L’endroit le plus sûr est d’être alongé par terre

priestNous sommes toujours seul face au Créateur. Il n’y a personne devant nous à part Lui. Les niveaux inanimé, végétal, animal de la nature, et les gens qui nous semble  nous entourrer dans ce monde, sont juste des sensations à l’intérieur de nos désirs. Toutes les images, actions, et situations sont perçues à l’intérieur de nos désirs. Elles sont en fait des sensations du Créateur, qui désire apparaitre sous la forme de cette réalité matérielle au lieu de nous laisser Le ressentir.

Si tout en percevant cette réalité, une personne ressent que tout vient du Créateur, alors cette solitude devrait lui suffir. Peu importe ce que vous ressentez, la chose la plus importante est que vous ressentez que vous ayez une connexion avec la Source de cette sensation, la source de toute la réalité, le Créateur.  Juste ne m’enlevez pas ca! et les situations que je vis ne comptent pas. Il se peut qu’elles soient les pires au monde dans mes sensations et les plus déroutantes pour mon esprit. Mais peu importe ce que je ressens dans mon coeur et dans ma tête, parce que ce sont mes sens égoïstes et peu importe ce qu’il se produit en eux. Je ne me soucis que d’une chose: m’assurer que je ne me sépare pas ma Source, la Source de ma perception et de mes sensations.

Cela signifie qu’une personne « est alongée par terre » et donc elle ne peut plus tomber. Après tout, elle ne se soucie plus que d’une chose et n’a besoin de rien d’autre. C’est le début du travail spirituel d’une personne: lorsqu’une personne s’est élevée au dessus de toute la matérialité et a un contact constant et minimal avec la spiritualité.

La connaissance spirituelle passe par des récipients attenants

adjacentUn étudiant ne peut recevoir la connaissance spirituelle de son professeur que s’il tend à devenir comme lui. Alors la connaissance spirituelle coulera en lui, comme par des récipients adjacents.

Une célèbre loi de la physique affirme que si deux récipients sont connectés, alors l’eau coule d’un récipient à l’autre et atteind le même niveau sans tenir compte de la largeur du récipient. En spiritualité, cela se produit sans tenir compte de la capacité initiale de l’âme, qui dépend de sa place dans le système d’Adam.

Le récipient spirituel du professeur peut être très grand, alors que celui de l’étudiant peut être très étroit, mais s’ils s’unissent, l’étudiant recevra le même remplissage que le professeur. Tout dépend de la taille de la connexion de l’étudiant à son professeur.

Vous ne voyez pas l’Infini? Mettez des lunettes!

others.jpgNotre monde est un monde d’Infini, mais au plus petit niveau de perception. Nous comprenons et ressentons la réalité de façon très petite; très loin de la perception complète.

Cela ressemble à une personne avec une vue faible et qui ne voit rien sans lunettes. Elle peut à peine identifier les gens autour d’elle, bien qu’ils soient juste à côté d’elle. Ainsi, notre monde est en état de léthargie, avec une sensaiton presque inexistante de l’Infini.

Cependant, nous découvrons toujours toute l’image, tout comme chaque partie d’un hologramme qui contient toute l’image. Même au plus petit degré, j’observe tout le spectre de la réalité mais je ne peux pas y parvenir sans mes « lunettes ». Plus les lunettes sont correctes, plus l’image que je vois est claire.

Nous existons dans un état fixe, mais nous le ressentons qu’en fonction de notre perception. Plus elle est claire, plus le Monde de l’Infini est clair.

Pour s’en rapprocher, nous devons corriger nos instruments de perception (Kelim), et découvrons un peu plus de lumière en eux. Pour que cela arrive, ils doivent être identiques à la Lumière. Quand la lumière est dévoilée, nous découvrons une nouvelle strate de la réalité.

La différence entre les sensations individuelles et collectives

Don't Starve Yourself - Use the Upper Light InsteadUne question reçue: Si chaque âme est unique, alors comment est-il possible pour une personne de voir le même phénomène?

Ma réponse: Nous découvrons tous le même phénomène, mais chaque personne le découvre dans son propre Kli. Par exemple, j’ai du thé dans mon verre. Si vous le buvez, vous sentirez que c’est un liquide chaud sans goût particulier. Nous avons des sens similaires mais des désirs différents. Nous pouvons expérimenter un phénomène de manière similaire, mais nous l’évaluons différemment, en fonction de nos désirs. C’est pourquoi nous ne nous comprenons pas les uns les autres.

Lorsque  nous accédons au même degré dans le monde spirituel, nous comprenons tous les deux où nous sommes. C’est la même chose dans notre monde: Lorsque vous êtes en ville, nous savons où nous sommes. Nous ne pouvons pas nous disputer sur ce fait. Cependant, vous pouvez aimer la ville et moi pas. A chaque niveau, il y a des sensations générales, de base, mais les sensations individuelles sont différentes.

Une naissance sans peine dans le monde spirituel

the-greatest-power-comes-from-yielding-to-othersUne question reçue: pourquoi personne ne voit dans la crise une opportunité de changement?

Ma réponse: Patience. La crise arrive par vagues, comme les contractations à la naissance! elles vous frappesnt et puis cessent, puis recommencent et s’arrêtent. Tout dépend de si vous comprenenz qu’il y a des contractions à la naissance ou si vous participez à votre propre naissance. Pour naitre, vous devez tourner votre « tête en bas », ce qui signifie que vous devez diminuer l’importance de tout ce qui vous semble actuellement important.

Question: Mais n’est-ce pas le chemin de la souffrance?

Ma réponse: Certainement pas. Si vous savez que vous allez naitre et venir au monde, alors beaucoup de bonnes chances vous attendent, donc comment pouvez-vous souffrir? Vous pouvez déjà anticiper combien tout sera bien. Vous êtes heureux de l’avancée ou de la poussée que vous faites. Vous fournissez un effort ensemble avec la niveau supérieur, qui est prêt à vous faire naitre, et pénétrer le monde spirituel.

Exprimer la perception spirituelle par la musique, danse et le théâtre

is-there-anything-spiritual-about-great-works-of-artUne question reçue: Pourquoi tant de kabbalistes composent de la musique?

Ma réponse: la musique, le théâtre et la danse sont tous des moyens pour exprimer la perception spirituelle. Ce n’est pas par hasard que la musique et la danse furent deux des sept sciences qu’une personne avait besoin de maîtriser dans le passé, avant de pouvoir commencer l’étude de la Kabbale. Elles étaient considérées comme des sciences car une personne avait besoin d’exprimer sa perception supérieure avec les sons de la musique, par la danse et le chant.

Les mots sont également une musique. Je peux exprimer mes sensations avec des mots ainsi qu’avec des notes. Toute composition musicale « raconte » également, car c’est un langage musical suivant les lois de cause à effet.

Le TaNTa (le Kli complet – Taamim, Nékoudot, et Otiyot) utilisé pour écrire le langage s’applique également à la musique et la danse. Peu importe quelle forme vous utilisez pour exprimer le lien entre le Kli et la lumière, cela sera toujours TaNTA.

La même phrase peut être exprimée par des mots, musique et danse. Cependant la Kabbale les exprime en enregistrant les relations entre les récipients et la Lumière les remplissant, qui est le langage de base, universel.

Découvrez le Livre du Zohar

spiritual-time-and-movement1Une question reçue: Pourquoi personne ne peut comprendre le Livre du Zohar?

Ma réponse: Tout d’abord, votre intelligence ne vous aidera pas à découvrir quoi que ce soit. Si vous lisez le Livre du Zohar en essayant de le comprendre avec votre intellect, alors vous ne verrez rien de plus qu’un système de Moussar (Moral – éthique), répétant des avertissements, instructions et histoires étranges.

Ce n’est qu’en ouvrant un nouveau sens en vous, appelé le point dans le coeur, que vous commencerez à voir tout un monde lors de la lecture de ces mêmes histoires. Le Livre du Zohar commencera soudain à se révéler en vous.

Souvenez-vous, il n’y a rien en dehors de vous. Nous pensons que le monde spirituel est quelque part dehors, mais en fait, il se dévoile en nous. Lorsqu’une personne commence à atteindre les qualités et définition en elle, elle pénètre profondément à l’intérieur du texte de ce livre. Le livre lui-même commence à se rapprocher d’elle et la personne découvre tout ce qu’elle est en train de lire en elle.

La vie spirituelle est ressentie via votre connexion aux autres

the2520condition2520of2520entering2520the2520upper2520Une question reçue: Comment une personne doit-elle travailler quand elle a reçu un éveil spirituel?

Ma réponse: Elle doit travailler sur sa connexion avec son environnement, qui est composé de personnes lui ressemblant. Vous ressentirez le monde spirituel dans votre désir spirituel, qui se construit sur le désir des autres gens, que vous liez à votre désir – le point dans le coeur.

En dehors de ce « point », vous n’avez pas d’autre désir spirituel. Vous êtes comme une cellule dans un organisme général: Seule, la cellule ne pas ressentir la vie ou la perception. C’est pourquoi vous devez établir une connexion avec les autres cellules.

L’univers entier est un organisme appelé Adam. Votre devoir est de trouver votre connexion avec cette organisme commun. La vie que vous ressentirez à l’intérieur de ce corps spirituel sera supérieure, éternelle et parfaite. La source de cette vie se nomme le Créateur.

Tout ceci est perçu dans le corps général, qui consiste de points ou cellules – des aspirations individuelles pour la spiritualité. Si vous ne vous unissez pas aux autres, vous ne ressentirez jamais la vie spirituelle.

La véritable signification de « Tu ne voleras point »!

what-does-the-torah-say-about-the-red-string« Voler » en spiritualité signifie que vous découvrez un nouveau désir en vous dont vous pouvez vous servir en vue du don (que vous pouvez élever à Bina), mais au lieu de le faire, vous vous en servez à des fins personnelles. C’est ca le « vol ».

Une personne doit atteindre la qualité du don dans tous ses 613 désirs, sinon c’est un voleur. C’est pourquoi il existe un commandement qui dit « tu ne voleras point »!

La lumière spéciale de la fête de Souccot

needUne question reçue: Il y a une seule Lumière Supérieure qui se révèle à chaque fête. Quelle est la lumière qui brille lors de la fête de Souccot, et comment nous en servir au mieux pour progresser?

Ma réponse: Chaque état spirituel correspond à des lumières particulières et désirs (Kelim), qui s’unissent. Les lumières influencent le désir, l’amenant à un état corrigé d’après un certain programme ou ordre. Les âmes d’une génération doivent faire ensemble les corrections.

Il y a deux types de Providence Divine: une individuelle et une générale. La providence générale réveille les Kelim (désirs) couche par couche, d’après leur niveau. Cela se produit d’une génération à l’autre, et force les désirs à se développer naturellement, suivant un chemin appelé « en temps voulu » – Beito.

Et d’après cette progression naturelle du temps, une lumière spéciale est en train de pénétrer ce monde qui fait progresser tous les gens ensemble. C’est une fête qui est le reflet de la racine spirituelle dans sa branche matérielle.

De plus, une personne dont le désir de spiritualité se réveille individuellement peut aussi se servir de ce réveil général pour avancer. C’est très efficace, car il y a une grande masse de désirs qui célèbre Souccot, même si c’est de manière symbolique,  traditionnelle.

Si nous ajoutons nos intentions à ce réveil général, nous nous aiderons les uns les autres.