Le nettoyage de Wall Street

Une lettre de mon étudiant : Mes amis m’ont appelé tôt ce matin en me disant qu’ils ont entendu des rapports à la radio et la télévision que le  mouvement des occupants de Wall Street a été clôt et que la police a effectué un raid nocturne sur le parcZuccotti (également connu sous le nom de Place de la liberté), pour «nettoyer» les occupants hors du territoire.

Cela m’a fait peur: cela se pourrait-il réellement que nous ayons été « coupés »  de la possibilité de diffuser du matériel? Il s’est avéré que c’était vrai: les manifestants ont été écartés au « balai »  qui était censé simplement dégager les clochards et les drogués de la place. Mais apparemment, ils entrèrent en rage.

Pour être franc, les toxicomanes et les clochards ont  interféré avec le mouvement, malgré la propreté des véritables «occupants». Ils fumaient tellement de saletés que auriez plané  seulement en marchant par là. Nous avons regardé le voile de l’épais brouillard blanc laiteux au-dessus du parc. Nos femmes, qui donnaient des tracts, ont respiré tellement de fumée de ces pots qu’elles sont parties  en se sentant mal. Elles avaient littéralement la nausée.

Les clochards et les toxicomanes sont aussi des gens, et tout le monde aime manger gratuitement, car le parc avait assez de nourriture pour tout le monde. Chacun pouvait  recevoir chaque jour trois repas très bons, même les gens qui se baladaient, qui n’avaient rien à voir avec les manifestations. Et, généralement parlant, la vie dans le camp n’était pas mal du tout  – des gens vous nourrissaient, nettoyaient après vous, et vous divertissaient, la presse vous interview, les gens vous apportent  des vêtements gratuits et  de l’argent, et beaucoup plus. Vous ne pouvez pas voir ou faire quelque chose comme ça gratuitement n’importe où. Et le plus important, vous êtes ensemble avec les gens! C’est pourquoi tout le monde est là-pour le sentiment d’appartenance et d’unité, le sentiment que quelqu’un se soucie de vous ….

Mais tout ce  «communisme» a pris fin et les nantis, les résidents locaux se  sont réjouis  que la « pagaille » soit enfin terminée. La nuit dernière, la police a attaqué le camp, et il n’était pas intelligent d’opposer de la résistance, à tout le moins.  Bien sûr, tout le monde était choqué parce qu’ils ont jeté tous les biens des habitants du camp, y compris une bibliothèque de 500 livres rares, anciens et nouveaux, des tentes, notre table testée dans le temps que nous avions gardée à la bibliothèque, et bien plus encore.

Le nettoyage est le nettoyage, et il a été approfondi, à la façon de la police. Ils n’ont pas tourné autour du pot, il n’y avait pas beaucoup de temps avant le matin. S’ils avaient attendu que chacun finisse d’emballer et parte, ils n’en auraient pas vu la fin, et il est plus difficile de faire un sale boulot en plein jour ….

Bloomberg, le maire de la ville, a justifié le nettoyage par le fait que les occupants ont créé des conditions insalubres dans le parc, qui gênaient les propriétaires du parc et aussi privaient les citoyens ordinaires de la possibilité de profiter de la zone  et les jeux d’échecs comme avant, car les amoureux de cet ancien jeu intellectuel avaient l’habitude de s’assoir pacifiquement dans le parc et c’était  leur lieu de socialisation et de loisirs.

Dans l’après-midi, j’ai réussi à faire mon chemin à Wall Street et à regarder tout de mes propres yeux, quand les gens ont quitté leur lieu de travail et étaient sur le chemin du retour à la maison. À 17:00 h  les choses étaient déjà complètement différentes, par rapport à la tranquillité et à l’ordre que la police avait mis en place dans la matinée. Le parc était  rempli de milliers de personnes, les occupants qui sont revenus au parc, se sentant blessés, offensés et en colère.

Cette masse, composée de personnes différentes qui s’unissent en un seul «corps» au cours des deux derniers mois, a retentit avec indignation et scandale. « C’est ce à quoi un état  policier ressemble! Nous vaincrons! » Et ainsi de suite. Ce n’étaient plus des déclarations séparées de petits groupes et de demi-fous fanatiques, mais la voix forte d’une créature blessée dont la maison a été détruite et qui n’a personne pour se plaindre.

Une masse de gens s’est aussi pressée  autour du parc pour soutenir les occupants, ou tout simplement  regarder ce qui se passait. Les hélicoptères des chaînes de TV et de la police  planaient au-dessus des bâtiments, illuminant la foule. Les projecteurs des différents côtés de la rue rendaient l’événement dans son ensemble  pareil  à un spectacle théâtral qui se déroule sur scène. Et la police n’était pas très agressive comme si ils  avaient fait leur travail et maintenant ils pouvaient se frotter les mains ensemble. Et à la fin de la journée, y avait-il  les  99%? Après une heure à Wall Street et  en trainant dans la foule, il est devenu clair que «personne n’allait nulle part. »

Les clochards et les drogués ne reviendront probablement pas au parc. Mais les occupants sont déjà là, avec leurs sympathisants. Et nous ne sommes pas sortis de l’image non plus : aujourd’hui nous avons réussi à donner quelques centaines de tracts. Le temps est exceptionnellement chaud et le parc est magnifique, ressemblant à une forêt dorée et de couleur rubis … Comme si le Créateur avait mis en place «des décorations de niveau 2 » pour nous, comme dans un jeu informatique. Et je pense que nous sommes en train de prendre un tournant plus net,  « les 99% » et nous. Ensemble!

Ce qui va se passer à Wall Street et dans toutes les villes en Amérique demain est imprévisible pour l’instant. Mais une chose est claire: nous devons nous unir si nous voulons passer par ce deuxième niveau, sans pertes, avec le bon calcul, et donner à tous ceux qui  nous ont «occupés» (et c’est vraiment ainsi) un chemin vers la Lumière et l’épanouissement . Arvout Etats-Unis! The New York Times

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article précédent:

Article suivant: