Les premiers pas d’un bébé dans le monde spirituel

Dr. Michael LaitmanSi vous n’avez pas le désir du don sans réserve, vous n’existez pas en ce qui concerne le monde spirituel. Notre monde n’existe que grâce à nos désirs instinctifs, mais vous devez générer le désir spirituel par vous-même. Vous devez le révéler par vous-même, aspirer à lui.

Vous existez dans la mesure où vous évoquez le désir de donner sans réserve à l’intérieur de vous, avec l’aide de la jalousie, de l’ambition, et de l’influence de l’environnement. Le moment où vous perdez ce désir, vous disparaissent immédiatement et cesser d’exister. Vous avez tout simplement disparu.

Nous ne pouvons obtenir un tel désir qu’à partir du groupe. C’est notre désir collectif qui n’existe dans aucun de nous.

Par notre prière la Lumière qui mène vers le Bien influence ces désirs et ils acquièrent la bonne forme spirituelle du véritable don sans réserve. En même temps, je la demande d’une manière fausse, même si je fais partie d’un groupe. Je crie que je veux aimer les amis, communiquer avec eux, mais je dois comprendre que tout cela est un mensonge. Mais c’est un mensonge authentique d’un gamin qui veut grandir! Il ne peut tout simplement pas imaginer quelque chose de plus grand que cela.

Mais grâce au fait que vous vouliez donner sans réserve en apparence, vous dessinez sur vous la Lumière supérieure qui corrige votre désir. C’est pourquoi cela est appelé: «Tu as travaillé et tu as trouvé. » Vous vous exercez vous-même pour atteindre l’objectif, alors la Lumière agit sur vous et vous trouvez quelque chose d’autre, un vrai désir de spiritualité.

Vous commencez à évaluer la façon de remplir le désir que vous avez reçu et dans quelle mesure. Vous êtes déjà devenu sage et travaillez avec ce désir. Vous l’examinez et vous l’essayez d’une façon ou d’une autre, en élevant une prière à nouveau afin que celle du haut vous enseigne et vous donne l’exemple.

Auparavant, vous ne vouliez pas le véritable don sans réserve, mais maintenant que vous le souhaitez, vous demandez au supérieur de vous donner un exemple de comment le faire. Puis, Il se révèle un peu pour vous et vous montre comment agir, et vous essayez d’imiter ses actions.

Après avoir effectué votre première action, apparemment avec succès, soudain, tout se décompose et tombe. C’est comme si un petit enfant avait mal placé un cube au-dessus de l’autre, et tout l’édifice qu’il avait construit, s’effondre. Ensuite, vous pleurez un peu, car vous n’avez pas réussi, mais grâce à votre entêtement, au soutien de l’environnement, de la garantie mutuelle, vous recommencez tout à nouveau !

De la 3e partie du cours quotidien de Kabbale 29/08/12, L’étude des dix Sefirot

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed