Le miroir de mon ego

Dr. Michael LaitmanQuestion : Comment pouvons-nous et devrions-nous tenter de surmonter les situations où nous sentons de l’hostilité physique, l’apathie, l’indifférence, et le désir d’être un simple observateur pendant le congrès ?

Réponse : Tout dépend de l’humeur. Comment peut-il y avoir une aversion physique, par exemple, envers votre enfant ? Quelqu’un d’autre pourrait le détester, mais pour moi il est le mien. Une femme comprend ceci. Donc, tout dépend vers quoi nous allons nous caler.

Il n’y a pas de notion « d’hostilité physique », il y a juste le but. Et dans la mesure où il est important pour moi, je commence à percevoir les moyens d’atteindre cet objectif avec les mêmes valeur et grandeur de la gloire de l’objectif lui-même. Si pour le bien de l’objectif je dois me rapprocher de quelqu’un, lui parler, l’étreindre, et si je sens que nous sommes ensemble dans une action d’union, alors je ne regarde pas la personne.

Et généralement, que signifie « quelque chose d’extérieur » ? Après tout, il ne s’agit pas de personnes que l’on me montre mais de mon attitude envers eux, mon propre reflet dans une certaine image. En observant cette personne, je peux discerner à quel point j’ai besoin de travailler sur moi-même et il ou elle n’a absolument rien à voir avec cela. Ce n’est pas une personne mais mon propre égoïsme que je vois dans une telle forme. Il est comme un miroir dans lequel je me vois. Il s’agit d’un système général, comme indiqué dans l’un des articles de Shamati : « Le Créateur est Ton Ombre. »

Alors, comment peut-il y avoir un rejet ? Au contraire, ce qui vous rebute est exactement la méthode la plus efficace, la possibilité de converger, de s’élever au-dessus de vous-même. Essayez-la et vous verrez qu’il en est ainsi. Du début jusqu’à la fin, cela vous tourmentera à l’intérieur, vous jettera en arrière, mais vous devrez aller de l’avant. Ne perdez pas votre temps ! C’est une honte de le perdre. Voyez tout le monde, essayez de vous annuler, puis vous serez emporté par l’écoulement dans l’unité avec tous.

J’encourage toutes les femmes à se demander pardon les unes les autres avant le congrès, oubliez les vieux trucs et commencez à un nouveau niveau entièrement. Essayez de vous élever un peu au-dessus de vous-même, sinon pourquoi étudiez-vous la Kabbale ? Vous ne pouvez pas toujours regarder votre « moi ». Au contraire, vous devriez taper dessus avec votre pied et le broyer.

De la leçon virtuelle du 06/01/13

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed