Nos intentions font toute la différence

The Sciences Are Subordinate to the Wisdom of KabbalahNotre vie entière est déterminée par nos intentions. Par exemple, prenons les trois cas suivants:

1.Vous programmez vos actions à l’avance et vous assassinez quelqu’un.

2. Une personne meurt accidentellement comme résultat d’un certain évènement.

3.Vous tuez quelqu’un dans une bataille lors d’une guerre.

Même si l’action réalisée est la même, nous ne l’a jugeons pas d’après le résultat mais d’après l’intention. Ainsi, l’intention fait toute la différence.

(Extrait de la 3ème partie du cours matinal de Kabbale, dans ‘Introduction au Talmud des dix Sefirot)

Pourquoi aurions-nous une âme et pas les vaches?

naive1Récemment, alors que j’étais à Madrid, j’ai rencontré un journaliste qui m’a demandé: « Pouvez-vous me dire, où est mon âme actuellement? » Je me suis senti gené de le décevoir et de lui dire: « Quelle âme? de quoi parlez-vous? » Il n’a pas compris: Comment une personne peut exister sans âme? En fait, cela ne l’a pas surpris qu’une vache n’ait pas d’âme, mais pourquoi nous devrions pas en avoir une? Actuellement, il se peut qu’il mange un steack provenant d’une vache, mais il n’ pas demandé qu’arrive t-il à son âme. En quoi le corps d ‘une vache est-il différent du sien?

L’âme est la connexion d’une personne avec le Créateur, avec la Lumière Supérieure et elle n’apparait qu’au degré où elle est similaire à Lui. Une âme apparait chez une personne une fois qu’elle est au-dessus de la Machsom, mais avant la Machsom, une personne n’a pas d’âme. Tous nos désirs ne sont pas une âme – du moins pas pour le moment, tant qu’ils ne sont pas corrigés.

Quand une personne reçoit un point dans le coeur et le développe, alors une âme apparait en elle, que l’on appelle « humain ». Mais nos corps animaux ne sont pas appelés humain. Ils existent uniquement pour nous permettre de faire grandir l’âme dans le corps, que nous appelerons notre « moi ».

(Extrait de la préparation au cours quotidien)

Rejoignez vos amis au congrès Nord américain de Kabbale

Bnei Baruch vous invite à retrouver les amis, étudiants, et kabbalistes du monde entier lors du Congrès Nord américain de Kabbale, qui aura lieu à Buffalo, New York, à 20 minutes des Chutes du Niagara, du 15-18 octobre.

amkonglogo

Le programme comprend mes cours, chansons, rencontres, séminaires, repas et performances musicales, le tout dans un environnement rempli de lumière. Parallèlement un congrès pour enfant avec cours, activités et séminaires pour la jeune génération aura lieu pour toute la famille. De plus, une excursion aux Chutes du Niagara est possible, le jeudi 15 ocotobre.

Rejoignez-nous lors de ce spectaculaire week-end de lumière – amour et unité!

Inscription

Détails sur le congrès

La création et le Créateur ne peuvent pas exister l’un sans l’autre

titlesUne question reçue: Où est mon « moi » dans le système des forces spirituelles?

Ma réponse: le « moi » est le seul qui les découvrent. Le « Moi » est l’écran sur lequel elles se révèlent. Le « moi » est le degré de ressemblance et de révélation. Dans le monde spirituel, il est impossile de voir les différences parce vous les découvrez par l’interaction (Zivoug) et l’unification. Il est impossible de séparer la sensation spirituelle chez celui qui atteint et ce qui est atteint.

La spiritualité est une sensation, elle résulte de votre engagement avec le niveau supérieur. Vous ne vous appelez pas « création » tant que vous n’avez pas découvert le Créateur. Et lorsque vous avez cette sensation, il est impossible de voir une distinction entre Lui et vous. La création est le Créateur ne peuvent pas exister l’un sans l’autre, et vous découvrez ceci au degré où vous devenez similaire à Lui.

Ansi, vous demandez, « où est mon moi ici? » Le « moi » est le degré de votre ressemblance avec le Créateur. Sans lui, vous n’exister pas dans le monde spirituel.

10 grandes surprises de la récession (un indice: Une est le sexe)

worldAux infos: (Time): Chômage, crédit restreint, prix des maisons en chute sont les composantes habituelles de la récession. Mais rarement elles ne se retrouvent ensemble, comme maintenant, et de façon durable. C’est la seule bizarrerie qui est difficile à croire. Les règles de notre époque sont en train d’être réecrites presque chaque jour. Voici certaines manières dont la récession est en train de réécrire les lois.

1. Soupe: Récession de base pas plus

2. Vente de nourriture organique reste forte

3. Taux des prêts restent étonnemment haut

4. La vente de place de cinéma est en plein boom

5. L’Intimité en prend un coup

6. L’industrie de débauche s’effondre

7. Aucun paradis sûr

8. Le commerce se détériore

9. Les foires en tout genre sont dépassées

10. Les riches commencent à la ressentir

Mon commentaire: Appremment les gens n’ont pas encore compris la différence fondamentale de cette crise: qu’elle vient d’un manque de connexion adéquate entre les gens et non d’un manque d’autres connexions, comme la politique, l’économie, ou autre. Entre temps, les gens essaient toujours d’analyser les conséquences externes.

Maris harcelés: un autre symptôme de la crise

billionAux infos: (India Today): « troublés malheureux » . La fondation de sauvegarde de la famille indienne (SIFF) se compose de maris jeunes, colériques et « harcelés »… Ils rouspètent: ils ont été trahis par les législateurs et qui les oblige; que la loi considère à tort que toutes les femmes sont « des anges innocents », qui ne peuvent que être tentées, et ne sont pas des pécheresses.

Mon commentaire: Maintenant la crise touche également la famille indienne!  Apparemment nous verrons que la crise s’exprime de façon différente dans les pays et civilisations, mais elle conduira au même résultat – la nécessité de s’élever au dessus de notre monde.

L’effet Hamlet quantique, ou comment être le Hamlet de toute la réalité

migrationAux infos: (Quantum Physics): « L’effet Hamlet quantique ». Dans ce travail en se servant d’un formalisme similaire au formalisme de l’effet Zeno quantique (baisse de la possibilité de désintégration d’un sytème quantique instable par des mesures répétées) et l’effet anti-Zeno quantique (augmentation de la probabilité de désintégration d’un sytème quantique instable par des mesures répétées), nous introduisons l’effet quantique  appelé Hamlet. Il représente une complète destruction des prédictions quantiques sur la désintégration d’un système quantique instable par des mesures répétées. Précisément, cela signifie que des mesures répétées, spéciales et correctement définies, désintègrent la probabilité d’un système quantique instable de pouvoir se comporter comme des séries divergentes sans aucune valeur définie. Ainsi nous avons une méchanique quantique complètement insoluble, un « dilemme Hamlet » : désintégrer ou ne pas désintégrer.

Mon commentaire: La Kabbale explique que toute chose se produit par rapport à nous et en nous. Tout dépend entièrement de nos qualités. Tout ce qui est observé l’est par nous. C’est pourquoi, en contrôlant nos pensées, nous pouvons « mentalement », mais pratiquement, contrôler toute matière. Ainsi, chacun de nous peut être Hamlet, toujours et dans toute la réalité!

Le point le plus profond de notre personne: le Moi

pleasureChaque personne a un point qui a été créé « ex nihilo » par le Créateur. Ce point est ce qui rend une personne unique. Toute notre vie est une bataille pour ce « Moi », pour l’indépendance et l’unicité; Midat  yehoud.

Une personne est guidée par un désir de se prouver elle-même qu’elle existe. Tous les plaisirs et satisfactions ressentis sont secondaires. Le point le plus central est de s’assurer que ce « Moi » existe.

Ce « Moi » est quelque chose à laquelle une personne ne pourra jamais renoncer. Elle peut renoncer à tout, même à la vie, mais pas à son « Moi », parce que ce point est au-dessus d’elle: Il émerge avant même qu’elle ne s’en rende compte. C’est pourquoi une personne doit traverser un chemin si difficile: Renoncer à son ancien « moi » égoïste et obtenir un « moi » différent, un qui ressemble au Créateur.

Le Créateur aide une personne à changer la fondation sur laquelle repose son « Moi ». Au lieu d’être alimenté par le plaisir, elle reçoit l’énergie du don et s’élève au-dessus de son « Moi » égoïste vers son vrai « Moi ». C’est ainsi qu’elle gagne la véritable indépendance et la sensation d’un « Moi » éternel. Et lorsqu’elle revient au point créé « ex-nihilo », elle atteint l’état de repos et de perfection.

L’école des désirs nous apprend comment construire le monde spirituel en nous (avancé)

priestAu lieu d’examiner nos désirs de l’intérieur, nous devrions les examiner d’en haut, « sous un microscope », et ce le plus rapidement possible. Notre objectif est la correction et seule cette « école des désirs » nous permettra de l’atteindre, ou de travailler en vue du don sans réserve:

Le monde spirituel tout entier est quelque chose à construire en nous, en se servant de nos désirs. Nous les entassons en « montagne » et on l’escalade jusqu’au sommet. Nous répétons sans cesse ce processus. La montagne grandit et nous grandissons avec, parvenant à donner de plus en plus.

Il en résulte que chacun de nous escalade le Mont Sinaï – le mont de la haine (en hébreu, Sina signifie haine), pour atteindre son sommet et y construire le palais du Roi, le château du Créateur. Nous créons tout ceci à partir de nos propres désirs égoïstes et brisés, qui sont révélés en nous les uns après les autres. C’est précisemment en corrigeant ces désirs, et à l’intérieur d’eux, que la personne découvre la réalité du Créateur. Autrement dit, chacun construit son travail « en vue de donner sans réserve » à partir de ces désirs.

C’est pourquoi, tous les mondes spirituels et degrés sont en nous. Tout se révèle à l’intérieur de nos désirs que nous corrigeons. Il en est ainsi parce que le Créateur a créé uniquement un désir commun, et nous découvrons le Créateur à l’intérieur des formes de ces désirs.

Les 125 degrés spirituels ne sont pas quelque chose en dehors de nous. Leur potentiel est inscrit dans nos Reshimot, et chacun de nous doit personnellement développer ses désirs venant de ces Reshimot, travailler avec, et changer la façon de s’en servir. C’est à partir d’eux que l’on construit le monde spirituel.

Un désir (matière) m’ a été donné et des Reshimot (formes). Maintenant, je dois attirer la Lumière Supérieure sur moi et corriger ainsi ces deux composants l’un avec l’autre. Ainsi, j’unie les lumières, les étincelles et les Kelim (en hébreu ça s’appelle ANAH – Orot, Netsoutsim, Kelim). Ils formeront mon âme et à l’intérieur je ressentirai la réalité spirituelle. Pour le moment, je perçois la réalité à l’intérieur de l’âme, mais uniquement dans sa couche la plus basse, appelée le « monde matériel ». Afin de vraiment découvrir l’âme, nous devons atteindre le Créateur.

La Kabbale ne corrige que votre âme pas votre extériorité

higherUne question reçue: Est-ce que mon comportement, actions et attitude vis à vis des gens influencent mon développement spirituel?

Ma réponse:Une personne qui étudie la Kabbale doit se comporter comme elle le fait dans la société dans laquelle elle vit. N’essayez pas de jouer un jeu ou de faire quelque chose de pas naturel et ne dites pas à vos collègues de travail que vous étudiez la Kabbale. Si vous participez à la diffusion, faites le dans un cercle extérieur au vôtre. La raison de tout ceci est que les autres ne pourront pas vous influencer négativement plus tard.

Toutes les corrections que vous pouvez faire ne le sont pas par vous, mais elles sont faites par la Lumière Environnante qui ramène la personne vers le bien. Cette Lumière influence et répare la seule chose qui est brisée – l’âme. En corrigeant l’âme, la Lumière reconstitue toutes ses parties.

Si vous voyez un kabbaliste qui perçoit le Monde Supérieur, la Dimension Supérieure, ou le Créateur, vous ne remarquerez rien de spécial, de l’extérieur. Ou vice versa comment trouverez-vous un kabbaliste d’après son comportement? Il y a beaucoup de gens qui font du bénévolat dans les hôpitaux, dans la protection de l’environnement et des animaux -mais vous ne trouverez aucun kabbaliste parmi eux! Vous ne trouverez pas non plus des kabbalistes parmi ceux qui méditent au sommet du montagne ou qui pratiquent toutes sortes de techniques asiatiques.

Vous ne pouvez corriger que ce qui est brisé, et la seule chose qui l’est est votre âme. Votre âme est intégrée dans toutes les autres âmes, et c’est pourquoi, en vous intégrant correctement à elles, vous serez capable de tout corriger. Tout ce que nous faisons dans ce monde, à part les choses nécessaires pour exister, ne nous apportent rien de bon et ne causent que des souffrances. C’est pourquoi, vous ne devez que vous concentrez sur vous-mêmes avec la correction de votre âme.