La grenade est un symbole des désirs de l’âme

Building the Third TempleUne question reçue: Vous avez dit lors d’un cours que l’âme d’un homme consiste en 613 désirs égoïstes et qu’il doit les corriger vers le don en attirant la Lumière lors de l’étude de la Kabbale, pour arriver à la qualité « d’aime ton prochain comme toi-même ».

Cette correction des 613 désirs est appelée le respect des 613 commandements. Vous avez également dit que l’âme est comme une grenade (fruit) qui consiste en 613 pépins comme l’âme consiste en 613 désirs. Mais qui vérifie cela?

Ma réponse: Vous avez fait une description correcte. Il y a un article écrit sur la grenade qui parle d’un projet où des chercheurs ont pris un nombre de grenades de différents pays et ont compté leurs pépins. Chaque grenade avait un nombre différent de pépins – certaines moins de 613 et certaines plus, mais le nombre moyen de pépins était 613.

En mémoire du Baal HaSoulam

baalhasulamNous pouvons voir comment le système de la création est créé de manière progressive. Une personne est toujours connectée à un niveau particulier, puis elle passe au prochain niveau, etc. L’influence qu’elle reçoit d’en haut traverse tous les niveaux pour l’atteindre. Le chemin de chacun vers le but est une remontée des niveaux de bas en haut, et par un processus, ou chacun devient similaire au monde de l’Infini.

Chacun de nous est le résultat de milliers d’années de développement de nos ancêtres. Cependant, la connexion directe d’une personne est via ses parents. Ils lui donnent les qualités et l’éducation qui la forme intérieurement et extérieurement.

La même chose se passe dans la science de la Kabbale. Elle s’est développée pendant des milliers d’années, et chaque kabbalistes parmi les milliers de kabbalistes a fait quelque chose d’unique pour nous amener cette sagesse aujourd’hui, à l’époque où le monde entier devra se réveiller.

Cependant, notre connexion la plus proche se fait aux plus récents kabbalistes: Le BaalHaSoulam et le Rabash. Ils sont nos parents. Ils sont ceux qui nous donnent la vie et l’éducation qui nous forment. Ils nous connectent au système nous conduisant à l’infinité, et nous réalisons cette remontée avec leur aide directe et grâce à leur enseignement.

C’est pourquoi il est si important pour nous de mettre en pratique cette méthode qu’ils nous ont transmise – leur éducation. Si nous avions la force de nous accrocher à ces parents formidables que le Créateur nous a envoyé, alors nous réussirons sans aucun doute.

Nous voyons à présent comment ils s’occupent de nous. Nous verrons que leurs âmes sont toujours connectées à nous et elles prennent soin de nous. Nous recevons tout « d’en haut » que grâce à eux et uniquement au niveau où nous appliquons leurs conseils.

Espérons que nous le mériterons et atteindrons ce qu’ils ont atteind et ce qu’ils nous ont transmis. Toute la Lumière de leur niveau est prête pour nous, nous n’avons plus qu’à l’accepter. Par eux, nous serons capables d’établir une connexion avec la Lumière, le Créateur.

Le Baal HaSoulam a expliqué comment la science de la Kabbale commencerait à se dévoiler à partir de 1995, et comment des milliers de personnes viendraient l’étudier. Il parlait de nous. Il n’y a pas d’autres groupes qui accepte quiconque désirant découvrir le Monde Supérieur et qui diffuse son enseignement. C’est pourquoi, nous devons être fiers, et en même temps continuer de produire des efforts pour mériter un tel traitement si bienveillant d’en Haut.

Le Baal HaSoulam écrit dans La dernière Génération qu’une personne doit essayer de:

1. Atteindre la spiritualité d’elle-même et/ou

2. La diffuser et aider les autres à l’atteindre.

Une personne corrige son âme dans lun des deux cas. Lorsque nous essayons de trasmettre son enseignement aux autres, sans regarder combien nous atteignons nous-mêmes, nos actions conduisent à la correction et c’est une grande réalisation dont nous devons être fiers et heureux d’avoir réalisé.

Alors levons un verre à cette grande âme, qui nous connecte au Créateur. Chacun de nous a été choisi d’en Haut. Chacun de nous a reçu le grand devoir et privilège d’établir une connexion avec cette âme, être connecté à cet enseignement et de le diffuser.

Donc soyons fiers de s’appeler Bnei Baruch. Après tout, Baruch – béni- est le nom du Créateur.

(Extrait du discours sur la tombe du Baal HaSoulam ce matin 29/9/09)

Le monde entier continue de ressentir les effets de la crise

progressA toutes les questions relatives à la crise, je réponds que je n’ai pas changé d’avis: Je crois toujours que la crise continue et qu’elle ne s’arrêtera que quand les gens corrigeront leur nature. La crise a lieu à cause de la disparité entre l’égoïsme global et intégral de l’humanité et entre la Nature (le Créateur). Les histoires suivantes démontrent que la crise continue dans le monde entier.

Les cieux ne sont pas clairs en Espagne:

Aux infos: (Financial Times): « Le chômage en Espagne augment alors que le tourisme souffre« . Le Ministre du travail et d el’immigration a dit que le nombre de demandeurs d’emploi a augmenté d’environ 85 000 passant à 3.63 millions, 1.1 million de plus qu’en août l’année dernière, les services et la construction ont enregistré la plus lourde perte d’emploi.

Les chômeurs chinois n’ont plus où aller

Aux infos: (SecretChina): « Plus de 24 millions sans travail en Chine! ». Le gouvernment chinois a indiqué le 23 août que le nombre total de sans emploi dans le pays dépasserait les 24 millions de personnes en 2009. En 2008, beaucoup d’usines ont fermé, laissant environ 30 millions de travailleurs migrants sans emploi.

Les américains se suicident sur le lieu de travail -en France aussi!

Aux infos: (BusinessInsurance): « Les employeurs font face à une hausse des suicides sur les lieux de travail« . Il y a eu une augmentation de 28% du nombre de suicides commis sur les lieux de travail l’année dernière – 251- comparé à l’anné précédente, d’après une enquête du Ministère du travail américain. Ceux qui se sont suicidés au travail ressentaient un stress important en raison du travail augmentant ainsi que les soucis quant à la sécurité de leur emploi…

Dans Le Monde: 24 employés de France Telecom se sont suicidés en 2008. « Après ce nouveau suicide, le ministre du travail Xavier Darcos a demandé au PDG de France Télécom « d’accélérer les négociations sur la prévention des risques psychosociaux » au sein de l’entreprise. Pressé par le gouvernement, France Télécom s’était engagé le 15 septembre à adopter des méthodes de gestion « plus humaines » pour enrayer la « spirale infernale des suicides » frappant ses salariés ».

Laissez la lumière travailler

what-does-a-man-look-for-in-a-womanQuestion : ce vide qu’on ressent dans les désirs égoïstes: l’argent, l’honneur, et en même temps vouloir étudier la Kabbale, comment puis-je demander la lumière ? Car pour l’instant l’argent et les honneurs sont plus importants ?

 

 

Ma réponse: L’homme commence, par des choses très éloignées. Nous parlons ici, de choses élevées du Baal HaSoulam et du Rabash et ils parlent de degrés du don, sans intérêt personnel. Mais l’homme qui commence n’entend pas tout cela, il n’entend pas non plus que c’est contre sa nature, contre son désir de recevoir, il ne l’entend pas.

Comme on dit : « On reproche aux autres ses propres défauts », il rejette aussi ceci : le vrai but, ses résultats de l’étude, l’étude elle-même, mais il déforme les choses selon son propre intérêt et c’est bien !

Autour de chacun de nous, il y a un système de dissimulation qui est adapté précisément à notre développement, par conséquent quand il désire tous les autres plaisirs de ce monde, il y aspire, cependant il est quatre heures moins le quart du matin et il étudie avec nous. Il veut quand même retirer quelque chose de la sagesse de la Kabbale, bon! Il veut ajouter quelque chose à sa vie, d’autres choses.

 

Néanmoins il fait des calculs, autrement il n’étudierait pas à cette heure ci avec nous, et progressivement par le mélange de tous ces désirs, dans un pourcentage quelconque, il veut changer même s’il est le plus égoïste. Cependant il se trouve quand même devant les livres et avec nous et la lumière agit sur lui et la force de la lumière dépend de l’aspiration de son entourage. Cela l’influence il est comme un bébé entre des adultes, il grandit progressivement. Ça ne dépend pas du fait qu’il comprenne les choses ou pas, laissez la lumière travailler.

Il n’y a jamais rien à l’extérieur d’une personne

A True Desire Is Always Answered by the LightLorsque nous lisons un texte kabbalistique, il est important de comprendre qu’il ne parle que du processus spirituel qui a lieu à l’intérieur d’une personne, et non des personnages et des actions extérieurs. Tout ce qui est décrit dans un texte kabbalistique est à l’intérieur d’une personne.

Par exemple, toute la Torah ne parle que de comment une personne discerne différents désirs et qualités en elle: Lesquels sont en vue du don et lesquels en vue de la réception, qui sont aptes pour être corrigés ou non, et comment une personne expérimente un monde intérieur à travers ses qualités, qui est en fait le seul monde qui existe. Une personne découvre alors qu’elle perçoit également notre monde en elle, et qu’il n’y a jamais rien à l’extérieur.

Pour pénétrer le nouveau monde, il faut élargir notre perception de nos désirs et qualités intrinsèques et en les utilisant tous en vue du don sans réserve.

Une personne comprend tous les personnages de la Torah – le monde entier et tout est en elle. La Kabbale explique comment une personne peut arranger tous ses désirs en elle, et de découvre ainsi un nouveau monde.

Comment vérifier si vous avancez en spiritualité

Connecting Through the WorldsUne question reçue: comment puis-je vérifier pour voir si la lumière me corrige vraiment?

Ma réponse: Il y a trois signes spécifiques indiquant qu’une personne avance:

1. Une personne commence à mieux comprendre le matériel, pas qu’intellectuellement avec sa tête, mais avec ses sentiments. Ce qui important n’est pas l’étude ni de mémoriser le matériel mécaniquement, mais de le ressentir. Il est écrit: « nous comprenons avec le coeur ».

2. Une personne commence à comprendre combien l’environnement est important, parce que c’est le seul endroit où elle peut atteindre son but spirituel.

3. Une personne comprend qu’elle doit se servir de toutes les opportunités pour avancer. Elle essaye alors de mieux s’organiser dans l’étude, jusqu’à ce qu’elle commence à découvrir la spiritualité à travers son environnement.

Tout le monde doit au moins une fois vivre ce qu’est un congrès de Kabbale

NAcongressLe 15 octobre marquera le début du Congrès d’Amérique du Nord à Buffalo, NY. Nous espérons y voir de nombreux nouveaux amis. Ces réunions « live » sont très importantes.

Le congrès suivant le Congrès américain aura lieu en Turquie le 22 octobre. Il est destiné aux étudiants d’Europe.

Ces deux évènements sont de formidables opportunités pour l’union. Si vous n’avez jamais été à un TurkeyCongresscongrès, alors vous ne recevrez pas les connexions que vous devez corriger pour ressentir le monde spirituel en eux.

Si vous avez déja participé à un congrès, alors vous savez déjà ce que c’est et vous pouvez continuer ce que vous avez commencé. Mais sans vivre quelque chose pour la première fois, vous n’aurez pas la bonne impression et rien pour continuer le développement. Vous devez recevoir une impression que vous vous développerez plus tard grâce à l’étude.

C’est pourquoi, toute personne ayant l’opportunité de venir à un congrès, mais n’y allez pas et restez chez vous, ou vous réunissez avec un ami chez lui, vous commettrez une grosse erreur! Vous ne pouvez le faire que quand les circonstances ne vous ont pas laissé d’autre choix.

Je vous promets que lors de ces congrès, je serais prêt à répondre à vos questions.

(Extrait du cours quotidien de Kabbale, 2ème partie, Introduction au livre du Baal HaSoulam, « De la bouche d’un sage »)

L’évolution continue

beesUne question reçue: quelle est la différence fondamentale entre les humains et les autres créatures?

Ma réponse: A la différence des animaux, nous les humains avons l’opportunité d’atteindre une connexion supérieure à nos corps. Il existe deux forces ou désirs à ma disposition. Je sens mon « moi » ou ma vie, et je sens également le besoin de trouver la source de ma vie – le Créateur.

Au sens physiologique, les humains ne sont pas différents des animaux en quoi que ce soit. L’homme vient du niveau animal. A un moment donné dans le passé, nous étions des singes, et plus tard nous sommes devenus des « singes modernes ». Tout est dû au développement des Reshimo en nous. Pour en savoir plus, voir la 3ème partie du Talmud des Dix Sefirot.

Ainsi, il n’y a pas de différence entre les humains et les animaux, sauf pour ce qui est du désir spirituel qui a été implanté en lui. ce désir est une partie du Créateur, et il est au dessus et et au delà de nos vies. Si ce désir se réveille en moi, alors je deviens un être humain. Entre temps, pour tous les autres aspects, je reste toujours un « singe ».

Admettons le, c’est un « singe de la meilleure sorte » – un qui est plus complexe et plus adapté pour répondre au rôle de l’homme: Atteindre le Créateur via ce désir. Nos corps sont plus intelligents et plus sensibles que ceux des animaux. En fait, peu importe la personne dans ce monde, elle est au dessus et au delà du niveau animal, elle en a besoin juste pour une chose: développer et comprendre ce que son âme désire.

Vous avez reçu un point de spiritualité qui n’a aucune relation avec le corps. Il restera même si vous remplaciez tous les organes de votre corps. Il voudra toujours continuer à avancer!

(Extrait du cours quotidien de Kabbale, 2ème partie, Introduction au livre du Baal HaSoulam « De la bouche d »un Sage »)

Le monde entier a été créé pour vous

munichUne personne qui progresse spirituellement découvre que toute la réalité est corrigée sauf elle, et tout dépend d’elle uniquement. « Le monde a été créé pour moi ». Je fais pencher la balance vers le bien ou la mal à chaque instant de ma vie.

c’est comme si tous les gens ne faisaient rien vu qu’ils n’ont pas de liberté de choix. Je suis le seul disposant de liberté: changer le monde pour le mieux à chaque instant de ma vie.

(Extrait de la 3ème partie du cours quotidien de Kabbale)

Un nouveau désir pas très clair qui nous conduit à la Kabbale

Laitman_2009-08_2939Nous sentons que nous sommes dans un monde, dans lequel nous séparons le « moi » des autres gens dans mon entourage, et nous essayons de nous en servir à des fins personnnelles. Nous agissons tous conformément à notre nature intérieure.

Cependant, lorsque se réveille un nouveau désir chez une personne, elle ne peut pas le satisfaire avec ce qui existe dans ce monde. Cela engendre confusion, telle une personne voulant quelque chose mais ne sachant pas quoi.

Ce petit désir hante une personne. Il grandit et le conduit à un endroit où se trouve la réponse. C’est ainsi que les gens découvrent la sagesse de la Kabbale.

Elle ne comprend pas immédiatement de quoi il s’agit, mais un instinct l’a conduit à posséder des livres et à aller dans un nouvel environnement. Elle étudie comme un enfant qui ne fait qu’imiter les adultes.

La personne progresse jusqu’à ce que, après un certain temps, elle commence à comprendre que le but est de découvrir un nouveau monde en plus du monde qu’elle perçoit actuellement.

Dans une seconde réalité, tout est différent. La personne et le monde sont tous deux différents. Le nouveau désir qui s’éveille en elle est le début de son nouveau « moi ». Lorsque ce désir se développe, elle se découvre dans un nouveau monde.

C’est comme si vous changiez de chaine de TV. Une personne regarde une chine et voit les images du monde, et soudain elle change de chaine et se trouve en train de regarder un monde complet. Une personne change en même temps qu’elle découvre ce nouveau monde, et elle commence à comprendre ce qui est révélé par la science de la Kabbale.