L’avalanche des divorces ne peut être arrêtée que par l’ultime récompense

Regardez quel futur nous préparons pour nous-mêmes et pour nos enfants avec l’avalanche des divorces de par le monde.

Selon les statistiques, les enfants élevés sans un père ont :

 

  • 4.6 fois plus de risque de se suicider
  • 6.6 fois plus de risque de devenir mères à l’adolescence
  • 24.3 fois plus de risque de fuguer
  • 15.3 fois plus de risque d’avoir des troubles du comportement
  • 6.3 fois plus de risque de se retrouver dans une institution publique
  • 10.8 fois plus de risque de commettre un viol
  • 6.6 fois plus de risque d’être exclus de l’école
  • 15.3 fois plus de risque de finir en prison à l’adolescence.

 

De nos jours, on peut avoir deux personnes égoïstes, modernes, vivant ensemble dans la paix et l’harmonie, si en cela, elles voient qu’elles peuvent obtenir une récompense spéciale : l’existence éternelle et parfaite d’une satisfaction complète.
Il est écrit : « Mari et femme – Shékhina (la présence du Créateur) entre eux ». Seulement par l’existence de cette combinaison, la famille d’aujourd’hui peut être préservée. La Kabbale peut créer ces conditions pour vous.

Pourquoi la Kabbale nous repousse

La Kabbale contredit les humains. Ce n’est pas parce qu’elle est issue d’une nation étrangère ou d’une civilisation ancienne, ni pas parce qu’elle est mystérieuse ou même antireligieuse…
La Kabbale contredit la nature humaine parce que la nature humaine est égoïste. Aucun individu ne trouvera quelque chose de plus méprisable que cette méthode qui parle de la nécessité de s’aimer les uns les autres. De plus, la Kabbale affirme que personne ne peut échapper à ces changements en nous-mêmes, car la Nature (le Créateur) rend le cours de notre existence dans l’égoïsme plus douloureuse à chaque minute qui passe. Même s’il semble que nous ayons réussi à nous cacher de la loi implacable du développement, qui évolue en nous depuis l’égoïsme à l’altruisme, la nature nous forcera encore à achever la correction : soit à travers les souffrances, soit par notre attirance délibérée vers la force de correction. Nous sentons cela instinctivement, et c’est pourquoi nous lui résistons. Et si quelqu’un ne résiste pas, c’est parce qu’il ne sait pas encore pourquoi il est là !

Plaisir et désir gouvernent le monde

La Kabbale divise toute chose dans l’existence en plaisir et désir de recevoir du plaisir. Rien d’autre n’existe dans la nature. Les objets dans la nature ne consistent que de désir de recevoir du plaisir et de sa satisfaction, et ils diffèrent seulement par le degré du désir de recevoir du plaisir.

Les désirs sont divisés selon les niveaux suivants :
1- Minéral
2- Végétal
3- Animal
4- Humain (spirituel)

Les désirs de 1 à 3 sont des désirs de recevoir du plaisir pour soi-même (au détriment de quelqu’un ou de quelque chose). Ces désirs sont naturels et la nature nous les a donnés. Quand le corps meurt, la sensation de vie disparaît.
Le 4ème désir est le désir de faire plaisir aux autres (et de recevoir du plaisir en faisant cela). La nature ne nous donne pas un tel plaisir. Il apparaît sous l’influence de la Force Supérieure qui est attirée par l’étude de la Kabbale. Comme ce désir est indépendant du corps, quiconque l’acquiert commence à sentir son existence comme éternelle.

Toute chose dans notre monde, y compris l’amour, est déterminée par le désir égoïste de recevoir du plaisir. A la fois les humains et les animaux achètent et échangent l’amour, comme pour tout autre type de plaisir ou de satisfaction. Cela montre, encore une fois, que nos désirs restent dans les limites du niveau animal.

La crise en musique

la crise en musique par Johannes Kreidler

Violence à l’école – En augmentation

Ces deux dernières années il y a eu une augmentation significative du nombre des agressions sur les professeurs.
La France a approuvé une loi selon laquelle des enfants peuvent être punis jusqu’à six mois d’emprisonnement pour leur comportement agressif à l’école. Le premier ministre Japonais, Junichiro Koizumi, a appelé les professeurs à ne plus dépendre de la police, mais plutôt à pratiquer des sports de combats afin de faire face à la violence à l’école. En Espagne, le Syndicat des Professeurs a fait appel au gouvernement pour qu’il prenne une mesure immédiate à leur égard et ces derniers ont participé à un sondage (12,000 professeurs) donnant les résultats suivants: 15% des professeurs ont subi des violences à l’école, 73% sont sujets à des insultes constantes et 9% ont peur d’aller travailler.

Selon vous: L’humanité a-t-elle une opportunité de comprendre ce qui se passe et de corriger cette situation ?

Henry Kissinger .« La crise est une chance pour un nouvel ordre mondial »

Résumé de nouvelles (du International Herald tribune) « L’opportunité d’un nouvel ordre mondial » par Henry A. Kissinger La nature très instable du système international produit une occasion unique pour une diplomatie créative. … Chaque pays devra redéfinir ses priorités nationales. Un ordre international émergera si un système des priorités compatibles se produit.

Mon commentaire : La compatibilité nous est imposée par la nature même de la crise. Nous devons cesser de nous battre les uns contre les autres, comme des petits enfants. Nous devons nous rendre compte que nous sommes confrontés à la question de la survie de l’humanité.
Il n’y a qu’une réponse : chacun doit s’unir au sein d’un seul système, sur un pied d’égalité ; pour être comme un corps ou une famille afin d’atteindre l’équilibre avec la nature. C’est la seule priorité, et nous ne devrions pas essayer d’en inventer une autre. Apprenez de la nature!

La Kabbale – l’ancienne nouvelle science

La Kabbale est la science de la révélation de la Nature (le Créateur). Elle fut découverte par Abraham suite à sa recherche sur l’évolution de l’égoïsme au cœur de la nature humaine. Prêtre Babylonien il se focalisa sur l’égoïsme grandissant au sein de sa nation. Abraham révéla une image complète de la Nature (l’Univers). Cette recherche fut ensuite complétée par celles des kabbalistes successifs, ajoutant des détails et développant la méthode pour quiconque désire atteindre la Nature. Un tel développement se poursuit de nos jours. Puisque l’égoïsme grandit sans cesse, que ce soit durant la vie d’un individu où d’une génération à l’autre, la méthode de réalisation se doit d’être élargie et améliorée. Aujourd’hui, nous préparons une méthode destinée aux masses afin de leur donner les moyens de maîtriser la Nature/le Créateur.
C’est vrai dans toutes les sciences, que ce qui est découvert existait déjà mais nous était inconnu auparavant. Etant donné que l’égoïsme grandit il y a également des découvertes dans la Kabbale – dépendant des gens qui les atteignent.

La honte – le moteur du progrès

Nous nous adaptons continuellement à certains standards ordinaires pour éviter de se sentir honteux. Fondamentalement, à part pour les besoins élémentaires, tout ce que nous faisons dans ce monde vient pour contrebalancer le sentiment de honte.
Toutes nos réalisations, notre progrès, notre développement, nos réussites et nos recherches sont exclusivement basés dans le but d’éviter le sentiment de honte.
C’est le côté opposé de l’égoïsme qui nous y pousse.

Selon la Kabbale, la première réaction (Tzimtzoum Aleph, la 1ère restriction) de la créature face à la perception du Créateur provient du sentiment de honte. De même, toute l’histoire de l’humanité commence avec la honte qu’Adam et Eve ressentirent après le péché. Tout ce que nous devons faire c’est de contrebalancer le sentiment de honte pour devenir égal au Créateur. Le sentiment de honte, dans toutes ses formes, détermine donc toutes nos actions.

Changer le futur

Question: La Bible est l’un des livres les plus mystérieux au monde, et les gens s’y sont toujours intéressés pour en rechercher le sens caché. Beaucoup pensent que les textes de l’Ancien Testament contiennent des informations cachées concernant toute l’histoire de l’humanité. Et apparemment, ils trouvent des évidences pour soutenir cette croyance. Mais si les Textes Sacrés contenaient réellement des prévisions pour le futur, est-ce que cela est alors inévitable ?

Ma réponse : Je ne dirai pas que des secrets n’existent pas, car ils existent ! Néanmoins, ils existent seulement pour ceux qui sont capables de les découvrir PAR EUX-MEMES. Il n’y a pas d’autres secrets ou trucages de toutes sortes. Rien n’est soudainement révélé. Il est possible de les découvrir par vos efforts personnels.

J’ai déjà parlé de certaines de ces découvertes. Par exemple, dans un livre imprimé de Kabbale, on commence tout à coup à voir d’autres mots imprimés entre les mots et entres les lignes. Ils n’ont pas été vraiment imprimés, mais ils sont apparus car le lecteur se prépare lui-même à leur révélation. De plus, ils se sont révélés seulement pour ce lecteur particulier. Autrement dit, c’est comme lorsqu’on commence à voir, comme avec ses propres yeux, non pas une personne, mais l’essence de la personne dans une forme du niveau animal ou végétal, où au lieu de voir les gens et d’autres objets, comme n’importe qui d’autre, vous voyez seulement les forces qui les contrôlent.

Rien de ce qui est écrit n’est absolu. Cela explique simplement à quoi ressemblera le futur si nous n’interférons pas avec, si nous ne modérons pas les forces irrésistibles de la nature. C’est pourquoi les prophéties semblent si effrayantes. Néanmoins, de par nos actions, nous pouvons changer fondamentalement leur matérialisation dans notre monde.

La dépression : l’épidémie du 21ème siècle

Si les psychologues ont surnommé le 20ème siècle comme celui de l’inquiétude, le 21ème siècle dans lequel nous entrons à peine, est déjà reconnu comme le siècle de la dépression. Les gens sont fatigués de craindre l’extrémisme, le terrorisme, les cataclysmes et les crises, et sombrent désormais tranquillement dans la dépression.

Chaque année, presque 200 millions de travailleurs perdent leur capacité de travail à cause de la dépression. Bien plus, si nous ajoutons les cas des personnes qui ne rentrent pas dans le champ de vision de la médecine officielle, alors l’Organisation Mondiale de la Santé multiplie ces chiffres par cinq.

Plus de la moitié des substances pharmacologiquement actives qui sont produites dans le monde aujourd’hui sont des antidépresseurs ou des médicaments psychotropes.

« La dépression est la principale cause de maladie, et on prédit qu’elle sera la deuxième maladie la plus sévère (après les maladies cardio-vasculaires) d’ici à 2020 » (données de l’OMS sur la dépression)