Pâque nous montre qu’il n’y a aucune place pour la séparation

Dr. Michael LaitmanLe début de ce post se trouve dans : Pâque est un Rappel du Futur.

Le groupe d’Abraham s’est déplacé vers Canaan. L’ego ensuite a grandi d’une génération à l’autre, mais la chose principale était de maintenir la connexion générale, la fraternité spirituelle.

Plus tard, les disputes et les conflits ont augmenté à un point tel que les fils même de Jacob, les frères, ne pouvaient pas les surmonter. Ce processus est décrit dans la Torah comme le début de la famine. Les frères vendent Joseph en esclavage en Égypte (Mitzrayim), qui symbolise une nature perverse (Yetzer-Ra, « droit vers le mal », ndt). Lorsqu’ils ont chuté de leur niveau de l’amour fraternel, ils se sont retrouvés sous la domination de l’ego, Pharaon.

Au début, cette domination était bonne : Pharaon a érigé Joseph et la vie était pleine de plaisirs différents, mais les choses ont changé et les gens ont commencé à sentir que les avantages et les plaisirs corporels n’étaient pas tout dans la vie.

Ils ressentaient un manque pour une connexion spirituelle, auquel Pharaon évidemment s’opposait et résistait. Maintenant, tous les efforts de l’ego ne leur permettaient pas de maintenir même un bout d’unité intérieure.

C’était comme s’il n’y avait aucune issue, mais c’est en fait le désespoir qui a généré la force qui les poussa à s’unir, Moïse. Il a grandi dans la maison de Pharaon, l’ego, et était donc prêt à affronter le roi d’Égypte. Cette étincelle qui a gardé l’essence de l’âme Juive vit en chacun de nous. C’est la perspective d’inclusion générale d’un monde uni dans lequel il n’y a pas de place pour la séparation.

Tout commence avec Pessah

laitman_740_02En ce moment, nous nous approchons d’un état où l’humanité fait face à un besoin de changer son attitude par rapport à la vie, à elle-même, à ses objectifs de développement. Les êtres humains doivent se rendre compte qu’il y a un but dans la vie et que la nature nous dirige afin d’y parvenir.

Nous avancerons vers la compréhension mutuelle, l’accomplissement bienveillant, et l’existence confortable à la mesure de notre correspondance avec le programme qui nous guide.

L’objectif que nous devons atteindre est au-dessus de ce monde, au-delà de la vie et de la mort. Finalement, nous allons passer au niveau de l’immortalité. Ce monde va progressivement se dissoudre et nous allons entrer dans une dimension totalement nouvelle. Par ailleurs, de nos jours toutes les sciences temporelles confirment ce fait. Nous traversons ce processus dont nous parlons.

Tout commence avec Pessah, c’est-à-dire, lorsque nous réalisons que nous sommes capables de s’élever au-dessus de notre égoïsme et que nous passons à l’unité et à la réciprocité en observant la règle « d’aimer notre prochain comme nous-mêmes », ou au moins en suivant la règle de « ne pas faire aux autres ce que nous ne volons pas que l’on nous fasse ». En d’autres termes, lorsque nous nous sentons comme des frères et maintenons la solidarité. Cette fête concerne le fait de réaliser que la sortie de l’ego est possible.

Quand on « quitte l’Égypte » et que l’on s’élève à un niveau supérieur, on considère l’état antérieur comme de la méchanceté absolue et nous voyons clairement comment il peut être utilisé correctement. Cela explique pourquoi il est dit que l’atteinte arrive au pied du Mont Sinaï (dérivé de « Sina« , la haine) lorsque toutes les propriétés humaines « se tiennent autour de la montagne », alors que nos aspirations, le point de Moïse, monte à son sommet.

Le Mont Sinaï personnifie un énorme égoïsme et est absolument essentiel pour nous faire monter au-dessus de nos qualités qui représentent l’ensemble de la nation réunie autour de la Montagne.

L’objectif final de l’avancement humain est d’atteindre le sommet de la Montagne où Moïse et le Créateur se trouvent.

De KabTV, « Une Discussion à Propos de Pâque » du 18/03/15

Pessah selon des points de vue différents

laitman_249-03Question : Quelle est la différence entre l’explication kabbalistique de notre monde et de Pessah (Pâque), et l’explication habituelle que nous connaissons depuis que nous sommes enfants ?

Réponse :
Il y a plusieurs niveaux qui expliquent la réalité, l’existence, la création, le développement et le but de l’homme en elle. Lorsque nous parlons de Pessah, par exemple, nous pouvons parler de :

1 – La période historique de l’esclavage que notre nation a passé en Égypte.

2 – L’asservissement d’une personne à son ego en Égypte, à son Pharaon.

3 – Le développement de l’être créé, du désir, sous l’influence de la Lumière, le Créateur, et sous l’influence de l’obscurité, l’Égypte et Pharaon.

En même temps, nous pouvons parler de différents niveaux :

1 – La réalisation technique des rituels qui dans notre langue sont appelés Mitsvot (commandements).

2 – L’accomplissement psychologique du commandement « d’aimer son prochain comme soi-même », comme étant le commandement général et l’ordre du Créateur, qui inclut tous les autres commandements et les ordres comme il est dit dans la Torah : « Aime ton prochain comme toi-même est la grande règle de la Torah. »

3 – L’influence kabbalistique de la Lumière Supérieure sur les mondes et à travers eux sur les âmes qui subissent différentes phases de développement et leur correction spirituelle.

Est-ce que la séparation de la Mer Rouge est vraiment arrivée ?

laitman_749_02Question : Y a-t-il jamais eu le miracle de la Mer Rouge qui se sépara et le peuple hébreu qui la traversa lorsqu’il a fui Pharaon ?

Réponse :
La Torah ne parle pas d’événements de notre monde matériel. Elle ne parle que de ce qui se passe entre nos âmes. En ce sens, nous passons à travers un état interne spirituel appelé « Traversée de la Mer Rouge ».

L’exode d’Égypte et la liberté de l’esclavage d’Égypte sont la liberté du contrôle de notre ego, de « l’Ange de la Mort ». En principe, sur le chemin de cette liberté, nous allons à travers une sorte de passage appelé la traversée de la Mer Rouge. Elle symbolise la fin de l’Égypte, la fin de notre ego, après quoi nous pouvons devenir un peuple libre.

Une force unique d’unité est cachée dans la nature qui est appelée le Créateur. Lorsque nous nous investissons dans les efforts visant à s’unir, à se rapprocher l’un de l’autre contre notre désir, alors à travers ces efforts, le pouvoir supérieur crée un état où « la séparation de la Mer Rouge » sera découvert. Il nous pousse de la nature égoïste vers une nature de don sans réserve et d’amour.

D’un Programme de la Radio Israélienne 103FM, le 15/03/15

La loi de la création

Dr. Michael LaitmanQuestion : La sagesse de la Kabbale parle de la force unique qui connecte toutes les forces de la nature en son sein, qui gère l’ensemble de ce jeu appelé notre vie. Comment cette loi est-elle ressentie lorsqu’une personne commence à la reconnaître et à l’atteindre ?

Réponse :
Cette loi générale est appelée Arvout (solidarité). Toutes les parties de la nature, le minéral, le végétal, l’animal et le parlant, toutes les forces, toute la nature dans sa plénitude et son exhaustivité, sont connectées au sein d’un système unique, et toutes les parties se soutiennent mutuellement pour construire une forme complète.

Question :
Cette loi agit aussi au niveau humain ?

Réponse :
Oui. Mais le problème est que l’humanité a besoin d’occuper ce créneau. Cela est fait intentionnellement pour que nous puissions atteindre le niveau de ce pouvoir unique, en devenant ses partenaires.

Ce pouvoir unique contient toute la réalité en son sein, tous les temps et tous les mondes, excepté notre monde. Il est au-dessus du temps, du lieu, du mouvement et surtout de notre conscience, une immense sphère dans laquelle seule une force unique opère. Nous ne pouvons pas seulement découvrir cette force, mais nous pouvons également nous élever à son niveau.

Nous devons atteindre cet objectif ici dans nos vies. Ainsi nous devenons libres de toutes les limites du temps et des distances, de la vie et de la mort ; pour nous, rien de tout cela n’existe. Nous atteignons notre monde dans cette vie.

D’un Programme de la Radio Israélienne 103FM, le 18/01/15

Pessach est un exemple pour tous

Dr. Michael LaitmanNous avons un moyen qui peut aider le monde entier. Lorsque nous sortirons d’Égypte, du dégoût et de la haine mutuelle, nous verrons que la vraie connexion humaine résout tous les problèmes.

Aujourd’hui donc, la méthode d’Abraham est nécessaire partout. Elle est la nécessité actuelle et si nous, la nation israélienne, ne la remplissons pas et ne la présentons pas à l’humanité, la pression qui est mise sur nous va croître. Cela parce que le monde ressent inconsciemment que nous lui cachons la clé du bonheur.

Mais si nous faisons ce que nous devons faire et donnons le bon exemple, le monde la recevra avec gratitude et respect. Dans l’ensemble, c’est exactement ce que le monde attend de nous.

Je souhaite une fête d’unité et de connexion à tous mes amis !

Comment une telle chose a pu se produire

Laitman_153Question : Les gens qui ont survécu à l’Holocauste demandent comment une telle chose a pu se produire si « Il n’y a rien hormis Lui » ?

Réponse :
Il est impossible de répondre à cette question sur le plan corporel. Une personne demande simplement : « Si le Créateur est bon, Il doit faire ce que je pense être bon, mais si je me sens mal, c’est le signe qu’Il est mauvais ou qu’Il n’existe pas du tout. » Puis elle parvient à la conclusion : « Eh bien alors, le Créateur n’existe pas. »

Afin de donner une réponse différente, nous devons expliquer qu’Israël doit gérer le monde et parce qu’ils ne peuvent pas le gérer correctement, le monde souffre, et bien sûr les premiers à souffrir sont ceux qui ont amené le monde à cette condition.

Il n’y a aucune autre raison pour les souffrances. La balle est toujours entre vos mains, depuis les jours d’Abraham. Et ne dites pas que vous ne pouviez pas et que vous ne saviez pas, vous avez toujours su et toujours pu. Tout est très simple.

Mais si je dis cela aux gens, ils pourraient penser que je les blâme et que je suis contre eux. C’est comme un enfant à qui on dit qu’il a fait quelque chose de mal et il pleure en criant que papa est méchant. Pourquoi papa est-il méchant si je vous explique et vous montre votre erreur de sorte que vous ne vous trompiez plus à nouveau ? Non, papa est méchant dans tous les cas ! C’est ce qu’il ressent dans son ego.

Il est dit : « Il a donné une loi qui ne peut être violée. » C’est la raison pour laquelle le Créateur est appelé la nature. La nature peut-elle changer ? Si un volcan entre en éruption, est-ce que la lave détruit quelqu’un et épargne quelqu’un d’autre ? Est-ce qu’elle atteint quelqu’un et épargne quelqu’un d’autre ? S’il pleut, tout le monde est mouillé. Ici, il n’y a pas de questions.

Si la nation d’Israël ne commence pas à faire ce qu’ils doivent faire, toutes les atrocités se répèteront, et même plus d’une fois. Si au cours de votre vie, vous répétez la même erreur encore et encore à cause de votre faiblesse de caractère, vous recevez des coups à chaque fois. La même chose se produit avec le monde.

Les atrocités des Nazis que nous avons subi pendant la Seconde Guerre Mondiale peuvent se répéter autant de fois que nécessaire jusqu’à ce que vous vous rendiez compte de ce que vous devez faire et que vous le fassiez. Si vous ne le faites pas, alors le nazisme ne finira jamais. Nous sommes confrontés à cet état en ce moment-même et on ne peut rien y faire. Seule notre unité interne et notre diffusion vers l’extérieur peuvent empêcher l’adversité, non seulement pour les Juifs, mais pour le monde entier.

De la 5ème partie du cours quotidien de Kabbale du 28/04/14, Sujet : Le Jour Commémoratif de l’Holocauste

Pessah est une fête qui est toujours avec vous

Afin de parvenir à l’état de « Pâque », nous devons atteindre un tel niveau de développement où nous sommes incapables de travailler avec l’égoïsme ; nous devons nous élever au-dessus de lui.

L’explosion de l’égoïsme est arrivée pour la première fois à Babylone. Contre cette éruption qui eut lieu alors que la population n’était pas importante, Abraham, un prêtre de l’ancienne Babylone, a découvert le système de l’ascension au-dessus de l’égoïsme.

Plusieurs milliers de personnes acceptèrent cette méthode, et elles sont allées avec lui en terre de Canaan, l’Israël d’aujourd’hui. Abraham enseigna à ses disciples ce que cela signifiait d’être dans l’amour les uns enversles autres, en s’élevant au-dessus de l’ego et en enjambant constamment son ego (Pessah vient du mot Passach, passer).

Notre ego ne cesse de croître, et nous grandissons au-dessus de lui, le couvrant par la loi de « … l’amour couvrira tous les péchés ». Les transgressions restent, mais plus elles sont grandes (jusqu’à la haine immense), plus l’amour qui apparaît entre nous est important.

Nous ne cachons pas notre haine, n’avons pas honte d’elle, parce que nous comprenons que cela vient de la nature humaine, et notre tâche est d’identifier la nature de la force suivante, positive, qui nous donnera la possibilité de recouvrir la haine par l’amour.

Ensuite, nous serons dans un état constant d’élévation spirituelle. Cependant, la haine déterminera la hauteur de l’amour avec lequel nous la recouvrons.

Il s’avère que nous pouvons continuer de croître constamment. A savoir, chaque transition d’une étape à l’autre devient la Pâque (Pessah), la fête qui est toujours avec vous.

De KabTV, « Conversations à propos de la Pâque » du 18/03/15

L’avenir de l’Europe est entre nos mains !

laitman_426Question : Quel est l’avenir de l’Europe tel que vous la voyez et quelle sera la solution au problème imminent de l’immigration que les Etats membres rencontrent ?

Réponse :
L’Europe a été tolérante envers le grand nombre d’immigrants sans exiger leur intégration dans leur nouveau foyer. Par conséquent, l’identité nationale a disparu, et maintenant la diversité ethnique en Europe est trop grande.

Il y a deux approches à ce problème : une société multi-culturelle ou l’assimilation.

Je vois le problème dans la destruction complète des liens sociaux. La société devient globale, intégrale mais en même temps de plus en plus séparée égoïstement. L’aliénation sociale est typique de toute la société, et ils ne seront pas en mesure de restaurer l’ancienne société civile.

Elle ne peut être construite qu’en gardant la diversité et en établissant une couverture générale d’amour par-dessus. Cela est possible uniquement en utilisant la méthode de la sagesse de la Kabbale, et nous pouvons atteindre cela soit par le chemin des souffrances, soit par le chemin de la Lumière. Le choix que nous faisons déterminera le succès de notre diffusion de l’éducation intégrale (de la sagesse de la Kabbale).

Interview éclair avec un kabbaliste

Dr. Michael LaitmanQuestion : Y a-t-il une vie après la mort ?

Réponse :
Oui.

Question :
Pourquoi les humains n’utilisent que 3% de leur potentiel intellectuel ?

Réponse :
Parce que les 97% restant sont destinés à la révélation spirituelle.

Question :
Pouvons-nous changer par nous-mêmes ?

Réponse :
Non, mais nous pouvons le faire avec l’aide de la force supérieure.

Question :
Pourquoi y a-t-il tant de mal et d’injustice dans cette vie ?

Réponse :
Nous sommes ceux qui l’apportons dans ce monde.

Question :
À votre avis, qui est un Israélien ?

Réponse :
« Israël » en hébreu signifie droit à Dieu. Ce mot représente toute personne qui, avec l’aide de la sagesse de la Kabbale, s’oriente vers la force supérieure, vers le « bien qui fait le bien ».

Question :
Qu’est-ce qui vous irrite le plus ?

Réponse :
Tout ce qui est opposé à la réponse que je viens de donner à votre dernière question.

Question :
Est-ce qu’un Kabbaliste apprécie la nourriture, le sexe, ou n’importe quel autre plaisir de ce monde ?

Réponse :
Un Kabbaliste apprécie tout ce qu’une personne normale apprécie. Pourquoi pas ?

Question :
Respectez-vous le code de la route ?

Réponse :
Oui.

Question :
Quel serait le seul livre que vous souhaiteriez emporter avec vous si vous décidiez de vous retirer du monde ?

Réponse : Shamati du Baal HaSoulam.

Du Programme de la Radio Israélienne 103FM, le 15/02/15