Afin qu’il fasse chaud à la maison

Dr. Michael LaitmanQuestion : Sans aucun doute, beaucoup de couples pensent qu’ils concèdent l’un à l’autre, sans comprendre qu’ils ne font pas cela pour une autre personne, mais pour eux-mêmes afin qu’on les laisse seul en paix. Alors, quelles concessions devraient être faites ?

Réponse : Un vraie concession, c’est quand je me retiens, même si à ce moment je suis prêt à exploser parce que je pense que je suis dans le vrai, mais je commence à réagir envers mon partenaire selon la façon dont il ou elle voudrait que je réponde. Cela signifie que je “m’habille” dans l’autre personne.

Ce système devrait être développé et requiert nécessairement le soutien de l’environnement. Les couples mariés doivent parler de ces situations tout le temps et les pratiquer pour atteindre un état où l’habitude devient une seconde nature.

Supposons que la maison soit en désordre. Pourquoi devriez-vous vous gronder l’un l’autre et dire quelque chose de superflu ? Allez immédiatement sur un terrain d’entente, qui est réciproque et bon. Commencez à vous étreindre et à vous embrasser au milieu de ce désordre.

La chose principale est que vous devriez vous sentir bien. Car avec un sentiment de bonheur et d’amour, vous n’aurez même pas envie de changer quoi que ce soit, et vous vivrez dans la sérénité toute votre vie au milieu de ce désordre.

Parfois, vous allez dans un certain appartement et tout est propre et impeccable, mais il n’y a pas de chaleur. Tandis qu’à la maison, avec vous, il y a la chaleur d’une atmosphère d’amour, de réciprocité, et de contact interne.

Dans un couplet japonais, il est écrit : “L’enfant meurt ; quel froid il fera à la maison ; il n’y a plus personne qui va percer un trou dans le papier de la fenêtre.” Cela signifie que tant que l’enfant plaisantait, la chaleur régnait à la maison. Maintenant l’enfant n’est plus, et il fera froid.

C’est la même chose ici. Tout dépend du sentiment. C’est la principale chose à faire.

Du programme “Une Nouvelle Vie” du 28/05/2014

Retourner à l’instant du Big Bang

Dr. Michael LaitmanQuestion : Je voudrais devenir le maître du temps et de ma vie. Vous avez dit que pour cela, je dois changer les priorités et rendre le monde autour de moi plus important que moi-même. Mais comment puis-je faire cela et transférer mon attention de moi-même vers l’extérieur ?

Réponse : Transférer l’importance depuis moi-même vers ce qui est en dehors de moi est appelé déplacement vers l’antimatière. Et ce n’est pas l’anti-monde physique dont parle la physique, il s’agit plutôt d’un changement beaucoup plus important.

Question : Comment est-il possible qu’une autre personne devienne plus importante pour moi que moi-même ?

Réponse : C’est ce qu’on appelle une inversion des sens, un renversement dans le désir. En vous se trouve maintenant le désir de profiter pour votre propre intérêt. Alors que vous devez ressentir que vous voulez faire plaisir à quelqu’un d’autre.

Et cela ne signifie pas que vous êtes revêtu en lui comme une sorte de fantôme, que vous passez dans son corps et avez du plaisir là-bas. Ce serait encore un remplissage égoïste, comme le plaisir d’une mère qui est accaparée par son bébé, qui ne se préoccupe que de lui, et vit dans ses désirs.

Vous restez dans votre corps, mais vous percevez l’autre personne comme plus importante que vous-même. Et ce n’est pas du tout le même amour qui existe dans notre monde. Cette personne est un parfait étranger pour vous et vous n’avez aucun amour naturel à son égard, comme vous en avez pour vos enfants et votre femme. Seule une inversion comme cela vous transforme en maître de votre vie, car ainsi vous allez au-delà des limites du temps.

Le temps est né au moment du Big Bang. Vous devez donc remonter au-delà des limites du Big Bang, vous élever au-dessus du point de la création de la matière. Puis à partir de cette sensation subjective du temps qui existe en vous maintenant dans votre perception égoïste, qui dépend de ce qui est mauvais et de ce qui est bon pour vous, vous passez à la perception du temps chez une autre personne et évaluez ce qui est bon ou mauvais pour elle.

Et c’est un changement fondamental car vous vous transformez d’un receveur à celui qui donne sans réserve. Et c’est ainsi que vous vous transformez en un maître du temps et de votre vie.

Du programme “Une Nouvelle Vie” du 17/04/2014

L’artère de la vie du monde de l’Infini

congrès, groupeDu livre La Lumière des Yeux, Chapitre “Yitro” (Jethro) : Et si, à Dieu ne plaise, Israël n’avait pas accepté la Torah, il n’y aurait pas eu du tout de canal pour le monde, car il n’y en aurait pas eu assez pour un seul Tsadik [juste], comme dans les générations d’avant le don de la Torah, et la force de vie ne serait pas descendue du monde de l’Infini.

Et avec l’absence de la force de la vie, la mort se serait propagée… et avec le don de la Torah, la mort a été arrêtée dans le monde par la force de la vie, pour laquelle il existe des canaux dans le monde par le biais des serviteurs du Créateur à travers la Torah.

Nous ne comprenons pas combien la connexion qui construit le canal du monde de l’Infini dans notre monde change réellement la réalité dans notre monde de bout en bout. Tous les dirigeants, tous les peuples, les armées, et en général, tout serait géré différemment. Et tout cela dépend de ce canal qui est une ligne très mince conduisant la Lumière de l’Infini jusqu’à notre monde.

Et précisément, nous déterminons que cela se produira ; tout se trouve entre nos mains. Nous voyons combien le monde est en train de descendre de plus en plus dans un abîme, combien il devient de plus en plus confus, combien de jour en jour la haine augmente entre les nations, en particulier en ce qui concerne le peuple d’Israël.

Tous ces problèmes ne feront que continuer d’augmenter de plus en plus parce que le temps est venu d’ouvrir ce canal, et nous sommes responsables de lui. Et sans cela, comme il est écrit, “La mort s’abat sur le monde.”

De la préparation au cours quotidien de Kabbale du 03/06/14

Le feu de l’amour qui consume

congrès, groupeLe Midrash dit, le chapitre “Chemini”: Et puis il y avait le feu de la Shekhina. Tous les Juifs, voyant la colonne de feu descendant du ciel, entrent dans le tabernacle, consomment les sacrifices sur l’autel, et s’y installent. En voyant ce miracle, ils se prosternèrent et louèrent le Créateur.

La correction de l’égoïsme le plus fort, plus mauvais et amer se manifeste par la lumière la plus puissante, comme le feu qui consume tout. La haine mutuelle, la répulsion, la rivalité, le détachement, et la négation sont remplacés par l’amour; Cependant, à l’intérieur tout reste âreil. C’est pourquoi, lorsque deux propriétés opposées se touchent,  le feu apparait entre elles.

En outre, cet état devient permanent et nous ne pourrons jamais nous débarrasser de lui. Dans la spiritualité rien ne disparaît. Quand nous atteignons un certain niveau, nous n’en tombons pas. Nous obtenons encore plus d’égoïsme non révélé en qui nous sommes plongés. En général, ce n’est pas une descente, mais plutôt une remontée le long de la ligne gauche. Par conséquent, il est dit, “la colonne de feu installait en chemin.”

De “les secrets du livre éternel” de KabTV 15/1/14

Tous les garants dans un même bateau

Dr. Michael LaitmanQuestion : Pourquoi dit-on que “le Créateur n’a trouvé personne ou aucun langage qui soit capable de recevoir la Torah”, à part Israël ?

Réponse : Les seuls récipients, les désirs, qui peuvent recevoir la Torah sont Galgalta ve Eynaim (GE). Mais il est possible d’aller de l’avant uniquement avec des récipients de AHP. Par conséquent, nous avançons seulement par la combinaison de GE et AHP, et toute la préparation se fait par l’intégration mutuelle des deux : Israël en exil avec les nations du monde.

Question : Est-ce que cela veut dire que seuls les récipients de GE doivent atteindre la garantie mutuelle ?

Réponse : Tout le monde doit atteindre la garantie mutuelle, mais à sa manière. Finalement, tout le monde doit être dans le même bateau.

De la 5ème partie du cours quotidien de Kabbale du 05/06/14, Écrits du Rabash

Toutes les armes sont entre nos mains

Dr. Michael LaitmanNotre méthode doit apporter un changement dans chaque personne et non pas dans les gouvernements ou les échelons supérieurs du pouvoir de l’État ou dans le monde. Les changements au-dessus ne mènent à rien ; il ne peut y avoir de changement uniquement que d’en-bas.

Notre développement général est de bas en haut parce que nous appartenons à la troisième phase de développement. Après la descente des mondes de haut en bas et l’histoire du développement humain dans le monde, l’humanité commence son ascension de bas en haut.

En tout cas, dans n’importe quelle condition, et à tout moment, des changements ont toujours lieu de bas en haut. Par conséquent, nous atteignons la personne ordinaire et apportons des changements en elle, et elle apporte des changements chez les autres par sa connexion avec eux. La Lumière Supérieure trouve un endroit à travers lequel elle peut donner. Ainsi nous continuons vers le haut.

J’espère vous voir confiant et heureux, et que vous savez comment aborder le public avec joie puisque toutes les armes sont entre vos mains, et avec elles vous pouvez détruire tout le mal dans le monde.

De la 1ère partie du cours quotidien de Kabbale du 08/06/14, Écrits du Baal HaSoulam

Les pères prisonniers de leurs enfants

Dr. Michael LaitmanNotre temps est appelé « l’époque de Messie ». Il en est dit que “juste avant l’arrivée du Messie l’insolence se multipliera”. Cela signifie que les désirs égoïstes les plus rudes, les plus cruels  apparaitront, une grande haine apparaitra dans le monde et la guerre de Gog et Magog se déroulera.

Après la première restriction et la décision de l’inférieur de ne recevoir que pour donner, l’ensemble du monde de l’Infini a été structuré en conformité aux écrans, c’est-à-dire selon la capacité de l’inférieur de donner au monde de l’Infini – à son supérieur.

Les mondes se suivent dans l’ordre suivant : Adam Kadmon, Atsilout, Briya, Yetsira, Assya. Adam Kadmon c’est Keter, Atsilout – c’est Hokhma et GAR de Bina (la moitié supérieure de Bina), Briya – c’est ZAT de Bina (la moitié inférieure de Bina), Yetsira c’est Zeir Anpin et Assya c’est Malkhout.

Après que la deuxième restriction et la brisure se sont produises, il n’est devenu possible de travailler qu’avec des désirs de donner: Keter, Hokhma et GAR de Bina. Lorsque on remonte ces désirs des mondes BYA vers l’Atsilout, on les appelle “Yashar-El” (droit à Dieu) et Israel. Ces désirs là sont légers et il ils peuvent être corrigés.

Tandis que les désirs rudes ne peuvent pas être corrigés, ils sont trop lourds et difficiles à élever. Ceci n’est possible que lorsqu’ils sont connectés aux autres. Et en même temps tant que les désirs de don (G”E) ou Israël ne rajoutent pas ces désirs lourds et rudes, ils resteront toujours incomplets sans leur partie arrière – AHAP.

Ces désirs AHAP sont tombés sous la parsa dans les mondes BYA et s’y trouvent emprisonnés par les désirs que l’on appelle “les peuples du monde”. Tant que les désirs des peuples du monde, les soi-disant « fils » ne commencent pas à se réveiller, et ne réveillent les désirs AHA”P appartenant au niveau supérieur qui sont tombés en eux, ces AHA”P ne pourront jamais s’élever et s’unir à son G”E supérieur.

Cela signifie qu’Israël ne pourra pas sortir de l’exil, car il est retenu par les peuples du monde. Ou nous pouvons dire autrement que les pères (les G”E supérieurs) ne peuvent pas se développer puisque leur AHAP se trouvent en bas, dans G”E de leurs fils qui ne les libérent pas et ne les éveillent pas.

Le fait que l’AHAP du supérieur tombent à l’intérieur de G”E de l’inférieur nous donne la possibilité d’influencer les niveaux supérieurs et de nous connecter aux grands kabbalistes, les âmes élevées qui ont déjà corrigé eux-mêmes et qui attendent maintenant que nous continuons de les corriger.

Toutes les parties inférieures (les AHAP) des niveaux supérieurs tombent à des niveaux inférieurs. C’est de la haute partie (G”E) du niveau inférieur, où les AHAP du supérieur sont tombés, que dépend l’éveil de celui-ci et de l’AHAP du supérieur.

L’AHAP du supérieur se trouvant à l’intérieur du G”E de l’inférieur est appelé MAN, la prière. En éveillant nos G”E, nous nous éveillons le supérieur, c’est-à-dire MAN, la prière. Mais nous le faisons dans le but d’apporter la joie au Créateur, au supérieur. Le degré supérieur est toujours appelé le Créateur.

C’est cela que signifie « apporter de la joie au Créateur » – c’est d’éveiller nos G”E de telle manière afin de pouvoir s’accrocher à l’AHAP du supérieur qui sont tombé en nous, devenir un seul Partsouf avec lui et de le faire monter. C’est ce qu’on appelle élever MAN – la prière.

G”E de l’inférieur adhère à l’AHAP du supérieur comme une goutte de sperme qui pénétre dans l’utérus de la mère et s’accroche comme un fœtus qui veut s’y développer. Ainsi il oblige l’utérus, l’AHA”P du supérieur de monter et de recevoir une double portion de lumière, destinée pour nous également.

De la préparation à la leçon du 06.06.2014

 

Le cœur est comme presser un citron

Dr. Michael LaitmanIl y a plusieurs phases dans le rapprochement. Dans la première phase, une personne se rend compte que plus elle aspire à une connexion en vue d’atteindre le monde spirituel, plus elle voit qu’elle ne le peut pas. Elle ne peut pas se connecter aux autres et révéler le Créateur qui signifie l’attribut du don sans réserve dans la connexion.

Elle essaye jusqu’à ce qu’elle voit qu’elle ne peut pas. La première chose qu’une personne découvre est que la force du Créateur est prête et est en mesure de l’aider. Donc, elle dit que “Il n’y a rien en dehors de Lui” et que c’est la seule chose dont elle a besoin. Pour atteindre cela, puisqu’en premier elle n’a pas le choix, et ensuite de son propre libre arbitre, elle accepte de suivre la direction de l’amour des êtres créés et ainsi elle atteint l’amour du Créateur.

A tout moment la condition de l’amour des êtres créés agit en fonction de combien le Créateur doit être révélé. Il y eut des époques où le Créateur fut révélé uniquement aux kabbalistes et a été caché à tout le monde, et ainsi ce travail était différent de ce qu’il est aujourd’hui. Cela signifie qu’à différentes époques, il y eut différents mélanges entre la sagesse générale et la sagesse individuelle, à propos de quoi il est écrit : “L’opinion de la Torah est à l’opposée de l’opinion des propriétaires.”

Aujourd’hui, nous sommes près de la révélation complète, et les kabbalistes nous parlent à ce sujet parce que nous ne serions pas en mesure de découvrir cela par nous-mêmes. Personne ne peut déterminer cela uniquement par des signes extérieurs. Bien que de jour en jour, nous voyons que le monde progresse vers une crise absolue et que la crise est dans la société humaine, dans la connexion entre les gens. Mais dans notre monde, il n’y a pas de puissance qui peut corriger sa connexion.

Nous devrions donc écouter ce que disent les kabbalistes. Nous devons d’abord comprendre que le Créateur peut nous aider à nous connecter et à être comme un seul homme dans un seul cœur. Les cœurs sont différents et nous devons faire un effort pour nous connecter en un seul cœur. C’est comme si nous pressions tous le jus d’un citron, tout le mauvais penchant qui vient du cœur. Pour ce qui en reste, nous pouvons ajouter l’intention du don sans réserve mutuel aux uns aux autres et par cela vers le Créateur.

Les conditions sont très simples, et bien qu’il soit impossible de les remplir, ce qui doit être fait est clair. Après le pressage de toutes les inclinations égoïstes hors de mon cœur, je peux m’associer au groupe, à chacun des amis, comme au Créateur, mais seulement s’il s’agit d’un ami et nous sommes prêt à nous connecter de cette façon, afin qu’ensemble, entre nous, nous découvrions le Créateur dans un cœur commun.

Chacun de nous est aussi important que la force supérieure elle-même. Chacun de nous est prêt à se transformer en une force d’amour et de don sans réserve. Si nous aspirons à cela et ne l’oublions pas pendant la journée, une habitude devient une seconde nature ; nous nous rendrons compte que nous ne le pouvons pas et que nous avons besoin de l’aide du Créateur. C’est seulement avec Son aide que nous pouvons annuler notre nature et nous connecter au-dessus.

De la préparation au cours quotidien de Kabbale du 03/06/14

A un point tournant de l’histoire

Dr. Michael LaitmanNous mettons actuellement en œuvre une activité qui corrige la Shevira (brisure), quelque chose qui n’est jamais arrivé dans toute l’histoire. Imaginez combien ce travail est important. La brisure, l’erreur d’Adam HaRishon avec l’arbre de la connaissance, tout cela est arrivé afin de mélanger les désirs et de le rendre possible pour les récipients de réception de s’approcher de l’objectif de la création.

Car ce sont les vrais désirs. Le désir de recevoir est le fondement de la création. Et en ces jours, nous mettons en œuvre la première action dans toute la création, dans la descente des mondes de haut en bas et dans la création de ce monde, tout cet univers, dans toute l’évolution de la créature sur la surface de la terre et toute l’histoire de l’humanité. Ce n’est que maintenant que commence la correction de la brisure et l’expansion de l’ensemble de haut en bas.

Nous sommes à un point tournant à partir duquel nous commençons à remonter de bas en haut. Et cette élévation n’est pas fait par les désirs de Galgalta ve Eynaim eux-mêmes, car ils ont déjà été corrigés au moment du premier Temple. Et maintenant, ils commencent à corriger les Kelim (les désirs) de l’AHP.

Dès l’instant où nous corrigerons notre AHP qui appartient à Galgalta ve Eynaim, ce qui signifie le peuple d’Israël physique, alors les dix tribus perdues d’Israël seront découvertes. Après cela, le nouveau travail en partenariat avec eux aura déjà commencé.

De la 1ère partie du cours quotidien de Kabbale 05/06/14, Écrits du Rabash

Le bébé reçoit deux fois plus

Dr. Michael LaitmanQuestion: Pourquoi est-il plus facile pour certaines personnes de se connecter à la diffusion et plus difficile pour les autres?

Réponse: Cela ne veut rien dire. Il y a ceux qui sont comme les patriarches et il y a ceux qui sont comme les fils. Les patriarches n’avait en fait pas de lumière de Hokhma. Toute la lumière est révélée par les fils mais au niveau des patriarches.

J’ajoute les désirs de AHP mais la Lumière de Hassadim se révèle dans AHP, tandis que la lumière de Hokhma se révèle dans GE. Mais comment GE peuvent recevoir la Lumière de Hokhma? Après tout, ils sont des récipients de don?

Je prends les manques du AHP et les élève à GE et puis je les élève plus haut au supérieur. Il s’avère que je reçois de la partie supérieure de la Lumière qui est habillée dans les manques de la partie inférieure. Mais je reçois ces manques et souffre à cause d’eux; Je voulais leur donner tout, “la vache veut allaiter le veau plus que le veau ne veut téter.”

J’ai de grands manques de l’AHP et même si ma source est les désirs de GE, je peux recevoir toute la Lumière qui est destinée à AHP et même beaucoup plus. Cela signifie que le premier-né reçoit deux fois plus. Nous devons apprendre comment le faire.

De la 5ème partie du cours quotidien de Kabbale 05/06/14, Écrits du Rabash