Pas des lacunes personnelles mais un matériel de travail

Dr. Michael LaitmanNous avançons seulement à cause de chutes, accidents, déceptions  et la révélation des états désagréables qui sont vécus dans notre désir de plaisir. Tout d’abord, nous croyons que tous ces problèmes nous donnent différents points forts dans ce monde, ensuite nous les attribuons au Créateur.
Tout dépend à quel degré se trouve une personne, dans quelle révélation. Peut-être qu’elle se trouve dans une telle dissimulation où elle a complètement perdu la sensation du Créateur et blâme le monde pensant que ce sont les gens qui lui ont causé des problèmes différents, à la fois intérieurs et extérieur. Tous les problèmes sont montrés au niveau du monde matériel, c’est-à- dire touchent ses besoins en nourriture, sexe , famille, argent, pouvoir et connaissance.
Une personne s’élève ensuite. Si elle est connectée à un groupe, alors elle peut monter par le chemin de la Lumière et si elle n’est pas en mesure de s’y inclure, mais qu’elle le fait à travers la participation mécanique à l’étude, dans toutes sortes d’actions, elle obtient de nouveaux coups sur son ambition et commence à les relier à son attitude, à se faire des reproches. Tout d’abord, elle accuse seulement les autres et les considérait comme la cause de son état. Mais en avançant, elle commence également à se blâmer, en s’attribuant ce qui s’est passé.
Elle se bat, éprouve beaucoup de stress et cet état peut prendre un temps très long. Tout dépend de l’inclusion d’une personne dans l’environnement. Si elle n’est pas assez inclue dans le groupe, alors elle peut vivre différents conflits en elle et ne pas apprendre d’eux. Si elle parvient à obtenir un lien très fort avec le groupe, elle reçoit la Lumière qui ramène vers le bien à travers elle et commence à attribuer toutes les actions au Créateur. La lumière s’approchant lui donne ce sentiment.
Puis elle voit que tous ces malentendus, les problèmes et obstacles ont été la révélation de ses propriétés internes. Le coupable n’était pas le monde cruel ni même pas sa mauvaise nature, mais seulement des désirs qui doivent être corrigés. Il n’est pas nécessaire de se les appliquer. Ils lui appartiennent vraiment et ils lui sont donnés pour travailler sur eux.
Il est souhaitable de réaliser que le mal qui nous est révélé ne s’applique pas à nous personnellement, mais nous est donné juste pour la correction, comme un matériau de travail. Et si nous n’ acceptons pas ce mal et cette rupture et nous efforçons de  nous unir à Israël et au Créateur qui sont un, alors nous commençons à demander et demander de l’aide pour sortir de ces états. Donc, nous élevons toutes nos lacunes avec l’aide de l’écran et la lumière réfléchie, qui peut se revêtre dans la lumière directe.
Tout au long du chemin de ce monde vers le monde de l’infini, nous allons constamment divulguer la rupture et le mal. Notre objectif est de transformer ce mal en outils pour la révélation de la lumière à travers notre travail. Nous devons ajouter notre attitude correcte, nos efforts, à ces lacunes, qui sont exposées par la lumière et puis nous allons révéler la bonté à l’intérieur.
De la 1ère partie du cours quotidien de Kabbale 13/09/13, Shamati n°33 « lots sur Yom Kippourim et Haman « 

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article précédent: