Lorsque vous n’avez pas envie de grandir

Dr. Michael LaitmanBaal HaSoulam: « Une servante qui hérite de sa maîtresse »: Ainsi, les mondes furent divisés en monde intérieur et extérieur, où chaque monde possède les illuminations nécessaires à son lent développement. Celles-ci sont appelées « l’intériorité du monde. »

A l’opposé existent des illuminations qui ne peuvent agir qu’instantanément. Par conséquent, quand elles apparaissent ici dans leurs branches terrestres et qu’on leur donne le contrôle, non seulement elles ne corrigent pas, mais elles détruisent.

La partie interne se développe progressivement, selon sa nature, tandis que la partie externe, en fonction de sa nature ne se développe même pas, mais fait un bond. Il s’agit de deux types de récipients, de désirs qui fonctionnent selon leur nature.

Sachez que c’est ce que nous appelons «la domination de l’externalité», comme dans le verset : « Dieu a fait l’un aussi bien que l’autre. Le désir contient une force qui nous pousse et nous précipite vers la révélation de la domination de l’intériorité.

Les désirs qui appartiennent à GE ne peuvent pas se développer par eux-mêmes parce qu’ils ne ressentent aucun manque (Hafetz Hessed).

Je n’ai rien, mais je n’ai besoin de rien. Tout va bien.

  • Comment allez-vous vous développer ?
  • Pour quoi faire ? Je suis heureux comme je suis.

Alors une force extérieure commence à les pousser par la souffrance, la haine, et différents problèmes ; par conséquent GE n’a pas d’autre choix que de se développer. Cela arrive, car ils n’ont pas le choix, face à la nature de ces désirs. En fait, la force qui se manifeste de façon si négative est bonne. Plus tard, ce «mal» se révélera être un «ange», même si maintenant il tient le rôle de tous les ennemis et des problèmes du peuple d’Israël.

Ceux qui appartiennent à la «nation d’Israël», aspirant directement au Créateur, ne peuvent pas avancer sans les «nations du monde. » Ils ont besoin de la pression de la force négative les poussant par derrière. Il n’y a pas d’autres moyens de correction que la pression qu’exerce la partie externe sur la partie interne.

En fait, ces deux parties forment le désir de recevoir, mais la partie externe voudrait seulement avancer d’un coup. Elle est prête à tout avaler car telle est la nature des récipients de réception. D’un autre côté, la partie interne veut donner et ainsi est prête à se restreindre et à effectuer des actions équivalentes à sa capacité à donner, qui lui est un processus graduel.

Le problème de la partie externe est très simple : elle veut recevoir tout à la fois, mais elle n’a pas d’endroit où le prendre. Alors, elle se tourne vers GE, c’est-à-dire vers la nation d’Israël et crie : «C’est votre faute ! Je ne reçois pas ce que je veux parce que vous ne voulez pas me le donner ! Vous êtes la source de tout le mal dans le monde.  »

Le peuple d’Israël fut choisi comme le réalisateur de l’objectif général et de la correction. Il contient la préparation nécessaire à la croissance et au développement, qui lui permettra de motiver aussi les nations de l’univers à atteindre l’objectif commun.

En d’autres termes, il y a une division claire entre GE (Galgata Ve Eynaim), à savoir «Israël» et AHP, à savoir les nations » du monde. La partie supérieure est Bina et la partie inférieure représente les récipients de réception (Kli de réception). C’est la structure de l’ensemble de la réalité, de la totalité du récipient général.

When You Don't Feel Like Growing Up

Nous devons comprendre que le peuple d’Israël est la descendance de ceux qui ont quitté l’ancienne Babylone. Tout au long de l’histoire, ils ont subi différents changements, et aujourd’hui, nous parlons de ceux en qui le «point dans le cœur» s’est révélé (•), et aussi de ceux dont celui-ci n’a pas encore été révélé – le peuple d’Israël qui ne ressent pas et ne comprend pas encore cette composante [(•)?].

La correction est une obligation pour «Israël» et les «nations du monde» représentent la partie passive. Ainsi, l’humanité n’a pas à changer. De plus, si les nations du monde changent sans notre diffusion, ce sera contre nous parce que dans ce cas on ne remplit pas le but de la création. Au moment où nous recevons la sagesse de la Kabbale, nous devons immédiatement la passer aux nations du monde, car toute la correction passe par nous.

De la 4e partie du cours quotidien de Kabbale 30/08/12, «Une servante qui hérite de sa maîtresse »

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed