Vibrer à l’unisson avec les sons du livre du Zohar

The Secret Things Belong to the CreatorIl est écrit: « Découvrer le Créateur dans la crainte. » Mais qu’est-ce que la crainte? La crainte se réfère aux changements intérieurs, et ressemble aux vibrations d’un instrument de musique comme le violon, une harpe ou une guitare. Ces vibrations intérieures permettent à l’instrument d’émettre des sons et de révéler son son.

Pour découvrir le Créateur, nous devons comprendre que « chaque jour Il nous appelle du Mont Horev ». Nous devons être prêts à entendre cet appel comme un instrument de musique qui vibre ensemble avec Son son à l’unisson. Telle est la signification de la révélation du Créateur dans la crainte. Alors vous L’entendrez.

Il convient d’approcher le Livre du Zohar avec la bonne préparation: avec la sensation d’un besoin pressant de Le découvrir, et en même temps, la sensation d’une complète impuissance et incapacité de le faire. Ces deux impressions nous forcent à vivrer à l’unisson avec l’appel du Créateur, qui est caché dans le Livre du Zohar, et nous découvrirons alors Son son.

Une personne ressentira progressivement qu’elle est en train de devenir l’instrument du Créateur et que tout l’univers traverse en lui comme un énorme courant d’énergie, des vagues et de découverte. Cependant, ce n’est pas qu’un instrument fait en bois, c’est plutôt être à l’unisson avec le Créateur et émettre les mêmes vibrations, et devenir identique à Lui. Elle est être à s’annuler entièrement pour participer aux mêmes mouvements et changements, comme le Créateur qui donne à la personne Sa connaissance et attributs.

Par conséquent, lorsque nous lisons le Livre du Zohar, nous devons nous annuler comme un embryon et essayer d’absorber les sons de ce livre.

Les actions doivent nous préparer à de nouvelles sensations

Study Kabbalah, and Spritual Worries Will Outweigh Your Current OnesUn cours de Kabbale est différent des autres types de cours car il nous enseigne comment percevoir une réalité qui nous est inconnue. Nous devons nous préparer pour ses nouvelles sensations par les actions suivantes:

1. Avant le cours, nous devons oublier tous nous problèmes et soucis, comme si nous n’avions jamais existé dans ce monde et que le monde lui-même n’existait pas. Si nous voulons ressentir une nouvelle réalité, nous ne devons pas être dérangé par quoi que ce soit à l’extérieur de nous, c’est pourquoi, nous devons prétendre que notre monde n’existe pas.

2. Nous devons essayer de commencer à ressentir quelque chose de grand, de nouveau, d’éternel, de parfait, d’aimant. Ainsi, nous avons à nous préparer à recevoir cette nouvelle dimension et grandeur.

3. Ressentir le monde supérieur se fait par l’unité des âmes. Nous devons clairement comprendre que seuls nos efforts intérieurs, collectifs pour unir nos aspirations en une seule et commune intention peuvent générer en chacun de nous l’authentique désir de ressentir la sphère spirituelle – l’attribut du don sans réserve et de l’amour.

4. Comme résultat de nos efforts conjoints pour atteindre les attributs du don et de l’amour, nous découvrirons que nous avons besoin d’une aide extérieure. Cela engendrera une prière intérieure au Créateur pour nous aider et pour faire que cet attribut apparaisse en nous.

5. Ce type de prière apparait en nous et nous influence lorsque nous étudions ensemble dans notre groupe les sources authentiques de Kabbale.

Le bien et le mal sont des empreintes du Créateur en nous

What Do Villains and Prophets Have to Do With Bnei Baruch's Virtual GroupUne question reçue: Qu’est-ce que la matière?

Ma réponse: La matière est le désir et c’est la seule chose qui existe. Tout le reste est une empreinte du Donneur dans ce désir. Une impression négative est la face opposée du Donneur, et elle est appelée « le mauvais penchant ». Une impression positive que nous crééons, comme mettre en gant à l’endroit, est le « bon penchant ». Cependant, le « début » , la fondation de tout, est la matière, le désir.

La fondation peut être bonne ou mauvaise – Yetser Tov ou Yetser Ra, le Yetser est le désir, Tov=bon et Ra= mauvais. Le Créateur a créé le désir, Yester. L’impression négative du Créateur dans le désir est Ra, mal, alors qu’une impression similaire à Lui est Tov, bonne. Notre devoir est de ressentir ces deux états possibles en nous, et à partir d’eux, un tout nouveau monde se formera en nous.

Même un morceau de bois sait ce qu’il veut

Why Didn't the Monkeys Come Down from the TreesUne question reçue: Il existe différents matériaux dans la nature: le métal, le bois, la pierre et autres, et ils sont complètement passifs. Lorsque je les regarde ils sont tous inanimés. Cependant, le désir est quelque chose de plus actif. Alors pourquoi les appelez-vous désirs?

Ma réponse: Un crayon est fait en bois, et le bois désire maintenair sa forme ou structure – la connexion entre les atomes. Si vous essayez de lui faire quelque chose, vous verrez qu’il ne souhaite pas changer, il essaye de se maintenir dans sa forme et résiste. Vous devrez faire beaucoup d’efforts pour le casser, pour casser son désir de se maintenir, de se protéger.

Ce matériel est une force. En mesurant certains paramètres de ce matériel, vous mesurez sa force de résistance aux influences extérieures. Vous devrez ajouter des forces supplémentaires pour changer ses qualités et ses états. Ceci est appelé désir ou matière.

Tout, même le monde spirituel et le Créateur, est en vous

everythinginsideUne question reçue: pourquoi nous ne pouvons nous pas percevoir le monde spirituel?

Ma réponse: Nous ne disposons pas des qualités spirituelles par lesquelles nous pourrons ressentir le monde spirituel. Nous devons le désirer également, mais ce désir ressent la spiritualité par la réception et l’absorbtion, alors que la perception spirituelle est basée sur le don sans réserve, une qualité que nous n’avons pas. Mais notre but est de l’obtenir.

Je dois me modéler en suivant le Créateur – quelque chose qui existe en dehors de moi. Je ne Le connais pas ni ne sait rien de Lui. Je peux uniquement me transformer en une personne qui essaye de Lui ressembler: alors je commencerai à me sentir comme une créature qui donne. Telle est la signification d’atteindre la spiritualité.

La spiritualité est la « forme » du don sans réserve que je construis en moi. Cette « forme » est ce que j’appelle le Créateur et c’est que nous atteignions avec notre âme dans le monde spirituel. Personne à part moi ne peut créér cette forme, car je ne ressens rien à l’extérieur de moi. Les kabbalistes me disent: « restreint ton moi actuel, réduit tes désirs, et sert-en en vue du don au lieu de la réception. »

Comment y parvenir? et si j’y arrive, que ressentirai-je à présent? Votre nouvelle perception est appelée « le monde spirituel », le « Créateur » ou « l’âme ». Vous ne ressentiez toujours pas une seule chose en dehors de vous. Vous ressentez simplement votre désir sous une nouvelle forme. C’est ce qui s’appelle le « monde spirituel ».

La bonne approche à chaque problème de la vie

problemsUne personne qui avance spirituellement doit comprendre que tous les problèmes rencontrés sur le chemin spirituel viennent d’En haut. On nous donne des problèmes à différents niveaux et de différents types, en fonction de l’âme de chacun et ce qu’elle doit traverser pour parvenir à la correction.

Nous ne devons pas analyser pourquoi nous recevons tels types de problèmes. Nous ne serons jamais en mesure de les comprendre tant que nous sommes à leur niveau. Nous devons nous élever au dessus d’eux, comme si nous ne faisions pas attention à eux, et ne penser qu’au but spirituel. Dans notre chemin spirituel, nous avons parfois à surmonter une rivière, parfois une faille d’une falaise, un gouffre ou un cyclone. en surmontant les obstacles pour atteindre le but, ils deviennent une aide!

Aucun obstacles n’arrive par hasard. ils sont tous déterminés par la qualités de l’âme d’une personne. L’âme est brisée et sa cassure détermine le type de problèmes qui nous arriveront pour que nous les corrigions. Si vous aspirez au but spirituel malgré les obstacles, alors vous les corrigez et ils se remplissent d’une connaissance, d’une compréhension et se connectent. C’est ainsi qu’une personne avance. Cependant, le chemin sera toujours pavé d’obstacles.

Cela continura jusqu’à la réparation finale. C’est pourquoi il est appelé le « chemin de la correction. »

Vous êtes invités au premier congrès virtuel de Kabbale!

interUne question reçue: Vous dites que la réussite d’une personne pour parvenir à la correction dépend de son inclusion dans le groupe. Du 22 au 24 janvier, se tiendra un congrès international de Kabbale. En parallèle se tiendront des congrès dans le monde entier. Tout le monde est invité, y compris ceux qui étudient seuls via internet. Ces étudiants ont une opportunité de se joindre aux groupes locaux. qu’avez-vous à dire à ceux qui hésitent encore à assister au congrès?

Ma réponse: Une personne ne peut pas être seule chez elle lors de ce congrès sans faire d’efforts pour s’unir aux autres gens qui étudient la Kabbale. Si tel est le cas, elle perdra beaucoup. Ce congrès est spécialement fait pour réunir les gens qui habitent dans les mêmes endroits. Maintenant, c’est le meilleur moment pour s’unir avec les autres dans votre pays ou ville, et de rencontrer d’autres personnes comme vous, qui travaillent à leur développement spirituel. Lors de ce congrès, vous aurez l’opportunité de les rencontrer.

La connexion virtuelle est une bonne chose, mais la connexion physique est nécessaire. Vivre dans le monde matériel n’est pas une coincidence. La connexion physique sert au début à développer toutes les futures connexions spirituelles.

Lors de ces congrès je serais en Italie, pour la présentation de mon nouveau livre. Je ne vous invite pas à venir au congrès en Italie, qui est exclusivment pour les italiens. A la place, essayez d’organiser des congrès locaux au même moment dans le monde entier.

Fuir l’esclavage de l’égoïsme

We Are In the Center of All the WorldsTout ce que nous faisons dans ce monde suit automatiquement nos désirs égoïstes. Nous ne réalisons pas que tout ce que nous faisons 24h par jour sert notre ego. Nous pensons que nous avons du plaisir au moins une heure par jour, mais nous travaillons en fait pour notre égoïsme et ce tout le temps. Tout se passe inconsciemment.

La seule façon d’échapper à cette situation est de nous convaincre que le travail le plus important est la nature spirituelle, que notre rôle est d’ajouter le point dans le coeur qui nous a été donné d’en Haut. Cette pensée doit toujours marteler notre tête et nous devons vérifier si nos actions nous conduisent vers ce but.

Votre appréciation de la valeur du but définira votre direction. Même si vous n’êtes pas capables de parvenir entièrement au but, vous essayez au moins! Avez-vous construit le bon environnement – un système d’aide qui vous rappelle toujours l’importance du but spirituel? Si ce n’est pas le cas, alors votre vie se volatisera sans être parvenu à rien.

Etre simplement en cours et dans le groupe ne signifie rien. Ce qui est important est de ne pas devenir un « fan » paresseux qui regarde le match des tribunes et qui s’appelle un amoureux du sport.

Comment atteindre la révélation du livre du Zohar

attainrevelationLe Zohar est une découverte de notre véritable état. Cette révélation se fait en fonction de notre similitude à ce qui est dissimilé, au degré où nous avons acquis la qualité qui est similaire à ce qui caché, le monde spirituel. Le Livre du Zohar se révèle si nous acquérons l’intention de donner, et si nous ne l’avons pas, le livre restera pour toujours un mystère.

La Kabbale nous conseille de vérifier: Désirons-nous donner sans réserve? Nous devons vérifier si nous aspirons à unir tous les désirs de donner à tous nos amis. Leurs désirs unis seront la découverte du degré supérieur – le Créateur.

Chacun d’entre nous, sans exception, doit tout exclure et ne désirer que s’élever au dessus de notre monde, s’unir et ressentir que nous sommes tous « un homme avec un coeur ». C’est la seule façon de parvenir à l’union et à une garantie mutuelle, et ainsi découvrir le Monde Supérieur à l’intérieur de cette qualité.

Dans la spiritualité, chaque moment est unique

Faith Above Reason Is Bestowal Above ReceptionDans la spiritualité, les décisions sont prises comme si le moment présent était le seul moment qui soit. Lorsque nous prenons des décisions sur notre chemin spirituel pour résoudre une situation à laquelle je dois faire face, je dois le faire comme si c’était le dernier instant de ma vie. Résoudre rapidement et correctement les problèmes conduit au prochain niveau de mon chemin spirituel.

Dans la sphère matérielle, nous sommes connectés à ce monde et notre égoïsme s’étend aux événements et situations, crééant une sensation de temps. Dans la spiritualité, cependant, chaque moment existe de par lui même et est unique.

C’est pourquoi l’écran d’un Partsouf, comme résultat de la collision entre la Lumière intérieure et la lumière extérieure, réveille la lumière et décide de la rejeter. Lorsque l’écran rejete la Lumière, le Partsouf ne sait pas ce qu’il va lui arriver et quelles nouvelles conditions vont apparaitre. La seule chose que le Partsouf sait et qu’il ne peut pas rester dans cette situation plus longtemps, parce qu’il a perdu son union avec le Créateur. Le Partsouf ne peut pas rester dans cette nouvelle situation et il cesse de penser à ce qui va lui arriver l’instant d’après. Sa décision est prise et fixe son véritable monde spirituel.

Rappelez vous la vidéo du 11 septembre où les gens sautaient des tours en feu. Comment une personne peut sauter sachant qu’elle court à sa mort inévitable? A l’instant où elle saute, elle ne pense qu’à échapper aux flammes. L’instant d’après passait dans l’air est mieux que de mourir brûlé par le feu, et donc elle saute! Ce qui lui arrivera par la suite est sans importance pour elle.

La même chose s’applique au Partsouf qui réalise qu’il a perdu sa connexion avec le Créateur. Rien ne peut être pire! Il peut vivre sans lumière mais pas sans un lien avec le Créateur! C’est pourquoi il rejete la Lumière.