Résumer l’année

congrès, groupeNotre niveau matériel actuel ne nous laisse pas nous préoccuper naturellement de nos amis comme s’ils étaient nos enfants nouvellement nés ou les personnes que nous aimons. Cela signifie que nous n’avons pas cette attitude envers le Créateur. Même lorsque nous pensons à Lui, nous Le considérons comme la source de notre propre satisfaction. Pourtant , ceci est directement opposé à ce quoi nous avons tous arriver.
En d’autres termes , il y a un problème évident : Nous sommes conscients que nous n’avons pas de désirs ni des pensées correctes et que tous nos problèmes sont pour notre propre bien – totalement égoïstes. Nous devons travailler beaucoup afin de commencer à avoir besoin de la présence du Créateur, Sa puissance et de Lui demander de l’aide pour établir une connexion au groupe. Avec nos amis, nous devons exiger la présence du Créateur en nous. Cela nous permettra de nous connecter.
Où pouvons-nous acquérir ce besoin? Pour commencer à vraiment avoir besoin de ces choses, nous devons faire appel au monde entier, car nous pensons que c’est l’endroit où nous pouvons appliquer notre énergie.
Tout le monde n’est pas d’accord. Certaines personnes se demandent si elles doivent corriger les autres ou pas : « Nous ne leur devons rien !  » Elles ne comprennent pas pourquoi cela est si essentiel. Nous devons bien comprendre que si nous ne tournons pas vers le monde entier, nous serons incapables de nous corriger.
Lorsque nous réalisons et acceptons la volonté du monde à être corrigée, nous n’aurons pas d’autre choix que de nous adresser au groupe et au Créateur. La pression croissante du monde sur nous est en fait très bonne! Nous nous adressons au monde et nous voulons l’aider. Puis, en retour, les gens commencent à nous répondre. Ainsi, nous passons tous correctement et véritablement sur la voie de la Lumière et  » accélérons le temps  » (Akhishena).
Si nous ne faisons pas maintenant appel au monde, si nous sommes en retard, le monde commencera à faire pression sur nous encore plus violemment. Nous perdrons la chance d’absorber les désirs du monde, puisque nous aurons échoué  à aborder les nations du monde et à nous’unir à elles. Tout ce que nous faisons, c’est essayer de les éviter.
C’est ce qui explique pourquoi notre appel au monde est indispensable pour que nous puissions faire appel à nos groupes et au Créateur et acquérir ce besoin. Par conséquent, nous pouvons nous adresser au Créateur et demander qu’Il nous corrige afin que nos modifications puissent encore être transférées à d’autres à travers nous. Comme  des frères aînés, nous gagnerons deux fois plus et c’est ainsi que nous avancerons.
Sinon, notre prière sera toujours fausse. Même si nous nous adressons au grand public, notre prière sera Lo Lishma, c’est-à-dire pas par amour pour le Créateur, pas pour le véritable don. Tout ce que nous faisons correspond à ce jour à notre niveau actuel. Nous aimerions être dans un état supérieur, c’est pourquoi nous voulons avancer vers la spiritualité, soi-disant pour le don, mais en même temps nous voulons nous sentir bien .
Ceci est appelé Lo Lishma, mais la lumière nous touche et nous corrige. Tout ce dont nous avons besoin est d’organiser notre travail, en d’autres termes, nous adresser au grand public, à nos groupes et au Créateur . Notre prière doit être collective et notre objectif ultime devrait être de réjouir le Créateur. Pour cela, nous devons Lui amener tous nos récipients brisés.
C’est pourquoi, dans notre état et notre époque sont appelés par le Baal HaSoulam « le temps d’agir », au mois d’Eloul, juste avant le Nouvel An, c’est-à-dire lors de notre préparation pour monter à l’étape suivante, au cours du mois qui résume l’ensemble de l’année, nous saisissons enfin ce que devrait être une demande correcte.
De la 1ère partie du cours quotidien de Kabbale 04/09/13 , Shamati n°122

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed