L’économie a besoin d’une révolution scientifique

L’économie a besoin d’une révolution scientifique Nouveau reportage (Nature) : Dans un article intitulé « L’économie a besoin d’une révolution scientifique », le physicien Jean-Philippe Bouchaud établit que nous pouvons éviter la crise économique globale dans le futur en appliquant l’approche des sciences physiques aux modèles économiques, et de la sorte changer le système de penser et de former des économistes. Il écrit : « Par  comparaison aux sciences physiques, il est loyal de dire que le succès quantitatif des sciences économiques est décevant. Quel est le principal accomplissement de l’économie, à part son incapacité récurrente à prédire et à avertir des crises, y compris l’effondrement du crédit dans le monde entier ?  Pourquoi est-ce ainsi ? » 

Mon commentaire : Ce physicien a tort !  C’est facile pour lui de faire ces déclarations parce qu’il fait des recherches sur cette partie de la nature qui se révèle à nous, ou à nos sens. L’économie, d’un autre côté, est une science sur les relations humaines, qui ne sont pas clairement révélées à nos sens. Nous ne nous connaissons pas nous-mêmes en tant que personnes. Toutes les sciences révèlent le monde et nous au sein de celui-ci, aux niveaux minéral, végétal et animal. Le niveau « humain » nous est inaccessible. Nous pouvons seulement l’étudier si nous nous élevons au-dessus de celui-ci – au  niveau du Créateur. En d’autres mots, nous pouvons l’étudier au degré où nous sommes semblables au Créateur, ou pour le dire simplement – quand nous devenons kabbalistes. 

Pour cette raison, nous ne pouvons pas sortir de cette crise globale avant que nous ne commencions à changer nous-mêmes en tant que parties d’un seul système, dont toutes les parties existent en harmonie avec tous leurs désirs, pensées et actions. Comment pouvons-nous le faire ? C’est ce que nous explique la Kabbale. 

Par conséquent, il y a beaucoup de nouvelles sciences à venir sur le système global de l’humanité. Aujourd’hui il y a une science qui est beaucoup demandée – « l’économie  kabbaliste», ou pour être plus neutre, « l’économie du système global ».

Qui a besoin d’Israël ?

Qui a besoin d’Israël ? Aux nouvelles : Récemment, les représentants israéliens aux Nations Unies ont découvert une carte sur un site officiel des Nations Unies montrant le Liban bordant l’état de Palestine. « La faute » a été corrigée, mais la carte est réapparue sur le site seulement quelques jours plus tard comme le résultat « d’un problème technique ». Les diplomates israéliens aux Nations Unis disent qu’ils sont constamment obligés de défendre le droit d’exister d’Israël, et que cet incident avec la carte de la Palestine est loin d’être le seul.

Ma réponse : Le monde sent qu’Israël et les Juifs n’ont pas besoin d’exister, car ils sont une source de tension. A part Israël, aucune autre nation dans le monde ne s’interroge sur le but de son existence. Comme messager de la méthode de correction, Israël a le droit d’exister seulement s’il remplit sa mission : révéler la Kabbale au monde.

Dans l’ « Introduction au livre du Zohar » (point 70), il est dit que si les Juifs ne remplissent pas leur mission, alors le monde entier ne les considèrera pas seulement comme inutiles, mais également comme nuisibles, et que tout le monde se trouverait mieux sans eux. Le soutient que le monde apporte de façon explicite ou couvert aux Nazis le prouve clairement. Cela découle de la nature égoïste de chaque individu.

Israël peut prouver son besoin d’exister et son utilité au monde seulement par la diffusion de la Kabbale, la méthode pour améliorer le monde. Ainsi, Israël n’aura pas besoin de défendre son droit à exister devant quiconque, même devant les officiels des Nation Unies !

Nous sommes tous une grande famille

Photo de tous les participants du dernier congrès de Kabbale, qui s’est tenu en Israël.

Quand les gens considèreront-ils la Kabbale comme une science ?

Question pour ML : Pensez-vous vraiment que les gens finiront par considérer la Kabbale comme une science et envisageront sérieusement la possibilité d’évoluer d’une société égoïste à une égalité sociale ?

Ma réponse : Vous souvenez-vous du « petit Prince » d’Antoine de Saint-Exupéry, quand l’astronome annonce sa merveilleuse découverte à la convention internationale des astronomes ? Personne ne le croit et seulement parce qu’il est habillé avec des habits turcs. (Si la Kabbale n’était pas de façon erronée associée au mysticisme, à la religion, en particulier au judaïsme, alors peut-être que les gens pourraient entendre ce qu’elle a à dire). Une année plus tard, l’astronome annonce encore une fois la même découverte, mais cette fois il est habillé à la dernière mode, et tout le monde est d’accord avec lui !

Oh ! Ces grandes personnes sont tellement étranges ! 

Mythes sur la Kabbale

Les religions sont les expressions de cultures, et non une connaissance supérieure absolue

Un communiqué : Le Grand Rabbin de Grande-Bretagne, Jonathan Sacks, a écrit un livre « Comment éviter le choc des civilisations ». Selon le Rabbin Sacks, toutes les religions devraient être considérées comme authentiques. Bien sûr, des fondamentalistes ont frappé d’anathème le livre et ont accusé Rabbi Sacks d’hérésie.

Mon opinion : Tout cela se passe ainsi car les gens considèrent les religions comme étant authentiques, possédant une connaissance supérieure absolue, au lieu d’une expression de la culture et du mode de vie des gens.
Les religions ont été inventées par les hommes. Il n’y a pas de raison de leur accorder plus de crédit que des clubs, vers lesquels hommes se tournent à la recherche d’une aide psychologique dans nos vies instables. Il y a du bon en elles, mais rien de divin ou d’authentique !

Article du Baal Hasoulam, « L’essence de la Religion et son But » (Il faut noter que dans cet article, quand le Baal HaSoulam dit « religion », il veut dire Kabbale.

Diffuser correctement

Clip de présentation lors du forum sur la diffusion présentant la production de tous les départements de Bnei-Baruch:

Se concentrer sur les intentions, pas sur les actions physiques

Question pour ML : Est-ce que le plaisir sexuel diminue lorsqu’on a un développement spirituel ? Est ce qu’il faut rejeter le plaisir sexuel ? Est-ce que ces rejets amènent aux questions du « qui » et du « quoi » ? Je sais que la lumière qui ramène à la source peut tout, mais est ce que ces genres d’exercices aident à avancer tout de même?

Ma réponse : Les questions du « qui » et du « quoi » découlent de l’égoïsme et sont dirigées vers le Créateur : Qui êtes-vous et quel est ce travail que vous m’avez donné ? Il est dit que seule la lumière corrige, et elle corrige seulement en fonction de l’importance de l’intention. Toutes les autres restrictions rendent seulement confus. Se concentrer sur les intentions, en analysant vos désirs, et non les actions physiques. Ceci à l’exception de certains moments où vous n’êtes pas plus capable de penser et de vous diriger, auquel cas, les actions physiques (comme chanter, danser, manger avec des amis) peuvent vous tirer de tels états sans vie.

Le messie : la force qui corrigera le monde

Question pour ML : Michael, attendez-vous le Messie ? Pensez-vous qu’Il viendra pendant votre vie corporelle ?

Ma réponse : Le genre humain apprendra bientôt que le Messie est une Force Supérieure qui représente les qualités de l’amour et du don en nous. Si nous parlons du même Messie, alors Je suis avec vous sur toute la ligne. Attendons-le ensemble.

L’avalanche des divorces ne peut être arrêtée que par l’ultime récompense

Regardez quel futur nous préparons pour nous-mêmes et pour nos enfants avec l’avalanche des divorces de par le monde.

Selon les statistiques, les enfants élevés sans un père ont :

 

  • 4.6 fois plus de risque de se suicider
  • 6.6 fois plus de risque de devenir mères à l’adolescence
  • 24.3 fois plus de risque de fuguer
  • 15.3 fois plus de risque d’avoir des troubles du comportement
  • 6.3 fois plus de risque de se retrouver dans une institution publique
  • 10.8 fois plus de risque de commettre un viol
  • 6.6 fois plus de risque d’être exclus de l’école
  • 15.3 fois plus de risque de finir en prison à l’adolescence.

 

De nos jours, on peut avoir deux personnes égoïstes, modernes, vivant ensemble dans la paix et l’harmonie, si en cela, elles voient qu’elles peuvent obtenir une récompense spéciale : l’existence éternelle et parfaite d’une satisfaction complète.
Il est écrit : « Mari et femme – Shékhina (la présence du Créateur) entre eux ». Seulement par l’existence de cette combinaison, la famille d’aujourd’hui peut être préservée. La Kabbale peut créer ces conditions pour vous.

Pourquoi la Kabbale nous repousse

La Kabbale contredit les humains. Ce n’est pas parce qu’elle est issue d’une nation étrangère ou d’une civilisation ancienne, ni pas parce qu’elle est mystérieuse ou même antireligieuse…
La Kabbale contredit la nature humaine parce que la nature humaine est égoïste. Aucun individu ne trouvera quelque chose de plus méprisable que cette méthode qui parle de la nécessité de s’aimer les uns les autres. De plus, la Kabbale affirme que personne ne peut échapper à ces changements en nous-mêmes, car la Nature (le Créateur) rend le cours de notre existence dans l’égoïsme plus douloureuse à chaque minute qui passe. Même s’il semble que nous ayons réussi à nous cacher de la loi implacable du développement, qui évolue en nous depuis l’égoïsme à l’altruisme, la nature nous forcera encore à achever la correction : soit à travers les souffrances, soit par notre attirance délibérée vers la force de correction. Nous sentons cela instinctivement, et c’est pourquoi nous lui résistons. Et si quelqu’un ne résiste pas, c’est parce qu’il ne sait pas encore pourquoi il est là !