Il faut empêcher que la famille ne devienne une prison pour les femmes

Dr. Michael LaitmanQuestion: Comment peut-on organiser le bon type d’interaction au sein d’une unité familiale afin que la famille ne puisse pas devenir littéralement une prison pour femmes?

Réponse: Une femme ne ressent pas le besoin de quitter sa maison pendant des semaines quand elle sent qu’elle est dans un bon environnement approprié. Quand, en plus d’avoir des articles, matières, cours, conférences, pièces de théâtre, et d’autres programmes déjà adaptés à la nouvelle société, elle sait que ses enfants fréquentent une institution d’enseignement normal et rentrent chez eux sains et saufs, sans aucun signe de violence corporel ; quand elle sait que son mari travaille et aussi étudie dans un groupe virtuel, quand elle peut être présente virtuellement à ses études et même le montrer aux enfants ; quand dans le même temps, elle communique avec d’autres femmes au sujet de toutes les questions intégrales; lorsque les enfants reçoivent également une instruction et une éducation intégrales en fonction de leur niveau scolaire, dans ce cas, la femme absorbe tout par ce biais, alors c’est assez pour elle.

Il est également nécessaire d’organiser des pique-niques, des sorties dans la nature, et prendre des repas ensemble. Cependant, même à ces repas, les hommes et les femmes s’assoient séparément, mais là, les femmes ont la possibilité de communiquer, de sentir combien elles appartiennent à une grande société. En d’autres termes, de cette façon, nous devons donner aux femmes la possibilité de faire partie des choses que les hommes font.

D’un entretien sur l’éducation intégrale, 04/03/12

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed