S’abaisser pour s’élever

grandirUne question que j’ai reçue : pouvez-vous expliquer la phrase : « S’abaisser pour s’élever »  et en quoi cela consiste dans l’action ? Quand une personne qui étudie la Kabbale depuis un an, chute soudainement si profondément au niveau animé qu’elle en arrive à faire des choses qu’elle n’aurait jamais faites auparavant, est-ce que c’est cela s’abaisser pour s’élever ? Est-ce le processus correct de la révélation ? En quoi est-ce utile ?

Ma réponse : ceci est expliqué par tous les livres traîtant du travail intérieur de l’homme :

  • D’abord, l’égoïsme de quelqu’un commence à grandir,
  • Ensuite, il reconnaît que l’égoïsme est mauvais,
  • Il désire ensuite s’en éloigner,
  • Alors, il réalise que c’est impossible,
  • Il reconnaît ensuite que seul le Créateur peut faire cela pour lui, à condition de le demander
  • Ensuite, il fait de longs efforts pour appeler le Créateur,
  • Et finalement, la Lumière le corrige, lui révélant la sensation du monde spirituel ; la qualité du don sans réserve et de l’amour.

Le G20 ne résoudra pas la crise

Dans la presse (Extrait de l’Earth Times): Le président tchèque Vaclav Klaus, dont le pays est actuellement à la présidence de l’UE, a été cité jeudi par un hebdomadaire français comparant les 27 États membres de l’Union européenne à l’ancienne Union soviétique. « Une chose est certaine, tout comme il a été en URSS, des décisions très importantes ne sont pas prises dans les pays qu’elles concernent. ». Klaus a déclaré qu’il espérait, qu’il n’y aurait jamais de super-État européen, ce qui est le but de ceux qu’il décrit comme des «euro-nihilistes ».

Klaus a déclaré que le prochain sommet du G20 à Londres était une mauvaise idée. « La crise est un phénomène économique avec sa propre dynamique interne », a-t-il dit. « C’est une erreur de vouloir changer le monde afin de le résoudre … Je ne pense pas que vous trouver une solution par l’organisation d’un sommet de 20 dirigeants. »

Mon commentaire : Le fait que les gens critiquent l’«union » européenne indique qu’il désir une réelle intégration. Nombreux sont ceux qui commencent déjà à comprendre que les changements doivent être faits à l’intérieur de la société humaine, et qu’ils ne doivent pas être politiques ou économiques, mais purement sociaux.

Nous devons commencer par reconnaître que notre nature est l’égoïsme, et qu’elle est mauvaise. La phase suivante sera de corriger notre nature en la surmontant : «s’éloigner du mal » et « faire le bien. » Toutefois, ceci ne peut se faire que par le biais de la force de correction, celle qui nous touche lors de l’étude du système des mondes qui nous a été révélé par la Kabbale. En fait, même «la connaissance du mal » est impossible sans l’étude de la Kabbale, car sinon, nous ne pouvons que révéler notre propre mal-être personnel, plutôt que le mal inhérent à l’ensemble du système.

En effet, ce que nous devons révéler est le mal qui nous empêche de nous unir. Nous devons réaliser que c’est le véritable mal, plutôt que toutes les choses qui nous dérangent. En bref, dans l’avenir, le G-20 aura à étudier la structure et le système du monde, comme expliqué par la Kabbale. Alors seulement, ils trouveront la bonne solution à la crise.

Pouvons-nous éviter une récession ?

Nrécessionouveau reportage (traduit de gazeta.ru) : les Américains ont choisi Barack Obama comme Président, espérant qu’il résolve tous leurs problèmes économiques. Cependant, les experts croient qu’il est trop tard pour inverser le développement de la crise. Il n’y a rien que les gouvernements puissent faire en ce qui concerne l’effondrement du modèle financier global, ou pour empêcher la crise de s’étendre. Quelles que soient les mesures qu’ils prendront, la consommation continuera à baisser, la récession durera longtemps, et le monde assistera à une nouvelle vague de faillites avevc d’autres conséquences; mais cette fois-ci, dans le vrai secteur de l’économie. Le Fonds Monétaire International fait des prédictions pessimistes,  prévoyant une récession des économies mondiales dirigeantes.

Mon commentaire : Le monde ne peut être sauvé qu’en se rendant compte de la signification réelle de l’état global que nous avons atteint dans l’humanité. Nous sommes un seul organisme, et comme tel, nous devrions vivre dans l’égalité, avec une répartition égale pour tous, le don inconditionnel de son bénéfice personnel versé intégralement pour le bien de la société, et l’amour du prochain. Ceci est semblable à la manière dont fonctionne un organisme : toutes les cellules et les organes fonctionnent en parfaite harmonie ; sinon surviennent des maladies (des crises) au point même d’en mourir (extermination).

Tout ceci doit arriver graduellement, mais c’est nécessaire ! Donc, notre principal objectif est de procurer à l’humanité une éducation globale- pour lui enseigner en utilisant des exemples de la nature- la signification de « un seul organisme ». Les gens, en particulier les leaders, doivent réaliser qu’il n’est pas possible de revenir aux anciennes règles. Pour la première fois de l’histoire, le monde est devenu différent. Il doit devenir similaire au Monde Supérieur, ou autrement dit, les gens doivent acquérir la qualité du don sans réserve plutôt que celle de la réception. Ils doivent changer pour l’exact opposé.

Nous devons parler de cela et progressivement nous y habituer. Il n’y a pas d’autre moyen pour y arriver, sinon une autre guerre mondiale éclatera, et mais même après nous devrons encore faire face au même problème : devenir identique à la Nature ou au Créateur, parce que c’est ce que nous devons atteindre selon le plan de la création.

La violence et les conflits sociaux ne peuvent être évités que grâce à l’aide d’une éducation globale

Dans les nouvelles (de The Guardian): L’Europe de l’Est se dirige vers une « éruption violente de mécontentement. » Frappés de plus en plus durement par la crise financière, les pays tels que la Bulgarie, la Roumanie et les pays baltiques font face à une déstabilisation politique profonde et à des différends sociaux. « Nous en avons assez de vivre le pays le plus pauvre et le plus corrompu, » disent les organisateurs de la protestation de Sofia.

Mon commentaire : La seule manière de calmer les masses est en mettant en application immédiatement une nouvelle éducation globale. Et plus que les calmer, ceci leur enseignera comment réussir dans le monde nouveau; et pas simplement comment survivre, mais comment utiliser la nature dans son ensemble de façon à ce qu’elle nous influence positivement. Nous devons fixer l’étude comme condition pour que les gens reçoivent des avantages. Comme des enfants, nous devons tous apprendre la façon de vivre dans ce monde nouveau!

Les gens ne devraient pas penser que le chemin vers cette nouvelle vie est long, parce que dès que nous commencerons agir en accord avec le programme de notre développement, selon la nature, nous sentirons les résultats positifs dans tout, y compris dans toutes nos actions, le climat et ainsi de suite.

Des questions que j’ai reçues au sujet du développement spirituel d’une personne :

questionsQuestion : Comment est-ce que je reçois le point dans le cœur ?

Ma réponse : Lorsque le premier Reshimo spirituel arrive en vous à la surface.

Questions : Qui a enseigné la Kabbale au premier homme (Adam), puisqu’il n’avait pas de livre ?

Ma réponse : Il l’a révélé de lui-même,  tout comme Abraham. Il s’appelle « le premier homme » parce qu’une personne qui atteint la similitude avec le Créateur est appelée « homme » – Adam, qui vient du mot « similaire. » Il fut le premier homme à ce moment là ; tous les autres étaient des animaux.

Question : Est-ce qu’un nouveau-né peut être un Kabbaliste ?

Ma réponse : Non. On a besoin de mériter un Masach.

Question : Est-ce qu’un nouveau-né peut être à un niveau spirituel ?

Ma réponse : Oui, si la société en entier l’est.

Question : Est-ce qu’un bébé peut être né au-dessus du Machsom, avec la pleine compréhension de tout ?

Ma réponse : Non, mais il peut le réaliser très rapidement pendant son enfance avec l’aide de ses parents, comme avant la destruction du temple.

Question : Que veut dire s’annuler devant les autres ?

Ma réponse : C’est quand le désir d’une autre personne est plus important pour vous que votre propre désir.

Question : Ai-je besoin de partager mon attention avec le groupe plutôt que de la donner tout entière à ma femme et mes enfants ?

Ma réponse : Seulement à l’intérieur de vous.

La crise – aussi dans la presse et sur internet

la criseDans la presse (Haaretz): Une subvention de l’état pour l’abonnement a un journal gratuit pour chaque jeune français de 18 ans pendant un an ; ce n’est qu’une mesure parmi d’autres que le président français Nicolas Sarkozy a proclamé à la fin de la semaine et qui fait partie d’une série de mesures d’encouragement d’une valeur de 600 millions d’euro ayant pour but de secourir l’industrie de la presse française de la crise qu’elle traverse.

Réaction : La base de l’univers est le désir de recevoir. Nos désirs ont évolué. Ils exigent une communication et des rapports mutuels entre les êtres humains. Ce genre de relations est possible sur internet où se trouve la jeune génération. C’est pour cette raison que je pense que l’offre de Sarkozy n’aboutira nulle part.

Dans la presse : Après 15 ans de hausse du nombre de sites sur internet, survient un renversement. Depuis décembre 2008 plus d’un million de sites ont été retirés d’internet, et les statistiques nous indiquent une diminution des activités sur internet.

Réaction : Internet piétine exactement comme la conjoncture qui s’est installé dans notre nouveau monde. Internet doit devenir un réseau mondial qui relie toute l’humanité, à l’aube d’un avenir meilleur, et dans ce cas là, il reprendra sa croissance.

L’Union Européenne devrait essayer la technique kabbalistique de la « Foi au dessus de la raison»

Dans la presse (traduit de Expert.ru): La crise financière mondiale a obligé les Allemands à reconsidérer leur rôle de vache à lait de l’Union Européenne. Le nouvel égoïsme allemand peut devenir une grave menace pour l’intégration européenne. « Nous n’avons pas prévu d’aider tout le monde», a déclaré le ministre allemand des finances, Peer Steinbrück, « Chacun doit prendre soin de lui-même. »

Mon commentaire: Si l’UE commence précisément à s’unir dans cette situation, si elle devient semblable à la situation mondiale, elle sortira de la crise plus vite que le reste du monde. La Kabbale appelle cette technique, «la foi au-dessus de la raison », ce qui signifie que vous agissez en dépit de votre jugement égoïste illusoire, et vous dirigéz vers l’union et le don.

Les désirs égoïstes sont ceux qui ne sont pas dirigés vers le don sans réserve et l’amour des autres

Les désirs égoïstesQuestion : Quels sont les désirs égoïstes et que signifie « être au-dessus d’eux » ?

Ma réponse : Les désirs égoïstes sont tous ceux qui ne sont pas ceux de s’unir sans réserve avec les autres, d’aimer les autres, ainsi que de donner sans réserve  et d’aimer le Créateur. Ils sont appelés égoïstes parce que ce sont des désirs de recevoir son propre contentement en ceux-ci.

« Etre au-dessus d’eux » veut dire les utiliser pour être indépendant d’eux, et plus encore, les utiliser pour contenter les autres.

Question : Vous avez expliqué que l’écran est un rejet des désirs égoïstes, une aspiration d’être au-dessus d’eux. Quand je veux quelque chose ardemment mais que je ne l’atteins pas, je me dis que je n’ai pas la volonté de le vouloir et que cela ne dépend pas de moi. Est-ce que c’est un rejet des désirs égoïstes ?

Ma réponse : Non, car en faisant ainsi, égoïstement vous ne voulez pas souffrir. C’est pour cela que vous rejetez vos désirs : en vue d’arrêter de ressentir le vide et la douleur en eux.

Question : Quand on travaille avec le don sans réserve dans le monde corporel, en dépit du sentiment de vide, la souffrance causée par des facteurs extérieurs entraîne de grandes douleurs dans le cœur. Que faire à ce sujet ?

Ma réponse : Lire abondamment sur la correction globale. Les textes devraient évoquer suffisamment de force venant de la Lumière Supérieure pour vous faire commencer à ressentir le désir en commun et la Lumière à l’intérieur qui l’accompagne.

L’économie a besoin d’une révolution scientifique

L’économie a besoin d’une révolution scientifique Nouveau reportage (Nature) : Dans un article intitulé « L’économie a besoin d’une révolution scientifique », le physicien Jean-Philippe Bouchaud établit que nous pouvons éviter la crise économique globale dans le futur en appliquant l’approche des sciences physiques aux modèles économiques, et de la sorte changer le système de penser et de former des économistes. Il écrit : « Par  comparaison aux sciences physiques, il est loyal de dire que le succès quantitatif des sciences économiques est décevant. Quel est le principal accomplissement de l’économie, à part son incapacité récurrente à prédire et à avertir des crises, y compris l’effondrement du crédit dans le monde entier ?  Pourquoi est-ce ainsi ? » 

Mon commentaire : Ce physicien a tort !  C’est facile pour lui de faire ces déclarations parce qu’il fait des recherches sur cette partie de la nature qui se révèle à nous, ou à nos sens. L’économie, d’un autre côté, est une science sur les relations humaines, qui ne sont pas clairement révélées à nos sens. Nous ne nous connaissons pas nous-mêmes en tant que personnes. Toutes les sciences révèlent le monde et nous au sein de celui-ci, aux niveaux minéral, végétal et animal. Le niveau « humain » nous est inaccessible. Nous pouvons seulement l’étudier si nous nous élevons au-dessus de celui-ci – au  niveau du Créateur. En d’autres mots, nous pouvons l’étudier au degré où nous sommes semblables au Créateur, ou pour le dire simplement – quand nous devenons kabbalistes. 

Pour cette raison, nous ne pouvons pas sortir de cette crise globale avant que nous ne commencions à changer nous-mêmes en tant que parties d’un seul système, dont toutes les parties existent en harmonie avec tous leurs désirs, pensées et actions. Comment pouvons-nous le faire ? C’est ce que nous explique la Kabbale. 

Par conséquent, il y a beaucoup de nouvelles sciences à venir sur le système global de l’humanité. Aujourd’hui il y a une science qui est beaucoup demandée – « l’économie  kabbaliste», ou pour être plus neutre, « l’économie du système global ».

Qui a besoin d’Israël ?

Qui a besoin d’Israël ? Aux nouvelles : Récemment, les représentants israéliens aux Nations Unies ont découvert une carte sur un site officiel des Nations Unies montrant le Liban bordant l’état de Palestine. « La faute » a été corrigée, mais la carte est réapparue sur le site seulement quelques jours plus tard comme le résultat « d’un problème technique ». Les diplomates israéliens aux Nations Unis disent qu’ils sont constamment obligés de défendre le droit d’exister d’Israël, et que cet incident avec la carte de la Palestine est loin d’être le seul.

Ma réponse : Le monde sent qu’Israël et les Juifs n’ont pas besoin d’exister, car ils sont une source de tension. A part Israël, aucune autre nation dans le monde ne s’interroge sur le but de son existence. Comme messager de la méthode de correction, Israël a le droit d’exister seulement s’il remplit sa mission : révéler la Kabbale au monde.

Dans l’ « Introduction au livre du Zohar » (point 70), il est dit que si les Juifs ne remplissent pas leur mission, alors le monde entier ne les considèrera pas seulement comme inutiles, mais également comme nuisibles, et que tout le monde se trouverait mieux sans eux. Le soutient que le monde apporte de façon explicite ou couvert aux Nazis le prouve clairement. Cela découle de la nature égoïste de chaque individu.

Israël peut prouver son besoin d’exister et son utilité au monde seulement par la diffusion de la Kabbale, la méthode pour améliorer le monde. Ainsi, Israël n’aura pas besoin de défendre son droit à exister devant quiconque, même devant les officiels des Nation Unies !