Aimez-vous voir les autres supérieurs à vous?

Dr. Michael LaitmanSi j’ai un jeune enfant que je suis sur le point d’envoyer à l’école maternelle, parce que rester à la maison ne suffit plus pour son développement, je chercherai à le placer dans un groupe d’enfants légèrement plus âgés, plutôt que plus jeunes, afin qu’il puisse apprendre des enfants plus âgés. En d’autres termes, plus mon environnement est élevé, plus j’ai de chance de progresser avec lui. Et inversement, si j’entre en contact avec des personnes primitives, elles me relégueront au niveau de leurs valeurs. Tout dépend de l’environnement.

Nous suivons ce principe quand nous faisons des choix dans nos vies, voyant que « votre environnement actuel est ce que vous deviendrez demain». Il est important pour une personne intéressée à grandir, de se trouver parmi des gens formidables. Toutefois, elle doit réaliser qu’elle est venue là pour se développer. Si elle vient simplement siéger parmi les gens qui ne sont pas de son niveau, alors plus ils sont grands, plus elle sera ennuyée par cela. Elle veut les abaisser.

Cependant, si elle vient, dans l’environnement de ces individus, avec l’objectif de grandir, plus ceux-ci seront, plus elle sera heureuse. Ses seuls manques sont  la haine et un feu brûlant interne, issus du sentiment d’être tellement plus bas que ce qu’ils sont. Mais elle est heureuse d’avoir de tels sentiments, parce qu’ils la stimulent et l’exhortent à aller de l’avant.

Ainsi, tout dépend de l’intention d’une personne, de ce qu’elle veut de son environnement. Une personne ne peut évaluer une société externe par les valeurs et les intérêts de celle-ci, comme si elles aimaient la musique et l’art, ou si ils étaient des individus instruits et intelligents. Il existe des critères avec lesquels on peut tester la société.

Mais il n’y a pas de critères pour de tels tests dans un environnement kabbalistique. Les seules personnes qui s’y réunissent, sont ceux, dont le point dans le cœur fut éveillé et qui veulent tout simplement le développer. Chacune d’entre elles traversent constamment des hauts et de bas. Personne ne sait sur quel degré elle se trouve vraiment, sans parler du degré de son ami.

Tout dépend uniquement de la manière dont une personne perçoit le groupe, comme le rabbin Yossi Ben Kisma qui valorisait ses élèves petits et simples à tel point qu’il n’était pas capable d’avancer sans eux.

Ainsi, il est très important de comprendre que le groupe, l’environnement, est quelque chose que la personne perçoit en son for intérieur en valorisant les amis que lui offre le Créateur, Qui leur a donné le même désir envers la spiritualité. Maintenant, je peux créer un environnement pour moi en fonction de la hauteur et de la valeur qui sont nécessaires à mon avancement, en fonction de comment et où je veux progresser.
En dehors de cela, maintenant, je peux m’étudier. Le fait que j’aime beaucoup les considérer comme grand, est le signe de mon véritable désir de progresser. Après tout, il est possible d’avancer seulement à cause de mon environnement. Mon désir de les percevoir comme inférieurs signifie que je suis à la recherche d’un moyen de satisfaire ma propre fierté, et non pas de progresser.

Grâce à notre attitude envers notre environnement, nous pouvons mesurer avec précision notre état spirituel. Est-ce que j’aspire vers l’objectif de la création, ou suis-je à la recherche d’un sentiment agréable, remplissant mon égoïsme avec un sentiment d’importance ma personne ?

De la 1ère partie du cours quotidien de Kabbale 22/11/2011, Ecrits du Rabash

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed