Le corps spirituel sous la forme des Sefirot

Dr. Michael LaitmanLe niveau qu’une personne où elle se trouve totalement détermine ses pensées et ses sentiments. Nous ne pouvons pas penser, comprendre, sentir, et planifier quelque chose  ou  y aspirer, en dehors de ce niveau. Tout est déterminé par notre état, la hauteur que nous avons atteinte.

Le désir de recevoir fonctionne selon la quantité de Lumière qui se révèle en son sein: de la quantité maximale dans le monde de l’Infini à l’un des 125 degrés qui descendent de celle-ci où la lumière diminue et affecte donc de moins en moins le désir de recevoir. Comme la Lumière diminue, le désir devient progressivement plus sombre, plus corrompu, et éloigné de la Lumière dans ses attributs.

Comme la Lumière brille moins sur le désir, le désir découvre son propre attribut: l’égoïsme. Tout dépend de la force de la Lumière qui donne sans réserve au désir.

Donc nous ne devrions pas nous concentrer sur notre corps physiologique ou  nos pensées, mais seulement nous inquiéter des désirs qui doivent être corrigés par la Lumière. Puisque l’état du désir est totalement dépendant de la Lumière qui brille sur lui  et le maintient à une certaine hauteur, nous devons penser seulement à l’influence qu’a  la Lumière sur nous: comment pouvons-nous essayer constamment de nous mettre sous l’influence de la Lumière de la manière la plus optimale et maximale.

Je ne sais pas comment la Lumière m’affecte ni d’où elle vient. J’ai seulement besoin de faire ce que les kabbalistes nous conseillent et d’effectuer des actions qui vont découvrir le chemin de la Lumière et vont  lui permettre de m’’influencer et puis je vais changer. Si je ne fais pas cela, je ne changerai pas.

Le principal conseil est de se connecter avec mon environnement et les  livres en fonction des instructions de l’enseignant. Ainsi, je m’ouvre à l’influence de la Lumière, et tout le reste en  dépend. La Lumière va influencer le désir et le  nouveau désir va apporter de nouvelles pensées, de compréhension, et de sensations et  me révéler de nouveau le monde .Nous devons sentir tout cela dans notre désir.

Les désirs d’une personne, son cœur, dépend totalement de l’influence de la Lumière. La connexion d’une personne avec les Sefirot est déterminée par le degré  auquel la Lumière lui parvient et corrige son désir. Ceci détermine la hauteur de son échelle spirituelle. Les Sefirot sont les attributs de la Lumière dans laquelle elle se revête quand  elle traverse  les mondes, afin de donner sans réserve au souhait général d’une personne.

La Lumière passe à travers des filtres qui ont certaines caractéristiques, et sous l’influence de la Lumière, le désir commence à changer. Au lieu du désir ordinaire de recevoir, qui manque de caractère et de  direction, il y a un désir concret qui appartient à une certaine hauteur et ressemble à la Lumière.

Ces désirs peuvent déjà être appelés par les noms des Sefirot parce qu’ils «brillent» quand ils veulent précisément répéter les actions de la Lumière. Cela signifie que les Sefirot sont  revêtus  dans le désir et une personne commence à acquérir la forme des Sefirot, la forme du corps spirituel, et devient ainsi similaire à la Lumière. 

 De la 1ère partie du cours quotidien de Kabbale du 14/11/2011, Shamati # 68

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed