Les leçons de la révolution

Dr. Michael LaitmanDans l’article « La Paix », le Baal HaSoulam analyse «l’expérience» russe de construction d’une société socialiste au siècle dernier. Cette période a provoqué un grand nombre de victimes et nous avons encore à comprendre les causes de ce qui s’est passé. Bien sûr, les événements ont été organisés d’en haut et ont dû se passer comme une sorte de discernement,  » une reconnaissance « .
Pourquoi la tentative a t-elle échoué ? Les gens ne pouvaient pas travailler parce que ses initiateurs avaient tout, mais pas la chose principale, la connexion au Créateur. Ils méprisaient cette relation, ne pouvaient pas la comprendre, la conserver, ou en sentir la nécessité, de sorte que leurs attentes n’ont pas été satisfaites.
Aujourd’hui, nous savons qu’il est impossible de le faire sans la Lumière qui ramène vers le bien et une personne doit correctement s’orienter à son influence. Mais comme la Russie n’avait rien de ça, l’énorme investissement dans l’éducation s’est avéré être vain. Les autorités ont essayé une variété de choses. Les gens subissaient un » lavage de cerveau  » de différentes façons : à travers la presse, la radio et la télévision. Les frontières étaient fermées pour protéger le pays contre les influences extérieures. Le lavage de cerveau a commencé à la maternelle et s’est poursuivit dans les écoles, mais rien n’a fonctionné.
Après tout, l’égoïsme de personnes est resté au même niveau, même si elles étaient un peu habitué aux attributs superficiels, externes car l’habitude, comme on le sait, devient une seconde nature. Oui , il y avait des chansons et des belles paroles sur l’unité et d’autres valeurs, mais ce n’était pas assez pour être un réel soutien.
En fin de compte, le pays n’a pas remporté de victoire décisive dans la sphère économique, sociale ou politique. Beaucoup dans le monde croyaient que la Russie allait devenir un exemple et influencer les autres, mais la plupart des pays l’ont traité avec haine et peur, ou du moins avec aversion.
D’autre part, avant la révolution de 1917, la Russie s’est épanouie avec son développement industriel et technologique et a vendu ses produits en Europe. Tant qu’il y avait une tentation pour la satisfaction du désir égoïste, les progrès ont été remarquables. Si cela avait continué, la Russie aurait dépassé les États- Unis en dépit du gouvernement réactionnaire qui a empêché de nombreuses réformes progressistes.
Cependant, la révolution a changé le développement de la piste non – égoïste et a exigé un travail des personnes pour le bien de la société parce que la société était de plus en plus importante. En conséquence,  le « carburant » a disparu et l’effondrement a commencé.
Qu’est-ce qui pouvait soutenir ces transformations sociales altruistes ? Elles ne pouvaient pas être soutenues par la connexion au Créateur. Après tout, l’être humain a besoin d’une récompense pour ses travaux. Et cette récompense est l’adhésion au Créateur. Cela vaut la peine de travailler en sa faveur et bien que la Lumière ramène vers le bien dans le processus, transforme la considération égoïste en quelque chose, néanmoins, c’est toujours une récompense. Nous ne comprenons toujours pas à quel changement cette approche conduit : une personne travaille apparemment pour une chose, mais en obtient une autre.
Mais les révolutionnaires russes se sont coupés de la source de lumière, la force qui anime les changements, corrige une personne et la mène au but . En d’autres termes, ils se sont fermés à la seule force agissant dans la création et dans une courte période, leurs efforts n’ont pas abouti. En conséquence, au lieu d’une force positive d’en haut qui recharge et unit les gens, les autorités ont dû recourir à des méthodes négatives d’influence qui ont poussé les gens par l’intimidation et la souffrance …
Aujourd’hui, dans notre société, nous devrions tirer en les leçons et dans le respect de chacun des amis, nous ne devrions utiliser que la force supérieure et aucune méthode coercitive. Vous ne pouvez pas remplacer ce que la lumière supérieure donne à la pression sociale. La pression sociale doit être utilisée pour amener une personne sous l’influence de cette lumière.
De la 4e partie du cours quotidien de Kabbale 10/09/13, «La Paix»

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article précédent: