L’esprit est inutile, sauf s’il s’appuie sur des sentiments

greatestLorsque Baal HaSoulam explique Le Livre du Zohar utilisant la terminologie de la Kabbale, il vise à fournir une explication qui permettra de développer notre âme et nos sensations plutôt que notre esprit. Il s’agit, en effet, d’un défi parce que le langage de la Kabbale est très précis, logique, scientifique, et sec, donc, une personne fait face à l’écueil de  trop s’y intéresser mentalement. Cela est particulièrement vrai à notre époque où l’égoïsme est si développé que son développement passe par l’esprit. L’homme moderne est enclin à chercher une explication scientifique au moyen de l’esprit terrestre, au lieu de sentir le Monde Supérieur au coeur de ses désirs corrigés.En conséquence, quand quelqu’un entend une explication, il est attiré dans la Klipa. S’il accepte tout sur une base purement rationnelle et commence à fournir des explications à ce qui se passe sans le rattacher à la correction de ses sensations, alors il n’aspire pas à la réalisation spirituelle. Il sera satisfait des explications au niveau de sa raison terrestre, et cela va arrêter son progrès spirituel. En outre, il va amener la confusion chez les autres qui ne comprennent pas que ses belles paroles ne détiennent pas d’accomplissement spirituel, mais seulement une connaissance abstraite.

C’est pourquoi mon professeur le Rabash a mené ses leçons pourprovoquer la confusion de ses élèves, qui ne comprenaient rien quand ils partaient après les cours. Ils n’ont pas aspiré à acquérir la connaissance pure, mais ont attendu pour acquérir la capacité de sentir ce qu’ils lisaient. C’est aussi une approche différente de l’enseignement de la Kabbale où un étudiant se réjouit, après la leçon sur la réception, de certaines connaissances et de pouvoir connecter toutes ces belles choses en une seule image du monde. Ce sont deux approches complètement différentes.

De toute façon, la vie mettra tout à sa juste place. La crise mondiale, la souffrance, les problèmes et le développement de l’égoïsme, mettra fin à notre intérêt superficiel pour la science. Les gens vont gagner en intelligence et réaliser que la connaissance abstraite n’est d’aucune utilité parce qu’elle ne fournit pas de solutions à leurs problèmes. Nous avons à découvrir et à sentir la spiritualité, au lieu de construire des théories fondées sur ce qui est écrit dans les livres.

Quand l’esprit travaille sur le sentiment et la réalisation, alors nous découvrons véritablement la nature, le Créateur. Toutefois, lorsque l’esprit ne cesse d’augmenter au lieu d’accomplir son but réel, il est décrit par le verset, «sa connaissance dépasse ses actes» (Hochmato Meroubeh Mi Maasav) Et cela stoppe le développement spirituel d’une personne. Elle commence à être impertinente même si elle est en fait dans l’obscurité totale et ne se sent pas de quoi elle parle.

Par conséquent, c’est mon souhait d’empêcher toute personne d’être emportée par des commentaires spéculatifs, et d’aider tout le monde à n’aspirer qu’à l’auto-correction et à la réalisation de la véritable découverte.

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed