Les mathématiques de l’amour et de la haine

laitman_2009-02-03_3La haine du prochain ne s’exprime pas par la sensation de haine, mais par le désir de s’en servir dans notre intérêt personnel. C’est le sentiment que nous ressentons jusqu’à ce que nous le changions par celui de l’amour – le désir de satisfaire les autres au lieu de ma propre personne.

Mon professeur le Rabash disait: Vous pouvez vous imaginer être un zéro et votre ami le chiffre un, ou bien vous pouvez vous voir comme le chiffre un et votre ami le zéro. Ceci dépend de notre désir – que vous vouliez vous en servir à des fins personnelles ou de vous employer à le servir dans son intérêt.

Si votre désir est de satisfaire les autres, la Lumière du don et l’amour vous remplira.

Pharaon nous aide à être plus proche du Créateur

dont-fighy-egoism-aloneLa connexion entre nous est gouvernée par notre égoïsme – Pharaon. Nous devons le détrôner, et lui enlever sa force. Comment?

Ceci n’est possible qu’avec la force du Créateur, qui a créé Pharaon comme le mal en nous. Le Créateur l’a fait intentionnellement, ainsi nous pourrons réaliser que nous avons besoin de Lui et alors Pharaon sera détrôné par nous et Lui, ensemble. C’est par un processus de coopération que nous nous rapprochons du Créateur.

Vous ne pouvez devenir « humain » tout seul

seulUne question que j’ai reçue : La science de la Kabbale nous enseigne la structure des mondes spirituels, et le ressenti que quelqu’un acquiert quand il atteint le degré de  » l’humain « . Cependant, quand il atteint ce degré, il connaît toutes les choses que les kabbalistes ont révélées, autrement ils n’auraient pas pu écrire tous leurs livres. Alors, pourquoi étudier la science de la Kabbale, si on peut atteindre ce degré tout seul ?

Ma réponse : Nous étudions la science de la Kabbale dans le but d’atteindre ceci plus vite. Autrement, nous serions dans notre monde, semblables à un enfant qui doit commencer sa vie comme un homme préhistorique devant redécouvrir les mêmes lois et passer de nouveau, par les mêmes développements. Nous préparons le monde en créant un système éducatif pour nos enfants, afin qu’ils soient prêts pour le monde spirituel.

Ma rencontre avec le psychologue, le Dr. Kalman J.Kaplan

Lors de mon séjour à New york, j’ai rencontré le célèbre psychologue, le Dr. Kalman J. Kaplan

kaplan

Le Dr. Kaplan est un psychologue en développement, et il pratique également dans les hôpitaux. Il a publié des travaux relatifs aux relations interpersonnelles et internationales, ainsi que sur la psycholigie du développement de la vie, tout en se concentrant dans les domaines des thérapies et théories de l’âge et de la famille, mais aussi dans le champ de la psychologie biblique, l’usage des analyses transactionnelles dans la schizophrénie et le suicide et la prévention du suicide.

Actuellement le Dr. Kaplan est professeur de psychologie clinique dans deux départements de l’Université de l’Illinois au Collège de Médecine (département de psychiatrie et le département de médecine) et il est le directeur de programme en religion, spiritualité et santé mentale (www.rsmh.org) financé par la Fondation John Templeton.

Il a été membre du programme Fullbright dans le département de psychologie de l’université de Tel Aviv en 2006- 2007, a été l’éditeur du Journal de Psychologie et Judaïsme, il est également chroniqueur pour le journal International de psychologie de la religion.

Mon livre « du chaos à l’harmonie » est à présent à la Bibliothèque Royale

Le groupe de Bnei Baruch de Toronto a envoyé en cadeau le livre « du chaos à l’harmonie » à plusieurs des plus importantes personnes du Canada. En réponse, ils ont reçu des lettres de remerciements de deux des plus importants leaders du gouvernements – le premier ministre du Canada, Steven Harper et le Gouverneur Général du Canada, Son Excellence la Très Honorable Michaëlle Jean qui représente la couronne royale au Canada comme membre du Commonwealth Britannique.

 

pismo_4_w1

On peut lire dans la lettre de remarciement:

Au nom de Son Excellence la Très Honorable Michaëlle Jean, je vous remercie de nous avoir envoyé une copie du livre de Michaël Laitman « du Chaos à l’harmonie: La solution à la crise globale d’après la sagesse de la Kabbale ». Elle voit en votre cadeau un symbole d’amitié.

Des hommes d’affaires désirent qu’un archevêque se porte garant avant de signer un contrat

archevêqueAux nouvelles (traduites de Interfax) : l’archevêque de Yekaterinburg rapporte :  » Deux entrepreneurs sont venus me demander d’être leur garant. Ils étaient effrayés de signer un contrat parce que chacun craignait que l’autre l’escroque. Si nous en sommes arrivés à un tel point de méfiance, alors qu’est-ce que nous pouvons dire de notre économie ?! Nous avons tellement alourdi nos cœurs, que les gens désirent des richesses illimitées sans faire d’efforts. Le manque d’intégrité ne nous permet plus de faire des affaires « .

Mon commentaire : Cette situation ne durera plus longtemps : les hommes d’affaires croient encore que l’archevêque est une autorité pour l’autre. Mais que se passera-t-il si cela n’est pas vrai, et que l’un d’entre eux décide d’escroquer l’autre et de disparaître ? Le Père interviendra-t-il et assumera-t-il la responsabilité de ces personnes ?

Ma rencontre avec Judith Regan à New York

Cette semaine, j’ai rencontré Judith Regan, une éditrice américaine très connue, qui est devenue célèbre en étant l’une des premières à publier des autobiographies de célébrités.

laitman_2009-05-08_judith-regan_w

Ma rencontre avec Edouard Topol à New York

Cette semaine, j’ai rencontré l’écrivain et scénariste de film, Edouard Topol, avec qui je me suis déjà entretenu par le passé lors de téléconférences. Le sujet principal dont nous avons discuté lors de cette rencontre fut la crise globale et sa solution.

laitman_2009-05-08_eduard-topol_wedward-topol

Le gouvernement devrait intervenir en faveur des porteurs d’emprunts défaillants

banqueAux nouvelles : (http://www.rg.ru/2009/04/10/kredity.html) : Durant le mois dernier, le nombre de débiteurs d’emprunts poursuivis en justice [en Russie] a augmenté de 150%,  atteignant 730.000 personnes et totalisant une dette de 117 milliards de roubles. Cependant, ce nombre inclut seulement ces débiteurs qui ont été poursuivis par les banques devant les tribunaux. En réalité, le nombre de débiteurs est beaucoup plus élevé, et beaucoup d’entre eux sont des familles avec enfants.

Les banques ne veulent pas faire de compromis, depuis que les dettes massives peuvent les conduire à la fqillite, et que les problèmes du système bancaire représentent une véritable menace pour l’économie et la société.

Mon commentaire : Que pouvez-vous prendre d’une personne qui est ruinée ? Le gouvernement devrait intervenir en faveur des gens, et assumer les pertes, les retards de paiement, ou même négocier avec les banques. Il n’y a pas d’autre solution. Après tout, tout l’argent du trésor public provient des impôts payés par ces gens, ou de la vente des ressources naturelles du pays qui appartient au peuple !

La remontée du marché est comme le calme avant la tempête

criseUne question reçue : durant les deux dernières semaines, le NASDAQ est  monté de 20%, ce qui semble suggérer que la crise soit passée. Qu’en pensez-vous ?

Ma réponse : La bourse est un jeu. Elle peut bondir sans cause, ni base réaliste. Les escrocs à la pyramide ont-ils cessé de monter leurs combines ?  Alors que tout le monde pense qu’ils vont faire faillite, ils sont en fait, en train de dévorer les millions de dollars que les gouvernements leur donnent, et ils continuent d’échafauder leurs pyramides, mais d’une manière plus subtile cette fois.

Pour l’instant, l’égo célèbre sa victoire. Mais il n’y a pas eu de réelle guérison, ni de correction d’aucune sorte. L’égo continue comme avant, concoctant le prochain désastre. Ainsi, si vous pensez que tout est arrangé et revenu à la normale, vous êtes dans le pire état qui soit. C’est comme si vous n’arriviez pas à voir un ennemi qui vous assiège, se tenant prêt à attaquer.

Vous pouvez être sûr qu’à la fin, l’ego prendra le dessus et la situation sera même pire qu’avant. Mais pour l’instant, il semble que tout aille bien. Finalement, tout le monde a fait un bénéfice et personne n’a rien perdu.

Le fait est, qu’il n’y a rien pour contrôler l’égoïsme grandissant des gens. L’économie n’est  pas une science – elle suit simplement l’égoïsme de l’homme. Ainsi, toute l’économie est basée  sur le « moi qui te donne le moins que je peux tout en recevant le plus que je peux, et si possible, je te taxerai sans te payer ». Ainsi, l’économie apparaît plus comme un vol légal. Réfléchissez un peu ! Quel est l’accord existant entre nous ? Vous et moi échangeons des biens uniquement parce que je ne peux vous les prendre de force. Je dois vous donner quelque chose en retour parce que je n’ai pas le choix.

L’économie est le reflet de notre égoïsme, et notre égoïsme est toujours grandissant. Il n’est pas disposé à s’unir à quelqu’un, et il nous pousse à exploiter tout le monde. Alors quel possible contrôle peut-il y avoir ?

La manière de créer un contrôle de l’égoïsme dans les relations humaines, est d’observer deux règles :  » ne fais pas aux autres ce que tu n’aimerais pas qu’on te fasse « , suivi de :  » aime ton prochain comme toi-même « . Mais ce n’est certainement pas la direction que les économistes prennent actuellement, quand ils cherchent un moyen de contrôle ; c’est pourquoi ils ne le trouveront pas. Entre-temps, le prochain désastre sera beaucoup plus qualitatif. Il ne viendra pas forcément du système financier, de la bourse ou des banques ; il se peut qu’il vienne sous la forme d’épidémies, d’anomalies climatiques, etc..

Le fait que nous soyons en train de vivre un répit, même si nous n’avons rien corrigé, indique que le prochain désastre approche. Ce n’est pas une pause ou la fin du problème, mais cela  atteste de la vitesse du processus, ce qui veut dire que la deuxième vague de la crise n’est pas loin.