01Question : Comment dois-je considérer le groupe : dois-je penser que tout le monde comprend déjà tout et qu’ils attendent seulement ma correction, ou devrais-je penser que chacun de nous se trouve dans un seul bateau, avec un seul désir ?

Réponse :
Nous sommes ensemble de quelque manière que vous le regardiez. D’une part, il s’agit d’un groupe important et très avancé à la hauteur de la réparation finale; d’autre part, c’est un groupe qui attend de moi, tandis que je le retiens pour ne pas le laisser monter ! Troisièmement, il s’agit d’un groupe dans lequel tout le monde est égal, sauf moi. Ce qui veut dire, de tout point de vue à propos du groupe : d’en haut, au même niveau, et d’en dessous, je suis son obligé.

Je reçois tout des amis ! Mais à cause de mon attitude envers eux, je ne peux pas utiliser tout ce qu’ils me donnent, ce qu’ils irradient vers moi. En raison de mon attitude incorrecte envers eux, je ne peux pas faire une prière (MANMayin Noukvin, une demande pour la caractéristique du don sans réserve) pour eux. Ils voudraient donner sans réserve et m’aider, mais ils ne sont pas prêts à le faire ! Leur don sans réserve réel envers moi est possible seulement en fonction de mon MAN, ma demande.

Ils font tout pour moi ; ils se préparent pour prendre soin de moi, mais je n’élève pas de prière (MAN) pour eux. Je ne les considère pas comme importants et je ne crois pas que je serais capable d’obtenir quoi que ce soit d’eux. Je n’y crois pas et je ne les vois pas comme les plus grands de la génération, de sorte que je fige tout ici et là.

Question :
Alors, comment puis-je me tourner vers les amis avec une prière, avec MAN ?

Réponse :
Essayez de croire qu’ils ont tout ce dont vous avez besoin. Ensuite, vous aurez un lecteur pour vous tourner vers eux. Le groupe a tout ; il est dans l’état de Ein Sof (Infini) ! Mais nous ne pouvons pas découvrir la Lumière minimale de Nefesh de Nefesh en lui.

De la 4ème partie du cours quotidien de Kabbale du 19/02/14, Talmud Esser Sefirot

Le monde à venir au cours de cette vie

laitman_944Question : Pourquoi dois-je corriger ce que le Créateur a créé ? Je me sens comme si je protestais contre Lui.

Réponse :
Nous devons protester de sorte que nous nous unirons et nous connecterons entre nous, en dépit de notre ego. C’est comme un puzzle que les parents achètent pour un enfant, lui demandant d’assembler les 50-100 pièces ensemble.

Ces efforts développent l’enfant parce qu’il doit imaginer comment connecter les parties séparées. De même, chacun d’entre nous, si nous nous connectons dans le correct puzzle complet, nous verrons alors une image entre nous appelée le « monde à venir, le monde supérieur ».

Question :
Est-ce que ce monde à venir est le même monde que nous atteignons après la mort ?

Réponse :
Le monde à venir nous le voyons au cours de cette vie. Le monde à venir se caractérise comme la nouvelle approche dans laquelle nous atteignons une merveilleuse unité entre tous, « comme un seul homme avec un seul cœur », « et tu aimeras ton prochain comme toi-même ». Grâce à cette connexion, nous commençons à découvrir un niveau complètement nouveau entre nous.

Nous sommes transformés intérieurement de telle sorte que nous commençons à ressentir que nous tous sommes connectés. Grâce à cela, l’humanité est intégrée et unie avec tout le reste de la nature : le minéral, le végétal et l’animal sont également joints à l’humain. Et de ce fait, une personne commence à comprendre et à ressentir le monde entier tel qu’elle l’inclut en elle-même.

Voilà ce que chacun commence à ressentir : moi, vous, lui et tout le monde. Car nous tous sommes intégrés à l’intérieur d’une force unique, d’un seul désir, d’une seule pensée, et grâce à cela, nous atteignons un monde entièrement bon. Nous nous élevons au-dessus de la vie et de la mort, au-dessus de tous les problèmes et ennuis, ici et maintenant dans ce monde, comme il est écrit : « Vous verrez votre monde dans votre vie. » (Berakhot 17a).

Tout cela est en notre pouvoir ; alors venez, profitons de cette occasion correctement. Réfléchissons à cela ; c’est seulement à travers notre connexion et l’unité qu’il y aura le salut pour nous et pour le monde entier.

Du Programme de la Radio Israélienne 103FM, le 20/09/15

Conduire le monde à l’équilibre

laitman_938_03Question : Supposons que j’aille vers les gens pour savoir ce qu’ils désirent, mais qu’ils ne veuillent rien d’autre qu’une baisse du taux hypothécaire. Que devrais-je en penser et que devrais-je demander de sorte que, lorsque je les rencontre, ils veuillent découvrir le Créateur ?

Réponse :
L’idée n’est pas à propos d’un taux hypothécaire bas. Les gens veulent que leur vie se passe bien parce que la vie fait pression sur eux de tous les côtés. Ils veulent une existence saine et meilleure pour eux-mêmes, pour leurs proches, pour le peuple, pour la nation, et pour le monde entier.

Ainsi, vous devez penser comment conduire le monde à l’équilibre afin que chaque personne, quelle que soit la situation dans laquelle elle puisse se trouver, soit en mesure de trouver ce point.

Quand vous vous réveillez le matin, vous devriez vous connecter avec le groupe immédiatement, et puis tous nos événements, toutes nos activités seront couronnés de succès.

Je vous donne une intention sur la façon de traverser les 24 heures de la journée. Si tout ce à quoi vous pensez et ce que vous désirez commence à se mouvoir à travers le groupe, alors vous serez en train d’avancer vers un état d’équilibre et d’harmonie, et puis tout sera normal. Si ce n’est pas normal, cela est un signe que vous n’avez pas encore atteint l’équilibre et que vous êtes à un point qui vous enlève de là. Il est possible de trouver l’équilibre uniquement dans le centre du groupe !

De ce fait, il est nécessaire de tendre vers cela dès le début de la matinée et de maintenir cette intention, peu importe ce qui se passe. Nous allons résoudre tous les problèmes de cette façon au travail, dans votre vie personnelle, dans la famille, et partout. Sinon, tous vos meilleurs désirs, activités et pensées vous mèneront de plus en plus loin de l’objectif.

De la Semaine Mondiale du Zohar, « Congrès l’Éducation Intégrale », Jour Trois, Atelier n°5 le 04/02/14

Liberté et ascension dans la spiritualité

Laitman_508_2Question : Si notre cerveau reçoit tous les ordres et fait ainsi fonctionner notre corps, cela signifie que je reçois aussi des pensées à propos du libre arbitre et de la sagesse de la Kabbale.

Alors qu’est-ce que cela signifie d’être un homme libre si nous ne contrôlons pas nos pensées et nos actions ? Comment une personne peut-elle s’élever si elle ne reçoit pas de tels ordres ?

Réponse :
Une personne reçoit tout de la Lumière Supérieure et de là son chemin dépend de sa connexion à l’environnement et dans quelle mesure cette connexion ressemble à la structure du niveau supérieur. Si elle lui ressemble, elle le découvre, etc.

Qui peut être un élève ?

Laitman_001_01Question : Puis-je devenir votre élève ? Je me suis familiarisé avec la sagesse de la Kabbale cette année.

Je lis des livres, regarde vos enregistrements vidéo, et je me suis inscrit à la formation virtuelle, mais je voudrais vraiment savoir comment vous déterminez si une personne est prête à devenir votre élève. Est-ce parce que vous pouvez voir le niveau de préparation de la personne pour servir le Créateur ?

Réponse :
Une personne détermine cela par elle-même en fonction de l’appel de son cœur. Si elle a un réel désir de découvrir le sens de la vie, elle doit le développer par sa connexion aux gens qui étudient dans nos cours. Bonne chance !

L’essentiel est d’attendre la révélation

laitman_527_06Question : Je voudrais poser une question et je tiens à comprendre avec mon intellect précisément, et non à travers les émotions et les sentiments, mais spécifiquement comprendre avec mon intellect. Vous dites que tandis que nous lisons Le Livre du Zohar, nous devons le saisir comme un remède, comme une perfusion, comme un médicament, sans aucune connexion avec si oui ou non nous voulons comprendre Le Livre ou pas.

Cependant, je ressens le désir. Je ressens constamment un certain manque si je ne lis pas ce livre au moins une fois par jour. Quelque chose me tire vers le texte. Je veux comprendre intellectuellement ce qu’est cette attraction.

Comment cela se reflète-il sur l’intention si les textes m’intéressent tout simplement ? Parfois, je me suis même interdit d’entendre la lecture du Zohar et, de façon délibérée, j’écoute une autre partie de la leçon. Est-ce correct de le faire ?

Réponse :
Écoutez ce que vous voulez et ne vous limitez pas. L’essentiel est de ne pas faire d’erreur, mais d’attendre que la Lumière Supérieure, la Lumière Environnante, vienne compléter son action, son don sans réserve, et puis de découvrir ses résultats : votre clarification de la révélation du monde supérieur et du Créateur.

L’offrande de l’encens

Laitman_509La Torah, « Nombres », 16:4-7 : Moïse, en les entendant, se jeta sur sa face ; puis il parla à Coré et à toute sa faction, en ces termes : « Demain, le Seigneur fera savoir qui est digne de Lui, qui est le saint qu’Il admet auprès de Lui ; celui qu’Il aura élu, Il le laissera approcher de Lui.

Faites ceci : munissez-vous d’encensoirs, toi Coré, et tout ton parti ; mettez-y du feu et remplissez-les de parfum, devant le Seigneur, demain : or, l’homme que distinguera le Seigneur, c’est celui-là qui est saint. Assez donc, enfants de Lévi ! »

L’encens est la Lumière Réfléchie, un récipient (des désirs corrigés), que tout le monde peut offrir comme l’état corrigé dans la bonne forme de l’âme. Une personne l’offre pour contacter le Créateur, la force supérieure de l’amour et du don sans réserve, et pour vérifier si elle est connectée à Lui, en Lui ressemblant et dans une équivalence de forme.

C’est le don sans réserve, élevant le désir, élevant MAN. Un tel attribut à l’intérieur de nous peut venir au contact du Créateur, mais en même temps, nous devons renoncer à toutes les exigences et les demandes égoïstes et nous concentrer totalement sur ce qui est appelé l’encens.

L’encens représente un état dans lequel il ne reste rien des plantes séchées par exemple, à l’exception de l’odeur. Cela signifie qu’il ne reste rien d’une personne, et que tout s’élève vers le Créateur.

Lorsque quelqu’un l’offre de lui-même, il détermine son destin s’il agit correctement. Mais s’il ne le fait pas, son niveau actuel meurt et à la place le prochain niveau est nécessaire. Ainsi, ce qui est appelé « et le bâton d’Aaron fleurira » pourra se produire.

De KabTV, « Les Secrets du Livre Éternel » du 20/05/15

Comment pouvons-nous transcender le Makhsom (Barrière) ?

laitman_281_02Question : Je suis un écrivain (on m’a dit que je suis même largement lu). J’ai créé des dizaines de personnes qui vivent dans un autre monde, qui est souvent plus réel que la vie de beaucoup de gens dans ce monde. Lorsque j’écris, je suis partout, mais pas à l’intérieur de mon corps.

J’ai fait pleurer et rire des centaines de milliers de personnes, ne pensant pas à ma réputation et à mon profit quand je le fais. Je ne pense pas à cela lorsque j’écris, mais seulement avant et après.

Il semblait que cela puisse ressembler au Créateur ! Mais mon travail littéraire ne m’a pas aidé à atteindre la spiritualité. Je n’ai pas encore transcendé la Makhsom, et rien ne me ferait plus plaisir.

Réponse :
Mon conseil pour vous est le même conseil que je donne à chacun : commencez à vous habituer avec la méthode et à la percevoir. Ne vous précipitez pas en essayant de sauter les étapes, car vous pourriez manquer quelque chose et cesser de comprendre et de tout rapporter à un seul système. Je vous suggère de venir nous rendre visite à l’un de nos congrès.