Pas de profit aux dépens des autres

Dr. Michael LaitmanLa Torah , « Exode  » (Mishpatim) , 22:24 : Si vous prêtez de l’argent à mon peuple, au pauvre de ton peuple , ne sois point à son égard comme un créancier, n’exige point de lui des intérêts ».
Une personne n’a pas besoin de faire du profit au détriment des autres. Tout doit être mesuré et pesé avec précision en fonction du montant que chacun est prêt à donner à quelqu’un et à lui prendre, pour que tous atteignent absolument la connexion mutuelle et la plénitude.
Par conséquent, toutes les lois qui parlent de relations entre les gens sont basées sur la connexion à une matière spirituelle complète, ce qui signifie un ensemble harmonieux mutuel. Supposons que vous travaillez pour moi, comme un jardinier et je travaille pour vous en tant que charpentier, il faut absolument une rémunération égale. Et il a été dit précisément : « Allez et gagnez votre vie l’un avec l’autre », c’est réciproque. Par conséquent, nous avons tous été créés avec des caractéristiques différentes.
Ainsi, je ne peux pas profiter de vous et vous ne pouvez pas profiter de moi. En revanche, nous pouvons échanger notre production. De là dérivent toutes les autres principales lois que nous aurons dans l’avenir, nous et toute l’humanité. Ce sont des lois d’égalité absolue, l’égalité de la répartition et des salaires, un niveau égal de vie là où il n’y a pas de différences entre les gens riches ou pauvres, chanceux ou malchanceux et ainsi de suite.
Question: Toutefois, la phrase : «Si vous prêtez de l’argent à mon peuple», est de nature à susciter une attitude négative à l’égard des Juifs.
Réponse: Elle parle de concepts spirituels, des lois spirituelles.
La Torah ne parle pas de relations entre les gens dans notre monde mais seulement de la manière dont les peuples aspirent à l’équivalence de forme avec le Créateur à travers le lien entre eux, créant ainsi une caractéristique mutuelle générale similaire à la caractéristique du don du Créateur et de Le découvrir à l’intérieur de cette caractéristique intérieure. Par conséquent, il dit: « mon peuple», ce qui signifie toute personne qui aspire à ce but sans aucun lien avec son origine.
De Kab tv  » les secrets du livre éternel  » 27/05/13

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article suivant: