Tag Archives: Globalisation

La révolution intérieure

Dr. Michael LaitmanLa révélation de la méthode kabbalistique du monde suppose que quatre conditions soient remplies: Condition n° 1: que  la méthode de correction ne soit pas remise  à une personne, mais à toute une nation. Aujourd'hui, il y a plus de gens qui se rendent compte qu'il est nécessaire de se changer soi-même et d'entrer en équilibre avec la nature. Dans le passé, nous  pensions que nous étions au-dessus de la nature et notre égoïsme est destiné à la contrôler, mais maintenant nous comprenons combien cela nous détruit. Cette sensation est en train de surfer dans les masses, en vertu du fait que nous satisfaisons à la  première condition de la révélation de la Kabbale, où 600.000 personnes, « 600 000 âmes» étudient la méthode de la correction spirituelle. C'est un concept conditionnel symbolisant un rassemblement de personnes qui sont capables d'atteindre un lien spécial entre elles, appelé «garantie mutuelle ». Condition n ° 2: La nation doit sortir de l'esclavage égyptien, ce qui signifie réaliser le mal de son propre égoïsme. Condition n ° 3: Chacun des 600 000 doit accepter de travailler pour le bien du don sans réserve. Condition n ° 4: Chacun doit être prêt à mener toute action qui l'amenera à une connexion avec les autres. La garantie mutuelle c’est se soucier de la satisfaction des désirs de l’autre. Tous les plans humains doivent aspirer à cela. Nous devons mener une révolution en nous. Le monde a tout pour assurer une existence favorable aux habitants de la planète, mais il y manque une chose - une pensée commune qui vise à cela. Si nous aspirons à cela intérieurement,  alors l'abondance deviendra accessible à tous. Tout dépend de notre interconnexion.  Plus notre interconnexion est resserrée, plus intense est l'action de la Lumière supérieure, qui commandera l'état des niveaux inférieurs de l'univers. Dès qu'un groupe de 600.000 personnes accepte la condition de la garantie mutuelle, l'interconnexion et l'amour, il recevra immédiatement un énorme soutien d'En Haut. La seule chose qui est nous est demandée est de désirer restaurer l'interconnexion et l'intention de travailler pour le don sans réserve. C’est précisément l'intention, et non les progrès technologiques, qui causeront  une révolution dans le monde. Nous allons progressivement atteindre un état où les nouvelles technologies seront créées et contrôlées par la pensée, ce qui signifie avec une intention et un désir qui est corrigé par l'intention. L’obligation de chaque personne est de se soucier de toute l'humanité. Le monde entier est inclus dans le système de garantie mutuelle, mais tout d'abord, cela doit être fait parceux qui ont la compréhension et le désir de s’élever au niveau supérieur et de découvrir le Créateur parmi eux. Le désir du groupe va se déverser en douceur sur le désir du monde. Une personne va progressivement changer son attitude envers elle-même, la société, et la nature, et recevra la satisfaction d'être dans le système de l'interconnexion commune. Elle sera «nourrie» par la Lumière supérieure, qui la remplit et la ravit. C'est ainsi que nous allons passer à l'économie de la consommation intelligente parce que nous ne serons satisfaits que par les nécessités vitales. En commençant à travailler selon le principe «tout est pour tout le monde », nous allons atteindre l'état de garantie mutuelle. Et les changements intérieurs de l'homme comprendront la reconstruction du monde entier. Du cours virtuel du  17.07.11

Les chefs d’Etat du G20 sont comme des enfants qui essayent de construire une maison

criseDeux questions que j'ai reçues à propos du prochain sommet du G20 : Question : Les chefs d'Etat du G20 devraient-ils aboutir à une sorte d'accord mutuel, qui aidera le monde à avancer ? Ma réponse : Bien sûr ! La situation les poussera à une forme d'accord, mais de quelle sorte ?  Les pauvres garçons n'ont pas de solution ! Aucun d'entre eux n'a quelque chose à dire ! Obama  n'est même pas venu au dernier sommet, donnant pour excuse qu'il venait juste de prendre son poste. Personne ne peut offrir de solution car personne n'a de plan ! S'ils avaient eu un plan, à présent, quelque chose aurait alors été publié, quelque chose aurait été fait. Mais ce n'est pas le cas ! Ils ne peuvent rien faire selon les conditions de la globalisation car ils n'ont pas la « colle » - la force de se connecter les uns aux autres. Même Gordon Brown et d'autres économistes importants, comprennent qu'il est nécessaire de s'unir, ne savent pas comment le faire. Cette situation me fait penser à des enfants qui veulent construire une maison mais ne savent pas comment accomplir cette tâche. Ils crient : « Nous voulons construire une belle maison où tout le monde sera heureux ! » Tous sont assemblés sur l'aire de jeux, tout le monde est excité, mais ils ne savant pas quoi faire et donc, ils sont tous désemparés avec ce problème entre leurs mains. Question : Que leur manque-t-il ?  Ma réponse :  Il leur manque la connexion à la seule Force qui puisse créer l'unification. Cependant, comme ils sont en train d'acquérir une certaine compréhension des systèmes du monde, ils réaliseront au moins qu'ils n'ont pas la connexion, ni cette Force. Ils sont littéralement comme des enfants qui veulent construire une maison. Et après ? Comment devraient-ils la construire ? Cela ils ne savent pas. Ils savent qu'une maison a des murs et un toit, mais ne savent pas comment l'assembler, car il n'y a pas de programme, de plan, ni de force. Pour accomplir cette tâche, ils ont besoin de comprendre la structure entière, mais ceci est quelque chose qu'ils n'ont pas non plus. Personne ne les envie et personne ne voudrait être à leur place pour l'instant.   (De la leçon sur l'article du Baal HaSulam : "Un  Précepte " du 8 mars 2009).

Les gens réalisent désormais que l’économie américaine a été ruinée par la cupidité

Aux infos (BBC News) : …Beaucoup de décideurs n’ont pas pu résister à l’appel atrocement séduisant de l’argent facile… Ainsi, en Amérique, avec la tentation des nombreux intérêts des profits liés aux hypothèques préalables, et sans aucune punition perceptible à l’horizon (au contraire, encouragé par les décideurs, les analystes et les actionnaires), c’était simple de prendre ce qui était présenté, et d’ignorer les conséquences sur le long terme… En tant que nation, nous avons oublié que les buts les plus importants prennent du temps à s’accomplir, et en perdant de vue cette perspective, nous avons succombé, ce qui se résume à de la corruption et du vice… Espérons que la nouvelle administration puisse modifier notre cadre de référence et nous mener vers une direction à plus long terme… Faire preuve de vertues perdues comme la patience et l’obstination ne devrait pas heurter notre éthique nationale. Mon commentaire : Cela montre que les gens tirent déjà des conclusions correctes concernant la raison de la crise. Néanmoins, pour l’instant, ces conclusions restent encore au niveau corporel, sans la compréhension de la véritable raison de la crise : forcer l’homme à s’élever au-dessus de son égoïsme et atteindre le but établi par la Nature – la ressemblance avec la Nature / le Créateur (la qualité du don et de l’amour). De plus, les gens sont encore loin de comprendre les changements nécessaires au niveau de l’éducation, la société, l’industrie, l’économie et les finances. Malgré tout, cela montre combien la souffrance «redresse » rapidement les gens.

Réaliser la transition vers une nouvelle civilisation globale

Une question reçue : Pouvez-vous donner un exemple de liens sociaux et économiques corrects et comment commencer à les construire, ainsi que comment réaliser la transition vers ce nouveau système ? S’il vous plait, donnez des suggestions pratiques. Ma réponse : Tout ceci peut être étudié en utilisant l’exemple de notre corps. Un exemple de la Nature : dans notre corps, toutes les molécules, les cellules, les organes et l’organisme comme un tout, ont leurs intérêts personnels. Quand chaque partie de l’organisme montre aux autres qu’elle n’est intéressée que par elle-même, toutes commencent à « négocier » les unes avec les autres. A chaque seconde, les négociations se font dans nos corps amenant le système à un état d’harmonie, car l’intérêt de tout le système prévaut sur les intérêts des parties plus petites, qu’il incorpore. Tout ceci est construit selon une hiérarchie qui inclut les intérêts de tous. De plus, il y a une place pour le bénéfice individuel de chaque partie à l’intérieur de la structure plus large et plus élevée. Imaginez le système comme un tout. Alors vous comprendrez que chaque niveau de notre système doit rester sain et conserve la capacité de s’occuper de ses propres intérêts, mais ceci au sein de l’organisation de tout l’organisme. Un exemple de notre économie : Comment le corps se comporterait-il à la façon dont nous conduisons l’économie du monde ? Imaginions que nous prenions le cœur (le système respiratoire – les organes « industriels ») et que nous lui donnions le pouvoir d’utiliser les ressources de tout le reste du corps. Les autres parties fourniraient toutes les matières premières dans le système circulatoire, tel que l’oxygène, et elles purifieraient le sang. De cette façon, elles produiraient un bien utile : le sang. Néanmoins, le service commercial du système circulatoire détermine le prix du sang dans l’organisme, et le fournit aux organes qui peuvent se l’offrir. Mais si certains organes ne pouvaient pas se l’offrir ? Est-ce que notre organisme pourrait rester en bonne santé ? Globalisation : C’est un processus biologique naturel qui a pour but de former une famille humaine intégrale. Nous voyons déjà cette interaction qui se met en place dans des domaines variés de nos vies. La Nature nous a déjà préparé à devenir une famille globale. Mais il y a un problème : notre économie est agressive et la manifestation des intérêts personnels à tous les niveaux du tout intégral signifie que les organisations commerciales globales ne seront pas capables de dire aux systèmes économiques locaux ce qui est bien ou mal pour eux. Tout cela signifie que nous avons besoin d’un monde qui sera bon pour tout le monde. C’est notre travail évolutif : créer une économie globale soutenue et devenir une famille globale. La transition : Les civilisations nouvelles et anciennes doivent coexister pendant un laps de temps. Nous devons créer un Forum de la Civilisation Nouvelle, où nous pouvons discuter de nos connexions nouvelles de façon à construire cette nouvelle civilisation. Nous ne devons pas nous inquiéter de l’ancien système qui est en train de s’éteindre. Au contraire, nous devons respecter la civilisation précédente égoïste, qui est en train maintenant de générer une civilisation globale, nouvelle, et nous devons essayer d’éviter un effondrement de l’ancien système avant d’avoir suffisamment établi nos connexions dans la nouvelle civilisation. Basé sur les propos du Dr. E. Sathouris, ma collègue du World Wisdom Council

La Crise financière – une analyse

Questions reçues à propos de la crise financière globale: Question: Tous disent que la crise financière a été causée par les États-Unis, mais vous, vous dites qu'elle est systémique et qu'elle survient parce que nous nous situons dans un système global interconnecté. Qui a raison ? Ma réponse: Les deux opinions sont justes, parce que l'Amérique - le pays le plus développé au monde – a été le premier à découvrir cette crise financière. Cette crise est globale et elle n’est pas uniquement située aux États-Unis. Si elle n'a pas encore atteint certains pays – comme Israël, par exemple – elle les atteindra plus tard. De là, on ne devrait pas blâmer l'Amérique. En réalité, l'Europe, la Chine, le Japon, les Émirats arabes, et même la Russie, prospèrent tous grâce à l'économie américaine, parce que l'Amérique achète tout d'eux. Mais maintenant elle va arrêter d'acheter, et tous comprendront à quel point les choses allaient bien avant! Vous serez vous-mêmes en mesure de répondre à plusieurs questions si vous comprenez le fait que la crise financière et tout ce qui vient avec, survient en fait à un seul et unique organisme. Question: Pourquoi la crise financière a-t-elle débuté avec les banques ? Ma réponse: C'est parce que les banques constituent la base de la totalité du système américain; elles sont un exemple de marché libre. Mais actuellement, le gouvernement est en train de les acheter. La liberté de marché deviendra limitée comme c'est le cas en Europe. Or l'argent ou la richesse est précisément synonyme d’épanouissement matériel. Il « relie » les gens, nous aidant à prendre conscience plus rapidement de la base commune de cette crise –l’attitude égoïste de l’homme - et nous permettra également de comprendre la nécessité de changer pour une attitude basée sur le soin de l'autre, afin de survivre. Question: Mais prendre soin des autres ne sera-t-il pas égoïste et orienté vers soi, comme c'est le cas de l'attention des employeurs d'aujourd'hui envers la santé de leurs employés? Ma réponse: Le système d'interdépendance absolue entre tous dans le monde, que ce soit des individus ou des entreprises, est en train de se révéler à nous si rapidement que bientôt chacun de nous sentira littéralement les vibrations suscitées par nos propres attitudes envers les autres. En premier lieu, les attitudes relatives à la nation, puis, de la même façon, celles relatives à l'individu. Cette analyse de la manière dont notre chance et notre sécurité dépendent de notre attitude (intérieure, non pas de notre attitude extérieure – mais de ce que nous ressentons dans nos cœurs) nous forcera à rechercher les moyens nécessaires à la correction de la haine et à la transformer en amour. Question: Qui traverse le mieux cette période de crise financière ? Ma réponse: Ce sont ceux qui sont le moins reliés au reste du monde. C'est comme un organisme: quand une jambe, un estomac ou un bras sont blessés, c'est la tête qui ressent la douleur. Dès lors, des pays tenteront de s’éloigner de la globalisation. Cependant, ceci ne leur sera d'aucune aide puisqu’alors ils cesseront de se développer. En l’absence de communication complète et d’échange, ils cesseront de se développer et régresseront au féodalisme ! Instinctivement, chacun essaiera de retourner au passé, mais ce faisant, ils ne feront que ralentir le processus, et même, subiront de plus grands coups du destin. C'est comme essayer de dissimuler une maladie en la traitant de manière incorrecte ou en prenant des sédatifs au lieu d'une médication appropriée. Après tout, la société humaine est un organisme vivant ! Question: Quel genre de monnaie subsistera ? Ma réponse: Le monde de l'après-crise sera radicalement nouveau. Néanmoins, les États-Unis ont accumulé un potentiel scientifique et technologique si grand, ainsi qu'une base industrielle si exceptionnelle, qu'il demeurera le leader mondial – la plus grande économie du monde, et ce même si en comparaison aux autre pays, ils chutent davantage. Dans l’absolue, ils auront encore assez pour vivre (par rapport aux autres). Tout va s’effondrer, à l'exception de l'industrie de haute technologie américaine. Les États-Unis reviendront à une véritable production, laquelle reviendra de l’étranger, de la Chine. Ceci entrainera la « chute » des pays étrangers et de la Chine. Question: Pourquoi chacun est-il si effrayé par la crise financière ? Personnellement, je ne suis pas effrayé. Ma réponse: Toutes les crises financières antérieures étaient différentes – compréhensibles et n’avaient pas une portée si générale. Or, celle-ci est globale; elle frappe partout dans le monde et est donc différente de toute autre crise financière antérieure. Il n'y a pas de remèdes connus pour la résoudre. Les gens essaient de faire la même chose que ce qu'ils ont fait au cours des crises financières précédentes – aider les banques, mais rien n’y fera. La situation les forcera à révéler la véritable cause de la crise financière: que l’attitude égoïste des différentes parties au sein d'un système clos n'apporte que la destruction du système. Indépendamment de combien nos tentatives d'expliquer la véritable cause de la crise financière sont acceptées, nous ne devons pas désespérer mais plutôt continuer à faire notre devoir. Nous ne pouvons qu’accélérer la compréhension du monde quant à la cause de la crise financière et quant à la méthode de correction. Cela prend de la patience, mais la souffrance, les tentatives et les échecs rendront les gens plus sages, les forçant à faire attention à ce que nous disons.

Vidéo sur la crise financière

J’invite mes lecteurs à regarder la vidéo suivante. Le contenu parle de lui-même, et aucun commentaire supplémentaire n’est nécessaire Globalisation Expliquée