Les résultats de l’Amérique

Dr. Michael LaitmanQuestion : Comment résumeriez-vous les résultats de votre voyage sur le continent américain ?

Réponse : C’était un bon voyage. Nous avons rencontré nos groupes, nos amis bons et fidèles en Colombie, en Équateur, au Chili, au Mexique, aux États-Unis et au Canada.

Les groupes se sont développés et ont très très progressé. Nous le voyons et le ressentons. Ils sont devenus plus fidèles, sensibles, compréhensifs ; ils étudient ensemble avec nous et se connectent à nous dans toutes nos activités, grâce à la connexion virtuelle. L’Internet est vraiment en train de corriger énormément le monde au niveau de l’inanimé.

Au Mexique, nous avons organisé un grande et très important congrès. Tous les groupes locaux et les individus sont venus et ont créé une atmosphère chaleureuse et conviviale sans précédent. Un groupe fort et uni a été créé et j’espère qu’ils vont continuer à travailler en ce sens avec notre aide.

Lors du congrès aux États-Unis, il y a eu également une vague sans précédent de connexion, d’unité, et de sentiment de compréhension. Ce fut vraiment quelque chose de spécial, quelque chose dont je ne m’attendais même pas. Tous nos amis là-bas sont plus proches les uns des autres. Ce fut une très grande correction et je suis plein d’espoir qu’à présent ils continueront ensemble.

Maintenant, il y a un congrès à Saint-Pétersbourg devant nous, dont nous devons consolider le chemin en interne parmi nous pour une diffusion dans le monde entier. Il n’existe aucun congrès qui soit uniquement consacrée à la connexion et à l’union entre les amis et avec le Créateur ; chaque événement doit être intégré dans toute sa hauteur dans le processus où nous activons trois niveaux : l’inférieur, le supérieur et le niveau au-dessus du supérieur. Et nous qui nous trouvons au milieu devons travailler sur nos relations mutuelles avec les deux niveaux adjacents.

J’espère vraiment que nous accélérons notre développement et que nous allons réussir.

De la Leçon sur l’importance de la Diffusion du 12/08/14

Alors que nous reste-t-il à faire ?

Notre vie est faite de cercles : la famille, les proches, les amis du travail. Est-ce que nous viennent en tête des prénoms de nos cercles de connaissances? Oui, maintenant invitons-les chez nous ou rencontrons les dehors, dans les parcs, dans les cafés, où ailleurs, ouvrons des cercles de discussion et parlons de la nature de nos relations.

De quoi leur parler ?

Posons-nous la question avec eux, comment préserver cette union qui est apparue entre nous pendant cette période de guerre, même après la fin de l’opération militaire, et comment garder cette solidarité dans la vie de tous les jours. En fait, le sujet n’a pas trop d’importance, l’essentiel étant d’ouvrir notre cœur et de les faire participer à la discussion...

La contribution des tables rondes

Quelques règles de départ :

Chacun ajoute à la discussion,

On ne se contredit pas,

On est tous égaux dans la discussion et on n’émet pas de jugement de valeur.

 

Nous commencerons alors à ressentir cette chaleur humaine et l’impact de l’intelligence collective de l’union, et à travers ce processus de cercle de discussions nous prendrons alors conscience de ce qu’est véritablement un peuple.

Si nous construisons entre nous des « relations circulaires » similaires à celles qui font l’harmonie de la nature, nous recevrons alors la force d’en haut qui nous protègera et nous amènera à la réussite.

Faites passer le message

Si vous voulez goûter à un cercle de discussion et découvrir par vous-mêmes le contact particulier qui se révèle, rejoignez-nous dans nos rencontres aux quatre coins du pays ou simplement contactez-nous et nous répondrons avec joie.

Pour trouver le cercle le plus proche de chez vous

Numéro vert : 1-700-509-209

La chaine 66 «Kabbale pour tous »

Chaine 66 sur HOT et YES Ouverte à tous les abonnés gratuitement.

« La Kabbale pour tous » Portail en français http://www.kabbalah.info/fr/

Lien de la brochure

Le temps d’agir

La guerre à Gaza nous a unis par un désastre, et aujourd’hui nous sommes déjà différents. Israël aujourd’hui est différent. Nous nous entre aidons tous ; nous ouvrons nos bras ; nous pensons que ce sont nos enfants là-bas, dans la bande de Gaza.

Bien que nous ne soyons pas liés par des liens de parenté avec eux, nous sommes liés par d’autres liens: un destin commun, le souci et l’amour. Et il y a une occasion de renforcer ceci, afin de le maximiser jusqu’à ce que l’unité réelle soit atteinte.

Comment pouvons-nous y parvenir? La Kabbale répond à cette question.

Depuis de nombreuses années, depuis des siècles, la Kabbale a été cachée en prévision exactement du moment où, enfin, les gens demanderont: Comment arrivons-nous à l’unité? Et cette question ne sera pas demandé par curiosité.

Elle sera urgente, viendra du cœur, d’un immense désir. Ensuite, ce qui a été écrit dans la Kabbale il y a plusieurs siècles sera entendu: comment, s’élever au-dessus de l’égoïsme, arriver à l’unité non par la force, mais facilement et dans la joie.

Aujourd’hui, ce moment est venu. Nous comprenons déjà que nous ne pouvons pas échapper, que nous avons une responsabilité envers nos enfants, les gens, le monde entier.

Nous devons devenir un seul peuple et transmettre cette unité au monde. Puis il y aura la paix et le vrai bonheur. Parce que la loi qui a été révélée par Abraham, soutenue par notre peuple, sera avec nous: la loi suprême de l’amour.

Tout le monde a ses propres interférences

Dr. Michael LaitmanQuestion: Le Créateur donne à chacun ses propres obstacles. Je suis obligé de travailler 12 heures par jour. Comment puis-je m’investir dans le groupe qualitativement dans mon temps libre qui me reste?

Réponse: Mon professeur Rabash a également travaillé 12 heures par jour,  ne pavant des routes. C’est un travail  physique très dur: traction, tirer, pousser, passer  d’un endroit à un autre, et creuser. A l’époque, à l’exception d’une pelle et d’un pied de biche, il n’y avait pas de technologie. Les travailleurs pavait la route de Jérusalem à Hébron de cinq heures du matin jusqu’à sept heures du soir.

Certes, d’une part, vous pourriez essayer de trouver un travail plus facile où vous pourriez améliorer votre situation. D’autre part, si vous investissez non seulement des efforts, mais le bon effort dans le groupe, alors tout changera: Le Créateur vous donnera plus d’options. Il se pourrait que maintenant le Créateur vous donne ceci afin que vous transgressiez moins.

Personne ne sait. Ici, nous voulons voir la grande image: Pourquoi une personne reçoit ça. Nous ne pouvons pas interférer avec cela. Mais, en principe, une personne est en mesure de choisir un travail plus facile pour elle-même, mais à la condition qu’elle investira l’intégralité de son temps libre et en énergie en de sérieux efforts spirituels.

De la conversation lors d’un repas au congrès de Toronto, 08/04/14

Une prière du fond du coeur

congrès, groupeQuestion: Nous avons fait un excellent travail externe et interne en matière de diffusion. Qu’est-ce qui nous manque dans le groupe afin de parvenir à une plus grande unité entre nous, afin que nous soyons en mesure de révéler le Créateur?

Réponse: Il y a un mot qui remplace absolument tout: la prière. Je parle rarement de ce sujet parce que la prière doit jaillir en elle-même.

C’est le sentiment que vous êtes totalement dépendant du Créateur et qu’Il est le seul qui vous gère: ce que vous pensez et ressentez, ce que vous demandez et recevez, tout, sauf pour le seul point de s’adresser à Lui, bien qu’aussi ça vienne de Lui-lorsque vous vous connectez donc à Lui et que vous voulez toujours faire quelque chose pour Lui, conformément à ce qu’Il fait pour vous-c’est ce qu’on appelle une prière.

Cela devrait être notre état commun, car alors il se concentrera sur Lui. Mais il s’agit de chacun séparément et il est concentré sur la direction opposée. C’est le point de la reconnaissance que vous ne pouvez pas sortir de votre chemin et que vous vous tournez vers le Créateur pour qu’Il unisse tous nos points ensemble, les faire fondre et les unisse en une goutte.

J’espère que nous allons reconnaître et comprendre que nous avons besoin de cette prière.

La force qui nous détruit volontairement et a créé toutes les conditions pour la reconnaissance de l’opposition frontale du Créateur est aussi la force qui va corriger cet état d’opposition frontale et nous donner une idée du Créateur.

De la conversation lors d’un repas au congrès de Toronto, 04/08/14

Comment gagner la guerre?

Dr. Michael LaitmanQuestion: Pourquoi Israël, avec toute sa supériorité militaire, a perdu la guerre?

Réponse: Aujourd’hui  ce n’est pas le gouvernement et l’État qui gouvernent tout, mais l’opinion publique, non seulement l’opinion publique dans le pays, mais aussi l’opinion publique mondiale de différents pays.

Dans ce cas, il n’a pas d’importance qui a le “Dôme de fer” et qui va gagner la guerre. La guerre est gagnée par celui qui peut contrôler l’opinion publique à la fois dans son pays et à l’étranger.

Pour organiser la bonne opinion publique dans le monde, nous devons justifier nos actions. Nous pouvons justifier nos actions que si nous disons à tout le monde pourquoi nous nous efforçons de vivre ici, en Israël, pourquoi on a besoin ici, pourquoi en vivant précisément en Israël, nous apportons le bien au monde.

Et pour justifier leurs actions, nous ne pouvons que si nous racontons au monde entier pourquoi nous nous efforçons de vivre ici, en Israël, pourquoi devons-nous ici, pourquoi vivre en Israël, nous bénéficions du monde.

C’est ce que nous devons faire, ce qui signifie que nous devons expliquer qui nous sommes, quelle est notre fonction dans le monde , et comment notre lutte pour notre indépendance va aider le monde, c’est-à amener le monde à la correction.

Sommes-nous prêts pour cela ?

Dr. Michael Laitman Aspirons- nous à l’unité dans nos vies ? Est-ce que l’amour nous y unit ?

Non, et c’est pourquoi nous éprouvons tout nos ennuis. Cela n’a pas d’importance que les plaintes externes du monde contre nous soient différentes. Il y a une demande derrière toutes les accusations : notre bonheur est entre vos mains. Faites ce que vous devez faire ou disparaissez parce que si vous ne le faites pas, alors personne n’a besoin de vous.

Aujourd’hui, cette demande résonne plus fort que jamais.

Nous sommes fatigués. Le monde est fatigué. Les crises, les guerres, les maladies et les catastrophes écologiques ont tellement frappé la terre que le gémissement est partout.

Cette demande est pour nous : pour le peuple d’Israël. Devenez un seul peuple. Montrez au monde que c’est la seule façon de vivre.

Et dès que nous commencerons à nous rapprocher de la réalisation de cette idée, dès que nous ferons le premier pas et dirigerons nos pensées vers l’Unité, dès que nous déciderons enfin que nous ne pouvons pas survivre d’aucune autre manière ; nous verrons immédiatement l’attitude changer envers nous, alors que le monde attend un miracle. Et nos pires ennemis se retireront. Notre Unité les vaincra. Elle donnera de la force à notre armée.

Nous gagnerons sans faire de victimes ; comprenez simplement cela ! Nos enfants ne seront pas tués ! Par notre unité, nous allons créer un dôme impénétrable autour d’eux, autour de notre armée, autour de l’ensemble d’Israël. Nous allons émettre une telle confiance, un tel bonheur que tout le monde voudra vivre comme cela.

Le monde entier !

Pourquoi ?! Parce que, ce faisant, nous nous rapprocherons de la Loi de l’Unité qui dirige le monde. La Loi de l’Amour. Et cela nous aidera.

Alors, allons-nous entendre cette fois-ci ?

Petit effort, grande résonance

Dr. Michael LaitmanQuestion : Lorsque nous dirigeons des ateliers dans la communauté, on sent que quelque chose se passe ici. Mais nos efforts ne dépendent pas de nous ; le Créateur fait absolument tout. Que se passe-t-il ? Pourquoi descend-il vers nous comme un cadeau ?

Réponse : Je ne peux pas vous dire ce qui se passe. Plus tard, vous comprendrez vous-mêmes comment cela agit.

Bien sûr, la force supérieure fait tout cela. Elle nous gère, nous détermine et nous gouverne, surtout lorsque nous voulons être en quelque sorte à l’unisson avec elle.

Si je deviens semblable à elle même un tout petit peu, je génère une petite vague qui devient habilitée par une énorme force supérieure et cela crée une grande amplitude. Ainsi nous avançons et sommes surpris quand soudain tout arrive. En réalité, une résonance est créée en fonction de l’effet de la similitude des propriétés.

Du congrès de Sotchi, “Deuxième Jour”, Leçon n°5 du 14/07/14

La seule solution

Dr. Michael LaitmanChers amis

Par les temps qui courent je ressens le besoin de m’adresser à vous, les personnes qui sont les plus proches et chères à mon cœur. C’est avec une grande inquiétude que je me tourne vers vous et vous demande : rappelons-nous de nos racines en tant que peuple.

Le droit d’exister et la survie du peuple d’Israël ont toujours dépendu de la qualité de l’union dans le peuple. C’est pourquoi, précisément aujourd’hui, nous nous devons de nous unir. Ce n’est qu’en ramenant l’amour entre nous et qu’en nous y accrochant, que nous construirons le véritable dôme de fer. Grâce à cela, nous préserverons même pendant le quotidien le calme, que nous désirons tous, et obtiendrons l’approbation du monde. Alors, avec l’aide de Dieu, la force supérieure se dévoilera parmi nous.

Rav, Dr. Michaël Laitman. Président de l’académie internationale de Kabbale

Une autre guerre

Dr. Michael LaitmanIl y a deux semaines, juste avant de prendre la décision d’entrer à Gaza, le Hamas a diffusé une chanson de laquelle maintes satires et parodies ont été écrites en Israël. Aussi ridicule que la chanson soit, il convient de remarquer l’une de ses lignes: « Le cœur des sionistes…chacun prend une autre direction…aucune d’elle ne se ressemble ».

Ce n’est pas en vain que le Hamas compose des chansons louant la divergence dans notre peuple. Quand nous sommes divisés à l’intérieur du pays, nous sommes faibles au front, et nos ennemis le sentent. Cependant, lorsque nous sommes unis, nous déployons un dôme de fer qui nous protège tous ainsi que nos soldats.

Pourquoi?

Vous devriez vous posez cette question et trouvez la réponse dans l’histoire!