Il existe de nombreux chemins menant au Créateur…

Question : Vous avez dit une fois qu’il y avait de nombreux chemins menant à Dieu. Qu’est-ce que cela signifie ?

Réponse : Il est dit dans la Torah qu’il y a douze tribus et que chaque tribu a sa propre façon de se rapprocher des autres.

Chaque personne, homme ou femme, a sa propre façon de se rapprocher des autres.

Une personne est un petit monde qui comprend en fait tout ce qui existe dans le monde. C’est pourquoi nous devons valoriser tous les attributs qu’une personne possède, les préserver, ne pas les éliminer, ne pas les tuer, ne pas les forcer à renoncer, mais seulement chercher un moyen de les utiliser correctement..

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 18/09/2016

Combien de gens restera-t-il sur Terre ?

Question : Si l’âme d’Adam HaRishon (le Premier Homme) s’est brisée en 600 000 parties, cela signifie-t-il que 600 000 personnes doivent rester sur Terre au moment de la correction ?

Pourquoi devons-nous développer la sagesse de la Kabbale si conformément à la Torah, tout a déjà été déterminé concernant le nombre total de la population ?

Réponse : Je me suis déjà exprimé plus d’une fois sur ce sujet, comme il est dit dans tous les livres originaux de la sagesse de la Kabbale : dans la spiritualité, la quantité ne compte pas. C’est uniquement l’intensité de la correction de l’égoïsme en caractéristique du don sans réserve.

L’achèvement complet est appelé « 600 000 ». Il n’y a pas de signification quant au nombre de personnes dans le monde parce que les corps des gens n’existent pas dans le monde spirituel. Ce qui existe, ce sont uniquement des désirs qui sont unis dans un désir commun pour le Créateur.

Kabbale et Magie

Question : Que dit la sagesse de la Kabbale à propos de la magie ? Par exemple, il y a des médiums qui aident les gens. Est-ce une bonne chose ?

Réponse : La magie est la manipulation du subconscient humain. La magie et les diverses psychothérapies ont leur place parce que le monde psychologique intérieur d’une personne est très vaste, complet et fragile. Il n’est pas clair, donc les gens les utilisent. En principe, un être humain est une créature très faible.

S’il est possible d’influencer une personne psychologiquement, d’un bonne manière, et que nous comprenons précisément comment fonctionne le traitement, il est possible de permettre à une telle assistance de réconforter la personne, de lui enlever le stress.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 25/09/2016

Dans un groupe d’ultra-égoïstes

Question : Êtes-vous contre l’auto-éducation ? Comment un groupe d’ultra-égoïstes peut-il me transmettre l’attribut du don sans réserve et l’altruisme s’il n’a pas ces attributs ?

Réponse : Une personne peut-elle s’instruire ?! Personne ne vous transmet rien. Les membres du groupe vous attireront uniquement à l’intérieur, dans le groupe avec eux, et vous tenterez d’être avec eux afin de révéler la force positive de la nature. Ils montrent seulement à une personne comment faire cela.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 03/07/2016

Laissez tomber les opioïdes, « planez » grâce à la connexion

Laissez tomber les opioïdes, « planez » grâce à la connexion

Ce que la résistance à l’investiture de Trump révèle à notre sujet

Ce que la résistance à l’investiture de Trump révèle à notre sujet

Comment nous percevons le monde

Commentaire : Récemment, vous avez expliqué le sujet de la perception correcte de la réalité, plus précisément de la création. Mais actuellement, je n’y parviens pas.

Réponse : Nous ne percevons pas l’information de l’extérieur via nos cinq sens, comme cela en a l’air.

Les sens par lesquels nous percevons notre Ohr Pnimi (Lumière Intérieure) sont organisés à l’intérieur de nous selon le degré d’équivalence et de ressemblance de nos désirs avec la Lumière, avec le Créateur. Dans la mesure où Il se révèle dans notre système de ressemblance avec Lui, qui est appelé HaVaYaH, cela devient nos sens spirituels.

Dans la mesure où nous les améliorons et les transformons en don sans réserve, nous commençons à percevoir le monde changeant, la Lumière qui est la plus proche de nous.

Extraits de la leçon quotidienne de Kabbale, les 12 et 13/12/2016

Sur les marches de l’échelle spirituelle

Question : Comment savoir à quel degré je suis sans me tromper ?

Réponse : Lorsque vous êtes sur les marches de l’échelle spirituelle, vous pouvez savoir à quels états vous vous trouvez. La ligne droite, la ligne gauche ou la ligne médiane, à quels étapes ; le Reshimo de Hitlabshout (gène du revêtement) ou le Reshimo de Aviout (gène de l’épaisseur) indique le chiffre du niveau, dans quel monde et dans quelle Sefira vous vous trouvez : Bina, Zeir Anpin, Malkhout, et ainsi de suite.

Une personne ressentira tous ces concepts tandis qu’elle commence à se mouvoir vers le monde supérieur.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 18/09/2016

La fin de la Création

Question : Quel est le sens de la fin de la Création et que va-t-il arriver au monde physique à ce moment-là ?

Réponse : À la fin de la Création, les gens se connecteront ensemble de plus en plus.

Nous commençons à ressentir le monde supérieur plus pleinement, jusqu’à atteindre un état où il maintiendra tout notre désir en nous, et la même minuscule partie du désir qui ressent la réalité déformée actuelle, disparaît simplement et évolue pour saisir le vrai monde qui existe en dehors de nous, pas à l’intérieur de nous.

« Ce monde » disparaît apparemment, de ce fait on l’appelle le « monde imaginaire ».

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 18/09/2016

Chacun est unique dans la spiritualité

Question : Tout le monde a une mission dans ce monde. Comment est-il possible de devenir comme l’enseignant, tout en le respectant mais en restant sur son propre chemin ?

Réponse : Vous ne pouvez pas être comme l’enseignant, vous vous développez spécifiquement à votre façon et dans votre forme. Extérieurement, à la suite d’une connexion partagée, des formes de parole et de grammaire ou quelque chose de semblable comme celle de l’enseignant peuvent apparaître en vous, mais cela n’a aucun lien avec la spiritualité. Chacun est unique dans la spiritualité.

Question : Pensez-vous que le fait de ne pas être comme votre professeur est le bon message ?

Réponse : Cela ne fait aucune différence. Même si un étudiant pense d’une manière ou d’une autre, la courbe conduit toujours une personne à la « ligne normale ». Tôt ou tard, les étudiants comprendront et tout fonctionnera. Je ne donne pas de directives à ce sujet. Un étudiant doit progressivement tout comprendre pour lui-même.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 08/07/2016